LE REVENU DES CITOYENS DE LA PROVINCE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 31 mai 2015

Voici une enquête intéressante sur le revenu mensuel des citoyens de la province de Venise, basée sur les déclarations fiscales de l’année 2014…

Auparavant, un petit cours élémentaire sur le découpage administratif du territoire italien…

L’Italie est divisée en 20 Régions que vous trouverez sur la carte ci-dessous…

01

Chaque région est divisée en provinces…

La région qui nous intéresse est le « Veneto » (la Vénétie)…

Le « Veneto » est divisée en 7 provinces :

« La provincia di Venezia »
« La provincia di Padova »
« La provincia di Rovigo »
« La provincia di Treviso »
« La provincia di Belluno »
« La provincia di Vicenza »
« La provincia di Verona »

02

Voici la carte de la Province de Venise avec ses principales communes…

03

Les déclarations de revenus de l’année 2014 nous indiquent que les citoyens les plus « riches » sont ceux de la commune de Venise…

Voici le revenu moyen mensuel :

1817€ à Venise

Ils sont suivis par :

1803€ à Mirano
1779€ à Stra
1768€ à Marcon
1732€ à Fiesso d’Artico
1722€ à Martellago
1702€ à Noale
1701€ à Spinea
1695€ à Dolo
1671€ à Portogruaro.

En revanche les citoyens les plus pauvres résident dans les communes de :

1273€ à Caorle
1309€ à Eraclea
1319€ à Cavarzere.

Ces indications nous donnent des renseignements précieux sur le niveau de vie moyen des habitants de la Province de Venise…

Ces chiffres sont à prendre avec des pincettes car il faut savoir qu’il existe une économie parallèle et que beaucoup de services se payent en partie ou en totalité « au noir » en Italie…

Mais, comme partout ailleurs, ceux qui peuvent le moins frauder le fisc sont les salariés et les plus démunis…

Donc ces chiffres reflètent malgré tout une certaine réalité…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : curiosités | 7 Commentaires »

BIKE FEST À LIGNAGO DANS LE FRIUL

Posté par Claudio Boaretto le 28 mai 2015

Samedi 16 mai 2015, c’était la « Bike Fest » à Lignano, dans la province du Friul (Frioul), cette région frontalière avec la Slovénie, au Nord-Est de la Vénétie…

01

Nous sommes partis sur notre Harley Davidson, en cortège avec le « Padova Chapter » (Chapitre de Padoue) dont nous sommes membres…

Petite explication : dans chaque concession Harley Davidson de chaque pays, il y a un club de Bikers qui s’appelle un « Chapter », et le « Chapter » est une subdivision du « H.O.G. » « Harley Owners Group » (le groupe des propriétaires d’Harley), le plus grand club de motards du monde comptant plus d’un million de membres !…

Nous voici arrivés sur les lieux…

02

Nous garons nos « bécanes », la première de la file, c’est « ma mienne »…

03

Chaque motard Harley se doit de porter son gilet avec les couleurs du « HOG » et l’indication du « Chapter » d’origine…

04

05

Quelques-uns du « Chapter Padova »…
Si tous les membres portent le patch du « HOG », il faut un an de présence pour arborer le patch du « Chapter »…
Ma compagne de dos à gauche…

06

Une « foto » d’Evelyne avec Morris, notre « Head Captain Road Officer», celui qui planifie les itinéraires et ouvre la route…

07

Voici nos amis vénitiens, Lanfranco et Paola, venus directement depuis Mestre…

08

Coucou, c’est nous !…

09

Les voilà…
De dos, Max, le « Director » du « Padova Chapter »…

10

À Gauche Morris, à droite Giuseppe, au centre Francesco, notre « Activities Road Officer »…
Un « Chapter », c’est très structuré…

11

Pas d’ambiguïté, il est juste assis sur sa canne…

12

Les trois grâces…

13

Une « Biker Fest », c’est un grand espace avec les stands qui vont bien pour les motards…

14

Stand de patchs, d’insignes et d’écussons…

15

Cagoules, tours de cou et bandanas…

16

Plaques en émail ou en ferraille…

17

Fringues, et mêmes des kilts, comme porte le vendeur…

18

Des casques…

19

Des chaines, des bagues, des bracelets, des masques, des têtes de mort…

20

Comme ils sont mignons !…

21

Des sous-vêtements en cuir…

22

Des sacoches…

23

Des gants, des blousons…

24

Des pièces de rechanges…

25

Des selles, des ceintures, des bandanas en cuir…

26

Des réservoirs…

27

Bon ben, je suis un peu perdue…

28

Ce doit être par là…

29

Les stands de « bouffe » aussi…

30

À la broche…

31

Ou au grill…

32

Tout ça, c’est bien gras et plein d’os, très peu pour moi…
D’ailleurs la silhouette du cuisinier me rend perplexe…

33

Qui dit Biker Fest, dit aussi belles américaines…

34

35

Et gros 4×4, « Fuoristrada » en italien…

36

37

Et bien sûr, les motos !…

Honda avec ses Trikes et ses Goldwing (fortement inspirées des Harley Electra, ils copient tout ces japonais)…

38

le NM4 Vultus Honda…

39

Nous sommes en Italie, les Ducati Scrambler…

41

42

Les Moto Guzzi…

43

44

Les Aprilia…

45

46

Les inévitables Vespa…

47

48

Le retour de la mythique marque américaine : « Indian », avec leur larges garde-boues caractéristiques…
À l’époque de ma première Harley, s’il y avait eu une concession Indian en France, je crois que je me serais laissé tenter…

49

N’oublions pas Harley Davidson…

50

Et puis les stars de la fête, les motos « préparées »…

51

52

Comme un feu d’artifice,
Oh, la belle bleue !…

53

54

Oh, la belle blanche !…

55

56

Oh, la belle verte !…

57

58

Un instant de répit avant le diner…

59

Le « Friuli Chapter » a organisé le diner, normal, nous sommes sur leur territoire…
Un stand restaurant est réservé uniquement pour les « Chapter » : « Friuli Chapter », « Padova Chapter », « Pordenone Chapter », « Dolimiti Chapter », etc…

60

61

Avec un extraordinaire chanteur de Rock…
Il a chanté sans discontinuer tous les classiques, pendant plusieurs heures, sans partitions, sans textes, sans prompteur, la grande classe !… Trois guitares et un banjo, selon les morceaux, pour s’accompagner…
Là, il gratte sur une superbe « Dobro »…

62

Un spécimen du « Pordenone Chapter »…

63

Notre table…

64

Une « foto »,  pas de moi car je suis dessus…
Nous avons mis les peintures de guerre, heu non, les peintures de fête…

65

Paola et « il Commandante » en plein Selfie…

66

Nous avons laissés nos amis finir la fête encore une bonne partie de la nuit, car ma compagne et moi sommes repartis, nous avions encore une bonne centaine de kilomètres à rouler pour ne pas rater le dernier ferry vers les minuit, afin rejoindre notre île…

Nous terminerons sur cette image du Bonheur avec Paola et Lanfranco…

67

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 20 Commentaires »

AU LIDO DE VENISE, LA PLAGE, C’EST REPARTI !…

Posté par Claudio Boaretto le 10 mai 2015

Depuis quelques jours, la chaleur estivale s’est installée sur Venise, la Lagune et les plages du Lido…

Si, en ce second week-end de mai, les plages privées n’ont pas encore ouvert leurs portes, la plage publique, le « Blue Moon », a ouvert tout grand les siennes…

Un flot ininterrompu de vénitiens et vénitiennes sortent des « Vaporetti », défilent rapidement les 650 mètres de la « Via Santa Maria Elisabetta » pour aller fouler le sable chaud et se faire bronzer quelques heures au soleil devant les vagues de l’Adriatique…

01

Ou bien, ou bien, siroter un spritz (c’est mon choix) ou un petit « caffè ristretto »…

02

Sur les tables des deux bars-resto de la plage publique…

02b

Au soleil, ou à l’ombre, car le zéphyr fait déjà sentir sa puissance…

03

Pour quelques euros, il est déjà possible de louer un parasol…

04

Et un « lettino » (petit lit) pour se faire dorer la « couenne »…

05

Sinon, la serviette étendue sur le sable peut largement suffire…

06

Quelques téméraires affrontent la fraicheur de l’eau qui n’a pas eu encore le temps de se réchauffer, brrrr…

07

Allez, oublié l’hiver, sa froidure et ses turpitudes, et vive l’été !…

08

 Claudio Boaretto

Publié dans Venise : vie quotidienne & familiale | 10 Commentaires »

VENISE, LE PARADIS DES « FOTOGRAFS »

Posté par Claudio Boaretto le 9 mai 2015

Relisant ça et là quelques billets illustrés publiés sur mon blog et sur le site de Flo & Hugo, j’ai l’opportunité bien souvent de dévoiler à mes visiteurs les multiples aspects insolites de Venise et sa lagune, aspects ignorés du touriste lambda…

Mais n’oublions pas la Venise plus connue, traditionnelle, à la portée de chacun, que l’on découvre au sortir du « pontil » (embarcadère) du « Vaporetto »…
Cette Venise-là est, sans nul doute, l’eldorado, le paradis des « Fotografs »…

01

Il faut savoir alors s’écarter des lieux trop fréquentés, comme la « Piazza San Marco » ou le « Ponte de Rialto », s’éloigner de ces itinéraires que j’appelle les autoroutes à touristes…
Les esprits chagrins hurlent à la mort devant ces afflux hors normes envahissant la Sérénissime Cité ne comptant, intra-muros, que 56 000 habitants, parfois étouffés, voire exaspérés, les jours de fêtes et d’événements exceptionnels, par les 25 millions de touristes qui la visitent annuellement…
N’oublions pas que ces nombreux touristes font prospérer avec vigueur la mono-industrie vénitienne du tourisme qui permet de vivre aux derniers vénitiens et lagunaires qui souhaitent résider indéfiniment sur leurs îles…
Il faut savoir faire la part du feu…

02

Même pendant ces journées de folles affluences, il suffit de s’éloigner de quelques petites dizaines de mètres de ces autoroutes à touristes pour retrouver le calme et la sérénité de la Venise éternelle…

Alors pour vous, le fotograf, amateur ou professionnel, appareil en bandoulière, ce sont comme des cartes postales qui s’offrent à votre objectif, à chaque coin de rue, chaque bord de canal…

03

Vous ne pourrez pas rater le gondolier poussant son cri traditionnel : « OEH ! », au croisement d’un « Rio » (canal) pour prévenir de son arrivée et éviter une éventuelle collision…

04

Vous vous perdrez dans les « calle » (ruelles) si étroites, vous protégeant de leur ombre fraiche les jours de grand soleil…

05

 

06

 

07

Ces « calle » débouchant sur des « Corte » (cour) ou des « Campielli » (petites places) apparemment désertes mais toujours habitées…
On croirait comme se promener dans les siècles passés…

08

Vous découvrirez ces barques sagement amarrées dans les « Rii » (canaux) tranquilles que le « Moto-ondoso » (mouvement des vagues dû à la navigation intensive) ne vient pas perturber…

09

 

10

Vous aurez la chance d’accrocher le reflet d’un pont se miroitant dans l’eau d’un canal…

11

De rencontrer une grand-mère vénitienne, courbée par le poids des années, promener sur la rive son adorable cabot…

12

Vous constaterez que les chats vénitiens ont moins peur qu’ailleurs de l’eau et des bateaux…

13

À la sortie d’un pont, vous surprendrez le fer majestueux de la proue d’une gondole…

14

Venise, le paradis des « Fotografs » !…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : curiosités | 16 Commentaires »

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance