LA TOUR DE L’HORLOGE, PLACE SAINT MARC À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 3 avril 2018

La Tour de l’Horloge, appelée également Tour des Maures, est un des éléments architecturaux les plus célèbres de Venise…

1-2018-03-22-005

Elle surplombe, comme un arc de triomphe, l’accès aux voies commerciales de la ville, « l’Antica Mercerie », élément à la fois de rupture et de connexion avec les différents bâtiments remarquables de la place Saint Marc, sièges des pouvoirs administratifs, politiques et religieux…

La tour est aussi, avec sa grande horloge astronomique, un chef-d’œuvre de technicité et d’ingénierie, deuxième horloge la plus connue au monde après Big Ben, inaliénable élément de l’image même de Venise et témoin depuis plus de 500 ans du temps qui passe sur la Sérénissime…

2-2018-03-21-195

Visitons cette tour inaugurée en 1499…

Nous pouvons la décomposer en 5 parties…

3-2018-03-21-026-PS-PS

1ère partie, l’arc permettant le passage depuis la place Saint Marc aux zones marchandes et commerciales de la ville…

4-2018-03-22-009

2ème partie, la grande horloge astronomique, composée d’un premier cercle de marbre qui donne les 24 heures en chiffres romains

À l’intérieur un second cercle mobile avec les signes du Zodiaque…

Au centre, tout aussi mobile, la terre, la lune et les étoiles…

5-0-2018-03-22-011

Gros plan pour une meilleure compréhension…

Au centre, la sphère dorée du milieu représente la terre, entourée des principales constellations et de la lune dont nous n’apercevons qu’un léger croissant puisque nous sommes à la fin du dernier quartier (sur la foto, presque parallèle et à gauche de la terre) …

Enfin vous avez l’aiguille ornée d’un soleil qui indique l’heure et le signe du Zodiaque, en l’occurrence le bélier cette foto étant prise le 21 mars à 15h42…

5-1-2018-03-22-011

Une autre foto prise le 30 mars à 13h31…

Comme nous le constatons, la phase lunaire à changé nous sommes quasiment en pleine lune, l’aiguille et le soleil montre l’heure et toujours le signe du zodiaque…

Cette horloge est un monstre d’ingéniosité…

5-2-2018-03-30-202

La 3ème partie est dédiée à la Madone et l’enfant…

À sa gauche en chiffres romains les heures, à sa droite en chiffres indo-arabes les minutes affichées toutes les 5 minutes…

Devant la Madone comme une petite terrasse, une mini-scène qui se déroule chaque année à l’ascension et à l’épiphanie, précisément après les 12 coups de midi…

Défilent alors devant la madone l’ange annonciateur et les trois rois mages qui s’inclinent et se décoiffent devant elle…

Je promets d’aller les shooter à leur prochain passage !…

06-006-0-2018-03-30-205

Gros plan sur la madone, protégée d’un filet contre les pigeons et leurs nuisibles fientes…

06-1-2018-03-30-207

4ème partie, à tout seigneur tout honneur, le célèbre Lion de Saint Marc, symbole de la République de Venise…

7-0-2018-03-22-018

5ème et dernière partie, les 2 Maures en bronze qui martèlent chaque heure…

À droite, le barbu, dit « le Vieux », à gauche « le Jeune » …

8-0-2018-03-22-107

Foto prise après minuit, heure à laquelle tous les projecteurs éclairant les monuments de la place sont déjà éteints, seul subsiste un spot de lumière jaune à l’arrière gauche du monument…

8-0-2018-03-30-104

Avant de pénétrer dans la tour passons de l’autre côté, dans les « Mercerie », la zone dite commerciale où foisonnent négoces et boutiques pour le plus grand bonheur des touristes et de leurs cartes de crédit…

L’envers de la tour…

8-1-2018-03-30-219

De ce côté, version simplifiée de l’horloge…

8-2-2018-03-30-213

Aussitôt passé le porche de l’horloge, une porte étroite donne accès à l’intérieur de la tour…

8-3-2018-03-30-224

Si étroite que j’aie demandé à ma compagne de poser afin d’appréhender les proportions de la porte…

8-4-2018-03-30-230

Le mécanisme de l’horloge avec ses poulies crantées, ses chaines et ses poids, aujourd’hui restauré et automatisé…

9-1-2018-03-21-028

La restauration de l’horloge et de l’édifice de la tour a duré 10 ans, de 1996 à 2006… Une entreprise de longue haleine, ponctuée de querelles entre la Mairie de Venise et les propriétaires des bâtiments adjacents…

Auparavant le « remontage » du mécanisme de l’horloge était manuel et pendant 500 ans, depuis 1499, trente-trois générations d’horlogers, logeant dans la tour avec leur famille, se sont succédé pour accomplir cette principale et incontournable tâche : toutes les 12 heures remonter l’horloge à l’aide de câbles, poulies et poids, pour assurer son fonctionnement permanent…

En 1996, Massimo Cacciari, maire de Venise, trouve le mécène, l’horloger suisse Piaget, qui s’engage à restaurer les rouages de l’horloge :

 « Le projet a été conçu dans un esprit de conservation du patrimoine, observe Yves Piaget, président de la marque, sans ajouter ou supprimer aucune fonction au mécanisme hérité de la dernière restauration, en 1858. Nous avons simplement automatisé la remontée des poids. À ma grande surprise, les rouages étaient dans un état remarquable. »

À cette occasion, dans sa collection de haute joaillerie, Mythical Journey, Piaget a créé des montres inspirées de Venise et de son horloge, dont celles-ci :

« Directement inspiré du cadran de la Tour de l’Horloge de la place Saint-Marc, restaurée grâce au mécénat de Piaget, une somptueuse voûte zodiacale habille le modèle Altiplano 40 mm, réf. G0A40599. Combinant l’émail paillonné et la gravure en relief, le garde-temps fait converser douze appliques gravées puis rapportées sur le cadran avec une pluie d’étoiles scintillantes. Réalisées en 4 paillons d’or ou de platine, ces dernières sont insérées entre deux couches d’émail grand feu pour illuminer le centre du cadran. »

Le prix de cette montre, qui permettrait de s’offrir plusieurs Rolex, dépasse l’entendement et ce n’est pas demain qu’elle ornera mon prolétaire de poignet…

9-2-piaget-2-29-3-piaget--2
Mais focalisons-nous sur le superbe mécanisme de la tour de l’horloge…

10-2018-03-21-049

Nous sommes au premier étage de la tour, retour en extérieur pour repérer les hublots sous l’horloge…

11-2018-03-22-011

Qui, de l’intérieur et derrière les vitres de protection, donne cette vue…

12-2018-03-21-038

Nous surplombons maintenant le mécanisme, face aux 2 hublots du haut….

13-2018-03-21-051

D’où ce cliché particulier…

14-2018-03-21-054

Nous voici grimpés au 2ème étage de la tour, derrière la madone et l’enfant, nous permettant de voir le tambour des chiffres des heures en son envers…

15-2018-03-21-057

De profil…

16-2018-03-21-080

Le tambour des minutes actionné toutes les 5 minutes…

17-2018-03-21-058

Son profil…

18-2018-03-21-084

Actionnés mécaniquement par ces rouages crantés…

19-2018-03-21-078

Comme expliqué précédemment, deux fois par an, épiphanie et assomption, ces tambours sont déplacés et remplacés pour permettre le carrousel des rois mages et de l’ange annonciateur…
Ces personnages sont stockés dans une pièce voisine en attendant leur entrée en scène bisannuelle

20-2018-03-21-073

Ce sont des automates…

L’ange annonciateur qui portera la trompette aux lèvres au moment du passage devant la madone…

21-2018-03-21-064

Le roi Melchior…

22-2018-03-21-067

Gaspard…

23-2018-03-21-069

Et Balthazar

24-2018-03-21-071

Tous se décoifferont au passage devant la madone et l’enfant…

Melchior en position normale…

25-2018-03-21-092

Par un système mécanique, comme nous montre la guide en lui levant le bras, l’automate s’incline alors et se décoiffe…

26-2018-03-21-094

Nous accédons à l’étage supérieur par l’étroit escalier de fer forgé en colimaçon…

27-2018-03-21-098

Nous sommes maintenant à l’arrière du Lion de Saint Marc dont nous apercevons une partie derrière la fenêtre…

28-2018-03-21-102

Si nous retournons sur la façade nous distinguons alors la fenêtre sous le ventre lion…

29-2018-03-22-018

Depuis l’intérieur, au travers des vitres, nous voyons la poitrine et l’antérieur droit de la statue…

30-2018-03-21-101

Nous reprenons l’étroit colimaçon pour accéder à la terrasse…

Nous apprécions le système de fermeture de l’escalier…

31-2018-03-21-138

Les deux maures en bronze que vous voyons depuis la place, sonnant de leur marteau toutes les heures sur la cloche…

32-2018-03-22-108

Les voici de l’arrière et de tout près…

33-2018-03-21-134

D’abord le Vieux, qui sonne l’heure 2 minutes avant, symbolisant le temps passé…

34-2018-03-21-126

Puis le jeune, qui sonne l’heure 2 minutes après, symbolisant le temps futur, l’heure exacte étant donnée par les cloches du campanile…

35-2018-03-21-110

Depuis la terrasse, la belle vue sur la « Piazzetta » …

37-2018-03-21-141

Derrière nous, les toits de Venise et l’église de « San Giovanni et Paolo »

39-2018-03-21-179

Et nous sommes beaucoup plus près du sommet du campanile de San Marco…

41-2018-03-22-028

En espérant que cette visite en détail de la tour de l’horloge vous aura séduit…

43-2018-03-22-023

Claudio Boaretto

44 Réponses à “LA TOUR DE L’HORLOGE, PLACE SAINT MARC À VENISE”

  1. Giard dit :

    Bravo Claudio pour la qualité des photos, en particulier les deux premières, très vivantes.

  2. Doris Jungo dit :

    Très complet et très instructif, ton article. Mais quel monde partout. Vous n’êtes jamais seuls à Venise …Bisou. Doris

  3. Thierry dit :

    Claudio tu es vraiment incroyable.Ce reportage réunit l’histoire,la mécanique,la photo et tes explications sont très précises et constructives..
    Monument incontournable de la Sérénissime.Cette visite faite par toi (je n’oublie pas Evelyne) m’a « scotché »….
    Lieux inconnu je pense de beaucoup de touristes « lambda »….
    Merci à vous deux .

    • un grand merci à toi pour ce joli compliment, Thierry…
      c’est à dire que quand je publie un reportage je me documente afin de ne pas écrire de bêtises et de ne pas « enduire » mes lecteurs d’erreurs…
      Mais c’est aussi un grand plaisir que de revivre les moments sympas et agréables déjà vécus et de shooter tout plein de foto…
      :-D :-D :-D

  4. Patrice Michel dit :

    Superbe présentation de la Tour de l’Horloge, j’espère pouvoir la visiter lors d’un prochain séjour…

  5. Rachid BARNAT dit :

    J’ai beaucoup aimé découvrir cette tour de l’horloge que bien que mon ami et moi séjournons souvent à Venise, jamais nous n’avions eu l’idée de l’explorer comme vous le faites. Je me suis permis de mettre le lien de votre blog sur le mien.
    Encore merci pour cette visite guidée.

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2018/04/la-tour-de-lhorloge-de-venise-viste.html

  6. Cecile dit :

    Merci Claudio,c’est passionnant !!
    Que de recherches, d’ingéniosité pour mesurer et exprimer l’écoulement du temps !
    Ce qui est remarquable c’est que toutes ces techniques incroyables sont toujours dinguement belles!
    Je pense à d’autres horloges dans ma petite mémoire: ( le gros horloge de Rouen, Prague,Strasbourg…)
    Ce temps qui ne s’écoule pas à la même vitesse selon notre situation, notre âge, notre ressenti..découpé en tranches un peu bizarres..et qui reste l’entité la plus mystérieuse,inquiétante et fascinante pour nous petits hommes.
    Magnifique reportage

  7. Jacquinot Pierre dit :

    Merci Claudio pour cette superbe visite. Bien à toi. Pierre J

  8. Serge Beyer dit :

    Toujours aussi…magique! La troisième au classement est sans doute la tour de l’horloge barisienne ;-) Allez, disons quatrième derrière Strasbourg ! Je me suis souvenu de certains vers de Baudelaire:
    « Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
    (Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
    Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
    Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !
    Ils valent bien….. »Si à 50 ans on n’a pas une Piaget c’est qu’on a raté sa vie  » Merci Claudio

  9. mireille dit :

    Très intéressant ce reportage aussi technique qu’artistique.Il y a pas mal d’années nous avions fait une visite de la tour, mais nous avions seulement eu accés à la terrasse supérieure au niveau des Maures. La partie détaillée du mécanisme a bien intéressé Renato.
    Merci au reporter.
    Mireille

  10. Pigeon Eric dit :

    Appétit, générosité, éclectisme. Ces balades vénitiennes enjouées, cher Claudio, m’enchantent car elles témoignent avant tout d’un plaisir du partage que j’ai pu rencontrer du côté de Metz.
    Mais la pierre de Jaumont ne fait pas le poids face aux pierres de Venise où la matière à explorer est infiniment riche. Tu endosses l’habit du photojournaliste et t’en donnes à cœur joie. Sensible à la beauté des choses et du vivant, tu es gâté. Et tu nous gâtes.
    Emmenés dans les méandres de la lagune et de la Sérénissime parmi les oiseaux, les canaux, les églises et autres vestiges, nous sommes émerveillés, guidés par l’érudition, la tradition, le souci du détail, de l’angle de vue et de la lumière.
    Une de tes amies m’a fait découvrir ton journal : grâce à toi l’Escalier de l’escargot, la Tour de l’Horloge, les volets de pierre de Torcello, tous ces trésors me sont devenus familiers. Et déroulent la pelote de souvenirs : la mosaïque du Jugement dernier à Torcello, les polpette della vedova, l’atelier du Tintoretto, la brume envoûtante, la Scuola Dalmatia et tutti quanti…
    La maison fermée près du musée garde précieusement son mystère. Merci.
    Eric

    • Merci cher Eric pour cet élogieux et long commentaire qui met à mal ma maladive modestie…
      Mais c’est grâce à des personnes comme toi que le partage prend ton son sens et qui me donne la pèche pour continuer la publication de mes petits reportages illustrés…
      Merci encore…
      :-D :-D :-D

  11. nathalie dit :

    ce reportage est sensass! d’ailleurs il provoque des commentaires frisant l’excellence, de la poésie enthousiaste à la poésie mystique…
    la qualité génère toujours la qualité…
    merci Claudio pour cette visite géniale!

  12. Gabriella dit :

    Reportage remarquable, belles photos et explications très instructives. Je n’ai jamais eu le courage de grimper, merci, Claudio de l’avoir fait pour moi. Baci.
    Gabriella

  13. françoise dit :

    merci pour ces très belles photos.

  14. Dominique dit :

    Magique époustouflant… A notre prochaine visite, il faudra aller faire cette visite … Merci, bises à vous deux

  15. PANNEQUIN Jean-Paul dit :

    Ah oui Claudio, Complètement séduit devant cette merveille de l’ingéniosité! Superbe mécanique au service de l’art et de la précision.
    Merci beaucoup pour cette visite que tu nous offres

  16. Esmeralda dit :

    Je suis bien heureuse de vous lire tous deux !..

  17. Esmeralda dit :

    Et les détails sur cette magnifique Tour de l’Horloge ne font que confirmer tes dons de narrateur et de photographe. Merci Claudio ! Il y a tant de choses que l’on apprend grâce à toi !

  18. isabelle.fontaine@libero.it dit :

    c’est parfait..un vrai délice..bravo Claudio, pour les émotions que tu nous transmets, deux gros poutous à toi et ton àme soeur..

  19. Jean-Bernard GODMET dit :

    Bonjour Claudio, encore un super reportage très bien réalisé. Eve se joint à moi pour vous faire un bisou à tout les deux. A plus.

  20. pierrette Jousse-Pinguet dit :

    Reportage précis comme le mouvement de l’horlogerie suisse et détaillé à souhait !
    Je confesse que bien qu’étant allée plusieurs fois à Venise et être passée plus d’une dizaine de fois sous le porche de cette magnifique tour, je ne l’avais jamais détaillée comme tu l’as fait pour nous Claudio (et de main de maître) et donc jamais vue comme je viens de la voir et de la revoir, car j’ai visionné plusieurs fois tes magnifiques photos.
    Le côté « mécanique du diable » est tout à fait époustouflant et passionnant. C’est un chef d’oeuvre d’ingéniosité et de beauté.

    Le seul problème avec Venise, c’est que le magnifique côtoie le magnifique et toute cette beauté nous vient tellement d’un seul coup que l’on est comme étourdi, interdit et l’oeil ne sait plus où se poser. De plus, le touriste, dont je fais partie, ne fait que passer, de quelques heures à quelques jours…..

    Heureusement nous avons ton œil averti et bienveillant Cher Claudio, pour nous faire bénéficier des multiples trésors de La Serenissime.
    Je t’embrasse, Pierrette

  21. Max dit :

    Magnifiche, reportage exptionel: des photos de grandes qualités, des commentaires et des explications dignent d’un historien. Tu ne cesses jamais de nous surprendre Claudio.
    Merci. Amitiés Max

  22. Zaz Chalumeau dit :

    Très intéressant ! Belle diversités d’articles ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance