ÉTAPE À L’ÎLE DE POVEGLIA DANS LA LAGUNE SUD DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 12 octobre 2014

01

Dimanche 28 septembre 2014, c’est la journée
« Tappa a Poveglia ! »,
traduire par « étape » ou « halte à Poveglia»…

Les presses nationales italiennes et internationales s’étaient faites l’écho de la mobilisation citoyenne des vénitiens (et pas seulement que des vénitiens) afin que cette île mise aux enchères par les « Domaines » ne tombe sous la coupe d’investisseurs prêts à privatiser cet espace insulaire pour créer des établissements luxueux réservés à une certaine élite…
La souscription lancée par l’association nouvellement créée « Poveglia per tutti », sollicitant 99€ par personne solidaire à leur action, a récolté environ 450 000€ !!!…
Mis à part un candidat, la mobilisation citoyenne de la population vénitienne à travers l’association a dissuadé les investisseurs de participer à cette mise aux enchères…
Poveglia n’a pas été vendue !…
Un succès !…

L’association demande maintenant aux « Domaines » la gestion de cette île pour en faire un espace public ouvert à toute la population….

Ce dimanche est donc l’occasion de découvrir cette île car nombreux sont ceux qui ne l’ont vue que de loin dans la lagune sud…. Mais pas seulement, c’est aussi :

Une fête,
une journée de rencontre et de présence,
une étape dans notre projet pour l’île.
Mais aussi un moment où nous donnerons le coup d’envoi symbolique des travaux 

Les premiers travaux sont, ce dimanche, de nettoyer, déchiffrer et créer des chemins dans la partie Nord de l’île envahie par les immondices échoués depuis quelques décennies et la végétation sauvage… Sur cette « foto », prise par Monsieur Gogole, nous distinguons parfaitement la partie Nord et la partie Sud délimitées par le canal qui traverse l’île d’Est en Ouest… Un pont relie les deux parties que je signale d’une flèche verte, tandis que la flèche bleue désigne l’emplacement de l’embarcadère provisoire installé pour accueillir les visiteurs de cette journée….

02

Rendez-vous était donné à tous les visiteurs au « Ponte della Morte » de Malamocco…

03

Embarquements de 13h à 17h30…

04

L’île se trouvant à 1 kilomètre au large de Malamocco…

05

Les vénitiens attendent au pied du pont…

06

Des volontaires avec leur « barca » font la navette entre Malamocco et la Poveglia… Nous embarquons…

07

Nous approchons de l’île…

08

Face à nous « l’Ottagono di Poveglia», la plus ancienne des 5 îles octogonales fortifiées de la lagune…

09

Nous arrivons à l’embarcadère provisoire de la partie Nord (indiqué par la flèche bleue sur la foto satellite)…

10

Si nous avons emprunté les navettes mises en place par l’association, de nombreux vénitiens sont venus avec leur propre bateau…

12

Certains ont accostés le long des berges du canal…

13

14

Pied à terre, un grand calicot affirme notre présence :

« TOUS POUR POVEGLIA »

15

Tandis que quelques mètres plus loin une pancarte accrochée à un tréteau annonce la couleur :

Bienvenus à Poveglia
Ayez soin de l’île car elle est à tous
Ne jetez pas de « Mozziconi » par terre

Les « Mozziconi », ce sont les « mégots »… Quoique fumeurs, nous sommes absolument en phase avec cet avertissement… (Lorsque nous nous dorons la pilule sur les plages du Lido, nous sommes les trop rares à utiliser notre cendrier portable pour ne pas souiller le sable)…

16

La « foto » de famille de tous les volontaires qui ont courageusement nettoyé et défriché l’île toute la matinée…

17

Les nombreux sacs d’immondices récoltés et qui seront transportés par bateaux à la déchetterie du Lido…

18

Les armes du combat…

19

Surprenant ! Même la télévision fonctionne à la Poveglia…

20

Les coulisses du tournage de l’émission :

21

Un petit stand dans la première clairière…

22

L’on y vend t-shirts et autres colifichets au profit de l’association…

23

Nous avançons dans une dense et luxuriante végétation…

24

À certains endroits nous longeons le canal où des bateaux arrivent encore…

25

Une seconde clairière avec un joli bouquet « d’herbes de Pampa »…

26

À côté un plan avec les sentiers fraichement défrichés… Nous sommes là où j’ai mis la flèche rouge… Une belle balade en perspective…

27

Un peu plus loin, encore un stand moult fréquenté …

28

Normal, c’est la « Bouffe »…

29

Des bancs et des tables sont disposés à droite, à gauche, car nombreux sont venus avec leur panier et leur glacière pour piqueniquer dans la nature…

30

31

Pendant que tout le monde déjeune, je quitte la foule pour m’aventurer dans ces nouveaux sentiers forestiers…

32

Des petits rubans de chantier blanc et rouge, noués aux arbres, jalonnent le parcours… On se perdrait presque…

33b

Incroyable, on se croirait en plein bois et non au milieu de la lagune de Venise…

34

Sauf évidemment lorsque nous atteignons le bord de la rive…

34b

La lagune alors, caressant la rive de l’île, s’offre à notre regard et rappelle où nous sommes, l’endroit magnifique où vécurent nos aïeux et où nous-même avons toujours le privilège de vivre…

35 A

Après avoir parcouru tout le périple de l’île, je me retrouve au pied du pont séparant les deux parties de l’île….

36

Ce dernier est barré, un écriteau nous informe que les Domaines n’ont donné l’autorisation que pour la partie Nord…

« La responsabilité de l’association s’arrête ici »

37

Les Domaines ont demandé 1357€ à l’association pour l’occupation la moitié de cette île abandonnée et cette journée de nettoyage et sa préparation, ils auraient pu faire un geste… Qui pourrait empêcher un vénitien d’accoster sur une île de sa lagune…

Ma curiosité et mon vieil instinct soixante-huitard m’incite à passer résolument de l’autre côté du pont…

 C’est la partie construite de l’île, à l’abandon depuis les années soixante et dont les bâtiments sont en mauvais état…

Je déambule sur les quais de la rive sud où les pécheurs de Malamocco font sécher leurs filets et leurs nasses…

39

Mon intention est de m’approcher au plus près de « l’Ottagono »…
Opération réussie…
Il fut construit au XIIIème siècle, pour la défense pendant la guerre de Chioggia opposant la république de Gênes à la république de Venise… Les génois avait occupé Chioggia et l’embouchure de la lagune était alors à Malamocco…

40

Il n’en est pas de même des bâtiments de Poveglia, si les murs extérieurs tiennent le coup, les intérieurs sont dans un état particulièrement lamentable …

41

42

Quant à grimper aux étages supérieurs, même pas en rêve, évitons les cauchemars…

43

Je parviens au pied du campanile, aucun recul pour la « foto » car les bâtiments sont cernés de tous côtés par une végétation dense et invasive…

44

Cette partie Sud mériterait la même intervention que le Nord, du moins en sa partie végétale… La restauration du construit est un autre problème et un autre budget…

J’en ai assez vu et retourne à l’embarcadère en passant par les petits sentiers forestiers plein de charme de la Poveglia Nord…

45

Nous quittons l’’île par une navette…

46

Croisant le va et vient permanent des visiteurs…

47

48

Le campanile de Malamocco est en vue…

49

Nous passons sous le « Ponte della Morte »…

50

toujours de nombreux visiteurs attendent le passage, plus de 1000 embarqués ce dimanche pour Poveglia…

51

Un succès que cette première journée de l’association :

Poveglia est le résultat de la nature, de l’histoire et de la culture,
qualités que nous entendons récupérer et valoriser 

« POVEGLIA PER TUTTI »

Claudio Boaretto

22 Réponses à “ÉTAPE À L’ÎLE DE POVEGLIA DANS LA LAGUNE SUD DE VENISE”

  1. Sylvie Saerens dit :

    Merci de nous faire partager cette belle aventure ! De plus, je vois un ciel si bleu à Venise que la pluie qui tombe en déluge chez nous me rend encore plus morose… Amitiés, Sylvie

  2. Thierry dit :

    Superbe reportage,quel désastre et quel dommage d’être aussi loin.Heureusement que vous êtes là pour au moins nettoyer les accès.
    Que compte faire les domaines.Il faut préserver cette ile et la protéger un maximum du tourisme de masse.
    Merci Claudio,et courage…..et bravo pour les mégots,(moi je Vapote).
    Bien amicalement.
    Thierry.

  3. Jean-Jacques CHIRON dit :

    Voila une première étape dans la préservation d’un patrimoine. Bravo !

  4. nathalie dit :

    belle histoire! bravo pour le sauvetage de cette île vouée sans vous à un avenir indigne!

  5. marchal dit :

    toujours aussi interessant ces reportages et belles photos pour donner un autre visage de venise,merci encore

  6. Esmeralda dit :

    J’y suis allée moi-même il y a une dizaine de jours avec deux amis de France et Daniel qui conduisait la barque. On a visité tous les lieux en photos. Quel dommage de constater que peu d’intérêt a été donné au bâtiment superbe qui encercle le clocher… Merci en tout cas de ces belles photos…

  7. Chantal dit :

    Quel endroit magnifique ! ce serait fabuleux si les pouvoirs publics pouvaient investir dans la rénovation des bâtiments pour en faire, par exemple, un centre d’accueil de loisirs pour les enfants (colonie de vacances), une maison de convalescence, enfin un lieu d’utilité collective tout en préservant un espace pour que les promeneurs puissent venir se reposer au calme… mais je rêve, sans doute. En tous cas, bravo pour les actions de cette association. Merci Claudio pour le reportage !

  8. gabriella duchamp dit :

    Bravisssimi tutti. Baci
    Gabriella

  9. maria dit :

    ciao, ti ze un genio !!! mandami tuto anca su F.B. de ostaria alba nova grazie, bazi, Maria.

  10. giudecchina dit :

    Au fait, où en est exactement Poveglia? J’en suis restée au moment où Andrea avait obtenu une audience à Rome, et où était proposée une espèce de location-bail…

    • Voilà, Giudecchina, la dernière communication de l’association :

      depuis le 28 septembre, date de la première “Étape à Poveglia”, journée de rencontre et de présence sur l’île particulièrement réussie, beaucoup a été fait. Le but de cette communication est de vous informer de l’état actuel des choses.

      OÙ EN EST-ON POUR POVEGLIA ?

      À l’heure actuelle, l’île est encore publique.
      Comme vous le savez, l’offre de 513 000 euros de la part de la holding Umana SpA pour la concession du droit d’utilisation pendant 99 ans de l’île de Poveglia a été jugée incohérente par les Domaines: l’île est donc restée de propriété publique.

      -Recours d’Umana auprès du Tribunal administratif régional
      Le 23 septembre, la holding a recours au Tribunal administratif (Tar) pour faire appel de cette décision.
      Selon nous, le Tar ne pourra pas modifier la décision des Domaines, sans compter qu’une très grande communauté a exprimé clairement la volonté que ce bien reste public et soit utilisable dès que possible; c’est ainsi que nous n’avons pas hésité à définir ce recours comme un caprice irresponsable du président de la holding, qui a déclaré à la presse qu’attendre même six ans « n’était pas un problème ». Pour nous, ça l’est.

      -Organisation légale de l’association et prise de contact avec les Domaines
      Nous avons fait appel à un avocat, qui s’est mis volontairement à disposition afin que l’association organise le recours.
      Conscients, grâce au travail de notre groupe légal, que ce recours ne portera à aucune modification concrète du régime de propriété actuelle de l’île, nous avons pris contact avec les Domaines dans le but de formaliser une concession de l’île.

      -En parallèle à tout cela, le travail continue…
      Dans le même temps, nous travaillons beaucoup aux phases du projet résultant du travail des membres le 2 juin dernier, à l’Arsenal de Venise.
      Des informations plus détaillées sur les phases du projet seront envoyées prochainement; pour l’instant, voici un avant-goût du travail que nous sommes en train de réaliser à travers le récit de la journée du 11 octobre, durant laquelle nous avons rencontré la communauté de Malamocco (au Lido de Venise): un grand moment d’activité et d’émotion. La disponibilité offerte par la Villa Renata (pour le dépôt éventuel d’un container pourvu d’outils et de bateaux de travail) et par les personnes rencontrées montre l’ampleur du sentiment qui lie Malamocco à Poveglia, et l’importance des relations qui se créent autour de ce projet. À travers le dialogue sur les objectifs de la phase initiale et les actions, la vive participation de cette communauté au futur de l’île fut marquante.
      Depuis cette rencontre, certains éléments de méthode très utiles au développement du projet ont fait leur apparition. À travers récits et expériences, nous pouvons identifier les actions qui se sont succédées dans le temps; en retrouver les traces et en reconstruire la mémoire; comprendre à fond ce fragment de notre paysage commun culturel et “agriculturel”.

      -Préparation de la prochaine assemblée générale
      Nous préparons actuellement la prochaine assemblée générale des membres, au cours de laquelle nous affronterons ensemble plusieurs questions qui concernent l’association et ses activités; vous en serez informés le plus tôt possible.

  11. giudecchina dit :

    Merci beaucoup de ces nouvelles, Claudio. (Il est un peu difficile de suivre les événements à plus de 1000 km de distance, surtout quand on parle italien comme une vache… franco-belge.) Cette mobilisation en tout cas me réjouit : patience et obstination tranquille face à ceux qui se croient tout permis parce que l’argent est censé tout acheter… M’est avis qu’on n’en a pas terminé avec les procédures administratives de blocage de la part d’Umana (qu’est-ce qu’il sonne bien, ce nom !)…

  12. Zaz dit :

    Jolie balade dans des paysages effectivement inattendus si près de la lagune !

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

Répondre à Sylvie Saerens Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance