• Accueil
  • > Archives pour octobre 2018

LE ROCHER DE HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 23 octobre 2018

01-DSC_6292

Huile sur toile d’un mètre de long sur 40 cm de large…

Hugo H nous emmène encore en voyage dans les pays lointains…
Nous partons pour l’Indonésie dans l’archipel de Raja Ampat…

Voici la présentation poétique de l’œuvre écrite par l’artiste lui-même :

« Aujourd’hui le ciel est couvert. Une nappe de nuages aux reflets jaunes diffuse une lumière homogène sur le paysage. La mer est d’un calme inhabituel. La surface de l’eau brille comme le ciel. C’est un miroir. »

« L’ouest de l’île de Waigeo se délite en une multitude de rochers dont les plus petits sont supportés par une colonne de calcaire immergée, relativement fine. Ils semblent posés en équilibre à la surface de l’eau. »

« Il n’y a pas un bruit. C’est le calme absolu. Le temps semble suspendu. Cette quiétude inspire une profonde sérénité. Une parenthèse dans le temps qui vous change la vie comme seuls les plus beaux paysages savent vous offrir. »

Pour ceux qui n’ont pas le privilège de suivre « l’Atelier de Hugo H » sur WhatsApp, je vous propose une récap avec un retour dans le temps qui vous permettra de suivre l’évolution de cette œuvre…

Le 17 aout 2018 Hugo nous dit

« Vous aimez les îles flottantes ?
Moi aussi ! Avant de me lancer sur une toile de 40×100 j’ai fait de petits essais pour évaluer les teintes à utiliser. » …

02-2018-08-07 1-2

« Et voilà comment j’ai pris possession de la toile très vite, avec de gros pinceaux, pour tester l’ambiance. » …

03-2018-08-07 2-2

Le 5 septembre…

« Bon, petite séance avant-hier pour rendre le ciel plus convaincant. Si si, il y avait quelques tout petits moutons blancs sous une nappe bien plus haute. »

04-2018-09-05-2

Le 9 septembre…

« Avec deux heures pour moi ce matin, j’ai repris le paysage en partant du fond, pour établir les bonnes teintes et leur reflet, définir la ligne des montagnes…
Le sujet principal, le gros rocher, reste fantomatique en comparaison. J’ai juste souligné sa base pour avoir le noir en référence.
La prochaine séance lui sera dédiée, en évitant cette fois d’utiliser le bleu quasi omniprésent ici. » …

05-2018-09-09-2

« J’avais promis de ne pas utiliser de bleu, je n’ai pas tenu parole. Le bleu outremer est véritablement omniprésent ici, même au premier plan. C’est d’ailleurs étonnant comme on n’a pas la sensation du bleu en regardant la scène, sachant qu’il est pratiquement partout…
J’avais promis de rendre sa masse au rocher du premier plan. Voilà. Ça c’est fait.
Je pense devoir aller encore plus loin, avec plus de noir. La végétation qui couvre le roc est juste ébauchée sur son pourtour en contrejour. Il faudra lui donner du relief.
Donc, au programme de la prochaine séance : du vert relativement soutenu et du noir…
et puis ce devrait être tout à part quelques détails à la surface de l’eau ! » …

06-2018-09-15-2

Le 17 septembre…

 « Je pensais finir le rocher en une séance de plus… en fait non.
Ça y est, on le voit (presque) comme il est, avec la végétation et tout…
Il reste des choses à régler cependant. Comme disait Alain Chabat : c’est bien mais pas top ! Allez, encore une dernière séance !
Je me suis fait une liste des dernières touches nécessaires : en m’y prenant bien, il est possible de tout faire d’un coup. » …

07-2018-09-17-2

Le 29 septembre…

« Il ne reste plus qu’à signer. » …

08-DSC_6292-PS

Cette œuvre n’est pas à vendre car elle fait désormais partie d’une collection privée au Luxembourg…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 14 Commentaires »

« VATICAN CHAPELS » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 22 octobre 2018

Dans le cadre de la Biennale d’Architecture de Venise, le « Saint Siège », participant pour la première fois à cette exposition, présente son « pavillon » intitulé « Vatican Chapels » …

Pour ce faire, le Vatican a demandé à une dizaine d’architectes, de pays et de foi diverses, de concevoir et bâtir une dizaine de chapelles résolument modernes dans la zone boisée de l’île de « San Giorgio Maggiore » afin de créer un parcours visuel et théologique…

C’est ce parcours que nous allons suivre aujourd’hui…

01-DSC_0073-PS

Mais ne pensez pas que par ce reportage je veuille faire l’apologie du Vatican ou Saint Siège, loin de là…
L’intérêt à mon niveau n’est qu’architectural et artistique, surtout pas religieux, parole d’anticlérical forcené…

Chaque architecte a eu droit à une surface de bâtiment maximale de 60 mètres carrés n’incluant qu’un lutrin et un autel à l’intérieur de la chapelle. Les chapelles sont transportables et destinées à être réédifiées dans les différents villages italiens récemment dévastés par les tremblements de terre…

 « Ce projet est inspiré de la Cappella nel bosco (la Chapelle dans le bois), œuvre conçue par l’architecte suédois Gunnar Asplund dans les années 1920, près du cimetière de Stockholm, a indiqué dans un communiqué le Conseil pontifical pour la Culture, instigateur de cette participation du Saint-Siège à la Biennale. »

Ce sont exactement 11 chapelles que nous avons dénombré dans le parcours boisé de « San Giorgio » …

À droite de cette vue aérienne, nous visualisons la partie boisée de « San Giorgio Maggiore », cette petite île située dans le bassin de « San Marco » juste en face du Palais des Doges…

02-Capture d'écran 2018-10-18 16.36.06

J’ai shooté les chapelles au fur et à mesure de notre parcours (et non dans l’ordre de la première carte publiée dans ce billet)…
Allez, je vous emmène en promenade…

La première chapelle que nous rencontrons est celle de l’architecte australien Sean Godsell…

Sur chaque panneau nous pouvons lire le nom de l’architecte et dessous, le nom de la société ou l’entreprise chargée de bâtir la structure…

003-DSC_0087-2

Une tour en acier boulonnée sur des capuchons de pieux qui sont fixés eux-mêmes sur des pieux en bois similaires à ceux utilisés historiquement dans Venise…

004-DSC_0086

L’autel est placé directement sous la tour, sur une plate-forme surélevée au-dessus du sol…

005-DSC_0083

La deuxième chapelle de Smiljan Radic, architecte chilien d’origine croate…

006-DSC_0094-PS-2

Inspirée des chapelles tribales chiliennes que l’on trouve au bord des routes et des chemins où des personnes en deuil déposent des fleurs et des bougies pour les disparus…

007a-DSC_0110

Petit bâti conique, avec ses murs minces composés de 8 plaques de béton armé assemblées dans lesquels sont incorporés du film plastique à bulles qui donne cet aspect particulier….  

007b-DSC_0095-PS

Le toit en verre stratifié…

008-DSC_0097-Panorama-2

La troisième chapelle de Francesco Cellini, architecte italien, de Rome…

009-DSC_0116-2

Cellini a choisi de dématérialiser les murs pour que le bâtiment soit ouvert, aéré et imprégné par les bois environnants…
Horizontalement, un corps parallélépipède définit deux espaces, tandis qu’un transept central le traverse perpendiculairement…

010-DSC_0120

« Le revêtement en grès cérame couvre à la fois l’intérieur et l’extérieur de la structure en acier, dalles fines en grès laminé, avec des textures inspirées par le fer couvrant les côtés vers le jardin, tandis que les dalles blanches brillantes créent des intérieurs purs et sereins » …

011-DSC_0117

La quatrième chapelle de Ricardo Flores et Eva Prats, architectes espagnols, de Barcelone…

012-DSC_0126-2

Intitulée « La Chapelle du Matin », son nom tient du fait qu’elle est positionnée au point le plus à l’est de l’île, de façon à être la première chapelle touchée par la lumière du jour. Un des trous circulaires est, en effet, positionné pour laisser passer les premiers rayons du soleil dans l’espace couvert.
Elle se profile comme un mur parallèle au chemin… Au centre par une ouverture en arc invite le visiteur à se détourner de son chemin pour explorer l’inconnu qui se cache derrière le mur…

013-DSC_0122-PS

Une fois passée cette ouverture, on entre dans une petite clairière, tandis que l’épaisseur de la paroi ouvre une petite cavité couverte, accessible en gravissant trois marches…

Sa forme particulière rappelle les chapelles ouvertes de l’Amérique latine, probablement dérivées des temples indigènes anciens…

014-DSC_0132

Cinquième chapelle de Francesco Magnani et Traudy Pelzel, architectes vénitiens…

015-DSC_0144-2

Cette chapelle s’inspire directement de la « Woodland Chapel » construite en 1920 par l’architecte Gunnar Asplund au Cimetière Woodland de Stockholm, thème du pavillon du Saint Siège…

016-DSC_0151-PS

Pour ce projet, le fabricant designer italien ALPI a développé un matériau : le Xilo 2.0 utilisé pour couvrir toutes les surfaces de l’édifice. Les extérieurs seront couverts de 9000 bardeaux avec le motif en bois Xilo 2.0 « Planked Grey » …

017-DSC_0135

Véritable lieu d’orientation et de rencontre, à l’intérieur, la chapelle accueillera une exposition de dessins de Gunnar Asplund, accompagnée de documents et de maquettes illustrant le concept et la construction de la chapelle d’origine…

018-DSC_0140

Notre sixième chapelle est celle de Terunobu Fujimori, architecte et historien japonais de l’architecture…

019-DSC_0160-2

Au centre du projet, il y a le symbole de la croix qui, dans la culture japonaise, distingue sans équivoque le christianisme depuis son arrivée au Japon au XVIe siècle. En fait, une petite croix suffit sur le toit d’un édifice anonyme pour le qualifier de chapelle chrétienne.

L’architecte a donc décidé de l’intégrer et d’en faire un élément essentiel du bâtiment. 

020-DSC_0158

À l’intérieur, Le regard est immédiatement attiré par la croix centrale recouverte au centre de feuilles dorées. Le mur blanc autour est recouvert de fragments de charbon, pour la faire ressortir encore plus.  Le poteau central continue au-delà du toit, créant l’autre croix que nous avons aperçue sur le dessus de la chapelle…

021-DSC_0161

La septième chapelle que nous rencontrons est celle de Javier Corvolàn, architecte paraguayen…

022-DSC_0181-2

Au premier coup d’œil, j’ai cru que c’était un OVNI style soucoupe volante atterrie…

La structure, qui semble suspendue, a la forme d’un cylindre privé des bases. Elle n’a qu’un seul appui, un pieu que Corvalán compare à la « bricolà » qui délimite les chenaux de la lagune. Ce cercle fait référence à l’espace circulaire central de la chapelle d’Asplund et a la même taille. Quant au support, celui-ci devait être en bois, mais pour des raisons de simplification il est construit en acier…

023-DSC_0175

La croix qui surplombe l’ensemble est particulière : « C’est comme la croix de San Marco », rapporte l’architecte…

024-DSC_0185

Huitième chapelle de Norman Foster, baron Foster of Thames Bank, architecte britannique…

025-DSC_0186-2

La chapelle de Foster a commencé avec une terrasse en bois et trois croix symboliques enveloppées par des lattes de bois formant un voile attaché à la structure créant un espace ombragé … 

026-DSC_0191

Vue de l’autre côté avec la terrasse-autel en bout de la structure…

027-DSC_0192

Terrasse-autel d’où l’on peut admirer la lagune…

028-DSC_0196-PS

Neuvième chapelle de Andrew Berman architecte américain de New York…

029-DSC_0207-2

Vue de l’arrière, une structure voulue simple avec des matériaux de base comme pour les hangars…

030-DSC_0202

Toutes les surfaces extérieures sont revêtues de polycarbonate translucide. L’intérieur est doublé de contreplaqué peint en noir. 

031-DSC_0204

Dixième et pénultième chapelle de Eduardo Souto de Moura, architecte portugais…

032-DSC_0220-2

Ce qu’il en dit : « non, ce n’est pas une chapelle, pas un sanctuaire et en aucun cas une tombe. C’est simplement un endroit entouré de quatre murs de pierre… L’entrée est protégée par un arbre que nous avons conservé. »

033-DSC_0218

Une autre pierre au centre pourrait être l’autel tandis que des rebords des deux côtés permettent aux visiteurs de s’asseoir et de se reposer, voire de prier…
Je remarque aussi la croix au fond à gauche, donc il a beau dire que ce n’est pas une chapelle mais ça lui ressemble fort…

034-DSC_0225

La onzième et dernière chapelle de Carla Juaçaba, architecte brésilienne…

035-DSC_0233-2

Une chapelle réduite à sa plus simple expression…

Quatre poutres en acier inoxydables posées sur 7 plots de béton…

Deux poutres forment la croix, une troisième un banc pour s’asseoir, reliée à la croix par la quatrième poutre…

036-DSC_0235

J’ai dû attendre le départ des visiteurs pour faire un cliché de plus près…

Cette chapelle disparaissant dans l’environnement aurait presque ma préférence…

Remarquons la croix posée à l’envers…

037-DSC_0243

Une jolie promenade pour des œuvres insolites dans un endroit magnifique…

Un dernier coup d’œil depuis San Giorgio sur la lagune d’où nous pouvons apercevoir la façade du célèbre Palace hôtel Cipriani…

038-DSC_0107-Panorama

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : musées & expos & monuments | 20 Commentaires »

L’EXPOSITION « HOMO FABER » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 6 octobre 2018

« Homo Faber » est la première grande exposition dédiée à la maîtrise artisanale dans toute l’Europe…

Un événement culturel international qui entend valoriser les métiers d’art contemporains et traditionnels et leur interférence avec le monde du « Design » …

Un voyage à la découverte de l’excellence avec la possibilité de rencontrer in situ les maîtres d’art européens…

Cette superbe exposition s’est déroulée du 14 au 30 septembre 2018 à Venise, sur l’île de San Giorgio Maggiore…

Voici le plan de l’île où les endroits numérotés désignent les espaces d’exposition…
Le public n’a pas accès à la grande partie verte (en bas à droite du plan) comprenant le théâtre de verdure, il faudra qu’un jour je trouve le moyen de le visiter…

000-DSC_5937-PS

La « foto » aérienne de Google Earth est plus parlante…
La flèche rouge indique l’entrée principale de l’exposition par où nous pénétrons…

001-Capture d'écran 2018-10-03 11.47.48-PS-2

Si l’exposition est magnifique, le lieu choisi est tout autant superbe…

Nous arrivons immédiatement dans le premier cloître

002-DSC_5919

Avec la vue depuis le jardin intérieur de l’arrière de l’église palladienne et du haut du campanile de San Giorgio …

003-DSC_5900

Le jardin intérieur du cloître avec ses haies taillées…

004-DSC_6071

Le sujet de ce premier espace, ce sont les « foto » de Susanna Pozzoli exposées sur les murs du cloître, « foto » qui nous conduisent dans les coulisses des boutiques de 21 maîtres artisans de Venise et de Vénétie…

005-DSC_5916

« Fotografier » des « foto » m’a toujours semblé absurde…
Bien qu’elles soient magnifiques je me suis plutôt intéressé aux techniques photographiques de l’auteure qu’aux sujets même de ses « foto », passion oblige …

006-DSC_5917

Le second cloître attenant au premier…

007-DSC_5931-Panorama-PS

Donnant une ambiance toute particulière à cette exposition de « foto » …

008-DSC_5924

Juste après les deux cloîtres, comme on le distingue sur la « foto » aérienne, se trouve le labyrinthe…

009-DSC_5936-Panorama-PS

Le mur végétal n’est pas bien haut, approximativement un mètre vingt ou un mètre trente, mais ne diminue en rien la complexité du dédale…

010-DSC_5933

Nous montons au premier étage d’un des cloîtres pour l’espace intitulé « Talento Naturale » où est exposée une collection originale d’objets en bois conçus par les étudiants de la « Creative Academy » sous la direction de « EligoStudio » et réalisés par le maître ébéniste Giordano Vigano et le maitre tourneur sur bois Carlo Meloni…

Comme ces petites boites à bijoux composés de diverses essences de bois rares et précieux et inspirés de l’architecture italienne…

011a-DSC_5940

011b-DSC_5942

Il est à noter la présentation originale de ces objets dans une salle à la lumière tamisée, sur des plaques d’acier encastrées dans des troncs de bois…

011c-DSC_5943

Des boites, des chandeliers et même une mini planche de skate…

012-DSC_5950

L’espace suivant « Creativity & Craftsmanship » est tout aussi original…

014-DSC_5974

La présentation muséographique à l’aide de grands cônes sombres pointant la lumière sur les pièces exposées est spectaculaire…

015-DSC_6000-Panorama

Ce que l’on nous dit :

« Découvrons ce qui se produit de la rencontre entre la maestria de 8 artisans extraordinaires et de 8 célèbres designer internationaux…
Une collection d’objets d’art exclusivement créés pour Homo Faber » …

Quelques exemples :

Indoor / Outdoor. Open House…

017-DSC_6006

« Une structure en bois entièrement recouverte de mosaïque… Comme un tabernacle en forme de maison, mosaïque de marbre et de pierre diffère de l’intérieur en mosaïque d’or légèrement polie par Giulio Candussio, mosaïste et Ugo La Pietra, designer » …

018-DSC_5994

Starry Pyramid
« Pyramide étoilée placée sur une base en bois. Les quatre faces sont couvertes en cuir. Une LED à l’intérieur donne la lumière filtrée par les trous en forme d’étoile sur les faces de la pyramide, par Pere Ventura Sala, travail sur cuir et Tusquets Blanca, Designer » …

019-DSC_5983

Un autre salle un autre espace :
« Fondation Bettencourt Schueller »

« L’excellence de l’artisanat français vu à travers l’activité de la Fondation Bettencourt Schueller, un monde fait d’œuvres qui expriment un savoir-faire unique. » …

Sellettes…
La fonction des Sellettes (supports) est de présenter, exposer des objets. Composées de feuilles de liège et d’or, elles juxtaposent deux matériaux antinomiques, l’un modeste et naturel, l’autre précieux et rare…

Aux yeux des concepteurs elles symbolisent la beauté du monde et le talent des hommes…

Les étudiants, reconnaissables à leur tablier, expliquent aux visiteurs la fabrication méticuleuse des pièces…
Ici chaque morceau de liège a été travaillé de manière à ne pas remarquer leur assemblage…

020-DSC_6051-PS

Empreinte…
La 1ère de ces deux petites commodes est en bois d’ébène, acajou, ardoise, cuir non traité…
La 2nde en carton, matériau composite, aluminium, poudre de caillou, acajou, caoutchouc…

Ces deux pièces sont des copies de petites commodes de style Art Déco… Tandis que les originaux auraient été faits en utilisant des matériaux précieux, l’interprétation de l’ébéniste Ludovic Avenel ajoute une note contemporaine en juxtaposant les matériaux nobles avec plus de matériaux « modestes » tel le carton, l’aluminium et le caoutchouc…

021-DSC_6041

Deux Triangles…
Sculpture en verre…

Ces deux triangles en verre sont formés de blocs de verre optique fondus… Les côtés opaques des triangles diffèrent fortement du verre immaculé et transparent qu’ils entourent…
Ces deux sculptures font partie d’une série intitulée « Formes brèves » du sculpteur Bernard Dejonghe dont le travail prévoit de ramener des formes à leur essence…

Le résultat est bluffant, on a l’impression que les triangles sont vides tellement le verre intérieur est transparent… Il faut mettre le nez dessus pour s’apercevoir que ce sont deux blocs de verre plein…

022-DSC_6043

Passons dans la salle « Singular Talents », talents rares où, quand il y pénètre, le visiteur est montré du doigt par une main géante…

023a-DSC_6058

À l’intérieur des court-métrages feront découvrir les ateliers extraordinaires d’une douzaine de maîtres d’art dont le travail peut être considéré comme rare, si ce n’est unique… 3 de ces films peuvent être vécu en réalité virtuelle…

023b-DSC_6061

Au sortir de la salle, un coup d’œil sur le majestueux escalier monumental qu’il est impossible de cadrer en son entier même en combinant 2 foto comme ci-dessous…

024-DSC_6093-Panorama

Je suis tout autant en admiration des extérieurs…

025-DSC_6096

026-DSC_6095

Nous arrivons dans l’immense espace numéro 9 :
« Best of Europ » …

Un voyage au cœur de l’artisanat européen contemporain avec les artistes-artisans et leurs œuvres…

Plusieurs centaines d’objets exposés allant du cuir espagnol à la céramique italienne, de la porcelaine française à l’osier irlandais ou au verre allemand…

027-DSC_6102

Certains artisans et maîtres d’art sont présents…

Ce ne sont pas toujours les mêmes, ils alternent à chaque journée de l’exposition…

Le travail du cuir de l’italien Stefano Conticelli qui nous explique comment il imperméabilise le cuir qu’il traite…

028-DSC_6106

Une parure en cuir pour le guidon d’une vespa comme nous le verrons un peu plus tard…

029-DSC_6114

Chausse-pieds et cuillères en bois du Norvégien Stian Korntved Ruud…

030-DSC_6120

La française Sylvie Deschamps et l’art antique de la broderie du fil d’or… Nommée maître d’art en 2010…
Je suis particulièrement sensible à ce titre puisque mon frère ainé, Renato Boaretto, fut l’un des premiers maîtres d’art nommé par le ministère de la culture en 1995…

031-DSC_6122

Une autre française, Stéphanie Millet, artisan tabletier travaillant la nacre…

032-DSC_6128

Le britannique Sam Elgar, sculpteur sur pierre…

033-DSC_6130

La sculpture sur papier de la suédoise Cecilia Levy… 

034-DSC_6137

Quelques œuvres exposées sans la présence aujourd’hui de leurs créateurs…

Testone…
La tête iconique du David de Michael Ange avec une minuscule femme en porcelaine s’abritant à l’intérieur, de l’italien Andrea Salvatori…

035-DSC_6139

J’arrête pour cet espace car nous aurions pu y passer l’entière journée…

Un autre espace particulier intitulé « Whorkshop Exclusive » en anglais et « Mestieri in Movimento » en italien, soit deux appellations différentes, l’italienne me semblant la plus pertinente…

Des œuvres extraordinaires se réalisent également dans les officines mécaniques, disons-le simplement, les garages…
Des maitres artisans qui construisent, réparent, restaurent chaque moyen de transport : auto, moto, bicyclette et même hélicoptère…

Mon regard se porte automatiquement sur les motos…
Motos vintages montées par l’espagnol David Borras (alias El Solitario) …

036-DSC_6152

Deux Ferrari restaurées par Carlo Bonini…

037a-DSC_6148

Carlo Bonini restaure des automobiles depuis plus de 30 ans…Son garage est basé à Cadelbosco di Sopra, petite ville de la région Reggio Emilia…

037b-DSC_6185

L’italien Sergio Bortoluz fabrique carrément des hélicoptères…

038-DSC_6153

Avec 25 ans d’expérience, il fonde sa société, Konner S.R.L., en 2002 et développe son produit clé, l’hélicoptère biplace K1…

039-DSC_6158

Nous retrouvons les vespas « habillées de cuir » par le maître artisan Stefano Conticelli que nous avions vu précédemment…

040-DSC_6160

Beaucoup d’autres créations dans sa boutique :
“Bottega Conticelli”
Ctr. Torraccia – 05013 Castel Giorgio (TR) …

041-DSC_6167

Un fabricant monégasque de vélos électriques , Stajvelo…

042-DSC_6170

Nous sommes restés longtemps à discuter avec lui…
il nous a présenté en détail l’éco-vélo RV1, magnifique vélo, fait main, sans chaines, une sélection rigoureuse des matériaux, 100 kms d’autonomie, 7000€ le vélo quand même…

043-DSC_6181

Le dernier espace que nous partagerons aujourd’hui de cette immense exposition s’intitule « Fashion Inside and Out » …
Une installation dans l’ancienne piscine Gandini…

045-DSC_6190-Panorama

Une présentation très originale…

046-DSC_6197-Panorama

Comme je n’y connais pas grand-chose en mode voilà ce qui se dit sur un mannequin pris au hasard de cette « mostra » …

« Wig for Chanel dress »
« Pour accompagner ces robes à la finition complexe conçues par Karl Lagerfeld pour Chanel, Angelo Seminara a créé deux coupes de cheveux en chignons. Une conception très simple et minimale à l’avant contraste avec l’augmentation du volume vers le dos. Trois techniques différentes ont été employée pour créer ces perruques en osier » …

047a-DSC_6216

Bon ben, focus sur les perruques…

047b-DSC_6218-PS

Moult mannequins en robes, jupes, chemisiers et pantalons que je saurais vous détailler ici…

049-DSC_6232

En revanche j’ai bien aimé les mannequins nageurs de cette piscine avec des coiffures représentant l’eau …

050-DSC_6229

Celui-ci nage sur le dos…

« Les coiffures de ces nageurs ont été commandées par Judith Clark et faites par Stephen Jones pour l’Homo Faber. Ces coiffures en plastique, moulées à la main, sont reliées à une cagoule cousue à la machine fabriquée en coton et en cuir. Chaque pièce a pris environ 21 heures pour sa fabrication. » …

051-DSC_6231

Ainsi se termine ce long reportage sur cette fabuleuse exposition Homo Faber qu’il n’aurait pas fallu rater, aussi bien pour l’exceptionnel artisanat d’art que nous avons pu approcher et appréhender que pour la découverte de ces lieux magnifiques, la plupart du temps fermés au public…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : musées & expos & monuments | 14 Commentaires »

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance