PUERTO NATALES, 22 H 55 de HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 9 février 2019

Le troisième tableau de la série petits formats sur la Patagonie…

PUERTO 0 NATALES, 22 H 55

« Puerto Natales, 22 h 55 » …
Huile sur support cartonné et entoilé (10x15cm) …

Comme de coutume, la parole est à l’artiste pour nous expliquer la genèse de l’œuvre :

« Premier soir à Puerto Natales, par plus de 51 degrés de latitude sud.
Début décembre, c’est le printemps austral : le soleil se couche à peine avant 23 heures !
C’est tellement fou que les éclairages publics sont déjà allumés avant la nuit noire.
Une ambiance entre chien et loup qui rend la ville belle et exotique… »

Du coup, ça change des couleurs que nous avons l’habitude de voir ici, à Venise…

« Le ciel tire au vert, les nuages sont violacés.
L’eau du golfe brille encore un peu à l’horizon, contrairement au continent.
L’éclairage urbain souligne les rues d’un éclat orangé.
Juste devant nous, un atelier utilise probablement des tubes fluorescents de teinte verte.
Une fenêtre sur son toit reflète la lueur déclinante du ciel.

Un tout petit format juste pour m’essayer à ces lumières inhabituelles. » …

La première esquisse de ce tout petit essai de vue du crépuscule en Patagonie
« Juste pour tester » nous dit Hugo…

PUERTO 1 NATALES, 22 H 55

« Premier jet de couleurs.
Encore incomplet et donc pas équilibré…
La lumière dans l’atelier au premier plan est jaune blafarde. Les éclairages publics derrière sont jaune/orange »

PUERTO 2 NATALES, 22 H 55

Toile terminée le 31 janvier…

PUERTO 0 NATALES, 22 H 55

Les éventuels amateurs pourront acquérir cette toile pour 150€, tarif établi selon la dernière cotation officielle de l’artiste…

Claudio Boaretto

6 Réponses à “PUERTO NATALES, 22 H 55 de HUGO H”

  1. Thierry dit :

    De très jolies couleurs,subtil rendu des éclairages publics.
    Merci Hugo pour ce voyage au bout de la terre.

  2. Hugo dit :

    MERCI THIERRY !

  3. Michel Khalanski dit :

    Des trois tableaux, c’est celui que je préfère. Un exemple de fausse banalité; il faut avoir le coup d’oeil de Hopper pour saisir le potentiel de beauté d’un tel sujet. Bravo Hugo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance