MESSIEURS LES ELUS

Posté par Claudio Boaretto le 11 avril 2013

En cette période politique troublée en France, c’est le moment de republier ce poème que j’ai écrit il y a déjà plusieurs années mais qui reste d’une troublante actualité…..

Durant une de mes vies précédentes, je fus le directeur de cabinet d’un élu, heureusement intègre et généreux, chef de l’exécutif d’une collectivité territoriale….
Durant mes fonctions, je fus le témoin de conflits d’intérêt et de manœuvres de certains élus à la recherche du pouvoir, ne pensant qu’à leur propre intérêt au dépens de l’intérêt général….

Ce qui m’inspira le poème ci-dessous :

MESSIEURS LES ELUS

J’en ai des boutons, ça me gratte
Quand je vois tous ces démocrates,
Les élites, les mégalos,
Prêt à gouverner en solo.
Pour gagner, pour se faire élire,
Certains cassent leur tirelire,
Des grands bonjours, des au-revoirs,
Pour quelques onces de pouvoir.

Rien ne les bute, les ébrèche,
Ils sont tous les jours sur la brèche,
La course pour serrer des mains,
« Voteront-ils pour moi demain ? ».
La parole toujours facile
Pour charmer les plus indociles,
Être dans le coup, dans le bain,
C’est dur le métier de tribun.



MESSIEURS LES ELUS dans 10 Poèmes & Textes 2-mariannn

Désolé messieurs les élus,
Fi de vos planches de salut,
Je dis bonjour à ceux que j’aime,
Sans stratégie ou stratagème.

Et pour mieux pouvoir nous convaincre
De voter pour qu’ils puissent vaincre,
Ils disent sans nous ménager
La République est en danger.
Si c’est pas nous, c’est les fascistes
Les dictateurs et les racistes,
On sort les vieux épouvantails,
Bien sur c’est la peur du « détail ».

Et je ne parle pas d’argent,
De tous ceux qui grugent les gens,
De ces élus plutôt fripouilles,
Dans la combine et la magouille,
Dessous les sociétés écran,
Ceux qui passent en se sucrant,
Caisses noires dans la nature,
Vrais magots et fausses factures.

Désolé messieurs les élus,
Fi de vos planches de salut,
J’aime mieux jouer les anars,
Devant mon verre de pinard.

2-anarchy5fwht dans 10 Poèmes & Textes

Une fois qu’ils sont dans la place,
Faut surtout plus qu’on les remplace,
Tout ce qu’ils font c’est bien meilleur
De tout ce qu’il s’est fait ailleurs.
Car ceux d’avant, on les critique,
C’était pas bon leur politique,
Et même si c’était parfait,
Ils proclament l’autodafé.

Au lieu de cheminer ensemble,
Que les différents se rassemblent,
Que tous nous allions droit devant,
Coudes serrés contre le vent,
La république, maladroite,
Va sur la gauche, sur la droite,
Poussée en des courants divers,
Elle marche tout de travers.

Désolé messieurs les élus,
Fi de vos planches de salut,
Pour pas tomber à la renverse,
j’ai pris les sentiers de traverse.

3-sentier-300x225

Claudio Boaretto

15 Réponses à “MESSIEURS LES ELUS”

  1. Zaz dit :

    Malheureusement, on ne peut être que 200% d’accord ! A droite comme à gauche, c’est le fric qui fait la loi ! :(

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

  2. Catherine dit :

    Bonjour monsieur le vicomte , vive la monarchie et vive le roi, et la guillotine pour tous ces élus républicains

    • Chère Catherine….
      Mise à part l’ironie qui est une arme facile, dans la réalité des faits il te souviendra que ces élus faisant passer leurs intérêts personnels avant l’intérêt général, à une certaine époque, nous les avons eu sous les yeux, toi comme moi, et, avec le chef de l’exécutif, il nous a fallu les combattre…. Que ce qui se passe au niveau d’une ville se passe au niveau d’un pays n’est pas pour m’étonner….

  3. katyL dit :

    ton pamphlet est bien d’actualité ! hélas ! je suis écoeurée par tout ce qui se passe mais pas étonnée.
    En France, tu verras qu’ils vont rechigner à étaler leur « richesse » car les gens seront surpris de voir que ces messieurs cumulent tant de biens et comptes !!!ceux qui n’ont rien à cacher vont le faire de suite les autres vont trouver des tas de choses à en dire pour ne pas le faire, lutter contre les paradis fiscaux !! est-ce possible ????? si seulement je n’y crois pas beaucoup…..
    allez courage les « braves  » ! et bons bisousssssssssssss
    katy

  4. Chantal B dit :

    J’en connais un, moi, de maire, qui n’a JAMAIS user de son pouvoir pour faire valoir ses intérêts perso. Plus intègre que lui, ça n’existe pas. Il aime son village et se bat comme un beau diable pour obtenir la moindre subvention. Ses administrés ont tous son numéro de téléphone ou son adresse mail. Chacun le « tutoie ». C’est le maire de ma commune, je suis son adjointe déléguée aux affaires scolaires et à la culture, et croyez-moi, il reste des hommes et des femmes élus qui sont honnêtes. Et heureusement !

    • Tu as farpaitement raison Chantal, ce n’est pas pour quelques pourris qu’il faut mettre tous les élus dans le même sac….
      Mais il faut que le peuple que nous sommes soit vigilant…. Et qu’il choisissent ses élus parmi les siens et non sur quelques bourgeois et philistins remplis de tunes et qui n’ont aucun contact avec la réalité que nous vivons tous les jours….
      le fait de connaitre la fortune ou non fortune, le patrimoine et le non patrimoine de nos élus éclaircira le paysage….
      les élus du peuple doivent venir du peuple!!!….

  5. Chantal B dit :

    C’est le principe de la démocratie. Pourtant, même des gens se disant de gauche, sont pourris par le fric. C’est vrai que dans ces conditions, on ne peut que constater qu’ils sont loin de la réalité quotidienne de la plupart d’entre nous. Et pas uniquement sur le plan économique, mais aussi que savent-ils de la mère de famille, qui doit « naviguer à vue », entre sa progéniture malade, les places en crèche, les grèves des instits, et son boulot payé au SMIC. Le problème est, qu’on ne laisse pas la possibilité aux gens « du peuple » de se faire élire aux élections (autres que les locales) il faut du fric pour la campagne, se faire un nom, se faire « admettre » par ses pairs etc.. Sans cela aucune chance sauf à être « étiqueté » et que les « grands » responsables du parti consentent à te présenter dans un secteur géographique, la plupart du temps parachuté, conclusion tu ne connais même pas le territoire sur lequel tu « atterri ». Tu as raison Claudio et avanti o popolo, alla riscossa,(j’espère ne pas avoir fait de faute ??) bises

    • Tu n’as pas fait de faute, Chantal, et je m’associe à ton point de vue….
      Les représentants du peuple se devraient de représenter le peuple, et je dis cela sans vouloir faire de populisme….
      pour moi, un énarque ou un avocat d’affaires ne représente pas le peuple….

  6. Zaz dit :

    Oui, enfin… le peuple n’est pas synonyme de prolétaire. Un énarque et un avocat d’affaires font partie du peuple même s’ils ne sont pas prolétaires. Mais je comprends et partage l’idée de fond qui est exprimée ici, à savoir que ceux qui nous gouvernent sont déconnectés des réalités de la vie quotidienne du Français moyen.

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

    • D’accord avec toi, Zaz, ils font partie du peuple, mais tu as bien compris l’idée de fond…..
      Un énarque, c’est quand-même l’élite administrative du pays….
      Comme dit Chantal, ils n’ont pas les problèmes quotidiens de vie de la plupart des français dont nous faisons partie, toi et moi, qui sommes la majorité de la population française….
      J’en suis à me demander si je n’aurais pas du voter Mélenchon…..

  7. Zaz dit :

    Bof ! les extrêmes ne me disent rien ! Et quand on considère la déclaration de patrimoine de Mélenchon, je me dis qu’il n’a rien en commun avec nous car tout confondu, grande maison ici et petite maison en Bretagne pour Monique et petit appartement à Nancy pour moi, nous n’arrivons pas à la cheville de ce monsieur !… De toute façon, il faut bien se dire que l’argent appelle l’argent et que ceux qui déclarent haut et fort que l’argent ne fait pas le bonheur sont ceux qui n’en ont pas. Je ne dis pas qu’il le fasse, mais il y contribue quand même. Comme disait ma mère : « mieux vaut être riche, beau et en bonne santé que pauvre, moche et malade ! ». C’était la pensée philosophique du jour ! Hi hi !

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

    • Evidemment, Si l’argent ne faisait pas le bonheur, tout le monde ne serait pas en train de courir après….
      Sans être un matérialiste forcené, donne-moi quelques billets de 100 000€ en plus, tu vas voir comme je vais me sentir mieux tout de suite et être bien plus heureux….

  8. Zaz dit :

    Ha ha ! quelques billets de 100 000 € (sauf que ça n’existe pas)! Carrément ! Remarque, tu as raison, quant à rêver, autant le faire avec démesure !!! Avec quelques billets de 100 000 euros, j’arrêterais de bosser et nous viendrions régulièrement à Venise pour vous inviter à boire un spritz !!!

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance