• Accueil
  • > Archives pour janvier 2016

LE CARNAVAL DE VENISE SUR LE RIO DE CANNAREGIO

Posté par Claudio Boaretto le 25 janvier 2016

Pour la quatrième année consécutive, la première manifestation du carnaval de Venise, millésime 2016, se déroule sur l’eau, dans le « sestiere » de Cannaregio, l’un les plus populaires de la Sérénissime…

L’ouverture officielle du carnaval sera la semaine prochaine pour le grand rush touristique venant assister à cette grande fête…

Mais en attendant l’arrivée massive des touristes, ce spectacle sur l’eau est offert à la population vénitienne qui, à la tombée de la nuit, s’est rassemblée sur les deux rives du rio de Cannaregio…

Les reflets sur les façades des « Palazzi » et sur la surface de l’eau contribuent à l’ambiance magique de l’instant…

01-DSC_4105

Ce « show » est donné par la « Compagnia Nu’art », troupe véronaise de comédiens et d’acrobates spécialisée dans le spectacle sur mesure…

Le thème du carnaval 2016 étant la célébration des arts, de l’artisanat et des traditions de Venise et de ses terres, voyons ce que nous réserve cette compagnie artistique…

Les projections de lumière se sont éteintes et l’obscurité s’est installée sur le Rio…

Voici les deux première embarcations…

 02-DSC_4136

Éclairés par les projecteurs, deux hommes en habits « flashant » et casquettes à plume chevauchant des vélos à grandes roues…
Personnellement, je ne comprends pas trop le symbole, mais bon, c’est joli…

03-DSC_4138

Ensuite, sur une « barca storica », un bateau historique vénitien, nous voyons arriver une belle dame en rouge, au vertugadin impressionnant…

Là, nous reconnaissons le style vénitien…

04-DSC_4230

Sur le splendide « Bucintoro », le bateau ducal du doge, la croise et la salue celui qui semblerait être son amoureux, tout de rouge vêtu également…
Remarquons aussi les rameurs vêtus du traditionnel tabaro noir et du tricorne…

05-DSC_4165

Sur le bateau suivant, nous voyageons à travers la puissance du fer et du feu…

06-DSC_4172

07-DSC_4178

Chaque fois que le forgeron martèle sur l’enclume une myriade d’étincelles montent vers le ciel…

08-DSC_4187

Le symbole de la vigne et de la vendange…
Sur les terres de Vénétie qui entourent la sérénissime, ce ne sont que vignes…

L’allégresse de la récolte…

09-DSC_4192

10-DSC_4194

La joie des couleurs des étoffes et des peintures…

11-DSC_4197

C’est parti pour les fumigènes colorés ! …

12-DSC_4200

Sauf qu’après, nous ne voyons plus rien…

13-DSC_4203

La musique et la danse, avec un piano blanc…

14-DSC_4208

Surmonté par des acrobates…

15-DSC_4209

Torse nu, l’artiste, alors qu’il ne fait que 3 à 4 degrés, respect ! …
Tandis que moi, avec plusieurs couches sous mon caban, suis obligé de boire un « Spriss » pour me réchauffer…

16-DSC_4215

Dans les airs au-dessus des « palazzi » voici la sphère…

17-DSC_4235

Avec une très jolie dame suspendue…
Nous y avions déjà eu droit l’année passée, sauf que la dame portait un autre costume…

18-DSC_4245

Toujours aussi spectaculaire…
La sphère étant un peu descendue, nous apercevons mieux sa décoration…

19-DSC_4250

Le spectacle est terminé, tous les bateaux se rassemblent au milieu du rio, devant l’estrade sur la rive où trônent organisateurs et officiels…

20-DSC_4272

21-DSC_4267

Les artistes saluent le public…

22DSC_4292

Nous terminerons avec la gracieuse dame en rouge…

23-DSC_4295

À bientôt pour la suite du carnaval 2016…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 24 Commentaires »

PROMENADE À CHANTILLY, LA CITÉ DU CHEVAL

Posté par Claudio Boaretto le 16 janvier 2016

En début d’année 2016, lors de notre séjour en France chez mon frère Renato et son épouse Mireille, nous en avons profité pour s’offrir une petite promenade à Chantilly, la cité du cheval…

Deux motivations à cette promenade ;
primo, mon frère et ma belle-sœur demeurent près de Chantilly, c’était donc l’évidence,
secondo, il faut savoir que mon artiste de frère, quand il n’était pas plongé dans la création de ses automates, était un cavalier passionné, toujours en selle, passion qu’il a communiquée à sa fille, puis à sa petite fille qui, chacune à leur tour, ont écumé les concours hippiques de France et de Navarre…

Pour tout vous avouer, moi-même durant ma vie Lorraine, j’ai eu la chance de posséder plusieurs chevaux de selle et, lorsque je vivais dans la région parisienne, nonobstant les balades équestres du week-end, ce n’est pas moins de trois fois par semaine que je montais en manège au club hippique de Saint-Denis…

Donc, direction Chantilly,
au loin devant nous, l’hippodrome…
Je suis surpris par cette grande étendue herbeuse, bien au-delà du champ de course lui-même…

01-DSC_3741

Les tribunes au télé-objectif…

02-DSC_3774

Des représentations de chevaux partout dans cette ville, même sur des maisons particulières…
Bon d’accord, ce n’est pas une maison de smicard, mais quand-même…

03-DSC_3747

Zoom…
Derby de Chantilly 1884, il y a même les noms des chevaux qui couraient, étonnant…

04-DSC_3748

Juste avant les « Grandes Écuries », nous tombons sur la statue équestre d’Henri d’Orléans, Duc d’Aumale…
De vous à moi, cette statue mériterait un bon coup de karcher, la fiente de pigeon sur le crâne du duc, ce n’est pas top…

04-DSC_3772

Les « Grandes Écuries » de Chantilly, un peu de culture :

« Les plus grandes écuries d’Europe, chef-d’œuvre architectural du XVIIIe siècle, les Grandes Écuries construites par l’architecte Jean Aubert pour Louis-Henri de Bourbon, 7ème prince de Condé, font figure de véritable palais pour chevaux.
Le bâtiment abrite le musée du Cheval qui présente la relation entre l’homme et le cheval depuis le début des civilisations. Les Grandes Écuries proposent toute l’année des spectacles équestres consacrés à l’art du dressage de haute-école qui contribuent à la renommée internationale de Chantilly, depuis plus de 30 ans.
 
»

Nous arrivons sur le côté latéral Ouest des « Grandes Écuries » …

05-DSC_3765

Fidèle à mes habitudes, car j’aime bien savoir où je navigue, voici un plan emprunté à « Google Map » pour visualiser l’espace :
Flèche marron, l’hippodrome et ses tribunes…
Flèche rouge : les grandes écuries…
Flèche bleu : le château…
Flèche verte : l’entrée du château…

06-plan

Nous n’échappons aux chevaux au-dessus du porche…

07-DSC_3769

Après avoir longé la façade, (pas assez de recul pour « fotografier » vu les barrières de l’hippodrome presque au ras du bâtiment) et dépassé le côté latéral Est des « Grandes Écuries », je peux enfin shooter la façade plein Sud éclairée par le soleil de fin d’après-midi…
Devant nous, la route pavée où devaient à l’époque claquer les sabots des chevaux et résonner les roues des carrosses…

08-DSC_3799

Le fronton Est avec couronne, fleur de lys et chevaux…

09-DSC_3779

Zoom sur les deux dadas…

10-DSC_3780

11-DSC_3781

Quelques pas encore vers l’Est et nous découvrons le magnifique château de Chantilly !…

12-DSC_3806

Nous atteignons l’entrée du château, malheureusement aujourd’hui lundi 4 janvier, les portes sont fermées, tout comme le musée du cheval…

Une peu d’histoire :

« Chantilly fut d’abord une ancienne forteresse médiévale cantonnée de sept tours et entourée de douves en eau, construite sur un terrain marécageux de la vallée de la Nonette, qui contrôlait la route de Paris à Senlis.
Le château appartenait primitivement à Guy Bouteiller de Senlis. La famille Bouteiller de Senlis conserva le château jusqu’au XIVe siècle.
La forteresse est vendue en 1386 par Guy de Laval, héritier des Bouteiller, à Pierre d’Orgemont, ancien chancelier de Charles V. Celui-ci commence la reconstruction du château en 1386 qui sera achevée en 1394, après sa mort, par son fils Amaury ; cette famille le posséda pendant trois générations du XIVe au XVe siècle.

En 1484, Pierre III d’Orgemont, sans enfant, lègue Chantilly à son neveu Guillaume de Montmorency.

La puissante famille des Montmorency possède Chantilly du XVe au XVIIe siècle et y fait réaliser d’importants travaux de modernisation. C’est le plus illustre membre de cette famille, le connétable Anne de Montmorency (1492-1567), qui fait rénover la forteresse. Il fait également aménager en 1538 la terrasse sur laquelle se dresse actuellement sa statue équestre et édifier sept chapelles dont deux ont été conservées à l’intérieur du parc. C’est également lui qui fait tracer les premiers jardins. »

L’entrée du château…

13-DSC_3870

La grille d’honneur, bien close hélas, nous ne pourrons en découvrir plus…
Nous apercevons derrière la grille la fameuse statue équestre de Anne de Montmorency (Anne étant un prénom masculin), pair de France en 1551, maréchal, connétable, il était l’ancêtre du grand Condé…

14-DSC_3893

Zoom sur la statue, peux pas faire mieux…

15-DSC_3812

Mais qu’entendons-nous ?…
Des sabots sur les pavés ?…

Effectivement, 3 cavalières arrivent, rênes longues sur des chevaux poussifs qu’on dirait des bourriques…
J’étais presque gêné de regarder ces chevaux en cette piteuse allure, absolument pas aux ordres…
Mes instructeurs disaient toujours, le pas est une allure rapide…
J’ai revu ces cavalières ¾ d’heure plus tard, les chevaux toujours au même pas…
Pas flatteur pour Chantilly…

16-DSC_3864

Je suis bien plus intéressé par les canards dans les douves…

17-DSC_3825

Quelques gros plans :
Un canard colvert…

18-DSC_3840

Un canard Duclair, appelé aussi « avocat » à cause de sa robe noire et de sa bavette blanche…

19-DSC_3843

Dans les eaux troubles des douves, difficilement « fotografiable », une carpe…

20-DSC_3845

De l’autre côté de la passerelle, carrément un banc de carpes, m’est avis que les promeneurs doivent leur jeter de la nourriture…

DSC_3854

Vu d’un autre angle, le château sous la lumière rasante du soleil vespéral…

21 DSC_3898

Retour en traversant les grands espaces herbeux…

22-DSC_3929

Le frangin, Renato…

23-DSC_3911

La belle-sœur, Mireille…

24-DSC_3919

Ma compagne, Evelyne…

25-DSC_3914

Devant nous, toujours les « Grandes Écuries » …

26-DSC_3897

Nous faisons le grand tour pour voir le château sur sa façade arrière, depuis le D924 si vous reprenez la carte…
Nous sommes loin, la façade Nord, non éclairée par le soleil…
Pas génial pour un cliché, mais bon, nous ne sommes pas là tous les jours non plus…

27DSC_3982

Quand-même, quelle magnifique demeure…
Zoom…

28-DSC_3975

Jolie promenade qui nous change un peu de notre lagune…

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 34 Commentaires »

ISLA ESPIRITU SANTO par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 12 janvier 2016

Voici le dernier tableau de notre artiste-peintre-plongeur préféré, Hugo H. …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais cette fois, nous restons au-dessus de l’eau…

Une huile sur tablette de bois enduite de 18 x 39 cm, donc bien plus longue que haute, soit un format paysage par excellence…

Où nous emmène-tu aujourd’hui, Hugo ?… 

« Dans la série de mes souvenirs de vacances, voici l’île mexicaine autour de laquelle nous avons plongé à la sortie de la baie de La Paz (Basse Californie du Sud), en mer de Cortez (Golfe de Californie), le mois dernier… »

Comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, ça mérite une petite carte géographique pour situer cette île Espiritu Santo…
Apparemment, ce n’est pas bien loin de ce que l’on appelle « l’Ouest Américain »…

 isola ispiritu

Le pourquoi de cette peinture ?…

« Un paysage de “western” au bord d’une mer d’un bleu si intense !
Une île qui tend ses langues de terre vers nous, striées par les couches de roches parallèles en légère pente, comme de grosses cicatrices à travers toutes les collines.
 »

Ce qui frappe dans ce tableau, c’est le peu de couleurs et le contraste entre elles, non?…

« Ce qui m’a saisi dans ce paysage semi désertique fut la couleur.
Seulement trois couleurs.
Le bleu d’abord, omniprésent : l’air, la mer et jusque dans une partie des plantes.
Le rouge ensuite, celui de la terre ici à demi nue.
Et quand même un peu de vert dans toute cette aridité…
 »

La mer, fichtrement bleue dans ce tableau, attire le regard au premier coup d’œil…
Je suppose que c’est voulu ?…

« J’ai choisi de limiter ma palette au jaune ocre, à un rouge minéral et au bleu outremer.
Et pas de noir (pour une fois) comme le préconisent les impressionnistes.
Cette mer de Cortez était si bleue que pour elle, j’ai voulu garder le bleu outremer pur.
Le reste n’est fait que de mélanges qui se fondent dans le lointain.
 »

J’ai navigué un peu dans ces coins-là lors de ma jeunesse vagabonde et je peux témoigner de ces couleurs intenses des mers et des océans le long de la côte Pacifique… 

Bravo Hugo H. et merci pour cette nouvelle œuvre que tu nous offres en partage…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 13 Commentaires »

LA SAINT SYLVESTRE DES « VIEUX ADOLESCENTS » À PARIS

Posté par Claudio Boaretto le 9 janvier 2016

Après à Belle-Île en Mer, chez Jojo et Lili en 2013, 

Après Venise, chez nous en 2014, 

Après Cannes, chez Didi et Marie-Jo en 2015,

Pour la Saint Sylvestre, millésime 2016, les « Vieux Ados » se sont retrouvés à Paris chez notre hôtesse, Maryse…

01-DSC_3162

Et son savant de mari, Michel…

02-DSC_3163

De son métier océanographe, mais aussi artiste-peintre à ses heures, comme en témoigne cet auto-dérisoire-portrait…

02T-DSC_3265

Sans oublier leur adorable fille Sarah, en vacances chez eux, alors qu’elle vit chez les kangourous, tout là-bas en « Nostralie »…

03-DSC_3166

Pour des raisons d’horaires d’avion, nous étions arrivés bien avant les autres (ce qui nous a permis de flâner sur la Rive Gauche et de passer une chouette soirée dans un théâtre parisien) alors que, la veille au soir de la Saint Sylvestre, arrive toute la bande…

Les filles ne cachent pas leur bonne humeur…

04-DSC_3282  05-DSC_3172  06-DSC_3195                                         

Une fleur parmi d’autres et le roi de la bretelle que nous sommes trop heureux de revoir…

07-DSC_3183   08-DSC_3186

Pas de retrouvailles sans embrassades…

09-DSC_3178  10-DSC_3197  11-DSC_3286

Le 31 au soir, entre le sapin de Noël et le piano, la jolie table est mise…

12-DSC_3294

Sous la houlette de Jean-Claude, le Chisséen,  les « foto » de famille…
Honneur à ces dames…

13-DSC_3307

Les Messieurs…
(j’ai filé mon appareil tout réglé à Arlette qui a saisi le bon moment) …

14-DSC_3321

Les Filles et les Garçons…
(Suis pas dessus car derrière l’objectif)

15-DSC_3334

Pour être tous ensemble, référence à la « foto » de Jean-Claude qui a déclenché son retardateur…

16-DSC03136

Comme tous les ans, la revue des troupes des « Vieux Adolescents »…
(Le plus difficile étant de les shooter quand ils ne regardent pas l’objectif)

Les Lyonnais… 

   18-DSC_3348  19-DSC_3342

20-DSC_3388   21-DSC_3356

Les Chisséens de Touraine…
Vous remarquerez à chaque fois le symbole dessiné par Michel, l’artiste-peintre de la bande ; la salamandre pour le Loir & Cher…

22-DSC_3346   23-DSC_3345

24-DSC_3360    25-DSC_3397

Les Cannois…

26-DSC_3341   27-DSC_3347

28-DSC_3380   29-

Les Gersois…
Nono avec ses bretelles de Noël…

30-DSC_3339   31-DSC_3343

32-DSC_3373   33-DSC_3445 

Les Vénitiens…
À force de trop boire et manger,  il m’est poussé des boutons…

34-DSC_3344    35-DSC_3337

 36-DSC_3354   37-DSC03148

Les Parisiens…
Je n’ai pu shooter Maryse que dans sa cuisine, nous comprenons alors pourquoi Michel se régale…

38-DSC_3338    39-DSC_3340

40-DSC_3488    41-DSC_3465

Après avoir dégusté les délicieux petits fours salés arrosés de notre spritz traditionnel,
À TAAAAAAAAAAABLE !!!…

42-DSC03138

Saint Sylvestre, premier acte !…

43-DSC_3366

Foie gras de canard au miel et whisky en mendiant…

44-DSC_3369

Dans mon assiette…

45-DSC_3402

Saint Sylvestre, acte deux…

46-DSC_3408

Croustade de Saint-Jacques…

47-DSC_3404

Dans mon assiette…

48-DSC_3417

Acte trois, au cœur de l’action…

49-

Filet de bœuf brioché,
Sauce Périgueux & purée aux truffes…

50-DSC_3425

Un délice, toujours dans mon assiette…

51-DSC_3431

Acte quatre, le plateau de fromages…

52-DSC_3504

Dernier acte…

53-DSC_3515

Le Fraisier…

54-DSC_3517

Ce n’est pas tout à fait terminé…

55-DSC_3523

Le Royal…

56-DSC_3527

Pour l’épilogue, ma préférence au champagne rosé…

57-DSC_3530

Le lendemain, jour de l’an, notre amie Lily, qui avait passé la soirée du réveillon avec ses enfants, s’est jointe à nous pour le déjeuner…

58-DSC_3557

En hommage notre copain Jojo, son époux, cette strophe de Georges Brassens…

« Au rendez-vous des bons copains
« Y avait pas souvent de lapins
« Quand l’un d’entre eux manquait à bord
« C’est qu’il était mort
« Oui, mais jamais, au grand jamais
« Son trou dans l’eau n’se refermait
« Cent ans après, coquin de sort
« Il manquait encore »

59--234456

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 20 Commentaires »

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance