• Accueil
  • > 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres...

BALADES BELLILOISES, épisode 2/6

Posté par Claudio Boaretto le 12 janvier 2019

À « Belle-Isle » ce matin, une partie des « Vieux Ados » descendent de « Loktudi » à « Palais » pour faire des courses…

Certains disent « à Le Palais », d’autres « au Palais » ou encore « à Palais » …
Pour clore la discussion voilà le juge de Paix :

« Le nom de la commune ne vient pas de l’existence d’un palais. Les formes anciennes du nom sont : Palloë, et Pallay en 1579, puis avec un article Le Pallais au XVIIe siècle.

Au cours de la Révolution Française, la commune porte provisoirement le nom de La Montagne, puis à nouveau Palais (sans article) en 1793 et Le Palais en 1801…
Les Bellilois continuent à appeler la commune Palais, et non Le Palais, et à dire que l’on habite à Palais et pas au Palais.
Selon les prescriptions universitaires récentes, le nom de la commune doit s’écrire en 
breton Porzh-Lae » …

Le Palais est l’une des quatre communes de l’île, la plus importante par sa population et son activité administrative et portuaire…

C’est un port de pêche, de commerce et de plaisance…

0 Loktudi Palais

1,3 kilomètre entre Palais et Loktudi…

Pareil, certains écrivent Loktudi, d’autres Loctudy jamais simple en Bretagne…
Et ce ne sont pas les panneaux routiers qui résolvent le problème…

Je pense que « Loktudi » est l’orthographe bretonne, et comme nous sommes en Bretagne, j’opte pour les noms bretons plutôt que français, comme à Venise je préfère les noms vénitiens aux noms italiens… Respectons la culture locale…

1a 2018-12-31 190

Chemin faisant, je shoote les maisons typiques belliloises, je les adore…
Le temps est toujours à la grisaille, mais moins bouché qu’hier après-midi… Un petit poil de lumière nous permet de prendre des « foto » un peu claires…

1b 2018-12-31 97

Entre Loktudi et Palais, on rencontre même des palmiers…
Mais qui donc à dit qu’il ne faisait pas beau en Bretagne ?…

2 2018-12-31 93

Une maison double avec des voisins qui n’ont apparemment pas envie de se regarder dans les yeux…

3 2018-12-31 103

Depuis la colline, vue panoramique sur Palais…

4 2018-12-31 109-Panorama

Et sur le second bassin du port…

5 2018-12-31 115

L’échauguette sur les fortifications de Vauban domine le port de Palais…

6 2018-12-31 118-PS

En 1998, cette échauguette fut restaurée… À son sommet le symbole royal, une fleur de lys en plomb, dorée…

7 2018-12-31 118

On la voit de partout…

8 2018-12-31 135

Le port et ses deux phares, vert à tribord, rouge à bâbord quand on pénètre dans le bassin…

9 2018-12-31 143-PS-2

Nous voici au marché quotidien de Palais…

10 2018-12-31 158

Que des bonnes choses que nous aimons…
les huîtres, rondes et plates, et les coquillages…

11 2018-12-31 166

Et l’indétrônable « Kouign-Amann » … 

« Kouign » en breton veut dire « pain-doux » et « Amann » « beurre », pas terrible pour le régime mais c’est trop bon ! …

12 2018-12-31 161

Didi est parti chercher le pain…

13 2018-12-31 138

La bouée d’amarrage en ferraille avec ses flèches de direction matérialise le rond-point de Palais…

14 2018-12-31 168

Les « Vieux ados » en course…

15 2018-12-31 153

Au pied des fortifications de Vauban,

16 2018-12-31 146

Est amarré « l’Ile de Groix », un des trois ferries que nous avons vus faisant la traversée Quiberon-Le Palais…

17 2018-12-31 147-PS

Petite attraction, le pont piétonnier se levant pour laisser le passage à un bateau…

18 2018-12-31 172

Bateau passé, le pont se rabaisse…

19 2018-12-31 174

Nous pouvons passer sur l’autre rive…

Si vous regardez bien, toujours l’échauguette nous surplombe…

20 2018-12-31 176-PS

Sur ce quai s’accumulent les pièges paniers de poissons pour attraper le crabe et le homard…

21 2018-12-31 184

Courses terminées, il est temps de reprendre la route et remonter la colline pour rejoindre « Loktudi » …

22 2018-12-31 188

À bientôt pour l’opus numéro 3 des « Balades Belliloises » …

Claudio Boaretto

 

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 10 Commentaires »

BALADES BELLILOISES, épisode 1/6

Posté par Claudio Boaretto le 10 janvier 2019

Le rendez-vous de la Saint-Sylvestre de la bande des « Vieux Ados » (que les fidèles du blog connaissent bien) eut lieu cette année en Bretagne, à « Belle-Isle en Mer » …

J’ai publié mais n’ai pas diffusé le reportage sur le réveillon, mis à part aux « Vieux Ados » concernés et aux proches… Mais si toutefois vous désirez le regarder c’est ICI

En revanche, j’ai plaisir à partager les « Balades Belliloises » sur cette superbe île océane, au large de Quiberon…

0a iti_bi

J’ai donc scindé ces « Balades Belliloises » en 6 épisodes illustrés, relativement courts pour ne pas lasser les visiteurs…

1er épisode :
Pour embarquer à destination de « Belle-Isle en Mer » il faut déjà rejoindre la presqu’île de « Quiberon » et son port d’où démarre le ferry…

0b quiberon_

Tout en attendant le bateau, nous voilà sur la petite plage face au port…

1 2018-12-30 5-Panorama-PS

Sans vouloir médire sur la Bretagne, le temps est bien à la grisaille comme en témoigne cette vue panoramique jusqu’à la pointe de « Beg er Vil » …

2 2018-12-30 6-Panorama

Pour tromper l’attente je pousse jusqu’au petit phare supportant la balise tribord où quelques touristes entourent un pécheur à la ligne…

3a 2018-12-30 10

Au pied du pécheur se dessèche une seiche…

3b 2018-12-30 13-PS

Nous sommes à marée basse, sous le phare, mon ami Michel me fait remarquer les huîtres et les moules accrochées à la digue…

4a 2018-12-30 56

Je « crop’s » une image pour mieux les voir…

4bc 2018-12-30 55

Le « Bangor », le ferry où nous allons embarquer, vient d’arriver…

5 2018-12-30 38

Le temps de laisser passagers et véhicules rejoindre la terre ferme…

6 2018-12-30 39

Nous embarquons à notre tour…

Sur le pont supérieur à la proue du bateau, force est de constater que le temps est vraiment bouché de chez bouché… Loin d’être l’idéal pour prendre des « foto » …

Ce qui n’empêche pas ces deux amoureux de se blottir l’un contre l’autre pour profiter de l’instant…

7 2018-12-30 58

Depuis le pont, un coup d’œil privilégié sur le port de Quiberon…

8 2018-12-30 47-Panorama

Au loin, la silhouette du château « Turpault » marque l’entrée de la Côte Sauvage.

11 2018-12-30 62-Panorama

Ce manoir fut construit en 1904 par un filateur de Cholet, Georges Turpault qui le baptisa le château de la mer. Il fut ensuite renommé « Château Turpault » par les Quiberonnais. Ce somptueux château offre 550 m² de surfaces habitables, tournées vers la mer. Il est cerné d’un parc de 4 900 m2

Étant toujours une propriété privée, il ne se visite pas…

12 2018-12-30 59-PS-2

Nous avons largué les amarres et la navigation commence…
Un cliché sur « Quiberon » depuis la poupe du bâtiment…

13 2018-12-30 70

Nous quittons le port laissant derrière nous les deux balises bâbord et tribord…

14 2018-12-30 71

Sur notre tribord la pointe de « Beg en Lan » dominée par le « Château Turpault » idéalement situé…

15 2018-12-30 74-PS

Bye, bye « Quiberon » …

16 2018-12-30 79

Bonjour, ou plutôt bonsoir « Le Palais », le port principal de « Belle-Isle de Mer » …

Malheureusement, en fin d’heure bleue, sans trépied sur un bateau qui remue, impossible de prendre des « foto » correctes…

17 2018-12-30 89

Alors, à bientôt quand il fera jour pour la suite des « Balades Belliloises » 

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 16 Commentaires »

LES « VIEUX ADOS », RETROUVAILLES ET TROMBINOSCOPE 2018

Posté par Claudio Boaretto le 6 janvier 2019

En cette fin d’année 2018, les « Vieux Ados » se sont retrouvés à Belle Isle en Mer, dans le hameau de « Loctudi » chez Liliane et Joël…

0 2018-12-31 190

Nous voici une fois encore réunis sur ce cliché réalisé par le sémillant Jean-Claude O, notre spécialiste de la « foto » de groupe…

1a IMG_6575

Sacrifions au rituel du trombinoscope annuel…

Cette année, un peu de jeunesse avec Yan, le petit-fils de la maisonnée…

1b 2018-12-31 354

Gwenaelle, la fille de la maisonnée et maman de Yan…

2 2018-12-31 352-PS-PS

Franck, son tendre et sympathique époux…

3 2018-12-31 356

Liliane, la Reine-mère, la patronne de la maisonnée Belîlloise, qui nous fait le plaisir, l’honneur et l’amitié de nous recevoir…

4 2018-12-31 360-PS

Les mi-lyonnais, mi-vannetais, arrivés avant les autres pour donner un coup de main aux fourneaux…

Arlette…

5 2018-12-31 375-PS

Jean-Claude K…

6 2018-12-31 317-PS

Suivis par les ex-cannois devenus normands…

Marie-Jo…

7 2018-12-31 377-PS

Didi…

8 2018-12-31 367-PS

Au tour des tourangeaux qui nous ont reçu l’année passée…

Dominique…

9 2018-12-31 370-PS

Jean-Claude O, le maître du retardateur et de la télécommande pour « foto de groupe » …

10 2018-12-31 335

Les Ovillois de Paris…

Maryse, toujours aussi « fotogénic » …

11 2018-12-31 369-PS-PS

Michel, l’expert universel…

12 2018-12-31 362-PS

Les vénitiens, qui recevront les « Vieux Ados » l’année prochaine…

Evelyne…

13 2018-12-31 372-PS

« Moi-m’aime », shooté sur mon propre boitier mais par Jean-Claude O…

14 2018-12-31 379-PS

N’oublions pas le maître de maison, le regretté Joël, toujours présent dans nos pensées…
(Shoot difficile, Il m’a fallu utiliser un filtre polarisant pour supprimer les mille reflets occasionnés par le verre du cadre…)

15 2019-01-01 476

La splendide table « Réveillonnesque » …

16 2018-12-31 326

Les jeunes au boulot pour servir l’apéro de la Saint Sylvestre…

17 2018-12-31 339

Et les plus jeunes également…

18 2018-12-31 341

Tandis que ces dames papotent…

19 2018-12-31 344

Mais passons aux choses sérieuses, le menu…

20 2018-12-31 386

En détail :

Le foie gras cuit par Jean-Claude K, une merveille…

21 2018-12-31 383

La terrine de coquille Saint Jacques, réalisée également par Jean-Claude K…

22 2018-12-31 387

Absolument sublime…

23 2018-12-31 390

La Cotriade de poissons à la sauce champagne, tout aussi délicieuse, 4 variétés de poissons différentes et une énorme langoustine…

24 2018-12-31 397

Je vous fais grâce des fromages et desserts pour finir par une dernière « foto » de groupe debout, juste un peu avant minuit…
(Heu, ne me cherchez pas je ne suis pas devant, mais derrière le boitier)

25 2018-12-31 404

Les accolades et les embrasses aux 12 tops de minuit…

26 2019-01-01 417

27 2019-01-01 422

Protocole désormais obligé des « Vieux Ados », le passage du trophée…

La femme ayant reçu les « Vieux Ados » l’année dernière passe le relais à celle de cette année…

Petit discours de passage du trophée…

28 2019-01-01 436

Petit discours de réception du trophée…

29 2019-01-01 438

Et embrassade…

30 2019-01-01 440

Le moment des cadeaux…

Chaque « Viel Ado » apporte un cadeau qui sera numéroté et tiré au sort…

31 2018-12-31 408

Le sympathique déballage des cadeaux…

33 2019-01-01 452

32 2019-01-01 448

La soirée se termine par un air de guitare du plus jeune…

34 2019-01-01 463

Et du plus jeune moins jeune…

35 2019-01-01 467

Mais le lendemain, rebelote…

Un extraordinaire plateau de fruits de mer nous attend…

36 2019-01-01 668

Les belles crevettes de Belle Isle toute fraîches avec la mayonnaise maison…

37 2019-01-01 662

Les huîtres…

38 2019-01-01 663

Les langoustines et les bigorneaux…

39 2019-01-01 664

Encore les huîtres, à notre grande joie car nous n’en trouvons quasiment pas à Venise…

40 2019-01-01 665

Palourdes, crevettes roses, crevettes grises et bulots…

41 2019-01-01 671

Trop sympa cette fête de fin d’année…

À l’année prochaine, mais pas trop vite quand-même, prenons le temps de vivre pleinement celle qui s’annonce…

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 8 Commentaires »

BALADE DANS LA LAGUNE SUD DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 15 août 2018

Vendredi 10 août 2018, Hugo H et votre serviteur sommes repartis pour une grande balade dans la lagune sud de Venise, lui, toujours pour des raisons picturales, moi, pour encore des raisons « fotografics », harnaché de ce fait de mes deux boîtiers avec grand-angle d’un côté et téléobjectif de l’autre…

Pour ceux qui connaissent la géographie lagunaire voici le parcours de notre longue balade, le point de départ étant le canal de Cannaregio désigné par la croix rouge à droite du plan…

0-canali-navigazione-limiti

Nous avons d’abord emprunté le « Canale Nuovo di Fusina » pour rejoindre le « Canale de Malamocco » communément appelé canal des pétroles…

S’offre alors à notre vue un cargo qui vient de faire son plein de containers au port de « Venezia-Marghera » avant que de rejoindre la haute mer…

Un remorqueur à l’avant, un remorqueur à l’arrière, ce dernier amarré à l’envers du porte-containers afin de pouvoir éventuellement le freiner de toute la force de ses puissants moteurs en cas de problème ou d’avarie…

1-DSC_9897

Partis à 11 heures du matin, 5 heures de navigation nous attendent sur notre piot bateau avec son moteur tranquille de 9,9cv…

Sous un soleil de plomb, le thermomètre de ce jour affiche 33 degrés à l’ombre, et de l’ombre, nous n’en n’avons guère à bord…

Quelques nuages çà et là, mais tant de luminosité que par moment nous ne distinguons même plus l’horizon…

2-2018-08-10-030-2

Ce pêcheur à la ligne sur son petit bateau, a trouvé la parade…
C’est bien vénitien…

3-DSC_9943

Aussitôt quitté le canal des pétroles, nous retrouvons le paysage typique lagunaire,

Avec ses longues « Barene » (lais) formant comme de fins traits de pinceau entre le ciel et l’eau…

4-2018-08-10-039

Avec ses ruines en briques que l’on trouve parfois sur un petit lopin perdu au milieu des eaux, preuves d’une existence passée…

5-DSC_9952

Sur les pals des chenaux, des sentinelles montent la garde comme ce cormoran, appelé aussi corbeau de mer…

6-DSC_0010

Les cormorans, très farouches, s’enfuient toujours à notre passage, mais pour une fois, celui-ci, plus hardi que d’autres, nous regarde passer sans s’envoler…
Rare…

7-DSC_0015

Les traditionnels filets de pêcheurs sur les « Barene » …

8-2018-08-10-063

Au loin le « Casone Zappa », un des buts importants de notre balade…

9-2018-08-10-046

Nous approchons et distinguons bien maintenant le pavillon de chasse et la tour d’observation avec son escalier en colimaçon…

10-DSC_0067

Le « Casone Zappa » n’est que la partie visible de l’iceberg car derrière ce pavillon de chasse s’étend une vallée de pêche de plus de 350 hectares…

Les vallées de pêche sont une forme particulière de la pisciculture où les poissons se nourrissent naturellement et par eux-mêmes dans ces espaces lagunaires naturels fermés car séparés de la lagune ouverte par des berges naturelles ou artificielles, (pals, pieux, digue) … Une pratique de la pisciculture « estensiva » (extensive, par opposition à intensive) …
Rien à voir avec ces poissons élevés en Norvège, en Bretagne, en méditerranée ou ailleurs, bars, dorades et autres, nourris avec des granulés composés de farines de poissons mixés avec on ne sait quels adjuvants…

Parallèlement ces vallées sont aussi des territoires de chasse privilégiés et privés gérés par les propriétaires… D’ailleurs certaines vallées furent rachetées principalement pour la chasse aux gabions…

Nous voilà aux abords de ce fameux « Casone Zappa », le plus connu de la lagune mais rarement visité car excentré et difficile d’accès …

11-2018-08-10-065

Ce splendide pavillon de chasse du « Valle Zappa » se distingue par son architecture particulière. Personne ne s’attend à trouver une maison de style nordique au milieu de la lagune du Sud…

Bien qu’il n’ait rien à voir avec les maisons de chasse traditionnelles de la lagune, il s’intègre parfaitement dans le paysage lui donnant un aspect typique des contes fantastiques des sagas nordiques…

12-2018-08-10-072

Ce « Casone » fut construit entre 1923 et 1928 à la demande de Mario Malvezzi de Vicenza, et conçu par l’architecte Duilio Torres, frère de Giovanni, à qui nous devons quelques villas Liberty sur l’île du Lido de Venise…
Torres, passionné d’architecture nordique et répondant à la volonté du propriétaire, a édifié ce joyau hollandais…

13a-2018-08-10-081

Sur la façade du pavillon se trouvent les armoiries de la famille Arrigoni de Oddi (propriétaires de 1867à 1942) représentant trois « Zappe » (les 3 barres diagonales rouge, d’où le nom de la vallée).

13b-stemma-famiglia-arrigoni degli oddi-

Une plaque de marbre rappelle aussi comment le comte Ettore Arrigoni de Oddi, chasseur et ornithologue célèbre, a abattu, d’août 1877 à décembre 1921, 51303 oiseaux.
44 ans de chasse et tout était noté et répertorié…
Sa collection d’oiseaux conservés dans le Musée de zoologie de Rome est la plus importante d’Italie…
(Une partie de la collection à Rome, foto trouvée sur le Web)

13c-arrigoni-21-2

Voici la vanne principale de la vallée, fermée ou ouverte selon les saisons et les marées, descendantes pour faire entrer les alevins, montantes pour capturer les adultes voulant rejoindre la mer…

14-2018-08-10-083

Une vue des canaux de la vallée « Zappa » par Google Earth…

15a-Capture d'écran 2018-08-14 15.10.18-PS

Shoot de la petite tourelle bancale en face du pavillon mais faisant partie intégrante de la vallée et que l’on voit tout en bas à droite dans la foto précédente…

15b-2018-08-10-095

Revenons au pavillon, le côté sud-est, ma « foto » préférée de ce reportage illustré…

16-2018-08-10-116

De face, nous voyons aussi le haut de la tour d’observation qui permet de repérer les arrivées des oiseaux et de choisir les différents gabions et huttes pour la réussite des journées de chasse…

17-2018-08-10-134

Il est temps de continuer notre route, nous nous éloignons…

18-2018-08-10-133

25 minutes plus tard, nous voilà devant un autre pavillon et sa tour d’observation…
Le « Casone Valle Figheri » …

19-DSC_0085

Une vallée de 400 hectares…
Il faut savoir que les vallées de pêches
couvrent 9200 hectares, soit 1/6 de la surface lagunaire…
Quelquefois j’aimerais bien y faire un tour, mais c’est privé, dommage…

Panoramique composé de 2 « foto » …

20-DSC_0108-Panorama

Et toujours les filets qui sèchent le long des « Barene » …

21-DSC_0122

Au détour d’un lais deux hommes dans l’eau, loin de leur bateau…
Mais que font-ils ? …
Ils pêchent la « Vongola », la palourde…

22-DSC_0098

14 heures, heure d’été, le soleil est au zénith…
Nous avons chaud…

Tout à coup dans les herbes, nous apparait l’oiseau au bec recourbé !…

La seconde fois que j’en vois un dans la lagune…

23-DSC_0131

C’est un « Ibis sacré » selon les dires des ornithologues vénitiens de ma connaissance, et non un ibis australien comme je l’avais cru la première fois…

Il ouvre légèrement son bec impressionnant…

24-DSC_0137

Notre approche le fait fuir…

25-DSC_0154-PS

Bel oiseau, mais c’est une espèce allochtone et invasive qui pourrait mettre en péril les espèces lagunaires autochtones…

26-DSC_0168

Dans cette partie de la lagune sauvage, fort peu fréquentée, il n’y a plus de « Bricole » ou de pals pour délimiter les chenaux, la navigation se fait au feeling en tentant d’éviter les hauts fonds… Nous avons déjà labouré quelque peu la vase avec notre hélice nous obligeant à faire demi-tour et emprunter un autre méandre…27-DSC_0193

Au loin parmi les pals des « Barene », une aigrette garzette… Je suis à fond de zoom, avec ma focale de 600 mm…

28-DSC_0220-PS

Le « Casone Prime Poste », désormais en ruine…

Ce fut un premier avant-poste de chasse, d’où son nom…

31-DSC_0238

Au loin, un homme dans l’eau devant son bateau…

32a-DSC_0235-PS

En réalité, ils sont deux, encore des pêcheurs de palourdes…

Ils ont une drague manuelle qu’ils tirent à la force des bras et qui se termine par un filet en forme de nasse où ils récupèrent les palourdes qui, à la fin, ne sont plus si légères…

32b-DSC_0240

Sur les pals de pêche où traînent les filets, se posent par centaines mouettes et goélands…

33-DSC_0256

Un jeune à l’atterrissage…

34-DSC_0228

Ça mérite un panoramique…

35-2018-08-10-155

Le « Casone Millecampi », pavillon d’une vallée de 1608 hectares… Traditionnel pavillon de chasse lagunaire, rénové depuis peu car, d’après les foto sur d’anciennes cartes touristiques, il n’était plus que ruines…

36-2018-08-10-161

D’ailleurs avant qu’il ne prenne l’allure d’un pavillon nordique le « Casone Zappa » ressemblait tout à fait au « Casone Millecampi » à l’époque du comte Ettore comme en témoigne cette ancienne « foto » trouvée sur le Web… 

36b-téléchargement-2-2

Après les goélands, retour aux cormorans, autres familiers de la lagune…

Je regarde devant, tu regardes derrière…

37-DSC_0343

Mais je n’ai pas confiance, je me sauve en courant sur l’eau pour prendre mon envol…

39-DSC_0282-PS

Manière typique de s’envoler des cormorans, jamais vers le haut, toujours à ras des flots jusqu’à toucher l’eau à chaque battement d’ailes…

40-DSC_0284-PS

Et là, je te regarde à bâbord…

41-DSC_0359

Je te regarde à tribord…

42-DSC_0361

Mais je me barre quand-même avec mes battements d’ailes clapotant…

43-DSC_0378-PS

Je terminerai ce reportage sur un dernier portrait de ce corbeau de mer…

45-DSC_0422-PS-2

Sitôt à quai, le bateau bien amarré, nous nous sommes précipités et désaltérés devant quelques spritz bien frais et largement mérités…

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 26 Commentaires »

BALADE NOCTURNE À SAN MARCO, VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 18 avril 2018

Les habitués de ce blog le savent déjà, je suis incapable de me lever à six, sept, voire huit heures du matin… 

D’aucuns me disent, tu rates les belles lumières matinales et les levers du jour, je le sais bien mais les « films d’aurore » ce n’est pas mon truc…

En revanche, gambader dans les « calle » et les « campi » de minuit à trois heures du mat, l’appareil-photo en bandoulière et le trépied sur l’épaule, j’adore…

Je vous ai déjà emmené la nuit dans les quartiers excentrés et populaires de Venise…

Cette fois-ci, faisons une balade dans le lieu mythique par excellence de Venise, la place « San Marco » et la « Riva dei Schiavoni » …

J’ai profité des trois dernières « Acque Alte Notturne » (hautes eaux nocturnes) de ce mois d’avril 2018 pour saisir quelques clichés…

Quand on arrive à « San Zaccaria » par une marée de coefficient 120, les gondoles près de l’embarcadère du vaporetto semblent suspendues, comme en apesanteur…

1-2018-03-30-081

Dirigeons-nous immédiatement vers ce qu’il est coutume d’appeler le plus beau salon du monde, la « Piazza San Marco » entièrement recouverte d’eau…

2-2018-03-30-110

La basilique « San Marco » prise par une marée coefficient 90, la place n’est alors pas entièrement inondée par les eaux ce qui donne un reflet tronqué qui n’est pas déplaisant…

Je suis en bottes avec de l’eau au-dessus des chevilles…

3-2018-04-16-003

Focus sur le reflet…

4-2018-04-16-010

En se retournant, à l’opposé de la basilique, nous avons face à nous l’aile Napoléon avec l’entrée de l’immense Musée « Correr » …

5-2018-04-16-007

Sur notre droite les « Procuratie Nove », avec un coefficient de 90 donc la « Piazza » immergée partiellement…

6-2018-04-16-009

Comparons avec ce cliché pris par un coefficient de 120…

La place est complètement inondée et l’eau se répand dans les ruelles adjacentes…

Il faut alors marcher prudemment et très lentement car, même avec mes bottes cavalières montant jusqu’au genoux, l’eau risque de les surpasser…

7-2018-03-30-114

Dirigeons nous maintenant vers la « Piazzetta » entre les « Procuratie Vecchie » et le « Palazzo Ducale » …
Coefficient 90…

8-2018-04-16-014

Le même endroit depuis la terrasse du bar mais avec un coefficient 120…
Deux personnes s’obstinent à rester aux tables, chacun s’amuse comme il peut…

9-2018-03-30-088

Deux heures du matin, la marée descend rapidement, presque plus d’eau sur la place, je rejoins la « Riva dei Schiavoni » désormais déserte…

10-2018-04-16-017-PS

Devant, deux gondoles inévitablement floutées par le mouvement de l’eau pendant la pose longue de ma « foto » …
En arrière-plan, l’église de la « Salute » et la « Punta delle Dogana » …

Épargnée du flot des touristes, une ambiance nocturne quelque peu irréelle…

11-2018-04-16-023

Les arcades du palais des Doges vues depuis le haut du pont de la « Paglia » où habituellement il est si difficile de circuler…

12-2018-04-16-020

Depuis le bas de ce même pont…
C’est depuis ce dernier que les touristes du monde entier « fotografient » le Pont des Soupirs…

Quel plaisir de le contempler sans âmes qui vivent…

13-2018-04-16-024

Nous voici sur la « Riva dei Schiavoni » qui longe la lagune…

Alors qu’il faut slalomer dans la foule des touristes pour y circuler, à cette heure plus que tardive même pas « una Pantegana » (un rat) …

Un vrai bonheur…

14-2018-04-16-035

Je termine ce petit billet illustré par cette vue panoramique de « San Giorgio Maggiore » depuis « la Riva » sur la Venise nocturne et lagunaire qui garde son âme…

15-2018-04-16-018-Panorama-PS-2

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 44 Commentaires »

12345...17
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance