LA BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN à VENISE, CÔTE ARSENALE

Posté par Claudio Boaretto le 19 octobre 2013

Après avoir visité la biennale, côté Giardini, le lendemain nous sommes allés voir la suite de la biennale à « l’Arsenale »…. Comme hier, je n’ai sélectionné que les œuvres, les installations, les performances qui m’ont le plus interpellé….

Contrairement au Giardini, les œuvres ne sont pas exposées dans les pavillons nationaux mais dans les immenses espaces couverts de l’arsenal où se construisaient jadis les galères vénitiennes, en l’occurrence les espaces dédiés autrefois à la corderie et l’artillerie des bateaux…. Ci-dessous, le plan, seules quelques salles sont réservées aux pays n’ayant pas construit leur pavillon aux Giardini…. En prime, les noms des artistes exposants….

LA BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN à VENISE, CÔTE ARSENALE dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture 00

D’emblée une énorme et impressionnante sculpture ….

011 dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture

Comme je m’interrogeai, curieux, j’allais lire l’explication….

01b

Pour ceux qui ne lisent ni l’italien, ni l’english, voilà la traduction :

« Pour la biennale d’Art 2013 Cuoghi a créé Belinda (2013), une sculpture de grandes dimensions qui rappelle le principe combinatoire des chaînes protéiques, dans une vision contraire aux habitudes de notre pensée. En reformulant de telles structures, Cuoghi interprète radicalement les aspects fondamentaux du monde naturel et offre un regard révélateur du microcosme »…

Je ne sais pas vous, mais ce texte abscons ne m’a rien révélé du tout…. Donc, je ne lis plus les explications…. Je laisserai seulement s’exprimer mon « ressenti »….

 


Dans l’espace suivant, une sculpture plus figurative quoique fort stylisée…. J’ai toujours bien aimé les représentations de personnages, qu’elles soient sculptées ou peintes, qu’elles soient figuratives ou abstraites….

021

A « l’Arsenale », je suis aux anges, il y a des personnages partout, vous verrez la suite…. J’ai pris aussi dans mon viseur, un visiteur devant le tableau vert pour se rendre compte des proportions….

031

041

Encore deux sculptures monumentales, pendues cette fois ci…. Au fond à droite, Evelyne cherche toujours à comprendre les explications écrites (que j’évite)….

051

Des peintures psychédéliques, bien à mon goût….

061

Dédoublement de la personnalité ?….

071

Dantesque !….

081

Comme me disait mon ami Phil R., joueur de poker invétéré qui visitait la Biennale avec nous, j’ai trouvé mon nouvel avatar ci-dessous !….

091

Un fauteuil recouvert de tissus avec une sorte de gros doigt en faïence posé dessus, un mélange de matériaux et de couleurs….

101

Même artiste, même style, même mélange….

111

Un tableau coloré, difficile à définir, mais attirant….

121

Une charpente en équilibre sur des socles de pierres…. Du vieux bois sur de vieilles pierres au milieu des colonnes de l’arsenal, j’aime bien….

131

Personnages fantasques….

141

Une bande dessinée dont chaque planche est encadrée et exposée, remplissant tous les murs d’une grande salle, plus un grand mur cylindrique en son milieu….

151

Plus besoin de tourner les pages….Si tu as une petite heure à perdre, tu peux la lire en entier, (je mettrais peut-être un peu plus de temps, because elle est en english)….

161

Maison, manège et bateau couvert de tissus….

171

Gros plan sur le bateau, et qui n’a rien à envier à celui du capitaine Jack Sparrow….

181

Un tableau hallucinatoire….

191

Je suis souvent attiré par ces tableaux qui flashent….

201

Alors là, nous nous retrouvons dans une grande salle et devant une armée de personnages étranges….

211

Composés en résine qui semble avoir coulé comme de la guimauve….

221

Ils sont monstrueusement magnifiques….

231

Les visages sont très beaux….

241

 

Autant de personnages, autant de visages différents….

251

Mais ils ont tous les yeux clos….

261

J’ai demandé à Evelyne de poser à côté, juste pour se rendre compte de la proportion des personnages….

271

Au détour d’un couloir, nous tombons sur 3 personnages perchés une estrade….

281

J’ai franchement cru que le premier personnage était un modèle vivant qui posait nue…. L’illusion est parfaite….

291

Admiration devant le détail….

301

Le second personnage est moins troublant….

311

Quant au troisième…. Singulier trio….

321

Une maquette de maison ?…. peut-être il y a-t-il un architek dans cette bande d’artistes ?….

331

Non ce n’est pas une visiteuse, c’est encore un personnage en résine, à s’y méprendre….

341

Un couple inquiétant dans une cage de verre….

351

Encore un mannequin magnifique…. C’est une géante, elle fait au moins 2,50 mètres de haut, équilibre soutenu par une tige à l’arrière….

361

Une peinture abstraite d’une hauteur incroyable…. Un grand format dirait encore mon ami Phil R. qui est aussi vendeur de tableaux….

371

J’ai déjà dit que je faisais l’impasse sur les vidéos, mais là, il y en a un paquet, toutes avec un programme différent….

381

Au détour d’un couloir, une hutte végétale, on peut même passer à l’intérieur….

391

Parfois, l’œuvre exposée me laisse indifférent et je serais plus sensible au lieu en lui-même, comme dans cette salle où j’admire la magnifique charpente plus que les barres alignées à terre….

401

Une fresque monumentale en noir & blanc….

411

Encore un grand format, détail….

421

Nous arrivons dans une salle impressionnante remplies de personnages bizarres, tout comme les objets….

431

Dans le fond à gauche, un drôle d’attelage…

441

De profil….

451

Au centre, comme une reproduction en nombre d’un objet qui ressemble à une pièce de jeu d’échec, disposées en un spectaculaire carré….

461

J’y trouve un petit côté asiatique….

471

Tout comme ce semblant de pagode et ces danseuses….

481

Gros plan sur une danseuse….

491

En face, d’anciens pupitres avec des livres aux pages étrangement ouvertes…. Une allégorie sur le savoir scolaire ? Ou monacal ?….

501

Plus loin une table, une femme debout, des hommes assis coiffés de chéchias, certains armés de couteaux, inquiétant….

511

Quoique qu’ayant un couteau à la main il en est un qui semble avoir trépassé, son voisin ayant encore l’arme au poing…. Seraient-ce tous des serpents, symbolisés par le lustre qui les surplombe….

521

Une autre salle colorée…. Des épices d’une senteur extraordinaire chatouillent agréablement nos narines…. Génial !….

531

Un esquimau à l’envers…. Si nous sommes dans l’hémisphère Nord, il doit venir au pôle Sud….

541

Pas loin, un tableau représentant un ours polaire….

551

Si l’on regarde de près, ce tableau est composé d’une foule de motifs et de personnages

561

La coupole d’un phare…. un visiteur sur la « foto » pour la proportion….

571

Devant une performance, chacun son interprétation….. Celle ci-dessous me fait penser aux blocs de béton qui se trouve à l’extrémité des 2 kilomètres de digue de la passe de San Nicolo’, au Lido…. Des cubes de béton, + ou – de la taille de ce cube blanc, entourent le phare…. Pendant les saisons chaudes, tous les cubes sont occupés par de nombreux estivants s’y prélassant au soleil…. Il y a quelques décennies, j’y venais faire mes « écritures », avec ma fille étudiante qui potassait ses cours…. Les chaises rondes retournées me font penser également à ces énormes pierres cylindriques qui entourent et protègent le phare et ses cubes….

581

 

D’ailleurs les figurants sur le cube n’ont-ils pas des serviettes de bains ?…. Comme les estivants sur les blocs du phare de San Nicolo’…. Mais apparemment, ceux-là ont vraiment l’air de « s’enmerder »…. Il est vrai que ça manque de soleil sous les charpentes….

591

Une salle entièrement pavée de briques marquées et numérotées…

601

Pas d’ordre ou de numérotation logique apparemment…. Ma chaussure bateau naviguant sur ces briques en est témoin….

611

Sortant à l’extérieur pour changer de salle, sous les arcades d’un abri maritime de l’arsenal, un bateau amarré, à son bord un orchestre d’instruments à vent…. Normal pour un voilier….

621

De retour aux intérieurs, un clair-obscur….

631

Du même artiste, je suis impressionné par le réalisme du crâne….

641

Encore un grand format, une très grande fresque….

651

Scène un peu dantesque, détails….

661

Je terminerai cette visite par une pointe de nostalgie…. Dans cette même salle, je retrouve une cuve où l’on stockait jadis les hydrocarbures pour alimenter tous les bateaux militaires ainsi que l’arsenal lui-même… Il y a deux ans encore, cette salle était remplie de ces cuves et autre matériel semblable… Ce n’est pas sans me faire penser à mon aïeul, le grand-père de mon grand-père, Giovanni NICOLAJ, capitaine de frégate, qui obtint la direction du département des « Caldaie navali », chaudières navales,  à l’arsenal de Venise dans les années 1860…. Il devait évoluer dans ces salles…. (Voir sur mon blog la page que je lui ai consacrée : http://boaretto.unblog.fr/nicolaj-dynastie-nautique/ )

Ne reste plus que cette dernière cuve, témoin d’un temps révolu….

671

Claudio Boaretto

18 Réponses à “LA BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN à VENISE, CÔTE ARSENALE”

  1. Chantal B dit :

    Superbe visite et reportage itou. Je suis d’accord avec toi Claudio, quand le langage est trop intellectualisé, c’est barbant et on n’y comprend rien. Du coup, quel a été ton ressenti sur le Cuoghi et sa Belinda ? J’ai apprécié les personnages étranges, dans la grande salle, ils me faisaient un peu pensé à des morts-vivant, mais quand tu as mis l’accent sur leur visage, le parallèle ne tenait plus. Les danseuses me font penser à des marionnettes javanaises, les épices pourraient faire penser à un kaléidoscope, et la grande fresque m’évoque le passage du Styx de Gustave doré. Remarque que c’est idiot de rechercher une explication ou une ressemblance à chaque oeuvre plutôt que de l’apprécier pour ce qu’elle est. Mais, j’avais envie de partager… bon week-end, bises

    • Merci pour ton intéressant commentaire, Chantal…. Je vois que mes reportages ne sont pas trop inutiles…. J’aime cette notion de partage…. En réalité, toutes les œuvres que j’ai mis en ligne sur mon blog sont des œuvres qui m’ont interpellé, que j’ai apprécié…. J’aurais pu faire un reportage 4 fois plus long si j’avais mis tout ce que j’ai vu et toutes les foto que j’ai prises…. Mais aucun intérêt à faire partager des œuvres que je n’apprécie pas plus que ça…. Belinda ?…. j’ai bien aimé, c’est impressionnant quand tu as cette gigantesque sculpture face à toi…. En revanche, l’explication qui devient compréhensive après réflexion, m’a dégouté sur le coup…. Normal, j’ai le cerveau lent et la tête dans les nuages…. Et toutes ces œuvres exposées de toutes parts, ces émotions qui explosent, je dirai qu’au milieu d’une expo comme la biennale, on est plus dans un état serein….

  2. gabriella dit :

    Merci beaucoup, Claudio, pour ces deux reportages très bien fait ; cela me suffira pour cette année, je n’ai pas envie d’en voir davantage . Bien sûr, il y a des choses très intéressantes, et même, belles, mais combien d’autres pour lesquelles je me pose la question : est-ce de l’art ? Je crois que depuis quelques années, je suis un peu dépassée. Heureusement, il y a les bâtiments magnifiques et l’histoire qu’ils véhiculent. Et l’émotion que tu as ressentie devant cette cuve.¨Pour celle-ci, je t’embrasse bien affectueusement ainsi que ton papa.
    Gabriella

    • Merci Gabriella….
      En ce qui concerne l’art contemporain, chacun sa sensibilité…. Est-ce vraiment de l’art? Oui, j’en suis sûr…. Mais comme dans toutes les disciplines artistiques, il y a les bons, il y a les moins bons, il y a ceux qui s’y croient mais qui n’en sont pas, et il y a ceux qui profitent du système…. A toi de faire le tri…. En particulier dans l’art contemporain, il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées pour se prévaloir du titre d’artiste…. Il faut avant tout maitriser la ou les disciplines artistiques que tu mets en œuvre…. Partager le « fond » c’est bien et c’est indispensable, mais maitriser la « forme » c’est à cela l’on reconnait le véritable artiste…. C’est peut-être basique comme raisonnement, mais il est imparable… Pour moi, être un artiste est un titre de noblesse, que d’ailleurs je revendique personnellement….

  3. Klod dit :

    Quand nous sommes passé, il y avait une personne qui interdisait de prendre des photos de « l’œuvre de la femme blonde en tailleurs bleu ». Je me suis approché d’elle et j’ai demandé pourquoi, on interdisait de prendre des photos de cette œuvre. « C’est une demande de l’artiste ». Je lui ai répondu avec mon plus charmant sourire « quel travail intéressant vous avez hérité là! » cela nous a permis de plaisanter, pendant que certains, dont Olga en ont profité pour prendre tranquillement des photos dans son dos.
    Visiblement, ils n’avaient plus de volontaires quand tu es passé.

    On a flashé souvent sur les mêmes œuvres.
    les morts vivants m’ont fait penser à une BD que j’avais, autrefois…
    J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup, mais vraiment beaucoup d’œuvres vidéos cette année… et là, j’accroche moins (si on peut s’exprimer ainsi à propos d’une œuvre que, justement, on n’accroche nulle part).

    J’ai beaucoup aimé, aussi, le temple, dans le jardin…

    • D’accord avec toi, je zappe automatiquement les vidéos, maintenant, les années passant, il y en a de plus en plus, que ce soit à la Biennale, au Palazzo Grassi, ou ailleurs…. On sature…. Si je veux voir des vidéos, j’allume ma téloche ou je vais au cinoche….
      Pour « l’œuvre de la femme blonde en tailleur bleu » le garde-chiourme était bien présent et interdisait à tout le monde de prendre des « foto »…. Comme elle était exposée à un coin de couloir, je suis rentré dans la petite salle attenante et interne et j’ai « fotografié » l’œuvre de profil autant de fois que j’en avais envie sans qu’il puisse me voir…. Pas malin le garde-chiourme…. Juste que je n’ai pas utilisé mon flash, mais la plupart du temps je n’en ai pas besoin car mon super appareil foto est Nickel ! Euh, je veux dire, Nikon…. Hé, ce n’est pas aux vieux singes qu’on apprend à faire des grimaces…. Et si l’artiste en question n’est pas heureux, il n’a qu’à exposer ailleurs et non dans une expo où toutes les « fotos » sont autorisées…. Et en plus, il monopolise un gardien à lui tout seul…. Comme on dit chez nous, il a « la spuza soto el naso»…. En français littéralement « la puanteur sous le nez », c’est une expression vénitienne qui veut dire « péter plus haut que son cul »….

  4. katyL dit :

    merci beaucoup
    Oui on peut dire art , mais art conceptuel, ou art » créatif libre »
    C’est évidemment surprenant mais c’est fait pour cela, chaque artiste a tout fait pour interpeller le visiteur et retenir son attention, certaines « oeuvres » ne sont que fugitives et ne resteront pas dans l’histoire ni dans un musée, mais elles font l’objet de questionnements divers …
    Il y a l’idée dans tout cela que le monde est en pleine mutation , que les artistes hyper-sensibles aux moindres mouvements ressentent cela et le transposent… Nous disons tous ou presque que la société serait décadente, pourquoi voudrions nous que les oeuvres ne le soient pas ? elles sont le fruit de ce que voient et pensent ces artistes là.
    Moi j’ai décidé de ne voir que le beau qui existe encore ! Dieu merci
    Aussi dans ma création je suis aux antipodes , mais, je suis inquiète et cela se sent dans certaines peintures , aimer la beauté n’empêche pas de voir avec lucidité le monde et sa transformation.
    Je ne sais pas ce qui restera de ces expos dans l’avenir? je voudrais vivre 100 ans de plus pour le savoir
    Je pense qu’il faut regarder cela comme l’ombre qui va automatiquement avec la lumière, comme le mal avec le bien,ou l’inverse selon, tout existe !et rien ne va sans l’autre.
    merci Claudio merci beaucoup
    bises et amitié
    katy

    • Katy, merci pour cette opinion toute personnelle de l’art contemporain….
      Ce que j’en dis personnellement est aussi ce que j’ai répondu à Gabriella dans ces mêmes commentaires…. Et qui peut s’appliquer à toutes les formes d’art….
      Ceci dit, l’art contemporain laissera sa trace tout autant que toutes les autres formes d’art qui lui ont précédé, c’est l’évidence…. Marcel Duchamps par exemple, pionner de l’art contemporain, est déjà une réfèrence….

  5. katyL dit :

    et j’ai bien aimé le clin d’oeil à ton ancêtre avec ce fût qui lui est là après l’homme!!
    c’est ça, nous sommes si peu de choses NOUS!

    • Esmeralda dit :

      Merci Claudio pour ce superbe reportage ! Moi qui n’ai pas pris le temps de voir la Biennale (trop de visites depuis le début de l’été), je suis bien contente de la voir en images…

      Bisous

      • Esmeralda, quand je pense qu’il y en a qui viennent de toute l’Europe pour voir la Biennale de Venise, et toi qui demeure dans le sestiere de Cannaregio, tu n’as même pas le temps….
        Mon reportage au moins n’est pas inutile…. Je suis presque sûr que tu n’es pas la seule parmi les copains et les copines vénitiens….
        C’est comme les parisiens qui ne montent sur la tour Eiffel….
        A presto, Esmeralda….

  6. katyL dit :

    oui je n’avais pas lu ta réponse à Gabriella mais j’adhère totalement car sans la technique & la connaissance de son art c’est de l’amateurisme total et ça se voit!
    certaines oeuvres resteront c’est évident je ne disais pas cela pour la totalité mais devant le nombre ahurissant et le genre et devant les volumes, ceci partout dans le monde , je suis persuadée que certaines oeuvres sont éphémères et c’est voulu , ce sont des oeuvres faites pour des expos circonstanciées
    je suis ok pour Duchamps et d’autres bien entendu
    bisoussssssssssssss

  7. Francois-Xavier dit :

    Bonjour , je suis tombé un peu au hasard sur votre site , l’ explication je viens de passer un séjour avec ma femme à Venise du 19 au 22/10/2013 pour nos 21 ans de mariage (appartement loué dans le quartier de San Sylvestro) , et j ai toujours la tête à Venise , et nous avons pu visité une toute petite partie des biennales de l’ art et nous avons fait une halle dans le secteur arsenale et nous avons été émerveillé , choqué , bousculé parles œuvres exposées mais aussi par ce lieu magique. C’ est vrai que cette passerelle métallique à l’extérieur côté Fondamente nuova est magique , étant peu touristique on a eu l’impression d’ être aussi dans le vrai Venise.
    J’ adore votre site . Et j’ attend avec impatience d ‘ autres articles et d ‘autre photographies.
    A bientot.

  8. Zaz dit :

    Un endroit très insolite !
    J’ai beaucoup aimé le tableau hallucinatoire et la salle des épices.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance