DÉCLINAISON DU COUCHER DE SOLEIL SUR LA LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 10 février 2019

Ce reportage illustré est dédié à mon amie Zaz, poète et écrivaine, raffolant des couchers de soleil…

Vendredi dernier, sur l’initiative de Gino, « fotograf » professionnel,

1-1 2019-02-08 166

Et en compagnie de 3 amies drivées par Gino, le « maestro », nous nous sommes donné rendez-vous en fin d’après-midi pour un shooting du coucher de soleil sur la lagune…

1-2 2019-02-08 156-PS

L’occasion pour moi de décliner les différentes phases du « Tramonto » (coucher de soleil en italien) car un coucher de soleil ne se « fotografie » pas en 2 minutes…

En effet, j’ai souvent remarqué que les personnes munies d’un appareil foto, reflex ou hybride ou compact ou, le plus souvent, d’un téléphone, s’arrêtaient 4 à 5 minutes voire 10, prenaient quelques clichés du « Tramonto » et sitôt que le soleil disparaissait à l’horizon, ces « fotografs » d’un soir abandonnaient les lieux et continuaient leur chemin…

Erreur fatale car les lumières, les couleurs et les reflets une fois le soleil disparu sont tout aussi spectaculaires…

17:11

Exactement à ma montre radio-contrôlée quand je prends le premier cliché des couleurs chaudes du « Tramonto » …

En premier plan les filets et nasses des pêcheurs…

1-3 2019-02-08 123

17:13

Les nuages provoquent dans le ciel des stries qui ne sont pas pour me déplaire…

2 2019-02-08 128

17:14

Je bouge sur la rive pour déplacer les points de force de mes images afin d’éviter toute monotonie avec un petit format en 16×9 pour voir ce que ça donne…

3 2019-02-08 129

17:15

Je préfère revenir au format original 2×3…

Vous avez remarqué que les filets ne sont plus ceux des deux premières « foto » …

La lumière du soleil se fait plus vive, il s’en faudrait de peu pour qu’elle soit cramée, mais elle n’y est pas, dixit mon histogramme…

4 2019-02-08 137

17:18

Ah ! le cercle solaire apparaît quelques instants et incendie la lagune…
Le format portrait se prête bien à ce cliché…

5 2019-02-08 147

17:19

Mais j’ai un faible pour le format paysage…

Le soleil descendant rapidement va de nouveau se cacher…

6 2019-02-08 151

17:20

Mais il va réapparaître

7 2019-02-08 152

17:22:17

Le voici, magnifique cercle rouge transperçant les nuages…

8 2019-02-08 154

Quelques secondes pour le capturer en format portrait…

17:22:31

9 2019-02-08 155

17:24

Dans quelques instants, le soleil va disparaître définitivement…

10 2019-02-08 162-PS

17 :31

Soleil disparu, incendie maîtrisé

C’est à ce moment-là en général que tous les « fotografs » d’un soir disparaissent également…

11 2019-02-08 176-Panorama

Maintenant, il faut savoir attendre les reflets bleus, les reflets mauves, les reflets roses…

17:34

L’heure bleue s’annonce timidement…

J’en profite pour prendre plusieurs « foto » qui me serviront à créer le panorama que voilà :

12 2019-02-08 177-Panorama

17:43:05

L’heure bleue est maintenant bien présente…

Je suis toujours en panorama…

13 2019-02-08 191-Panorama

17:43:52

Mais la clarté du soleil résiste et s’obstine à garder la place…

14 2019-02-08 199

17:47:08

Les couleurs sont maintenant assez dingues…
Nous en avons une sacrée variété…
Le fond du ciel encore clair passe du presqu’encore bleu au vert au jaune à l’orange… Les nuages sont entre bleu et violet. El la lumière du soleil rouge violacé…

15 2019-02-08 206

17:47:34

Ca se confirme sur ce panorama crée avec deux foto…

16 2019-02-08 208-Panorama

17:48

Cette foto est la plus folle…
Elle semble plus claire que les deux précédentes alors que les réglages et le temps de pose (1 seconde) sont les mêmes…

Nous avons maintenant une dominante rose car la surface de l’eau est illuminée du reflet des nuages, éclairés par en dessous par un soleil déjà couché…

17 2019-02-08 210

18:03

Les reflets rose ont disparu…

Le couchant tire ses dernières cartouches…

18 2019-02-08 234

Quelques minutes plus tard, le manteau nocturne va bientôt recouvrir la lagune…

Il est temps de ranger le matériel….

19 2019-02-08 233

Ce « Tramonto » lagunaire que nous avons suivi avec intérêt aura duré une heure…

Quel excellent moment…

Claudio Boaretto

37 Réponses à “DÉCLINAISON DU COUCHER DE SOLEIL SUR LA LAGUNE DE VENISE”

  1. mireille dit :

    Superbe, quelle patience et quelle expérience, et quel matériel pour saisir toutes ces nuances. On les croirait presque irréelles, et pourtant….

    • Chère Belle-soeur, je vois que tu te lèves tôt le matin et que tu jettes un œil sur mon blog, car je n’avais pas encore envoyer le mailing sur cet article…
      Tu le recevras aujourd’hui…
      Grand merci Mireille pour ton matinal commentaire…
      :-D :-D :-D

  2. Zaz Chalumeau dit :

    Claudio, que dire ? Les mots me manquent… Tout d’abord cette dédicace et cet envoi privé en avant-première me touchent énormément.
    Quant aux images… J’ai dû attendre un peu avant de pouvoir taper ces mots car mes yeux étaient pleins de larmes. Je ne refoule jamais ces larmes (si tant est que je le puisse…) car ce sont de bonnes larmes d’émotion saine.
    Je suis comme toi, je m’attarde après la disparition du soleil, non pas pour shooter encore quelques clichés, mais pour laisser l’émotion s’évacuer. Souvent, c’est Monique qui me tire par la manche ou Hella qui se manifeste pour ramener sur Terre…
    Encore un grand merci pour ce merveilleux reportage. Je ne suis pas très assidue en ce moment, mais à l’intitulé de ton mail, je n’ai pu résister et j’ai ainsi commencé ma journée en ta compagnie.

  3. Jean-Bernard GODMET dit :

    Salut Claudio, Je dirais exactement comme Zaz, la beauté et l’émotion de tes tof’s Waooouh!!!! 50% sont magnifiques et le reste est sublime.
    Encore bravo, bisous à vous deux.
    JB

  4. Thierry dit :

    Il très difficile de donner son ressenti suite à l’éloge donné par Zaz.Que dire de plus.Claudio c’est de l’art photographique.
    Tout est présent,la lumière,les couleurs,le lieu,et ce bleu cher à mon cœur…je dirais plus,ces bleus.
    Merci Claudio pour ta patience et ces sublimes clichés.

  5. Rachid BARNAT dit :

    Le résultat est magnifique. Celles de 17h 24 et de 17h 48 ont quelque chose de plus ! Merci, cela donne toujours envie de revoir Venise.

  6. alain hamon dit :

    très belles images, bravo

  7. Serge Beyer dit :

    Sublime !
    Bien beau travail de fotograf mais qui ne fixe que que ce que le cœur et le regard savent auparavant percevoir…
    J’adore l’idée que le soleil puisse ainsi narguer les filets, les nasses, sans jamais y être prisonnier…
    C’est un peu devant de tels moments qu’on en arrive à écrire:
    Tu vois comme le jour prend son temps pour mourir,
    Ne ferlant qu’à regret la grand-voile incarnate.
    Dans un ultime ris il ramasse à la hâte
    Les rêves écorchés, les peines à guérir….
    ;-)

    • Tu vois comme le jour prend son temps pour mourir,
      Ne ferlant qu’à regret la grand-voile incarnate.
      Dans un ultime ris il ramasse à la hâte
      Les rêves écorchés, les peines à guérir….

      Ce sont tes vers qui sont sublimes, Serge, et j’y suis sensible…
      Merci…
      :-D :-D :-D

      • Zaz Chalumeau dit :

        Ce qui serait chouette, ce serait un livre de photos de Claudio illustrées par des vers de Serge ou l’inverse… Au cas où, je suis déjà cliente !

        • Il faudrait déjà trouver un éditeur intéressé qui finance le projet, si projet il y a, sinon ça risque de nous coûter des sous…
          Hé oui, je suis bassement matérialiste, car avec la retraite que m’octroie la république française ça limite forcement mes ambitions…
          :-( :-( :-(

  8. Jean Pierre Ryf dit :

    Encore de merveilleuses photos. Là encore je verrai bien un agrandissement de certaines d’entre elles mais il me faut être raisonnable. Je continuerai de les admirer sur le blog. J’ai fais écouvrir votre blog a quelques amis amoureux de Venise:ils sont enchantés.

  9. MAP dit :

    OHHHHHHHHH !!! J’en reste sans voix !!!!! C’est MAGNIFIQUE !!!!!!!!!!!!!!!! Une très belle surprise que tu as faite à Zaz !!!!

  10. Peneau dit :

    Bonjour Claudio,
    Merci pour ces images que je découvre au lever du soleil ici ! Quelles couleurs et quelle métamorphose ! Merci de nous faire partager le temps et sa durée dans ce qui s’y prête souvent difficilement…les photos.
    Quelques clichés sublimes en outre.

    Merci et à bientôt.
    Nous venons à Venise en avril.
    A 4 cette fois, le petit dernier ayant 2 ans…

  11. celine dit :

    Affolant …. Sublime …. Merci Claudio je vais me souvenir de ne pas quitter un lieu rapidement à la tombée du soleil , bonne leçon .. Merci encore pour ce magnifique partage .. Bisous à vous 2

    • Merci Céline pour ton commentaire…
      Tu auras au moins appris un petit truc…
      Il faut aussi savoir que si les premières foto peuvent se prendre à main levée, aussitôt le soleil couché il est indispensable de mettre l’appareil sur trépied car il faut alors rallonger les temps d’exposition…
      :-D :-D :-D

  12. danielle lebel dit :

    C,est du grand Art ! cette palette se couleurs est vraiment sublime !!
    Bravo Claudio et Merci

  13. Hugo dit :

    Magnifique ! Je sais que l’exercice de regarder le soleil droit dans les yeux est difficile, surtout pour une machine photographique qui écrase facilement toutes les ombres vers le noir pour garder la couleur de la lumière… ici, rien de tel, notre coyote sait conserver les nuances dans les tons clairs aussi bien que dans les foncés… il sait aussi patienter jusqu’à la lumière qui dépasse le rouge (ceci au fameux Gino également, non?)… merveilleux ! et j’ajouterai une mention spéciale aux formats verticaux qui démontrent la capacité de notre fotograf préféré à simplifier le sujet au maximum pour lui donner sa force ! Exactement comme il faut faire pour un dessin. Bravo coyote bravo, c’est du bon travail et c’est également pédagogique ! Mon cher coyote, tu viens de nous livrer un hommage à dame nature digne des crépuscules qui illuminent notre lagune bien plate et aquatique si souvent : un festival de couleurs, un feu d’artifice !

  14. nathalie dit :

    bravo Claudio, c’est jol! je vais t’envoyer un jour ma troisième fille (Isabelle) qui, lassée de créer des saveurs dans une cuisine de chef, vient de s’inscrire dans une école de photo!
    Mention spéciale aux commentaires d’Hugo que je partage totalement: c’est cela, il n’y a pas que la technique, il y a l’oeil du cadreur, la composition est le talent du raconteur d’images!

    • Merci Nathalie, mais je ne sais plus comment répondre à cette avalanche de compliments…
      Si Isabelle est inscrite dans une école de foto c’est plutôt elle qui pourra m’en apprendre car tout ce que je sais ou fait je ne l’ai appris de que manière empirique…
      :-D :-( :-D :-( :-D :-(

  15. Zaz Chalumeau dit :

    Là en revanche, je suis très très fan !!!!! J’ai déjà eu l’occasion d’exprimer mon émotion puisque, une fois n’est pas coutume, j’ai découvert ce reportage en temps réel !
    Je suis comme toi, je reste encore longtemps après la disparition du soleil, bien après que Monique ait rengainé son appareil photo, car à chaque fois, j’ai besoin d’un peu de temps pour me « remettre » d’une telle beauté. Comme les vagues qui se fracassent sur les rochers, un coucher de soleil est toujours pareil et pourtant tellement différent à chaque fois et toujours chargé d’une très grande émotion.
    J’ai donc redécouvert ces photos avec un grand bonheur ! tu vois, c’est l’avantage d’avoir pris du retard dans la découverte de tes reportages. J’ai eu deux fois le même plaisir ! Encore merci, Claudio ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance