• Accueil
  • > Archives pour septembre 2013

LA MOSTRA DE VENISE : « EASTERN BOYS»

Posté par Claudio Boaretto le 6 septembre 2013

 

LA MOSTRA DE VENISE : « EASTERN BOYS» dans 02 Venise : évenements 012

De retour à la Mostra pour notre quatrième film en V.O. française…..

C’est le second film de Robin Campillo,

021 dans 02 Venise : évenements

 monteur de tous les long métrages  de Laurent Cantet et le coscénariste de La Classe (Palme d’or à Cannes 2008 et César 2009 de la meilleure adaptation),…

Synopsis :

« Ce sont des garçons venus de l’Est : des Polonais, des Russes, des Roumains… Les plus âgés ont peut-être 25 ans. Les plus jeunes, on ne sait pas. Ils traînent du côté de la gare du Nord. On peut penser qu’ils se prostituent. Muller,(Olivier Rabourdin)

032

 un homme discret, la soixantaine, a repéré l’un d’entre eux, Marek.

Alors, un jour, il se lance et va lui parler. Le jeune homme accepte qu’ils se revoient le lendemain chez Muller. Et le lendemain lorsqu’on sonne à sa porte, Muller n’a aucune idée du piège dans lequel il s’apprête à tomber. »

052

Commentaire du réalisateur :

« Loin de vouloir juger de la situation des immigrés clandestins, ou de vouloir être une réflexion sur la paternité, ce film suit la logique du récit.  

C’est le portrait de gens qui vivent dans la clandestinité et qui représentent les uns plutôt un danger qu’une promesse.

 Tout comme Daniel qui, dans le visage de la jeune Europe de l’Est, oscille entre la peur et le désir,

042

 Même le film progresse entre les sentiments ambigus, des situations à la limite, mais aussi, je l’espère, des moments de pur plaisir. »

Personnellement, j’ai trouvé quelques longueurs dans ce film, en particulier dans les scènes d’amour physique entre les deux hommes…. A ma courte honte, j’avoue que je me suis endormi quelques secondes et j’ai du faire un effort de volonté pour garder l’œil ouvert….

C’est peut-être du à ma personnalité car les ébats sexuels dans les films m’emmerdent prodigieusement, qu’ils soient homo ou hétéro….

Je préfère quand ils sont discrètement suggérés…..

Notre petite bande est installée dans la « Sale Grande »….

062

Ainsi que les artistes à leur tour….

06b

En début de séance, comme à l’habitude, les protagonistes du film se lèvent à leur nom….

Le premier rôle, Olivier Rabourdin

072

Le metteur en scène Robin Campillo

082

En fin de séance, les lumières s’allument et applaudissements rituels pour les deux hommes….

092

Accompagnés d’un « eastern boy »….

102

Je ne garderai pas un souvenir impérissable de ce film, mais ce n’est qu’un avis strictement personnel, mes goûts n’étant pas universels…..

Claudio Boaretto

Publié dans 02 Venise : évenements | 5 Commentaires »

MOSTRA DE VENISE : « TOM A LA FERME »

Posté par Claudio Boaretto le 5 septembre 2013

Retour à la Mostra de Venise pour notre troisième film en V.O. française…..

MOSTRA DE VENISE : « TOM A LA FERME » dans 02 Venise : évenements 011

« Tom à la ferme » film du cinéaste québécois Xavier Dolan

Synopsis :

« Un jeune publicitaire de Montréal, Tom (Xavier Dolan),

031 dans 02 Venise : évenements

 part à la campagne assister aux funérailles de son amant, Guillaume, pour constater, arrivé dans la ferme familiale, qu’Agathe (Lise Roy),

041

 la mère de ce dernier, ignorait tout de sa relation avec le défunt. Et de se voir entraîner dans un jeu de rôles étrange par Francis (Pierre-Yves Cardinal),

051

 le frère homophobe de celui-ci, prêt à tout, selon les apparences, pour préserver « l’honneur » des siens. »

L’affiche du film….

05b

Xavier Dolan déclare :

« C’est un thriller psychologique mais c’est aussi une histoire sur le deuil amoureux et une histoire d’amour entre trois individus, même si la manière dont ils la vivent peut paraître étrange. Tom à la ferme est un film sur le gouffre entre l’homme des villes et le provincial, un rat des villes et un rat des champs, et la façon dont les mœurs évoluent différemment entre leurs deux univers.

061

L’homosexualité est évoquée en filigrane, au grand dam des deux personnages, il n’est surtout pas question d’homosexualité entre eux. Ce sont deux animaux blessés qui s’apprivoisent et le film montre la  manière dont ce rat des villes et ce rat des champs, deux étrangers en deuil, trouvent des façons, aussi violentes soient-elles, de colmater leurs brèches communes »

Pas le temps de s’ennuyer dans ce suspens un peu « hitchcockien »…. Parfois, quelques difficultés à comprendre les dialogues dans le « parler » canadien français, j’ai même béni les sous-titres en italiens….

Un franc succès pour le public de la Mostra….

Les deux héros du film dans la salle :

Xavier Dolan, réalisateur et acteur dans le rôle principal de Tom….

071

Et Pierre-Yves Cardinal dans le rôle tout aussi important de Francis, le frère du défunt….

081

A la fin de la séance, plus qu’un succès, c’est un triomphe pour les 5 principaux protagonistes du ce film…

091

La télé italienne est au rendez vous pour filmer les artistes….

101

Quelques gros plans avec mon flash super puissant….

111

Pour capter même les apartés….

121

Le réalisateur, tout à son bonheur, embrasse le public….

131

Une vue d’ensemble juste pour l’ambiance sous les spotlilghts…..

141

Les applaudissements durent, et durent encore, à tel point que Xavier Dolan sort son Smartphone…

151

Et se met à filmer le public qui l’acclame….

161

En faisant carrément un tour à 360°….

17

Pour prendre la salle entière en vidéo….

18

Et c’est sur ce clin d’œil et un éclat de rire général que se termine cette séance….

19

« Tom à la ferme », un film à voir…..

Claudio Boaretto…..

Publié dans 02 Venise : évenements | 7 Commentaires »

MOSTRA DE VENISE : « je M’APPELLE HMMM… »

Posté par Claudio Boaretto le 1 septembre 2013

MOSTRA DE VENISE : « je M'APPELLE HMMM... » dans 02 Venise : évenements 01

Nous sommes de retour à la Mostra, ce dimanche, pour visionner le second film en V.O. française que nous avons sélectionné….

C’est le premier  long-métrage de la couturière Agnès B.

02 dans 02 Venise : évenements

Le titre : « Je m’appelle Hmmm »… 

Une fiction dans laquelle jouent, parmi d’autres acteurs :

Douglas Gordon,

03

Lou-Lélia Demerliac,

04

Sylvie Testud,

05

Jacques Bonnaffé,

06

 Marie-Christine Barrault

07

Etc….

Synopsis :
« Une fiction, la fugue d’une fillette de 11 ans, aînée de 3 enfants, la mère absente, le père prédateur, la grand-mère trop pure pour imaginer ce qui se passe. Classe de nature la fillette disparaît… Elle est montée dans un camion ; un road movie merveilleux et tragique en compagnie d’un routier écossais, un voyage initiatique, une rencontre, des rencontres « où l’amour se pose » ? »

Note d’intention de la réalisatrice :
« J’ai écrit Je m’appelle Hmmm… d’une seule traite, il y a une dizaine d’années, comme quelque chose que je devais faire absolument….

J’ai lu dans Le Monde 10 lignes relatant qu’un prévenu s’était tué à l’aide d’un coupe-papier posé sur le bureau du juge qui l’interrogeait. Je me suis permise d’écrire l’histoire qui aurait pu l’amener à accomplir ce geste désespéré : une petite fille d’une dizaine d’années, abusée régulièrement par son père, se sauve à l’occasion d’une classe de nature.
Ce n’est pas un film sur l’inceste. C’est l’histoire d’une fugue et de ses conséquences.
Au tout début du film, l’inceste est montré d’une manière sobre, elliptique et brève. La petite fille se sauve au cours d’une classe de nature en bord de mer,

08

monte dans un camion et s’y cache. Commence alors un voyage initiatique au cours duquel l’héroïne découvre la beauté des choses, de l’amitié, de l’aventure.

09

 C’est un “road movie” tourné en France, dans les environs de Bordeaux. Bien que fruste, l’héroïne n’a peur de rien, elle veut tout voir, tout découvrir, elle s’est trouvé un ami de grande qualité.
Le camionneur qui l’a emmenée, un peu à la dérive, un peu “no future”, se prend à aimer cette petite fille d’un amour pur et joyeux

10

il sait qu’elle ne dénoncera jamais son père qu’elle aime malgré tout et qu’elle a finalement toujours protégé, croyant que tous les pères sont peut-être “comme ça”.

J’ai voulu faire un film contre les préjugés et montrer que l’on peut se tromper en jugeant trop vite. Et plus grave encore, se tromper de coupable.
J’ai voulu montrer ce voyage, cette parenthèse… et comment mes deux héros partagent ce moment et s’aiment d’un amour non-dit, joyeux dans son évidence. 
»

Personnellement,j’ai trouvé quelques longueurs dans ce film et quelques situations surprenantes, loin de la réalité…. Mais à sa décharge, ce sujet délicat est bien traité, pas de voyeurisme ni de misérabilisme…. Le père, joué par Bonnaffé, est excellent dans son rôle, ainsi que la fillette et le routier écossais, sans parler de la talentueuse Sylvie Testud…..

11

J’étais surpris par la grandiose ovation du public en fin de séance, faite à la réalisatrice et aux acteurs présents …..

12

De gauche à droite, Jacques Bonnaffé, Agnès B et Lou-Lélia Demerliac….

13

Et l’ovation continue…. La réalisatrice est émue….

14

Sur la gauche, un couple d’acteurs asiatiques, des danseurs en plein bois dans le film, et je m’interroge encore sur leur présence irréaliste….

15

Et c’est sous ces applaudissements et auto-applaudissements que se termine la séance….

16

Claudio Boaretto….

 

Publié dans 02 Venise : évenements | 5 Commentaires »

12
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance