VOYAGE DANS L’ÉTOILE DE NOËL

Posté par Claudio Boaretto le 14 décembre 2014

Depuis quelques jours et comme chaque année, « l’Étoile de Noël » a repris sa place de choix sur la rustique table de ferme de notre « Casa »…

01

Cette jolie plante est appelée aussi «Poinsettia », nom du premier ambassadeur des États-Unis au Mexique, Joel Roberts Poinsett (1779 –1851), docteur et botaniste reconnu…

Quelques érudits parmi nous vous donneront son nom latin : « Euphorbia pulcherrima » et vous apprendront que cette  « Euphorbia pulcherrima », en plus d’être une plante festive, est aussi une plante dépolluante qui absorbe de grandes quantités de « Methanal » dans les pièces peu aérées (CH2O, on trouve du méthanal dans les produits d’une combustion incomplète de substances contenant du carbone. Il y en a dans la fumée des feux de forêt, dans les rejets des automobiles, et dans la fumée du tabac.)…

Je préfère m’en tenir à l’appelation populaire, mais plus poétique, « Étoile de Noël », due à ses feuilles colorées formant une étoile…

02

Un joli spectacle si l’on s’attarde pour admirer ces feuilles d’un rouge vif, striée des mille petits vaisseaux lui répandant la vie…

03A

Ces nervures très marquées font que, examinées de près, aucune feuille n’est vraiment semblable à l’autre…

04

Que ce soit par leur forme, leur courbure ou les nuances de leur couleur…

05

Qui, selon, passe du rouge écarlate au vert fonçé… Toutes ces différences étant l’apanage de la nature et des êtres vivants qui, comme nous, la composent…

06

Mais tous les êtres vivants un jour ou l’autre se meurrent… Nous pouvons suivre ce cheminement feuille par feuille, lorsque les plus verdoyantes commencent à palir et à se recroqueviller…

06bis

C’est aussi le cas des feuilles rouges…

07

Où le contraste des couleurs est encore plus flagrant…

08

Elles terminent alors leur courte vie, tombant sur le bois de la table rustique…

09

Ou s’échouant sur la terre au pied de la plante qui la tenait, fragile, au bout de ses rameaux…

10

Mais simultanément, d’autres petites feuilles viennent éclore, prêtes à prendre la relève…
Le miracle de la vie…

11

Profitons donc encore pour quelques semaines de cette plante emblématique des fêtes de Noël amenant de la couleur dans la grisaille de cette fin d’automne…

12

Claudio Boaretto

20 Réponses à “VOYAGE DANS L’ÉTOILE DE NOËL”

  1. maria dit :

    sei sempre il migliore!!!!!!!!!!!!!

  2. katyL dit :

    très beau reportage sur une plante que j’aime beaucoup aussi pour ses feuilles rouges et variées
    elle donne de l’éclat à la pièce , elle embellit noel par sa présence que tu as si bien décrite
    mercciiiiiiiiiiiiii de ce partage joliment documenté de par tes belles photos
    BON NOEL à toi et ta famille
    amitié sincère
    katy

  3. Chantal dit :

    Merci Claudio pour ce rapide cours de biologie végétale ou de bouddhisme (l’impermanence)…. Bonnes Fêtes de fin d’année à toi et à toute ta famille, en particulier pour ta petite fille, dernière née, pour qui si je ne me trompe, ce sera le premier Noël ! bises

    • De rien, Chantal, mais je boude le bouddhisme en permanence, comme toutes les autres religions d’ailleurs…
      Bonnes fêtes à toi aussi, mais je t’ai déjà envoyé mes vœux, comme à tous mes amis d’ailleurs, vœux qui sont également sur ce blog…

  4. cecile dit :

    hello amis botanistes!
    figurez vous que l’euphorbe est ma plante préférée, mais pas une en particulier; j’aime les 2000 variétés environ d’euphorbes(évidemment je n’en ai rencontré que quelques unes..)parce qu’elles se sont faites une place dans des milieux incroyablement différents et même dans toutes sortes de déserts. J’aime en particulier beaucoup celles des terres arides qui m’ont permis de ne plus avoir peur de la sécheresse.De la toute petite herbacée à l’arbre, de la plante pâlichonne et à peine remarquable à la belle décorative comme votre euphorbia pulcherrima, elles sont un bel exemple de diversité et d’adaptation.
    Merci pour cette émotion

    • Holà Cécile, tu sembles experte en la matière…
      Tu as bien de la chance car j’ai toujours beaucoup de peine à reconnaître les feuilles des plantes et des arbres, sauf évidemment quand elles sont au milieu de la table de mon salon… Je n’ai pas de mémoire visuelle mais je bénis la « fotografie » qui m’aide intellectuellement à mémoriser ce que je vois et donc que je regarde…

  5. giudecchina dit :

    La qualité des photos de Claudio me laisse toujours baba, mais là il s’est encore surpassé !

  6. gabriella duchamp dit :

    Que l’Etoile de Noël brille aussi au-dessus de vous et vous protège.
    Baci a tutti
    Gabriella

  7. Esmeralda dit :

    Merci à Claudio, notre journaliste préféré !!

  8. Zaz dit :

    Vraiment de très belles photos accompagnées de jolis commentaires.
    Chaque années, Monique m’achète une étoile de Noël. Je ne sais pas si c’est une idée, mais je trouve que cette années, elle se tient particulièrement bien !
    J’avais lu une fois dans un livre spécialisé que pour éviter que la plante verdisse, ou plus exactement pour la faire rougir de nouveau, il fallait l’entreposer dans un endroit sombre ou mieux, renverser un saut sur elle… Chaque année, je dis que je vais essayer et puis la plante meurt avant…

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

  9. Zaz dit :

    Ben oui… Apparemment, la couleur rouge vient du fait que la plante manque de lumière. Ce qui expliquerait qu’une fois exposée chez soi, avec le temps les feuilles tournent au vert… A faire confirmer par des pros du poinsettia…

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

  10. Zaz dit :

    Voici ce que j’ai trouvé sur Internet :

    « Faites-le rougir à nouveau

    À la mi-septembre, vous pourrez tenter de le faire rougir à nouveau. Le poinsettia est originaire du Mexique et de l’Amérique centrale, où les nuits sont plutôt longues. Le secret de ses couleurs vives réside justement dans cette particularité : l’initiation florale du poinsettia n’est pas reliée à la longueur du jour, mais à celle de la nuit! C’est une plante dite de « jours courts », dont la floraison débute lorsque l’ensoleillement dure moins de 10 heures. Pour être prêt à Noël, votre poinsettia doit bénéficier d’au moins 14 heures de noirceur quotidienne durant 8 à 10 semaines (mi-septembre à fin novembre). Cachez-le sous un carton, car le simple fait d’allumer une lampe incandescente durant quelques minutes en pleine nuit peut tout compromettre! »

    Extrait du site : http://espacepourlavie.ca/blogue/faites-rougir-a-nouveau-votre-poinsettia

    Malheureusement, je ne suis jamais parvenu à garder mon poinsettia au-delà du mois de février… Il finit toujours par perdre toutes ses feuilles… vertes !

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

  11. Zaz dit :

    Ben alors ? On dit même pas merci ????

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance