PLATAX

Posté par Claudio Boaretto le 14 septembre 2017

Avec la « Mostra del Cinema » me voilà en retard dans la publication des œuvres picturales de Hugo H…

Voici une belle huile sur toile de lin de 70 x 120 cm, intitulée Platax…

Platax1-1024

La motivation de l’artiste :

« Voici un banc de platax (c’est le nom latin de la famille que nous utilisons en français) que j’ai rencontré à Playa del Carmen, au Mexique…

Ces indolents poissons qui vivent en bancs sont relativement curieux… de temps en temps, l’un d’eux s’approche et vient te regarder avec ses yeux ronds. Ils ont une petite bouche toujours entrouverte qui leur donne l’air d’avoir envie de te parler. Je les adore !

Quelques explications quant aux couleurs et à la composition de l’œuvre :

« Les observer en contre-plongée dans une eau cristalline fait apparaître le ciel en arrière-plan. On dirait une envolée de poissons !
Au centre, une zone plus claire pourrait aussi bien être l’écume de la crête d’une vague qu’un nuage…

Ces poissons, comme pratiquement tous ceux qui nagent en pleine eau sont tout brillants pour se fondre dans leur environnement. Les spécimens en haut du format reflètent la lumière du soleil et sont les plus contrastés. Ceux en bas à gauche, situés plus profond, sont pratiquement ton sur ton dans le bleu de l’eau. 

On dirait que tout est de la même couleur mais il n’en est rien. Trouver les teintes et les nuances fut un travail passionnant ! »

Voyons l’évolution de l’œuvre dans le temps avec les commentaires de l’artiste en temps réel,
Retour début avril :

platax3-1024

Et voilà les poissons. Ce sont des platax. Ces poissons argentés reflètent bien les couleurs alentour.
Comme ils sont vus du dessous, la plupart d’entre eux brille au soleil, rendant une lumière disons blanche…
je me demande si ce ne serait d’ailleurs pas l’occasion de tester enfin ma peinture argentée… Les ombres sont vertes.
La lumière indirecte qui vient du fond sableux sur le ventre des poissons apparait verte aussi.
Pour l’instant ça manque un peu de couleur mais plus encore de contraste : je me suis méfié du noir et ne l’ai utilisé qu’avec parcimonie car il « réchauffe » les teintes et fait apparaître les ombres trop brunes (donc plus du tout aquatiques). Pour l’instant, il n’y a pratiquement sur cette toile que du bleu de cobalt, du jaune et du blanc.

Fin avril :

platax2-1024

« Bon, ça avance mais je commence à pouvoir évaluer le chemin qui reste à faire pour finir ces poissons… et il est assez conséquent. Je dois également vous annoncer une expo pour les mois de mai et juin… c’est à dire bientôt. Jusque-là tout va bien sauf que l’expo est censée inclure ce tableau (pitié ne me demandez pas pourquoi) ! »

Il est vrai que ce tableau fut exposé alors qu’il n’était pas encore tout à fait terminé…
Mais, malins, il était accroché en haut d’un passage, donc on ne pouvait pas vraiment mettre le nez dessus…

14 aout :

platax4-1024

« Il était quasiment fini depuis longtemps celui-ci. Je l’ai exposé entre temps. Je me demandais s’il fallait rajouter un peu de brillant… et si. »

Ce magnifique et grand tableau de 1,20 mètre est « acquisitIionable » pour la somme de 1050€…

Platax1-1024

Avis aux amateurs…

Claudio Boaretto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance