• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

LES VIEUX ADOLESCENTS

Posté par Claudio Boaretto le 18 janvier 2011

Les Vieux Adolescents, c’est l’histoire d’une amitié datant du début des  années soixante, au sortir de l’adolescence…. Nés en 1946, plus ou moins quelques mois, c’est l’amitié entre sept copains qui demeuraient à Saint-Denis dans le 9 cube, (voire huit quand Jean-Paul nous rejoint parfois) ….
Les décennies sont passées, nous avons depuis  tous quitté Saint-Denis, chacun pour suivre sa route mais chaque année nous nous retrouvons chez l’un ou chez l’autre pour fêter l’an neuf, réveillonner et festoyer ensemble….
Les vieux adolescents
lesplusbeaux.jpg

et leurs chères compagnes
lesplusbelles.jpg

Tous ensemble, tous ensemble….
tousensemble.jpg

dans le détail :
Cette année, c’était à Lyon chez Jean-Claude ….
jeanclaudek.jpg

et sa chère et tendre, Arlette
arlette.jpg 

L’année précédente c’était à Paris : chez Michel
michel.jpg

et sa tendre et chère, Maryse
maryse.jpg

l’année d’avant, c’était dans le Gers, chez Nono
nono.jpg

et sa belle et douce Geneviève
genevive.jpg

L’année avant d’encore, c’était à Cannes, chez Didi
didi2.jpg

et sa douce et belle, Marie Jo
mariejo.jpg

l’année prochaine ce sera en Touraine, chez l’autre Jean-Claude
jeanclaudeo.jpg

et sa belle et chère, Dominique
dominique.jpg

l’année suivante sera à Belle-île en Mer, chez notre ilien Jojo
jojo.jpg

et sa chère et tendre Liliane 

lily.jpgPuis, la fin de la boucle, avant un nouveau cycle, sera à Venise,
chez le coyote insulaire, Claudio
claudio.jpg
et sa douce Evelyne
evelyne.jpg

A Lyon, nous avons fait notre plein de souvenirs pour l’année

Quelques belles tablées 

tablereveillon.jpgtable1.jpg

table2.jpg

table3.jpg

Quelques toasts, quelques spritz
sprizt.jpg
Quelques verres choqués 

verreschoqus.jpgEt vite descendus
derrirelacravate.jpg
derrirelacravatebis.jpg

Mais dis donc Arlette, quel scandale ! Serait-ce de l’eau ?
arletteeau.jpg

Pareil pour Jojo, bien qu’il se cache derrière ces bouteilles, c’est loin d’être sa boisson favorite, morbleu !
jojpeau.jpg

Beaucoup de bonne humeur
labonnehumeur.jpg

Un zeste d’élégance : la classe des souliers !
laclasse.jpg

Un peu de travail en cuisine sous haute surveillance
cuisine.jpg

Sans oublier le dévouement du maitre de maison
kerleaupopote.jpg

maitrequeue.jpg

un petit incident à l’ouverture des huitres a couté 2 points de suture à Didi et trois heures d’attente aux urgences, mais à quelle clinique ?
La clinique du BEAUJOLAIS, bien sûr !!!!
cliniquebeaujolais.jpg

Les vieux ados visionnant un film de leur jeunesse : « Hallelujah les collines » de Adolfas Mekas
alleliuialescollines.jpg

Encore quelques verres,
assis
assis.jpg

ou debout
debout.jpg

Un bouchon Lyonnais avant le départ
bouchon.jpg

et Ciao, à l’année prochaine !
ciao.jpg

LES VIEUX ADOLESCENTS,
 je leur avais consacré une strophe dans « D’une Boucle du Temps »

Et mes copains d’abord, amis de symbioses,
inconscients nous étions, nous buvions nos vingt ans,
Avides en projets de futurs grandioses,
Nous plongions dans l’éclat de nos jeunes printemps.
Quarante hivers plus tard, je les entends qui causent
Au plus près de mon huis, les vieux adolescents,
Nul ne manque à l’appel quand l’amitié s’impose,
Soixantièmes doublés, hurlants et rugissants.
vieuxados.jpg
A Belle Îles en Mer chez Jojo en octobre 2006

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 4 Commentaires »

LE CROBAR 2011 DE FABIEN

Posté par Claudio Boaretto le 12 janvier 2011

2011fotorduit.jpg

ANNUS HORRIBILIS

Chaque  année, lorsque je vivais en France, en retour de mes vœux en bouts rimés, Fabien m’adressait un Crobar en réponse ….

Maintenant qu’il a bien assimilé mon adresse vénitienne, reprise de la tradition….

Voici donc le Crobar 2011

(cliquez sur le dessin pour le voir en gros plan

Je rappelle aux amateurs que le site de Fabien Clesse est dans mes liens…. Si vous voulez tout voir et tout entendre, vous y passerez la journée….

 

Publié dans Peinture & Dessins | 2 Commentaires »

TOUS TERRAINS

Posté par Claudio Boaretto le 9 janvier 2011

Pour les purs de ma prosodie française, Tous terrains n’est pas un poème classique, c’est une chanson qui utilisent les artifices de la chanson… Ne cherchez pas la césure, elle est dans la manière d’interpréter la chanson….  Idem pour le premier vers du refrain ou je divise en deux la syllabe « ture » de voiture que l’on retrouve en rime dans les deux derniers vers en l’accentuant excessivement…..

(en prime et en « foto » deux « 4×4 » de la dizaine que j’ai usés dans ma vie)

Pour l’écoute de la chanson, cliquez sur le lien ci-après :

 (Je conseille toujours d’écouter la chanson avant, et de lire les paroles après, ou alors de lire simultanément à l’écoute…..
Parfois vous trouverez quelques différences entre la version écrite et la version chantée…. C’est normal, une chanson c’est vivant et il arrive que l’auteur, votre serviteur, change un mot, une rime, ou deux, au gré de son humeur….)

TOUS TERRAINS

Refrain
A bord de sa voitu-ure tous terrains
Il n’a jamais peur de se briser les reins
Il fonce plein pot à travers la nature
Il a toujours eu le goût de l’aventure
Le goût de l’aventure

lada.jpg

Il a quitté la route et ses habitudes
Pour partir au volant de sa solitude
Il a fui le macadam et le goudron
Bitume asphalte jamais plus le verront
Jamais plus le verront
hohohoho   hohohoho

En arrière en avant et même en travers
Il franchi les obstacles et les dévers
Les glaces de l’hiver les feux de l’été
Le sable ou la bou’ rien ne peut l’arrêter
Rien ne peut l’arrêter
héhéhéhé     héhéhéhé

Les forestiers les paysans le maudissent
Quand il passe avec ses quatre rou’s motrices
Et quand son moteur rugit sous le capot
Certains ont même juré d’avoir sa peau
D’avoir sa peau
hohohoho   hohohoho
Il  ne s’arrête que pour céder passage
Quand il rencontre des animaux sauvages
Ils ont le même besoin de liberté
Toujours un peu méfiant toujours indompté
Toujours indompté
héhéhéhé   héhéhéhé

suzuki.jpg

Il  traîne ses rou’s dans toutes les ornières
Le cœur et le regard couverts de poussière
Toujours pied au plancher par temps de brouillard
Pour n’être pas doublé par son désespoir
Par son désespoir
hohohoho  hohohoho
Mais un jour au bout d’une course effrénée
Débusquant les confins de sa destinée
Droit vers les cailloux qu’il n’a pas évités
Contre rocs et rochers il s’est éclaté
Il s’est éclaté
héhéhéhé  héhéhéhé

Paroles & Musique Claudio Boaretto

Publié dans Chansons du coyote | 2 Commentaires »

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance