D’UNE BOUCLE DU TEMPS

Posté par Claudio Boaretto le 8 avril 2010

Ce n’est pas une chanson….
Sur deux rimes, juste quelques alexandrins sur les  retrouvailles de rencontres du Passé…

D’UNE BOUCLE DU TEMPS

Me fiant au présent s’accrochant à ma chausse,
Je croise des témoins de souvenirs datant,
Des fantômes surgis d’un passé qui se gausse,
M’attendent au détour d’une boucle du Temps.

Il m’est pour souvenir d’avoir cueilli la rose,
Ses épines griffaient mon cœur à bout portant,
Pourtant j’imaginais vivre l’amour en rose,
Mais je dus l’enfermer dans mes pages d’antan.
Voici qu’un vent malin, sur cette page close,
S’en vient de parcourir mes feuillets à l’encan,
Que la rose séchée à nouveau s’est éclose,
Mais l’épine émoussée a perdu son piquant.

rose.jpg

Et mes copains d’abord, mes amis de symbioses,
inconscients nous étions, nous buvions nos vingt ans,
Avides en projets pour nos futurs grandioses,
Nous plongions dans l’éclat de nos jeunes printemps.
Quarante hivers plus tard, je les entends qui causent
Au plus près de mon huis, les vieux adolescents,
Nul ne manque à l’appel quand l’amitié s’impose,
Soixantièmes doublés, hurlants et rugissants.

vieuxados.jpg

Chasseur au fond des bois, où je fus amaurose,
Toi le maître de l’arc, de ses traits jaillissants,
Tu m’enseignas cet art, tel une noble cause,
Au plus près du gibier aux abois angoissants.
Puis encore à ce jour, dans ma chasse déclose,
La flèche sans faillir fend sa cible en sifflant,
Encochée au « Tao » que ton brio propose,
De toute ombre furtive elle atteindra le flanc.

Des passages du temps, me poursuit la névrose,
Mon premier compagnon, de route, de talent,
Que je connus jadis dans une étrange osmose,
A l’ombre du Pont Neuf, le long du Vert-Galant,
Te voilà revenu, dans une apothéose,
Tes Jésus coléreux bousculant le croyant,
Submergeant de tes arts, domptés en virtuose,
Te voici l’homme roc, solide et flamboyant.

christsensemble.jpg

Me fiant au présent s’accrochant à ma chausse,
Je croisais des témoins de souvenirs datant,
Des fantômes surgis d’un passé qui se gausse,
M’attendaient au détour d’une boucle du Temps.

Claudio Boaretto

Une Réponse à “D’UNE BOUCLE DU TEMPS”

  1. BOUSSARD Chantal dit :

    Je suis le fantôme lorrain, le fantôme de la route des Dames, celui qui te rejoignait un soir de la Saint-Jean pour t’écouter chanter Hugues Auffray….
    Ils sont loin ces refrains, ces accords de guitare, depuis, ici en Provence j’en ai écouter d’autres, mais les tiens, au goût sucré de la jaune mirabelle me manquent. Est-ce ma jeunesse passée, est-ce l’insouciance d’alors ? En tous cas heureuse d’avoir pu m’accrocher un instant à une boucle de ton temps. Chantal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance