COUCHER DE SOLEIL HIVERNAL SUR LA LAGUNE VENITIENNE

Posté par Claudio Boaretto le 17 décembre 2013

Coucher de soleil hivernal sur la lagune où le soleil se cache  derrière l’île de «San Lazzaro dei Armeni»….

01

Zoom sur couchant à tribord et campanile à bâbord ….

02

Je me déplace de quelques mètres pour trouver une autre perspective et un peu plus de profondeur…. Maintenant, au loin, le soleil semble se réfugier derrière l’île mineure de «San Clemente»…

03

Je ne suis pas le seul à profiter du spectacle, regardez bien au premier plan, quatre «gabbiani reale», (des goélands), perchés sur les «bricole» (duc-d’Albe) semblent admirer le coucher de soleil lagunaire….

04

Magique….

Claudio Boaretto

20 Réponses à “COUCHER DE SOLEIL HIVERNAL SUR LA LAGUNE VENITIENNE”

  1. Waymel dit :

    Comme tu le dis Magique !!! Bonnes fêtes à toi et à la famille Claudio… Éric et Vero

  2. Chiron Jean-Jacques dit :

    On reste toujours béat d’admiration devant un coucher de soleil
    qui peut inspirer le début d’un poème :

    Le couchant se révèle en une frise d’ambre…

  3. Esmeralda dit :

    Sur et certain : je vais acheter le meme appareil photo que toi !!!!!

  4. katyL dit :

    à la 3ième photo on dirait un personnage dans l’eau avec de grands bras touchant l’eau
    amusant non ?
    bravo et bisous

    • Oui Katy, c’est la silhouette emblématique des « bricole », ces pieux de chêne si particuliers à Venise enfoncés la tête en bas dans les fonds de la lagune et qui servent à délimiter les chenaux navigables….

  5. François dit :

    Bonsoir,
    Superbe coucher de soleil,cela me donne terriblement envie de revoir Venise je crois que je suis tombé amoureux de cette ville.
    Moi aussi j’ aime bien la photographie mais il faudrai que je change mon matos.
    Si vous voulez découvrir un site sur la foto allez voir « les fousduréflex  » mon pseudo runner13012.
    Merci pour vos voeux , et moi aussi je vous souhaite de bonnes fêtes pour cette fin d ‘année.
    Sera.

    ,

  6. Zaz dit :

    Quel joli cadeau de fin d’année ! Tu sais combien j’aime les couchers de soleil…

    « Si j’étais le soleil, malgré l’ordre des choses,
    Pour l’amour d’un regard je brillerais la nuit,
    Illuminant ton cœur d’un sentiment qu’il fuit
    Et réchauffant tes reins de mes rais grandioses. »

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

  7. Jean-Jacques Chiron dit :

    Voici la suite :

    Le couchant se révèle en une frise d’ambre ;
    Par fréquence, instamment, le vent se fait taquin ;
    La nuit, avec lenteur, étend son baldaquin
    Au décor sidéral où la lune se cambre.

    • Magnifique! Quelle maîtrise des règles de l’art et quel sens de l’image poétique…. Je suis content que le coucher de soleil vénitien ait pu t’inspirer ce poème….
      Au fait, j’aime beaucoup « Confluences » le livret que tu m’as envoyé….
      je le lis de temps à autres, mais pas plus d’un poème par jour, pour bien en profiter…

  8. Jean-Jacques Chiron dit :

    Je te remercie d’avoir apprécié ce quatrain.
    Quand au livret, déguste le comme un vieux vin de Toscane.

    • Compte sur moi…
      Sinon déjà que nous sommes obligés de parler le Toscan qui est la langue officielle italienne, (je ne parle que le Vénitien) nous n’allons pas non plus boire leur pinard….Il y a assez de vignes en Vénétie!….
      Je te conseille de goutter un vieil « Amarone », ce vin de la région de Vérone, absolument fabuleux, à l’égal de nos plus grands crus français…

  9. Jean-Jacques Chiron dit :

    Merci pour le renseignement. Un vin que je ne connais pas
    dont je ferais la découverte le plus vite possible.

    • Tu ne le regretteras pas, c’est aujourd’hui mon vin préféré….
      quand j’ai envie d’une bonne bouteille je m’offre un Amarone de Valpolicella….
      Il est à tomber à genoux….
      tiens voilà une petite doc sur ce fabuleux pinard :
      L’Amarone est produit à partir des 3 cépages indigènes, Corvina Veronese, Rondinella et Molinara, cultivés sur les coteaux en terrasses. La méthode traditionnelle de « pergola veronese » est utilisée pour la plantation et les meilleurs raisins, ayant atteint une maturité optimale, sont sélectionnés pour l’Amarone.

      Les grappes, une fois récoltées, sont placées directement sur des clayettes et amenées dans le grenier où elles seront séchées par les brises fraîches de l’automne et de l’hiver, jusqu’au mois de février.

      Produire l’Amarone signifie que le « travail » du raisin n’est pas accompli à l’heure des vendanges mais continue pendant les mois d’hiver. Durant ces mois, les raisins sont réduits à une « léthargie active ». Ils semblent rester identiques, mais des changements interviennent, les enrichissent, leur apportent de nouveaux parfums, une profonde saveur et permettent de concentrer les sucres et les arômes.

      L’Amarone est vieilli au moins 3 ans en fûts de chêne avant sa mise en bouteilles puis se repose encore un minimum d’un an en bouteille avant sa mise sur le marché.

      L’Amarone est un vin qu’on peut servir avec fierté pour une foule d’occasions spéciales, Il peut se déguster aussi bien après le repas, devant un feu de cheminée, s’avérant être le compagnon idéal autour d’une longue conversation, qu’en accompagnement de mets
      tels qu’une bavette de cerf sauce teriyaki, un magret de canard au vinaigre de cassis ou des médaillons de porc sauce au canneberge.

  10. Jean-Jacques CHIRON dit :

    Merci pour ces renseignements. Je n’ai plus qu’à effectuer ma quette du sain Graal bachique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance