PROMENADE À TORCELLO EN LAGUNE NORD DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 13 mars 2018

Samedi 10 mars 2018, nous voici partis pour une promenade dans la petite île de « Torcello », île habitée la plus au nord de la lagune  (soixantaine d’habitants permanents), de 44 hectares, soit moins de la moitié d’un kilomètre carré…

De notre île du « Lido » de Venise, il nous faut plus d’une heure pour atteindre « Torcello » en hiver et prendre 4 bateaux différents :

Du « Lido » à « Punta Sabbioni »,
De « Punta Sabbioni » à « Treporti »,
De « Treporti » à « Burano »,
De « Burano à « Torcello ».

Nous avons l’habitude de la navigation lagunaire, c’est dans notre ADN, mais je plains le pauvre touriste qui doit se perdre dans les dédales des lignes de navigation…
L’avantage est que nous avons beaucoup moins de monde à bord, contrairement aux embarquements pour « Torcello » depuis « Fondamenta Nove » à Venise où les bateaux sont pris d’assaut par des hordes de touristes…

00-Capture d'écran 2018-03-12 10.45.20 - Copie-PS

J’avais déjà publié un article relativement détaillé sur « Torcello » en 2014, donc je ne m’étendrai pas sur l’historique, mais c’est l’occasion pour moi de reprendre quelques clichés ma technique et mon matériel « fotografic » ayant évolué depuis ces 4 dernières années…

Pas de chance aujourd’hui, partis par temps sec, mais sous le ciel chargé la pluie tombe maintenant par intermittence…

 Après quelques pas sur l’île, nous pouvons voir ces deux maisons sur notre gauche, on se croirait à la campagne…

1-2018-03-10-011

Zoom sur la première, joliment embusquée derrière les arbres…

2-2018-03-10-014

Zoom sur la seconde…

3-2018-03-10-015

Nous prenons la route pavée le long des quais, la « Strada della Rosina », qui conduit du débarcadère au centre historique…

Au loin, le campanile de la cathédrale et le « Ponte del Diavolo », (Pont du Diable) …
Tout de suite à gauche, sous les parasols blancs la « Taverna Tipica Veneziana », un petit endroit sympa où l’on peut boire un spritz sans se faire détrousser et avaler un petit « fritto misto » pour trois francs six sous…
En plus, les filles qui tiennent ce bouiboui sont super sympas…
Il y a trois autres restaurants à « Torcello » mais gare à l’addition…

4-2018-03-10-008

Le fameux pont du Diable, sans parapet, associé à une vielle légende que je vous avais narré dans mon article d’il y a quatre ans…

5-2018-03-10-016

Des maisons le long du canal avec leurs typiques cheminées vénitiennes en cloche, dont je me plais à capturer aussi les reflets…

6-2018-03-10-040

Nous arrivons sur le mini-centre de l’île, vue sur le côté du musée et son petit clocher…

7-2018-03-10-057

Face à nous l’église octogonale de « Santa Fosca » jouxtant à gauche la cathédrale de « Santa Maria Assunta » …

Nous sommes en hiver et il n’y a pas trop de touristes mais à la belle saison ça se bouscule…

8-2018-03-10-060

Vue de face de « Santa Fosca » avec son portique à arcades vénéto-byzantines appuyées sur des colonnes de marbre…

09a-2018-03-10-072

La façade du côté cathédrale…

09b-2018-03-10-093

Les arcades qui relient l’église à la cathédrale…

09c-2018-03-10-091

Toujours sous les arcades, le porche d’entrée à la cathédrale…
De splendides mosaïques à l’intérieur de cette dernière où malheureusement les « foto » sont interdites…

10-2018-03-10-073

À la guichetière de l’entrée, je demande la permission de pénétrer dans la petite allée sur le côté pour « fotografier » les volets de pierre, célèbre particularité de la cathédrale…

Refus !…

Après insistance, j’ai seulement pu rester sur le palier la porte vitrée donnant sur cette petite allée, porte que j’ai ouverte d’autorité pour shooter fenêtres et volets sans l’obstacle de la vitre, mais je suis trop loin, trop de profil et sans recul…

11-2018-03-10-083

Je zoome, mais je ne peux prendre les volets que sur leur travers…

13-2018-03-10-081

Il me suffirait de quelques pas pour les prendre de face…
Quel dommage !…
J’ai failli insulter la guichetière mais mon savoir-vivre a pris le dessus…

14-2018-03-10-081

Je me suis éloigné de la cathédrale afin d’en shooter l’arrière et le campanile de plain-pied…

15-2018-03-10-088

Retour sur la place centrale où le musée fait face à la cathédrale devant le trône d’Attila…

18-2018-03-10-096

Ce fameux trône d’Attila où tous les touristes posent leur séant…

Mais contrairement à la légende, Attila n’a jamais posé ses fesses sur ce trône, car les huns ne sont jamais arrivés dans la lagune vénitienne, leur avancée en Italie s’arrêtant à Aquileia…
En réalité ce trône de pierre datant du Vème siècle était le siège du « magister militum », le gouverneur de l’île, pendant les réunions du conseil et quand il administrait la justice…

19-2018-03-10-068-PS

la maison près de musée, fermée depuis de nombreuses années, que je shoote à chaque fois…

21-2018-03-10-064

Sans oublier la cabane des chats, pour faire plaisir à ma cousine Stefi, installée là par l’association « Dingo », la SPA vénitienne…

22-2018-03-10-108

Reflets sur le rio…

23-2018-03-10-046

La « Locanda Cipriani », endroit de passage de nombre de célébrités à l’époque : Elisabeth II d’Angleterre, le prince Charles et Lady Diana, Maria Callas, Charlie Chaplin, et bien d’autres….

Mais surtout le passage prolongé d’Ernest Hemingway….

24-2018-03-10-052

Le côté pile, avec terrasse et jardin…
C’est là qu’Hemingway écrivit le roman «Across the River and into the Trees» (1950), publié en français sous le titre Au-delà du fleuve et sous les arbres.

25-2018-03-10-077

Les maisons attenantes au « Cipriani » et les reflets dans l’eau malgré le ciel nuageux et les pluies intermittentes…

26-2018-03-10-113-Panorama

Sur la rive opposée un petit rio perpendiculaire avec un autre restaurant…
Je l’ai shooté aussi pour le reflet…

27-2018-03-10-118

Retour sur la « Strada della Rosina » vers l’embarcadère…
À l’aller, nous n’avions pas vu cet immense étendard aux couleurs de Venise sur le flanc de cette maison…

28-2018-03-10-119

Sur le bras de lagune entre Torcello et Mazzorbo passe un bateau…

29-2018-03-10-140

Un pêcheur qui va poser ou rentrer ses piquets, ses filets et ses nasses…

30-2018-03-10-138

Pas loin, un « Svasso piccolo » et ses incroyables yeux rouges…

31-2018-03-10-128

Ça y est, nous sommes repartis, nous avons quitté « Torcello », débarqué à « Burano », et nous voici dans le second bateau, cap vers « Treporti » …

Nous doublons Burano et ses maisons colorées, spectacle dont on ne se lasse pas même sous un ciel maussade et une faible luminosité…

Il m’a fallu assembler 5 « foto » prises à main levée depuis le bateau qui bouge pour obtenir cette vue panoramique…

33-2018-03-10-153-Panorama

Toujours en panoramique, un des bouts de l’île…
Là, assemblage de trois « foto » …

34-2018-03-10-160-Panorama

Et le bout du bout avec le chenal, deux « foto » …
Les couleurs de Burano sont toujours aussi gaies…

35-2018-03-10-163-Panorama

Nous retrouvons maintenant notre paysage minimaliste lagunaire qui nous est cher même sous les cieux hivernaux :
Étendues d’eau et de ciel séparées par un simple trait de terres à peine émergées, les « Barene » vénitiennes (en français, les laisses ou les lais) …

36-2018-03-10-206

Terminons ce reportage par cette image mythique de notre lagune, un « Gabbiano reale » (goéland) posé sur une « Bricola » …
Cette « Bricola » d’ailleurs s’appelle une « Dama » car, en plus des 3 pals de chêne qui la compose habituellement, un 4ème pal central dépasse les 3 autres…
C’est l’indication d’une entrée ou d’une sortie de chenal lagunaire…

37-2018-03-10-182

Malgré le temps incertain, une jolie balade…

Claudio Boaretto

32 Réponses à “PROMENADE À TORCELLO EN LAGUNE NORD DE VENISE”

  1. Thierry dit :

    Jolie balade hivernale,une nature encore préservée et de belles fotos…..quoi demander de plus.
    Merci Claudio pour ce sympathique partage.

  2. Battifoy, Nadine dit :

    Comme toujours très intéressant, j’aime beaucoup Torcello, j’ai le souvenir d’y avoir bien mangé ;-)

  3. ATZEMIS Jean dit :

    Quelle bonne idée d’utiliser l’itinéraire long mais tout en saveurs lagunaires,merci.

    • Merci pour ton commentaire Jean…
      Mais depuis le Lido mon itinéraire n’est pas plus long, loin s’en faut, qu’en passant par Venise car il faut alors prendre 3 bateaux :
      Lido – Fondamenta Nove, 25′
      Fondamenta Nove – Burano (avec la foule), 47′
      Burano – Torcello… 5′
      Donc exactement 72 minutes sans compter les temps d’attente des correspondances alors que de l’autre côté, si l’on fait attention, les correspondances s’enchaînent dans la foulée…
      :-D :-D :-D

  4. Jean-Jacques Chiron dit :

    Superbes photos malgré le temps.
    J’aime tes petits morceaux de voyage
    que tu livres au compte-goutte sur
    un monde lagunaire.

    Je te suis d’île en île
    D’une humeur fort civile !

  5. Gabriella dit :

    Oui magnifique promenade que je m’apprete À faire bientôt puisque je serai « vénitienne « à partir du 17 mars. Peut-être nous verrons nous ? Baci a tous les deux. Gabriella

  6. MOZZICONACCI DANIELLE dit :

    Quelle jolie balade, et surtout avec cette lumière et ce ciel un peu plombé, j’adore vraiment, c’est vrai que j’ai un faible pour Torcello depuis toujours. Merci Claudio pour ce beau partage et toutes ces photos magnifiques.
    A bientôt
    Danielle

  7. Mina de Sclos dit :

    j’aime beaucoup prendre la ligne 14 de San Zaccharia pour joindre Burano, il faut du temps mais on en a quand on reste longtemps à Venezia.
    Toujours intriguée par le peu d’ouvriers sur Mose…..
    A part cela, lagune superbe, calme, ses ilots qui surgissent de temps en temps avec sa flore et sa faune. Un régal!
    Mina de Sclos

  8. Jean-Bernard GODMET dit :

    Merci Claudio pour la balade et de très jolies « foto » une visite s’impose non ? rien que pour le petit pont.

  9. mireille dit :

    Jolie promenade hivernale.Ces lieux et cette ambiance de Torcello nous montrent mieux qu’ailleurs ce qu’était la vie dans la lagune il y a quelques siècles.Quant à Burano c’est toujours un plaisir de revoir ces paysages si colorés. Merci au photographe
    Mireille

    • Tu as raison Mireille,
      Au Xème siècle, Torcello compte 10 000 habitants, pas moins de 10 églises et plusieurs couvents. Important comptoir commercial, Torcello est l’île la plus puissante et la plus riche de la lagune. Les salines des marais de la lagune forment la base de l’économie de Torcello et son port se développe rapidement pour devenir un important marché au cœur des routes commerciales entre l’est et l’ouest de l’Europe.
      À partir du XIIème siècle, la lagune entourant Torcello s’envase. La navigation y devient progressivement impossible et la malaria s’y propage. Les habitants quittent alors l’île pour aller s’installer à Burano ou à Murano ou sur l’île de « rivus altus », la zone du futur Rialto où le pouvoir politique se déplace peu à peu. Torcello est désertée »….
      Voilà pour l’instant culturel historique…
      :-D :-D :-D

  10. PANNEQUIN Jean-Paul dit :

    C’est une très belle balade Claudio, dans un site enchanteur!
    Merci beaucoup de nous faire découvrir les aspects méconnus de Venise

  11. isis dit :

    Je ne connais pas Torcello, mais après avoir vu ces beaux clichés, je pense que la prochaine fois que je retourne à Venise, ce sera un passage obligé :)

  12. Maxime dit :

    Encore un magnifique reportage avec de très jolies photos et des commentaires toujours aussi bien dit. Merci Claudio.

  13. MAP dit :

    Merci Claudio !!! C’est vraiment un reportage superbe dans ces îles magnifiques ! J’y suis allée il y a quelques années et de revoir ces lieux m’a touché le cœur car j’y étais avec mon cher compagnon qui voulait me faire connaître ces lieux magiques !

  14. Porte dit :

    Encore merci pour une telle qualité!
    J’aime particulièrement ce temps qui effectivement permet une certaine sobriété. Cela donne un autre souffle à tant de beauté que les vénitiens partagent, même parfois avec des gens mal-élevés. Ah vraiment quel regret de ne pas avoir vu ces volets!

    • C’est un problème que ces volets, ils ne sont pas mis en valeur ni signalés, il faut vraiment connaitre leur existence pour pouvoir les voir, et cela de façon minimaliste derrière une porte vitrée donnant sur une petite allée « fotografiée » dans ce reportage…
      :-( :-( :-(

  15. danielle lebel dit :

    Trè jolie ballade en des lieux insolites pleins de poésie superbe..
    Merci Claudio de nous faire découvrir tant de beauté!!

  16. Esmeralda dit :

    Je considère Torcello la campagne de Venise, mon lieu préféré pendant l’été quand les enfants étaient petits. C’est un lieu fascinant et, par chance, pas encore trop touché par le tourisme. Tes photos sont comme toujours magnifiques. Ca fait rêver…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance