BALLADE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 28 mars 2012

J’ai composé «La Ballade de Venise» sur la cité de mes origines, là même ou je fus conçu….

Une « ballade », avec deux ailes, (ne pas confondre avec la « balade » la promenade) est une forme fixe de la versification française….
Pour ceux qu’un peu de technique et de versification ne font pas fuir à toutes jambes je ne vous apprendrai rien en vous rappelant  que, depuis la fin du moyen-âge, la « ballade » se compose de 3 strophes et demie, construites sur 3 rimes, A B C…

Dans ma chanson la rime A est la rime phonétique masculine «ér»…
La rime B est la rime phonétique féminine «ise»…
La rime C est la rime phonétique masculine «lo»…

Ces rimes doivent être disposé dans une forme rigoureuse et préétablie :

A   ér
B   ise
A   ér
B   ise

B   ise
C   lo
B   ise
C   lo

Les vers sont en général octosyllabiques….

Le dernier vers de chaque strophe doit être le même et servir de refrain….

La dernière demi-strophe s’appelle  « Envoi », elle doit reprendre les rimes de fin des strophes précédentes, BCBC, et commencer par le mot « Prince » ou un mot analogue….

La Fontaine, Théodore de Banville, François Villon nous en ont offert de magnifiques….
Brassens a mis en musique : « La ballade du Roi Louis » de Banville, « La ballade des dames du temps jadis » de Villon….

Je me suis frotté à cette écriture particulière car inhabituelle dans la disposition des rimes, cassant l’alternance des rimes féminines et masculines, donc posant une petite difficulté supplémentaire quant au rythme de l’écriture et par conséquent de la musique…

Pour l’écoute de la chanson, cliquez sur la petite flèche en début du lien ci-après :

 (Je conseille toujours d’écouter la chanson avant, et de lire les paroles après, ou alors de lire simultanément à l’écoute…..
Parfois vous trouverez quelques différences entre la version écrite et la version chantée…. C’est normal, une chanson c’est vivant et il arrive que l’auteur, votre serviteur en l’occurrence, change un mot, ou deux, parfois même une rime, au gré de son inspiration….)

 

LA BALLADE DE VENISE

Si vous avez le cœur amer
La larme à l’œil et l’âme grise
Venez sur le bord de la mer
De la lagune qui me grise
Venez je vous le préconise
Sur mes bateaux dans mes îlots
Chanter la chanson de Venise
Qui se chante les pieds dans l’eau

BALLADE DE VENISE dans 08 Chansons du coyote 211-300x146

Pas d’autos feux rouges feux verts
De moteurs qui nous tyrannisent
C’est interdit aux bulldozers
Aux engins qui nous mécanisent
Mais c’est une île où fraternisent
Les artistes les matelots
Chantant la chanson de Venise
Qui se chante les pieds dans l’eau

38-300x225 dans 08 Chansons du coyote

Primavera même en hiver
C’est toujours la terre promise
Le paradis à ciel ouvert
Où le temps n’a pas la mainmise
Tous les destins là s’éternisent
Casanova Marco Polo
Dedans la chanson de Venise
Qui se chante les pieds dans l’eau

53-300x297

Envoi
Princes craignez que j’agonise
Si je ne peux plus en solo
Chanter la chanson de Venise
Qui se chante les pieds dans l’eau

Paroles & Musique Claudio Boaretto

15 Réponses à “BALLADE DE VENISE”

  1. duchamp gabriella dit :

    Ah ! Claudio, quel résonance en moi ! Voici mon nouvel hymne à la vie.
    A presto
    Gabriella

  2. gervais dit :

    super CLAUDIO quel plaisir ,tu as toujours un super talent , continue .Pour nous que de bons souvenirs avec toi .

  3. etesse dit :

    Poétique Claudio, comme d’habitude !!!! merci !!

  4. Arlette et Jean-Claude dit :

    Après le Spritz, la ballade de Venise…Merci Claudio pour ces piqûres de rappel bien agréables. A bientôt à Venise comme promis (mail suit)

  5. Danielle Mozziconacci dit :

    Un moment bien joyeux grâce à votre ballade et aussi l’autre balade en photos.
    Merci Claudio
    Danielle

  6. katy dit :

    j’aime beaucoup ta voix semblable à Hugues AUFRAY , cette chanson est entrainante et donne envie d’aller mettre ses pieds dans l’eau ….j’adore mettre mes pieds dans l’eau… d’où ma poésie « la petite fille et la flaque d’eau » allez mille bisous mouillés à l’eau de Venise
    BISOUSSSsssssssssssss
    katy

  7. Merci à vous tous de ces commentaires bienveillants….
    Si mes chansons trouvent un écho en vous, je ne les aurais pas écrites inutilement et je vous remercie ainsi de me prêter l’oreille….

  8. katy dit :

    je note que les rimes sont soit au singulier , soit avec le pluriel ??
    que ilot va avec l’eau = juste le son l’eau cela suffit ??
    verts avec dozers = c’est bon aussi ??
    à l’envoi tu touches !!
    princes ou prince est obligatoire dis-tu ?
    bon je vais essayer d’en faire une , cela n’a pas l’air facile..
    merci et bisous
    katy

  9. En versification classique il est obligatoire de rimer les pluriels avec les pluriels et les singuliers avec les singuliers…. Il y a longtemps que je me suis affranchi de cette règle désuète venant du vieux françois où le S à la fin des mots se prononçait jadis…
    Sinon l’eau avec lot, bien sûr, la rime est avant tout phonétique…. Lot avec Pot, par exemple, c’est beaucoup moins bien….
    Princes est obligatoire, mais tu peux le remplacer par un mot ayant le même sens, une autorité à laquelle tu t’adresses : Présidents, Patrons, etc…
    Bon courage Katy….

  10. Marc VINCENT dit :

    Bien amical merci

  11. Zaz dit :

    La ballade (merci d’avoir attiré l’attention sur l’orthographe car la confusion est récurrente dans tous les documents !), comme toutes les formes fixes, est un art délicat, car il faut que les vers répétés tombent à propos et non comme un cheveux dans la soupe, et ce n’est pas évident du tout !!!
    Petit détail : dans un ballade construite avec des vers octosyllabiques, le nombre de vers par strophe sera 8 ; dans le cas de vers décasyllabiques, il sera 10. En conséquence, l’envoi sera aussi de 5 vers.
    Le choix des rimes a aussi une grande importance si on ne veut pas se trouver embarqué dans une vraie galère !!!
    En tout cas, bravo pour ta ballade, admirablement interprétée, dans le ton de Hugues Aufray comme le soulignait Katy.

  12. D’accord avec toi, Zaz, pour les décasyllabiques…. Mais comme mon blog est aussi lu par des non spécialistes de la prosodie, j’avais fait l’impasse en mettant « en général octosyllabiques » pour ne pas compliquer l’explication….
    Merci pour ton compliment, venant de la part d’un triple alérion, ca vaut son pesant d’or….

  13. Zaz dit :

    Oui, je comprends. C’était juste pour signaler aux ambitieux que si le coeur leur en dit, ils peuvent se lancer dans des strophes de dix vers de dix syllabes ! Personnellement, les quelques essais que j’ai commis – notamment pour les concours de poésie – n’ont guère été concluants !…

  14. marchal dit :

    merci au poete qui nous fait tant aimer venise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance