• Accueil
  • > Archives pour janvier 2018

OUVERTURE VÉNITIENNE DU CARNAVAL 2018

Posté par Claudio Boaretto le 30 janvier 2018

6ème édition de l’ouverture anticipée du carnaval de Venise, millésime 2018, plus spécialement réservée à la population vénitienne mais, au fil de ces dernières années, prisée également par les touristes de plus en plus nombreux pour assister à ce spectacle se déroulant ce samedi 27 janvier à 18 heures avec réplique à 20 heures…

Une heure avant, le public est déjà très dense sur les rives du canal de « Cannaregio » …

1-2018-01-27-001

Je me suis installé cette année sur le petit bateau de ma fille qui a son « posto barca » (en français on dit « l’anneau ») sur ce canal même… Ce qui me permet d’être devant les spectateurs entassés sur la rive et de pouvoir shooter peinard sans avoir, entre le spectacle et moi, des têtes et des bonnets ou des portables dressés à bouts de bras polluant tous mes clichés…
Coll…

Voyez là le public patientant debout ou assis, la proue de mon bateau et devant, le bateau des plongeurs sauveteurs prêts à intervenir en cas d’éventuelles chutes dans l’eau trop froide des artistes ou des spectateurs…

2-2018-01-27-006

Ce spectacle aquatique est organisé par la société « Wawents » spécialisée dans l’évocation historique et l’organisation d’événements musicaux, théâtraux, télévisés, expositions, itinéraires culturels, etc. …

Le spectacle s’intitule « VeCircOnda » …

Explication de texte :
« Ve » pour Venezia,
« Circ » pour Circo, soit le Cirque,
« Onda » pour la vague, l’onde…

Ce défilé rend hommage au célèbre réalisateur italien Federico Fellini (1920-1993), ce dernier ayant fait une large place dans ses films à des spectacles ayant pour décor le music-hall, le cabaret ou le cirque avec ses danseurs, ses illusionnistes, ses clowns, ses acrobates, ses équilibristes, ses cracheurs de flammes sans oublier les animaux exotiques…

La nuit est tombée, le spectacle commence, sur mon bâbord une première embarcation s’avance dans le canal…

 3-2018-01-27-058

Nous y reconnaissons la caméra du début du siècle dernier avec ses grandes bobines, précédée de la perche son…

4-2018-01-27-064

Sur mon tribord arrive à sa rencontre le « Clap », agrandit pour la circonstance, composé de l’ardoise et de la claquette…

5-2018-01-27-078

Derrière le « Clap », le réalisateur, supposé Fellini, armé de son porte-voix, devant la chaise portant son nom, objets mythiques des légendes du cinéma…

6-2018-01-27-080

Suivent le canon qui fait « Boom », Monsieur Loyal, le présentateur circassien, et les tambours…

7-2018-01-27-099

À sa rencontre la roulotte et les clowns…

8-2018-01-27-129

À tribord, place à la cavalerie !…

9-2018-01-27-162

Vue de profil de ce joli bateau passant devant mon objectif…

10-2018-01-27-185

À sa proue, l’écuyère…

11-2018-01-27-198

Devant les chevaux, l’acrobate dans son habit doré que vous verrez évoluer dans quelques instants…

12-2018-01-27-187

Tandis que les chevaux de tribord rencontrent les chevaux de bâbord, l’acrobate dorée est grimpée sur le cordage vertical suspendu au milieu de l’eau, cordage accroché à un fil horizontal arrimé aux maisons de part et d’autre du rio…

13-2018-01-27-214

Les chevaux de bâbord se cabrent…

14-2018-01-27-231

Focus sur l’acrobate éclairée par les projecteurs…

15-2018-01-27-237

Il est temps de zoomer…

16-2018-01-27-277

Nous admirons la virtuosité et la musculature de cette athlète…

17-2018-01-27-273

Le public applaudit le spectacle…

18-2018-01-27-263

À bâbord encore, arrivent les animaux exotiques, une girafe déjà !…

20-2018-01-27-303

Par un astucieux système de perches, de cordes et de poulies, la girafe remue la tête, le cou, les pattes, tout comme un animal vivant…

21-2018-01-27-318

Tandis que l’acrobate descend de son cordage pour rejoindre l’embarcation…

22-2018-01-27-333

Focus sur la girafe, trop marrante ! …

23-2018-01-27-337

Suivant la girafe, un autre animal impressionnant…

24-2018-01-27-352

Le lion, pas si exotique chez nous car nous sommes à Venise, « ce pays étrange où les lions volent et marchent les pigeons » comme disait le coq tôt…

25-2018-01-27-359

Comme la girafe, il est mû par un ensemble de perches, courroies et poulies qui lui permettent de prendre maintes positions et attitudes différentes…

26-2018-01-27-371

Depuis tribord, arrive maintenant l’éléphant, toujours équipé du même système… Derrière lui, les membres de la compagnie manœuvrent les courroies pour l’animer…

27-2018-01-27-378

La rencontre du pachyderme et du fauve…

28-2018-01-27-386

Je profite du passage juste devant mon bateau pour shooter l’éléphant en plein travers…

29-2018-01-27-395

Je réitère, avec sa trompe constamment en mouvement, il est trop sympa !…

30-2018-01-27-400

Apparaissent maintenant l’hercule de foire et ses altères accompagné du cracheur de flammes…

31-2018-01-27-610

Feu !…

32-2018-01-27-611

Hypnotisés quelque peu par les flammes nous n’avions pas vu la surprise et le clou de la soirée…

Révélé par les projecteurs, voici le funambule et son ombre projetée à droite du palais !

33-2018-01-27-426

Il évolue lentement et, espérons-le, surement sur le fil tendu au-dessus du canal de « Cannaregio »

34-2018-01-27-440

Éclairé par les projecteurs sous les yeux bluffés de la foule…

35-2018-01-27-450

Je vous livre ma « foto » préférée de la soirée :

Le funambule solitaire sous la lune gibbeuse embusquée dans son halo nuageux…

36-2018-01-27-452

L’artiste arrive au terme de son exploit nocturne sous les applaudissements du public…

37-2018-01-27-469

Pour terminer la soirée, depuis bâbord retour sur le canal du « Clap » et du « Fellini » de circonstance sous une pluie de confettis scintillant sous les lumières des projecteurs…

39-2018-01-27-504

Depuis tribord, la caméra du début du siècle dernier, où nous percevons mieux que tout à l’heure la perchiste du son…

41-2018-01-27-500

Pour clôturer le tout, un ultime passage, en sens inverse, du pachyderme toujours aussi remuant…

42-2018-01-27-578

À sa rencontre, Venise oblige, le lion rugissant !…

43-2018-01-27-632

Une magnifique ouverture du carnaval qui, encore une fois, ne nous a pas déçus…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 30 Commentaires »

FORTE MARGHERA de HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 19 janvier 2018

Suite de la série des petits formats hivernaux de Hugo H…

ForteMarghera-0-1024x603-2

« Forte Marghera » …

Huile sur toile de lin, format 3M (16x27cm) …

Forte Marghera, situé à environ cinq kilomètres du centre historique, fait partie de notre espace lagunaire vénitien comme le précise l’artiste…

« Le forte Marghera est un fort du début XIXème siècle situé juste au bord de la lagune, en face de Venise.
Il est entouré de canaux (on devrait peut-être parler de douves ?) que l’on peut emprunter en bateau pour se rendre de Venise à Mestre.
C’est ce que nous avons fait l’été dernier, découvrant de nouveaux paysages lagunaires peuplés d’arbres et parsemés de ruines.
En voici un typique » …

En revanche, les explications techniques de l’artiste sont, cette fois, lapidaires, au sens propre comme sens figuré :

« A contre-jour, la brillance de la pierre était intéressante. »

Rabattons-nous alors sur la première esquisse du tableau, en date du 2 décembre 2017, sur fond monochrome destiné à recevoir la couleur…

ForteMarghera-1-2

Le 14 décembre, l’artiste cause, un petit peu :

« Changement d’ambiance tout en gris-verts…
À gauche des tests de couleurs (trop vives) …
À droite, c’est bon.
Cette séance a été interrompue car j’étais invité à dîner mais la moitié droite donne bien l’idée. » …

Il y a des priorités vitales, même dans la vie d’artiste…

ForteMarghera-2-2

Le 18 décembre, une seule et dernière remarque du peintre :

« Sûr qu’avec une couche complète l’effet est bien plus intéressant…
On commence à comprendre la lumière ! »

ForteMarghera-3-2

Nous l’avons déjà vu plus causant l’Hugo H, mais soyons indulgents, ses œuvres parlent pour lui avec éloquence dans le langage des formes et des couleurs…

ForteMarghera-0-1024x603-2

Cette série de petits formats sur notre environnement lagunaire me plait fortement…

Après avoir jeté un coup d’œil sur l’atelier hivernal d’Hugo, je puis vous assurer que nombreuses autres œuvres de cette série sont en cours de création (et non en cour de récréation, lol) …

Pour ce qui est de la toile « Forte Marghera », son prix est fixé 290€ selon désormais la cotation officielle de l’artiste…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 3 Commentaires »

BATEAU DE LIVRAISON MAUVE ET ROSE de HUGO H.

Posté par Claudio Boaretto le 18 janvier 2018

Nous voici bien installé dans l’hiver vénitien…

C’est l’époque où Hugo H s’attaque à des séries de petits formats…
En effet, l’atelier non chauffé devenant trop froid, c’est à la « casa », dans un espace moins pratique et plus réduit, que Hugo triture ses palettes…

Bateau mauve-0-2

« Bateau de livraison mauve et rose » …

Huile sur support entoilé de 18 x 13 cm…

Ces bateaux sont typiques de notre cité lagunaire où toute la vie commerciale se déroule sur l’eau comme l’explique l’artiste…

« Voici le type de bateau qui assure les livraisons à Venise. Il y en a de deux ou trois tailles différentes, de toutes les couleurs, mais la forme est toujours la même.
Après leur tournée matinale, ils sont garés jusqu’au lendemain dans tous les canaux de la ville. »

Pourquoi ce bateau plutôt qu’un autre ?…

« Cette embarcation mauve et rose stationne dans le quartier du Ghetto, à l’ombre entre deux bâtiments.
Le soleil baigne l’arrière-plan de cette scène, annulant tout reflet à la surface du canal qui brille d’un jaune vert rafraîchissant. À l’ombre, la surface de l’eau calme redevient un miroir qui nous permet de constater que la partie haute de la façade rouge est également ensoleillée.

L’air de rien, on a presque toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ici… avec des luminosités très spécifiques…
Presque un exercice de style. »

Fidèle à notre méthode de publication des peintures de notre artiste préféré, voyons l’évolution de l’œuvre et le raisonnement de Hugo H…

Nous sommes au 21 novembre 2017…

« Au lieu de diluer ma peinture pour obtenir des gris clairs en transparence, j’ai fait des mélanges avec du blanc. Cette « grisaille » offre des nuances plus contrôlées et dans une échelle de contraste un peu réduite.
Je pense que c’est une bonne façon d’approcher du résultat souhaité en douceur. Celui-ci est bien réussi.
Le bateau est à l’ombre, garé sous une maison qui prend la lumière seulement dans sa partie haute (visible en reflet).
Le canal à l’arrière reçoit un soleil radieux qui rejaillit sur le mur du jardin au fond. Le reflet du ciel dans le canal a l’air un peu trop sombre, mais je corrigerai ça directement en couleur. » …

bateau mauve-1-2

Le 29 novembre…

« Voilà une première série de couleurs… il y en a trop pour la dimension de ma palette (ou bien je m’étale trop par manque d’organisation) …

Je ferai la barque et ses reflets lors d’une deuxième session. » …

bateau mauve-2-2

Le 1er décembre…

« Voici le reste des teintes. Encore une palette bien chargée… il ne reste plus à effectuer que quelques petits détails et corrections » …

bateau mauve-3-2

Encore du bel ouvrage même si Hugo H ne nous a pas habitué à ces petits formats…

Le prix de l’œuvre est fixé 175€ selon désormais la cotation officielle de l’artiste…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 3 Commentaires »

DE CHÂTEAU EN CHÂTEAU

Posté par Claudio Boaretto le 14 janvier 2018

Voici le 4ème et dernier reportage illustré de cette fin d’année 2017 relatant notre séjour en terre de France…

Nous allons nous promener, depuis Chissay en Touraine, de château en château, car ce village tourangeau, situation privilégiée, est à :
6 km de château de Chenonceau,
19 km du château d’Amboise
21 km du château de Chaumont sur Loire…

Commençons par le premier château, celui de Chissay même, que vous avez entraperçu dans 2ème reportage précédent…

12-13-2017-12-31-350

Voyons-le maintenant depuis son entrée principale, derrière son portail en fer forgé…

Ce portail, installé par le Comte Marie-Jacques Gaigneron, venait du château de Chanteloup à Amboise, aujourd’hui détruit, ancienne propriété du Duc de Choiseul…

2-2017-12-31-334

Je passe subrepticement de l’autre côté du portail pour shooter le château sans grille et en plus gros plan…

3-2017-12-31-340

Un peu d’histoire :

« Il existait à Chissay-en-Touraine une place forte à l’époque gallo-romaine, aux environs des années 200 de notre ère. C’était en réalité une petite forteresse faite de bois surplombant la vallée. » …

Cap à tribord pour shooter de face le castel…

4-2017-12-31-345

« L’ancienne forteresse de bois, devenue obsolète, est remplacée par un château fort en pierre construit sous Charles VII pour le trésorier de France, Pierre de Bérard, époux d’Anne de Ronsard. 

Le château est érigé en seigneurie au mois de janvier 1444. Charles VII et Louis XI ont séjourné ici, de nombreux actes royaux en font foi. » …

Gros plan sur la façade…

5-2017-12-31-344

« Au cours du XVIème siècle, les différents propriétaires entreprirent la transformation de la forteresse en un château correspondant aux goûts de l’époque, un château Renaissance, style d’une majorité de châteaux présents dans le Val de Loire. »

Je me déplace encore pour shooter son flanc droit, jolie vue à travers bois…

6-2017-12-31-353

Un dernier cliché pour ce beau petit château…

7-2017-12-31-364

Partons maintenant pour Chenonceau, mais nous ne l’aborderons pas comme les visiteurs lambdas, nous prenons un chemin forestier sur la berge opposée du Cher… Vu le temps maussade et pluvieux, bien sûr, il nous faudra marcher un peu dans les flaques et la gadoue, mais le jeu en vaut la chandelle…

Nous sommes encore assez loin, m’approchant au plus près de la rive je saisi déjà le château de Chenonceau dans mes collimateurs…

11-2017-12-31-501

Un peu d’histoire, mais pas trop…

« Le château de Chenonceau, fut bâti en 1513 par  Thomas Bohier, lieutenant-général du roi et trésorier général des guerres en Italie, et son épouse Katherine Briçonnet.  Les travaux durèrent de 1513 à 1521, et sont surtout dirigés par Katherine Briçonnet, pendant les longues absences de son mari.

C’est à Catherine de Médicis que l’on doit les galeries sur la rivière. »…

Quelques minutes plus tard, bien rapproché, je cadre correctement le château dans mon objectif…

12-2017-12-31-505

Le château des Dames, ainsi qu’il est nommé…
En voici la raison :

« Chenonceau est construit, aménagé et transformé par des femmes très différentes de par leur tempérament. Il est édifié par Katherine Briçonnet en 1513, enrichi par Diane de Poitiers et agrandi sous Catherine de Médicis. Il devient un lieu de recueillement avec la reine blanche Louise de Lorraine, puis il est sauvegardé par Louise Dupin au cours de la Révolution française et enfin, métamorphosé par madame Pelouze. C’est ainsi qu’il est surnommé le château des Dames. » …

Plus rapprochés encore, nous n’évitons plus l’effet de perspective…

13-2017-12-31-510

Nous voici maintenant au pied du château…

14-2017-12-31-516

Notre chemin forestier passe sous une arche qui donne accès au pont levis…

15-2017-12-31-533

La façade opposée…

16-2017-12-31-518

Quelques pas supplémentaires pour shooter l’ensemble…

17-2017-12-31-520

Il faut encore s’éloigner pour ôter tout effet de perspective…

Ce château sur le Cher est magnifique…

18-2017-12-31-530

La pluie commence à tomber, nous rebroussons chemin le temps de nous faire tremper avant que de regagner les voitures et d’avaler les 19 kilomètres qui nous séparent du château d’Amboise…

Dans la cité d’Amboise, nous déambulons pédestrement avant que d’apercevoir, au-dessus des toits et des remparts, les flèches des donjons du château…

21-2018-01-01-791

Nous longeons les dits-remparts jusqu’à doubler la chapelle…

22-2018-01-01-796

Pour découvrir enfin le fameux château d’Amboise…

23-2018-01-01-801

Un peu d’histoire, mais encore pas trop :

« Avant d’être rattaché à la couronne en 1434, le château appartenait, depuis plus de quatre siècles, à la puissante famille d’Amboise. Pendant la Renaissance, il sert de résidence à plusieurs rois de France. » …

Je zoome pour voir les détails…

24-2018-01-01-803

« Il a été partiellement détruit après la Révolution : du projet de Charles VIII subsistent toutefois le logis royal, la chapelle Saint-Hubert où reposent les restes présumés de Léonard de Vinci, les terrasses et les tours cavalières qui donnent au monument cette silhouette si singulière. » …

Nous nous éloignons afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble, de bas en haut, malgré les habitations au premier plan…

25-2018-01-01-804

Je m’éloigne et me déplace plus encore pour tenter d’effacer tout effet de perspective…

26-2018-01-01-824

Pendant que mes petits camarades se gèlent les fesses en attendant que je termine mon shooting …

Faut dire qu’il ne fait pas chaud sous les bonnets, sous les chapeaux…

27-2018-01-01-830

Un dernier cliché plein zoom en repartant…

28-2018-01-01-832

Chemin rebroussant, cette plaque sur un mur provoque nos sourires : les amboisiens semblent connaitre un philosophe inconnu ! …

29-2018-01-01-839

De retour aux voitures, cap sur le château de Chaumont sur Loire situé à 21 kilomètres de Chissay…

Nous stoppons en bord de rivière, nous sommes loin du château…

31-2018-01-01-842

Ce château, comme quasiment tous les châteaux de Loire ainsi que les maisons en contre-bas sont en pierre blanche de tuffeau

32-2018-01-01-840

Un peu d’histoire, mais toujours pas trop :

« La forteresse de Chaumont-sur-Loire fut bâtie vers l’an 1000 pour surveiller la frontière entre les comtés de Blois et d’Anjou.

En 1465, Louis XI fait brûler et raser le château qui sera reconstruit quelques années plus tard.
Propriété de la famille d’Amboise durant 500 ans, c’est Charles II d’Amboise qui inaugure sa métamorphose en château d’agrément dans le style Renaissance. » …

Je zoome au maximum…
Nous voyons la façade du château et la similitude avec le château d’Amboise est évidente, rien d’étonnant puisqu’il fut géré, entretenu et transformé pendant 5 siècles par la famille éponyme…

33-2018-01-01-845

« À la fin de 1559, peu après le décès accidentel d’Henri IICatherine de Médicis, qui possède le château depuis 1550, l’échange à sa rivale Diane de Poitiers, maîtresse du défunt roi, contre celui de Chenonceau.

L’ancienne favorite du roi met en œuvre les travaux qui lui confèrent sa physionomie actuelle. » …

Je m’approche au plus près de la rivière, où subsistent deux piliers d’un pont inexistant, pour tenter une meilleure vue…

Mais en cette fin d’après-midi hivernale la lumière vient à manquer…

34-2018-01-01-863

« Cédé à l’État en 1938 par la Princesse d’Orléans et Bourbon, le Domaine de Chaumont-sur-Loire est la propriété de la Région Centre-Val de Loire depuis 2007 et Établissement Public de Coopération Culturelle depuis janvier 2008. » …

La pierre du château prend déjà une autre teinte au soir couchant…

35-2018-01-01-864

Rapidement, avant qu’il ne fasse nuit, nous reprenons les voitures pour nous rapprocher de quelques kilomètres, enjambons quelques bras de fleuve et de rivières comme en témoigne ce cliché pris depuis la fenêtre de l’automobile en roulant sur le pont où malgré la vitesse nous voyons défiler les piliers de la rembarde…

36-2018-01-01-868

Déjà le crépuscule s’annonce et la « foto » paysagère à main levée devient moins facile à gérer…

Nous avions auparavant la façade avant, voici maintenant la façade arrière

37-2018-01-01-886

Je zoome pour une vision plus proche en dépit de cette faible luminosité…

38-2018-01-01-888

Un dernier cliché avec un rapprochement maximum permet de bien distinguer à présent cette façade arrière du château et sa cour intérieure…

39-2018-01-01-891

La nuit tombe, il fait trop sombre, arrive l’heure bleue qui me permet, pour conclure ce reportage, de shooter cette jolie pleine lune…

41-2018-01-01-895

Se termine ainsi le 4ème et dernier reportage illustré de notre séjour en France…

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 18 Commentaires »

LES « VIEUX ADOS » RETROUVAILLES ET TROMBINOSCOPE 2017

Posté par Claudio Boaretto le 12 janvier 2018

Nous voilà de nouveau réunis pour la Saint-Sylvestre 2017 à Chissay en Touraine…

La chouette foto de groupe de Jean-Claude…
(Pardonne-moi JC si j’ai un peu recadré et remanié pour les besoins de la publication)

Ta télécommande a (presque) parfaitement fonctionné car nous sommes tous réunis sur ce cliché…

1-1-Reveillon2017

Place au trombinoscope de l’année qui révèle combien nous rajeunissons d’année en année…

Priorité à nos hôtes Tourangeaux, Dominique et Jean-Claude…

2-1-2017-12-31-647   3-2-2017-12-31-691

Les Lyonnais, Arlette et Jean-Claude…

4-3-2017-12-31-642    5-4-2017-12-31-568

Les Parisiens, Maryse et Michel…

6-5-2017-12-31-576    7-6-2017-12-31-681

Les Cannois, Marie-Jo et Didi…

8-7-2017-12-31-668    9-8-2017-12-31-643

L’ilienne Belliloise, Liliane…

10-10-2017-12-31-679

Les insulaires Vénitiens, Evelyne et moi-m’aime, Claudio…
(Mais comme j’étais derrière l’objectif j’ai mis une « foto » de l’année dernière prise par Didi à l’insu de mon plein gré) …

11-9-2017-12-31-660    12-1-IMG_7926-2

Les absents qui ne peuvent se déplacer…

Les Gersois, Geneviève et Nono…

13-2-26-GENEVIEVE-1    14-1-25-NONO-1

Et notre cher disparu de Belle-Île en Mer, Jojo…

15-3-27-Lyon 2016-45

La belle table est mise pour le réveillon…

16-11-2017-12-31-577

Avec un menu très élaboré sur chaque assiette…

17-12-2017-12-31-580

En effet, comme nous sommes en Touraine, nos hôtes ont attribué un château par couple avec leurs principaux occupants…

Evelyne et moi avions le château d’Amboise avec Anne de Bretagne et Charles VIII…

Mon menu…

18-13-Menu

Zoom sur les mets pour vous faire saliver un peu…

19-14-menu2

Les « Vieux Ados » ont investi la table et la nouvelle télécommande de l’appareil photo de JC fonctionne toujours (de temps à autre) et provoque encore quelques éclats de rire…

20-1-Reveillon2017_2

Il est déjà minuit, c’est l’heure des embrassades…

21-15-2018-01-01-703

 

22-16-2018-01-01-716

Sonnent aussi quelques téléphones des proches et crépitent les déclics « foto » …

23-17-2018-01-01-732

 

24-18-2018-01-01-737

Protocole des « Vieux Ados », le passage du trophée…

La femme du couple qui a accueilli les « Vieux Ados » l’année dernière passe le relais à celle de cette année…

25-19-2018-01-01-743

Arlette de Lyon à Dominique de Chissay en Touraine…

26-20-2018-01-01-755

Autre tradition de la bande : les cadeaux…
Chaque membre de la bande apporte un cadeau, ces cadeaux sont réunis, numérotés et ensuite tiré au sort pour être distribué à chacun…

27-21-2018-01-01-758

Encore une belle partie de rigolade…

28-22-2018-01-01-763

Marie-Jo montre fièrement son cadeau, i semble que ce soit un tire-bouchon électrique, ustensile indispensable sans aucun doute ! …

29-23-2018-01-01-770

Nous terminons ce sympathique reportage par une bataille de toutous en peluche entre Liliane et Dominique…

30-24-2018-01-01-787

À l’année prochaine…

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 13 Commentaires »

12
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance