• Accueil
  • > Archives pour septembre 2017

MARCHÉ AUX POISSONS DE RIALTO par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 23 septembre 2017

Le troisième et dernier tableau de Hugo H. pour rattraper mon retard…

Ce tableau serait même bien mon préféré, quoique j’aime aussi beaucoup les deux précédents……

Une huile sur toile, format carré de 60x60cm intitulée :

« Marché aux poissons de Rialto » …

Marché1-1024

Présentation par l’auteur de l’œuvre :

« La halle principale du marché aux poissons de Rialto. Reconstruite dans les années vingt après avoir reçu une bombe lors de la première guerre mondiale.
Une halle moderne mais qui date encore d’une époque où l’on savait construire en harmonie avec un environnement patrimonial ancien.
Dans mon tableau, plus de poissons, plus personne…
La halle vient être lavée après une matinée de marché. J’arrive toujours un peu tard…
Le soleil passe à travers les toiles cirées des rideaux, éclairant de rouge l’intérieur de la halle. Le sol mouillé reflète leur éclat. » …

La ville vient de changer les rideaux du marché au grand dam de nombreux vénitiens, tout comme Hugo qui s’exprime à ce sujet…L’opinion de l’artiste :

 

« Malheureusement, la commune de Venise a remplacé ces merveilles d’authenticité par des textiles tout neufs qui n’ont rien à voir. Bien tendues à plat sur des rails en aluminium très moches. Finies les barres d’acier toutes fines, finis les drapés, finie la lumière colorée… C’est ça le progrès…
Ce tableau restera un témoin d’une époque révolue depuis si peu…
Bref, une toile tout en tons chauds. Rouge de cadmium foncé, Terre d’ombre brûlée, Ocre jaune… noir et blanc. »

Retour en arrière…

Le premier croquis monochrome de l’œuvre :

marché2 06-05-1024

Évolution 10 jours plus tard avec correction des lignes de fuite…

marché4 06-15 2-1024

Un petit coup de rouge par ci…

marché5 06-19 1-1024

À ce niveau l’artiste interpelle :

« Bon si je vous montre ça, vous ne voyez pas la différence avec l’étape précédente ?…
Et pourtant ! » …

Heu, ben si quand même, mais faut avoir le nez dessus…

marché7 06-30-1024

« Y’avait cette rigole en métal au sol du marché aux poissons qui me chagrinait…ça va mieux comme base maintenant. »…

marché8 08-05-1024

« Séance sur les reflets et les tonalités des poteaux et du premier plan. » …

marché9 08-12-1024

Et enfin l’œuvre au stade final…

Marché1-1024

J’adore ce tableau du fait de m’être baladé tant de fois dans cette halle aux poissons pour faire mes courses…

Hugo H. n’a pas encore livré le prix de l’œuvre, ce sera pour plus tard…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 12 Commentaires »

FLEURS DE FLAMBOYANT par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 23 septembre 2017

Je continue mon rattrapage des tableaux de Hugo H. avec une œuvre très imposante de 3 mètres de long sur 1 de large, peinture à l’huile sur toile, intitulée « Fleurs de Flamboyant » …

Flamb01 09-01 Montage-1024

L’œuvre porte bien son nom !…

La génèse du tableau commentée par l’artiste :

« C’est la fin d’un travail commencé il y a plus d’un an : une composition de deux toiles de 100x150cm (donc oui, 3 mètres de large au total) de fleurs de flamboyant. Cet arbre tropical qui fait exploser la couleur rouge avec une floraison si exubérante qu’elle recouvre son feuillage. » … 

La première des deux toiles composant le tableau…

Flamb02  09-01-1024

La seconde, un peu agrandie permettant de voir le détail…

Flamb03 09-01-1024

C’est un arbre tropical, d’accord, mais nous ne voyons pas l’arbre, rien que des fleurs sur fond blanc…
Donne-nous quelques explications sur la composition de ce tableau, Hugo…

« Tant qu’à en faire un tableau, poussons le bouchon un peu plus loin en oubliant carrément branches et feuilles. Restons focalisés sur les fleurs et leurs boutons. Dans une pose naturelle, comme si elles étaient sur l’arbre cependant… pas de bouquet ici, mais plutôt un feu d’artifice de pétales rouges.
Pas une nature morte, mais plutôt une inspiration textile… avec un fond neutre, lisse, abstrait qui souligne le contraste, la couleur, les contours. » …

Ce qui frappe également c’est les couleurs flashies de ces fleurs rouges flamboyantes, c’est le moins que l’on puisse dire :

« Le rouge de cadmium est l’unique pigment de ces pétales, dans une recherche de vivacité absolue. Difficile à prendre en photo… C’est en tout cas bien trop “flamboyant” pour mon appareil (ou mon aptitude à la photographie) … Les fleurs de l’arrière-plan baissent en saturation et en contraste, pour donner de la profondeur.
Le fond tout blanc est destiné à un mur blanc, bien sûr… Un grand, oui… Grand et blanc ! » …

Hugo H. nous ayant présenté son œuvre, remontons quelque peu dans le temps, sans aller jusqu’à 1 an, mais voyons l’artiste dans son atelier et devant sa toile au mois de mai dernier…

flamb04 -1024

Hugo fait alors le point et reprend l’élaboration de l’œuvre :

« Après la parenthèse hivernale, retour au cadre géant des fleurs. Premièrement, finir le dessin en lui-même donc mise en place des étamines (pas encore finies du tout ; en fait on remarque surtout l’apparition de pointillés jaunes qui indiquent la position des anthères). Ça commençait à me stresser ces corolles vides en leur centre… ensuite un petit travail sur l’arrière-plan en rose clair. C’est tout pour aujourd’hui (ça passe vite). » …

flamb05  05-11 seul-1024

Au passage, pour les « anthères » j’ai dû regarder la définition dans le dico :
Partie supérieure fertile de l’étamine des fleurs, où se forment les grains de pollen
Merci Hugo, je me sens moins ignare, lol…

Détails…

flamb06 05-1-1024

Au mois de juin, l’œuvre commence tranquillement à pendre son apparence définitive…

« Pistils et étamines prennent forme doucement, doucement… la leçon du jour : tout dessiner depuis le début (sauf vraiment les petits détails d’un centimètre). Avec de la patience, on va y arriver, allez ! » …

flamb07 06-24-1024

Au mois d’aout, ça sent l’avoine…

« Ce n’est pas encore tout à fait raccord, mais on approche du but ! » …

flamb08 08-03-1024

Le néophyte n’a pas conscience de la somme de travail et des heures passées pour réaliser une telle œuvre…

« Aujourd’hui c’était le tour du deuxième format…
J’y ai passé toute la journée ! » …

flamb09 08-03-2-1024

Et voici enfin l’œuvre accomplie en ce mois de septembre 2017…

Flamb01 09-01 Montage-1024

J’ai pris pour habitude en fin d’article de mettre systématiquement le prix des œuvres de Hugo H. …
Ce n’est pas dans un esprit mercantile, je n’y ai d’ailleurs aucun intérêt personnel, mais toute peine mérite salaire et il serait juste que l’artiste puisse vivre de son art…

Fleurs de flamboyant I et II, 100x150cm, 1490€ chacune…
Ou 2200€ les deux, c’est à dire l’oeuvre dans son ensemble…

Claudio Boaretto

 

Publié dans Peinture & Dessins | 10 Commentaires »

PLATAX par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 14 septembre 2017

Avec la « Mostra del Cinema » me voilà en retard dans la publication des œuvres picturales de Hugo H…

Voici une belle huile sur toile de lin de 70 x 120 cm, intitulée Platax…

Platax1-1024

La motivation de l’artiste :

« Voici un banc de platax (c’est le nom latin de la famille que nous utilisons en français) que j’ai rencontré à Playa del Carmen, au Mexique…

Ces indolents poissons qui vivent en bancs sont relativement curieux… de temps en temps, l’un d’eux s’approche et vient te regarder avec ses yeux ronds. Ils ont une petite bouche toujours entrouverte qui leur donne l’air d’avoir envie de te parler. Je les adore !

Quelques explications quant aux couleurs et à la composition de l’œuvre :

« Les observer en contre-plongée dans une eau cristalline fait apparaître le ciel en arrière-plan. On dirait une envolée de poissons !
Au centre, une zone plus claire pourrait aussi bien être l’écume de la crête d’une vague qu’un nuage…

Ces poissons, comme pratiquement tous ceux qui nagent en pleine eau sont tout brillants pour se fondre dans leur environnement. Les spécimens en haut du format reflètent la lumière du soleil et sont les plus contrastés. Ceux en bas à gauche, situés plus profond, sont pratiquement ton sur ton dans le bleu de l’eau. 

On dirait que tout est de la même couleur mais il n’en est rien. Trouver les teintes et les nuances fut un travail passionnant ! »

Voyons l’évolution de l’œuvre dans le temps avec les commentaires de l’artiste en temps réel,
Retour début avril :

platax3-1024

Et voilà les poissons. Ce sont des platax. Ces poissons argentés reflètent bien les couleurs alentour.
Comme ils sont vus du dessous, la plupart d’entre eux brille au soleil, rendant une lumière disons blanche…
je me demande si ce ne serait d’ailleurs pas l’occasion de tester enfin ma peinture argentée… Les ombres sont vertes.
La lumière indirecte qui vient du fond sableux sur le ventre des poissons apparait verte aussi.
Pour l’instant ça manque un peu de couleur mais plus encore de contraste : je me suis méfié du noir et ne l’ai utilisé qu’avec parcimonie car il « réchauffe » les teintes et fait apparaître les ombres trop brunes (donc plus du tout aquatiques). Pour l’instant, il n’y a pratiquement sur cette toile que du bleu de cobalt, du jaune et du blanc.

Fin avril :

platax2-1024

« Bon, ça avance mais je commence à pouvoir évaluer le chemin qui reste à faire pour finir ces poissons… et il est assez conséquent. Je dois également vous annoncer une expo pour les mois de mai et juin… c’est à dire bientôt. Jusque-là tout va bien sauf que l’expo est censée inclure ce tableau (pitié ne me demandez pas pourquoi) ! »

Il est vrai que ce tableau fut exposé alors qu’il n’était pas encore tout à fait terminé…
Mais, malins, il était accroché en haut d’un passage, donc on ne pouvait pas vraiment mettre le nez dessus…

14 aout :

platax4-1024

« Il était quasiment fini depuis longtemps celui-ci. Je l’ai exposé entre temps. Je me demandais s’il fallait rajouter un peu de brillant… et si. »

Ce magnifique et grand tableau de 1,20 mètre est « acquisitIionable » pour la somme de 1050€…

Platax1-1024

Avis aux amateurs…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 14 Commentaires »

LE PALMARES DE LA 74ème « MOSTRA DEL CINEMA DI VENEZIA »

Posté par Claudio Boaretto le 10 septembre 2017

LE PALMARES DE LA 74ème « MOSTRA DEL CINEMA DI VENEZIA »

Voilà, la MOSTRA s’est terminée hier soir, le tapis rouge est désormais désert, place au palmarès…

00-2017-09-08-496

N’ayez crainte, je ne vais pas vous assommer avec les résultats détaillés des 5 jury, ces résultats sont diffusés sur tous les magazines spécialisés, télés et radios du monde entier, bien mieux que je ne pourrais le faire…

Je vais simplement vous donner les 3 résultats les plus importants et ceux attribués aux films français nominés que nous avons sélectionnés et visionnés…

Comme nous n’étions pas dans la salle je vous communique les résultats diffusés par la RAI, par grand écran interposé que je n’ai pas hésité à shooter…

Le Lion d’Or est attribué à :

01-2017-09-09-279

Guillermo del Toro pour son film « The Shape of Water »…

02-2017-09-09-278

Célèbre réalisateur, scénariste, romancier et producteur de cinéma mexicain…

Je l’avais shooté sur le tapis rouge le 31 aout aux débuts de la Mostra…

03-2017-08-31-425

Avec l’actrice principale du film, Sally Hawkins…
Mais je n’avais pas publié d’article car pas eu le temps de voir le film, il faut toujours faire des choix, trop de films projetés à la Mostra…

04-2017-08-31-433

La coupe du meilleur acteur est attribué à :

05-2017-09-09-249

Kamel El Basha, acteur palestinien, pour sa prestation dans « L’Insulte »…
Film que nous avons failli voir mais renoncé au dernier instant car un autre film à visionner se chevauchait dans la même journée…

06-2017-09-09-250

La coupe de la meilleure actrice est attribuée à :

07-2017-09-09-254

Charlotte Rampling, un monstre sacré du cinéma, pour son interprétation dans le film « Hannah…

08-2017-09-09-259

Intéressons-nous maintenant à nos films français…

Le lion du futur est attribué à :

09-2017-09-09-207

Xavier Legrand pour son film « Jusqu’à la Garde » …

Souvenez-vous, c’est le dernier film français que nous avons vu…

11-2017-09-08-1025

En plus du prix il est attribué, en signe d’encouragement, un chèque de 50 000 dollars au film…

Le producteur Alexandre Gravas est aussi sur scène pour recevoir le chèque…

10-2017-09-09-208

Maintenant dans la section « Orizzonti », le prix de la meilleure actrice est attribué à :

12-2017-09-09-222

Lyna Khoudri pour son interprétation dans le film « Les Bienheureux » …

13-2017-09-09-214

Nous l’avions shooté en salle et sur le tapis rouge de la « Sala Darsena » …

14--2017-09-06-204

Elle a prononcé un magnifique discours sur la situation des femmes en Algérie, discours très applaudi…

15-2017-09-09-215

La voici avec son Lion de la Mostra…

15-2017-09-09-219

Je vous ai gardé le meilleur pour la fin…

Car juste après le « Lion d’Or », pour le meilleur film gagné par Guillermo del Toro, il y a le « Lion d’Argent » pour le meilleur réalisateur…

Et ce « Lion d’Argent » est attribué à qui ?…

16-2017-09-09-271

Xavier Legrand pour son film « Jusqu’à la Garde » …

Seconde et prestigieuse récompense pour un premier long métrage, il cumule !…

Sur le tapis rouge, nous l’avions vu ainsi heureux…

17-2017-09-08-524

Ils nous le rendent comme ça :

18-2017-09-09-264

Terrassé par l’émotion, il a eu beaucoup de difficulté à prononcer quelques mots de remerciements…

19-2017-09-09-267

Le voici avec son « Lion d’Argent » et nous sommes heureux pour lui et pour le cinéma français, Cocorico ! …

20-2017-09-09-270

La Mostra est terminée, nous avons passé 10 jours formidables…
Nous retrouverons le Tapis Rouge l’année prochaine…

21-2017-09-08-500

En attendant, un peu de repos…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 8 Commentaires »

« JUSQU’À LA GARDE » À LA MOSTRA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 9 septembre 2017

Vendredi soir 8 septembre à 22h15, nous visionnons le dernier film français en concours…

La clôture du festival c’est demain…

« Jusqu’à la Garde », film français de Xavier Legrand…

00-

Il fait déjà nuit sombre quand l’équipe du film arrive sur le « Red Carpet » …

00-1-2017-09-08-760

Xavier Legrand, le réalisateur…

01-2017-09-08-516

Acteur de théâtre, scénariste et réalisateur français, Chevalier des Arts et des Lettres…
César du meilleur court métrage en 2014, « Jusqu’à la Garde » est son premier long métrage…

02-2017-09-08-524

Mathilde Auneveux…

03-2017-09-08-543

Actrice, 6 ans de carrière, 4 films et séries tournés, sans compter le théâtre…

04-2017-09-08-554

Quelqu’un qui ne sait pas masquer ses émotions, le bonheur d’être présente…

05-2017-09-08-549

Sophie Pincemaille…

06-2017-09-08-560

Actrice et scénariste…
16 ans de carrière, a tourné dans 6 longs métrages et de nombreuses séries télé…

07-2017-09-08-580

Thomas Gioria…

08-2017-09-08-592

Le petit héros du film…

Ce jeune homme fait preuve d’un talent certain dans un rôle difficile mais très bien interprété…

09-2017-09-08-605

Denis Ménochet, un costaud…

10-2017-09-08-737

Acteur français, n’a pas grandi en France mais principalement en Suède, au Texas, en Argentine et aux Émirats arabes unis…

Il a tourné dans une trentaine de film, notamment Inglourious Basterds, La Rafle, Les Adoptés, Dans la maison, etc…

11-2017-09-08-713

La star du film, Léa Drucker…

12-2017-09-08-673

Actrice française que l’on ne présente plus…

13-2017-09-08-655

Elle mène de front une carrière entre le cinéma, la télévision et le théâtre…

14-2017-09-08-693

Aux artistes est venu se joindre le reste de l’équipe… Complètement à droite on notera Alexandre Gravas, le producteur du film…

18-2017-09-08-849

Je vous épargne la « foto » dans le hall et nous voici tout de suite à la présentation des acteurs au public de la « Sale Grande » …

Le micro annonce Sophie Pincemaille…

21-2017-09-08-914

Mathilde Auneveux…

22-2017-09-08-928

Thomas Gioria…

23-2017-09-08-939

Denis Ménochet…

24-2017-09-08-976

Léa Drucker…

25-2017-09-08-965

Et comme toujours à la fin, le réalisateur Xavier Legrand…

26-1-2017-09-08-1001

Le film commence…

Synopsis :

« Le couple Besson divorce.

26-2

Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive.

26-3

 La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive. »

26-4

Notre avis : un film dur qui reflète le quotidien hélas de nombreux couples qui se séparent…

Le commentaire du réalisateur :

« Chaque jour des milliers de personnes vivent exactement la même situation. Elle démontre ce qui apparemment semble être les vicissitudes d’une ordinaire administration, le film relève la violence souterraine, la peur tue, la menace soumise… Plus que traiter la séparation des « Besson » comme thème central d’un drame social et familial, je voulais réaliser un film politique, un film de guerre, peut-être même un film d’horreur. »

J’en déduis aussi que c’est une lourde charge pour le juge, parfois une décision malencontreuse peut aboutir à des situations sans issue… 

Un film qui ne peut pas laisser indifférent…

Les lumières s’allument, encore un tonnerre d’applaudissements, les premiers à se lever sont le réalisateur et Léa Drucker…

27-2017-09-08-1011

Les acteurs sont debout devant les bravos…

28-2017-09-08-1021

Pour un premier long métrage, le réalisateur est heureux…

29-2017-09-08-1025

La joie aussi sur le visage des deux acteurs principaux…

30-2017-09-08-1051

Quand je disais que Mathilde Auneveux ne savait pas masquer ses émotions…

31-2017-09-08-1077

J’avais raison…

32-2017-09-08-1086

Léa s’aperçoit du trouble de Mathilde…

33-2017-09-08-1104

Et pose une main affectueuse sur son épaule…

34-2017-09-08-1112

L’accolade entre Denis Ménochet et le réalisateur incluant Thomas qui reste stoïque…

35-2017-09-08-1113

Si ce n’est pas un instant de bonheur, ce n’en est pas loin…

36-2017-09-08-1130

Et les applaudissements continuent de plus belle…

37-2017-09-08-1170

À tel point que les artistes, sous l’œil de la RAI, la télévision italienne, ont descendu les escaliers pour se rapprocher du public de l’orchestre…

38-2017-09-08-1223

Sortie en France le 7 février 2018…

Nous pouvons dire que cette année à la Mostra nous avons assisté à une excellente brochette de films français, aucun ne nous a déçu…

Un millésime qui nous restera en mémoire…

Claudio Boaretto…

Publié dans Venise : évenements | 10 Commentaires »

123
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance