EXPOSITION « PERSONAL STRUCTURES » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 12 juin 2019

Dans le cadre de la Biennale d’Art Contemporain, « L’European Cultural Center » organise l’exposition « Personal Structures » dans différents lieux à Venise…

Curieux comme je suis, j’ai cherché à savoir ce qu’était exactement cet « European Cultural Center »…
Voilà ce que j’ai trouvé :

« Le Centre Culturel Européen (CEC) est un lieu de réflexion, de recherche et de création, de rencontres interdisciplinaires, de ressources et d’expérimentation. En tant que lieu en perpétuel mouvement, outre présenter des projets finalisés, le CEC va plus loin et présente des projets qui interagissent fortement entre les différentes pratiques créatives, la ville, les participants et les visiteurs du monde entier. »

« RÉSEAU ET PARTENAIRES
Le CEC est géré par la Fondation du Centre Culturel Européen et collabore avec plusieurs conservateurs européens: réseaux européens, universités, fondations, conservateurs, festivals, initiatives privées et institutions scientifiques et culturelles
 »

Voilà pour la petite histoire, revenons à l’exposition et sa présentation :

« L’exposition présente une large sélection d’œuvres d’artistes, de photographes, de sculpteurs et de projets d’institutions académiques de renommée internationale, illustrant les différentes réflexions subjectives sur les sujets du « temps, de l’espace et de l’existence» et sur le concept d’identité. »

Plusieurs lieux abritent ces expositions à Venise et en particulier, pour ce qui nous intéresse, aux jardins de la « Marinaressa » dans le « sestiere » de « Castello »…
Les fidèles visiteurs de ce site connaissent bien maintenant la « Marinaressa » sur la rive des Sept Martyrs…

1 2019-06-10 253-PS

Elle est entourée de deux jardins, à gauche et à droite…
L’exposition occupe ces deux jardins…

Aujourd’hui nous visitons le jardin de droite, le jardin de gauche sera pour un prochain article…

2 2019-06-10 162

Entrons dans le vif du sujet…

Une sculpture intitulée « Talktime » de Kumari Nahappan, une singapourienne qui nous présente une « conversation » entre 2 piments géants en bronze…

À défaut de piquer la bouche, ça pique les yeux…
Ça flashe et j’aime bien…

4 2019-06-10 46

« Pepper, la montée et la chute de Venise » de Barbo Raen Thomassen, artiste norvégienne…
Sculpture en granit (perle émeraude et granit du fjord d’IDDE)…

« PEPPER était l’épice qui a fait de Venise une ville puissante dans le 14ème siècle – et cela a provoqué la chute de la ville en 1497, lorsque Vasco de Gama a découvert la route maritime vers l’Inde, et le Portugal a repris le commerce. À son apogée, Venise a importé plus de 400 tonnes de poivre par an. Pepper était l’épice la plus recherchée d’Europe, un symbole de statut dans la cuisine, pour ceux qui pouvaient se le permettre
Sous une loupe, le poivre révèle des dépressions intéressantes, des motifs structurels et tactiles ».

6 2019-06-10 35

« Otto » de l’artiste allemande Manuela Mollwitz…
Un teckel, même en acier, je ne pouvais pas le rater…

8 2019-06-10 38

« We don’t really need this », en français « On n’a pas vraiment besoin de ça », œuvre provocatrice de l’artiste australien autochtone Richard Bell, représentant le pavillon australien entouré de chaines… Ce serait une contestation de l’esprit colonisateur…

10 2019-06-10 49

« L’étranger » de Jean-Marc Hunt, plasticien guadeloupéen…
« C’est un pied de nez à l’histoire coloniale qui ne nous considérait pas comme un peuple, des hommes » commente Jean-Marc Hunt…

12 2019-06-10 56

« Dialogue Intercontinental » de Carioca Mazeredo, artiste brésilien…

« La plus récente série d’œuvres du sculpteur Carioca Mazeredo est intitulée Diálogo et a été lancée en 2005, l’année où l’artiste a fermé l’un des cycles créatifs de sa trajectoire et a commencé un autre, sans précédent, qui est né de ses expériences personnelles et des possibilités constructives dans le domaine de la sculpture. La nouvelle série est une articulation de modules égaux dans l’espace. Le module est un signe visuel qui représente schématiquement une bouche. D’où l’idée de conversation, de dialogue, d’interaction entre l’œuvre et son environnement immédiat, de communication entre l’œuvre et le public, de flux entre l’artiste et le monde. Dans le même temps, l’artiste assume l’œuvre d’art comme un travail de construction: manuel, formel, sémiotique et conceptuel. »
Heureusement que j’ai trouvé cette explication sur le Web car au premier « rabord » l’œuvre était pour moi absconse…

« Il y a dans le travail de Mazeredo, outre une belle générosité et une énergie vitale, une inclination indéniable au bonheur, baignée de lumière et de ferveur. »
Heu, ça me semble un poil exagéré, lol…

14 2019-06-10 59

« Moscream » de Olga Lomaka, artiste britannique…

J’ai voulu en savoir plus et j’ai trouvé sur le Web ce commentaire de l’artiste :

« La sculpture intitulée «MOSCREAM» a été créée sous la forme de la glace la plus populaire de Russie. Dans mon travail, j’ai combiné des images d’un dôme représentant un symbole de l’architecture traditionnelle russe avec un cornet de crème glacée emblématique. Ce lien visuel entre la forme du dôme de la cathédrale Saint-Basile, l’édifice le plus reconnaissable de Moscou, et la principale délicatesse de l’été à travers le prisme du style pop’art englobe les vraies valeurs de la société russe, la culture spirituelle à préserver et protéger, malgré les tendances de l’ère de la consommation. J’essayais de souligner que même dans les objets les plus quotidiens et les plus ordinaires, tout le monde voit en premier lieu ce qu’il veut voir. »

« La sculpture a été commandée par le Musée de Moscou spécialement pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018, afin de montrer l’esprit de la ville. Elle a été exposée dans la cour du musée pendant la Coupe du Monde. »

16 2019-06-10 65

Il est vrai qu’un des dômes de la cathédrale Sainte Basile a cette forme et cette couleur comme en témoigne cette foto récupérée sur le Web…

17 Catedral-San-Basilio-Moscu-1-1004x1024

« Colorful flowering TREE » de George Tobolowsky, artiste étatsunien…
Objets trouvés en acier recyclé et acier inoxydable, peints…

18 2019-06-10 68

Détail…

19 2019-06-10 68

Du même auteur : « Moutain springs sculpture studio, Texas colorful sustainable flower series »…

21 2019-06-10 75

Détails…

« George Tobolowsky crée des sculptures en acier et en acier inoxydable en soudant ensemble des «objets trouvés», des pièces de machine jetées au rebut, des pièces industrielles et de la ferraille ». 

22 2019-06-10 75

« Il laisse les formes originales des pièces d’acier mises au rebut déterminer la forme de chaque sculpture en équilibrant ses compositions avec chaque «objet trouvé» ou morceau de ferraille. »

23 2019-06-10 75

Photos de peintures par Tristan Vyskoc, artiste français…

Aiguille du Midi,
Mont-Blanc vue du lac de Combal,
Aiguille de Triolet,
Mer de Glace…

25 2019-06-10 80

« Sophia – the poesy of beauty » de Mercedes & Franziska Welte – NONOS Gallery, artistes autrichiennes…
Toutes ces œuvres sont difficiles à « fotografier » en extérieur, de nombreux éléments comme la verdure, les arbres, les bâtiments, viennent perturber la lecture du sujet… De plus comme je suis en ouverture maxi à f/2.8 avec une focale de 24mm, je ne peux pas plus flouter mes arrière-plans…

30 2019-06-10 91

Détail…

« Les sculptures incarnent une féminité surnaturelle et naturelle avec une expression forte de la liberté. »
Matières utilisées ,métal, carbone, exposy-résine, pigments…

31 2019-06-10 92

« The Sphere 3D spectrum » de Clifton Mahangoe, artiste néerlandais…
Poudre de diamant, fibre de verre, résine, pied métal, Ledlight…

L’œuvre m’a laissé perplexe, j’ai donc cherché une explication sur le Web :

« Le travail de Clifton Mahangoe consiste en des installations dans lesquelles il accorde une grande attention au calme. L’artiste a un intérêt profond pour la spiritualité, les énergies et l’effet méditatif des phénomènes naturels. 

Dans The Sphere 3D Spectrum,  Clifton Mahangoe a magistralement appliqué la technologie pour créer une expérience méditative pour le public. La réponse du spectateur fait également partie intégrante du travail. Clifton Mahangoe souhaite attirer l’attention des gens, les rassembler, contribuer à leur prise de conscience de la vie sur cette planète et leur permettre de ressentir l’autorité sur leur environnement. »
Mouais, pas convaincu mézigue…

33 2019-06-10 97

Je préfère le travail des artistes autrichiennes de la galerie Nonos…
Cette œuvre s’intitule « Ensemble of Joy »…

35 2019-06-10 107

J’ai tenté de la shooter sur un autre angle afin que la lecture soit moins perturbée…

36 2019-06-10 102

Détail…

37 2019-06-10 101

« Metamorphosis » de l’artiste iranien Masoud Akhavanjam…
Acier inoxydable et bronze…

« La métamorphose (207 cm x 80 cm) fournit un commentaire sur la société, suggérant cette fois que l’humanité doit travailler ensemble pour atteindre le plus grand bien. Trois figures peuvent être déchiffrées dans la sculpture: un taureau, un éléphant et un cerf. Cette combinaison est inspirée par les figures mythiques persanes de l’empire achéménide d’Iran datant d’environ 500 ans av JC. En combinant des bêtes puissantes avec des proies plus petites, l’artiste raconte comment une coexistence harmonique peut être réalisée si tout le monde pratique la tolérance, quelles que soient les différences. »

39 2019-06-10 109

Détail…

40 2019-06-10 109

Du même artiste « Dilemma of man »…

« Le dilemme de l’homme (400 cm x 246 cm) est un portrait de la lutte entre le bien et le mal. Une figure humaine est représentée avec une paire d’ailes. Une des ailes est une magnifique structure à plumes – l’aile de l’ange, tandis que l’autre prend l’aspect d’une chauve-souris – celle du diable. Le travail évoque la métaphore du diable sur l’épaule et de l’ange sur l’autre, et le conflit de choix quotidiens entre le bien et le mal. Pour Akhavanjam, ce sont les membres influents de la société et ceux dont les décisions ont un impact considérable sur l’humanité. Le personnage est confronté à ce dilemme: choisir ce qui est facile ou faux, ou ce qui est difficile, désintéressé et bon. » 

43 2019-06-10 120

Détail…

44 2019-06-10 120

« Douceur » de Maritta Winter, artiste allemande/Suisse…
Aluminium laqué…

L’artiste explique :

« Dans mon travail artistique, je me concentre sur la ligne et la forme – leur charisme positif/impact sur l’environnement est important pour moi. Des formes aux courbes dynamiques, mais aussi des lignes puissantes devraient toucher le spectateur, le détourner du quotidien et l’inviter au dialogue.

Je parle d’émotions matérialisées dans mes œuvres alors que j’essaie de tirer de nouvelles émotions présentes. Ce que je suis et ce que je ressens prend forme dans la sculpture. Dans la nature, l’architecture et la musique, je trouve des sources d’inspiration pour le pouvoir, l’élégance et l’harmonie, que j’interprète dans mes œuvres. La dynamique du mouvement expérimenté dans la danse elle-même influence mon travail et donne aux œuvres une certaine légèreté et élégance »
C.Q.F.D. …

46 2019-06-10 133

« Hey you » de Anton Kerscher, artiste allemande…
Carrés en acier soudés et traités au plasma…

« Dans cent ans, tout sera fini! – Dans cent ans, il n’y aura plus de vie humaine sur terre. – Pourquoi?? » La sculpture en métal Hey You, d’Anton Kerscher, pointe du doigt chacun, parce que chacun de nous est responsable du réchauffement climatique, qui change continuellement la planète et la rendra inhabitable pour l’humanité. La figure, qui semble déjà se dissoudre petit à petit, se dresse sur un hémisphère déformé qui continue de se briser sous le poids du pied – notre terre. Des questions autocritiques se posent: combien de fois je consomme des ressources naturelles et que puis-je faire pour protéger le climat de la Terre? »

Cette explication m’agrée plus que la précédente…

48 2019-06-10 135

Détail…

49 2019-06-10 136-PS

« Kalterer See » de Georg Loewit, artiste autrichien…
Aluminium brossé…

« Dans les Giardini Marinaressa se trouve la grande silhouette en aluminium « Kalterer See », une femme plantureuse avec un pneu de natation volumineux. La dame se concentre presque de manière exemplaire sur l’international transculturel du tourisme de masse. Mais cela constitue également un point d’exclamation pour le joyau en voie de disparition de la culture mondiale : Venise.

S’il met la figurine sur un piédestal, alors que le champion olympique s’est élevé au piédestal il y a deux mille ans, Loewit ne sert plus de propagande ni de culte. Une telle intronisation ironique aboutit plutôt à une critique sociale subtile. »

50 2019-06-10 142-PS

« Politics of dialogue: the Merry-Go-Round » de Nadim Karam, artiste Libanais…
Installation d’art cinétique, Mixed Media…

52 2019-06-10 125

Le sujet étant encore perturbé par l’environnement je vais le shooter avec la lagune en arrière-plan…

55 2019-06-10 147

C’est une sorte de manège sur une musique de fête foraine… Les différents éléments tournent en rond tout en montant et descendant…
Très sympa à regarder…

56 2019-06-10 149

D’autant plus quand on connait la symbolique de l’installation…

« L’œuvre est un jeu paradoxal sur un carrousel, une scène théâtrale contemporaine jouant sur la répétition. Au diapason de la musique fête foraine, les figures plaquées d’or, tournant sur une plate-forme surélevée, semblent négocier leurs positions démocratiquement en s’engageant dans le dialogue. Tournant en rond, le dialogue piégé devient inefficace.
Avec l’absurdité ludique, ce travail aborde les mécanismes de puissance d’une communication dans une ère d’hyper connectivité »

57 2019-06-10 151

Mise à part 2 ou 3 œuvres qui m’ont laissé perplexe, j’ai, dans l’ensemble, bien aimé cette exposition…

Second article demain avec les œuvres, à mon goût encore plus sympas, exposées dans la partie gauche des jardins de la « Marinaressa »…

Claudio Boaretto

10 Réponses à “EXPOSITION « PERSONAL STRUCTURES » À VENISE”

  1. Thierry dit :

    Ça pique (superbe oeuvre en bronze pour les piments).Très beaux travail.Toutes ces œuvres sont très différentes mais oh combien « artistiques » et c’est le but.
    Les œuvres « Hey you » et « Douceur » sont sublimes.
    Attendons demain et merci Claudio pour ces belles foto.

  2. Max dit :

    Belle expo, une grande variété de sculpture très différentes les unes des autres. C’est très interessants et tes commentaires aides à comprendre l’oeuvre et le choix de l’artiste.
    Merci Claudio

  3. Martine (Mina) RAIBALDI dit :

    J’y amènerai pour ce côté là mon petit fils en octobre. Une manière ludique de rencontrer l’art contemporain pour un gamine de 5 ans et demi.
    Nette préférence personnelle pour l’autre côté, avec les personnages aux grands pieds et les oeuvres toujours aussi réalistes de Carole Feuermann. Salut de Nice. Mina

  4. mireille dit :

    La Biennale est toujours l’occasion de voir des oeuvres surprenantes. Heureusement qu’il y a l’explication, car la symbolique n’est pas toujours évidente.Globalement, j’aime bien, et le cadre dans la verdure est sympa
    .

    • les expositions de « l’European Cultural Center » sont collatérales à la Biennale, outre les jardins de la Marinaressa, les palais vénitiens Michiel, Bembo et Mora abritent les autres expositions de l’ECC…
      :-D :-D :-D

  5. Anton Kerscher dit :

    Hallo
    Habe Ihren Beitrag zu meiner Sculptur « hey you » in Venedig bei der Biennale gelesen. Vielen Dank fuer Ihren Kommentar.
    Best regards ANTON KERSCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance