LES PETITS « FRATICELLI » SONT NÉS SUR LA PLAGE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 30 juin 2019

Période intense que ce mois de juin 2019 pour le « reporter-fotograf » de mon blog qui n’est « Tôtre » que « Môa-M’aime »…

Au risque de vous lasser avec mes reportages, je ne peux passer sous silence la naissance sur la plage du Lido de Venise des petits « Fraticelli » (Sterne naine) dont la population est en régression…
Naissances qui sont la récompense de tous les efforts des membres bénévoles de la LIPU du Lido (Ligue Italienne de Protection des Oiseaux dont je suis adhérent) en réservant, clôturant, protégeant et surveillant des zones de nidification sur la grève vénitienne… Quelques reportages « foto » en début d’année illustrent les travaux des bénévoles…
Armé de mon matériel de prédilection pour la foto animalière (Nikon D500 et Tamron G2 150-600) me voici parti à la chasse à l’image…
Chasse relativement difficile vu la méfiance de ces petits oiseaux, méfiance décuplée en période de nidification…

1 2019-06-28 1-PS

Donc interdiction de s’approcher trop près, mais ne pas s’éloigner trop loin pour pouvoir déclencher correctement…

2 2019-06-28 62

Je suis le vol des adultes pour repérer où ils atterrissent…

3 2019-06-28 115

Car vu la fréquence des vols aller-retour entre plage et mer pour nourrir les petits, je sais bien qu’ils sont là mais ne les vois pas encore…

4 2019-06-28 108

Ça y est ! je viens de les capturer dans mon objectif ! …

5 2019-06-28 149

Ces poussins font preuve d’un tel mimétisme que je ne les vois pas à l’œil nu…
Je ne les aperçois qu’à travers mon téléobjectif poussé au maximum, et encore, je n’entrevois que de petites masses informes qui parfois remuent…

6 2019-06-28 186

Même en me repérant aux petits abris de paille installés par la LIPU et à la présence des adultes, une fois sur deux je déclenche presque au hasard…

7 2019-06-28 303

Étant très loin car on ne peut pas se cacher sur la plage, la mise au point sur un poussin relève de l’exploit… Avec un tel mimétisme l’autofocus ne repère rien, donc j’utilise le collimateur central pour le braquer sur de petites ombres informes que je suppose être des oisillons…

8 2019-06-28 327

Ils se confondent autant avec la grève que la paille…
C’est leur arme de défense contre les prédateurs…

9 2019-06-28 386

Parent dedans, bébé dehors…

10 2019-06-28 451

En résumé, je ne vois clairement les poussins qu’au développement de la « foto »…

11 2019-06-28 455

Trois poussins qui se blottissent…

12 2019-06-28 487

Je change de « post »…
Je passe du Nordet au Noroit…

13 2019-06-28 509

Soyez attentif, un poussin à gauche et un autre à l’extrémité droite de l’abri…

14 2019-06-28 516

Un peu plus loin, un parent à gauche surveille le poussin à droite…

15 2019-06-28 530

Les deux parents s’envolent pour aller pêcher et le poussin, à gauche, les regarde…
Si je montre cette « foto » sans explication, la plupart ne verront pas le poussin que l’on peut prendre pour un simple caillou sur la plage…

16 2019-06-28 542

Sans le vouloir, car je ne l’ai pas vu non plus, je dérange une maman « Fratini » (gravelot à collier interrompu) qui couvait non loin de moi…

17 2019-06-28 574

La voilà en position de surveillance…
Les « Fraticelli » et les « Fratini » couvent dans la même zone car les « Fratini », plus petits encore que les « Fraticelli », profitent de la protection de ces derniers qui attaquent sans hésiter tous prédateurs même beaucoup plus gros qu’eux, qu’ils soient Goélands, corneilles mantelées ou faucons crécerelle…

18 2019-06-28 603

Je me sauve rapidement pour laisser tout ce petit monde tranquille, impatient de développer mes « foto » à la casa…
Claudio Boaretto

22 Réponses à “LES PETITS « FRATICELLI » SONT NÉS SUR LA PLAGE DE VENISE”

  1. Thierry dit :

    Un « jeux » de cache cache.Effectivement le mimétisme est surprenant.Ils sont trop mignons….il en faut du courage aux parents.
    Grâce à ta patience et tes connaissances des lieux de pontes,tu nous émerveille toujours avec de superbes clichés.
    Pour les amoureux des oiseaux il y a ici en live des merveilles:
    https://www.vogelbescherming.nl/beleefdelente/kerkuil
    Je ne sais Claudio si j’ai la permission d’indiquer cette adresse,si pas possible tu retire le lien….:-).

  2. michel Khalanski dit :

    C’est la fréquentation des plages par les touristes en été qui menace la reproduction de ces oiseaux (citation de wikipedia ci-dessous), l’action des associations de protection des oiseaux est des plus utiles.

    « Ainsi, la reproduction de l’espèce est rendue difficile dans les zones côtières comme, entre autres, l’Ile d’Oleron où l’augmentation de l’affluence de la population humaine sur les plages en été et le nettoyage mécanisé menacent directement l’habitat des couples nicheurs. Sur le territoire français, l’espèce est classée vulnérables. »

    • C’est tout à fait ça, Michel, la fréquentation humaine et animale, comme les personnes qui lâchent leurs chiens sur la plage qui font de sinistres dégâts end étruisant les oeufs ou bouffant les oisillons…
      C’est la raison pour laquelle la LIPU du Lido a clôturé plusieurs centaines de mètres de plage qui découragent promeneurs et animaux tout en laissant libre le passage sur la rive…
      Et c’est dans ces endroits protégés que naissent fraticelli et fratini…
      :-D :-D :-D

  3. Danielle MOZZICONACCI dit :

    Bravo c’est une merveille de voir ces gracieux oiseaux grâce à vous, j’avoue que parfois je dois prendre mon temps pour apercevoir ce que vous nous signalez, il y en a un que je n’ai pas retrouvé quand les parents s’envolent… il faut dire que je suis « miro » !
    Merci pour le partage
    à bientôt

  4. Mylène Nouvel dit :

    rhooo, comme si nous y étions. Quelle chance de profiter de ces petits moments si intenses
    Bravo pour ces belles photos de ces mignons oisillons. Longue vie pour eux

  5. mireille dit :

    Après tes reportages du printemps, nous attendions la suite. Bravo pour la persévérance et la patience de l’affut, le résultat est trop mignon, ces petites boules de duvet, toutes ébouriffées semblent si fragiles au milieu du sable et des coquillages. J’espère qu’elles ne seront pas dérangées par la horde des vacanciers qui vont fondre sur les plages. Heureusement ce n’est pas dans les zones trop fréquentées.

    • Cette zone de nidification, aux confins nord-est de l’île, est située entre les plages de la Patchuka et du Paradise, cette dernière où nous allons régulièrement…
      Mais les clôtures installées par la Lipu sont respectées par la population vénitienne qui fréquentent ces 2 plages…
      :-D :-D :-D

  6. Dominique dit :

    Bravo Claudio pour ces photos et bienvenue à tous ces petits ! Bises

  7. danielle yap lebel dit :

    Vraiment adorable ;merci Claudio de nous faire partager la beauté et le fragilité du monde des oiseaux

  8. MAP dit :

    Quel BEAU reportage !!! Nous sommes vraiment gâtés de pouvoir observer ces Fraticelli ! Merci Claudio pour la patience dont tu fais preuve ! EXTRA !!!!!

  9. G Boulanger dit :

    Super magnifique!!! Quel voyage privilégié! MERCI CLAUDIO!!!

  10. Zaz Chalumeau dit :

    Que nenni ! Aucune lassitude ! Bien au contraire ! Je ne m’en lasse pas !!! Dommage qu’un seul oisillon ait survécu… Dame Nature est parfois bien cruelle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance