L’EXPOSITION « HOMO FABER » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 6 octobre 2018

« Homo Faber » est la première grande exposition dédiée à la maîtrise artisanale dans toute l’Europe…

Un événement culturel international qui entend valoriser les métiers d’art contemporains et traditionnels et leur interférence avec le monde du « Design » …

Un voyage à la découverte de l’excellence avec la possibilité de rencontrer in situ les maîtres d’art européens…

Cette superbe exposition s’est déroulée du 14 au 30 septembre 2018 à Venise, sur l’île de San Giorgio Maggiore…

Voici le plan de l’île où les endroits numérotés désignent les espaces d’exposition…
Le public n’a pas accès à la grande partie verte (en bas à droite du plan) comprenant le théâtre de verdure, il faudra qu’un jour je trouve le moyen de le visiter…

000-DSC_5937-PS

La « foto » aérienne de Google Earth est plus parlante…
La flèche rouge indique l’entrée principale de l’exposition par où nous pénétrons…

001-Capture d'écran 2018-10-03 11.47.48-PS-2

Si l’exposition est magnifique, le lieu choisi est tout autant superbe…

Nous arrivons immédiatement dans le premier cloître

002-DSC_5919

Avec la vue depuis le jardin intérieur de l’arrière de l’église palladienne et du haut du campanile de San Giorgio …

003-DSC_5900

Le jardin intérieur du cloître avec ses haies taillées…

004-DSC_6071

Le sujet de ce premier espace, ce sont les « foto » de Susanna Pozzoli exposées sur les murs du cloître, « foto » qui nous conduisent dans les coulisses des boutiques de 21 maîtres artisans de Venise et de Vénétie…

005-DSC_5916

« Fotografier » des « foto » m’a toujours semblé absurde…
Bien qu’elles soient magnifiques je me suis plutôt intéressé aux techniques photographiques de l’auteure qu’aux sujets même de ses « foto », passion oblige …

006-DSC_5917

Le second cloître attenant au premier…

007-DSC_5931-Panorama-PS

Donnant une ambiance toute particulière à cette exposition de « foto » …

008-DSC_5924

Juste après les deux cloîtres, comme on le distingue sur la « foto » aérienne, se trouve le labyrinthe…

009-DSC_5936-Panorama-PS

Le mur végétal n’est pas bien haut, approximativement un mètre vingt ou un mètre trente, mais ne diminue en rien la complexité du dédale…

010-DSC_5933

Nous montons au premier étage d’un des cloîtres pour l’espace intitulé « Talento Naturale » où est exposée une collection originale d’objets en bois conçus par les étudiants de la « Creative Academy » sous la direction de « EligoStudio » et réalisés par le maître ébéniste Giordano Vigano et le maitre tourneur sur bois Carlo Meloni…

Comme ces petites boites à bijoux composés de diverses essences de bois rares et précieux et inspirés de l’architecture italienne…

011a-DSC_5940

011b-DSC_5942

Il est à noter la présentation originale de ces objets dans une salle à la lumière tamisée, sur des plaques d’acier encastrées dans des troncs de bois…

011c-DSC_5943

Des boites, des chandeliers et même une mini planche de skate…

012-DSC_5950

L’espace suivant « Creativity & Craftsmanship » est tout aussi original…

014-DSC_5974

La présentation muséographique à l’aide de grands cônes sombres pointant la lumière sur les pièces exposées est spectaculaire…

015-DSC_6000-Panorama

Ce que l’on nous dit :

« Découvrons ce qui se produit de la rencontre entre la maestria de 8 artisans extraordinaires et de 8 célèbres designer internationaux…
Une collection d’objets d’art exclusivement créés pour Homo Faber » …

Quelques exemples :

Indoor / Outdoor. Open House…

017-DSC_6006

« Une structure en bois entièrement recouverte de mosaïque… Comme un tabernacle en forme de maison, mosaïque de marbre et de pierre diffère de l’intérieur en mosaïque d’or légèrement polie par Giulio Candussio, mosaïste et Ugo La Pietra, designer » …

018-DSC_5994

Starry Pyramid
« Pyramide étoilée placée sur une base en bois. Les quatre faces sont couvertes en cuir. Une LED à l’intérieur donne la lumière filtrée par les trous en forme d’étoile sur les faces de la pyramide, par Pere Ventura Sala, travail sur cuir et Tusquets Blanca, Designer » …

019-DSC_5983

Un autre salle un autre espace :
« Fondation Bettencourt Schueller »

« L’excellence de l’artisanat français vu à travers l’activité de la Fondation Bettencourt Schueller, un monde fait d’œuvres qui expriment un savoir-faire unique. » …

Sellettes…
La fonction des Sellettes (supports) est de présenter, exposer des objets. Composées de feuilles de liège et d’or, elles juxtaposent deux matériaux antinomiques, l’un modeste et naturel, l’autre précieux et rare…

Aux yeux des concepteurs elles symbolisent la beauté du monde et le talent des hommes…

Les étudiants, reconnaissables à leur tablier, expliquent aux visiteurs la fabrication méticuleuse des pièces…
Ici chaque morceau de liège a été travaillé de manière à ne pas remarquer leur assemblage…

020-DSC_6051-PS

Empreinte…
La 1ère de ces deux petites commodes est en bois d’ébène, acajou, ardoise, cuir non traité…
La 2nde en carton, matériau composite, aluminium, poudre de caillou, acajou, caoutchouc…

Ces deux pièces sont des copies de petites commodes de style Art Déco… Tandis que les originaux auraient été faits en utilisant des matériaux précieux, l’interprétation de l’ébéniste Ludovic Avenel ajoute une note contemporaine en juxtaposant les matériaux nobles avec plus de matériaux « modestes » tel le carton, l’aluminium et le caoutchouc…

021-DSC_6041

Deux Triangles…
Sculpture en verre…

Ces deux triangles en verre sont formés de blocs de verre optique fondus… Les côtés opaques des triangles diffèrent fortement du verre immaculé et transparent qu’ils entourent…
Ces deux sculptures font partie d’une série intitulée « Formes brèves » du sculpteur Bernard Dejonghe dont le travail prévoit de ramener des formes à leur essence…

Le résultat est bluffant, on a l’impression que les triangles sont vides tellement le verre intérieur est transparent… Il faut mettre le nez dessus pour s’apercevoir que ce sont deux blocs de verre plein…

022-DSC_6043

Passons dans la salle « Singular Talents », talents rares où, quand il y pénètre, le visiteur est montré du doigt par une main géante…

023a-DSC_6058

À l’intérieur des court-métrages feront découvrir les ateliers extraordinaires d’une douzaine de maîtres d’art dont le travail peut être considéré comme rare, si ce n’est unique… 3 de ces films peuvent être vécu en réalité virtuelle…

023b-DSC_6061

Au sortir de la salle, un coup d’œil sur le majestueux escalier monumental qu’il est impossible de cadrer en son entier même en combinant 2 foto comme ci-dessous…

024-DSC_6093-Panorama

Je suis tout autant en admiration des extérieurs…

025-DSC_6096

026-DSC_6095

Nous arrivons dans l’immense espace numéro 9 :
« Best of Europ » …

Un voyage au cœur de l’artisanat européen contemporain avec les artistes-artisans et leurs œuvres…

Plusieurs centaines d’objets exposés allant du cuir espagnol à la céramique italienne, de la porcelaine française à l’osier irlandais ou au verre allemand…

027-DSC_6102

Certains artisans et maîtres d’art sont présents…

Ce ne sont pas toujours les mêmes, ils alternent à chaque journée de l’exposition…

Le travail du cuir de l’italien Stefano Conticelli qui nous explique comment il imperméabilise le cuir qu’il traite…

028-DSC_6106

Une parure en cuir pour le guidon d’une vespa comme nous le verrons un peu plus tard…

029-DSC_6114

Chausse-pieds et cuillères en bois du Norvégien Stian Korntved Ruud…

030-DSC_6120

La française Sylvie Deschamps et l’art antique de la broderie du fil d’or… Nommée maître d’art en 2010…
Je suis particulièrement sensible à ce titre puisque mon frère ainé, Renato Boaretto, fut l’un des premiers maîtres d’art nommé par le ministère de la culture en 1995…

031-DSC_6122

Une autre française, Stéphanie Millet, artisan tabletier travaillant la nacre…

032-DSC_6128

Le britannique Sam Elgar, sculpteur sur pierre…

033-DSC_6130

La sculpture sur papier de la suédoise Cecilia Levy… 

034-DSC_6137

Quelques œuvres exposées sans la présence aujourd’hui de leurs créateurs…

Testone…
La tête iconique du David de Michael Ange avec une minuscule femme en porcelaine s’abritant à l’intérieur, de l’italien Andrea Salvatori…

035-DSC_6139

J’arrête pour cet espace car nous aurions pu y passer l’entière journée…

Un autre espace particulier intitulé « Whorkshop Exclusive » en anglais et « Mestieri in Movimento » en italien, soit deux appellations différentes, l’italienne me semblant la plus pertinente…

Des œuvres extraordinaires se réalisent également dans les officines mécaniques, disons-le simplement, les garages…
Des maitres artisans qui construisent, réparent, restaurent chaque moyen de transport : auto, moto, bicyclette et même hélicoptère…

Mon regard se porte automatiquement sur les motos…
Motos vintages montées par l’espagnol David Borras (alias El Solitario) …

036-DSC_6152

Deux Ferrari restaurées par Carlo Bonini…

037a-DSC_6148

Carlo Bonini restaure des automobiles depuis plus de 30 ans…Son garage est basé à Cadelbosco di Sopra, petite ville de la région Reggio Emilia…

037b-DSC_6185

L’italien Sergio Bortoluz fabrique carrément des hélicoptères…

038-DSC_6153

Avec 25 ans d’expérience, il fonde sa société, Konner S.R.L., en 2002 et développe son produit clé, l’hélicoptère biplace K1…

039-DSC_6158

Nous retrouvons les vespas « habillées de cuir » par le maître artisan Stefano Conticelli que nous avions vu précédemment…

040-DSC_6160

Beaucoup d’autres créations dans sa boutique :
“Bottega Conticelli”
Ctr. Torraccia – 05013 Castel Giorgio (TR) …

041-DSC_6167

Un fabricant monégasque de vélos électriques , Stajvelo…

042-DSC_6170

Nous sommes restés longtemps à discuter avec lui…
il nous a présenté en détail l’éco-vélo RV1, magnifique vélo, fait main, sans chaines, une sélection rigoureuse des matériaux, 100 kms d’autonomie, 7000€ le vélo quand même…

043-DSC_6181

Le dernier espace que nous partagerons aujourd’hui de cette immense exposition s’intitule « Fashion Inside and Out » …
Une installation dans l’ancienne piscine Gandini…

045-DSC_6190-Panorama

Une présentation très originale…

046-DSC_6197-Panorama

Comme je n’y connais pas grand-chose en mode voilà ce qui se dit sur un mannequin pris au hasard de cette « mostra » …

« Wig for Chanel dress »
« Pour accompagner ces robes à la finition complexe conçues par Karl Lagerfeld pour Chanel, Angelo Seminara a créé deux coupes de cheveux en chignons. Une conception très simple et minimale à l’avant contraste avec l’augmentation du volume vers le dos. Trois techniques différentes ont été employée pour créer ces perruques en osier » …

047a-DSC_6216

Bon ben, focus sur les perruques…

047b-DSC_6218-PS

Moult mannequins en robes, jupes, chemisiers et pantalons que je saurais vous détailler ici…

049-DSC_6232

En revanche j’ai bien aimé les mannequins nageurs de cette piscine avec des coiffures représentant l’eau …

050-DSC_6229

Celui-ci nage sur le dos…

« Les coiffures de ces nageurs ont été commandées par Judith Clark et faites par Stephen Jones pour l’Homo Faber. Ces coiffures en plastique, moulées à la main, sont reliées à une cagoule cousue à la machine fabriquée en coton et en cuir. Chaque pièce a pris environ 21 heures pour sa fabrication. » …

051-DSC_6231

Ainsi se termine ce long reportage sur cette fabuleuse exposition Homo Faber qu’il n’aurait pas fallu rater, aussi bien pour l’exceptionnel artisanat d’art que nous avons pu approcher et appréhender que pour la découverte de ces lieux magnifiques, la plupart du temps fermés au public…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : musées & expos & monuments | 12 Commentaires »

VERNISSAGE À L’ATELIER DE HUGO H.

Posté par Claudio Boaretto le 24 septembre 2018

Mercredi 19 septembre 2018, vernissage de la mini-expo à l’atelier de l’artiste peintre, Hugo H., dans le « sestiere » de Cannaregio à Venise…

Le carton d’invitation commence par cette phrase :

« Finché sono ancora qui i pesciolini »

Ce qui donne, littéralement en français :

« Jusqu’à ce qu’ils soient encore ici les petits poissons »…

01-invit1-2
Deux raisons à cette mini-expo :

1ère raison ; le départ pour la France de cette grande toile d’un mètre quatre-vingts intitulée « Mer rouge » que je vous avais présentée début aout…
Si vous avez raté l’article voici le lien :
MER ROUGE de HUGO H

02-DSC_9833-1-80s f1,8

2de raison : le séjour à Venise de notre ami PhilRich, marchand de tableaux reconnu qui œuvra pour la notoriété et la cotation officielle de Hugo H. …

003-DSC_5841-PS

Accompagné de son épouse, Olga, grande amie de ma compagne…

004-DSC_5844-PS

Sur la rive du canal de Cannaregio, la porte extérieure pour accéder à l’atelier sur laquelle est collée, pour l’occasion, une étiquette…

005-DSC_5833

Coller avec du scotch sur une porte blindée n’est pas évident…

PhilRich s’est collé au collage…

006-DSC_5829

Une fois passé la porte, nous nous retrouvons dans une sorte de couloir à ciel ouvert dont les maisons vénitiennes ont le secret…

007-DSC_5828

À gauche, la porte de l’atelier…

008-DSC_5827

La première partie de l’atelier est sous-louée par Hugo à une consœur artiste-peintre, Alina…

Au fond à droite, la porte pour pénétrer dans la seconde partie que Hugo s’est réservée…

009-DSC_5826

En plein dans les préparatifs, c’est l’effervescence…

On dispose les verres, les boissons, les « panini », les amuse-gueules, etc…

010-DSC_5839

Plus qu’une petite demi-heure avant l’ouverture du vernissage…

012-DSC_5805

J’en profite pour faire le tour des toiles exposées avant que n’arrivent les invités…

013-DSC_5800

Je ne shoote pas les tableaux dans les règles de l’art…

014-DSC_5815

C’est juste un tour d’horizon de l’atelier pour voir l’ambiance…

015-DSC_5810

Les toiles accrochées aux murs…

016-DSC_5812

Posées sur les bureaux et les étagères…

017-DSC_5811

Ou sur les chevalets…

018-DSC_5806

D’un peu plus près…

019-DSC_5820

Les quatre saisons, toiles en cours…

020-DSC_5821

Etc., etc. …

022-DSC_5822

Les « coupettes » roses sont en attente…

024-DSC_5835

Nous avons même un barman, chemise blanche et pantalon noir pour la circonstance, Gaetano, le fils de la maison…

025-DSC_5865-PS

Assisté d’Emma, à droite, sa petite copine…

À ses côtés, la maman d’Emma et ma bien-aimée…

026-DSC_5860-PS

Flo, l’organisatrice en chef, jette un dernier coup d’œil pour voir si tout est en place…

027-DSC_5849-PS

À 18 heures, au fur et à mesure, arrivent les invités…

028-DSC_5871

L’atelier est vite rempli, un succès ! …

029-DSC_5870

Quant à Hugo H, pendant les 2 à 3 heures du vernissage, il n’a pas cessé de parler…

030-DSC_5874

De répondre aux demandes et donner à la ronde des explications sur les œuvres…

031-DSC_5881

Je me demande même s’il a eu le temps de boire une « coupette » de Prosseco…

033-DSC_5888-PS

Cette mini-expo, où se sont retrouvés des collectionneurs avertis des œuvres de Hugo H, fut une belle réussite …

Nous terminerons ce reportage illustré par la petite main de Charlotte enlevant l’affiche sur le mur, foto symbolique prise par Flo, sa maman…

34-invitfin-PS

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 20 Commentaires »

LES CHAPARDEURS de HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 17 septembre 2018

01 chapardeurs

Les chapardeurs, huile sur toile de 60x60cm…

Les acteurs :

« Les goélands qui attendent la première occasion pour chaparder entre les poubelles du marché aux poissons de Rialto…
Un classique de Venise !

Ici nous avons affaire à une famille en pleine leçon :
le père aux avant-postes qui encourage son rejeton au plumage encore brun.
On l’entendrait presque dire “vas-y fiston, tu vois que ce n’est pas trop dangereux !”.
Le jeune avance d’un pas indécis, la tête dans les épaules…
La mère, très digne, reste en retrait pour observer la scène… »

Le décor :

« On est sous une pluie battante, donc le sol brille.
On peut même lire le reflet des maisons sises de l’autre côté du canal. Les porches, les volets verts.

Les gouttes s’écrasent au sol en produisant un éclat blanc et les gouttières débordent… »

La couleur :

« D’un côté, la dominante chromatique est ocre tirant du rouge au jaune, d’un autre côté le vert parsème la scène.
Les nuances de gris jouent entre ces deux teintes qui s’opposent. »

Cette toile n’est pas à vendre car non encore terminée qu’elle était déjà réservée pour une collection privée (France)…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 7 Commentaires »

ÎLES FLOTTANTES de HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 17 septembre 2018

Iles-Flottantes-1-jpg1024

Îles Flottantes, Huile sur toile de lin format 3M (16x27cm) …

Cette fois encore, les explications de l’artiste sur cette œuvre se suffisent à elles-mêmes…

« Indonésie, Papouasie, Archipel de Raja Ampat, à l’ouest de l’île de Waigeo…

Une mer d’huile sous un ciel chargé. Pas de vent. Pas un bruit. La quiétude absolue.

Le ciel et l’eau brillent de la même intensité. Une baie parsemée d’îlots semblant flotter dans une atmosphère d’une clarté irréelle, posés sur le miroir de l’eau. 

En réalité, ces îlots calcaires sont supportés par une base immergée de 5 à 10 mètres de haut : un pilier plus fin en son milieu, certainement du fait de l’érosion marine. » 

ile flottante 2-jpg1024

« Cette photo vous aide, je l’espère, à visualiser ce qui est caché sous la surface. Elle ne permet pas, en revanche, d’apprécier la formidable densité de vie sous-marine qui contraste tellement avec la quiétude régnant au-dessus.

J’avais commencé un grand format sur ce sujet… Une amie est tombée sous le charme dès l’esquisse mais le format ne lui convenait pas. J’ai donc cédé à lui réaliser dans les plus brefs délais une autre toile plus réduite, que voici. Le grand suivra prochainement, bien sûr…

Nous avons décidé ensemble de lui donner ce titre en forme de boutade, faisant référence à un dessert bien connu… »

Cette toile fait partie désormais d’une collection privée (France)…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 2 Commentaires »

PLAGE TOSCANE de HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 17 septembre 2018

D’un petit séjour en Toscane, Hugo H nous ramène le ciel, les nuages et la plage de cette belle province italienne…

01-DSC_5791-7

Plage Toscane, Huile sur toile de 40x50cm…

Le commentaire poétique de l’artiste suffit à présenter le tableau :

« A la plage, on regarde toujours la mer…
Mais quand on est dans un parc naturel (en l’occurrence celui de Maremma), il y a de la végétation à l’arrière…

Alors ça vaut un coup d’œil, ne serait-ce que pour ne plus avoir de baigneur dans le champ de vision pendant cinq minutes… 

Ah, la nature…
Et ce ciel de Toscane qui est plus ocre que chez nous (une des premières choses qui m’ont frappé dans cette magnifique région) …

C’est l’été : il fait très chaud et au-dessus du relief terrestre s’accumulent de gros nuages promettant un orage.
On les voit grandir à vue d’œil…

Magnifiques ! »

Nous avons la chance, grâce aux notes de l’artiste, d’assister au processus de création de l’œuvre…

Remontons au 19 août 2018…

« Allez, une nouvelle esquisse pour recouvrir très vite la toile. Mettre en place les éléments.
Tester les teintes.
I
ci juste trois couleurs. En évitant les couleurs criardes.
Voir si les teintes se marient bien.
Est-ce que la luminosité paraît bien ?
Comme il n’y a que peu d’éléments mais que tout est déjà là, la moindre discordance saute aux yeux.
Le ciel mériterait peut-être un peu plus de jaune ?
Le sable n’est pas assez lumineux…
La végétation ? on verra à la fin.
Dans cette ambiance déjà grossièrement établie, la prochaine fois je ferai les gros nuages »

02-08-19 plage-2

22 septembre 2018…

« Peindre les nuages, c’est un peu comme la mer…
si t’essayes de faire tout d’un coup, tu vas devenir fou ou tout rater à force de mélanger les couleurs sur la toile…
point trop n’en faut pour une seule séance.
Ici, les teintes ont l’air de bien coller.
La prochaine fois je ferai une séance avec la teinte la plus lumineuse, pour donner de l’éclat aux parties ensoleillées.

Sur le sec. Pour que la peinture ne se mélange pas…

Ils ont une jolie forme, ces nuages… »

03-08-22 plage-2

Toujours le 22 septembre…

« Si vous voulez tout savoir, voilà la palette correspondante :
Une teinte très claire de jaune pour la lumière (ça contraste bien avec le bleu du ciel, et de toute façon le ciel toscan est plus jaune que le nôtre, je trouve…),
Une teinte foncée bleutée pour les fortes ombres (la couleur du ciel un peu grisée),
Et deux teintes intermédiaires (avec une pointe de rouge pour casser le vert qui résulte du mélange) pour les ombres moyennes. »

04-08-22 plage palette

1er septembre 2018

« Petite séance comme promis à mettre de la lumière blanche sur les nuages. Et puis de l’ombre sur le sable et aussi dans la végétation. Un petit coup de vert pour ébaucher un horizon sympa avec un grand pin en ligne de mire… ça vient bien ! Encore une séance et on sera arrivés je pense » 

05-09-01 plage-2

Voici le résultat final…

01-DSC_5791-7

Les éventuels amateurs peuvent acquérir cette toile pour la somme de 650€, tarif établi selon la cotation officielle de l’artiste…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 6 Commentaires »

12345...100
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance