• Accueil
  • > 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture

EXPOSITION À LA « PUNTA DELLA DOGANA » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 7 août 2022

La « Punta della Dogana », la Pointe de la Douane pour les « francofaunes », haut-lieu de l’art contemporain, fut toujours un de nos sites préférés pendant la petite quinzaine d’années où, ma compagne et moi, vivions à Venise… Jamais nous ne rations les nouvelles expositions en cet endroit mythique de la Sérénissime…

De retour pendant quelques jours à Venezia, une visite s’impose en ces lieux…

Exposition intitulée « Contrapposto Studies » (Études Contrastées) de Bruce Nauman…

Je me suis renseigné sur l’artiste :

« Né en 1941 dans l’Indiana, aux États-Unis, Bruce Nauman est un artiste minimaliste dont le travail est crucial pour l’histoire de l’art comme pour la création contemporaine. Son œuvre s’ancre très vite du côté de deux grands axes : d’une part la mise en scène, souvent minimale, du corps et d’autre part un questionnement sans cesse relancé sur les enjeux philosophiques et politiques de la pratique artistique. »

Allons donc voir…

1 2022-07-20  227-NEF_DxO_DeepPRIME

Pour ceux qui me suivent depuis un certain temps, vous savez que je déteste les expositions composées de vidéos…

Là, je tombe en plein dedans…
Que ça !…

2 2022-07-20  190-NEF_DxO_DeepPRIME

Salles obscures partout, d’immenses écrans nous accueillent représentant toujours le même homme, en l’occurrence l’auteur, filmé à l’infini et par morceaux…

Je consulte les critiques sur cette expo, elles sont dithyrambiques :

« À Venise, la Collection Pinault présente une puissante exposition de l’immense Bruce Nauman, en forme de retour à l’essence même de son œuvre : l’action du fragile corps de l’artiste au sein de son atelier. Une bouleversante réflexion sur la condition humaine.

“Monstre sacré” ou “légende vivante” de l’art contemporain, les expressions ne manquent pas pour présenter Bruce Nauman.. À 79 ans, l’artiste est certes bien “vivant”, en témoigne son étourdissante exposition à la Punta della Dogana, mais il n’a rien d’une “légende”. Son œuvre n’a rien d’imaginaire, bien au contraire. Elle est physiquement incarnée. À Venise, le corps en action de Bruce Nauman, marchant, vieillissant, pesant, bien réel, se démultiplie au sein d’un tourbillon de vidéos. Un “monstre”, l’Américain l’est plus certainement, mais alors au sens premier du terme : il est celui qui se mon(s)tre. Les vidéos de son propre corps, filmées dans l’intimité de son atelier, sont projetées sur la monumentalité des lieux. L’artiste se dévoile en grand, mais n’a rien pour autant d’un intouchable “sacré”. Le corps n’est pas glorifié, il est au contraire rendu à toute sa condition humaine : fragile, en péril, au bord de l’effondrement. »

J’essaie d’être bon public, mais malgré mes efforts, je n’adhère pas, je n’y arrive pas…
Ce mode d’expression ne me surprend même pas, à la limite il m’agace et m’ennuie…

3 2022-07-20  191-NEF_DxO_DeepPRIME

Entre deux salles, une femme réalise une performance, se déplaçant d’une allure étrange, accompagnée d’une bande son saccadée, de voix, plutôt d’onomatopées, avec une grande chambre d’écho…

4 2022-07-20  192-NEF_DxO_DeepPRIME

Sans flash, je la « fotografie » dans l’obscurité, pas évident…

5 2022-07-20  193-NEF_DxO_DeepPRIME

Après les immenses écrans, les petits écrans…

6 2022-07-20  194-NEF_DxO_DeepPRIME

Puis les écrans dans des boîtes…

7 2022-07-20  196-NEF_DxO_DeepPRIME

Si on s’attarde, ça change de couleur…
Vous m’en direz tant…

8 2022-07-20  197-NEF_DxO_DeepPRIME

Au détour d’une salle obscure, un escalier…
Nous pensons grimper au premier étage, mais trop longue la montée, nous voici avec surprise sur la terrasse du bâtiment dotée d’une jolie vue sur Venise…
Le bassin de « San Marco »…

9 2022-07-20  200-NEF_DxO_DeepPRIME

Les toits et l’église de la « Salute »…

10 2022-07-20  201-NEF_DxO_DeepPRIME

« San Giorgio » et le début de la « Giudecca »…

11 2022-07-20  204-NEF_DxO_DeepPRIME-Panorama

Nous redescendons pour découvrir le 1er étage…
Toujours salles obscures et écrans…
Les mains qui bougent, je suppose de l’artiste, because Nauman se filme sur tous les écrans…

12 2022-07-20  206-NEF_DxO_DeepPRIME

L’artiste dans son atelier, vu de dos, en morceaux décalés…

13 2022-07-20  207-NEF_DxO_DeepPRIME

Si on s’attarde encore, ça change également de couleur…
Mais toujours pareil, la même ambiance…

14 2022-07-20  208-NEF_DxO_DeepPRIME

Dans une autre salle, vu de face, toujours « lui-s’aime »…
Heu, ne serait-il pas légèrement narcissique ce Bauman ?…

15 2022-07-20  210-NEF_DxO_DeepPRIME

Dans le noir, je préfère shooter les fenêtres en demi-lune de la « Pointe de la Douane »…

16 2022-07-20  211-NEF_DxO_DeepPRIME

Une autre salle obscure et vide…
Je reshoote les fenêtres…

17 2022-07-20  217-NEF_DxO_DeepPRIME

La salle d’à côté, idem…
Une belle collections de fenêtres…
Je n’y crois pas…

18 2022-07-20  219-NEF_DxO_DeepPRIME

La salle suivante, vide ! …
Même pas de fenêtres à shooter…
J’avoue ma nullité à comprendre…

19 2022-07-20  221-NEF_DxO_DeepPRIME

La salle d’après, des écrans avec des morceaux de son atelier mais en couleur !…

20 2022-07-20  222-NEF_DxO_DeepPRIME

Même des bornes interactives pour choisir les morceaux et couleurs de l’atelier…
Je me garde bien d’y poser les doigts…

21 2022-07-20  223-NEF_DxO_DeepPRIME

Dans la dernière salle immense, Bauman encore démultiplié sur grand écran…
En y regardant bien, l’artiste semble être présent, en personne devant l’écran…

22 2022-07-20  225-NEF_DxO_DeepPRIME-Panorama

Zoom…
Serait-ce un hologramme ?
Pourtant son ombre se projette sur l’écran…

23 2022-07-20  225-NEF_DxO_DeepPRIME

Désolé pour les éventuels fan de cet artiste, mais je ne suis pas du tout rentré dans son monde…
Ne suis-je pas assez ouvert d’esprit ou insensible à cette forme d’expression ? …

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur l’exposition de Bauman, voici le lien  ICI  sur un article expliquant la démarche et clamant les louanges de l’artiste, avec ,selon moi, un manque total d’objectivité…

Bien déçus, nous sortons de la « Punta della Dogana »…
Une légère satisfaction, à 15€ l’entrée, soit 30€ pour nous deux, en tant que vénitiens nous n’avons rien payé…
De quoi boire quelques spritz pour se consoler…

Claudio Boaretto 

Publié dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture | Pas de Commentaire »

EXPO DANS LES JARDINS DE LA MARINARESSA CÔTÉ TRIBORD, À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 3 août 2022

Nous revoilou à la « Marinaressa » visitant l’exposition d’art contemporain à ciel ouvert, sise dans les jardins côté tribord, organisée par le Centre culturel européen de Venise dans le cadre de la Biennale…

1 2022-07-18  67-Panorama

Autant vous dire que les œuvres exposées ne sont pas aussi « fotogénic » que celles des jardins côté bâbord, dès lors les mettre en valeur sans qu’elles ne se perdent dans l’environnement extérieur devient un défi…
écrits en bleu, les explications et les précisions recueilles de part et d’autres sur les artistes et les oeuvres exposées…

« Triffid V » œuvre d’Andrée Valley, artiste étasunienne…
Aluminium, peinture en poudre…

« Triffid V » raconte un conte visuel inspiré du livre emblématique de John Wyndham, »

(en français, Le Jour des Triffides, roman de science-fiction  de John Wyndham paru en 1951.
À son réveil dans un lit d’hôpital, William Masen constate avec effroi que les habitants de la Terre sont devenus aveugles et que des plantes mortelles, les Triffides, ont envahi les villes et les campagnes.)

« Un assemblage de trois objets ressemblant à des plantes, peints dans des couleurs très saturées.
Placée à l’extérieur, la pièce bouge dans le vent avec la sensibilité dynamique d’une plante vivante »… 

2 2022-07-18  73-Modifier

« Ismi perduti » œuvre de Martin George, artiste australien…
Aluminium manufacturé, peinture polymère synthétique

« Martin George, ingénieur mécanicien qualifié qui construisait des ponts est devenu sculpteur. Un sculpteur qui réalise des œuvres à grande échelle de style moderniste. Alors que certaines de ses sculptures sont représentées par des formes tordues, d’autres à l’opposé sont longilignes. Martin George aime aussi surprendre le spectateur, par le fait que l’œuvre vu de loin et de près ne donne pas la même sensation à celui qui la regarde. »

5 2022-07-18  79-Modifier

« Sfere », œuvre de Hans-Petter Bjørnådal , artiste norvégien…
Bois et verre…

« Dans le cadre du projet « Il Primo Cerchio del Paradiso » de Bjørnådal Arkitektstudio, Hans-Petter Bjørnådal organise un atelier intitulé « Spheres » pour les étudiants de Venise et des Lofoten en Norvège, en collaboration avec Bodø 2024 Capitale européenne de la culture et l’artiste verrier Geir Morten Karlsen de Forum de verre. Les participants ont reçu une introduction à la gravure sur verre et ensuite chaque sphère de verre fait partie de l’installation aux Jardins des Giardini de la Marinaressa. En 2024, le projet se rendra à Bodø, capitale européenne de la culture en 2024 où il y aura un atelier et une exposition. »

10 2022-07-18  87-Modifier

Dans ces jardins, je ne peux m’empêcher de shooter ces superbes pins maritimes complètement couchés par la « Bora », ce vent froid de « Nordet » soufflant depuis les Balkans…

11 2022-07-18  90

« Slancio », œuvre de Naja Utzon Popov, artiste australo/danoise…
Céramique noire et porcelaine…
Sculpture composée de 33 colonnes en céramique noire fortement texturées, recouvertes de près de 10.000 petites coquilles de porcelaine vertes faites à la main.

13 2022-07-18  97

« l’œuvre fait référence aux incendies de forêts australiennes et aux repousses spontanées qui adviennent aussitôt après… »

14 2022-07-18  98-2

« Arroyo Bridge Section », section du pont piétonnier d’Arroyo au-dessus d’un canyon à Los Angeles…
Tubulaire en acier…

« MADWORKSHOP, Martin Architecture and Design Workshop, fondation qui aide les étudiants, les fabricants, les artistes et les architectes dans la réalisation de projets de design à valeur sociale…
Des étudiants de l’École d’architecture de l’Université de Californie du Sud ont conçu et construit un pont complexe à Los Angeles à l’aide d’un processus semi- robotique et collaboratif qui a réduit les déchets de construction. »

15 2022-07-18  101

« L’albero della Vita che ci appartiene » de Romolo del Deo, artiste italo/étasunien…
Bronze et tuf toscan…

« Romolo Del Deo œuvre pour une pratique artistique durable par le biais de sa plate-forme d’activisme environnemental et socioculturel : Long Art. Romolo Del Deo réutilise des matériaux naturels pour atténuer l’emprunte carbone de l’impact d’une œuvre d’art. Il encourage les artistes et les institutions à se détourner des produits synthétiques afin de moins polluer et d’œuvrer pour l’écologique et le respect de la planète.

Romolo Del Deo est allé à la fonderie artistique “L’arte Di Barsi Carlo E Filie Valerio” à Pietrasanta en Toscane pour son Albero della Vita Nostra bozzetto II (The Tree of Life Which IS Ours maquette II)”. Sculpture en bronze exposée aux Giardini della Marinaressa. Très élancée, le visage très doux, au corps composé de branches emmêlées, l’ensemble donne l’impression d’être face à une sirène. »

17 2022-07-18  108-Modifier

« Dance Baby Dance » de Scopin, artiste allemand.
Métal, asphalte et bois, 175 x 450 cm

« Que signifie ce titre ?
Baby est la Porsche,
mais Baby a été blessée…
Baby est encore très belle,
Mais ne peut plus danser.
L’asphalte était sa piste de danse.
et maintenant elle est dévorée par l’asphalte. »

20 2022-07-18  118-Modifier

« C’est une métaphore de la vie et de la civilisation »…

21 2022-07-18  112-Modifier

« Linda » de Franziska & Mercedes Welte, Nonos-Sisters, artistes autrichiennes…
Bronze, résine et pigments…

« Les sœurs Franziska et Mercedes, créent un style incomparable avec NONOS.
Leurs sculptures féminines sont aussi uniques qu’extravagantes, alliant joie de vivre absolue et érotisme esthétique, danse dynamique et sensualité pure.
Le résultat est un ensemble filigrane mais puissant de couleurs, de formes et de mouvements.
Le nom NONOS secret bien gardé depuis le début reste un mystère à ce jour.
L’interaction du mouvement et de la couleur fait apparaître les figures vivantes et animées, de sorte que chaque sculpture porte sa propre signature. »

23 2022-07-18  121

« Tocante » (Touché) de Vivianne Duchini, Argentine…
Bronze…

« L’artiste a choisi d’exposer une œuvre créée durant l’isolement dû à la pandémie. Le manquement de contacts avec ses proches, d’accolades, de baisers, de caresses ont inspiré l’artiste a intituler l’œuvre « Tocante ».
La sculpture s’inspire des chevaux de bronze de la Basilique San Marco à Venise.
L’élément de contraste entre le confinement et la liberté est due à l’ambiance ouverte et naturelle des Jardins de la Marinaressa, adaptée à cette embrassade et à toutes celles à venir »

25 2022-07-18  127-Modifier

« Conflictus » de Masoud Akhavanjam, artiste iranien né en 1969 à Téhéran …
Acier inoxydable poli façon miroir…

« Massoud Akhavanjam veut attirer notre attention sur les catastrophes environnementales qui découlent du changement climatique. L’artiste pense que :
« ce sont les fondements mêmes du consumérisme, de la création de richesses et de la concurrence sans fin entre les entreprises et les nations en termes de croissance économique qui doivent être reconsidérés, non seulement par les générations futures, mais aussi et surtout par les décideurs d’aujourd’hui ».

En effet sa sculpture Conflictus semble représenter cette lutte constante pour une coexistence harmonique. Les deux animaux entrelacés sont indissociables. Quel que soit l’angle de vue, ils nous semblent différents.
La question de Massoud Akhavanjam est : le fait de les séparer est-ce la solution, les problèmes s’en trouveraient ils réglés? »

27 2022-07-18  134

« Orizzonte » de Rodrigo de la Sierra, artiste mexicain…
Bronze…

« l’œuvre représente un bateau au milieu de nulle part, qui lutte pour son équilibre à cause des passagers apeurés, regroupés à la poupe, coulant le bateau avec leur contrepoids »…

34

« Ce qui a pour effet de soulever la proue, révélant l’unique aventurier qui, se distinguant des autres, regarde vers l’horizon.
Cette œuvre, d’une approche très intime, représente la capacité de quelques-uns à s’éloigner de leurs propres peurs, leurs propres problèmes et des situations qui menacent de faire sombrer leur propre vie.
La volonté, nonobstant tout, de contempler l’horizon, constamment à la recherche de quelque chose en plus. »

35

J’aime dans l’art contemporain la surprise provoquée par la découverte de certaines oeuvres …

Lors de cette visite, je ne « fotografiais » que les œuvres qui m’interpellaient…

Claudio Boaretto

Publié dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture | 6 Commentaires »

L’IMPOSANTE MÉNAGERIE DE RICHARD ORLINSKI À LA BIENNALE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 29 juillet 2022

Un petit retour en cette fin juillet 2022 dans la ville de nos origines, un vrai bonheur que cette bouffée d’air lagunaire gonflant agréablement nos poumons…

La Biennale d’Art Contemporain bat son plein à Venise…
Nous consacrons notre première visite, « appareil-foto » en bandoulière, à la « Marinaressa », un de nos lieux préférés du « Sestiere de Castello »…

1 2022-07-18  67-Panorama

Comme à chaque Biennale des expositions à ciel ouvert s’installent dans les deux jardins entourant de part et d’autre la « Marinaressa »…

2 2022-07-18  1

Intéressons-nous d’abord à l’exposition située dans les jardins côté bâbord…
Depuis l’extérieur, sur le quai, déjà un géant vert m’interpelle…

3 2022-07-18  2-Modifier

Je pénètre dans les jardins pour approcher l’impressionnant personnage…

Waouh ! une sculpture en résine, laquée, de 3 mètres de haut du sculpteur français, Richard Orlinski…
Le titre de l’œuvre : « Monster Kong »…
La peinture laquée claque sous le soleil de midi…
Impressionnant par la couleur et la stature…

Heu, avec son petit short déchiré il me fait inévitablement penser à « Hulk »…

4 2022-07-18  6-Modifier

À côté, un second géant, en peinture laquée bleue…
« Wild Kong Oil »…
Ce dernier mesure 4 mètres de haut !…

6 2022-07-18  9-Modifier

Apparemment il s’apprête à balancer un baril d’huile sur le yacht de luxe amarré juste en face…

7 2022-07-18  61-Modifier

« Requin (shark) »…
Hauteur 3 mètres…
Auteur Richard Orlinski…
Tout ce jardin se consacre à l’exposition de ses sculptures, comme une éclatante et imposante « Ménagerie »…
Artiste contemporain, sculpteur et musicien français, né à Paris le 19 janvier 1966
Il se consacre à l’art au début des années 2000…

9 2022-07-18  12-Modifier

« Les galeries commencent à s’intéresser à son travail en 2004.
 Il expose à 
Aspen aux États-Unis ou Val-d’Isère et Courchevel.
Il est exposé à la 
Fiac de Paris en 2006.
Il vend pour des collectionneurs privés comme 
Sharon Stone et Pharrell Williams, qui comptent parmi ses premiers clients. En 2014, il a vendu une œuvre pour 15 millions d’euros.
Il réalise également des collaborations avec le chocolatier 
Jean-Paul Hévin, le chef Frédéric Anton, la cristallerie Daum, l’orfèvrerie Christofle et le parc Disneyland Paris.
Une de ses œuvres figure au siège de 
Twitter
 France.
En 2016, ses œuvres sont présentées dans 90 galeries dans le monde. »

Le requin de profil…

10 2022-07-18  63-Modifier

« Walking Bear », 3 mètres de long le gros nounours…

12 2022-07-18  18-Modifier

Prise de vue sous un autre angle…

13 2022-07-18  21-Modifier

« Effigie », 5 mètres de hauteur…

15 2022-07-18  32-Modifier

La seule œuvre qui ne représente pas un animal…

16 2022-07-18  35-Modifier

« Standing Bear »…
3 mètres de haut, toutes les sculptures sont monumentales…

18 2022-07-18  37-Modifier

« Wild Kong Inox »…
3,50 mètres de haut…
Lui au moins ne craint pas les rafales de vent, mais, « fotografiquement » parlant, faut bien viser pour faire la mise au point…

20 2022-07-18  43-Modifier

« Wild Kong »…
Après le vert et le bleu, voici le rouge…

21 2022-07-18  47-Modifier-Modifier

« Panda »
De 3 mètres, un panda plus que géant, croquant sa tige de bambou…

24 2022-07-18  53-Modifier

« Horse »…
Par la forme il fait penser aux petits chevaux de verre fabriqués dans toutes les « Fornace » de « Murano »…

26 2022-07-18  58-Modifier

Nous terminerons ce bestiaire par le Lion, Venise et San Marco obligent…

28 2022-07-18  26-Modifier

Superbement monumental ce lion de 5 mètres de haut …

29 2022-07-18  29-Modifier

Quel bonheur immense de retrouver la Sérénissime et ses expositions…

Claudio Boaretto

Publié dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture | 24 Commentaires »

RÉTROSPECTIVE « FOTO » DE LA CALAMITEUSE ANNÉE 2020

Posté par Claudio Boaretto le 28 décembre 2020

 « Calamiteuse » me semble en dessous de la vérité pour qualifier 2020…

Cette année fut d’abord marquée d’une suite ininterrompue de calamités personnelles…
Tout commença par la réception d’un PV pour dépassement de vitesse en Harley en Toscane, or jamais je ne parcouru les routes de Toscane avec mon Harley Davidson…
S’en suivirent de nombreuses autres calamités le long de l’année dont je vous épargne les navrants détails …  

Simultanément apparurent les calamités collectives, la marée exceptionnelle de 187 cm qui inonda Venise, la pandémie, la fuite des touristes et ses conséquences désastreuses pour la Sérénissime et enfin les confinements, les déconfinements et les re-confinements que nous subissons encore à l’heure actuelle.

Conséquence parmi d’autres, une productivité « fotografic » personnelle fort réduite rapport aux années précédentes

Mais pour ne pas rompre avec le rituel annuel, je vous présente malgré tout une sélection, plus mince qu’à l’accoutumée, de « foto », certaines pour leur petit côté artistique, d’autres pour leur valeur affective ou leur témoignage même si elles ne s’avèrent pas techniquement parfaites…

Janvier

Commençons par les retrouvailles des « Vieux Ados » pour la Saint Sylvestre, retrouvailles qui hélas n’auront pas lieu cette année, chacun de nous devant demeurer chez soi…
Rendons à César ce qui est à César, les deux premiers clichés sont l’oeuvre de notre ami Jean-Claude Orlowski…

000 1

L’année dernière les « Vieux Ados » festoyèrent pendant une semaine à Venise…
Si Evelyne, ma compagne, se mit magistralement à l’œuvre derrière les fourneaux, force me fut de préparer chaque soir le Spritz, noblesse oblige…

000 2

Sur la plage du « Lido » le bain des « Ibernisti » du jour de l’an, annulé cette année évidemment…

0 3 n 2020-01-01 414

Le « Tramonto », coucher de soleil sur la lagune…

001-2020-01-12 10-2

Un quart d’heure plus tard, le soleil disparaissait…

2 6 2020-01-12 30-PS

Février…

Exposition Francesco Morosini dit « le Péloponnèse » (1619-1694) au musée « Correr » à l’occasion des 400 ans de la naissance de cette figure passionnante, Capitaine Général de la Mer et 108ème Doge de Venise…
Le buste de « Morosini el Peloponnesiaco » en marbre de carrare par Giovanni Comin… 

Depuis tous les musées sont fermés et les expositions annulées…

003-2020-02-06 30-PS

Le Carnaval de Venise 2020…
Mon premier portrait de l’année, une « Costumée » sur le Pont de la Paille, devant le Pont des Soupirs…

004-2020-02-16 17-PS

Ma marotte à tous les « Carnaveaux » : capturer le regard des « costumés »…

005-2020-02-16 34-PS

Un classique, l’image réfléchie dans le miroir…

006-2020-02-16 131-PS

Mais le carnaval de Venise, grande fête des costumés, devenu de fait la grande fête des « fotografs »…

007-2020-02-16 157

Bien plus nombreux que les « Costumés » qui posent devant leurs objectifs…

008-2020-02-16 180

Les « fotografs fotografiés »…
Ce qui donnaient parfois des scènes ahurissantes certains n’hésitant pas à se vautrer parterre…

009-2020-02-16 243

Personnellement je préfère la capture des regards…

010-2020-02-21 7

Pour débusquer une émotion derrière le masque…

011-2020-02-17 292-PS

Mars…

Le confinement le plus strict intervenant avec la fermeture prématurée du carnaval, je me rabattais sur les bourgeons de mon jardin…

Bourgeons d'hortensias

Un défi en « Macrofotografie » pour saisir les minuscules fils d’araignée…

013-2020-02-29 fusion-12

Je repérais dans mon jardin une longue tige toute « finote » de « Troène d’Europe » appelé aussi « Raisin de Chien » (ligustrium vulgare)…

La zone de netteté se révélant extrêmement mince quand on shoote en « Macro » avec un diaphragme ouvert au maximum, il me fallut prendre une vingtaine de « foto » et fusionner avec un logiciel adéquate les zones de netteté de chacune pour obtenir la netteté totale sur toutes les feuilles de ce haut de tige…
Ainsi se découvrent les joies de la « Macro »…

014-2020-03-19 -5-PS-PS-PS

Avril…

En plein confinement, obligation de me rendre sur la terre ferme à « l’Ospedale all’ Angelo » (l’Hôpital de l’Ange) de Mestre …
Avec le contingentement de toutes les liaisons maritimes et terrestres, rejoindre la terre ferme depuis notre île du Lido de Venise devenait une aventure…
J’en profitais pour shooter Venise depuis le Ferry…

Le pont des soupirs, le pont le plus « fotografié » au monde, sans aucun touriste ! …
Seul passe dessous le bateau vert des éboueurs…

Je shootais le pont à un des rares moment où le soleil l’éclairait pendant un bref moment…
Le reste de la journée, coincé entre le Palais des Doges et les Prisons, il demeurait à l’ombre…

015-2020-04-02 52-PS

Le bassin de « San Marco » avec la pointe de la Douane et l’entrée du grand canal dans des eaux lagunaires on ne peut plus calmes en ces heures où normalement elles s’encombraient d’une navigation intense…

016-2020-04-02 292

Mai…

Le carnaval terminé depuis longtemps, apparurent les nouveaux masques vénitiens obligatoires partout et bien évidemment sur le « Vaporetto »…

017-2020-05-09 _DSC3180

Le capitaine dans sa cabine…
À cette période-là, obligation aussi de porter des gants, aujourd’hui complètement abandonnés…

018-2020-05-09 _DSC3190

Le personnel de la compagnie maritime, talkie-walkie en main, surveillait et contrôlait les opérations…

019-2020-05-09 _DSC3236

Les petits bateaux privés n’échappaient pas à la règle…

020-2020-05-09 _DSC3296

Le 18 mai 2020, 1er jour de la « Fase 2 » du dé-confinement à Venise…

L’occasion pour nous d’effectuer quelques courses indispensables, impossible à réaliser depuis deux mois…
Direction le centre historique et malgré le temps maussade je n’oubliais pas mon appareil-foto…
Le pont du « Rialto », désertique…

021-2020-05-18 92

Les kiosques à souvenirs dans la zone de « San Marco » irrémédiablement clos…

022-2020-05-18 26

Sous les arcades des « Procuraties », rideaux baissés au « Florian » le plus célèbre des cafés vénitiens…

023-2020-05-18 61

 Le « Canalazzo », le Grand Canal ainsi nommé par les anciens, sans vaporetti, sans taxis, sans gondoles, sans barques privées…
Du jamais vu…

024-2020-05-18 115

Pour fuir cette morosité, je me réfugiais sur mes lieux privilégiés et isolés de la lagune sauvage…
La gracieuse Aigrette Garzette dans sa blanche tenue…

025-2020-05-27 25-Modifier

Qu’elle ébouriffait par moment…

026-2020-05-27 68

Le « Cavaliere d’Italia », oiseau emblématique de ces endroits secrets de la lagune…

027-2020-05-27 159

Juillet…

Depuis « l’Altana » de ma cousine à « Castello », mon autoportrait de « fotograf » sur les toits vénitiens…

028-2020-07-06 87

Le goéland, autre oiseau emblématique de la lagune vénitienne…
Pas une mince affaire que de le capturer quand il passe plein vol…

029-2020-07-16 19-Modifier

Jamais gagné d’avance de le suivre avec un couple boitier-téléobjectif pesant 3,7 kilos…

030-2020-07-16 20

Le temps maussade et ses quelques gouttes de pluie ne m’empêchaient pas de « fotografier » l’enfilade de lauriers fleuris bordant la petite rue longeant la « Riva del Corinto » du « Lido di Venezia »…

031-2020-07-24 52

Ni ces pins maritimes affectueusement penchés au-dessus des bancs publics pour nous protéger de la pluie, voire du soleil…

032-2020-07-24 48-Modifier

Aout…

L’affiche de la « Mostra del Cinema »…

 033-2020-08-23 -festival-venezia-2020-620

Bien qu’ayant une fois encore obtenu l’accréditation comme « fotografo della Mostra », le plus ancien festival de cinéma de la planète, mes rendez-vous quotidiens pendant six semaines sur la terre ferme m’empêchèrent de shooter les artistes sur le tapis rouge…

Je capturais, pour reprendre mon expression favorite, « les hommes de l’ombre qui bossaient en plein soleil », ceux sans qui la Mostra serait impossible…
La force de 3 costauds s’avérait nécessaire rien que pour poser un cube de pierre sur un diable…

034-2020-08-22 165

Octobre…

La « Veleziana », grande régate de voiliers organisée par « La Compagnia della Vela di Venezia », compétition sportive impliquant 190 voiliers depuis les petits 6 mètres jusqu’aux « Maxi », et un millier de voileux rien que pour les équipages…
Passage devant l’île de « Sant’ Elena »…

035-2020-10-18 41

Spinnaker en son allure grand largue, profitant du vent arrière…

036-2020-10-18 295

Novembre…

La perle rare, la seule expo ouverte à Venise dans les jardins de la « Marinaressa » dans le « sestiere de Castello », l’exposition se tenait en extérieur, ceci expliquait cela…

Mes deux œuvres préférées du jour…
« The Rest of Your Life » 2020, par Paul Chamberlain…

037-2020-11-12 190

« Marta et l’Elefante » 2019, par Stefano Bombardieri, sculpteur de Brescia, Italie…

038-2020-11-12 210-Modifier

Au sortir de l’expo, dernier cliché de la lagune en cette fin d’après-midi où se profilaient en ombres chinoises les silhouettes du campanile de San Giorgio et de la Salute…

039-2020-11-12 160

Décembre…

Sur la plage de « San Nicolò » à l’extrême nord-est de l’île du Lido, les « bécasses de mer », en français les « huitriers pie », oiseau caractéristique, au grand bec rouge lui permettant de casser les coquillages…

040-2020-12-10 59

Une balise bâbord de la passe d’entrée de port de « San Nicolò », en arrière-plan le phare de la péninsule de « Punta Sabbioni »… 

041-2020-12-10 17 _

L’envol des « bécasses de mer »…

 042-2020-12-10 238-Modifier

Depuis le 3 octobre de cette année 2020 le « MoSe » (acronyme de MOdulo Sperimentale Elettromeccanico) fonctionne…

Système de défense contre « l’Aqua Alta » formé de rangées de vannes mobiles escamotables sous la forme d’impressionnants caissons jaunes permettant d’isoler la lagune vénitienne de la mer Adriatique durant les phénomènes des hautes marées…

043-2020-12-12 120

Gros plan…

044-2020-12-12 60

Un trait de lumière dans le ciel matinal et nuageux me permettait d’accrocher au-dessus du « MoSe » les cimes enneigées des « Dolomites »…

045-2020-12-12 72

Le phare de « San Nicolò » juste avant le lever du jour…

046-2020-12-12 36

Cette année fut douloureusement marquée par la disparition de Renato, mon frère ainé, Maître d’Art, créateur d’automates…

047-2020-11-01

Salut l’artiste, salut frangin…

048-2020-11-01 67

Une année bien pourrie…

Claudio Boaretto

Publié dans 01 Venise : curiosités, 02 Venise : évenements, 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture, 04 Venise : vie quotidienne, 05 Venise : balades & promenades, 06 Venise : avifaune lagunaire | 26 Commentaires »

OPEN SPACE DANS LES JARDINS DE LA MARINARESSA À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 16 novembre 2020

En cette période de confinement où nous trouvons portes closes dans tous les musées et nous heurtons à la fermeture de toutes les expositions, je trouve la perle rare, la seule expo ouverte à Venise, jusqu’au 16 février 2021…

La « Mostra » du collectif international « OPEN SPACE », organisée par le Centre Culturel Européen Italia , invite les artistes à dialoguer avec l’espace public, en l’occurrence les jardins de la « Marinaressa »…
L’exposition étant en extérieur, ceci explique cela…

La « Marinaressa », ceux qui suivent mon blog depuis longtemps connaissent cet endroit privilégié de « Castello » cher à mon cœur et rempli de souvenirs familiaux…

1  2020-11-12 164-Panorama-Modifier

Pour le fun, je publie une « foto panoramique-cylindrique »…
Hé oui, le « fotograf » revendique le droit de s’amuser…

2  2020-11-12 161-Panorama-Modifier

Les œuvres se distribuent dans les deux jardins de la Marinaressa, « les Jardins du Levant » et « les Jardins du Ponant »…
Commençons par le Levant…

3  2020-11-12 155-Panorama

D’entrée, quelques œuvres de l’artiste londonien, David Jacobson, nous accueillent…

« Les sculptures, gravures et dessins de David Jacobson ont été exposés au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Italie, en France, en Suisse, au Japon, en Espagne et en Afrique du Sud.
L’artiste semble relire de manière contemporaine certaines tendances et mouvements artistiques de ces derniers pays, en particulier les lignes esthétiques du minimalisme , de l’italien Arte Povera - dont il feuilletait secrètement les pages de la bibliothèque en tant que jeune homme – et du voisin Japonais mono-ha. » 

(Même si les explications sont parfois un peu fumeuses, je n’en suis pas le coupable, tous les écrits en bleu italique sont des précisions reprises pour éclairer (ou pas) le visiteur.
Ceux que ça barbe peuvent regarder uniquement les foto et se faire une personnelle opinion)…

« Jane’s Japanese Love Boat » 2019…

« Symbole par excellence du voyage et du désir d’échapper, non à une représentation d’une arche ou d’un instrument de salut. Un navire en pierre qui évidemment ne flottera pas et donc n’échappera pas au déluge ou ne permettra pas aux animaux d’embarquer deux à deux »…

5  2020-11-12 7

« Aqueduct Sections » 2019…

« Le risque de sécheresse et l’inévitable extinction de chaque forme de vie ici représentée ; fleuves transformés en stériles canaux de pierre et détritus. Ce sera ce que découvrirons les futurs archéologues, sans eau, s’il y aura encore des archéologues »…

7  2020-11-12 9-Modifier-2

« Footprints » 2019…

08  2020-11-12 24

« Les traces humaines sont un signe indélébile de notre présence sur la terre. Ceci est ce que notre espèce laissera derrière elle. Quelle espérance pour l’humanité ? nous l’espérons, même si nous avons besoin de changer de direction et d’assumer un plus grand sens de l’attention et de la responsabilité de chacun de nous »…

9  2020-11-12 21

« Heavy Water » 2019…

« Également important dans ce « théâtre », l’eau lourde est un des éléments fondamental dans la scission nucléaire qui alimente la création de l’énergie nucléaire »…

14  2020-11-12 32-Modifier

Une estrade en bois abritant une petite dizaine d’œuvres attire mon attention…
Un panneau explique, en anglais qu’il m’a fallu laborieusement traduire vu que je ne suis pas un spécialiste de la langue rosbif…

« L’Académie Culturelle Européenne ECA se concentre sur le développement professionnel dans l’art et l’architecture. Cette année, nous sommes ravis de présenter un groupe d’artistes internationaux, tous les participants de notre cours d’Art Contemporain. Projet interdisciplinaire implique des artistes, des amateurs d’art et des conservateurs apportant des œuvres d’art à petite échelle dans un espace public ouvert à Venise.

Ce spectacle doit être considéré comme une plate-forme où les artistes partagent une étape de leur parcours, leur réflexion sur le langage visuel personnel. L’exposition présente un large éventail de présentations pleines d’éléments artistiques surprenants. Certains sont inspirés par Venise, certains représentent une tentative de réfléchir sur les expériences dramatiques de 2020. Divers médias créent une combinaison extraordinaire d’approches, un dialogue entre les développements actuels et les idées dans l’art, le design et l’architecture. Nous exposons le travail d’artistes professionnels à côté de ceux émergents dont les œuvres pourraient être moins connues. Ce qu’ils ont tous en commun, c’est la curiosité, le courage d’explorer une capacité à livrer dans des conditions difficiles de pandémie. »

16  2020-11-12 35

« Human Race, Only » 2020, de l’artiste américaine Kasia Kay…
Billes de bronze et lettres peintes à l’acrylique…

«La race n’existe pas. Il n’y a qu’une seule race humaine. Scientifiquement, anthropologiquement. » – Toni Morrison
J’ai utilisé la citation de Morrison pour appeler à une transformation consciente et à un changement en chacun de nous afin de renforcer notre lutte pour un monde meilleur, plus égalitaire et pour éliminer la discrimination raciale. Le message estampillé de 80 perles de bronze invite tous les humains à reconnaître et à exprimer leurs excuses pour les actes répréhensibles et à affirmer leur détermination à corriger les croyances sur la race humaine. »

18  2020-11-12 39-

« Clear, Tear » 2020, de Julina Lopatina, artiste britannique……

 L’installation est basée sur un piédestal en pierre artificielle à huit compartiments, dans lesquels des larmes sont noyées, en plexiglas et attachées par une chaîne au support. Chacune des huit larmes varie en taille, couleur, épaisseur, degré de transparence, chacune représente certaines émotions. Les visiteurs pourront identifier la signification de chaque larme dans la liste ci-dessous.

 Larme de bonheur – la plus petite et la plus fragile déchirure dorée,

 Larme de douleur – larme rouge,

 Larme de joie – larme verte,

 Larme de déception – larme grise,

 Larme d’envie – la larme noire la plus lourde et la plus massive,

 Larme de colère – larme orange,

 Larme d’empathie – larme transparente en verre à travers laquelle vous pouvez clairement voir une personne,

 Larme de sentimentalité – larme bleue. 

20  2020-11-12 44

« Re-consider » 2020, de Katerina Panagiotaki, artiste britannique…

« Nous pourrions dire que l’œuvre est l’émetteur et le spectateur le récepteur. En regardant une œuvre d’art au début, nous avons un sentiment et puis nous façonnons notre point de vue concernant l’œuvre. Les biais cognitifs et les influences de la perception affectent notre point de vue concernant une œuvre d’art.  Si nous parlons à un étranger, qui a des influences différentes, notre point de vue peut changer et nous pouvons obtenir une autre perspective et élargir nos horizons.

Ce processus vise à être une force motrice pour le spectateur d’envisager une discussion avec un autre étranger à réexaminer. La sphère métallique est notre terre, les sentiments sont attachés à un aimant qui représente une unité puissante. Les couleurs primaires symbolisent qu’avec le principal donné, vous pouvez créer toute une palette de nuances différentes. L’effet miroir est utilisé comme un rappel de l’auto-découverte. Les expressions physiques pour l’amour et le bonheur sont limitées. Le toucher est devenu une menace, il sera donc bénéfique de renforcer les mots. Le projet Re-Considerer favorise les valeurs sociales ou l’interaction. »

22  2020-11-12 48

« Quiet Chaos » 2020, de Victoria Wreden Sadeq, artiste espagnole…

24  2020-11-12 54-Modifier

« The Nude protecting us from art » 2020, par Kristina Kragujevska (Macédoine) & Dejan Djolev

26  2020-11-12 61

« The Goddess » 2020 par Katia Ikonnikova, artiste russe…

« Ce projet est dédié aux femmes avec toute leur complexité, beauté, joie et larmes…
Vous êtes tous les bienvenus »

28  2020-11-12 64

« Been There – Done That » de Stephen Vineburg, artiste britannique…
Painted and costed EPS…

30  2020-11-12 73

« Alvéoles de repos » par The Pollinators Collective représenté par Sally Buchanan, Victoria Deryugina, Zarina Karapetyan, Luba Zygarewicz. Collective leader Andrew Johnstone…

« Inspiré par la structure d’une ruche et en reconnaissance du rôle vital que jouent les abeilles dans notre durabilité, « ALVEARE di riposo » est une invitation au repos et à la réflexion tout en mettant en avant un sentiment de communauté. Nous allons explorer le sujet de la ruche plus tard en 2021 par une création d’une grande installation pour Burning Man dans le désert du Nevada »…

39  2020-11-12 105-Modifier

« Dense+Green Citie » L’architecture comme écosystème urbain par Singapore – ETH Centre Future Cities Laboratory…

41  2020-11-12 110

Compliqué à « fotografier »…
Essayons en sens inverse avec la lagune floutée en arrière-plan…

43  2020-11-12 111-Modifier

« I go Home » ou « Vado a casa » ou « Je rentre à la maison » 2020, par Ivan Lardschneider, artiste italien comme son nom de l’indique pas…
Le genre d’œuvre contemporaine dont j’apprécie l’humour…

45  2020-11-12 122-Modifier

« Portal » par Barbara Grygutis, artiste américaine…

« PORTAL est une œuvre sculpturale créée spécialement pour l’exposition des jardins de la Marinaressa à Venise, en Italie. L’œuvre réunit des éléments artistiques et architecturaux à taille humaine. Les motifs d’ombre infusent la forme humaine évoquant une réponse émotionnelle avec des éléments naturels et créés par l’homme. Portal joue avec l’élément architectural du grand portail. Dans la société numérique contemporaine, un portail est une passerelle vers l’information, un cadre pour fournir un point d’accès unique aux outils et à l’information.  Portal se présente comme une passerelle vers l’esprit humain et propose une exploration d’un élément architectural comme expression sculpturale.

Portal transmet la figure abstraite d’une flamme pour susciter la passion et une émotion intense. L’utilisation d’un élément architectural invite au dialogue, élève le rythme du questionnement, provoque le personnel, offre une connexion humaine. L’œuvre évoque les complexités et la créativité de l’esprit humain. »

47  2020-11-12 128

« Crossing Over : Immigration Stories » 2018, par Jackie Neale, artiste américaine.

« Jackie Neale est une artiste photographique hybride créant des installations de narration dans des médiums allant des procédés alternatifs aux enregistrements basse fidélité. Elle est également auteur publiée et professeure de premier cycle en photographie à la Saint Joseph’s University et à la New York Film Academy. 

Jackie a commencé « Crossing Over: Immigration Stories » pour mieux comprendre l’impact sur la vie des politiques d’immigration et de frontière américano-mexicaine, qui se sont étendues à la politique d’immigration dans le pays d’origine de sa famille, l’Italie. Son projet a également révélé un plan de connexion plus élevé, les images étant éthérées, et donc spirituelles. Quand on fait le choix de quitter sa famille, d’immigrer dans un autre pays pour une vie meilleure, cela ressent la même chose à bien des égards que de quitter un corps / une forme de soi pour aller dans un autre. »

49  2020-11-12 136

« A Shell of a thousand whishes » 2020, par un collectif d’artistes…

« La coquille amplifiera toutes ces missives de l’univers comme les sons lointains de l’océan, les diffusant pour que tous entendent. »…

51  2020-11-12 144

L’exposition des jardins du Levant terminée, passons maintenant aux jardins du Ponant de la Marinaressa…

52  2020-11-12 164-Modifier

Au milieu des pots de plantes, un point d’information tenu par un artiste bénévole… J’ai demandé de la doc, mais elle est en anglais ! …
Ça m’agace, Venise n’est pas une île britannique… De la doc en italien me semblerait la moindre des politesse envers la population locale…

53  2020-11-12 171

« The Sitting Lioness » 2018, par Jaroslav Ròna, sculpteur, peintre, acteur et écrivain tchèque …

« La statue de la lionne assise a été créée pour concevoir une statue monumentale de cinq mètres qui animerait et compléterait thématiquement la colline Parukářka (le plus haut sommet de Prague) dans le quartier de Žižkov. Le thème reflète le patriotisme fort (quelque peu auto-ironique) du rebelle, principalement du district ouvrier, qui a toujours critiqué l’establishment au pouvoir. La lionne a été conçue comme un fier partenaire et en même temps un rival du symbole officiel tchèque – un lion à deux queues, qui réside symboliquement sur la colline opposée dans les locaux du château de Prague. »

55  2020-11-12 169-Modifier

« Triffid V » par Andrée Valley sculptrice américaine travaillant à Madison dans le Wisconsin…

« Mon œuvre est basée sur le chaos perçu et sur la façon dont ce chaos est contenu dans un objet. Je m’intéresse au caractère aléatoire et à la superposition des éléments dans mes pièces et au manque d’orientation dans les œuvres qui reposent sur le sol ou sont suspendues avec du fil de fer pivotant. » 

57  2020-11-12 175

« Planet Earth » 2020, par Riccardo Gatti, sculpteur italien de Trévise…

« Un travail où l’ironie est inhérente aux formes multi-matériaux destinées à dessiner toute la composition.
Beaucoup de substance, dans les mains visant à arrêter le flux de matière en dissolution, après quoi nous arrivons à la forme circulaire des miroirs: deux, en équilibre à deux faces avec une pupille convexe.
Le visiteur s’y retrouve reflété, consommant sa part minimale de gloire comme un fragment temporaire de l’œuvre elle-même, comme Andy Warhol. L’élève en déformant les traits raconte comment chacun de nous, y compris l’artiste, peut vivre des moments d’imperfection nécessaire. Les miroirs « capturent » également la partialité de l’espace environnant, y compris les mutations lumineuses inhérentes au cours des vingt-quatre heures. »

59  2020-11-12 183

« The Rest of Your Life » 2020, par Paul Chamberlain, de Sheffield Hallam University, professeur de design, codirecteur de l’ Institut de recherche sur la communication culturelle et l’informatique , chef du centre de recherche sur l’art et le design, directeur de Design Futures et codirecteur du groupe de recherche interdisciplinaire Lab4Living … 

« The Rest of Your Life réinterprète l’humble banc, symbole de l’espace partagé en réponse à ces temps sans précédent. L’installation offre une ressource publique égalitaire, un sens de la création d’endroits, la possibilité de connecter avec les communautés et la lutte contre l’isolement et la solitude. L’œuvre interprète la nature commémorative du « banc » comme un objet mémorial, capturant ce moment dans le temps. L’inclusion se caractérise par le bâton de marche archétype tandis que sa matérialité possède des propriétés antimicrobiennes, pertinentes aux nouvelles conventions sociales »

61  2020-11-12 190

« Berengel » par Edwin Hamilton sculpteur-maçon…

« Je construis avec la pierre en tant que sculpteur et tailleur de pierre depuis 30 ans, au cours de cette quête, je suis tombé amoureux de la dignité silencieuse et du sens de la masse évoqués par ce matériau, l’un des plus anciens matériaux de construction connus de l’homme. Je suis intrigué par la présence remarquable véhiculée dans la pierre architecturale ancienne sur ceux qui la rencontrent – elle semble puiser dans un contenu psychique humain universel »

63  2020-11-12 208

« Guardian » par Stefan Milkov…

« J’ai initialement créé le Guardian comme une petite statue. Ses qualités formelles m’ont inspiré plus tard à le recréer à une échelle monumentale.
Et que puis-je dire de la statue elle-même?…
Personnellement, je sens que nous vivons des temps turbulents, parfois orageux, et le monde change sous tous ses aspects. Malheureusement, c’est un changement pour le pire, comme nous l’avons vu ces derniers mois.
Cette œuvre est donc une expression de ma foi en notre civilisation et en sa force, un symbole de courage et de foi en l’esprit débridé de l’humanité, gardien et protecteur dans les temps difficiles.
Je suis honoré de pouvoir montrer ma statue dans la belle ville de Venise, un pays qui a tant souffert cette année. J’espère que cela donnera aux spectateurs un sentiment de confiance en un avenir plus sûr, comme c’était le cas pour moi lorsque je l’ai créé. »

65  2020-11-12 218

« Marta et l’Elefante » 2019, par Stefano Bombardieri, sculpteur de Brescia, Italie…
En fin de ce reportage illustré, ma préférence pour cette installation…

67  2020-11-12 210-Modifier

« Un méga éléphant suspendu dans les airs et soutenu par une corde par une petite fille, Marta, qui nous rappelle comment notre force intérieure pourrait nous permettre de faire des choses apparemment impossibles, comme soulever un poids énorme. »

Pour des raisons de cadrage, j’opte pour le format carré…

68  2020-11-12 197

Zoom…

69  2020-11-12 202

« Message codifié de l’œuvre de Bombardieri, une invitation au respect de la nature et des animaux, dont la survie est étroitement liée à la nôtre. » 

70  2020-11-12 200

En espérant que cette visite des jardins de la Marinaressa vous déconfine virtuellement, je retourne me confiner à la casa, tout en prenant un dernier cliché de la lagune en cette fin d’après-midi où se profilent les silhouettes du campanile de San Giorgio et de la Salute…

71  2020-11-12 160

Claudio Boaretto

Publié dans 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture | 20 Commentaires »

12345...12
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance