• Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

LE CATAMARAN «TÛRANOR PLANETSOLAR» À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 5 octobre 2014

Tous les navigateurs célèbres, tous les bateaux fameux font, un jour ou l’autre, escale à Venise…

C’est encore le cas pour le catamaran «TÛRANOR PLANETSOLAR» arrivé le 20 septembre 2014 à Venise et qui restera accosté pour tout l’hiver à la marina de l’île de la « Certosa »…

01

Un catamaran extraordinaire, le plus grand bateau solaire du monde… Le 4 mai 2012 après 584 jours de navigation et plus de 60 000 kilomètres parcourus le «PLANETSOLAR» a réalisé le premier tour du monde, parti de Monaco, propulsé uniquement à l’énergie solaire !…

01b

L’initiateur et fondateur du projet est l’éco-explorateur et éco-entrepreneur Raphaël Domjan… La construction du PlanetSolar a débuté en janvier 2009, en Allemagne…
Il est entièrement construit en matériau composite : fibre de carbone et de nid d’abeille en sandwich de diverses densités en fonction du type de structures (coque, jambe de force, etc.)… Il est mis à l’eau le 31 mars 2010 dans le chantier naval HDW, à Kiel…

Voilà la « bête » vue par son avant, impressionnant…

02

Les principales caractéristiques techniques :

Longueur : 35 m
Largeur : 23m
Hauteur : 7 m
Poids : 90 t

03

Surface de modules solaires : 537 m2
Consommation moyenne des moteurs : 20 kW (26,8 CV)
Vitesse moyenne : 5 nœuds
Vitesse maximale : 14 nœuds

04b

6 cabines, 9 lits
Nombre maximum de personnes à quai 60 personnes
Équipage : 4 membres ; le capitaine, un ingénieur chef, deux hommes d’équipage dont le bosco…

La petite passerelle pour monter à bord…

05

Autonomie du bateau ?
Navigation solaire perpétuelle !…
Une petite vue arrière depuis le ponton…

06

Ces grandes plaques qui s’étendent au-dessus de nos têtes, ce sont tout simplement les dessous des panneaux voltaïques du catamaran…

08

Nous les distinguons à l’horizontale si nous nous éloignons un tant soit peu depuis la lagune…

10

Une visite s’impose, allons voir cela de plus près et retournons à la passerelle….

11

Une fois à bord, un « carré » très spacieux nous accueille qui enchante ma compagne…

12

Entre autres nous y voyons quelques écussons des grands ports accostés par le catamaran…

12c

Mais le plus intéressant, c’est sur le pont que cela se passe… Nous subissons un choc devant la superficie, et pourquoi ne pas le dire, la beauté de ces panneaux voltaïques qui sont l’essence même de ce bateau…

14

Nous traversons comme une petite coursive centrale longée en son milieu par des écoutes, et nous admirons le pont arrière envahis par les panneaux… La surface est si importante que je ne puis la contenir entièrement dans l’objectif de mon appareil « fotografic »…

15

Par-dessus le toit de la cabine de pilotage, le pont bâbord avant…

16

Et le pont tribord avant…

17

J’arrive à prendre toute la partie tribord arrière… (il y en a autant à bâbord)… Fantastique…

18

Mais là encore, surprise, il y a double surface de panneaux voltaïques !… Sur cette « foto » du pont latéral bâbord, juste devant la cabine de pilotage, nous nous apercevons que la couche de panneaux superpose une seconde couche …

19

Je m’abaisse un peu pour voir le profil des panneaux superposés…

20

Et ces superpositions arrivent jusqu’au milieu de la cabine de pilotage comme vous pouvez voir à tribord…

20b

Quand le bateau navigue, pour augmenter la surface d’énergie solaire à récupérer, la couche de panneaux supérieure s’écarte à l’aide des écoutes, des poulies et du winch de l’allée centrale…

21

Voici en gros plan ce winch manuel qui commande toute l’opération… (Même que l’équipage râle un peu et souhaiterait que ce winch soit électrifié)…

22

Lee bateau agrandit ainsi sa surface de captation de presque la moitié comme on peut le voir sur cette maquette exposée à l’intérieur du catamaran…

22b

Toute cette énergie est récupérée dans 8,5 tonnes de batteries lithium-ion stockées dans les deux grands flotteurs du catamaran… Fabuleux !…

23

8,5 tonnes de batteries dans les flotteurs !… je n’en reviens pas…

23c

Un petit coup d’œil dans la cabine de pilotage où une équipière nous accueille avec le sourire….

24

La barre…

25

Quelques explications sur les instruments de bord…

26

Qui permettent un contrôle et une surveillance permanente du système énergétique du bâtiment…

27

Quelle belle découverte que ce fabuleux catamaran solaire amarré à Venise jusqu’au mois de mars 2015…

28

Claudio Boaretto

Publié dans 02 Venise : évenements | 13 Commentaires »

COMMENT ON ENFONCE UNE « BRICOLA » DANS LA LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 1 octobre 2014

 

IMAG4015

Pour les curieux qui se demandent comment on enfonce une « Bricola » dans la lagune, ces pieux en chêne qui servent à délimiter les chenaux et parfois les postes d’accostage, la petite vidéo ci-dessous vous le révèle…

Une grande grue sur barge fait descendre une sorte de marteau pilon sur le pieu que l’on a auparavant recouvert d’un casque de fer pour ne pas éclater le chêne…

Image de prévisualisation YouTube

Claudio Boaretto

Publié dans 01 Venise : curiosités | 6 Commentaires »

12
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance