REMORQUEUR AU CREPUSCULE

Posté par Claudio Boaretto le 15 juin 2017

Retour vers notre artiste-peintre franco-vénitien préféré, Hugo H. …

Après sa période mexicaine notre Hugo replonge dans notre univers quotidien et lagunaire…

Remorqueur 0-1024

« Remorqueur au crépuscule »,
huile sur toile de lin, 40×60 cm…

Laissons l’artiste présenter sa dernière œuvre en ce mois de juin 2017 :

« C’est la fin d’une chaude journée, le ciel est brouillé. Les remorqueurs ont fini d’accompagner les paquebots à travers Venise et sa lagune.

Pas de coucher de soleil flamboyant ce soir : le soleil, encore relativement haut, n’arrive pas à percer la brume poussiéreuse.
Sa lumière rose se dilue dans un ciel qui se reflète sans grand éclat à la surface de l’eau.
La lumière du jour disparaît sous un voile mauve. On se demande si la nuit n’est pas déjà là… »

D’ailleurs, avec des teintes légèrement différentes, j’aurais pu intituler ce tableau “Remorqueur au clair de lune » … 

Comme nous suivons maintenant notre artiste dans l’élaboration de ses œuvres, voici sa toute première esquisse qu’il commente lui-même :

« Et puis j’ai esquissé un remorqueur au crépuscule (qui pourrait aussi bien être au clair de lune) sur format 40×60… ça me paraît immense maintenant ! » …

Hé oui, rappelons-nous que sa période mexicaine était jalonnée d’une dizaine d’œuvres de format plus petits, genre 20x20cm…

Là, on passe à un format plus de 2 fois plus grand…

remorqueur 1-1024

Mais parfois, le doute assaille l’artiste :

« En début d’après-midi, j’étais à deux doigts d’abandonner cette vue crépusculaire, tant j’étais perplexe face à cette lumière rose inhabituelle.
J’ai un peu insisté quand même, question de ne pas se laisser dominer par le sujet, et d’un coup il est presque fini. » …

remorqueur 2-1024

Mais bon, pas tout à fait fini quand-même quand on voit les différences avec le tableau terminé et signé…

Remorqueur 0-1024

Perso, je suis fan de tout ce qui nous rappelle notre ambiance maritime et lagunaire…

Il en coutera 520€ au futur acquéreur de cette œuvre…
Évidemment le prix est un peu plus cher que ses petits formats du Mexique car Hugo fait correspondre ses prix proportionnellement à la taille de ses tableaux…

Ce qu’il oublie de chiffrer, c’est l’immensité de son talent !…
Alors profitez-en car je suis persuadé qu’un jour cet incontestable talent sera reconnu…

Claudio Boaretto

12 Réponses à “REMORQUEUR AU CREPUSCULE”

  1. Thierry dit :

    Très sympathique sujet de Hugo.Effectivement la nature n’aide pas toujours l’artiste….
    Cette teinte rose n’est pas si désagréable que cela…deux tableaux en sorte..
    Bravo à l’artiste et merci au photographe…

  2. jean-jacques chiron dit :

    C’est un type de bateau que l’on peint très rarement.
    Pourtant c’est un héro du port.
    Celui qui veut l’acheter ne devra pas être à la remorque.

  3. cecile dit :

    ma gni fi que!
    et ce texte qui l’accompagne… ouah!
    C’est le début d’un roman qu’on ne pourra assurément pas lâcher avant la fin!

  4. BERNARD Annie dit :

    Bravo l’artiste !

  5. nathalie dit :

    J’adore!! il y a de la magie dans ce tableau-là, qui semble avoir précédé le talent du peintre… cette lumière, c’est la rencontre entre les deux!
    bravo, bravo!

Répondre à cecile Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance