RÉTROSPECTIVE « FOTO » DE LA CALAMITEUSE ANNÉE 2020

Posté par Claudio Boaretto le 28 décembre 2020

 « Calamiteuse » me semble en dessous de la vérité pour qualifier 2020…

Cette année fut d’abord marquée d’une suite ininterrompue de calamités personnelles…
Tout commença par la réception d’un PV pour dépassement de vitesse en Harley en Toscane, or jamais je ne parcouru les routes de Toscane avec mon Harley Davidson…
S’en suivirent de nombreuses autres calamités le long de l’année dont je vous épargne les navrants détails …  

Simultanément apparurent les calamités collectives, la marée exceptionnelle de 187 cm qui inonda Venise, la pandémie, la fuite des touristes et ses conséquences désastreuses pour la Sérénissime et enfin les confinements, les déconfinements et les re-confinements que nous subissons encore à l’heure actuelle.

Conséquence parmi d’autres, une productivité « fotografic » personnelle fort réduite rapport aux années précédentes

Mais pour ne pas rompre avec le rituel annuel, je vous présente malgré tout une sélection, plus mince qu’à l’accoutumée, de « foto », certaines pour leur petit côté artistique, d’autres pour leur valeur affective ou leur témoignage même si elles ne s’avèrent pas techniquement parfaites…

Janvier

Commençons par les retrouvailles des « Vieux Ados » pour la Saint Sylvestre, retrouvailles qui hélas n’auront pas lieu cette année, chacun de nous devant demeurer chez soi…
Rendons à César ce qui est à César, les deux premiers clichés sont l’oeuvre de notre ami Jean-Claude Orlowski…

000 1

L’année dernière les « Vieux Ados » festoyèrent pendant une semaine à Venise…
Si Evelyne, ma compagne, se mit magistralement à l’œuvre derrière les fourneaux, force me fut de préparer chaque soir le Spritz, noblesse oblige…

000 2

Sur la plage du « Lido » le bain des « Ibernisti » du jour de l’an, annulé cette année évidemment…

0 3 n 2020-01-01 414

Le « Tramonto », coucher de soleil sur la lagune…

001-2020-01-12 10-2

Un quart d’heure plus tard, le soleil disparaissait…

2 6 2020-01-12 30-PS

Février…

Exposition Francesco Morosini dit « le Péloponnèse » (1619-1694) au musée « Correr » à l’occasion des 400 ans de la naissance de cette figure passionnante, Capitaine Général de la Mer et 108ème Doge de Venise…
Le buste de « Morosini el Peloponnesiaco » en marbre de carrare par Giovanni Comin… 

Depuis tous les musées sont fermés et les expositions annulées…

003-2020-02-06 30-PS

Le Carnaval de Venise 2020…
Mon premier portrait de l’année, une « Costumée » sur le Pont de la Paille, devant le Pont des Soupirs…

004-2020-02-16 17-PS

Ma marotte à tous les « Carnaveaux » : capturer le regard des « costumés »…

005-2020-02-16 34-PS

Un classique, l’image réfléchie dans le miroir…

006-2020-02-16 131-PS

Mais le carnaval de Venise, grande fête des costumés, devenu de fait la grande fête des « fotografs »…

007-2020-02-16 157

Bien plus nombreux que les « Costumés » qui posent devant leurs objectifs…

008-2020-02-16 180

Les « fotografs fotografiés »…
Ce qui donnaient parfois des scènes ahurissantes certains n’hésitant pas à se vautrer parterre…

009-2020-02-16 243

Personnellement je préfère la capture des regards…

010-2020-02-21 7

Pour débusquer une émotion derrière le masque…

011-2020-02-17 292-PS

Mars…

Le confinement le plus strict intervenant avec la fermeture prématurée du carnaval, je me rabattais sur les bourgeons de mon jardin…

Bourgeons d'hortensias

Un défi en « Macrofotografie » pour saisir les minuscules fils d’araignée…

013-2020-02-29 fusion-12

Je repérais dans mon jardin une longue tige toute « finote » de « Troène d’Europe » appelé aussi « Raisin de Chien » (ligustrium vulgare)…

La zone de netteté se révélant extrêmement mince quand on shoote en « Macro » avec un diaphragme ouvert au maximum, il me fallut prendre une vingtaine de « foto » et fusionner avec un logiciel adéquate les zones de netteté de chacune pour obtenir la netteté totale sur toutes les feuilles de ce haut de tige…
Ainsi se découvrent les joies de la « Macro »…

014-2020-03-19 -5-PS-PS-PS

Avril…

En plein confinement, obligation de me rendre sur la terre ferme à « l’Ospedale all’ Angelo » (l’Hôpital de l’Ange) de Mestre …
Avec le contingentement de toutes les liaisons maritimes et terrestres, rejoindre la terre ferme depuis notre île du Lido de Venise devenait une aventure…
J’en profitais pour shooter Venise depuis le Ferry…

Le pont des soupirs, le pont le plus « fotografié » au monde, sans aucun touriste ! …
Seul passe dessous le bateau vert des éboueurs…

Je shootais le pont à un des rares moment où le soleil l’éclairait pendant un bref moment…
Le reste de la journée, coincé entre le Palais des Doges et les Prisons, il demeurait à l’ombre…

015-2020-04-02 52-PS

Le bassin de « San Marco » avec la pointe de la Douane et l’entrée du grand canal dans des eaux lagunaires on ne peut plus calmes en ces heures où normalement elles s’encombraient d’une navigation intense…

016-2020-04-02 292

Mai…

Le carnaval terminé depuis longtemps, apparurent les nouveaux masques vénitiens obligatoires partout et bien évidemment sur le « Vaporetto »…

017-2020-05-09 _DSC3180

Le capitaine dans sa cabine…
À cette période-là, obligation aussi de porter des gants, aujourd’hui complètement abandonnés…

018-2020-05-09 _DSC3190

Le personnel de la compagnie maritime, talkie-walkie en main, surveillait et contrôlait les opérations…

019-2020-05-09 _DSC3236

Les petits bateaux privés n’échappaient pas à la règle…

020-2020-05-09 _DSC3296

Le 18 mai 2020, 1er jour de la « Fase 2 » du dé-confinement à Venise…

L’occasion pour nous d’effectuer quelques courses indispensables, impossible à réaliser depuis deux mois…
Direction le centre historique et malgré le temps maussade je n’oubliais pas mon appareil-foto…
Le pont du « Rialto », désertique…

021-2020-05-18 92

Les kiosques à souvenirs dans la zone de « San Marco » irrémédiablement clos…

022-2020-05-18 26

Sous les arcades des « Procuraties », rideaux baissés au « Florian » le plus célèbre des cafés vénitiens…

023-2020-05-18 61

 Le « Canalazzo », le Grand Canal ainsi nommé par les anciens, sans vaporetti, sans taxis, sans gondoles, sans barques privées…
Du jamais vu…

024-2020-05-18 115

Pour fuir cette morosité, je me réfugiais sur mes lieux privilégiés et isolés de la lagune sauvage…
La gracieuse Aigrette Garzette dans sa blanche tenue…

025-2020-05-27 25-Modifier

Qu’elle ébouriffait par moment…

026-2020-05-27 68

Le « Cavaliere d’Italia », oiseau emblématique de ces endroits secrets de la lagune…

027-2020-05-27 159

Juillet…

Depuis « l’Altana » de ma cousine à « Castello », mon autoportrait de « fotograf » sur les toits vénitiens…

028-2020-07-06 87

Le goéland, autre oiseau emblématique de la lagune vénitienne…
Pas une mince affaire que de le capturer quand il passe plein vol…

029-2020-07-16 19-Modifier

Jamais gagné d’avance de le suivre avec un couple boitier-téléobjectif pesant 3,7 kilos…

030-2020-07-16 20

Le temps maussade et ses quelques gouttes de pluie ne m’empêchaient pas de « fotografier » l’enfilade de lauriers fleuris bordant la petite rue longeant la « Riva del Corinto » du « Lido di Venezia »…

031-2020-07-24 52

Ni ces pins maritimes affectueusement penchés au-dessus des bancs publics pour nous protéger de la pluie, voire du soleil…

032-2020-07-24 48-Modifier

Aout…

L’affiche de la « Mostra del Cinema »…

 033-2020-08-23 -festival-venezia-2020-620

Bien qu’ayant une fois encore obtenu l’accréditation comme « fotografo della Mostra », le plus ancien festival de cinéma de la planète, mes rendez-vous quotidiens pendant six semaines sur la terre ferme m’empêchèrent de shooter les artistes sur le tapis rouge…

Je capturais, pour reprendre mon expression favorite, « les hommes de l’ombre qui bossaient en plein soleil », ceux sans qui la Mostra serait impossible…
La force de 3 costauds s’avérait nécessaire rien que pour poser un cube de pierre sur un diable…

034-2020-08-22 165

Octobre…

La « Veleziana », grande régate de voiliers organisée par « La Compagnia della Vela di Venezia », compétition sportive impliquant 190 voiliers depuis les petits 6 mètres jusqu’aux « Maxi », et un millier de voileux rien que pour les équipages…
Passage devant l’île de « Sant’ Elena »…

035-2020-10-18 41

Spinnaker en son allure grand largue, profitant du vent arrière…

036-2020-10-18 295

Novembre…

La perle rare, la seule expo ouverte à Venise dans les jardins de la « Marinaressa » dans le « sestiere de Castello », l’exposition se tenait en extérieur, ceci expliquait cela…

Mes deux œuvres préférées du jour…
« The Rest of Your Life » 2020, par Paul Chamberlain…

037-2020-11-12 190

« Marta et l’Elefante » 2019, par Stefano Bombardieri, sculpteur de Brescia, Italie…

038-2020-11-12 210-Modifier

Au sortir de l’expo, dernier cliché de la lagune en cette fin d’après-midi où se profilaient en ombres chinoises les silhouettes du campanile de San Giorgio et de la Salute…

039-2020-11-12 160

Décembre…

Sur la plage de « San Nicolò » à l’extrême nord-est de l’île du Lido, les « bécasses de mer », en français les « huitriers pie », oiseau caractéristique, au grand bec rouge lui permettant de casser les coquillages…

040-2020-12-10 59

Une balise bâbord de la passe d’entrée de port de « San Nicolò », en arrière-plan le phare de la péninsule de « Punta Sabbioni »… 

041-2020-12-10 17 _

L’envol des « bécasses de mer »…

 042-2020-12-10 238-Modifier

Depuis le 3 octobre de cette année 2020 le « MoSe » (acronyme de MOdulo Sperimentale Elettromeccanico) fonctionne…

Système de défense contre « l’Aqua Alta » formé de rangées de vannes mobiles escamotables sous la forme d’impressionnants caissons jaunes permettant d’isoler la lagune vénitienne de la mer Adriatique durant les phénomènes des hautes marées…

043-2020-12-12 120

Gros plan…

044-2020-12-12 60

Un trait de lumière dans le ciel matinal et nuageux me permettait d’accrocher au-dessus du « MoSe » les cimes enneigées des « Dolomites »…

045-2020-12-12 72

Le phare de « San Nicolò » juste avant le lever du jour…

046-2020-12-12 36

Cette année fut douloureusement marquée par la disparition de Renato, mon frère ainé, Maître d’Art, créateur d’automates…

047-2020-11-01

Salut l’artiste, salut frangin…

048-2020-11-01 67

Une année bien pourrie…

Claudio Boaretto

26 Réponses à “RÉTROSPECTIVE « FOTO » DE LA CALAMITEUSE ANNÉE 2020”

  1. pierrette dit :

    Cher Claudio. Je compatis à la perte de ton frère. C’est très dur. J’ai perdu une soeur en 2017 et cette année fut aussi une bien triste année avec le décès d’une jeune nièce, d’amis très chers, d’un oncle….plus de terrible maladies s’étant abattues sur des êtres chers et jeunes de ma famille. Oui, année pourrie même sans parler de ce vilain virus….mais j’ai encore envie de vire et de rire, sinon, à quoi bon ?
    Merci pour tous tes reportages que je suis depuis mon magnifique carnaval de Venise 2015 où je fis ta connaissance.
    Bonne fin d’année.
    Bises Pierrette

  2. Nathalie dit :

    Diable Claudio, tu parviens à colorer ton billet de poésie, de douceur, d’humour, de beauté, comme pour démontrer qu’une année pourrie c’est la vie quand même.
    J’espère que tu tiens le coup!
    je pense fort à vous tous!

  3. Yves Bauchy dit :

    Annus horribilis effectivement pour 2020. Surtout pour toi avec ta santé et le départ de ton frère pour le paradis des automates.
    Ce satané virus chamboule tout. Pour nous tout d’abord le plaisir de vous retrouver en décembre et un gros point d’interrogation pour fin janvier si les frontières et provinces sont fermées.
    Tu nous régales de tes superbes fotos qui n’ont rien à voir avec les photos « touristiques » de Venise qui inondent le net. Tu es la mémoire vivante de la Sérénissime actuelle. Quel plaisir de revoir ce florilège de l’année.
    Avant tout bonne santé pour 2021 et à bientôt j’espère.

    • à bientôt j’espère aussi mon Yves…
      J’ai vu que tu avais découvert du « Select » à Sète, ça me réjouit et j’espère en trouver en Nouvelle Aquitaine…
      Bonne santé à vous deux et prenez soin de vous…
      :-D :-D :-D

  4. Chantal Boussard dit :

    Même pourrie on y est, en plein dedans….Allez Claudio hauts les coeurs ! Je t’embrasse et, comme on le dit ici, en Provence « bon bout d’an » même pourri….plus que 3 jours…..

  5. Rémy dit :

    Merci pour cette belle rétrospective qui ne peut effacer cette triste année mais souligne l’importance d’êtres chers et de temps forts pour surmonter absences, peines et vides dont 2020 aura dépassé tout ce que nos imaginations pouvaient prévoir.
    Espérer quand même pour 2021…
    Rémy

  6. mireille dit :

    Pourrie l’année 2020. Malgré tous les problèmes tu as quand même mis en relief quelques bons moments. Merci pour ta persévérance.
    Merci aussi pour ton coup de chapeau à Renato.
    Croisons les doigts et espérons pour 2021 avec tous les changements en cours.

  7. Thierry dit :

    Quoi écrire de plus, simplement MERCI Claudio. Merci pour tous ces partages, heureux, poétiques, romantiques, lumineux, et parfois malheureux.
    Ce n’est pas de moi, mais « l’espoir fait vivre, il faut vivre d’espoir »
    Prenez surtout soin de vous deux.
    Nous vous embrassons.

  8. Zanin Landry dit :

    Super rétrospective de cette triste année
    Merci pour toutes ces superbes photos
    J’ai vraiment adoré celles du « regard » des costumés

  9. Jean-Bernard GODMET dit :

    Salut Claudio, on tourne la page de cette mauvaise année. Mais ton année totographique est très belle.
    Bonne fin d’année
    Bisous à vous deux

  10. michel Khalanski dit :

    Tes reportages ont été un rayon de soleil dans le triste paysage de 2020. Bonne année à vous deux, et que l’an prochain soit une année de liberté retrouvée, de réunions amicales, et de retour des activités culturelles qui nous ont tant manquées.

  11. Jean-Christophe dit :

    Cher Claudio, je garderais entre autres de cette année le souvenir d’un nouveau passage à Venise, la rencontre avec ta fille, ce logement fabuleux, ces quelques heures passées à regarder cette folie photographique autour des costumés et ces Spritz avec vous deux.
    Je n’ai qu’une envie, revenir une fois de plus.
    Je n’oublie pas le reste, ceux qui ne sont plus là, la santé et les ennuis. Nous vous souhaitons les meilleures fêtes possibles à tous les deux.

    • Très touché par ton message, Jean-Christophe, je te souhaite également d’excellentes fêtes de fin d’année à toi également et à ta petite famille…
      Je te souhaite aussi la réussite de tous tes projets fotografic et autres et je sais qu’ils sont nombreux…
      :-D :-D :-D

  12. MAP dit :

    Merci Claudio pour tous ces souvenirs de cette « calamiteuse année 2020″ comme tu le dis si justement !!! Ces témoignages, par l’intermédiaire de toutes tes magnifiques photos, me vont droit au coeur ! Avec l’espoir que 2021 efface les durs moments que nous avons vécus et nous apporte la sérénité !

  13. Jean-Claude Orlowski dit :

    Merci Claudio pour ces moments de poésie en image que tu nous offres. J’espère qu’en 2021 nous pourrons pleinement profiter de ton art .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance