ÎLE DE BURANO, LAGUNE NORD DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 24 juillet 2018

Il y a quelques temps, Hugo H, mon artiste-peintre de gendre, me demandait des « foto » des maisons colorées de Burano…

Pas de problème fut ma réponse, convaincu d’en avoir de nombreuses en réserve…

Après consultation de ma « fototek » il m’a fallu déchanter…

Mis à part quelques clichés pris depuis des bateaux ou un hélico, je n’avais pas grand-chose sur les maisons…

En effet, les « foto » les plus récentes datent de janvier 2017, prises avec un objectif Ultra Grand Angle que je venais d’acquérir, mon but étant plutôt de tester l’objectif que de me concentrer sur Burano…

Celles d’avant datent de novembre 2015 où je shootais encore directement en JPEG, donc ce n’est pas moi qui développait les « foto » mais  les algorithmes de mon boitier Nikon de l’époque…

Et les précédentes encore datent de mai 2013 à la qualité trop médiocre car prises avec un ancien smartphone…

En conséquence, je suis donc parti jeudi dernier, 9 juillet 2018, à Burano dans le but de me constituer une petite banque d’images… 

J’ai shooté de 09:30 à 12:00, après ce n’était plus possible, trop de touristes et il commençait à faire très très chaud…

 Résultat : 550 foto prises
J’en ai retenu environ 150, soit une sur cinq ce qui me semble un très bon ratio…

J’en ai sélectionné environ une vingtaine pour ce petit reportage illustré…

1-7-DSC_6563-2

2-14-DSC_6572-2

Le sujet des « foto » étant principalement la « Couleur » …

3-21-DSC_6459

4-20-DSC_6578-2

5-23-DSC_6462

Voilà une de mes préférées en format panoramique…

6-25-DSC_6585-2

J’ai tenté aussi de mettre le moins de touristes possibles sur les « foto » …
En revanche, quand il y avait des autochtones, des « Buranelli », je n’ai pas hésité à shooter…

7-34-DSC_6591-2

8-62-DSC_6605-2

J’ai varié du format portrait…

9-46-DSC_6522

Au format paysage…

10-68-DSC_6587-PS

11-71-DSC_6599-PS

12-81-DSC_6613-2

13-79-DSC_6625

Encore une de mes « foto » préférées avec ces deux couleurs complémentaires…

14-86-DSC_6644-PS

Les « Buranelli » ont obligation de repeindre leur maison au moins une fois tous les 2 ans…

En voici un pinceau à la main, tout en haut son échelle…

15-40-DSC_6502-PS

Je ne pouvais pas rater la dentellière sur le pas de sa porte cousant le fameux « point de Burano » …

16-93-DSC_6670

Ainsi que le pêcheur réparant ses filets…

17-99-DSC_6695

Un « Sotoportego » …

18-141-DSC_6831

S’il y a de l’eau et des canaux à Burano, il y a aussi des arbres et de la verdure…

19-114-DSC_6745

Et des « calle » étroites comme à Venise…

20-149-DSC_6855

Touristes se prenant en « foto » devant les murs colorés, mais je rappelle que le sujet principal est la « Couleur » …

21-139-DSC_6826

Autant pour la mamie partant en courses…

22-152-DSC_6863

Nous terminerons sur ce canal débouchant sur la lagune…

23-124-DSC_6638-2

Pour les plus curieux désirant absolument voir la totalité des 150 clichés de ma petite banque d’images ou pour les fans de Burano, vous pouvez soit cliquer sur le lien ci-après soit le copier/coller …
Vous y verrez parfois les mêmes lieux mais avec des cadrages différents…

https://lightroom.adobe.com/shares/afaea99f5ebf4746b959779e82a78498

J’espère que Hugo H sera satisfait…

Claudio Boaretto

 

28 Réponses à “ÎLE DE BURANO, LAGUNE NORD DE VENISE”

  1. Jean Pierre Ryf dit :

    Beau reportage! Moi qui suis allé plus de trois fois a Burano je me suis retrouvé tout a fait et à voir les photos on se croit dans les rues de ce village. Bon choix d’avoir évité les touristes et je n’ai jamais vu ce lieu aussi tranquille.

  2. Rachid BARNAT dit :

    Quelle palette d’artiste : des couleurs à couper le souffle !

  3. Thierry dit :

    Que de couleur,typicité de Burano.Ton choix n’a pas été facile parmi tes 550 clichés…
    Il faut espérer que Hugo pourra lui faire le bon choix….
    Comme tu le dis ,il faut visiter de très bonne heure,sinon,c’et la foule assurée….
    Merci pour ce bel arc-en-ciel.

  4. Hugo dit :

    Oh que oui mon Claudio que je suis content ! Ta moisson de couleurs est parfaitement réussie !

  5. MAP dit :

    Merci pour ce super reportage. Burano est toujours aussi belle et pleine de couleurs éclatantes ! Je l’ai visitée avec mon compagnon il y a bien longtemps et j’en garde une souvenir ébloui !!!! Nul doute que Hugo va être inspiré !!!!!! Oh que c’est BEAU !!!!!

  6. Gabriella dit :

    J’ai beau connaître presque par cœur Burano, tes photos sont superbes et restituent bien cette ambiance si particulière quand on a la chance d’y être sans les touristes. Je viens en septembre puis en novembre, j’aurai donc des périodes de presque solitude. Baci et bravo. Gabriella

  7. alain hamon dit :

    beau travail Capitaine !

  8. mireille dit :

    Pour de la couleur, c’est de la couleur!!!!
    On a beau le savoir, c’est toujours soufflant de voir ces éclats et ces juxtapositions, tellement osées qu’on les croirait irréelles.
    Heureusement que notre photographe préféré est présent pour mettre en évidence ces clichés typiques et souvent mal connus.
    Merci et toujours bravo.

  9. Max dit :

    Du très beau travail, à travers tes photos je retrouve le Burano que j’ai visité plusieurs fois, c’est le pays des couleurs et quand tu regardes toutes ces photos c’est comme si tu marchais dans les rues de cette magnifique île.
    Merci pour cette visite guidée Claudio.
    Amitiés Max

  10. Jean-Claude dit :

    Tes fotos apportent une fraîcheur salutaire en ces temps de grande chaleur chez nous.
    Bravo

  11. pierrette dit :

    Magnifique, comme habituellement. Merci mille fois pour ce fabuleux voyage haut en couleur alors que je suis tranquillement assise devant mon écran !
    Lors d’un précédent reportage, je m’étais étonnée des conduits de cheminée en extérieur, qui ressortent des murs, même des façades parfois. Y a t-il une raison spéciale à cela ? Exiguïté des parcelles donc optimiser le plus possible la surface intérieure ??
    Je me suis régalée de ces terrasses en bois construites sur le toit de certaines maisons….
    Les habitants ont l’obligation de repeindre tous les 2 ans. Tant mieux car avec l’humidité et l’air marin, les maisons sont très abimées. La peinture cache misère rend beau ce qui autrement serait totalement vétuste d’aspect. L’état ou la région donnent-ils des subventions pour la peinture comme cela se fait en France dans certains lieux touristiques pour éviter justement une vision vétuste ?
    Merci encore.
    J’ai engrangé beaucoup de tes nombreux et si beaux reportages pour les longues soirées d’hiver où il n’y a rien de bien à la télé.
    Bises.
    Pierrette

    • Merci Pierrette pour ton long commentaire…
      je vais essayer de répondre dans l’ordre…
      Les cheminées qui ressortent, je ne pense pas qu’il y ait une raison particulière, disons que c’est une manière de construire que l’on remarque aussi sur la terre ferme dans tout le Veneto… L’exiguïté des parcelles n’a rien à voir…
      Les terrasses en bois s’appellent des « Altane »… Là en revanche comme de nombreuses maisons vénitiennes n’avaient pas de jardin, faute de place, ils construisirent ces Altane pour profiter de l’espace extérieur et du soleil, en particulier pour sécher les cheveux des femmes et obtenir ce blond vénitien…
      Pour la peinture, l’humidité et l’air marin n’ont rien à voir, pas de misère à cacher, ces maisons sont saines… à l’origine les marins ont peint leurs maisons de couleur vives afin de les reconnaître dans la brume et le brouillard, très dense en automne et hiver dans cette partie de la lagune nord…
      Les habitants de Burano continue de peindre leur maison tous les ans car c’est devenu un attrait touristique indéniable, cette île étant la plus visitée de la Lagune…
      :-D :-D :-D

  12. pierrette dit :

    Ah oui, j’ai oublié de remercier aussi le pendant de nos bâtiments de France, qui laisse à Burano et ailleurs, le libre choix des couleurs, sans aucune restriction. Résultat : lumière et joie de vivre !! J’adore…. en France particulièrement là où je suis dans le sud, c’est tout un bazar pour changer la couleur de la façade d’un immeuble ou de sa maison. Tout ou presque est interdit et on se retrouve avec des immeubles ou des maisons aux couleurs pisseuses et tristes à mourir. Ca me fait enrager que l’on brise ainsi les ailes à la créativité….

    • Détrompe toi, Pierrette, c’est la « Sovrintendenza » culturelle, (que l’on peut comparer aux « DRAC » régionales en France « direction regionale des affaires culturelle ») qui surveille les couleurs… Les habitants n’ont pas le droit de changer la couleur de leur maison qui doit obligatoirement rester la couleur d’origine…
      De ce fait, chaque fois que j’ai vu les habitants repeindre leur maison à Burano, j’ai toujours vu repeindre en rouge les maisons rouge, en bleu les maisons bleues, etc…
      Et pas de subvention, tous les frais sont à la charge des propriétaire…
      en revanche si la peinture n’est pas renouvelée, je crois qu’ils peuvent s’attirer des sanctions, mais je vais me renseigner sur ce point…
      :-D :-D :-D

  13. FOLLIARD dit :

    Sublime, Claudio !
    Je n’avais jamais vu l’île ainsi.
    À très bientôt,
    Melaine

  14. Malo dit :

    Super belles couleurs !!! Félicitations au photographe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance