À VENISE, LES HABITANTS INSOLITES DE L’ÎLE DE LA CERTOSA

Posté par Claudio Boaretto le 9 avril 2015

À la « Pasquetta » (le lundi de Pâques) les vénitiens sortent en famille, soit au restaurant, soit piqueniquer sur les îles lagunaires…  

Profitant de cette journée ensoleillée, notre famille a choisi d’aller déjeuner sur l’unique bar-restaurant de l’île de la Certosa, restaurant un peu dépassé par l’affluence de cette journée, ce qui ne semblait pas du gout de ma petite fille Charlotte, malgré le grand sourire de Flo, sa Màma…

01

L’île de la Certosa est une petite île, à quelques encablures de Sant’ Elena, faisant face au Lido, et voisine des îles des Vignole et de Sant’ Andrea…

02

Depuis la Certosa, nous apercevons l’église de San Nicolò du Lido…
Le charme des marées basses révélant les hautfonds lagunaires, mais ne vous y fiez pas, entre le Lido et la Certosa nous avons, derrière les « Bricole », des fonds de 20 mètres…

03

Sur notre tribord, le campanile de Sant’ Elena…

04

Sur notre bâbord, les bâtiments désaffectés de Sant’ Andrea…

05

Face à nous un de ces premiers habitants insolites de la Certosa, une aigrette en plein chasse…

06

Attaque !…

07

Prise !…

08

Avalé… (Je ne peux l’avoir plus net, l’animal est très loin et je suis au maximum du téléobjectif…)

09

Un coup d’œil sur les grands roseaux de l’île (+ un personnage pour l’évaluation de la hauteur)…

09b

Je vous présente un des plus anciens habitants de l’île…
Un extraordinaire arbre séculaire, le murier de la Certosa !…
Un spectacle à lui seul…

10

Parmi les habitants insolites, nous avons une compagnie quasi sauvage de chats noirs & blancs…
Pour ces chats, ma cousine Stefi et une de ses amies se relaient chaque jour et traversent le chenal entre San Pietro de Castello et la Certosa pour les nourrir…
Ces chats, souvent cachés, ne sortent que quand Stefi arrive…
Le premier chat à venir, « Dordoris », une femelle pleine…
Alors que la plupart de nos animaux domestiques arborent un fier port de tête, nous remarquons immédiatement la démarche de l’animal sauvage, comme les félins ou les loups, la tête toujours plus basse ou parallèle à la ligne de dos…

11

De l’autre côté arrive le gros matou, « Rogers » (les italiens prononcent ce nom à l’anglaise), c’est le Big Boss !… le chef qui règne incontestablement sur la compagnie…

12

Plus loin derrière apparaît « Negrita »… Toujours cette démarche naturellement sauvage…

13

Stop !…
Elle m’a vu, un intrus près de Stefi…

14

Méfiante, « Negrita » fait demi-tour sans me lâcher du regard…

15

Plus loin, dans les buissons, « Mimi » m’observe…

16

Plus loin encore, « Cleo » ne s’approche pas non plus et s’est mis en position d’attente…

17

Pendant ce temps-là, « Dordoris » casse la croute… Elle a des babies à nourrir dans son ventre…

18

Pendant que le Big Boss, « Rogers », déjà repu, s’est installé à l’intérieur d’une des petites cabanes construites par ma cousine…

20

« Mimi » se décide à approcher, avec méfiance…

21

« Oliver », caché derrière les orties, reste à l’écart…

22

Manquent à l’appel : « Puffo », « Fru-fru », « Silvestro » « Oscar » et « Merlino »… Ainsi que 3 chatons non encore baptisés ne sachant pas encore s’ils sont mâles ou femelles…
Ils nous observent vraisemblablement, en cachette attendant mon départ…

Ce n’est pas demain qu’un quidam pourra caresser un de ces chats…

23

À bénéficier de la protection de ma cousine, il n’y a pas que les chats…

Les chèvres dont certains exploitants de l’île (île en plein travaux actuellement) auraient bien voulu se débarrasser… Mais Stefi s’est battue pour qu’elles soient conservées, reconnues, répertoriées, numérotées, vaccinées, etc…

Un vrai caractère que ma cousine germaine, Stefi…

23a

Pas faciles non plus à « fotografier » ces chèvres semi-sauvages…
Mais bon, dans ma vie de chasseur à l’arc, j’ai approché des animaux bien plus farouches…

24

Mon téléobjectif me permet de les tutoyer…

25

Je sais ce que vous allez dire, elles ont la même robe que les chats ?…
Pas d’inquiétude, Stefi me l’a formellement assuré ; il n’y a aucune consanguinité entre les chats et les chèvres de la Certosa !…

26

La troupe…

27

De l’individu le plus ancien…

28

Au plus jeune…

29

Grâce à mon œil d’archer toujours affuté, cet autre habitant de l’île, malgré son camouflage naturel, ne m’a pas échappé…

30

Zoom sur ce garenne…

31

J’espère que la connaissance de ces insolites vénitiens vous aura diverti…

Claudio Boaretto

25 Réponses à “À VENISE, LES HABITANTS INSOLITES DE L’ÎLE DE LA CERTOSA”

  1. Chantal dit :

    chouette tout ça ! bises Claudio

  2. Mozziconacci Danielle dit :

    Quelle balade sympathique et printanière, insolite, j’ai eu beaucoup de plaisir à regarder toutes ces belles images. Les chèvres sont de toute beauté, quant aux chats ils me plaisent infiniment, j’ai du noir et blanc à la maison ! Merci pour le partage, bien amicalement
    Danielle

  3. Thierry dit :

    Comme à ton habitude,tu nous fait partager des lieux inconnus et oh combien pittoresques.Quel belle nature,simple,vivante, sauvage,et charmante.Une ile à protéger et à aimer.
    Merci Claudio pour ces fotos.
    Bisous à Charlotte et amitiés à Flo sa màma.

  4. Cecile dit :

    Merci claudio pour ce moment rigolo!
    Mais je m’interroge: ton histoire est elle déja présente quand tu shootes tous ces personnages ou elle vient aprés?
    Des bisouus

    • Je ne comprends pas trop ta question Cécile…
      Quelle histoire?
      Il n’y a pas de scenario, c’est un reportage,
      je ne fais qu’expliquer, commenter et partager les foto prises chronologiquement en y ajoutant parfois une pointe d’humour…
      Tu as toi même participé à un de mes reportages, tu te souviens de la course de voiliers ?…
      C’est exactement pareil, le déroulement d’une partie de la journée… J’ai d’abord vu l’aigrette, puis les chats que je voulais que me montre ma cousine, puis les chèvres puis le garenne…
      Pas besoin d’inventer des histoires, juste dire ce qui s’est passé à partir du moment où c’est intéressant ou sympa de le partager…
      Bises…

  5. anne dit :

    Ah les animaux, j’adore. Tu as fait de très beaux portraits de ces compagnons en liberté. Merci, ce fut une balade bien agréable.

  6. Jean-Jacques Chiron dit :

    Il y a toujours des choses à découvrir dans les iles : la faune et la flore. Avec toi je vais de surprise en surprise.
    Claudio, deviendrais-tu le nouveau Claude Darget pour commenter la vie des animaux ?

    • Holà, Claude Darget et Fréderic Rossif, (je préférais Rosbif)… Mais tu remontes à la préhistoire Jean-Jacques… La vie des animaux est une émission qui a débuté en 1952 !!!…
      j’avais 6 ans…
      Merci de nous rajeunir…

  7. Françoise dit :

    Après cette  » chasse » aux images magnifiques , as-tu eu le temps de manger ???

    • La chasse au images, c’était après le repas…
      Je vous ai épargné le fabuleux et FRAIS fritto misto que nous avons dégusté après les spaghetti à la scogliera…
      Je ne voulais pas vous faire trop envie…

  8. Virginie Lou-Nony dit :

    Merci, Claudio, pour ces délicieuses balades qui dans ma vie de labeur et de pressions multiples sont les vacances que je ne peux pas prendre.

  9. isabelle fontaine dit :

    trop sympas les matous!!! libres!!! vrais de vrais!!!ah la stephy!!! bisous à tous

  10. Battifoy, Nadine dit :

    Intérressant comme toujours Claudio, sur San Erasmo j’ai un jour vu ce genre de chèvre, elle était toute blanche, c’était l’année où il y a eu une « tornade » qui est passé sur l’île (juin 2012, je crois).

  11. Esmeralda dit :

    Ta cousine avait déjà ma sympathie, maintenant elle a aussi toute mon admiration…

  12. Zaz dit :

    Oui, à moi aussi, ta cousine m’est très sympathique ! Un être humain qui aime à ce point les animaux est souvent une belle personne !
    Tes photos, comme d’hab, sont très belles ! En particulier les n°4 et 5 qui ont une lumière extraordinaire !

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

  13. et tu sais qu’une bonne part de ses revenus, qui ne sont que sont salaire, sont engloutis pour la nourriture des chats…
    je la disputerais même parfois…

  14. Zaz dit :

    Il ne faut pas. Car je pense qu’en faisant plaisir aux chats, elle se fait aussi plaisir !!!

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance