LA FEMME INVISIBLE par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 17 avril 2013

LA FEMME INVISIBLE par HUGO H dans 09 Peinture & Dessins lafemmeinvisible-650
Voici la dernière œuvre d’Hugo….

Une encre sur papier, format raisin, 50x60cm….

C’est ce que je j’appelle une œuvre indubitablement contemporaine….
Ben quoi, me répondrez-vous, ce ne sont que des jambes de femme….

Et bien, non !… Un peu d’attention et vous constaterez qu’il n’y a aucune ombre, aucun relief dans ce dessin pour faire ressortir le galbe de la jambe…. Juste des lignes d’encre noire sur du papier blanc !

L’artiste n’a joué que sur les croisillons représentant les bas résilles pour donner le galbe et le relief au dessin….C’est uniquement en jouant sur la direction et l’écartement des lignes, les unes par rapport aux autres, que l’on devine le galbe de ces jambes féminines….
Un exploit !!!…

Mais je laisse l’artiste en parler d’une manière plus poétique :

« Un hommage aux femmes qui sont si belles mais aussi à la fabuleuse invention des bas qui soulignent les courbes si émouvantes de leurs jambes…

…Tant qu’ils sont de couleur foncée ! En effet, on sait que visuellement le noir affine. La contraction des mailles assombrissent les bas aux endroits les plus fins des jambes qu’ils enveloppent. Ainsi, c’est là que les jambes paraissent  visuellement plus fines encore que si elles étaient simplement nues.

Un deuxième jeu visuel s’ajoute à cela quand il s’agit de résille. Un jeu géométrique à base de courbes dont l’orientation et l’écartement sont définies par la forme de la jambe que le bas enveloppe.

C’est l’idée qui sous-tend ce dessin : l’unique jeu des lignes, la forme des mailles, doit suffire à faire percevoir la troisième dimension qui manque à la feuille de papier. Donc on abandonne toute idée de modelé pour ne dessiner que des traits noirs de largeur constante. L’abandon du modelé, d’une quelconque idée de lumière et d’ombre se traduit au delà de ça par l’abandon du dessin de nu. D’où l’idée d’une femme invisible.

Tant qu’à ne pas la dessiner, pourquoi se priver d’une position si suggestive ? Le non-dessiné n’en est que plus marquant… »

 Comme quoi, Hugo était tout à son œuvre….

2 Réponses à “LA FEMME INVISIBLE par HUGO H”

  1. Anne dit :

    Il faut un sacré don observation et un oeil avisé pour réussir ce tour de force. je suis admirative. Bravo

  2. Zaz dit :

    Une oeuvre en effet très originale ! Mais comment fait-il pour avoir de telles idées ? :-)

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance