UN CUBO IN CANAL GRANDE A VENEZIA

Posté par Claudio Boaretto le 13 août 2015

En français :

« UN CUBE SUR LE GRAND CANAL À VENISE »…

C’est le nouveau scandale, la nouvelle polémique qui courent les « calle » vénitiennes, qui emplissent les colonnes des journaux locaux, qui alimentent les discussions dans les « bacari » de la Sérénissime…

Le « CUBO », définitivement baptisé ainsi…

Jugez par vous-même, la « foto » circule partout :

01-DSC_8220

Ce mercredi 5 aout, après 5 ans d’attente, les vénitiens ont découvert avec surprise, pour ne pas dire avec effroi, ce « Cubo » auparavant recouvert de toile blanche pendant toute la durée des travaux…

C’est l’hôtel « Santa Chiara »…

02- DSC_8249

Elio Dazzo, le patron, vient d’ajouter cette aile complètement dissemblable à la partie historique de son hôtel…

Je suis allé voir de plus près pour me faire une idée par moi-même… 

Nous l’apercevons déjà de loin quand on arrive par bateau sur le « Canal Grande »…

03-DSC_8196

On se rapproche…

04-DSC_8195

Oui, c’est bien lui, le «Cubo », on en croit à peine ses yeux, jouxtant l’aile ancienne datant du XVIème siècle !…

05-DSC_8194

Le voilà au plus près… Quel contraste entre les deux bâtiments…

06-DSC_8211

J’ai posé la question à mon gendre Hugo H., architecte D.P.L.G., au cas où quelques subtilités architecturales m’auraient échappé…

« Mais c’est complétement basique, on ne peut pas faire plus simple avec ses fenêtres rectangulaires » me dit-il…
Il en est resté bouche bée, et d’ajouter :
« il n’y a pas d’architecture et ils ont mis 5 ans pour faire ça ?!… Alors que la « Punta della Dogana » il a fallu seulement 16 mois pour la restaurer avec un résultat qui n’est pas comparable »…

L’édifice a été conçu par les architectes Antonio Gatto, Dario Lugato et Maurizio Varratta
La nouvelle aile recevra 19 chambres et un parking enterré de 16 places-autos destiné aux clients…

Pourtant je croyais qu’il était interdit de faire des sous-sols à Venise, encore des passe-droits ?…

J’ai mis pied à terre pour aller voir de plus près ce grand « Cubo » en pierre d’Istrie…

Ben oui, c’est vraiment basique…

07-DSC_8226

08-DSC_8243

En y regardant de plus près, il n’est pas même construit en pierre d’Istrie, c’est un « Cubo » de béton recouvert d’un simple parement de pierre d’Istrie !…

09

Des parements qui doivent faire 1 à 2 centimètres d’épaisseur, bref, de la construction à l’économie…
Pour un édifice sur le grand canal, ça méritait mieux…

10-DSC_8234

Le patron de l’hotel a déclaré à la presse :
«
Spero che piaccia ai Veneziani altrimenti me ne farò una ragione. Lo inaugureremo comunque entro settembre »
(
j’espère qu’il plaira aux vénitiens sinon je me ferai une raison. Nous l’inaugurerons de toute façon en septembre)…

Une façon de dire qu’il n’en a rien à « f..tre », car la presse locale révèle que 18% des vénitiens approuvent le projet tandis que 82% sont résolument contre, voire scandalisés…

Même sur le petit pont à droite de l’hôtel, le « Cubo » est toujours visible car sa façade n’est pas complétement horizontale par rapport à l’ancienne façade…

11-DSC_8247

Ce qui est incroyable c’est qu’un vénitien n’a pas le droit de changer la couleur de ses volets ou de sa façade et la moindre modification est soumise à un nombre impressionnant de règles, d’autorisations et de contrôles, et on laisse faire ça !…

Je sais que les municipalités précédentes ont attaqué à plusieurs reprises le projet mais ont été déboutées par le TAR, le tribunal administratif régional.
Le permis de construire n’a pas été délivré par la ville mais par la « Soprintendenza per i Beni Culturali » (
la surintendance pour les biens culturels) ce qui correspond en France à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles)…

En effet, le contexte architectural et environnemental des lieux donne de fait un pouvoir juridique monopoliste à la surintendante, Renata Codello, qui a autorisé ce « grossolano scatolone » (cette grossière boîte)…

Le Ministère des Biens Culturels vient de demander – tardivement – le dossier du projet, mais maintenant que le « Cubo » est là, personne ne le démolira….

Vu de l’arrière, depuis la Piazzale Roma, le contraste est encore plus saisissant vu que le « Cubo » fait un étage de plus par rapport à la façade avant, ce qui écrase l’aile historique…

12-DSC_8253

Seul le nouveau maire de Venise, Luigi Brugnaro, (celui qui vient de malheureusement s’illustrer en censurant des livres des écoles et en interdisant une exposition « foto » sur les « Grandi Navi ») trouve le « Cubo » à son goût :

« Sono sempre curioso delle cose nuove e, personalmente preferisco che, vicino alla storia, ci sia qualcosa di nuovo invece che delle scopiazzature. Invito tutti ad aver pazienza. L’opera va capita e, per il gusto, bisogna dargli tempo ».

(Je suis toujours curieux des choses nouvelles et, personnellement je préfère que, près de l’histoire, il y ait quelque chose de nouveau au lieu de pâles copies. J’invite tous à avoir à de la patience. L’œuvre doit être comprise et, pour le goût, faut lui donner du temps)….

Pour l’instant 92% des vénitiens, dont moi-même, ne l’ont pas comprise…

Maintenant, si je me rends de l’autre côté de la Piazzale Roma et quand je regarde l’hôtel « Santa Chiara » depuis sa gauche par rapport à la façade avant, on ne voit plus que l’énorme « Cubo »…

13-DSC_8277

Mais, à part quelques décrochements, qui aurait-il à comprendre dans ce « Cubo » ?…

14

Je préfère la vue arrière droite qui masque un peu le « Cubo », quoique, il est toujours bien là…

15-DSC_8271

Les internautes vénitiens, qui ne perdent jamais le sens de l’humour, ont vite fait de parodier l’image du « Cubo » sur le Net…

Voici la « foto » emblématique du « Cubo »…

16-DSC_8218

Et son détournement…

La démonstration de la complexité architecturale du dessin du « Cubo »…

31

Variante…

32

Un peu d’originalité…

33

Pourquoi ne pas styliser les fenêtres…

35

N’ayons pas peur de monter dans les étages…

34

Sexe show…

36

Pourquoi pas le Che ?…

37

Un clin d’œil au Grandi Navi…

38

Une des meilleures, ladies and gentlemen…

39

On ne pouvait pas éviter le rubik’s cubo…

40

Et c’est parti pour le toboggan sur le Canal Grande…

41

Le délire continue avec King Kong…

42

Et enfin, number one, ma grande préférée…

43

Pour terminer avec l’humour forcené, cette dernière injure que lancent les vénitiens à l’adresse de ce bâtiment :

« VAFANCUBO ! »…
(
Détournement de l’affreuse injure italienne : « vafanculo » qui veut dire « va te faire enc.…)

Mieux vaut en rire qu’en pleurer…

Claudio Boaretto

27 Réponses à “UN CUBO IN CANAL GRANDE A VENEZIA”

  1. Barrere Claude dit :

    Ce n’est pas le premier bâtiment de ce genre à Venise… Paolo Costa, quand il a été maire en a laissé construire pas mal, et même il habite une des ces hideuses résidences à La Giudecca.
    A cette époque, personne n’a rien dit contre le padron di cassa. Mais cette fois, c’est une femme qui est à l’origine de ce machin, et voilà qui provoque un véritable scandale !

  2. Hugues dit :

    Pour répondre à notre maire, j’ajouterai qu’il fallait évidemment éviter le pastiche (sinon, nous aurions eu une façade « Disneyland » à l’entrée de la ville, ce qui aurait créé un précédent fâcheux… L’idée du cube à côté de l’ancien palais (qui a au moins permis aux humoristes de se déchaîner) me plait d’ailleurs bien.
    Ce qui me choque, en revanche, c’est l’indigence dans la conception des façades en un tel lieu d’une part et dans la qualité de construction d’autre part… Les deux sont d’ailleurs liés à mon avis… c’est pour cela que j’adore tout particulièrement le dessin avec la feuille à carreaux collée sur la photo. Tout est là : c’est la pierre de parement à agrafer qui préside au dessin de la façade. L’architecte a disparu derrière le marchand de matériaux. Un bâtiment au rabais, donc sans architecture. Comme un phare des temps modernes à l’entrée de Venise.
    Heureusement que j’ai au moins changé de métier… mais enfin, moi qui pensais être mis à l’abri d’avoir mal à mes yeux d’architectes en venant ici, je devrais tourner la tête dorénavant, en passant le pont de Calatrava…
    A part ça, je suis de plus en plus curieux du fonctionnement de ce fameux TAR… c’est une instance très inquiétante. Merci en tout cas Claudio pour cette moisson d’images à la pointe de l’actualité (j’espère que le prochain article sera une de tes promenades sur notre belle lagune, pour changer d’ambiance).

  3. Béatrice Le Tual dit :

    Certes, il faut être curieux des choses nouvelles, mais il est aussi nécessaire d’avoir du goût ! à minima a Venezia bisogna leggere « i quattro libri dell’archittettura » da Palladio prima di tutto !!!

  4. Béatrice Le Tual dit :

    Non è un cubo ma un incubo!!!

  5. nathalie dit :

    très bon billet sur cette… chose… étrange…
    bravo de parvenir à nous faire rire sur cette tragédie…

  6. Jean-Jacques CHIRON dit :

    Ils ont réussi à « occuber » le terrain.
    L’incubation à durer un certain temps.

    C’est désastreux !

  7. Duchamp Gabriella dit :

    A ajouter au « Ponte della merda » !

  8. isabelle fontaine dit :

    quelle insulte à Venise!!!

  9. Dominique dit :

    Vu de Touraine, c’est très laid ! Alors de près je n’ose pas imaginer… Mais bravo à tous les humoristes qui eux ont de belles idées.

  10. PANNEQUIN Jean-Paul dit :

    Quelle horreur ce CUBO ! Y’a plus qu’à espérer qu’il s’écroule prématurément car s’il a été construit avec les matériaux de la mafia ça pourrait arriver… il y a eu des exemples! ou alors un coup de bazooka?
    Heureusement que les Vénitiens ont de l’humour

  11. Esmeralda dit :

    Quand je suis passée devant l’autre soir, et avant de lire ton article Claudio, je ne me suis meme pas rendue compte qu’ils avaient enlevé les échafaudages… Comme quoi la laideur du bâtiment m’a fait pensé que la construction n’était pas finie ! C’est vrai que ce n’était pas comme en plein jour, il faisait un peu sombre ! Je me demande aussi comment l’eau n’entrera pas dans le parking souterrain !…

  12. Thierry dit :

    Que c’est triste Venise……..défiguration,outrage aux vénitiens……que faire…subir encore et encore.
    Sérénissime magique polluée par des C…que c’est hideux,honteux,irrespectueux,
    Pauvre monde,pauvre Venise.

  13. pierrette dit :

    Un seul mot tant je suis sidérée qu’on ait laissé construire cela : NAVRANT !!!

  14. MUSTANGUY dit :

    Absurde! Pourtant de tendance résolument contemporaine, j’ai pour habitude de prôner la friction entre une architecture générationnelle immobile et celle de la création évolutioniste d’un monde moderne en mouvement.
    Mais la décision d’accepter ce P.C. d’Hotel..par le nouveau maire de Venise, Luigi BRUGNARO, est parfaitement inapropriée et remet bien à l’évidence, en question, le trop grand pouvoir donné à ces petits barrons locaux parfaitement incompétents en matière d’urbanisme et conservation du patrimoine historique qui plus est, sur ce bijoux appelé Venise.
    Quand cela va t’il cesser?
    Dans cette configuration il fallait jouer bien sûr, incontournablement l’intégration!
    Que nous cache t’on derrière cette opération?..
    En tous les cas plus lui!
    Vénitiens, à vous de réclamer sa démission!!

    • Bonjour Mustanguy et bienvenu sur le blog…
      Je suis entièrement d’accord avec votre analyse et votre ressenti à propos du « Cubo »
      En ce qui concerne la réaction des vénitiens, ça bouge déjà…
      Mais pas d’illusions, ce maire ne démissionnera jamais

      si vous comprenez l’italien voici la lettre ouverte du « Gruppo 25 aprile »

      Lettera aperta: quando un Sindaco non rappresenta più i valori condivisi di una città..
      Venezia, 25 agosto 2015
      Quando spara bordate su twitter, questo Sindaco non lo fa in nome della città ma in nome proprio.
      Quando distribuisce insulti a personalità del mondo della cultura, questo Sindaco con delega alla cultura si dimostra inadeguato per la delega che si è auto-attribuito.
      Quando pubblicamente minaccia i giornalisti di denunciarli per « esercizio abusivo della professione » (?!?), quando di fatto censura un grande fotografo come Gianni Berengo Gardin con la pretesa di inquadrarne l’opera per piegarla ai suoi fini politici, quando dà del « comunista » a un giornalista RAI colpevole di avergli fatto una domanda di troppo, questo Sindaco fa torto alla città in cui Aldo Manuzio prosperò perchè baluardo della libertà di stampa, oltre che della libera impresa.
      Quando attribuisce patenti di « sfigato » a chi non la pensa come lui (come ha fatto nella sua intervista a Panorama) questo Sindaco non rappresenta più i valori fondanti, e tuttora condivisi, di una città che Francesco Petrarca aveva lodato come « unico albergo ai giorni nostri di libertà, di giustizia, di pace, unico rifugio dei buoni e solo porto a cui, sbattute per ogni dove dalla tirannia e dalla guerra, possono riparare a salvezza le navi degli uomini che cercano di condurre tranquilla la vita ».
      Quando questo Sindaco comincerà ad occuparsi dei molti problemi che affliggono Venezia, a partire dalla perdita continua di residenti e dai flussi turistici che hanno riempito le pagine dei quotidiani in questi giorni, anziché dedicare tante energie a polemiche futili quanto sterili, sarà un piccolo passo per lui e un grande passo per la città che rappresenta agli occhi del mondo. Esserne il Sindaco dà una grande visibilità, che altre città non hanno, amplificandone nel bene e nel male le voci e i sussurri; nell’interesse dalla città pubblicamente gli chiediamo di farne un uso intelligente, utilizzando toni più consoni al suo ruolo istituzionale e alla storia millenaria di Venezia.
      ——–

  15. Zaz dit :

    J’ai adoré les parodies, la preuve d’une bonne dose d’humour !
    Sinon, étonnant résultat qui a tout de même nécessité les intelligences conjointes de trois architectes !!!
    Enfin, euh… 12% pour et 92% contre, c’est bizarre, non ? Cela dit, je ne suis pas bonne en maths !

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

    • Oups, j’ai rectifié, 82%, pourtant, contrairement à toi, je suis très bon en maths, mais ça ne m’empêche d’écrire des « conneries »…
      Ce ne sont pas trois intelligences conjointes, mais trois tiroirs-caisses, quand les architectes se transforment en promoteurs de ventes de matériaux…
      À notre avis, il ont du toucher une belle com sur la pose des parements du cubo…

  16. Zaz dit :

    Dans une autre vie, je serai architecte ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance