• Accueil
  • > Archives pour juillet 2020

LA « RIVA DI CORINTO » AU LIDO DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 30 juillet 2020

1 2020-07-27 116

Ce vendredi-là, je profitais de quelques courses à faire dans le quartier pour mettre un appareil-foto dans mon vieux 4X4 et m’arrêtais sur la « Rive de Corinthe » pour shooter les lauriers en fleurs…
(Vous n’êtes pas sans savoir que le Lido et Pellestrina sont les deux seules îles lagunaires où existe une circulation routière presque normale…)

2 2020-07-24 23

Après plusieurs semaines de chaleur à 30 degrés le jour, plus de 20 degrés la nuit, un vent de Nordet, la Bora pour ne rien vous cacher, venait  avec bonheur rafraîchir l’atmosphère et un temps pluvieux m’accueillait sur la Rive…
Je me garais sur un espace fort pentu…

3 2020-07-24 21

Autant vous dire que je prenais soin de bien serrer le frein à main et d’enclencher une vitesse car nulle envie que ma vieille « Tuture » fasse un plouf direct dans la lagune…

4 2020-07-24 26

Le temps maussade et ses quelques gouttes de pluie ne m’empêchaient pas de « fotografier » l’enfilade de lauriers fleuris bordant la petite rue longeant la rive…
Un shoot à droite…

5 2020-07-24 1-Modifier

Un shoot à gauche…

6 2020-07-24 52

Depuis la rive, malgré le temps chagrin, je jouissais de la vue privilégiée sur Venise…

7 2020-07-24 11-Modifier

Mais quand le soir je développais mes « foto » je constatais : « trop triste ce ciel gris se reflétant sur la lagune »… Je retournais donc le lendemain à la même heure au même endroit pour reprendre les mêmes « foto » mais sous le soleil…
Quelle différence !…

8 2020-07-27 102-Modifier

À quelques 500 mètres sur mon tribord, tout près du Lido, l’île de « Lazzaretto Vecchio » de 2,5 hectares, en français: « Vieux Lazaret »…
En 1423, la République de Venise créa le premier « Lazaret » de l’Histoire et le principe de la « quarantaine » pour l’isolement des personnes, des animaux et des marchandises provenant principalement des « Mers du Levant »…
Ça nous parle en cette période de pandémie…

9 2020-07-24 10-Modifier

Le « Lazzaretto Vecchio » fut fort utilisé pendant l’épidémie de peste de 1630-1631 et les récentes fouilles permirent de découvrir d’immenses fosses communes pour des milliers de sépultures…
Cette île deviendra bientôt le musée archéologique de Venise…
Foto ensoleillée du lendemain, quand même plus joyeuse…

10 2020-07-27 105

Je tournais mon boitier de plusieurs dizaines de degrés sur bâbord pour capturer dans mon viseur, à 2 kilomètres, l’île de « San Clemente » d’environ 7 hectares…

« L’île fut un refuge pour les Croisés en route vers la Terre Sainte. Une église construite en 1131, suivi d’un monastère où habitèrent divers ordres jusqu’en 1645, quand les moines de l’Ordre camaldule arrivèrent et restaurèrent l’église avec l’aide de la noblesse vénitienne… En 1810 les Camaldules quittèrent l’île qui devint le siège des garnisons militaires pour défendre Venise… de 1873 à 1992 elle se transforma en « Manicomio » (asile de fous)… »

11 2020-07-24 14-Modifier

Depuis 2003 un complexe hôtelier de luxe occupe l’île, le San Clemente Palace Kempinski Venice…
Foto ensoleillée du lendemain…

12 2020-07-27 111

Quelques degrés de plus à bâbord pour découvrir à 3 kilomètres l’ile « Sacca Sessola » aussi connue sous le nom d’île des Roses, (16,03 hectares), la plus jeune des îles de la lagune de Venise mais déjà une histoire bien remplie :

1860/1870 –

L’île créée artificiellement, par l’apport des déblais récupérés lors du creusement des canaux de la gare maritime. Dépendant initialement de l’administration royale, elle fut donnée en 1875 à la ville de Venise.

1898 –

Projet d’établir un hôpital pour les maladies contagieuses endémiques.

1904 –

Certains bâtiments sont rénovés et convertis pour une utilisation hospitalière.

1909 –

fin des travaux de rénovation.

1913 –

La maison du directeur est construite dans le style roman. Les travaux agricoles prennent de l’ampleur. Après la fin de l’épidémie de choléra de 1911, il a été décidé de modifier la destination de la structure.

1914 –

Inauguration de l’hôpital San Marco pour le traitement de la tuberculose pulmonaire, où sont transférés les malades jusque-là admis à Santa Maria della Grazia. Pendant la Première Guerre mondiale, le sanatorium, cependant, est resté fermé, et ne sera rouvert qu’en 1920.

1921 –

Une église est construite en style néo-roman.

1923 –

Construction d’un pavillon de loisir.

1927 –

La Ville de Venise fait don de l’île à une entité d’État pour que soit construit un nouvel hôpital de 300 places.

1931 –

Début des travaux de la construction du bâtiment qui abritera le nouvel institut.

1936 –

Inauguration par le roi Vittorio Emanuele III de l’Hôpital de Pneumologie Achille De Giovanni. Autour des pavillons ont été réalisés : le grand parc, la centrale thermique, les magasins, les ateliers, le club de loisirs avec le cinéma et le château d’eau. 

1979 –

 L’Hôpital cesse ses activités et commence un lent processus d’abandon et de délabrement.

1981 –

La propriété de l’île est transférée à la Ville…

1992 –

Le conseil municipal de Venise confie l’île au Centre International des Sciences et Technologies marines de l’UNESCO, qui mène des recherches dans le domaine des sciences et technologies marines. 

13 2020-07-24 16-Modifier

En 2000 vente de l’île à une société multinationale en vue de sa transformation en complexe hôtelier de luxe, comme d’habitude…
Ouverture en 2015 d’un luxueux “Resort” avec 206 chambres, des suites, un centre de congrès avec divers espaces et salles aux fonctionnalités variées,
Entouré de jardins et d’oliviers, équipé d’un centre de bien être, un spa et des piscines extérieures, intérieures et suspendues, plusieurs restaurants, des bars, un ponton, un « port de plaisance » et un héliport…
Foto ensoleillée du lendemain…

14 2020-07-27 151

Encore à bâbord, à un kilomètre et demi, la petite île de « San Spirito », 200 ares… Comme de nombreuses îles lagunaires elle fut d’abord occupée par divers ordres monacaux pour devenir ensuite un lieu de garnison militaire…
Abandonnée depuis 1960, désormais en ruines…

15 2020-07-24 17-Modifier

Vendue par les domaines au début des années 2000 à une société immobilière qui ne l’a jamais entretenue et qui cherche désormais à la revendre dans le seul but d’encaisser les bénéfices d’une plus-value…

Malheureusement à quand un nouvel hôtel luxueux sur cet îlot au lieu d’un espace public ouvert aux vénitiens ?…
Foto ensoleillée du lendemain…

16 2020-07-27 139

Enfin, complètement à bâbord, l’île de « La Poveglia » de 727 ares, sise à 500 mètres du Lido…

« Au XVIe siècle, l’île fut transformée en lazaret (le Lazzaretto Vecchio et le Lazzaretto Nuovo étaient saturées), permettant d’accueillir les personnes malades de la peste. Les rumeurs locales racontent que plus de 160 000 de ces personnes y furent enterrées. De grandes fosses y auraient été ainsi creusées et d’imposants bûchers installés afin de brûler les corps.
Au cours du XIXe siècle, l’île fut centre de quarantaine, usage maintenu jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle elle fut occupée par les soldats et où on déposa les cadavres de victimes.
Par la suite, Poveglia accueillait également une maison de convalescence et de repos pour les personnes âgées, et ce jusqu’en 1968. »

17 2020-07-24 19-Modifier

Ces dernières années, elle défraya la chronique internationale :

« En 2014, le gouvernement italien annonce son intention de se séparer de l’île, qui fait partie du domaine de l’État. Cette démarche entre dans la politique de vente du patrimoine étatique visant à réduire l’endettement de l’État italien. Poveglia est mise aux enchères pour un bail d’une durée de quatre-vingt-dix-neuf ans par les Domaines. Pour éviter que ce lieu historique ne devienne un lieu de villégiature pour les plus fortunés de la planète, les Vénitiens créèrent une association, « Poveglia per Tutti ». Pour tenter de remporter les enchères, chacun peut participer à hauteur de 99 € et avoir ainsi sa part dans l’avenir de l’île. (Je fais partie de cette association)

Malgré la mobilisation des Vénitiens permettant de rassembler 440 000 euros, la vente aux enchères est remportée par l’homme d’affaires Luigi Brugnaro, (actuellement maire de Venise) avec une offre de 513 000 euros, en mai 2014. L’offre de cet acheteur est rejetée en juin 2014 par l’agence publique italienne chargée de la vente qui disposait de trente jours pour valider l’offre d’achat. Celui-ci comptait bien transformer les bâtiments en hôtel de luxe… »
Hé oui, nous savons bien que Brugnaro est acoquiné avec les lobbies hôteliers…
Foto ensoleillée du lendemain…

18 2020-07-27 142

Retour sur la « Riva di Corinto » devant ces bosquets de lauriers fleuris égayant le morne temps pluvieux…

19 2020-07-24 31

Côté lagune…

20 2020-07-24 32

Côté habitations…

22 2020-07-24 50

Nous reconnaissons bien le style « Liberty » typique des maisons du Lido…

23 2020-07-24 51

Sur la rive, ces pins maritimes affectueusement penchés au-dessus des bancs publics pour nous protéger du soleil…

24 2020-07-24 29

Ou nous abriter de la pluie…

25 2020-07-24 48-Modifier

La « Riva di Corinto », une très jolie promenade agréable et tranquille…

26 2020-07-27 114-Modifier

Avec cette vue panoramique imprenable à 180 degrés sur Venise…

27 2020-07-27 103-Panorama

Et sur les îles lagunaires…

28 1 2020-07-27 116-Panorama-Modifier-Modifier

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Venise : balades & promenades | 22 Commentaires »

RATÉES LES NAISSANCES DE L’AVIFAUNE LAGUNAIRE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 19 juillet 2020

Hé ouais, pas de chance…
Mon dernier safari oiseaux date du 27 mai, juste après le confinement, période alors de la nidification et des accouplements…
Des contingences logistiques et sanitaires m’empêchaient de retourner sur les lieux, je ne m’y rendais que le 16 juillet, hélas un peu trop tard pour découvrir les petits poussins de l’année…
Je devais me contenter simplement de « shooter » quelques adultes croisant les collimateurs de mon téléobjectif…
Mais, loin des zoos et autres parcs animaliers, la chasse « fotografique » de ces animaux sauvages dans leur biotope naturel devient un réel plaisir que je tente une fois encore de vous faire partager…

L’Aigrette Garzette que vous connaissez déjà bien, oiseau emblématique de la lagune dans son décor de salicorne…

1 2020-07-16 312-Modifier

Farouche est cet oiseau, si tu ne t’armes pas d’un puissant téléobjectif tu n’obtiendras que peu de chance de le « fotografier » en gros plan…

2 2020-07-16 8

Un cliché lointain acquis avec une focale de 600 mm…

3 2020-07-16 73

Obligé de croper souvent les « foto », ce qui implique de posséder une grande définition des clichés, heureusement mon boitier me restitue des images de 45,7 mégapixels …

4 2020-07-16 83-Modifier

L’animal au milieu des « Barene »…

5 2020-07-16 24-Modifier

Le goéland, autre oiseau emblématique de la lagune vénitienne…
L’exploit n’est pas mince de le capturer quand il passe plein vol devant vous…

6 2020-07-16 19-Modifier

Le suivre avec un couple boitier-téléobjectif pesant 3,7 kilos n’est jamais gagné d’avance…

7 2020-07-16 20

Parmi mes oiseaux lagunaires préférés, toujours le « Cavaliere d’Italia »…

8 2020-07-16 184-Modifier

Côte à côte, un duo…

10 2020-07-16 151

Finissant par se croiser…

11 2020-07-16 358-Modifier

Un oiseau encore que j’aime beaucoup mais plus rare, appelé « Bécasse de Mer » par les italiens, « Huîtrier Pie » par les français…
Mais si loin l’animal, pris à fond de télé…

12 2020-07-16 601

Je crope pour mieux vous le présenter…

13 2020-07-16 513

Pendant que je prends des « foto », j’entends que l’on m’engueule copieusement : « diib, diib, diib » …
Je me retourne et finis par apercevoir un tout petit échassier non loin de moi, et qui ne s’envole pas…
Je shoote…

15 2020-07-16 540-Modifier

Une « Pettegola », un « Chevalier Gambette » pour les français…
Pour qu’il soit si énervé, un petit doit se cacher dans les parages, mais la marée haute et les herbes trop denses m’empêchent de le repérer…

16 2020-07-16 581-Modifier

Je termine cette petite billebaude par quelques « foto » encore de la gracieuse « Garzetta »…

18 2020-07-16 369-Modifier

Cette dernière me scrute avec attention…

19 2020-07-16 114-Modifier

On ne s’ennuie jamais en lagune…

Claudio Boaretto

Publié dans 06 Venise : avifaune lagunaire | 26 Commentaires »

LES TOITS DE VENISE VUS DEPUIS CASTELLO

Posté par Claudio Boaretto le 12 juillet 2020

En cette période toujours troublée de post-confinement, les musées demeurent fermés, sauf quelques-uns le week-end avec visites sur réservation et pas de nouvelles et grandes expositions comme nous en avons l’habitude…

Il ne nous reste à partager que la vie quotidienne vénitienne…

Mardi dernier nous étions invités à un apéritif dînatoire sur « l’Altana » de la maison de Stefi, ma cousine germaine demeurant à deux pas de la Via Garibaldi…

Le « Condominio » de Stefi, situé « Calle Correra », dont elle occupe le rez-de-chaussée…

1 2020-07-06 1

Ses fenêtres toujours fleuries s’agrémentent de petits décors en bois, fabriqués et peints par elle-même…

3 2020-07-06 28

Souvent des touristes, quand il y en avait encore, « fotografiaient » ses fenêtres…

4 2020-07-06 30

Un vrai « fénomène » que la cousine…

5 2020-07-06 31

Sans compter les cabanes à chats auprès de sa porte…
Simple, si vous voyez une cabane à chats dans le sestiere de « Castello » ou dans l’île de la « Certosa » vous y reconnaîtrez la patte de Stefi…

6 2020-07-06 22

« L’Altana » il faut la mériter, 3 hauts étages dans un escalier serré à monter, plus l’étage des combles pour accéder à la lucarne dont nous apercevons l’arrière sur cette « foto »…

Les « Altane », typiques de Venise, ne sont pas des terrasses au sens propre du terme…. « L’Altana » se compose d’un plateau de planches de bois posé sur le toit, exposé au soleil et à tous les vents, soutenu par des piliers de pierres ou de briques,  généralement au flanc d’une lucarne à laquelle on accède en passant par les combles des maisons….

7 2020-07-06 8

Nous voici sur « l’Altana », Marina, l’amie d’enfance, prépare la table…

8 2020-07-06 99

Le temps pour moi de faire un tour d’horizon « fotografic »…
(un peu d’indulgence pour les foto, j’ai pris mon appareil APS-C et un objectif DX à tout faire, 18-300, pas très lumineux)

À l’Est sous un ciel bleu, l’île de « la Certosa » ses « barene » et sa marina…

9 2020-07-06 37

Dans le même axe, nos voisins, la famille goéland, maman papa et le piot au milieu…
De nombreux goélands nichent sur les toits vénitiens…

10 2020-07-06 52

Je tourne mon objectif à l’Ouest, changement d’atmosphère, ciel grisâtre en ce début de soirée…
Manque de luminosité, pas cool pour le « fotograf »…

Au-delà de la cime des arbres, le campanile de « San Giorgio »…

11 2020-07-06 66

Pivotement sur la droite pour capturer « San Marco » malgré le voile nuageux…

12 2020-07-06 47

À droite encore l’église de « San Giovanni e Paolo »…

13 2020-07-06 69

Ensuite le campanile de « San Francesco delle Vigne »…

14 2020-07-06 67

Plein nord, la vieille grue de « l’Arsenale » considérée désormais monument historique…

15 2020-07-06 98

À sa droite la Tour neuve de l’arsenal…

16 2020-07-06 95

Retour vers l’Est où le ciel bleu résiste, la basilique et le campanile de « San Pietro di Castello » ou, comme on dit chez nous, « San Piero de Casteo »…

17 2020-07-06 36

Derrière les toits le petit bout du campanile de « Sant’ Elena »…

18 2020-07-06 82-Modifier

Plus près de nous l’église de « San Isepo » où mes parents se marièrent le 10 mai 1941…

19 2020-07-06 78

Au Sud, derrière la chouette cheminée en escalier, un petit bout de l’île de « San Spirito »… j’ai fait la mise au point sur la cheminée car l’île est à plus de 4 kilomètres…

20 2020-07-06 63

Moins loin l’île de « San Clemente » et son complexe hôtelier…

21 2020-07-06 57

Les vieilles portes des lucarnes donnant sur les toitures, j’adore…

22 2020-07-06 89

Le soleil dans le dos, l’occasion pour un autoportrait…

23 2020-07-06 87

Retour aux choses sérieuses, l’apéro et son buffet…

24 2020-07-06 102

Ma cousine en pleine discussion…

25 2020-07-06 104

Avec son amie d’enfance…

26 2020-07-06 106

Tout à l’heure nous avions vu nos voisins de droite, voici nos voisins de gauche…

28 2020-07-06 143

Une pose pour le « fotograf » siouplait…

27 2020-07-06 185

Mais ils sont plus intéressés par nos victuailles…

29 2020-07-06 160

Et nous ne pourrons jamais empêcher mon incorrigible cousine de leur envoyer des morceaux de pizza…

30 2020-07-06 186

Une soirée bien vénitienne…

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 32 Commentaires »

BALADE DOMINICALE SUR LA LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 8 juillet 2020

Dans la série « Vie Quotidienne » à Venise, une petite balade dominicale sur la lagune en ce dimanche 5 juillet 2020…
Notre but, un de nos « Resto » préférés, « All ’Ancora » (À l’Ancre) situé sur la presqu’île de « Punta Sabbioni » (traduction littérale « Pointe des Sables caillouteux »)…
Pour ce faire il nous faut prendre le grand « Vaporetto », partir du terminal maritime de « Santa Maria Elisabetta » sur l’île du Lido où nous habitons et traverser l’embouchure de port de « San Nicolò » pour atteindre la « Punta Sabbioni »…

20 minutes de navigation, trajet visualisé avec mes flèches rouge…

0 punta sabbioni_0002-Modifier

Midi sonne au « Campanil » de « Santa Maria Elisabetta » tandis que nous quittons le terminal maritime du Lido encombré par les bateaux de transports publics…

1 2020-07-05 1

Nous voilà parti pour cette mini croisière lagunaire…
Sur tribord, l’ossuaire militaire de Venise…
Pour ceux qui ne l’auraient lu, mon reportage illustré publié en novembre 2019 :
LE SANCTUAIRE ET OSSUAIRE MILITAIRE DE VENISE

2 2020-07-05 7

Sur bâbord, l’école militaire navale « Morosini »…

3 2020-07-05 11

Le casernement des élèves officiers à gauche juxtaposant l’église de « Sant’ Elena » et son campanile…

4 2020-07-05 8

Continuant notre route sur tribord, l’église de « San Nicolò » du Lido…

5 2020-07-05 15

Nous sommes dimanche, il fait très beau, très chaud, de nombreux vénitiens sortent leurs bateaux…

6 2020-07-05 20

 

7 2020-07-05 24

Plus loin sur notre bâbord, le fort de « Sant’ Andrea » sentinelle de la lagune…

Mon reportage illustré publié en juin 2017 sur ce fort :
LE FORT DE SANT’ANDREA DÉFENSEUR DE LA LAGUNE DE VENISE

8 2020-07-05 30

Une foto bien de face permet d’observer les bouches de canons au ras des flots pour éventrer les flancs des bâtiments d’éventuelles armadas ennemies…

9 2020-07-05 42

Retour sur tribord, nous doublons une balise « bâbord » caractérisée par un cylindre rouge selon le code maritime…

10 2020-07-05 52

Derrière la balise, la tour de navigation située à l’entrée de la lagune à l’extrémité nord du Lido, près de l’aérodrome d’où son damier rouge et blanc obligatoire…
L’équivalent d’une tour de contrôle aérienne mais destinée à la navigation maritime…
Hugo, notre artiste vénitien, peignait ce couple tour-balise il y a déjà plus d’une dizaine d’années… je reproduis sur ce cliché le même cadrage que le tableau …

11 2020-07-05 61

Hélas je n’en possède qu’une foto de dimension réduite de cette œuvre que je ne puis agrandir sans altérer la qualité…
Collection privée (Italie)…

12 TourDeControleBlog-300x180-300x180

La tour sur un autre angle, en format 16×9 comme toute la série foto de ce reportage…

13-1 2020-07-05 78

Une balise tribord caractérisée par son cône de couleur verte…

Toutes ces balises maritimes appartiennent au paysage quotidien de nous autres, insulaires…

13-2 2020-07-05 98

Une balise « Marque Spéciale » reconnaissable à sa couleur jaune et la croix qui la surplombe…
Les marques spéciales signalent des zones à éviter : zones d’élevage, zones d’exercices militaires, zones de câbles sous-marins, zones de dragage…. Il convient de s’en écarter largement…

13-3 2020-07-05 116

Nous arrivons à l’entrée de la lagune, ou à la sortie, comme voul’ voul’…
La navigation s’intensifie…

14 2020-07-05 66

Après presque deux mois d’interdiction de naviguer, les vénitiens profitent du week-end ensoleillé…

15 2020-07-05 76

je prends plaisir à shooter tous ces bateaux en sortie familiale…

16 2020-07-05 84-Modifier

Quelques regrets d’avoir vendu le mien…

17 2020-07-05 87

Mais bon, on ne peut toujours tout avoir…

18 2020-07-05 89

La route vers le large… Plutôt la demi-route car en raison du « MoSe », l’embouchure se divise maintenant en deux avec en son milieu une île artificielle pour le pilotage technique des travaux…

19 2020-07-05 91

Vue panoramique de cette île… 2 foto à main levée sur un bateau qui tangue, pas très confortable…

22 2020-07-05 106-Panorama

Zoom sur les bâtiments…

23 2020-07-05 104

Dont certains encore en construction…

24 2020-07-05 114

Ah, je voulais faire une foto de l’extrémité gauche de l’île mais voilà une vedette passant à fond les manettes dans un éclaboussement d’écume…
Dans cette zone pas de limitation de vitesse, certains s’en donnent à cœur joie…

25 2020-07-05 119

Je laisse passer et voici la seconde partie de l’embouchure une fois l’île technique doublée…

26 2020-07-05 122

Nous arrivons à « Punta Sabbioni »…

28 2020-07-05 129

Là encore, la navigation privée bat son plein…

29 2020-07-05 142

Certains plus argentés possèdent de très beaux bateaux…

30 2020-07-05 144

Mais les plus petits font déjà très bien l’affaire bien qu’ils ne soient pas donnés non plus…

31 2020-07-05 148

Nous arrivons à l’embarcadère de « Punta Sabbioni », juste le temps de faire un panoramique…

32 2020-07-05 150

Tout à côté du « pontil » notre restaurant, « All l’Ancora »…
Je le shoote depuis le « Vaporetto »…

33 2020-07-05 170

Une fois pied à terre, même pas 50 mètres pour rejoindre ce chouette resto avancé sur l’eau…

2020-07-05 190

Gros plan en format carré sur la salle principale circulaire…

2020-07-05 199

et sur sa terrasse les pieds dans l’eau…

36 2020-07-05 195

La majorité des clients arrive en bateau côté lagune, mais il existe aussi une entrée côté terre que nous empruntons…

37 2020-07-05 205

Par chance, nous obtenons notre table préférée, celle à l’extrémité de la terrasse avec une vue imprenable, face à nous l’île de « San Erasmo »……

38 2020-07-05 230

La terrasse quasiment pleine alors qu’il n’est que 12h30…

39 2020-07-05 225

Devant nous, des bateaux amarrés appartenant aux clients…

40 2020-07-05 234

Même chose à gauche…

41 2020-07-05 239

Tandis qu’à droit nous retrouvons le « Doge di Venezia », ce grand bateau où se déroula en 2011 la fête et le repas de mariage de Flo & Hugo, en naviguant toute la nuit sur la lagune… Les proches et les amis s’en souviennent encore…

42 2020-07-05 235

Je suis impardonnable car trop gourmand et impatient de me régaler j’ai complètement oublié de « fotografier » le plat que nous sommes venus déguster, pourtant il vaut le coup d’œil…
À savoir, les « Linguine allo Scoglio », spécialité de la maison, servis dans un énorme plat, de gros spaghetti à la tomate et aux fruits de mer ; moules, palourdes, calamars, petites pieuvres, crevettes et langoustines, un vrai délice ! …
Avant ce plat fort copieux, « Spritz », après « Sgropino »…
Promis, la prochaine fois je shoote tout…

Vers 15 heures, repus, nous sommes parmi les dernier clients à quitter le restaurant…
Un coup d’œil à l’intérieur de la salle circulaire…

43 2020-07-05 245

Ainsi qu’au bar tout aussi circulaire…

44 2020-07-05 247

Nous reprenons le grand « Vaporetto » pour rejoindre notre île…
Grand car il bénéficie en son milieu d’une rangée de sièges supplémentaires qui n’existent pas dans les « Vaporetti » normaux…
Tous les passagers demeurent sagement assis, masque sur le visage…

45 2020-07-05 253

Tandis qu’à l’extérieur d’autres préfèrent prendre le frais sur le pont avant…

46 2020-07-05 255

Encore un joli dimanche post confinement…

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 14 Commentaires »

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance