BALADES BELLILOISES, épisode 6/6

Posté par Claudio Boaretto le 16 janvier 2019

6ème, et « ultimo », et court épisode, juste pour publier une fin à nos Balades Belliloises…

En effet, final de notre séjour, c’est le départ de Belle-Isle, il est 11:30 du matin, nous sommes déjà sur le pont supérieur du bateau…
Depuis tribord, nous contemplons une dernière fois Palais et sa rampe d’embarquement où arrivent les automobiles qui veulent rejoindre le « Continent », expression des iliens bellilois tandis que les insulaires vénitiens parlent de « Terre ferme », subtilités de langage…

91 2019-01-02 684

Aujourd’hui le soleil s’éclate sur les murs de la citadelle de Vauban et, pour la première fois depuis notre arrivée, le ciel est bien bleu…
Le climat breton est décidément bien malicieux à notre égard, parole de « fotograf » …

92 2019-01-02 682-Panorama

L’échauguette alors se détache sur l’azur des cieux…

93 2019-01-02 680

Amarré au pied des fortifications, le « Bangor », ferry sur lequel nous sommes arrivés il y a quelques jours…

94 2019-01-02 679

Depuis le bâbord du bateau nous regardons le port de Palais…

95 2019-01-02 677

Avec ses pontons mobiles…
il est recommandé d’avoir le pied marin pour déambuler sur ces instables pontons…

96 2019-01-02 686

La porte sur l’océan…

97 2019-01-02 692

Ca y est, notre bateau s’est mis en mouvement, nous allons quitter le port…

98 2019-01-02 695

Nous venons de franchir les deux balises tribord et bâbord matérialisant l’entrée du port…

99 2019-01-02 698

Et laissons derrière nous Palais sous un radieux soleil…

100 2019-01-02 702

Dans quelques minutes, Belle-Isle ne sera plus qu’un trait de terre entre ciel et océan…

102 2019-01-02 709

Ce soir nous serons à Paris avant que de retourner bientôt à Venise…
Ainsi se terminent nos belles « Balades Belliloises » …

Claudio Boaretto

11 Réponses à “BALADES BELLILOISES, épisode 6/6”

  1. Jean-Jacques Chiron dit :

    Ta ballade sur cette île fut formidable, avec un autre point de vue
    par rapport aux divers reportages vus à la télévision. Tu as dû repartir
    iodé comme une huitre. En complément je t’envoie un poème intitulé « Escapade bretonne ».

    • Merci Jean-Jacques…
      Je publie ce poème dans cette réponse afin que tous puissent profiter de ton talent et ta maîtrise des règles de l’art de la versification…
      ESCAPADE BRETONNE

      Sur l’horizon, l’éther empreint d’azur grisé
      Semble puiser le bleu d’une houle notoire.
      Par la force du vent au reflet d’alizé,
      L’écume vient blanchir le bas d’un promontoire.

      Une fine bruine enfante un arc-en-ciel
      Et se mêle aux embruns où la vague se brise.
      Dans la moiteur du soir aux arômes de miel,
      L’humide instant fugace essaime son emprise.

      Sous l’ambre pur des cieux dans le jour finissant,
      Liée en prime au flux de frêles perséides
      Comme à l’éclat discret du sélène croissant,
      L’onde s’orne sans fin de plissements fluides.

      Ineffable trésor d’un éternel amer
      Caressé par les flots imprégnés d’émeraudes,
      Sainte plage livrée au vouloir de la mer,
      J’en ressens la douceur pareille aux chants de laudes !
      Jean-Jacques CHIRON
      :-D :-D :-D

  2. Thierry dit :

    Ce n’est qu’un au revoir…cette balade se termine sous le soleil (enfin).
    Un petit périple fort sympathique.L’année prochaine vous serez chez vous,
    pour les « Vieux ados »…cela promet des « scoops » pour les fotos.
    A presto Claudio et Evelyne…..

  3. Ludmilla Gocar dit :

    Je suis belge et j’ai epousé un italien (presque venitien, arrivé a l’âge de 11 ans), nous vivons a Venise depuis 13 ans puis nous sommes installés au Lido depuis 6 ans…
    Mes parents ont une maison à Belle-Ile oú j’ai passé toutes mes vacances d’ado, que de souvenirs avec tes belles photos, merci! Helas plus personne de la famille ne va à Belle-île donc la maison est en vente…

  4. mireille dit :

    Finies ces petites vacances, retour au bercail.
    Merci de nous en avoir fait profiter, c’est toujours un plaisir de voir tes photos. Tu as un oeil de pro pour trouver les bons cadrages et les meilleurs lumières, par toutes les météos. Vous avez fini sous le soleil, confirmant la tradition, qu’il y a toujours un moment de beau temps en Bretagne.

  5. Décidément mes reportages illustrés sur Belle-Île en Mer semblent inspirer les poètes lorrains…
    Voici celui que m’envoie Bernard Appel…

    BELLE-ILE EN MER

    Belle-île en mer,
    Belle-île fière,
    île lumière,
    soupçon de terre
    le nez en l’air.

    Belle-Ile en ciel
    en bleu pastel :
    la sentinelle.
    Femme éternelle :
    la ritournelle.

    Belle-Ile en plage,
    petits nuages
    sans bagages,
    le cœur bien sage
    comme une image.

    Belle-Ile en bruine,
    soir qui crachine,
    odeurs marines,
    pensées chagrines,
    doute qui mine.

    Belle-Ile en mouettes
    sur vaguelettes ;
    une silhouette
    tellement fluette…
    Pleure pas poète !

    Belle-Ile austère,
    dentelle pierre.
    La vue se perd…
    Les solitaires
    se désespèrent.

    Belle-Ile en brume,
    les rochers fument,
    frissons d’écume.
    La pensée plume
    soudain s’enrhume.

    Belle-Ile en voile
    peinte sur toile.
    Lève le voile
    rêveur d’étoiles,
    tu es si pâle !

    Belle-Ile en vagues,
    la vague élague
    les pensées vagues
    et puis les nargue
    et puis les largue

    Belle-Ile en roches,
    l’écume approche
    et puis s’accroche…
    Mains dans les poches
    ça s’effiloche.

    Belle-Ile amère
    c’est quand la mer
    est en colère.
    Savoir se taire
    même quand on perd.

    Belle-Ile au port
    et tout au bord
    un sémaphore
    qui parle encore
    de vieux remords.

    Belle-Ile attente.
    Les oiseaux mentent.
    Nuit de tourmente.
    Valse si lente
    pour une absente.

    Belle-Ile étrave.
    Pleurs sans entraves.
    L’espoir épave.
    Ce n’est pas grave :
    La vague lave.

    Belle-Ile au vent,
    le cœur boitant,
    seul si souvent
    et cependant
    toujours vivant.

    Belle-Ile en mer,
    tant de lumière
    sur tes lisières !
    Terre ! Terre !
    Le monde espère !

    :-D :-D :-D

  6. Zaz Chalumeau dit :

    Pas du tout étonnée que tes reportages aient influencé mes amis poètes Jean-Jacques et Bernard dont les poèmes, si différents dans le style et pourtant l’un et l’autre vecteurs d’émotion, ont fait jaillir quelques perles dans mes yeux.
    Coup de coeur pour les pontons mobiles et, au loin, les majestueux pins parasol !
    Un grand merci pour cette série de reportages sur cette Bretagne si belle, si sauvage et si attachante.
    Allez hop ! assez rêvé ! Au boulot ! :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance