LES SARDINES par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 7 août 2015

Je vous avais prévenu, les œuvres d’Hugo H. sont de retour…
En 15 jours, voilà la troisième toile toute fraiche sortie de son atelier…

 Sardines650

Intitulée « Les Sardines », huile sur toile de 100x150cm…

Je trouve cette œuvre formidable tant par la couleur que le détail….

Surtout, n’y voyez aucun rapport avec la chanson débile du Patrick Sébastien, reprise au ras des pâquerettes par le Cyril Hanouna…
Ça me vexerait…

D’aucuns, que je connais bien, me diraient :
« je n’accrocherai point une toile de poissons dans mon salon »…
Mais, et je le répète encore et encore, Hugo H. n’est pas un peintre conventionnel habilité à décorer les intérieurs « Petits Bourgeois »…

Sa peinture est originale, contemporaine, personnellement, je serais très heureux d’avoir cette toile dans mon propre salon…

Hugo H., ce peintre « Submarinier », partage ses émotions :

« Retour sous l’eau… eh oui. Voilà un sujet qui me tenait à cœur depuis des mois : “mes” sardines. Celles que j’ai rencontrées aux Philippines en janvier dernier. Des sardines, eh oui, c’est banal, direz-vous. Un petit poisson brillant, qui vit en pleine eau. »

Certains habitués du blog réclamaient le « bleu » des tableaux d’Hugo…
Messeigneurs sont servis…
Précisions de l’artiste-peintre :

« En pleine eau ou “dans le bleu” comme diraient les plongeurs. Car sous l’eau, tout est bleu. Tellement bleu… »

« Ces petits poissons brillants reflètent le bleu de la mer, racontent le bleu de la mer, sont le bleu de la mer. »

Nous appréhendons bien la sensation de l’artiste-plongeur :

« Tellement serrés les uns contre les autres qu’on se demande comment ils réussissent à nous regarder presque tous en même temps (c’est dingue, hein, le nombre d’yeux qui nous observent). On est vraiment face à eux, les yeux dans les yeux. »

« On est vraiment avec eux dans le bleu de la mer. »

Et la technique pour peindre une telle multitude, comment fait-tu Hugo ?…

« Je vous avoue qu’au début, je me suis bien demandé par où commencer une telle multitude. Eh bien en fait, j’ai juste peint ces poissons l’un après l’autre ! »

 Rien de plus logique, mais plus facile à dire qu’à faire…

Quoiqu’il en soit, merci pour cette œuvre superbe, tu ne nous déçois pas Hugo H. …

Claudio Boaretto

28 Réponses à “LES SARDINES par HUGO H”

  1. Virginie Lou-Nony dit :

    Magnifique, avec ce qu’il faut d’inquiétant dans la multitude pour nous rappeler notre méconnaissance des profondeurs. Bravo!

  2. Jean-Jacques CHIRON dit :

    Une autre façon de publier les « bancs » de poisson.
    Un joli coup de filet pour remplir une toile.
    Quelle patience pour dessiner et peindre ces sardines
    et garder ce bleu superbe. Il faut avoir une sacrée pèche.

  3. Thierry dit :

    Le retour….merci à toi Hugo pour ce BLEU profond,ces sardines qui nous regardent droit dans le bleu des yeux.
    Bleu très profond,reflets de noir,de gris,elles brillent dans le bleu de la mer nourricière…..
    Merci aussi à toi Claudio pour ce beau partage….qui nous met du bleu au cœur….

  4. Nathalie dit :

    Que de bonheurs d’un coup! je suis autant charmée par les mots explicatifs d’Hugo que par cette peinture. « j’ai juste peint ces poissons l’un après l’autre! » Peindre comme on fait le tour du monde à pied : en faisant un pas après l’autre…
    quant « aux nombres d’yeux qui nous observent »… combien d’yeux observeront à leur tour ces poissons?
    c’est tout simplement magnifique!

  5. Cecile dit :

    D’accord avec nata,c’est magnifique!
    Ouah ces couleurs!
    Je trouve aussi cette oeuvre tres musicale,tres rythmée.
    Et tous ces petits yeux ronds…c’est drôle,un peu à la maniére de l’humour de Bobby Lapointe »la maman des poissons »
    Merci

  6. isabelle fontaine dit :

    Serrés l’un contre l’autre..
    ..contre courants..
    …outsiders..

  7. Hugues dit :

    Waouh, quel accueil !
    ça me fait drôlement plaisir tous vos commentaires mais je dois avouer que moi aussi il me plait vraiment beaucoup ce tableau, donc j’attendais fébrilement un bon accueil…
    Si la couleur de cette toile peut être très intense par endroits, on peut dire que tous ces poissons sont peints avec une quantité de nuances d’une seule couleur. C’est du bleu céruléen. L’arrière plan, un peu plus froid, représente l’eau (on le voit entre certains poissons, à travers le banc). Voilà, juste quatre tubes de peintures (un tout entier (de 60 ml) pour le bleu), trois pinceaux et hop (après quand même quelques heures de travail).

  8. katyL dit :

    tiens moi j’aurai eu envie d’en manger au grill !! elles sont si affriolantes !
    si vraies
    original !

  9. danielle yap lebel dit :

    Je fais encore une tentative pour laisser un message….

  10. Chantal dit :

    que dire de plus ? Bravo !

  11. Esmeralda dit :

    Je « vous » répète : tableau super, un bleu magnifique… BRAVISSIMISSIMO HUGO !!!

  12. Esmeralda dit :

    Mario est d’accord avec moi !!!

  13. Zaz dit :

    Je fais partie de ceux que tu connais bien et qui diraient qu’ils n’accrocheraient pas etc. !
    Mais cette peinture m’a beaucoup impressionnée, par la densité, le détail et l’extraordinaire couleur !

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

    • Je le savais avant que tu ne le dises, je commence à te connaitre…
      Même après avoir vu moult expositions de peintures, je déclare que Hugo H. est un de mes peintres préféré, et le fait qu’il soit le mari de ma fille n’y entre pour que dalle….

  14. Zaz dit :

    Je m’en doute bien, sinon l’argument serait nul et indigne de toi ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance