LE « PALINURO » FAIT ESCALE À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 29 octobre 2015

Le « Palinuro », « c’est un fameux trois mats fin… »… 

Heu, non !…
J’arrête immédiatement,
J’avais déjà commencé mon billet illustré sur le « Belem » par cette même phrase…
il faut que j’arrête de radoter…
Trouvons une expression plus appropriée :

Le « Palinuro », c’est un joli trois-mâts goélette…

01-DSC_1306

Le terrien demandera, un trois-mâts goélette, c’est quoi ?…

C’est un voilier dont le mât de misaine (à l’avant) a des voiles carrées, le grand mât (au centre) et le mât d’artimon (à l’arrière) des voiles auriques, je préciserais même, des voiles auriques à cornes…

Maintenant si vous ne savez pas ce que sont les voiles auriques, pour ne pas me répéter, référez-vous au début de mon article sur le « Belem », qui lui est un trois-mâts barque…
Voici le lien :ARRIVEE DU BELEM, VOILIER TROIS MÂTS BARQUE, à VENISE

Nous voyons bien sur la « foto » ci-dessous la différence entre le mât de misaine et les deux autres mâts…

02-DSC_1293

Quelques détails techniques :

Longueur hors-tout : 69 m
Longueur de la coque : 59 m
Longueur à la flottaison : 50 m
Largeur maximale : 10,1 m
Tirant d’eau maximal : 4,8 m
Tirant d’air : 30 m
Surface maxi de voilure : 1070 m²

02-DSC_1339

Avant d’être, depuis 1951, un navire école de la marine militaire italienne, c’était un morutier baptisé « Commandant Louis Richard », construit en 1934 dans les chantiers navals de Nantes, armé par la « Société de Pêches Malouines » et destiné à la pêche en Terre-Neuve…

3-DSC_1325

Rebaptisé par la marine italienne « Palinuro », personnage de la mythologie romaine représenté sur la figure de proue, prolongée par deux grandes frises dorées des deux côtés de l’étrave du bâtiment…

04-DSC_1367

Zoom…

05

« Palinuro », du latin « Palinurus », était le mythique barreur du navire qui ramena Énée, fuyant Troie envahie par les grecs, jusqu’en Italie…

Comme on le voit sur cette « foto » de face, il tient dans ses mains un « aviron de gouverne »…

06-DSC_1535

Allons jeter un petit coup d’œil à bord histoire de prendre quelques clichés…

07-DSC_1372

Par rapport à l’origine, la dunette a été très rallongée pour les besoins du navire école ; 6 marins et officiers et 75 cadets, ça fait du monde au bord…
Sous la dunette, la cale à poisson est transformée en poste d’équipage que nous ne pourrons pas voir, car, malheureusement, la visite n’est autorisée que sur le pont et la dunette…

08-DSC_1434

Les cordages aux pieds de chaque mât sont toujours aussi impressionnants sur ces vieux gréements…

09

10-DSC_1397

Chaque drisse, chaque écoute a sa fonction clairement définie pour éviter les erreurs…

11-DSC_1402           

La cloche et la devise :

« Faventibus Ventis »
(
que les vents te soient favorables)

13-DSC_1391

La timonerie avec sur la droite les commandes du moteur
(
car il y a aussi un moteur sur ce voilier)

 14-DSC_1424

Le timon…

15-DSC_1433

Les canots pour descendre à terre quand le voilier est mouillé en rade…
Ils sont accessibles depuis la dunette, en arrière-plan le « Palazzo ducale »…

16-DSC_1460

Sur les deux côtés de la dunette, les postes avec compas…

À tribord…

17-DSC_1416

Comme à bâbord, avec vue sur « San Giorgio Maggiore » et la « Salute »…

19-DSC_1438

Un des compas…

20-DSC_1442

Un petit bonjour au matelot d’astreinte…
Pas de pompon sur le bâchis en Italie, dommage pour les filles…

21-0DSC_1475

Les cabestans, sur ce navire-école pas de moteur électrique, il faut étarquer à la force des bras… On met les pièces de bois dans les gueules rouges et il faut 4 hommes pour la manœuvre…

21-1

Les petits bloqueurs en bas permettent de ne pas laisser filer les drisses…

21-2

Le grand mât vu du pied ou presque…

22-DSC_1471

Le mât de misaine a quand-même plus de « gueule »…

23

Tout en cuivre le « tableau de présence » des officiers…
Le cuivre est tellement poli que nous avons l’impression d’être devant un miroir…

24-DSC_1508

Nous voyons par exemple que le commandant est à bord…

25-DSC_1505

Nous redescendons à terre…

Le « Palinuro » est peint comme « l’Amerigo Vespucci », le second navire-école de la marine italienne, avec de faux sabords en noir…
(
Les sabords, du temps des corsaires, étaient les ouvertures sur les côtés des navires par lesquelles passaient les fûts de canons)…

26-DSC_1524

Le nom à la poupe, comme le veut l’usage et la réglementation…
Avec la « Salute » en arrière-plan…

27-DSC_1516

Au revoir, joli bateau, tu étais là ce week-end, tu ne seras plus là demain matin, mais tu es toujours le bienvenu car tu ne déparais jamais sur les quais de la Sérénissime, à l’inverse de ces immeubles flottants, trop laids hélas, qui traversent encore notre lagune…

28-DSC_1547

Claudio Boaretto

21 Réponses à “LE « PALINURO » FAIT ESCALE À VENISE”

  1. Thierry dit :

    Ravissant reportage,très joli bateau en effet qui cadre bien avec la Sérénissime.
    Merci Claudio pour ce beau partage,et en plus il y avait du soleil….

  2. Daniel dit :

    C’est une belle barcasse qui brille.
    Il me semble qu’il est passé par Rouen lors de la dernière armada.

  3. Esmeralda dit :

    Et moi qui pensais que « Faventibus Ventis » ça voulait dire à peu près « Bus Fantaisie de Venise » (Ha Ha!!! Excuse ma si grande ignorance !!!)

  4. Martine dit :

    Je voyais bien au loin sur « skyline webcam » trois mats dépasser au dessus des toits du côté des quais de l’arsenal, mais trop loin, ma curiosité est enfin récompensée, merci Claudio, joli reportage.

  5. Rose dit :

    Merci pour ce reportage. Tout est très bien expliqué. C’est bête j’aurai dû le lire avant de le visiter!

  6. Jean-Jacques CHIRON dit :

    Voila un bateau qui ne jure pas dans le paysage.
    Comme dirait Hugues, il faut le garder au frais.

  7. MAP dit :

    Un grand merci pour ce reportage passionnant avec de superbes photos !!! J’ai appris beaucoup de choses et j’en suis ravie !

  8. Massimo dit :

    Complimenti encora una bellissima presentazione con dei commenti chiari e semplice. Grande Claudio!!

  9. PANNEQUIN Jean-Paul dit :

    Magnifique bateau et superbe reportage Claudio. J’en ai profité pour voir aussi l’arrivée du Belem. Seuls ces navires devraient être autorisés à accoster à Venise et non ces immeubles flottants pour promener de riches touristes…
    Mais quelle beautés ces voiliers!

  10. Zaz dit :

    Les « riches touristes » de Jean-Paul m’ont fait sourire !
    À part ça, très joli reportage sur un magnifique bateau!
    Quelques détails techniques m’ont échappé… Tu sais, la mer est loin de la Lorraine !!!

    Dernière publication sur ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS : L'adieu au blog

Répondre à Rose Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance