UN PETIT CIRQUE FAMILIAL AU LIDO DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 23 août 2015

Quand les petits vénitiens, accompagnés de leurs parents, veulent aller au cirque, il faut qu’ils prennent le vaporetto jusqu’au Lido, du côté de San Nicolò, près de l’embarcadère du ferry, dans l’aire spécialement aménagée pour les fêtes foraines, où s’est installé en ce mois d’aout et pour une quinzaine de jours ce petit cirque familial au nom ronflant de :

« Niuman Circus »…
(Serait-ce une italianisation de « new man » ?)

Mais, en tous les cas, voici un bien joli petit chapiteau…

01-DSC_9331

C’est exactement le style de petits cirques classiques itinérants que nous pouvons rencontrer en France, dans nos campagnes, que ce soit en Lorraine, en Normandie ou ailleurs…
Pour moi, un joli souvenir de jeunesse et un spectacle à ne pas manquer à l’époque, lorsque la télévision n’avait encore pas envahi tous les appartements, toutes les maisons…

Nous n’avons pas résisté à la tentation d’aller revoir cette petite scène de notre enfance…

Une fois à l’intérieur, la piste d’un diamètre de 13,50m nous accueille… 13,50m est la dimension traditionnelle de la piste de cirque…

Pourquoi cette dimension ?…
En tant qu’ancien cavalier je vous explique :
Les premiers spectacles de cirque, datant aux environs des années 1770, étaient des spectacles exclusivement équestres… Le dresseur, au milieu, devait pouvoir atteindre les chevaux tout autour de la piste avec sa chambrière…

Heu, tout le monde sait ce qu’est une chambrière ?…
Non, ce n’est pas une femme de chambre !…
Monsieur Larousse nous le précise :
« long fouet, utilisé depuis le centre de la piste par les dresseurs de chevaux non montés, et, dans un manège, par le professeur d’équitation »…

En résumé, c’est la longueur de la chambrière qui a déterminé la dimension internationale de la piste de cirque…

Le « Niuman Circus » n’échappe pas à la règle et respecte la tradition…

02-DSC_8562

Le personnage indispensable, le roi de la piste, le clown !…

03-DSC_8573

La petite troupe, vêtue en gitan…

Premier numéro : le jongleur…
(
Les couleurs n’arrêtent pas de changer, et les artistes de remuer, dans souvent peu de lumière, ça passe du très clair au très foncé, le technicien lumière que l’on voit à droite derrière son pupitre s’amuse comme un petit fou… Un vrai casse-tête pour le « fotograf » amateur que je suis, sitôt que je mets au point un réglage, ça change, c’est la galère…)

04-DSC_8613

Après le jongleur, le lanceur de couteaux…
Nous sommes dans la pure tradition circassienne…

05-DSC_8617

Non, elle n’est pas blessée, c’est la seconde gitane qui prend la pose…

06DSC_8624

Quelques tours de pistes avec un beau cheval noir qui, après son numéro, salue le public…

07-DSC_8676

Le lanceur de couteaux s’est changé, et le voilà revenu en jongleur…

08-DSC_8741

Qui jongle aussi avec sa bouche et deux petites balles qu’il envoie en l’air en soufflant et rattrape consécutivement…

09-DSC_8753        10-DSC_8760  

Puis les anneaux, il a terminé le tour avec 9 anneaux, une performance…

11-DSC_8772

Le clown Auguste revient avec un partenaire, un petit Auguste !…
C’est le grand-père et le petit-fils…

12-DSC_8803

La gitane s’est transformée en ballerine pour nous offrir quelques pointes et quelques pas de danse…

13-DSC_8811

Ballerine qui devient trapéziste…

15-DSC_8836

Elle est tout en haut du chapiteau, sans filet au sol…
Prise de risques…

16-DSC_8844

Juste un grand écart et une chute de reins qui empêche une chute au sol…
Bravo !…

17-DSC_8837

C’est le tour du quatuor d’ânes…
Un tour de piste à l’endroit…

18-DSC_8876

Un tour de piste à « l’engauche »…

19-DSC_8904

Ah oui, au Lido, il y a eu une campagne de dénigrement sur Facebook contre ce cirque sous prétexte qu’il utilise des animaux et que, par conséquent, ils seraient maltraités…

Encore des donneurs de leçons et des prêcheurs de morale qui n’y connaissent rien !…
Les animaux sont dressés pour travailler, tout comme ils sont dressés pour des concours hippiques ou des concours complets ou des concours de dressage… Il n’y a aucune maltraitance…
Il en de même que cela soit des chevaux, des ânes, des chiens, etc.…
C’est aussi le système travail-récompense…

D’ailleurs le dresseur de ce cirque, à la fin de chaque numéro, donne discrètement une friandise aux animaux…
Évidemment, cela ne nous a pas échappé…

20-DSC_8959

Alors, laissons baver les mauvaises langues, sur moi, elles ont provoqué l’effet contraire et m’ont poussé à venir payer ma place et voir le spectacle, un peu comme un geste du « Coyote Solidaire »…

Et les ânes de saluer le public…

21-DSC_8907

Le premier jongleur du tout début est revenu en funambule…
Nous sommes vraiment en plein dans les numéros du cirque classique exécutés par une famille d’enfants de la balle…

22-DSC_9031

Et c’est le second jongleur, lanceur de couteaux qui lui sert de partenaire…
Il tient devant lui, au bout d’une perche, un double tapis que le funambule saute avec brio…

23-DSC_9079

24-DSC_9080           25-DSC_9081

Notre danseuse trapéziste est de retour pour de l’acrobatie au sol…

26-DSC_9103

Belle démonstration…

27-DSC_9127

28-DSC_9149

29-DSC_9155

Entre chaque numéro, nous avons droit à nos Augustes pour faire patienter et divertir le public, et ça fonctionne rien qu’à entendre le rire des enfants…

30-DSC_9177

Et revoici le cheval noir accompagné d’un poney tout aussi noir…

31-DSC_9248

Après mille circonvolutions sur la piste, tout le monde se couche…
(
Et ces lumières qui n’arrêtent pas de changer)
Vous aurez remarqué la coiffure blonde platine en haut du crâne du dresseur…

32-DSC_9278

Et la représentation se termine sur un dernier salut de Monsieur Cheval Noir…

33-DSC_9231

Après une heure et demie de spectacle, l’équipe au complet vient nous saluer… (ils ne sont pas nombreux)…
Et ils ont encore changé de costumes…
J’ai entrevu la grand-mère costumière dans les coulisses…

34-DSC_9302

Ils se présentent tour à tour…

35-DSC_9317

Sans oublier le technicien son et lumière, (qui m’a donné tant de tracas)…

36-DSC_9297

Et, comble de politesse, ces enfants de la balle vont s’aligner devant la sortie pour donner l’au-revoir à chaque spectateur…

Chapeau les artistes !…

37-DSC_9322

C’est vraiment le cirque familial et nous sommes contents de les avoir applaudis…

38-DSC_9326

La magie du cirque, même modeste, fonctionne toujours…
Honte à leurs détracteurs…

Claudio Boaretto

14 Réponses à “UN PETIT CIRQUE FAMILIAL AU LIDO DE VENISE”

  1. DETHOOR Jean-Philippe dit :

    Salut Claudio,

    c’est exactement la réflexion que je me suis faite en emmenant mes petits enfants dans le même type de cirque dans le nord meusien,et ma fille a fait de même en bretagne cet été.
    Malheureusement le public Français commence à délaisser ce genre de spectacle qui fait rêver les enfants,prétextant le prix des places qui les empêchent ensuite d’aller au MAC DO (bien souvent plus cher,puisque fréquenté régulièrement).
    Ces saltimbanques peinent à survivre et vont sans doute disparaître dans peu de temps,faute de spectateurs!! bien sûr ce ne sont pas les enfants les responsables,mais les parents qui préfèrent les rassemblement à l’américaine quitte à débourser 150 à 200 euros la journée ! comprendra qui veut!
    J’ai regardé avec beaucoup d’intérêt l’émission à la télé la semaine dernière concernant les vandales qui osent couper les cadenas des amoureux sur les ponts italiens!!! Il me semble avoir reconnu un ancien copain de chasse à l’arc qui roulait volontiers en Harley sur les routes de Meuse!!
    Bonne continuation et bon vent au capitaine!
    Jean-Philippe

    • Salut Jean-Philippe et bienvenu sur ce blog…
      ça me fait plaisir que tu rejoignes mon point de vue sur ces petits cirques familiaux et sur ces enfants de la balle qui méritent notre respect et nos encouragements…

      La chasse à l’arc m’a beaucoup manqué mais elle est interdite en Italie, sauf dans les parcs, ce qui ne présente aucun intérêt…
      Heureusement, les Harley ne sont pas interdites…

      Sinon les briseurs de cadenas continuent leurs méfaits…

  2. Virginie Lou-Nony dit :

    Tu as vu ça mon ami? (ça n’a rien à voir avec le reportage présent mais beaucoup avec les passés https://mrmondialisation.org/censure-un-photographe-devoile-venise-engloutie-sous-le-tourisme-de-masse/)

    • Oui Virginie, nous sommes aux premières loges et j’ai déjà fait allusion aux censures lamentables du nouveau maire de Venise…
      Quand on sait qu’il est soutenu, entre autres, par la « Ligue du Nord » qui est le parti d’extrême droite italien, on ne s’étonne plus de rien, hélas…

  3. Chantal dit :

    Très intéressant ! j’aime beaucoup l’ambiance de ces cirques qui circulent de villes en villages et qui s’arrêtent sur les places pour le plaisir des enfants. Aller voir la ménagerie, acheter de la barbe à papa, et surtout sentir l’odeur très particulière, qui entoure le chapiteau et les caravanes……

    • Oui Chantal, je suis allé voir la ménagerie également, en plus des chevaux et des poneys, j’ai pu voir quelques chèvres, un cochon, une génisse, deux lamas, quelques oies, et tous avaient l’air en bonne santé…

  4. stefano dit :

    Bravo Claudio, hai fatto come sempre una documentazione interessante e approfondita e ho imparato cose a me sconosciute.
    Belle le foto scattate in condizioni davvero difficili.
    Grazie a te ho anche provato ammirazione per quella famiglia di circensi che con passione e tanti sacrifici portano avanti un mestiere antico e in qualche caso anche pericoloso.
    Stefano

    • Tu as raison Stefano, c’est un métier antique et dangereux…
      Et je ne suis pas sûr qu’à la fin de la représentation ils arrive à couvrir leurs frais et encore moins se verser un salaire…
      Il faut vraiment avoir la passion et ce métier, cette manière de vivre itinérante dans la peau pour continuer à exercer…

  5. PANNEQUIN Jean-Paul dit :

    C’est super que ce genre de spectacle continue de se produire, Claudio!
    En voyant le lanceur de couteaux je pense toujours à celui de Tintin « Caramba! encore raté » heureusement que ce n’était pas celui-là. Quant j’étais petit un petit cirque du même genre était passé dans mon quartier et il y avait Zavatta le clown qui nous a bien fait rire
    Merci pour ce reportage
    J-Paul

  6. Thierry dit :

    Nostalgie quand tu nous tiens….en voie de disparition…que c’est dommage,ici même les plus grands souffrent.
    Merci Claudio pour ce beau et simple partage.

  7. Zaz dit :

    Perso je ne suis pas fan des animaux dans les cirques… Je trouve qu’on se donne bonne conscience en disant que les animaux ont plaisir à travailler et le font volontiers pour la récompense… Je ne suis pas certaine que le propre de l’animal soit de travailler ! Et j’englobe l’homme dans l’espèce !!! Mais ce n’est que mon avis.
    Sinon, bravo aux artistes polyvalents qui ont vraiment beaucoup de talent.
    Autre remarque : pourquoi renoncer au filet ? Personnellement, je ne trouve pas que cela ajoute quoi que ce soit à la performance des trapézistes et autres équilibristes. Savoir qu’ils peuvent mourir en tombant ne rend pas leurs performances plus intéressantes à mes yeux…

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

    • Si tu regardes bien quand elle est en l’air, elle a un petit baudrier qui doit surement la prendre à la taille, on voit la corde sur la foto…
      Mais si elle rate son cou, elle ne tombe pas à terre mais elle reste pendue, et à mon avis, ça ne devrait pas lui faire de bien à la colonne vertimbale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance