CACTUS

Posté par Claudio Boaretto le 4 avril 2017

La 7ème des 9 œuvres prévues pour la série mexicaine d’Hugo H. …

Elle s’intitule « Cactus » …

Au Mexique, on ne pouvait pas y échapper…

o4puntia-03-30-20170329-WA0002-650

« Cactus », huile sur carton entoilé, 18×24 cm (215,00€) …

Comme d’hab., parole à l’artiste…

Le contexte :

« Voici un cactus. Une plante succulente. Alors pourquoi résister ? »

On se le demanderait, assurément nous l’attendions ce cactus…

« Celui-ci est du genre “opuntia” à la morphologie en “raquettes”. On dit “cladodes” normalement, mais comme celui-ci prenait la lumière à revers, le terme raquette s’impose ! »

 L’acuité de l’œil de l’artiste :

« Le soleil est devant nous à droite, éclairant la majeure partie des raquettes sur la face qu’on ne voit pas. À gauche, certaines raquettes sont orientées différemment alors on voit leur face éclairée.

La lumière passe à travers l’herbe, lui donnant cette teinte saturée, alors qu’à l’arrière-plan, elle rebondit sur les feuilles épaisses et cireuses. »

———

Voyons maintenant les différentes phases de l’élaboration picturale de ce  cactus…

Contrairement à l’œuvre précédente, Hugo a été généreux sur les étapes de celui-ci…

« Je m’étais promis de toujours commencer par le croquis monochrome…
J’ai déjà dérogé à la règle avec ce croquis en deux couleurs et noir…

Ouf, je m’en suis pourtant sorti… »

o2puntia-03-10-20170310-WA0000-650

« Bon, là j’ai juste ajouté une couche de peinture partout, là où avant il y avait une infime quantité parfois sur l’esquisse d’origine (et j’avais aussi gratté les contours qui sont très clairs) …

La chose à ne pas faire c’est trop peindre en même temps les lumières et les ombres car le danger est de mélanger les teintes sur la toile, ce qui nuit aux couleurs et au contraste…
Là j’ai fait un peu des deux mais il faut s’arrêter… J’ai suffisamment assombri où c’est nécessaire donc la prochaine fois je pourrai faire une séance uniquement avec les lumières, en dessinant toutes les aiguilles (qui devraient briller encore un peu plus jaune, d’ailleurs…) »

o3puntia-03-20-20170320-WA0057-650

« La lumière arrive de très haut, devant nous à droite. La plus grande partie du cactus la reçoit de la face qu’on ne voit pas mais les grandes feuilles cireuses à l’arrière-plan brillent carrément quand elles sont au soleil…

L’herbe, quant à elle, est traversée par la lumière, ce qui donne ce vert-jaune saturé. La mise en scène du cactus était peut-être plus puissante quand il était seul, mais la vérité nous impose souvent trop de détails…
en tout cas, les épines et les aréoles finissent de le caractériser.                       

Encore une lumière difficile à gérer…

Ce sont peut-être ces ambiances inhabituelles qui m’attirent en fait ! »

o4puntia-03-30-20170329-WA0002-650

Mais quel travail ! inimaginable pour le néophyte en peinture…

Tout cela sur un tout petit format de 18×24 cm…

Je comprends alors que tu passes des centaines d’heures sur tes grands formats qui font plusieurs mètres !!!…

Le résultat final…

O1puntia-650

Respect à l’artiste !…

Claudio Boaretto

7 Réponses à “CACTUS”

  1. Esmeralda dit :

    Un travail de fourmi, un travail de titan ! Magnifique dans ses détails !

  2. nathalie dit :

    ma-gni-fi-que!
    c’est beau! La lumière accroche sur ces cactus comme sur les balles de foin, posés sur les champs fauchés de la France profonde…

  3. Zaz dit :

    J’adore ! Mais je suis fan de cactus, même si ce spécimen n’est pas mon préféré. Je préfère les grosses boules à grands piquants ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance