25ème RALLYE EUROPEEN DU HOG À PORTOROZ EN SLOVÉNIE

Posté par Claudio Boaretto le 23 juin 2016

Du 16 au 19 juin 2016 s’est tenu le « 25ème Rallye Européen du HOG » (Harley Owners Group) dans la station balnéaire de Portoroz en Slovénie…

Si vous souhaitez en savoir plus sur la « Planète Harley », cliquez sur ce lien qui vous dira tout sur le HOG et ses Chapters, les MC Motorcycle Clubs et mes chères Harley : http://boaretto.unblog.fr/ma-moto/

C’est une quarantaine de bikers du Chapter Padova (Chapitre de Padoue), dont nous faisons partie, qui s’est rendue à Portoroz pour 3 jours…

Nous voici « On the Road again », illustrés par les foto de Federica Ditadi, elle-même chevauchant à l’arrière d’une Harley, bravo pour la performance !…

Evelyne et moi sommes sur notre moto, la plus à droite sur la foto…

00113443105_714945835310116_1125165851474831001_o

Nous deux sur notre « Harley Bob Street »…

00213422373_714945941976772_1932866722513497421_o

Nos amis, Lanfranco et Paola…

00313497892_714946191976747_832645651531269042_o

Nous voilà à Portoroz, devant nous l’Adriatique…

Au premier plan, Lanfranco et Paola, dans le rond-point : nous…

00513483327_714947618643271_7675359922074324122_o

Pour visualiser les lieux, voici le plan du centre-ville…
L’évènement avait lieu sur un espace très étendu, du point A au point B, entre l’artère principale de Portoroz et le front de mer, soit un kilomètre de long, si ce n’est plus…

00-cb510DSC_0330

Le Chapter Padova était réparti entre deux hôtels, l’hôtel Lucija…

01-cb482DSC_0302_3DSC_0303_4DSC_0304

Comme l’attestent les bécanes parquées devant le perron…

02-cb052DSC_9871_3DSC_9872_4DSC_9873

Et l’hôtel Barbara où nous étions nous-mêmes logés, géré par la même direction et le même personnel…

Hôtel très arboré, légèrement à l’écart de l’artère principale ce qui nous a permis de dormir tranquilles évitant de fait les pétarades des milliers d’Harley circulant jour et nuit dans Portoroz…

03-cb500DSC_0320_1DSC_0321_2DSC_0322

Dès lors, comme nous étions pratiquement en centre-ville, mon ami Lanfranco et moi-même avons préféré garer nos Harley juste devant l’hôtel pour ne plus les toucher pendant 3 jours…

04-cb503DSC_0323_4DSC_0324_5DSC_0325

Sitôt arrivés, pour se remettre de la fatigue du voyage, nos amis se sont précipités à la piscine commune à ces deux hôtels, réflexe de citadins…

005cb037DSC_9856_8DSC_9857_9DSC_9858-b

Malgré quelques nuages, la chaleur et le soleil étaient présents…

06-cb027DSC_9846

Avec ma compagne, guère attirés par l’eau chlorée car habitués toute l’année aux plages de notre île, nous avons préféré le bar de ladite piscine…

07-cb003DSC_9822

Plus tard, une balade en ville nous a conforté dans le fait de laisser nos motos devant notre hôtel…

Le long des artères de Portoroz, même pas la place pour garer une bicyclette…

08-cb446DSC_0266_7DSC_0267_8DSC_0268

Des milliers d’Harley venues de toute l’Europe ont envahi la station balnéaire…

09-cb139DSC_9958_40DSC_9959_41DSC_9960

Entre motos et piétons, l’espace circulable était sensiblement réduit…

10+cb127DSC_9946_8DSC_9947_9DSC_9948

Ce qui, le long de nos promenades, nous permettait d’admirer à loisir des bécanes sympas…

La moto de Monsieur…

11-cb067DSC_9886_8DSC_9887_9DSC_9888

La moto de Madame…

12cb070DSC_9889_1DSC_9890_2DSC_9891

Un trike, vue arrière…

13-cb473DSC_0293_4DSC_0294_5DSC_0295

Un trike façon chopper avec une fourche longue…

14-cb464DSC_0284_5DSC_0285_6DSC_0286

Il n’y avait pas que des Harley, voici une Indian, la même que celle de notre copain Ludo, une pensée pour toi…

15-cb058DSC_9877_59DSC_9878_60DSC_9879 

Cela ne nous a pas empêché de lever le nez pour voir les grands bâtiments de Portoroz…

Le casino…

16-cb079DSC_9898_80DSC_9899_81DSC_9900

Le Palace Hôtel…

17-cb118DSC_9937_19DSC_9938_20DSC_9939

Mais même en levant le nez, nous voyions encore défiler des Harley sur les écrans géants ! …

18-cb263DSC_0083_4DSC_0084_5DSC_0085

Un espace piéton était réservé pour les « bancarelle », les classiques stands que l’on retrouve dans toutes les concentrations…

19-cb094DSC_9913_5DSC_9914_6DSC_9915

Par exemple, les santiags, entre parenthèses j’en ai des plus belles à la maison …

19-cb227DSC_0047_8DSC_0048_9DSC_0049

Les sacs spécial moto…

20-cb233DSC_0053_4DSC_0054_5DSC_0055

Les patchs et pin’s à mettre sur gilets et blousons…

21-cb236DSC_0056_7DSC_0057_8DSC_0058

Les casques avec des motifs fun…

22-cb254DSC_0074_5DSC_0075_6DSC_0076

Dans cet espace se trouvait aussi le « Vida Loca », ancien bus britannique transformé en bar qui ne désemplissait pas, où se rassemblaient tous les Chapters devant force bières et spritz…

23-il VIDA LOCA cb112DSC_9931_3DSC_9932_4DSC_9933

Plus loin dans les artères de la ville, l’espace « Harley Davidson Merchandise official » où l’on pouvait se procurer les pin’s, patches et t-shirt de l’évènement…

24-cb437DSC_0257_8DSC_0258_9DSC_0259

Nous remarquions la présence de nombreux Chapters des pays d’Europe de l’Est…

25-cb145DSC_9964_6DSC_9965_7DSC_9966

Pour s’évader un peu de la foule, nous décidions d’aller faire un tour sur le front de mer afin de découvrir les plages de Portoroz…

26-cb200DSC_0020_1DSC_0021_2DSC_0022

Surprise, pas de sable ! …

27-cb455DSC_0275_6DSC_0276_7DSC_0277

La plage de Portoroz, c’est mer + quai bétonné recouvert de pierres + herbe ! …

28-cb218DSC_0038_19DSC_0039_20DSC_0040

Au passage une petite « foto » de ma douce qui contemple, perplexe, cette « plage » …

29-cb204DSC_0024

Sa conclusion : « je préfère notre plage du Lido de Venise, dans l’herbe ici mais ce doit être plein de fourmis ! » …
Evelyne n’aime vraiment pas les fourmis…

30-cb215DSC_0035_6DSC_0036_7DSC_0037

Le dimanche matin, c’était la « Parade » avec force motos, Trikes, drapeaux et Cie…

31-cb270DSC_0090

De nombreux participants et encore plus de public, ce qui m’a posé problème pour « fotografier » …

32-cb273DSC_0093

Impossible de shooter de profil car pas assez de recul ou alors je n’aurais eu que le « cul » des spectateurs…

33-cb276DSC_0096

Obligé de me mettre de face…

34-cb423DSC_0243

Au risque de me faire rouler sur les santiags…

35-cb288DSC_0108

Un Trike Harley Davidson…

36-cb285DSC_0105

Un Chapter Lithuanien affublé de fausses barbes…

37-cb300DSC_0120

Salut l’ami…

38-cb297DSC_0117

Un Trike chopper avec une fourche d’enfer ! …

39-cb307DSC_0127

Une grosse moto pour une petite bikeuse obligée d’écarter les pattes…

40-cb346-2DSC_0166

Mister America…

41-cb321DSC_0141

Et les motos défilaient, défilaient, de toutes les couleurs…

42-cb351DSC_0171

Ici devant le drapeau polonais, derrière le drapeau irlandais…

43cb417DSC_0237

Et des Trikes, en veux-tu ? …

44-cb330DSC_0150

En voilà…

45-cb387DSC_0207

Bien casqué…

46-cb425DSC_0245

Sans oublier les bikers français…

47-cb279DSC_0099

Nous terminerons ainsi la revue des troupes…

Et un souvenir de plus en Harley Davidson ! …

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 14 Commentaires »

 LE PALAZZO « MOCENIGO » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 11 juin 2016

La famille « Mocenigo » est une ancienne famille patricienne qui donna pas moins de 7 doges à la république de Venise, ainsi que de nombreux et éminents hommes d’églises, condottieri, écrivains, diplomates, etc…

Le palais « Mocenigo » de San Stae fut donné en 1945, par disposition testamentaire du dernier descendant de cette noble famille, à la ville de Venise afin qu’il soit utilisé comme galerie d’exposition d’art en complément du grand musée Correr de la place Saint Marc…

Ce palais est aujourd’hui le « Musée et le Centre d’Étude de l’histoire du Tissu et du Costume », avec également un parcours dédié au Parfum…

Mardi 7 juin 2016, en route donc pour le « Palazzo Mocenigo » que nous n’avons encore eu l’opportunité de visiter …

Nous y découvrons ce jour plusieurs évènements…

Déjà, du 12 mai au 25 septembre 2016, une première exposition au rez-de-chaussée intitulée :
« Dialoghi inediti tra Vetro e Profumo »
(
Dialogues inédits entre Verre et Parfum) …

À l’entrée, nous sommes accueillis par une sorte de présentoir circulaire supportant une vingtaine de flacons tout en longueur, en verre de Murano ; dans chaque flacon, un parfum à la disposition des visiteuses…
Ma compagne a ouvert un flacon, avec moult précautions, profitant ainsi d’un parfum puissant mais très agréable pendant tout ce parcours muséal…

00-

L’exposition : des flacons de parfum soit une dizaine de pièces uniques de collection, créés par les maîtres verriers de Murano associés à des designers du verre, « ils dialogueront » avec autant de fragrances exclusives crées ad hoc par les maîtres parfumeurs de Mavive…

Je vous aurais bien « fotografier » ces magnifiques flacons, malheureusement, dans cette expo, j’ai rencontré mes ennemies jurées qui hantent la plupart des musées : les vitrines ! …
Quasi impossible de prendre une « foto » nette et sans reflets…

Les images moins mauvaises :
Sur le flacon de droite vous observerez nombre de « Murine », ces petits motifs floraux typiques de Murano…

01-DSC_9539_40_41

Et ceux-ci, joliment sobres, en verre de Murano transparent, le flacon au premier plan figurant un pistolet…

02-DSC_9545_6_7

Nous découvrons ensuite une seconde exposition du 11 décembre 2015 au 4 septembre 2016, toujours au rez-de-chaussée dans quelques pièces attenantes, intitulée :

« L’Alchimia del Colore »,
(
l’Alchimie de la Couleur) …

Cette exposition présente les matières premières et les produits du processus de la teinture…

Elle traite des tissus et des matières de base employées pour les différents travaux qui sont le résultat d’un procédé naturel utilisant une palette de couleurs puisées dans la nature :
racines, fûts, écorces, feuilles, fleurs, fruits et quelques insectes,
d’où dérivent les pigments originaux :
jaune, rouge, bleu, orange, brun, vert et violet…

03-DSC_9581_2_3

Un ouvrage en français sur la teinture de la soie est mis en évidence (toujours sous vitrine) …

04-DSC_9578_79_80

S’en suit une grande salle avec, pendus aux murs, des rouleaux de soie teintée de différentes couleurs afin d’en comparer les nuances…

À gauche « rouge insecte cochenille » …
À droite « 
violet œuf de l’insecte Lacca » …
Ça laisse rêveur…

05-DSC_9569_70_71

À gauche « jaune rhizome (tige souterraine) de curcuma » …
À droite « 
jaune plante réséda » …

Assurément une exposition pointue qui intéressera plus particulièrement les coloristes et les spécialistes de la teinture sur soie…

06-DSC_9575_6_7

Nous quittons cette expo pour monter au « Piano Nobile del Palazzo » (étage noble du palais) …

Nous débouchons sur le salon de réception où règne une animation inaccoutumée…

07-DSC_9817_8_9

Renseignements pris, c’est la « Biennale del Merletto » (biennale de la Dentelle),
organisée du 4 au 13 juin 2016 à Venise et à Burano, avec le concours des académies de Burano, bien sûr, de Pellestrina, pour ne citer que les locaux, mais aussi des académies de dentelles d’Alençon (France), Devon (Grande Bretagne) Lier (Flandres) et d’autres cités italiennes…

Devant nous une démonstration animée de « Merletto a fuselli » (dentelle aux fuseaux) …


08-DSC_9605_6_7

L’ouvrage s’effectue traditionnellement sur les gros coussins de travail comme nous voyons sur ces deux dentelières en premier plan…

09-DSC_9599_600_601

Sur le coussin, la dentelle et les fuseaux …

10-DSC_9602_3_4 

La dextérité et la rapidité de ces dames sont spectaculaires…

11-DSC_9608_09_10

Après ce « bouillon de cultures » inattendu, nous entamons l’itinéraire muséographique normal du « Musée du Tissu et du Costume et de son parcours dédié au Parfum », raison de notre venue…

Je vous livre quelque « foto », pas trop pour ne pas être fastidieux, mais juste vous donner l’envie de la visite…

Les salles sont consacrées majoritairement à la mode du XVIIIème siècle…
Pour ce qui est de l’habillement féminin la préférence va aux tissus légers et aux teintes claires, les jupes prennent de l’ampleur sur les hanches grâce aux paniers…
Les corsages bien cintrés présentent de profonds décolletés et des manches tombent des cascades de dentelles…

12-DSC_9590_1_2

13-DSC_9596_1_2  

Les vêtements masculins, après avoir abandonné les lignes sévères des XVIème et XVIIème siècles d’inspiration militaire, des formes plus souples et plus raffinées empruntent de nombreux éléments à la mode féminine comme l’utilisation courante de dentelles et de broderies…

14-DSC_9638_39_40

La robe était la tenue officielle du patriciat…
En drap noir à manches larges, doublée de rouge pour les Sages, les Avocats et les chefs de la « Quarantia » (
Conseil des Quarante, organe judiciaire d’appel de la République de Venise) entièrement rouge pour les sénateurs et les conseillers des doges…
Tous les nobles étaient tenus de porter la robe quand ils exerçaient leurs fonctions…

15-DSC_9623_4_5

Ce qu’il y a d’extraordinaire dans ce palais, contrairement à d’autres palais vénitiens transformés en musées, c’est que le mobilier d’époque, les tableaux, les tentures, tout a été conservé ou restauré, nous n’avons pas l’impression alors de déambuler dans un musée mais dans un véritable palais d’époque…

Dans cette salle domine la grande table dressée et recouverte de précieux tissus anciens des XVème et XVIème siècles, avec trame de fils d’or et d’argent…

Les coupes, plateaux, assiettes de Murano sur la table datent de la même époque, ils sont tous légèrement fumés, soufflés au moule ou travaillés à la main…

16-DSC_9611_2_3

(Explications aux « fotografs » avertis : je suis parti pour ce musée équipé seulement d’un objectif à focale fixe (24mm, en réalité 36mm avec mon boitier Nikon DX) car je pensais déambuler dans de vastes salles des étages nobles du palais, malheureusement dans ces salles les visiteurs n’ont droit qu’à un très étroit passage limité par des cordons, donc aucune possibilité de recul ou d’avancée… Sans zoom et sans recul tous mes cadrages sont plus ou moins tronqués, obligation alors de faire de nombreux formats portrait plutôt que paysage)

Les histoires de la famille Mocenigo sont illustrées par de nombreux tableaux dans cette salle…
(Pour les raisons que je viens d’énoncer, impossible de prendre ces tableaux de face et/ou entièrement) …

17-DSC_9617_8_9

18-DSC_9620_1_2

Sur cette table des velours ciselés du XVIème siècle dits « Soprarizzo » …

19-DSC_9650_1_2

Tous ces meubles et lustres du XVIIIème appartiennent au « Palazzo » …

20-DSC_9644_5_6

Cette pièce est consacrée au « Veston de Frac » ou « Gilet » qui se répand à la fin du XVIIème siècle, descendant jusqu’aux genoux et boutonné de haut en bas…
On le porte sous la veste, le devant est en général en soie et la partie postérieure en lin ou en coton, il est à l’époque pourvu de manches et sert surtout à se protéger du froid…

Il change de forme au XVIIIème siècle, comme les modèles exposés ici, il raccourcit et ne dépasse guère le point de taille pour se terminer sur le devant par deux pointes… Il perd ses manches mais se voit parfois agrémenté d’un col…

21bis-DSC_9677_8_9

Sa fonction décorative est accentuée grâce à la virtuosité des brodeurs produisant sur chaque vêtement de véritables chefs-d’œuvre parmi lesquels ressortent les tressages parfaits en forme de plantes…
Plus de 50 exemplaires sont exposés dans cette salle…

22+DSC_9671_2_3

Le legs de Mocenigo comporte également un ensemble d’archives nobiliaires d’une extraordinaire importance…
Il comprend les fonds de diverses grandes familles du XI
ème au XXème siècle qui s’ajoutent, par le biais d’alliances matrimoniales ou patrimoniales, à celui des Mocenigo…
Sont exposés dans cette salle un choix de 205 documents réorganisés au début du XX
ème siècle par le dernier descendant de la famille…

23-DSC_9680_1_2

Quatre salles contiguës matérialise le parcours dédié au parfum…

24-DSC_9689_90_91

Ces salles évoquent, sans le reconstituer exactement, le laboratoire quasi alchimique du « Muschiere », le parfumeur, dépositaire à Venise depuis le XVIème siècle de techniques et recettes pour la fabrication de savons, d’huiles, de pâtes, de poudres et de liquides destinés à parfumer des objets, des personnes, des vêtements, des gants, des intérieurs…

25-DSC_9692_3_4

L’alambic permettant de distiller les herbes pour obtenir les essences…

26-DSC_9701_2_3

Les matières premieres requises souvent rares et exotiques, d’origine végétale ou animale, ramenées jadis des routes fascinantes et impraticables que parcouraient les vénitiens…

27-DSC_9719_20_21

Les tableaux de cette salle illustre les hauts faits de guerre et les entreprises familiales liés aux Mocenigo, par exemple la bataille navale au large de l’île de Sapienza en Messénie entre corsaires et vénitiens commandé par Zaccaria Mocenigo (1634-1665) …
(toujours pas assez de recul pour cadrer la salle dans toute sa dimension)

On remarquera le lustre, d’origine dans cette salle, en verre soufflé travaillé à la main, aux bouquets de fleurs polychromes attribué au plus grand atelier verrier vénitien du XVIIIème siècle du maitre Giuseppe Briati (Murano 1686 – Venise 1772) …

28-DSC_9757_8_9

L’arbre « gynécologique » de la famille…

29-DSC_9763_4_5

La salle suivante dans les tons verts, tout aussi impressionnante… L’impression de pénétrer dans le « chez-soi » d’une famille patricienne vénitienne…

30-DSC_9778_79_80

Les tissus aux murs s’accordent avec goût aux tentures précieuses…

31-DSC_9772_3_4

Le lustre aussi splendide que le précédent…

32-DSC_9769_70_71

Sur la table, une nappe en dentelle au point à l’aiguille…
(hélas, impossibilité de gros plan avec la focale fixe)

33-DSC_9784_5_6

Le palais « Mocenigo » est une visite à ne pas rater absolument, elle se différencie des visites des autres palais vénitiens transformés en musées aux ambiances impersonnelles…

34-DSC_9796_7_8

En effet, vous aurez ainsi le privilège d’appréhender et de ressentir l’ambiance chaude et agréable de l’intérieur d’un « Palazzo » vénitien qui semble toujours habité…

35-DSC_9811_2_3

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : musées & expos & monuments | 19 Commentaires »

LE BARBECUE DES « LOUSTICS DE LA LAGUNE » à VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 4 juin 2016

Comme tous les ans, jeudi dernier 2 juin 2016, jour férié, fête de la République italienne oblige, s’est tenu le barbecue des « Loustics de la Lagune » …

Quoi est-ce me demanderez-vous ?

« Les loustics de la lagune est une association culturelle à but non lucratif basée à Venise, regroupant les familles francophones de la ville et de la région.

L’association propose des cours de français langue maternelle (FLAM) et des activités en langue française pour les enfants bilingues francophones de 3 à 16 ans.

L’association fait partie du programme FLAM subventionné par l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger). »

C’est une association super sympa, qui permet aux enfants des familles francophones d’entretenir la langue française parlée et écrite…
Mon petit-fils, arrivé à Venise à l’âge de 6 ans, en a profité avec bonheur…

00-logo-pour-site

Toutes ces familles, les anciennes comme les nouvelles venues, (cette année 50 adultes et 45 enfants) se retrouvent donc dans une ambiance sympathique et conviviale pour ce barbecue annuel sur l’île de « San Servolo » …

L’île de « San Servolo » est une petite île entre Venise et le Lido que l’on appelait autrefois « L’isola dei Màti » (l’île des fous), c’était un établissement hospitalier pour aliénés mentaux…

Quand j’étais gamin et passais mes grandes vacances chez mes grands-parents à Castello, je me souviens que le bateau du patronage qui nous emmenait à la plage passait tous les jours devant cette île…
Chaque jour « 
una màta » (
une folle, comme nous la nommions) à une fenêtre des bâtiments agitait son grand mouchoir blanc pour saluer les bateaux qui passaient…
À l’aller comme au retour, tous les jours, cette dame agitait son mouchoir…
Cette image s’est gravée de manière indélébile dans ma mémoire de « moutard » …

« San Servolo » en vue, l’île côté Est…

01-DSC_9302_3_4

Je dois avouer que ce genre de fête n’est pas très propice à la « fotografie », j’ai quand même risqué quelques clichés…

Le « Papà » qui shoote ses enfants dans le « motoscafo » …

02-DSC_9305_6_7

Nous débarquons sur le « Pontil » de l’île depuis le « motoscafo » …

03-DSC_9329_30_31

Tandis que d’autres arrivent avec leurs barques perso…
En l’occurrence, de dos sur le bateau, Juliette, la présidente de l’association…

04-DSC_9338_39_40

L’île est jolie, avec ses bâtiments restaurés et rénovés, utilisés pour organiser des séminaires, des conférences, des symposiums, etc., le tout dans un magnifique écrin de verdure…

05-6-DSC_9344_5_6

06-9-DSC_9356_7_8

Entourée d’un mur d’enceinte en brique où quelques portes s’ouvrent sur la lagune…

07-5-DSC_9341_2_3

Un parcours arboré nous emmène de l’autre côté de l’île…

08-DSC_9352

09-8-DSC_9353_4_5

Voici le lieu de nos agapes, un grand et joli préau bien équipé avec tables, chaises, immense cheminée, eau, toilettes, etc…

10-DSC_9362_3_4

Les enfants peuvent s’amuser en sécurité…

11-25-DSC_9446_7_8

 Le mur d’enceinte nous sécurise, même les « ouvertures » sont protégées par du fer forgé…

12-DSC_9374_5_6

On arrive et on commence à s’installer…

13-DSC_9377_8_9

On sort la « barbaque » pour le barbecue…

14-11-DSC_9371_2_3

Heu, Quelques minutes plus tard on est vraiment installé, témoin le « Casin » ! (bordel) …

15-14-DSC_9380_1_2

Sous le préau, les tablées se forment…

16-DSC_9408

17-16-DSC_9410_1_2

Certains préfèrent se mettre au soleil, soleil timide, mais soleil quand-même…

18-27-DSC_9452_3_4

Tandis que la viande se cuit dans la grande cheminée…

19-15-DSC_9383_4_5

Les discussions vont bon train…

20-28-DSC_9458_59_60

21-19-DSC_9419_20_21

Et le « fotograf » au hasard de son « shooting » tente quelques portraits en gros plan…

Rose…

22-19-DSC_9425-HDR

Marjolaine…

22-29-DSC_9462

Nicola (sans S en Italie)

23-21-DSC_9435

Yasmine…

24-23-DSC_9440-HDR

Christine…

25-18-DSC_9423-HDR

Hugo…

26-20-DSC_9428-HDR

Mylène…

28-24-DSC_9443-HDR

Esmeralda (notre amie qui m’aide à traduire des courriers compliqués dans la langue de Dante)…

29-22-DSC_9438-HDR

Et la journée est déjà passée que nous revoilà sur l’embarcadère pour le départ, avec un ciel qui vire au gris, nous avons eu de la chance car l’orage était prévu tout ce jeudi…

30-DSC_9503_4_5

Nous nous éloignons de l’île avec, contrairement à l’arrivée, la vue de « San Servolo » côté Ouest…

31-DSC_9473_4_5

Un petit cadeau avant de nous quitter, le campanile de « San Giorgio Maggiore » …

Regardez bien la « foto », elle semble dédoublée pourtant elle est bien nette…

31-DSC_9488_89_90

C’est un des rares endroits depuis la lagune où le campanile de « San Giorgio » occulte complètement le campanile de « San Marco » …

32-DSC_9494_5_6

L’éclipse du « Paron de Casa », c’était gratuit pour terminer cette belle journée…

Bravo aux « Loustics de la Lagune » pour cette belle organisation et à l’année prochaine…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 20 Commentaires »

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance