• Accueil
  • > 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture

RÉTROSPECTIVE « FOTO » DE LA CALAMITEUSE ANNÉE 2020

Posté par Claudio Boaretto le 28 décembre 2020

 « Calamiteuse » me semble en dessous de la vérité pour qualifier 2020…

Cette année fut d’abord marquée d’une suite ininterrompue de calamités personnelles…
Tout commença par la réception d’un PV pour dépassement de vitesse en Harley en Toscane, or jamais je ne parcouru les routes de Toscane avec mon Harley Davidson…
S’en suivirent de nombreuses autres calamités le long de l’année dont je vous épargne les navrants détails …  

Simultanément apparurent les calamités collectives, la marée exceptionnelle de 187 cm qui inonda Venise, la pandémie, la fuite des touristes et ses conséquences désastreuses pour la Sérénissime et enfin les confinements, les déconfinements et les re-confinements que nous subissons encore à l’heure actuelle.

Conséquence parmi d’autres, une productivité « fotografic » personnelle fort réduite rapport aux années précédentes

Mais pour ne pas rompre avec le rituel annuel, je vous présente malgré tout une sélection, plus mince qu’à l’accoutumée, de « foto », certaines pour leur petit côté artistique, d’autres pour leur valeur affective ou leur témoignage même si elles ne s’avèrent pas techniquement parfaites…

Janvier

Commençons par les retrouvailles des « Vieux Ados » pour la Saint Sylvestre, retrouvailles qui hélas n’auront pas lieu cette année, chacun de nous devant demeurer chez soi…
Rendons à César ce qui est à César, les deux premiers clichés sont l’oeuvre de notre ami Jean-Claude Orlowski…

000 1

L’année dernière les « Vieux Ados » festoyèrent pendant une semaine à Venise…
Si Evelyne, ma compagne, se mit magistralement à l’œuvre derrière les fourneaux, force me fut de préparer chaque soir le Spritz, noblesse oblige…

000 2

Sur la plage du « Lido » le bain des « Ibernisti » du jour de l’an, annulé cette année évidemment…

0 3 n 2020-01-01 414

Le « Tramonto », coucher de soleil sur la lagune…

001-2020-01-12 10-2

Un quart d’heure plus tard, le soleil disparaissait…

2 6 2020-01-12 30-PS

Février…

Exposition Francesco Morosini dit « le Péloponnèse » (1619-1694) au musée « Correr » à l’occasion des 400 ans de la naissance de cette figure passionnante, Capitaine Général de la Mer et 108ème Doge de Venise…
Le buste de « Morosini el Peloponnesiaco » en marbre de carrare par Giovanni Comin… 

Depuis tous les musées sont fermés et les expositions annulées…

003-2020-02-06 30-PS

Le Carnaval de Venise 2020…
Mon premier portrait de l’année, une « Costumée » sur le Pont de la Paille, devant le Pont des Soupirs…

004-2020-02-16 17-PS

Ma marotte à tous les « Carnaveaux » : capturer le regard des « costumés »…

005-2020-02-16 34-PS

Un classique, l’image réfléchie dans le miroir…

006-2020-02-16 131-PS

Mais le carnaval de Venise, grande fête des costumés, devenu de fait la grande fête des « fotografs »…

007-2020-02-16 157

Bien plus nombreux que les « Costumés » qui posent devant leurs objectifs…

008-2020-02-16 180

Les « fotografs fotografiés »…
Ce qui donnaient parfois des scènes ahurissantes certains n’hésitant pas à se vautrer parterre…

009-2020-02-16 243

Personnellement je préfère la capture des regards…

010-2020-02-21 7

Pour débusquer une émotion derrière le masque…

011-2020-02-17 292-PS

Mars…

Le confinement le plus strict intervenant avec la fermeture prématurée du carnaval, je me rabattais sur les bourgeons de mon jardin…

Bourgeons d'hortensias

Un défi en « Macrofotografie » pour saisir les minuscules fils d’araignée…

013-2020-02-29 fusion-12

Je repérais dans mon jardin une longue tige toute « finote » de « Troène d’Europe » appelé aussi « Raisin de Chien » (ligustrium vulgare)…

La zone de netteté se révélant extrêmement mince quand on shoote en « Macro » avec un diaphragme ouvert au maximum, il me fallut prendre une vingtaine de « foto » et fusionner avec un logiciel adéquate les zones de netteté de chacune pour obtenir la netteté totale sur toutes les feuilles de ce haut de tige…
Ainsi se découvrent les joies de la « Macro »…

014-2020-03-19 -5-PS-PS-PS

Avril…

En plein confinement, obligation de me rendre sur la terre ferme à « l’Ospedale all’ Angelo » (l’Hôpital de l’Ange) de Mestre …
Avec le contingentement de toutes les liaisons maritimes et terrestres, rejoindre la terre ferme depuis notre île du Lido de Venise devenait une aventure…
J’en profitais pour shooter Venise depuis le Ferry…

Le pont des soupirs, le pont le plus « fotografié » au monde, sans aucun touriste ! …
Seul passe dessous le bateau vert des éboueurs…

Je shootais le pont à un des rares moment où le soleil l’éclairait pendant un bref moment…
Le reste de la journée, coincé entre le Palais des Doges et les Prisons, il demeurait à l’ombre…

015-2020-04-02 52-PS

Le bassin de « San Marco » avec la pointe de la Douane et l’entrée du grand canal dans des eaux lagunaires on ne peut plus calmes en ces heures où normalement elles s’encombraient d’une navigation intense…

016-2020-04-02 292

Mai…

Le carnaval terminé depuis longtemps, apparurent les nouveaux masques vénitiens obligatoires partout et bien évidemment sur le « Vaporetto »…

017-2020-05-09 _DSC3180

Le capitaine dans sa cabine…
À cette période-là, obligation aussi de porter des gants, aujourd’hui complètement abandonnés…

018-2020-05-09 _DSC3190

Le personnel de la compagnie maritime, talkie-walkie en main, surveillait et contrôlait les opérations…

019-2020-05-09 _DSC3236

Les petits bateaux privés n’échappaient pas à la règle…

020-2020-05-09 _DSC3296

Le 18 mai 2020, 1er jour de la « Fase 2 » du dé-confinement à Venise…

L’occasion pour nous d’effectuer quelques courses indispensables, impossible à réaliser depuis deux mois…
Direction le centre historique et malgré le temps maussade je n’oubliais pas mon appareil-foto…
Le pont du « Rialto », désertique…

021-2020-05-18 92

Les kiosques à souvenirs dans la zone de « San Marco » irrémédiablement clos…

022-2020-05-18 26

Sous les arcades des « Procuraties », rideaux baissés au « Florian » le plus célèbre des cafés vénitiens…

023-2020-05-18 61

 Le « Canalazzo », le Grand Canal ainsi nommé par les anciens, sans vaporetti, sans taxis, sans gondoles, sans barques privées…
Du jamais vu…

024-2020-05-18 115

Pour fuir cette morosité, je me réfugiais sur mes lieux privilégiés et isolés de la lagune sauvage…
La gracieuse Aigrette Garzette dans sa blanche tenue…

025-2020-05-27 25-Modifier

Qu’elle ébouriffait par moment…

026-2020-05-27 68

Le « Cavaliere d’Italia », oiseau emblématique de ces endroits secrets de la lagune…

027-2020-05-27 159

Juillet…

Depuis « l’Altana » de ma cousine à « Castello », mon autoportrait de « fotograf » sur les toits vénitiens…

028-2020-07-06 87

Le goéland, autre oiseau emblématique de la lagune vénitienne…
Pas une mince affaire que de le capturer quand il passe plein vol…

029-2020-07-16 19-Modifier

Jamais gagné d’avance de le suivre avec un couple boitier-téléobjectif pesant 3,7 kilos…

030-2020-07-16 20

Le temps maussade et ses quelques gouttes de pluie ne m’empêchaient pas de « fotografier » l’enfilade de lauriers fleuris bordant la petite rue longeant la « Riva del Corinto » du « Lido di Venezia »…

031-2020-07-24 52

Ni ces pins maritimes affectueusement penchés au-dessus des bancs publics pour nous protéger de la pluie, voire du soleil…

032-2020-07-24 48-Modifier

Aout…

L’affiche de la « Mostra del Cinema »…

 033-2020-08-23 -festival-venezia-2020-620

Bien qu’ayant une fois encore obtenu l’accréditation comme « fotografo della Mostra », le plus ancien festival de cinéma de la planète, mes rendez-vous quotidiens pendant six semaines sur la terre ferme m’empêchèrent de shooter les artistes sur le tapis rouge…

Je capturais, pour reprendre mon expression favorite, « les hommes de l’ombre qui bossaient en plein soleil », ceux sans qui la Mostra serait impossible…
La force de 3 costauds s’avérait nécessaire rien que pour poser un cube de pierre sur un diable…

034-2020-08-22 165

Octobre…

La « Veleziana », grande régate de voiliers organisée par « La Compagnia della Vela di Venezia », compétition sportive impliquant 190 voiliers depuis les petits 6 mètres jusqu’aux « Maxi », et un millier de voileux rien que pour les équipages…
Passage devant l’île de « Sant’ Elena »…

035-2020-10-18 41

Spinnaker en son allure grand largue, profitant du vent arrière…

036-2020-10-18 295

Novembre…

La perle rare, la seule expo ouverte à Venise dans les jardins de la « Marinaressa » dans le « sestiere de Castello », l’exposition se tenait en extérieur, ceci expliquait cela…

Mes deux œuvres préférées du jour…
« The Rest of Your Life » 2020, par Paul Chamberlain…

037-2020-11-12 190

« Marta et l’Elefante » 2019, par Stefano Bombardieri, sculpteur de Brescia, Italie…

038-2020-11-12 210-Modifier

Au sortir de l’expo, dernier cliché de la lagune en cette fin d’après-midi où se profilaient en ombres chinoises les silhouettes du campanile de San Giorgio et de la Salute…

039-2020-11-12 160

Décembre…

Sur la plage de « San Nicolò » à l’extrême nord-est de l’île du Lido, les « bécasses de mer », en français les « huitriers pie », oiseau caractéristique, au grand bec rouge lui permettant de casser les coquillages…

040-2020-12-10 59

Une balise bâbord de la passe d’entrée de port de « San Nicolò », en arrière-plan le phare de la péninsule de « Punta Sabbioni »… 

041-2020-12-10 17 _

L’envol des « bécasses de mer »…

 042-2020-12-10 238-Modifier

Depuis le 3 octobre de cette année 2020 le « MoSe » (acronyme de MOdulo Sperimentale Elettromeccanico) fonctionne…

Système de défense contre « l’Aqua Alta » formé de rangées de vannes mobiles escamotables sous la forme d’impressionnants caissons jaunes permettant d’isoler la lagune vénitienne de la mer Adriatique durant les phénomènes des hautes marées…

043-2020-12-12 120

Gros plan…

044-2020-12-12 60

Un trait de lumière dans le ciel matinal et nuageux me permettait d’accrocher au-dessus du « MoSe » les cimes enneigées des « Dolomites »…

045-2020-12-12 72

Le phare de « San Nicolò » juste avant le lever du jour…

046-2020-12-12 36

Cette année fut douloureusement marquée par la disparition de Renato, mon frère ainé, Maître d’Art, créateur d’automates…

047-2020-11-01

Salut l’artiste, salut frangin…

048-2020-11-01 67

Une année bien pourrie…

Claudio Boaretto

Publié dans 01 Venise : curiosités, 02 Venise : évenements, 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture, 04 Venise : vie quotidienne, 05 Venise : balades & promenades, 06 Venise : avifaune lagunaire | 26 Commentaires »

OPEN SPACE DANS LES JARDINS DE LA MARINARESSA À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 16 novembre 2020

En cette période de confinement où nous trouvons portes closes dans tous les musées et nous heurtons à la fermeture de toutes les expositions, je trouve la perle rare, la seule expo ouverte à Venise, jusqu’au 16 février 2021…

La « Mostra » du collectif international « OPEN SPACE », organisée par le Centre Culturel Européen Italia , invite les artistes à dialoguer avec l’espace public, en l’occurrence les jardins de la « Marinaressa »…
L’exposition étant en extérieur, ceci explique cela…

La « Marinaressa », ceux qui suivent mon blog depuis longtemps connaissent cet endroit privilégié de « Castello » cher à mon cœur et rempli de souvenirs familiaux…

1  2020-11-12 164-Panorama-Modifier

Pour le fun, je publie une « foto panoramique-cylindrique »…
Hé oui, le « fotograf » revendique le droit de s’amuser…

2  2020-11-12 161-Panorama-Modifier

Les œuvres se distribuent dans les deux jardins de la Marinaressa, « les Jardins du Levant » et « les Jardins du Ponant »…
Commençons par le Levant…

3  2020-11-12 155-Panorama

D’entrée, quelques œuvres de l’artiste londonien, David Jacobson, nous accueillent…

« Les sculptures, gravures et dessins de David Jacobson ont été exposés au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Italie, en France, en Suisse, au Japon, en Espagne et en Afrique du Sud.
L’artiste semble relire de manière contemporaine certaines tendances et mouvements artistiques de ces derniers pays, en particulier les lignes esthétiques du minimalisme , de l’italien Arte Povera - dont il feuilletait secrètement les pages de la bibliothèque en tant que jeune homme – et du voisin Japonais mono-ha. » 

(Même si les explications sont parfois un peu fumeuses, je n’en suis pas le coupable, tous les écrits en bleu italique sont des précisions reprises pour éclairer (ou pas) le visiteur.
Ceux que ça barbe peuvent regarder uniquement les foto et se faire une personnelle opinion)…

« Jane’s Japanese Love Boat » 2019…

« Symbole par excellence du voyage et du désir d’échapper, non à une représentation d’une arche ou d’un instrument de salut. Un navire en pierre qui évidemment ne flottera pas et donc n’échappera pas au déluge ou ne permettra pas aux animaux d’embarquer deux à deux »…

5  2020-11-12 7

« Aqueduct Sections » 2019…

« Le risque de sécheresse et l’inévitable extinction de chaque forme de vie ici représentée ; fleuves transformés en stériles canaux de pierre et détritus. Ce sera ce que découvrirons les futurs archéologues, sans eau, s’il y aura encore des archéologues »…

7  2020-11-12 9-Modifier-2

« Footprints » 2019…

08  2020-11-12 24

« Les traces humaines sont un signe indélébile de notre présence sur la terre. Ceci est ce que notre espèce laissera derrière elle. Quelle espérance pour l’humanité ? nous l’espérons, même si nous avons besoin de changer de direction et d’assumer un plus grand sens de l’attention et de la responsabilité de chacun de nous »…

9  2020-11-12 21

« Heavy Water » 2019…

« Également important dans ce « théâtre », l’eau lourde est un des éléments fondamental dans la scission nucléaire qui alimente la création de l’énergie nucléaire »…

14  2020-11-12 32-Modifier

Une estrade en bois abritant une petite dizaine d’œuvres attire mon attention…
Un panneau explique, en anglais qu’il m’a fallu laborieusement traduire vu que je ne suis pas un spécialiste de la langue rosbif…

« L’Académie Culturelle Européenne ECA se concentre sur le développement professionnel dans l’art et l’architecture. Cette année, nous sommes ravis de présenter un groupe d’artistes internationaux, tous les participants de notre cours d’Art Contemporain. Projet interdisciplinaire implique des artistes, des amateurs d’art et des conservateurs apportant des œuvres d’art à petite échelle dans un espace public ouvert à Venise.

Ce spectacle doit être considéré comme une plate-forme où les artistes partagent une étape de leur parcours, leur réflexion sur le langage visuel personnel. L’exposition présente un large éventail de présentations pleines d’éléments artistiques surprenants. Certains sont inspirés par Venise, certains représentent une tentative de réfléchir sur les expériences dramatiques de 2020. Divers médias créent une combinaison extraordinaire d’approches, un dialogue entre les développements actuels et les idées dans l’art, le design et l’architecture. Nous exposons le travail d’artistes professionnels à côté de ceux émergents dont les œuvres pourraient être moins connues. Ce qu’ils ont tous en commun, c’est la curiosité, le courage d’explorer une capacité à livrer dans des conditions difficiles de pandémie. »

16  2020-11-12 35

« Human Race, Only » 2020, de l’artiste américaine Kasia Kay…
Billes de bronze et lettres peintes à l’acrylique…

«La race n’existe pas. Il n’y a qu’une seule race humaine. Scientifiquement, anthropologiquement. » – Toni Morrison
J’ai utilisé la citation de Morrison pour appeler à une transformation consciente et à un changement en chacun de nous afin de renforcer notre lutte pour un monde meilleur, plus égalitaire et pour éliminer la discrimination raciale. Le message estampillé de 80 perles de bronze invite tous les humains à reconnaître et à exprimer leurs excuses pour les actes répréhensibles et à affirmer leur détermination à corriger les croyances sur la race humaine. »

18  2020-11-12 39-

« Clear, Tear » 2020, de Julina Lopatina, artiste britannique……

 L’installation est basée sur un piédestal en pierre artificielle à huit compartiments, dans lesquels des larmes sont noyées, en plexiglas et attachées par une chaîne au support. Chacune des huit larmes varie en taille, couleur, épaisseur, degré de transparence, chacune représente certaines émotions. Les visiteurs pourront identifier la signification de chaque larme dans la liste ci-dessous.

 Larme de bonheur – la plus petite et la plus fragile déchirure dorée,

 Larme de douleur – larme rouge,

 Larme de joie – larme verte,

 Larme de déception – larme grise,

 Larme d’envie – la larme noire la plus lourde et la plus massive,

 Larme de colère – larme orange,

 Larme d’empathie – larme transparente en verre à travers laquelle vous pouvez clairement voir une personne,

 Larme de sentimentalité – larme bleue. 

20  2020-11-12 44

« Re-consider » 2020, de Katerina Panagiotaki, artiste britannique…

« Nous pourrions dire que l’œuvre est l’émetteur et le spectateur le récepteur. En regardant une œuvre d’art au début, nous avons un sentiment et puis nous façonnons notre point de vue concernant l’œuvre. Les biais cognitifs et les influences de la perception affectent notre point de vue concernant une œuvre d’art.  Si nous parlons à un étranger, qui a des influences différentes, notre point de vue peut changer et nous pouvons obtenir une autre perspective et élargir nos horizons.

Ce processus vise à être une force motrice pour le spectateur d’envisager une discussion avec un autre étranger à réexaminer. La sphère métallique est notre terre, les sentiments sont attachés à un aimant qui représente une unité puissante. Les couleurs primaires symbolisent qu’avec le principal donné, vous pouvez créer toute une palette de nuances différentes. L’effet miroir est utilisé comme un rappel de l’auto-découverte. Les expressions physiques pour l’amour et le bonheur sont limitées. Le toucher est devenu une menace, il sera donc bénéfique de renforcer les mots. Le projet Re-Considerer favorise les valeurs sociales ou l’interaction. »

22  2020-11-12 48

« Quiet Chaos » 2020, de Victoria Wreden Sadeq, artiste espagnole…

24  2020-11-12 54-Modifier

« The Nude protecting us from art » 2020, par Kristina Kragujevska (Macédoine) & Dejan Djolev

26  2020-11-12 61

« The Goddess » 2020 par Katia Ikonnikova, artiste russe…

« Ce projet est dédié aux femmes avec toute leur complexité, beauté, joie et larmes…
Vous êtes tous les bienvenus »

28  2020-11-12 64

« Been There – Done That » de Stephen Vineburg, artiste britannique…
Painted and costed EPS…

30  2020-11-12 73

« Alvéoles de repos » par The Pollinators Collective représenté par Sally Buchanan, Victoria Deryugina, Zarina Karapetyan, Luba Zygarewicz. Collective leader Andrew Johnstone…

« Inspiré par la structure d’une ruche et en reconnaissance du rôle vital que jouent les abeilles dans notre durabilité, « ALVEARE di riposo » est une invitation au repos et à la réflexion tout en mettant en avant un sentiment de communauté. Nous allons explorer le sujet de la ruche plus tard en 2021 par une création d’une grande installation pour Burning Man dans le désert du Nevada »…

39  2020-11-12 105-Modifier

« Dense+Green Citie » L’architecture comme écosystème urbain par Singapore – ETH Centre Future Cities Laboratory…

41  2020-11-12 110

Compliqué à « fotografier »…
Essayons en sens inverse avec la lagune floutée en arrière-plan…

43  2020-11-12 111-Modifier

« I go Home » ou « Vado a casa » ou « Je rentre à la maison » 2020, par Ivan Lardschneider, artiste italien comme son nom de l’indique pas…
Le genre d’œuvre contemporaine dont j’apprécie l’humour…

45  2020-11-12 122-Modifier

« Portal » par Barbara Grygutis, artiste américaine…

« PORTAL est une œuvre sculpturale créée spécialement pour l’exposition des jardins de la Marinaressa à Venise, en Italie. L’œuvre réunit des éléments artistiques et architecturaux à taille humaine. Les motifs d’ombre infusent la forme humaine évoquant une réponse émotionnelle avec des éléments naturels et créés par l’homme. Portal joue avec l’élément architectural du grand portail. Dans la société numérique contemporaine, un portail est une passerelle vers l’information, un cadre pour fournir un point d’accès unique aux outils et à l’information.  Portal se présente comme une passerelle vers l’esprit humain et propose une exploration d’un élément architectural comme expression sculpturale.

Portal transmet la figure abstraite d’une flamme pour susciter la passion et une émotion intense. L’utilisation d’un élément architectural invite au dialogue, élève le rythme du questionnement, provoque le personnel, offre une connexion humaine. L’œuvre évoque les complexités et la créativité de l’esprit humain. »

47  2020-11-12 128

« Crossing Over : Immigration Stories » 2018, par Jackie Neale, artiste américaine.

« Jackie Neale est une artiste photographique hybride créant des installations de narration dans des médiums allant des procédés alternatifs aux enregistrements basse fidélité. Elle est également auteur publiée et professeure de premier cycle en photographie à la Saint Joseph’s University et à la New York Film Academy. 

Jackie a commencé « Crossing Over: Immigration Stories » pour mieux comprendre l’impact sur la vie des politiques d’immigration et de frontière américano-mexicaine, qui se sont étendues à la politique d’immigration dans le pays d’origine de sa famille, l’Italie. Son projet a également révélé un plan de connexion plus élevé, les images étant éthérées, et donc spirituelles. Quand on fait le choix de quitter sa famille, d’immigrer dans un autre pays pour une vie meilleure, cela ressent la même chose à bien des égards que de quitter un corps / une forme de soi pour aller dans un autre. »

49  2020-11-12 136

« A Shell of a thousand whishes » 2020, par un collectif d’artistes…

« La coquille amplifiera toutes ces missives de l’univers comme les sons lointains de l’océan, les diffusant pour que tous entendent. »…

51  2020-11-12 144

L’exposition des jardins du Levant terminée, passons maintenant aux jardins du Ponant de la Marinaressa…

52  2020-11-12 164-Modifier

Au milieu des pots de plantes, un point d’information tenu par un artiste bénévole… J’ai demandé de la doc, mais elle est en anglais ! …
Ça m’agace, Venise n’est pas une île britannique… De la doc en italien me semblerait la moindre des politesse envers la population locale…

53  2020-11-12 171

« The Sitting Lioness » 2018, par Jaroslav Ròna, sculpteur, peintre, acteur et écrivain tchèque …

« La statue de la lionne assise a été créée pour concevoir une statue monumentale de cinq mètres qui animerait et compléterait thématiquement la colline Parukářka (le plus haut sommet de Prague) dans le quartier de Žižkov. Le thème reflète le patriotisme fort (quelque peu auto-ironique) du rebelle, principalement du district ouvrier, qui a toujours critiqué l’establishment au pouvoir. La lionne a été conçue comme un fier partenaire et en même temps un rival du symbole officiel tchèque – un lion à deux queues, qui réside symboliquement sur la colline opposée dans les locaux du château de Prague. »

55  2020-11-12 169-Modifier

« Triffid V » par Andrée Valley sculptrice américaine travaillant à Madison dans le Wisconsin…

« Mon œuvre est basée sur le chaos perçu et sur la façon dont ce chaos est contenu dans un objet. Je m’intéresse au caractère aléatoire et à la superposition des éléments dans mes pièces et au manque d’orientation dans les œuvres qui reposent sur le sol ou sont suspendues avec du fil de fer pivotant. » 

57  2020-11-12 175

« Planet Earth » 2020, par Riccardo Gatti, sculpteur italien de Trévise…

« Un travail où l’ironie est inhérente aux formes multi-matériaux destinées à dessiner toute la composition.
Beaucoup de substance, dans les mains visant à arrêter le flux de matière en dissolution, après quoi nous arrivons à la forme circulaire des miroirs: deux, en équilibre à deux faces avec une pupille convexe.
Le visiteur s’y retrouve reflété, consommant sa part minimale de gloire comme un fragment temporaire de l’œuvre elle-même, comme Andy Warhol. L’élève en déformant les traits raconte comment chacun de nous, y compris l’artiste, peut vivre des moments d’imperfection nécessaire. Les miroirs « capturent » également la partialité de l’espace environnant, y compris les mutations lumineuses inhérentes au cours des vingt-quatre heures. »

59  2020-11-12 183

« The Rest of Your Life » 2020, par Paul Chamberlain, de Sheffield Hallam University, professeur de design, codirecteur de l’ Institut de recherche sur la communication culturelle et l’informatique , chef du centre de recherche sur l’art et le design, directeur de Design Futures et codirecteur du groupe de recherche interdisciplinaire Lab4Living … 

« The Rest of Your Life réinterprète l’humble banc, symbole de l’espace partagé en réponse à ces temps sans précédent. L’installation offre une ressource publique égalitaire, un sens de la création d’endroits, la possibilité de connecter avec les communautés et la lutte contre l’isolement et la solitude. L’œuvre interprète la nature commémorative du « banc » comme un objet mémorial, capturant ce moment dans le temps. L’inclusion se caractérise par le bâton de marche archétype tandis que sa matérialité possède des propriétés antimicrobiennes, pertinentes aux nouvelles conventions sociales »

61  2020-11-12 190

« Berengel » par Edwin Hamilton sculpteur-maçon…

« Je construis avec la pierre en tant que sculpteur et tailleur de pierre depuis 30 ans, au cours de cette quête, je suis tombé amoureux de la dignité silencieuse et du sens de la masse évoqués par ce matériau, l’un des plus anciens matériaux de construction connus de l’homme. Je suis intrigué par la présence remarquable véhiculée dans la pierre architecturale ancienne sur ceux qui la rencontrent – elle semble puiser dans un contenu psychique humain universel »

63  2020-11-12 208

« Guardian » par Stefan Milkov…

« J’ai initialement créé le Guardian comme une petite statue. Ses qualités formelles m’ont inspiré plus tard à le recréer à une échelle monumentale.
Et que puis-je dire de la statue elle-même?…
Personnellement, je sens que nous vivons des temps turbulents, parfois orageux, et le monde change sous tous ses aspects. Malheureusement, c’est un changement pour le pire, comme nous l’avons vu ces derniers mois.
Cette œuvre est donc une expression de ma foi en notre civilisation et en sa force, un symbole de courage et de foi en l’esprit débridé de l’humanité, gardien et protecteur dans les temps difficiles.
Je suis honoré de pouvoir montrer ma statue dans la belle ville de Venise, un pays qui a tant souffert cette année. J’espère que cela donnera aux spectateurs un sentiment de confiance en un avenir plus sûr, comme c’était le cas pour moi lorsque je l’ai créé. »

65  2020-11-12 218

« Marta et l’Elefante » 2019, par Stefano Bombardieri, sculpteur de Brescia, Italie…
En fin de ce reportage illustré, ma préférence pour cette installation…

67  2020-11-12 210-Modifier

« Un méga éléphant suspendu dans les airs et soutenu par une corde par une petite fille, Marta, qui nous rappelle comment notre force intérieure pourrait nous permettre de faire des choses apparemment impossibles, comme soulever un poids énorme. »

Pour des raisons de cadrage, j’opte pour le format carré…

68  2020-11-12 197

Zoom…

69  2020-11-12 202

« Message codifié de l’œuvre de Bombardieri, une invitation au respect de la nature et des animaux, dont la survie est étroitement liée à la nôtre. » 

70  2020-11-12 200

En espérant que cette visite des jardins de la Marinaressa vous déconfine virtuellement, je retourne me confiner à la casa, tout en prenant un dernier cliché de la lagune en cette fin d’après-midi où se profilent les silhouettes du campanile de San Giorgio et de la Salute…

71  2020-11-12 160

Claudio Boaretto

Publié dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture | 20 Commentaires »

FRANCESCO MOROSINI DERNIER HÉROS DE VENISE LA SÉRÉNISSIME

Posté par Claudio Boaretto le 10 février 2020

Depuis le 28 juin 2019 se tient au Musée Correr, place Saint Marc, l’exposition intitulée :

« Francesco Morosini : ultimo eroe della serenissima tra storia e mito »…
Francesco Morosini : dernier héros de la sérénissime entre histoire et mythe…

Cette exposition célèbre les 400 ans de la naissance de Francesco Morosini « le Péloponnèse » (1619-1694), figure passionnante du Capitaine Général de la Mer et 108ème Doge de Venise…
L’affiche :

1 2020-02-06 1
(les fotografs remarqueront immédiatement les reflets en haut de l’affiche dus aux projecteurs trop puissants du musée… Malheureusement le cas se reproduit pour tous les tableaux exposés, reflets gênants même à l’œil nu… Obligé de se déplacer sur les côtés pour regarder les œuvres et tenter d’être moins indisposé par ces reflets… Difficile de comprendre pourquoi les conservateurs de cette exposition ne remédient pas à ce problème qui, à mon sens, s’avère une grave erreur muséologique)…

Petit résumé historique :

« Francesco Morosini marqua l’histoire de la République Sérénissime : « Capitaine de la Mer » à quatre reprises et 108ème Doge de Venise. Depuis son enfance, il montrait une forte inclination pour les affaires de guerre et dès que l’âge lui permit, il se consacra à la profession militaire et rejoignit le service naval de Venise. Il eut une brillante carrière au point que d’officier ordinaire, il monta jusqu’au plus haut grade de « Capitaine de la Mer ». Morosini fut l’instigateur et le chef de la dernière grande campagne d’expansion de la République vénitienne dans la guerre moréenne contre les Turcs. Après une série d’opérations brillantes, il conquit Athènes en quelques jours. Grâce à cette magnifique victoire, Morosini reçut le titre de « Péloponnèse ».
En 1688, à la suite de la mort du Doge, Francesco Morosini fut élu son successeur et resta commandant en chef de la flotte, un événement deux fois exceptionnel car un Doge n’avait jamais commandé l’armée en personne et parce que jamais auparavant un commandant de flotte de guerre ne fut élu Doge.

En 1689, le doge Morosini, atteint de maladie et de vieillesse, quitta le commandement suprême et revint à Venise avec les honneurs triomphaux. Mais en 1692, le Sénat, inquiet du succès des opérations militaires au Levant, élit pour la quatrième fois le général Morosini Capitaine de la Mer . 

Le 6 janvier 1964, à l’ âge de 78 ans , Francesco Morosini décède à Nauplie, mettant ainsi fin à sa vie de grand commandant. Les funérailles furent célébrées dans la capitale de Morée récemment conquise et son cœur et ses entrailles enterrés dans l’église Saint-Antoine tandis que son corps fut emmené à l’église de Santo Stefano à Venise. Peu de temps après sa mort, le Sénat décréta qu’une arche de marbre avec des sculptures de ses grandes réalisations serait construite dans la salle du conseil du Palais des Doges. »

La première salle : la bibliothèque comprenant récits, documents et ouvrages sur la célèbre et ancienne famille patricienne Morosini…

Une série d’opuscules et de chroniques furent réalisés quasiment en temps réels sur les faits d’armes et les victoires de Francesco Morosini…
On y apprend que le rouleau contenant l’arbre généalogique des différentes branches de la famille mesure plus de 12 mètres de long…
La bibliothèque sur les Morosini contient plus de 2400 ouvrages…

5 2020-02-06 9

Huile sur toile 1692-1693 du doge Francesco Morosini peint par Domenico Uberti …
Dans ce portrait, le dernier exécuté de son vivant, Morosini apparaît comme un glorieux condottiere au service de la Chrétienté. En armure, bâton de commandement à la main et coiffé du « Corno Ducale » le couvre-chef caractéristique des doges, sur la table, son estoc…

6 2020-02-06 12

Son « Corno Ducale » en tissu broché…

8 2020-02-06 19

Sa veste d’arme avec gants et pantalon en peau de buffle…

10 2020-02-06 24

Nini, le chat momifié de Morosini auquel il fut très attaché, il embarquait avec lui et surveillait dans la calle les réserves de nourriture contre les rats…

12 2020-02-06 26

Le buste de « Morosini el Peloponnesiaco » en marbre de carrare par Giovanni Comin…

14 2020-02-06 30-PS

Ce portrait, huile sur toile, où Morosini endosse l’habit distinctif des magistrats vénitiens, fut réalisé pour célébrer sa nomination le 20 septembre 1669 à la prestigieuse charge de « Procuratore di San Marco »…
Procurateur, la plus haute distinction de la république de Venise, juste en dessous du doge…

16 2020-02-06 40

D’autres « Morosini » sont exposés dans cette salle…

Pietro Morosini…

18 2020-02-06 42

Marcantónio Morosini…

20 2020-02-06 44

Lorenzo Morosini…

22 2020-02-06 45

Encore un Francesco Morosini mais pas le même…

24 2020-02-06 47

Sur le Web, j’ai trouvé une liste des Morosini par ordre alphabétique entre le Xème et le XVIIIème siècle, 4 doges et de nombreuses épouses ou mères de doges, impressionnant :

  • Albertino Morosini, duc de Candie (1290-1293)
  • Alberto Morosini (XIIIe siècle), podestat vénitien, commandant de la flotte pisane à la Bataille de la Meloria (1284) lors de la prise de la Sardaigne par les Catalans
  • Alessandro Morosini (XVIIIe siècle), provéditeur général, commandant de la garnison vénitienne à Corfou (1775–1777)
  • Andrea Morosini, duc de Candie (1441-1443)
  • Andrea Morosini (1558-1618), historien vénitien
  • Angelo Morosini, duc de Candie (1255-1259)
  • Antonio Morosini, duc de Candie (vers 1530)
  • Bernardo Morosini, duc de Candie (1644-1646)
  • Caterina Morosini, mère de Pietro Grimani (1677–1752), 115e doge de Venise
  • Constanza Morosini, sœur de Tomassina Catarina Morosini et épouse de Stefan Vladislav II (1280-1325), monarque serbe de la dynastie des Nemanjić, dernier roi de Syrmie
  • Dea Morosini, épouse de Nicolò Tron (1399–1473), 68e doge de Venise
  • Domenico Morosini (mort en 1156), 37e doge de Venise
  • Donato Morosini, duc de Candie (1617-1619)
  • Egidio Morosini, duc de Candie (1417-1418)
  • Elisabetta Morosini, mère de Carlo Contarini (1580-1656), 100e doge de Venise
  • Elisabetta Morosini, mère de Paolo Renier (mort en 1789), 119e doge de Venise
  • Francesco Morosini, duc de Candie (1612-1614)
  • Francesco Morosini (1619–1694), duc de Candie (1656–1661) et (1667–1669), 108e doge de Venise
  • Giovanna Morosini, mère de Nicolò Contarini (1553-1631), 97e doge de Venise
  • Giovanni Morosini (xe siècle), moine bénédictin à qui le doge Tribuno Memmo céda l’Île de San Giorgio Maggiore en 982 (? Bienheureux Jean Morosini (mort en 1012) 5 février)
  • Giovanni Morosini (XVe siècle), bailli et capitaine de Venise, gouverneur de la ville de Durrës, en Albanie (1419-1421)
  • Giovanni Morosini, duc de Candie (vers 1530)
  • Giovanni Morosini (1719-1789), évêque de Chioggia (1770-1773), puis de Vérone (1773-1789)
  • Giovanni Francesco Morosini (1537-1596), cardinal, évêque de Brescia, ambassadeur de la république de Venise en Savoie, en Pologne, en Espagne, en France et à la cour ottomane auprès du sultan Amurat III
  • Giovanni Francesco Morosini, patriarche de Venise de 1644 à 1664, procurateur de San Marco en 1645
  • Giuseppe Morosini, duc de Candie (1650-1653)
  • Goffredo Morosini, duc de Candie (1355-1357)
  • Isabetta Morosini, mère de Nicolò Donato (1539–1618), 93e Doge de Venise
  • Jseppo Morosini (XVIIIe siècle), noble influent, musicien amateur et protecteur de Andrea Luchesi (1741-1801), compositeur italien
  • Laura Morosini, épouse de Pasqual Cicogna (mort en 1595), 88e doge de Venise
  • Lodovico Morosini, duc de Candie (1407-1409)
  • Marco Morosini, duc de Candie (1357-1359)
  • Marco Morosini, évêque de Trévise (1639-1645) puis de Brescia (1645-1654) (mort le 4 octobre 1654)
  • Marino Morosini (1181-1253), 44e doge de Venise
  • Marino Morosini, duc de Candie (1274-1276)
  • Mario Morosini, duc de Candie (1329-1331)
  • Michele Morosini (mort en 1382), 61e doge de Venise
  • Morosina Morosini, épouse de Marino Grimani (1532–1605), 89e doge de Venise
  • Niccolo Morosini, patriarche de Venise en 1336
  • Niccolo Morosini (XVe siècle), bailli et capitaine de Venise, gouverneur de la ville de Durrës, en Albanie (1482-1485)
  • Pietro Morosini, duc de Candie (1364-1366)
  • Pietro Morosini, cardinal et célèbre jurisconsulte (mort le 11 août 1424), qui travailla à la compilation du 6e livre des Décrétales
  • Tomassina Catarina Morosini (morte en 1300), fille de Michel Morosini, sœur de Constanza Morosini, épouse d’István (Étienne) Árpád de Hongrie (1236-1272) et mère de André III Árpád de Hongrie (1265-1271 ou 1272)
  • Tommasina Morosini (XIIIe siècle), fille de Giovanni Morosini, comte d’Arbe, et épouse de Pietro Gradenigo (1251-1311), 49e doge de Venise
  • Tommaso Morosini (XIIIe siècle), patriarche latin de Constantinople (1204-1211)
  • Tommaso Morosini, général des galères de Venise (mort à la Guerre de Candie en 1647)

 Peinture allégorique de Gregorio Lazzarini où le Doge Francesco Morosini offre à Venise la reconquête de la « Morea » (la Morée)…

25 2020-02-06 57

Je vous entends dire : « La Morée ? c’est où ça ? »
Ben, c’est le Péloponnèse…
Petite carte et explication :

« Le despotat de Morée (en grec: Δεσποτᾶτον τοῦ Μορέως) était une province de l’Empire byzantin, puis un État grec plus ou moins dépendant de cet Empire, État fondé au milieu du XIVe dans la péninsule du Péloponnèse, ayant pour capitale la cité de Mistra près de l’ancienne Sparte. La taille de son territoire a varié au cours de son existence, mais a fini par inclure presque toute la péninsule.

Le territoire était généralement dirigé par un ou plusieurs fils de l’empereur byzantin contemporain, voire à un membre de la famille impériale à qui on donnait le titre de despote. Le terme de « despotat » est formé sur celui de despote (Δεσπότης). Son équivalent le plus proche est prince, un despotat correspondant donc à une principauté »

26 1024px-Despotate_of_Morea_1450.svg

« Salle d’armes du Palais Ducal avec le buste de Francesco Morosini » Huile sur toile d’Alessandro Piazza (1699)…
Ce tableau rappelle qu’en 1687, après ses succès militaires dans le Péloponnèse, le Sénat vénitien décide de dédier exceptionnellement à Morosini un monument adhuc viventi (alors qu’il est encore en vie) réalisé par le sculpteur génois Filippo Parodi…

29 2020-02-06 68

Copie en marbre de ce monument pour le palais des Morosini à « San Stefano »…

Morosini représenté en habit de Capitaine Général de la Mer avec le typique couvre-chef « Berreta a Tozzo », l’armure avec le lion de Saint Marc en relief, la cape royale avec 5 boutons d’or, dans la main droite le bâton de commandement posé sur la carte du Péloponnèse et à la base, sous le blason de sa famille, deux autres bâtons de commandement en souvenir de ses charges précédentes de commandant suprême de la flotte en temps de guerre…

30 2020-02-06 85

Le monumental blason en bois de la famille Morosini…
D’Or à une bande d’Azur…

31 2020-02-06 109

Huile sur toile de Alessandro Piazza « Retour triomphal à Venise de Francesco Morosini » le 11 janvier 1690, attendu en grande pompe par l’apparat solennel vénitien pour lui conférer les insignes de Doge…

32 2020-02-06 71

Huile sur toile « Francesco Morosini combat contre les Turcs en Candie »…
Sur ce tableau nous voyons les galères turques pourtant plus nombreuses s’enfuyant devant les galères vénitiennes plus grosses…
Le Royaume de Candie ou duché de Candie était le nom de la Crète en tant que colonie de la République de Venise… Les Morosini furent Ducs de Candie pendant plusieurs siècles…

33 2020-02-06 131

Dans cette exposition vous pourrez découvrir de nombreux autres tableaux relatant les victoires navales et les moments historiques de Morosini…

Quelques objets d’époque attirent le viseur de mon appareil « fotografic »…
Le prie-Dieu personnel en bois doré et sculpté de Morosini…

40 2020-02-06 107

Son bâton de commandement de Capitaine de la Mer en tant de guerre…

42 2020-02-06 137

L’estoc de Morosini, un espadon de grande taille avec une lame de section lenticulaire en acier décorée de gravures à caractères floraux. Robuste et lourd, en dépit d’être une arme purement honorifique, il se termine par une pointe aiguë permettant de donner seulement des coups de pointe (estocade)… Le pommeau comporte les armoiries du pape Alexandre VIII Ottoboni qui, en 1689, en fit don à Morosini…

45 2020-02-06 93

Nous terminons le reportage illustré de cette visite par le triple fanal de sa galère ducale…

47 2020-02-06 98

L’exposition se terminera le 3 mai 2020, avis aux amateurs d’Histoire vénitienne…

Claudio Boaretto

Publié dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture | 18 Commentaires »

RETROSPECTIVE « FOTO » DE L’ANNÉE 2019

Posté par Claudio Boaretto le 21 janvier 2020

Janvier 2020, voici le moment venu de la rétrospective des « foto » shootées en 2019…

Pour ce faire, je sélectionne mes « foto » préférées parmi les « moins mauvaises » de l’année, n’étant pas assez vaniteux pour les qualifier de « meilleures »… Il nous faut tenir notre place avec humilité dans ce monde de l’image où s’expriment tant de grands « fotografs » talentueux…

Pas de série cohérente dans cette récapitulation, les clichés pris tout au long de l’année diffèrent aussi bien par le sujet, la lumière, la couleur, le cadrage, le format, la technique ainsi que par les boîtiers et objectifs utilisés…
Mais le thème commun pour 95% reste Venise et sa lagune…

Janvier 2019…

Commençons par les traditionnelles retrouvailles des « Vieux Ados » en Bretagne sud, cadre magnifique pour un « fotograf »…

Quiberon…
La silhouette du château « Turpault » dans une ambiance hivernale…
Georges Turpault, filateur de Cholet, le construisit en 1904 et le baptisa « Château de la Mer »… 550 m² de surfaces habitables, tournées vers les flots, cernées d’un parc de 4 900 m2, une propriété privée qui ne se visite pas…

1 2018-12-30 74-PS

Le fameux « Phare des Poulains » à Belle-Isle-en-Mer…
À cet endroit, la mer monte, entoure la pointe du Phare et le transforme en îlot que l’on ne peut plus atteindre à pied…

2 2018-12-31 214

Je rejoignais sur la hauteur le phare construit en 1868…
Les panneaux photovoltaïques sur le toit assure une autonomie de 10 jours sans soleil. Un groupe électrogène de 7,5 kW permet de faire le complément en absence d’ensoleillement sur de plus longues périodes …

3 2018-12-31 245

Autre endroit exceptionnel de Belle-Isle, les aiguilles de Port Coton…

4 2019-01-01 485

Retour à Venise…

Quand les conditions climatiques le permettent nous profitons parfois d’un moment de grâce…
Un spectacle extraordinaire s’offre à nos yeux : les sommets enneigés des « Dolomites » s’érigent alors en décor d’arrière-plan de la Sérénissime…
Pour prendre ce cliché je me trouvais à 5 kilomètres de San Marco et à 150 kilomètres des premiers contreforts montagneux…

5 2019-01-29 11-Panorama-2-PS-2

Février 2019…

Un peu d’architecture…
L’ Excelsior, Palace 5 étoiles de style oriental vénitien-byzantin, situé le long de la plage du Lido de Venise…
J’avoue un faible pour son côté kitsch, ses créneaux, ses coupoles et ses tourelles…
Vous noterez au passage la digue de sable installée l’hiver pour protéger les cabines de plage de l’hôtel de la montée des flots pendant les périodes de « l’aqua alta » …

6 2019-02-06 31-PS

L’heure rose capturée au mois de février sur la lagune…
Nous pouvons vraiment parler de capture vu la fugacité de cet éphémère instant…

7 2019-02-08 210

Venise dans le « Caigo », le brouillard…
Passants sur le « ponte dei Sette Martiri » au sortir de la Via Garibaldi…

8 2019-02-22 22-PS

De l’autre côté du pont, le soleil tentait vainement de percer le brouillard…

9 2019-02-22 30

Le passage entre les « Giardini » et le quartier du « Paludo » à « Castello »…

10 2019-02-22 65

Et déjà le carnaval…

11 2019-02-25 277

Une harmonie de couleur pour ce couple le long de « San Giorgio Maggiore »…

12 2019-02-27 183-PS

Gros plan sur la Costumée…

13 2019-02-27 184

Sur le Costumé…

14 2019-02-27 199-2

Changement de tonalité…

15 2019-02-27 467

Mars 2019…

Une palombe farouche me scrutait avec inquiétude dans les bois d’une île lagunaire…

16 2019-03-06 77-PS

Avril 2019…

Sur la plage, accouplement du « Fratino », Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus), petit oiseau migrateur de 18 centimètres et 50 grammes… Espèce menacée très protégée en Italie…

17 2019-04-03 251

Retour à l’architecture…
Le « Molino Stucky », Palace monumental 5 étoiles de la chaine Hilton depuis 2007…
Giovanni Stucky, audacieux industriel, construisit les moulins en 1895 profitant des canaux vénitiens pour utiliser les transports aquatiques, plus rapide à l’époque que les transports terrestres… Quand l’activité battait son plein les Moulins Stucky employaient 1500 ouvriers, fonctionnaient jour et nuit et sortaient 2500 quintaux de farine par jour…

Située plein nord, il s’avère difficile de « fotografier » la façade principale de ce bâtiment toujours à l’ombre…
Par temps clair, seul un petit créneau d’une demi-heure, aux premières lueurs de l’aube, permet de capturer cette façade éphémèrement ensoleillée…
Cliché, pris à 06:05 du matin du 15 avril 2019… Vu qu’il me faut 40 minutes de vaporetto pour parvenir sur les lieux, alors que je ne me lève jamais avant 9 heures du mat et dois me faire violence pour prendre ma douche avant midi, je considère ce cliché comme un véritable exploit !…

18 2019-04-15 12-PS

Une foto prise sous quelques gouttes de pluie sur la plage déserte de San Nicolò de l’île du Lido…
Le regard se porte naturellement vers le mirador de surveillance où convergent les gros nuages gris et la petite allée pavée qui traverse la plage, tandis que les parasols forment comme des chapeaux pointus sur la ligne d’horizon…

19 2019-04-28 16-Panorama

Mai 2019…

L’avifaune reprenait vie dans la lagune sauvage et loin des lieux fréquentés par le tourisme de masse débutait la période de nidification et d’accouplement…
Le vol élégant du « Cavaliere d’Italia », l’échasse blanche (Himantopus himantopus), oiseau spécialement protégé en Italie…

20 2019-05-02 1041

Les « Fenicoterri rosa », les flamants roses (Phoenicopterus roseus) s’installent depuis plusieurs années sur la lagune de Venise…
Grâce au recensement récent effectué en 2019 par l’association ornithologique de Venise et la Société Vénitienne des Sciences Naturelles, 10412 flamants roses sont dénombrés sur notre territoire…

Malgré le nombre, débusquer ces oiseaux sauvages s’avère difficile, … Il ne faut pas oublier que la lagune de Venise compte 55000 hectares d’eau, de hauts-fonds, d’îles, d’îlots et de « Barene » (lais)…
Après plusieurs jours de recherche Je les trouvais alors que je guidais une équipe de tournage de « Connaissance du Monde » qui souhaitait absolument filmer les flamants de la lagune…
La chance me souriait ce jour de début mai… Ils s’envolèrent pour se reposer un kilomètre plus loin… 4 fois de suite nous les débusquions, le cameraman était aux anges, moi aussi…

Ma foto préférée du jour, shootée à fond de focale avec mon Tamron G2 150-600 sur mon Nikon D500 APS-C, soit focale à 900mm…

21 2019-05-02 3077

Parmi les oiseaux emblématiques de la lagune, la belle « Garzetta » Aigrette Garzette (Egretta garzetta)…
Rigolote quand elle s’ébouriffait…

22 2019-05-10 34

Autre représentant de l’avifaune vénitienne, la « Volpoca », Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), espèce à mi-chemin entre les canards et les oies sauvages…
Mâle reconnaissable à sa caroncule rouge au-dessus du bec…

23 2019-05-10 468-PS

« l’ Avocetta » Avocette élégante (Recurvirostra avosetta), seule espèce d’avocette vivant en Europe, reconnaissable à son bec caractéristique, long et incurvé vers le haut, approprié à sa façon de se nourrir originale : elle entrouvre le bec et écume l’eau en surface. Pour cela, elle manœuvre le bec dans un va-et-vient latéral tout en filtrant les aliments…

24 2019-05-02 1601-PS

La période des accouplements battait son plein, ce couple de « Cavaliere d’Italia » en témoignait…

24 2019-05-10 1829-PS

Cette maman couveuse inquiète me surveillait de son œil rond…

25 2019-05-10 1868-PS

La « Beccaccia di mare » Huîtrier pie (Haematopus ostralegus)…
Encore un très bel oiseau lagunaire que l’on rencontre rarement…
On remarque d’abord chez lui ses yeux rouges et son bec orangé de 8 à 9 centimètres… Bec puissant avec lequel il ouvre ou casse par percussion la plupart des mollusques bivalves comme les moules, les coques ou les huîtres…
Quand il se sent repéré il reste sans bouger pendant de très longs moments…
Armé de mon habituelle patience, fier de l’avoir shooté marchant…

26 2019-05-10 2080-PS

Juin 2019…

Dans le cadre de la Biennale d’Art Contemporain, « L’European Cultural Center » organise l’exposition « Personal Structures » dans différents lieux à Venise dont les jardins de la « Marinaressa »…

Dans la famille « Bigfoot » je choisis « Le Siffleur medium », sculpture en bronze 220 x 174 x 80cm d’Idan Zareski, artiste franco- israélien…

27 2019-06-10 206-PS-PS

Survol des « Frecce Tricolori » », les Flèches Tricolores, patrouille de la force aéronautique nationale italienne, au-dessus de « l’Arsenale »…
Alors qu’elles n’avaient pas survolé Venise depuis 14 ans, nous bénéficiions pour la deuxième année consécutive de leur passage, événement spectaculaire qu’un « fotograf » ne pouvait rater…

28 2019-06-19 198

Les mains monumentales de Lorenzo Quinn, le fils d’Antony, surplombant un canal d’entrée de l’arsenal…

29 2019-06-20 252-PS

Hélico prenant son vol au-dessus de la piste d’atterrissage du Lido…
En raison de la vitesse des rotors principal et arrière, en « foto » la difficulté résidait à ne pas choisir un temps de pose trop rapide afin de ne pas figer les pales de l’hélico et conserver leur impression de mouvement, ni trop lent pour garder la netteté sur l’appareil se déplaçant rapidement…

30 2019-06-23 605

Même combat pour ce vénérable « Douglas Dc 3 Dakota »…

30 2019-06-23 800

Juillet 2019…

Hugo H, mon gendre et néanmoins mon artiste-peintre vénitien préféré, croquait, debout et à la gouache s’il vous plait, l’arbre-pieuvre de l’île de la Certosa…
Quel talent !…

31 2019-07-17 161

« Plastic Reef » (récif en plastique), installation fascinante de Federico Uribe (Colombie/USA) au Palazzo Bembo à Rialto…
L’installation jouait sur une juxtaposition de récifs coralliens et paysages marins pleins de vie réalisés sur un support potentiellement destructeur des océans, le plastique…

32 2019-07-29 172

Commentaire de mon ami Michel K. :
« On en vient même à savourer la beauté paradoxale des bouquets de fourchettes et cuillères, les couleurs et les formes de tous ces objets littéralement métamorphosés.
Comment ne pas être fascinés ? »…

33 2019-07-29 209

Une « foto Macro » de pommes de pin maritime…

Quelques copains « fotografs » me dirent : « Claudio, ce n’est pas de la Macrophotographie mais de la Proxiphotographie »…
Désolé, les gars mais vous avez tort, ma « foto » c’est de la « Macro »…
Sachons déjà que quoi l’on parle…
La « Macro », avec un objectif spécialisé, permet de « fotografier » des sujets avec un rapport d’agrandissement de 1/1, taille réelle, jusqu’à 10/1, dix fois plus gros…
Si le rapport d’agrandissement est inférieur, soit 1/2 ou 1/3 ou moins, nous tombons alors dans le domaine de la « Proxi »…

Quand je shoote en « Macro », j’ouvre toujours au maximum mon diaphragme, en l’occurrence à f/2.8… Conséquence, une très faible profondeur de champ, pas plus épaisse qu’une feuille de papier à cigarette…
Pour pallier ce problème et conserver un maximum de netteté sur l’ensemble du sujet « fotografié » j’utilise la technique dite du « Focus Stacking »…
Explications :
je règle la netteté sur l’endroit du sujet le plus proche de moi et prends une première « foto »…
Ensuite je décale légèrement sur l’arrière mon point de netteté et prends une deuxième « foto »…
Et ainsi de suite…
Pour les pommes de pins ci-dessous j’ai pris une bonne dizaine de « foto »…
Ensuite, avec un logiciel dédié, je fusionne toutes les « foto » pour obtenir une netteté parfaite sur l’ensemble du sujet…
Le tour est joué…

Voilà pourquoi certains crurent à de la « Proxi » vu la netteté de mes pommes de pin malgré la grande ouverture de mon diaphragme en « Macro »

34 2019-08-13 pins14

Fin août débutait la 76ème édition de la Mostra del Cinema de Venise…
 Fotograf » accrédité, je détenais et détiens encore le privilège de shooter les plus grandes stars du grand écran…

La Reine-mère, la plus célèbre des actrices française, Catherine Deneuve…

35 2019-08-28 638-PS-2

La magnifique Juliette Binoche…

36 2019-08-28 714-PS

Le plus beau des beaux gosses, Brad Pitt…

37 2019-08-29 235-PS

Ce type possède une présence et un charisme extraordinaire…

38 2019-08-29 284-PS

Un autre beau gosse oscarisé, bien français, Jean Dujardin…

39 2019-08-30 464-PS

Le ténébreux Louis Garrel, …

40 2019-08-30 496-PS

La souriante Emmanuelle Seigner…

41 2019-08-30 509-PS

L’éternel ado Vincent Lacoste…

42 2019-08-31 125-PS

Septembre 2019…

La Mostra continuait…
L’extraordinaire Meryl Streep…

43 2019-09-01 469

La combattante Ariane Ascaride…

44 2019-09-05 558-PS

Terminons cette revue d’acteurs par le trop sympathique Jean-Pierre Darroussin…
Une sacrée belle brochette d’artistes que ce millésime 2019…

45 2019-09-05 615-PS

À la biennale d’art contemporain côté Jardin, le salon de l’Égypte…
Les faces habituelles des sphinx disparaissaient remplacées par des écrans mobiles vous suivant presque du « regard »…
Quand tant d’expositions et de musées contemporains ne nous proposent plus que films et vidéos sur écrans petits ou grands, ces représentations insolites des sphinx m’enthousiasmaient…

46 2019-09-19 384-2

Octobre 2019…

L’envie me vint de prendre quelques « foto » en contre-jour sur la lagune de Venise…
La plupart du temps, le « fotograf » lambda évite le contre-jour car soit le sujet « fotografié » est complètement « bouché », soit l’arrière-plan est irrémédiablement cramé…
Le défi :
réussir des sujets en contre-jour avec des arrière-plans bien exposés pour obtenir un effet graphique avec un côté « ombres chinoises »…

Deux jeunes sur le canal « delle Scoasse » partaient tranquillement en gondole en vue de s’entrainer pour les prochaines régates…
Au loin, l’île de « Poveglia »…

47 2019-10-12 1

Dans la même veine, dentelle d’aiguilles de pin maritime face à la lagune…

48 2019-10-12 91-2

Une tradition interrompue depuis 1950 fut renouvelée en 2019, afin de permettre aux Vénitiens de se rendre à pied au cimetière de « San Michele » à l’occasion de la commémoration des saints et des morts…
Un pont flottant provisoire posé jeudi 31 octobre jusqu’au 10 novembre reliait Venise à son cimetière sur l’île de « San Michele »…

49 2019-10-31 86

Une ancienne « foto » montre ce pont posé sur de vrais bateaux avant 1950…

50 2019-10-31 PteCim001

Novembre 2019…

Au Lido de Venise devant la lagune, réouverture après plusieurs années de restauration du sanctuaire et ossuaire militaire appelé communément par les vénitiens le « Tempio Votivo della Pace » (le Temple Votif de la Paix) où reposent les ossements de 3190 soldats et marins tombés pendant les deux guerres mondiales…

51 2019-11-04 39-PS

La nuit, sur le haut du dôme, la statue de la vierge illuminée dialogue avec la lune gibbeuse…

52 2019-11-07 204-PS-PS

Les ossements de mon grand-oncle, le capitaine Mariano Giri, reposent dans cet ossuaire… Blessé mortellement en France à Verdun, il succombait à ses blessures le 19 décembre 1918…
Sur cette ancienne « foto » de l’album de ma grand-mère, Mariano pose à gauche en compagnie de son frère Virgilio à droite…

53 2019-11-08 20 album_013-2-PS

Je passais un temps infini pour restaurer méticuleusement cette foto dont voici l’état original…

54 2019-11-08 21 album_013

Après la tempête et « l’aqua altissima » du 12 novembre voici l’état dans lequel nous retrouvions quelques « vaporetti » et « Motoscafi »…

55 2019-11-16 7

 

56 2019-11-16 77

Ce qui n’empêchait pas les touristes venus se marier à Venise de poser sous les arcades du Palais des Doges, même si le bas de la robe de la mariée n’était plus immaculé…Tous nos vœux de bonheur…

57 2019-11-16 141

À la Biennale d’Art Contemporain, côté Arsenal, nous fûmes marqués par la « Barca Nostra » exposée sur le quai du bassin…
L’épave du bateau coulé en raison de l’incompétence de son capitaine le 18 Avril 2015 dans le détroit de Sicile, à 96 km de la côte libyenne et 193 km au sud de l’île de Lampedusa…
il s’agit du naufrage de migrants le plus meurtrier de la Méditerranée au cours des dernières décennies avec seulement 28 survivants et entre 700 et 1100 disparus…
Barca Nostra, monument collectif et mémorial, métaphore de toutes les migrations, de toutes les dérives dans lesquelles la démocratie sombre, ainsi que les principes d’égalité et de solidarité…

58 2019-11-20 372

À « l’Arsenale », l’occasion de refaire un clin d’œil aux Mains de Quin…

59 2019-11-20 390

Décembre 2019…

Dans les « Giardini Reale », Jardins Royaux, le « Ponte Levatoio », l’unique pont de levis de Venise…

61 2019-12-27 108

Terminons par le sapin de Noël devant la mythique « Piazzetta » et ses deux colonnes…

62 2019-12-22 16

Fin de la rétrospective de l’année « foto » 2019, avec l’espoir de ne pas trop lasser les visiteurs du blog…

Claudio Boaretto

Publié dans 01 Venise : curiosités, 02 Venise : évenements, 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture, 04 Venise : vie quotidienne, 05 Venise : balades & promenades, 06 Venise : avifaune lagunaire, 07 Promenades & balades ailleurs qu'à Venise | 35 Commentaires »

« SCUOLA GRANDE DELLA MISERICORDIA » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 12 décembre 2019

Samedi 7 décembre 2019, les guides touristiques de Venise organisaient de nombreuses visites guidées et payantes pour soutenir les travaux urgents de réparation des dommages de la « Scuola Grande San Giovanni Evangelista » causés par « l’aqua alta » du mardi 12 novembre, les visiteurs donnant une participation financière libre…

Nous décidons de participer à la visite de la « Scuola Grande della Misericordia » (La Grande École de la Miséricorde)…

Ne nous méprenons pas sur le terme « École »…

L’origine des « Scuole Grandi », ou « Schole Grandi » en vénitien, provient d’anciennes congrégations médiévales dédiées à la prière et, en certaines occasions, à la mortification de la chair que les frères s’infligeaient à eux-mêmes avec l’usage du fouet. Ces dernières furent contrecarrées et interdites par le Gouvernement de la République de Venise opposé à l’extrémisme religieux…

La dénomination de « Schola grande » utilisée dans la période du XIIIe au XIVe siècle, s’avère donc du point de vue formel impropre ; par la suite la République de Venise s’ingéra profondément dans les « écoles », en contrôlant pleinement leurs activités et les poussant vers la bienfaisance publique et la solidarité…

Au XVe siècle, les « Schole Grandi » deviennent des institutions sociales respectables et souvent riches, se consacrant à diverses activités philanthropiques et à la gestion du patrimoine accumulé par des legs de grandes familles vénitiennes…

Un système des commandes d’œuvres d’art s’organise à l’intérieur d’un réseau complexe d’échanges et de conflits, d’intérêts économiques corporatifs et contributions patriciennes occasionnelles. Dans ce processus très élaboré, le parti pris décoratif compte peu au regard de la volonté d’affirmation du prestige d’un particulier, d’un groupe ou d’une institution…

Voilà pour situer le cadre historique…

Il existe 7 Grandes Écoles à Venise :

Scuola Grande dei Carmini (fin du XVIIe siècle)

Scuola Grande di San Teodoro, instituée en 1522,

Scuola Grande di Santa Maria della Carità, instituée en 1260,

Scuola Grande di San Marco, instituée en 1261,

Scuola Grande di San Giovanni Evangelista, instituée en 1261,

Scuola Grande della Misericordia, instituée en 1308,

Scuola Grande de San Rocco, instituée en 1478…

Nous voilà partis pour la visite guidée de la Grande École de la Miséricorde…

Cette Grande École se singularise par son dédoublement, nous distinguons la « Scuola Vecchia » et la « Scuola Nuova » (la vieille et la neuve)…

L’école construite en 1318, à côté de l’église abbatiale de Cannaregio, s’avère vu le nombre toujours croissant de membres trop petite et conduit à la construction de la « Scuola Nuova della Misericordia », projet confié en 1507 à l’architecte Alessandro Leopardi, qui commença la construction. Les travaux se poursuivirent avec Tullio Lombardo pour s’achever en 1545 avec Jacopo Sansovino, tandis que le transport du mobilier sacré ne s’effectua solennellement qu’en 1589…

Comme je désire « fotografier » les extérieurs des « écoles », nous arrivons en avance, passant sous les arcades de la « Scuola Vecchia » pour déboucher sur le « Campo de l’Abbazia »…

1 2019-12-08 19

Sur le campo, la face de la « Scuola Vecchia », non prévue dans la visite guidée, nous ne visiterons que la « Scuola Nuova »…

2 2019-12-08 100-PS

Un quart de tour sur la gauche et, de l’autre côté du « Rio della Sensa », nous trouvons l’arrière de la « Scuola Nuova », bien plus haute et imposante que la « Vecchia »…

3 2019-12-08 101-Panorama-PS

Tellement imposante que j’éprouve quelques difficultés à la shooter dans son ensemble, pas assez de recul, même avec mon objectif grand-angle je suis obligé de prendre 2 « foto », le bas et le haut pour ensuite les assembler sans vraiment pouvoir corriger les défauts de perspective dus au grand-angle…

4 2019-12-08 29-Panorama

Comment faire alors pour la shooter l’école dans sa longueur ?… Mission impossible ?…

Regardant de l’autre côté du large « Canale della Misericordia » je repère entre deux palais un petit bâtiment blanc avec un porche donnant sur le canal… Si porche privé, « foutu », si porche public, que voilà un bon post pour shooter le profil de la bâtisse…

4b 2019-12-08 94

Je tente l’aventure, pas évident de trouver le chemin, deux ponts à passer, puis un sotoportego pour rejoindre la « Calle della Racheta » et au bout de la calle, coup de chance, le sotoportego est public ! …

Je vous mets le parcours, les deux flèches jaunes représentant la direction de mes clichés…

4c Capture d'écran 2019-12-11 10.50.48

L’école dans toute sa longueur, je suis satisfait…

5 2019-12-08 39

Avec même un petit cadre dans le cadre…

6 2019-12-08 50

Visant sur la droite, la « Scuola Vecchia » et « l’Abbazia Santa Maria Valverde»…

7 2019-12-08 46

Revenus à notre point de départ, la visite guidée commence…
Par la porte avant principale nous pénétrons dans l’école…
S’offre à notre regard un immense salon divisé en trois parties par de grandes colonnes corinthiennes élevées sur de hauts piédestaux…

8 2019-12-07 49

Je m’avance jusqu’à l’extrémité de cette très grande salle pour prendre le salon depuis le fond où devant la porte d’entrée se rassemblent les visiteurs attendant le guide…

Je constate que cet immense salon ne contient aucun mobilier, aucune statue, aucune peinture, aucune sculpture… Un salon vide d’œuvres d’art mis à part le bâtiment en lui-même…

9 2019-12-07 51

La guide rassemble tout le monde au milieu de cet espace et commence et commente dans des explications de détails ; l’architecte machin à construit cela, repris par l’architecte chose tandis que le prélat untel a commandé ceci, etc., etc. …

Une heure plus tard, toujours debout au même endroit, la moitié des gens perd le fil du discours, moi le premier, certains même fatigués s’assoient carrément parterre…

10 2019-12-07 63

Je m’éloigne du groupe et mon œil de petit « fotograf » cherche des angles originaux à « fotografier »…

11 2019-12-07 61

Heu, pas évident…

12 2019-12-07 57-PS

Mis à part les murs, les colonnes et les fenêtre, rien à voir…

13 2019-12-07 58-PS-2

Je repère le grand escalier au milieu de la salle et l’emprunte subrepticement…

14 2019-12-07 56-PS

Arrivé au premier palier, une petite volée de marches sur la droite nous mène au second palier…

15 2019-12-07 76

Où une troisième volée de marches, plus grande, semble mener directement à l’étage supérieur…

16 2019-12-07 107

Je débouche alors sur une grande salle occupant tout l’étage avec une impression de vide plus grande encore qu’au rez de chaussée, du fait de l’absence des colonnes…

Vue dans un sens…

17 2019-12-07 83

Vue dans l’autre…

18 2019-12-07 86

Une plaque sur un mur que mon latin scolaire enlisé dans les méandres de ma mémoire ne sait plus traduire…
Je n’arrive même pas à déchiffrer la date, si je pars du « D » je lis 788 mais je ne sais interpréter le C, le I, et le C à l’envers devant ; avis aux amateurs, donnez-moi la réponse…

19 2019-12-07 92

Entre chaque fenêtre les portraits sur pied des douze grands prophètes peints par Alvise da Friso, neveu et disciple du grand Paolo Vérones mais dont le talent n’atteint pas celui du maître…

Salomon…

20 2019-12-07 93

Prophètes entre des colonnes et projetant une ombre pour faire croire à des statues en relief, une sorte de trompe l’œil, mais qui ne trompe personne… Des peintures mal vieillies, fades et très abîmées…

Zacharie…

21 2019-12-07 95

Donc à part les murs et les fenêtres, rien à shooter…
Je tente un angle…

22 2019-12-07 100

Je redescends au second palier…

23 2019-12-07 104

Depuis le premier palier, je constate avec stupeur que les visiteurs debout à la même place écoutent toujours le discours de la guide…

24 2019-12-07 78

Je fais un petit signe à ma compagne et nous nous éclipsons discrètement de la compagnie et de la salle…

25 2019-12-07 108

Une fois dehors, nous ne regrettons pas notre participation financière, c’était pour la bonne cause, mais sommes déçu par cette visite guidée…

Pour me consoler, tout près de l’école je shoote le pont « Chiodo », le seul pont de Venise sans parapet…

26 2019-12-08 37

Claudio Boaretto

Publié dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture | 26 Commentaires »

12345...11
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance