PELLESTRINA, ÎLE DE LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 13 avril 2018

Une balade à Pellestrina en ce mois d’avril 2018…

Pellestrina est l’une des deux îles, avec le « Lido di Venezia », qui protège Venise et ses 55000 hectares de lagune de la mer Adriatique, sortes de digues naturelles comme nous le constatons sur cette carte où je désigne en jaune le Lido, en rouge Pellestrina…

Autre particularité de ces deux îles lagunaires, ce sont les seules ouvertes à la circulation automobile…

05-Capture d'écran 2018-04-12 11.07.20

Tous les vénitiens ont quelque chose de Pellestrina en eux, pour exemple une de mes deux arrière-grands-mères maternelles, la nonna Candida Busetto, était de Pellestrina…

C’est une île de pêcheurs de 11 kilomètres de long sur 300 mètres en moyenne de large, 23 mètres à son endroit le plus étroit…

Malgré sa petite superficie, elle comprend plusieurs bourgs dont Santa Maria del Mare, San Pietro in Volta, Portosecco et Pellestrina, lieu de notre promenade, à l’extrémité sud de l’île éponyme…

06-pellestrina-PS

Une île de pêcheurs épargnée par le tourisme de masse, alors pour qui aime la mer, les bateaux et l’ambiance maritime, le détour est incontournable…

9-2018-04-07-161-

Côté lagune, à quelques encablures des quais, deux épaves de chalutiers sur un haut-fond semblent marquer le territoire lagunaire de Pellestrina…

10-2018-04-07-035-

Du côté Est de l’île, une digue protège de la mer les habitions et la seule route qui longe toute l’île, du côté Ouest, les quais sur la lagune…

11-2018-04-07-040-

Cheminant sur l’axe Sud-Nord, à tribord, les maisons colorées des pêcheurs…

12-2018-04-07-184-

À bâbord, l’armada de pêche…

Nous avons justement choisi un samedi pour cette balade afin de profiter du spectacle des bateaux à quai, le week-end il n’y a pas de pêche alors qu’en semaine ils sont tous au large…

13-2018-04-07-215-

Les chalutiers armés pour la pêche à la « Vongola » (palourde), pêche traditionnelle de cette zone de l’adriatique…

L’étranger est toujours surpris par ces engins barbares à l’avant des bateaux leur donnant cette allure agressive…

14-2018-04-07-081-

Ce sont des dragues, mais qui n’ont rien à voir avec celles utilisées pour la pêche à la coquille ou à la praire, pêche que j’ai pratiqué dans ma jeunesse en Bretagne du Nord, car au lieu d’être jetées à l’arrière du bateau ces dragues sont jetées à l’avant…

1515-2018-04-07-067-

Pour ceux que cela intéresse, je vais tenter une explication rapide et succincte de la méthode de pêche à l’aide d’un petit dessin dont j’ai traduit les légendes en français, couleur rouge…

Ces grands parallélépipèdes d’acier sont des dragues hydrauliques reliées à un tuyau où passe l’eau à haute pression d’où le nom de « turbosoffiante ». Cette drague est envoyée au fond à l’avant du bateau et reste reliée au chalutier grâce à un câble en acier contrôlé par un cabestan hydraulique situé au centre du bateau…

La bonne répartition des engins est très importante pour ne pas déstabiliser l’embarcation…

Une fois la drague sur le fond, la « turbosoffiante » est activée, on renverse alors le mouvement de l’hélice de poupe et le bateau amorce une lente marche arrière en s’aidant également de l’ancre à l’arrière tenue aussi par un câble en acier…

La drague commence ainsi à racler le fond…

L’utilité de la « turbosoffiante » est d’éviter l’engorgement et l’enterrement de la drague même (pouvant bloquer et déstabiliser le bateau) en favorisant l’expulsion des fanges et des sables mais en retenant en revanche les palourdes qui ne pourront pas passer à travers les grilles de la structure métallique…

La traine terminée, la drague est remontée et son contenu versé dans le bac de récolte…Ce bac de récolte est connecté à un cylindre métallique à l’intérieur duquel est logée une structure hélicoïdale apte à ramasser le contenu du bac pour être envoyé à une autre machine pour tamiser les palourdes sur trois mesures, les grandes, les moyennes et les plus petites sous-mesure rejetées à la mer…

La pêche avec ces bateaux s’effectue en mer adriatique et non en lagune…

16-Capture d'écran 2018-04-08 17.30.45-PS--PS

Comme constaté sur le dessin, l’ancre est située à la poupe…

17-2018-04-07-250-

Spécificité de ces chalutiers car sur les bateaux en général les ancres sont situées à la proue, mais méthode de pêche oblige…

18-2018-04-07-249-

Ce qui ajoute au caractère agressif, à l’avant comme à l’arrière, de ces petits chalutiers…

19-2018-04-07-245-

En outre, ce sont des ancres à 4 pointes…

20-2018-04-07-255-

Pour qu’elles s’accrochent sans faille sur les fonds afin d’aider au recul et à la stabilisation du bateau…

21-2018-04-07-247-

Un armement qui peut sembler étrange la première fois qu’on le découvre…

22-2018-04-07-086-

Mais qui donne un charme particulier à l’armada de ces îles…

Sur ce cliché la drague est descendue tandis qu’une autre est à quai…

23-2018-04-07-090-

Jetons un œil maintenant sur les maisons de pêcheurs aussi pittoresques que leur flottille…

24-2018-04-07-046-

De rares restaurants à Pellestrina, mais je puis vous assurer que le poisson est bien frais, il n’a qu’à traverser le quai…

25-2018-04-07-069-

Et toujours ces maisons colorées…

26-2018-04-07-153-

Quelques nasses sur la rive…

27-2018-04-07-134-

L’occasion pour le « fotograf » de capturer l’ombre projetée…

28-2018-04-07-133-

Un bourg plein de vie, sans touristes à l’horizon…

29-2018-04-07-128-

Pour admirer ces beaux bateaux…

30-2018-04-07-163-

Et l’incroyable désordre apparent que seuls savent créer les pêcheurs…

31-2018-04-07-149-

Parfois à marin à bord…

32-2018-04-07-187-

Le soir pendant les belles saisons, les pêcheurs font griller les sardines le long des quais sur des barbecues de fortune…

Quand vous passez à ces moments-là, l’odeur vous fait obligatoirement saliver…

J’adore les sardines grillées !!!…

33-2018-04-07-199-

Shooté de face, cet armement fait penser parfois à des monstres de science-fiction…

34-2018-04-07-273-

On cherche alors l’œil de la bête…

36-2018-04-07-224-

Il n’y a pas que la palourde à Pellestrina comme en témoigne ces autres bateaux…

40-2018-04-07-171-

Ceux-ci sont spécialisés dans la pêche aux moules, moules, moules…

41-2018-04-07-300-PS-

Car nombreuses sont les moules de bouchot dans la lagune…

Bouchot n’étant ni une île, ni un lieu, comme le croient encore certains, mais une façon d’exercer la mytiliculture, l’élevage des moules…

42-2018-04-07-309-

Deux marins pécheurs sur leur bateau attire mon attention…

45-2018-04-07-319-

Ils sont en train de trier les « Moeche », ces petits crabes en mue qui se font frire et se déguste entièrement, carapace, pattes et pinces comprises…
Un fleuron de la cuisine lagunaire dont tous les vénitiens raffolent…
Leur seul défaut, le prix !…

46-2018-04-07-321-

On pèche aussi au carrelet façon artisanale le long des quais…

48-2018-04-07-336-

49-2018-04-07-342-

Retour vers les maisons colorées et le linge qui sèche…

50-2018-04-07-354-

De toutes petites maisons le long des quais sont surprenantes…

Je n’en connais pas l’origine, il faudra que je me renseigne…

51-2018-04-07-290-

Une autre…

52-2018-04-07-332-

Des petites chapelles, guère plus hautes…

53-2018-04-07-238-

Petite maison rose avec étage…

54-2018-04-07-340-

Cette île de Pellestrina est décidément bien pittoresque avec ses bateaux, ses méthodes de pêche et ses maisons colorées……

55-2018-04-07-287-PS-

Encore une jolie petite chapelle…

56-2018-04-07-381-

Apparemment très fréquentée, elle a tout d’une grande…
Depuis la porte, mon Nikon et moi jetons un coup d’œil rapide et discret à l’intérieur…

57-2018-04-07-387-

Je termine ce reportage illustré par cette image de la proue agressive d’un chalutier contrastant avec le calme et la sérénité de la lagune…

58-2018-04-07-360-

Sous le regard peu amène, il faut l’avouer, d’un couple de « Gabbiani Reale » (goélands), ces habitants à plumes de Pellestrina…

59-2018-04-07-003-

Claudio Boaretto

34 Réponses à “PELLESTRINA, ÎLE DE LAGUNE DE VENISE”

  1. Max dit :

    Superbe reportage, découverte de cette île et de la pêche à la palourde.
    Merci Claudio

  2. Françoise Maire dit :

    Un endroit à découvrir, pour changer de San Marco :-)
    Merci pour ces informations, ça fait envie…

  3. MAP dit :

    Un reportage vraiment très intéressant à Pellestrina ! Flotille, maisons colorées, chapelle, et ce couple de « Gabbiani Reale »!!! Merci beaucoup Claudio de nous faire connaître tous ces coins qui ne sont pas envahis par les touristes !!!

  4. lefranc dit :

    génial, merci! encore un endroit qu’on a eu la joie de découvrir avec vous il y a quelques années! bisous à vs 2! véro et Dan

  5. Jean-Bernard GODMET dit :

    Encore un très beau et bon reportage, bravo Claudio.

  6. nathalie dit :

    ouah ! j’adore la capture des ombres portées et les deux marins sur le bateau.
    tout est vivant, même les bateaux, présentés comme les méchants monstres de ce billet pittoresque.
    merci Claudio!

  7. Jacquinot Pierre dit :

    Claudio une nouvelle fois…un magnifique reportage….superbe Pierre Jacquinot

  8. Jean-Jacques Chiron dit :

    Il y a des moments de tranquillité que l’on retrouve
    dans tous les petits ports de pêche avec le pittoresque
    de chaque heure du jour quel que soit le littoral.

    • Tu as raison, JJC, je suis aussi très attaché à certains ports de pêche breton ou normand, comme Binic où j’ai fait mes premières armes de marin-pécheur (qui est devenu maintenant qu’un port de plaisance) Saint Quay-Portrieux dans la baie de Saint Brieuc ou Port-en-Bessin dans le Calvados…
      :-D :-D :-D

  9. isabelle.fontaine@libero.it dit :

    Quel bon souvenir, je me suis éclatée la panse à Pellestrine!!!!ah ah ah

  10. mireille dit :

    On est tout près de la foule des touristes mais c’est un autre monde. Il y a maintenant plusieurs années que nous ne n’y sommes pas arrétés, traversant seulement pour aller à Chioggia. C’est une bonne idée pour un futur séjour.

    • Excellente idée pour le mois de mai quand vous viendrez Mireille, on a déjà repéré le petit resto sympa sur la foto, le proprio a l’air très sympa et ça s’appelle « Ai Pescatori » Tout un programme !…
      :-D :-D :-D

  11. leneveu dit :

    Merci Claudio

    Que de souvenirs pour aller au marché du poisson avec Papy et Mamy!!!!

    Continue de ns enchanter.

    Bisous à toute la famille

    Gigi

  12. Gabriella dit :

    Jolie promenade printanière. Merci Claudio. Baci. Gabriella

  13. Thierry dit :

    C’est avec amour et humour que ce superbe reportage nous fait découvrir un lieu caché de Venise.
    Le printemps est bien arrivé.Du bleu que du bleu.
    Nous avons hâte de revenir vers vous….pour goûter les Moeche et autres petites merveilles de la Lagune.
    Merci Claudio.

  14. danielle lebel dit :

    je découvre avec ravissement et étonnement cet ile de Venise que je ne connaissais pas et qui garde toute son authenticité ,avec toutes ces petites maisons colorés de pécheurs , ou il ferai bon de vivre..
    Merci Claudio pour ce beau reportage

  15. pierrette Jousse-Pinguet dit :

    Très intéressant reportage « socio-économique » avec comme toujours de très belles photos très bien prises.
    Ce qui m’a le plus interpellé dans les photos des maisons, ce sont les cheminées dont on suit tout le cheminement extérieur à partir de la base du mur jusqu’au toit. Jamais vu ce genre de cheminées ! Intéressant.
    Les touristes pressés ont bien tort de délaisser ces petits trésors….
    Merci Claudio. Et baci de Pierrette

    • le fait qu’il y ait peu de touristes vient aussi du fait que cette île est relativement excentrée par rapport à Venise…
      En pleine saison, on y voit quand-même quelques touristes mais qui viennent de la terre ferme depuis Chioggia…
      :-D :-D :-D

  16. Zaz Chalumeau dit :

    Intéressant reportage avec des engins nautiques qui font vraiment penser à des machines de guerre !
    Question d’une néophyte : la pêche à la drague n’est-elle destructrice pour les fonds marins ?

    • Ce n’est pas ce qu’il y a de meilleur en effet pour les fonds marins…
      Tout dépend de la nature des fonds et des méthodes de pêche à la drague…
      Quand le fond est sablonneux, il n’y a pas trop de risques…
      Mais ces bateaux n’ont pas le droit évidemment de pêcher dans la lagune, il ferait trop de dégâts et détruiraient la flore sous-marine nécessaire à l’équilibre du fragile éco-système lagunaire …
      :-( :-( :-(

  17. Zaz Chalumeau dit :

    Merci pour ces explications pleines de bon sens ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance