• Accueil
  • > 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres...

PELLESTRINA, ÎLE DE LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 13 avril 2018

Une balade à Pellestrina en ce mois d’avril 2018…

Pellestrina est l’une des deux îles, avec le « Lido di Venezia », qui protège Venise et ses 55000 hectares de lagune de la mer Adriatique, sortes de digues naturelles comme nous le constatons sur cette carte où je désigne en jaune le Lido, en rouge Pellestrina…

Autre particularité de ces deux îles lagunaires, ce sont les seules ouvertes à la circulation automobile…

05-Capture d'écran 2018-04-12 11.07.20

Tous les vénitiens ont quelque chose de Pellestrina en eux, pour exemple une de mes deux arrière-grands-mères maternelles, la nonna Candida Busetto, était de Pellestrina…

C’est une île de pêcheurs de 11 kilomètres de long sur 300 mètres en moyenne de large, 23 mètres à son endroit le plus étroit…

Malgré sa petite superficie, elle comprend plusieurs bourgs dont Santa Maria del Mare, San Pietro in Volta, Portosecco et Pellestrina, lieu de notre promenade, à l’extrémité sud de l’île éponyme…

06-pellestrina-PS

Une île de pêcheurs épargnée par le tourisme de masse, alors pour qui aime la mer, les bateaux et l’ambiance maritime, le détour est incontournable…

9-2018-04-07-161-

Côté lagune, à quelques encablures des quais, deux épaves de chalutiers sur un haut-fond semblent marquer le territoire lagunaire de Pellestrina…

10-2018-04-07-035-

Du côté Est de l’île, une digue protège de la mer les habitions et la seule route qui longe toute l’île, du côté Ouest, les quais sur la lagune…

11-2018-04-07-040-

Cheminant sur l’axe Sud-Nord, à tribord, les maisons colorées des pêcheurs…

12-2018-04-07-184-

À bâbord, l’armada de pêche…

Nous avons justement choisi un samedi pour cette balade afin de profiter du spectacle des bateaux à quai, le week-end il n’y a pas de pêche alors qu’en semaine ils sont tous au large…

13-2018-04-07-215-

Les chalutiers armés pour la pêche à la « Vongola » (palourde), pêche traditionnelle de cette zone de l’adriatique…

L’étranger est toujours surpris par ces engins barbares à l’avant des bateaux leur donnant cette allure agressive…

14-2018-04-07-081-

Ce sont des dragues, mais qui n’ont rien à voir avec celles utilisées pour la pêche à la coquille ou à la praire, pêche que j’ai pratiqué dans ma jeunesse en Bretagne du Nord, car au lieu d’être jetées à l’arrière du bateau ces dragues sont jetées à l’avant…

1515-2018-04-07-067-

Pour ceux que cela intéresse, je vais tenter une explication rapide et succincte de la méthode de pêche à l’aide d’un petit dessin dont j’ai traduit les légendes en français, couleur rouge…

Ces grands parallélépipèdes d’acier sont des dragues hydrauliques reliées à un tuyau où passe l’eau à haute pression d’où le nom de « turbosoffiante ». Cette drague est envoyée au fond à l’avant du bateau et reste reliée au chalutier grâce à un câble en acier contrôlé par un cabestan hydraulique situé au centre du bateau…

La bonne répartition des engins est très importante pour ne pas déstabiliser l’embarcation…

Une fois la drague sur le fond, la « turbosoffiante » est activée, on renverse alors le mouvement de l’hélice de poupe et le bateau amorce une lente marche arrière en s’aidant également de l’ancre à l’arrière tenue aussi par un câble en acier…

La drague commence ainsi à racler le fond…

L’utilité de la « turbosoffiante » est d’éviter l’engorgement et l’enterrement de la drague même (pouvant bloquer et déstabiliser le bateau) en favorisant l’expulsion des fanges et des sables mais en retenant en revanche les palourdes qui ne pourront pas passer à travers les grilles de la structure métallique…

La traine terminée, la drague est remontée et son contenu versé dans le bac de récolte…Ce bac de récolte est connecté à un cylindre métallique à l’intérieur duquel est logée une structure hélicoïdale apte à ramasser le contenu du bac pour être envoyé à une autre machine pour tamiser les palourdes sur trois mesures, les grandes, les moyennes et les plus petites sous-mesure rejetées à la mer…

La pêche avec ces bateaux s’effectue en mer adriatique et non en lagune…

16-Capture d'écran 2018-04-08 17.30.45-PS--PS

Comme constaté sur le dessin, l’ancre est située à la poupe…

17-2018-04-07-250-

Spécificité de ces chalutiers car sur les bateaux en général les ancres sont situées à la proue, mais méthode de pêche oblige…

18-2018-04-07-249-

Ce qui ajoute au caractère agressif, à l’avant comme à l’arrière, de ces petits chalutiers…

19-2018-04-07-245-

En outre, ce sont des ancres à 4 pointes…

20-2018-04-07-255-

Pour qu’elles s’accrochent sans faille sur les fonds afin d’aider au recul et à la stabilisation du bateau…

21-2018-04-07-247-

Un armement qui peut sembler étrange la première fois qu’on le découvre…

22-2018-04-07-086-

Mais qui donne un charme particulier à l’armada de ces îles…

Sur ce cliché la drague est descendue tandis qu’une autre est à quai…

23-2018-04-07-090-

Jetons un œil maintenant sur les maisons de pêcheurs aussi pittoresques que leur flottille…

24-2018-04-07-046-

De rares restaurants à Pellestrina, mais je puis vous assurer que le poisson est bien frais, il n’a qu’à traverser le quai…

25-2018-04-07-069-

Et toujours ces maisons colorées…

26-2018-04-07-153-

Quelques nasses sur la rive…

27-2018-04-07-134-

L’occasion pour le « fotograf » de capturer l’ombre projetée…

28-2018-04-07-133-

Un bourg plein de vie, sans touristes à l’horizon…

29-2018-04-07-128-

Pour admirer ces beaux bateaux…

30-2018-04-07-163-

Et l’incroyable désordre apparent que seuls savent créer les pêcheurs…

31-2018-04-07-149-

Parfois à marin à bord…

32-2018-04-07-187-

Le soir pendant les belles saisons, les pêcheurs font griller les sardines le long des quais sur des barbecues de fortune…

Quand vous passez à ces moments-là, l’odeur vous fait obligatoirement saliver…

J’adore les sardines grillées !!!…

33-2018-04-07-199-

Shooté de face, cet armement fait penser parfois à des monstres de science-fiction…

34-2018-04-07-273-

On cherche alors l’œil de la bête…

36-2018-04-07-224-

Il n’y a pas que la palourde à Pellestrina comme en témoigne ces autres bateaux…

40-2018-04-07-171-

Ceux-ci sont spécialisés dans la pêche aux moules, moules, moules…

41-2018-04-07-300-PS-

Car nombreuses sont les moules de bouchot dans la lagune…

Bouchot n’étant ni une île, ni un lieu, comme le croient encore certains, mais une façon d’exercer la mytiliculture, l’élevage des moules…

42-2018-04-07-309-

Deux marins pécheurs sur leur bateau attire mon attention…

45-2018-04-07-319-

Ils sont en train de trier les « Moeche », ces petits crabes en mue qui se font frire et se déguste entièrement, carapace, pattes et pinces comprises…
Un fleuron de la cuisine lagunaire dont tous les vénitiens raffolent…
Leur seul défaut, le prix !…

46-2018-04-07-321-

On pèche aussi au carrelet façon artisanale le long des quais…

48-2018-04-07-336-

49-2018-04-07-342-

Retour vers les maisons colorées et le linge qui sèche…

50-2018-04-07-354-

De toutes petites maisons le long des quais sont surprenantes…

Je n’en connais pas l’origine, il faudra que je me renseigne…

51-2018-04-07-290-

Une autre…

52-2018-04-07-332-

Des petites chapelles, guère plus hautes…

53-2018-04-07-238-

Petite maison rose avec étage…

54-2018-04-07-340-

Cette île de Pellestrina est décidément bien pittoresque avec ses bateaux, ses méthodes de pêche et ses maisons colorées……

55-2018-04-07-287-PS-

Encore une jolie petite chapelle…

56-2018-04-07-381-

Apparemment très fréquentée, elle a tout d’une grande…
Depuis la porte, mon Nikon et moi jetons un coup d’œil rapide et discret à l’intérieur…

57-2018-04-07-387-

Je termine ce reportage illustré par cette image de la proue agressive d’un chalutier contrastant avec le calme et la sérénité de la lagune…

58-2018-04-07-360-

Sous le regard peu amène, il faut l’avouer, d’un couple de « Gabbiani Reale » (goélands), ces habitants à plumes de Pellestrina…

59-2018-04-07-003-

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 34 Commentaires »

PROMENADE À TORCELLO EN LAGUNE NORD DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 13 mars 2018

Samedi 10 mars 2018, nous voici partis pour une promenade dans la petite île de « Torcello », île habitée la plus au nord de la lagune  (soixantaine d’habitants permanents), de 44 hectares, soit moins de la moitié d’un kilomètre carré…

De notre île du « Lido » de Venise, il nous faut plus d’une heure pour atteindre « Torcello » en hiver et prendre 4 bateaux différents :

Du « Lido » à « Punta Sabbioni »,
De « Punta Sabbioni » à « Treporti »,
De « Treporti » à « Burano »,
De « Burano à « Torcello ».

Nous avons l’habitude de la navigation lagunaire, c’est dans notre ADN, mais je plains le pauvre touriste qui doit se perdre dans les dédales des lignes de navigation…
L’avantage est que nous avons beaucoup moins de monde à bord, contrairement aux embarquements pour « Torcello » depuis « Fondamenta Nove » à Venise où les bateaux sont pris d’assaut par des hordes de touristes…

00-Capture d'écran 2018-03-12 10.45.20 - Copie-PS

J’avais déjà publié un article relativement détaillé sur « Torcello » en 2014, donc je ne m’étendrai pas sur l’historique, mais c’est l’occasion pour moi de reprendre quelques clichés ma technique et mon matériel « fotografic » ayant évolué depuis ces 4 dernières années…

Pas de chance aujourd’hui, partis par temps sec, mais sous le ciel chargé la pluie tombe maintenant par intermittence…

 Après quelques pas sur l’île, nous pouvons voir ces deux maisons sur notre gauche, on se croirait à la campagne…

1-2018-03-10-011

Zoom sur la première, joliment embusquée derrière les arbres…

2-2018-03-10-014

Zoom sur la seconde…

3-2018-03-10-015

Nous prenons la route pavée le long des quais, la « Strada della Rosina », qui conduit du débarcadère au centre historique…

Au loin, le campanile de la cathédrale et le « Ponte del Diavolo », (Pont du Diable) …
Tout de suite à gauche, sous les parasols blancs la « Taverna Tipica Veneziana », un petit endroit sympa où l’on peut boire un spritz sans se faire détrousser et avaler un petit « fritto misto » pour trois francs six sous…
En plus, les filles qui tiennent ce bouiboui sont super sympas…
Il y a trois autres restaurants à « Torcello » mais gare à l’addition…

4-2018-03-10-008

Le fameux pont du Diable, sans parapet, associé à une vielle légende que je vous avais narré dans mon article d’il y a quatre ans…

5-2018-03-10-016

Des maisons le long du canal avec leurs typiques cheminées vénitiennes en cloche, dont je me plais à capturer aussi les reflets…

6-2018-03-10-040

Nous arrivons sur le mini-centre de l’île, vue sur le côté du musée et son petit clocher…

7-2018-03-10-057

Face à nous l’église octogonale de « Santa Fosca » jouxtant à gauche la cathédrale de « Santa Maria Assunta » …

Nous sommes en hiver et il n’y a pas trop de touristes mais à la belle saison ça se bouscule…

8-2018-03-10-060

Vue de face de « Santa Fosca » avec son portique à arcades vénéto-byzantines appuyées sur des colonnes de marbre…

09a-2018-03-10-072

La façade du côté cathédrale…

09b-2018-03-10-093

Les arcades qui relient l’église à la cathédrale…

09c-2018-03-10-091

Toujours sous les arcades, le porche d’entrée à la cathédrale…
De splendides mosaïques à l’intérieur de cette dernière où malheureusement les « foto » sont interdites…

10-2018-03-10-073

À la guichetière de l’entrée, je demande la permission de pénétrer dans la petite allée sur le côté pour « fotografier » les volets de pierre, célèbre particularité de la cathédrale…

Refus !…

Après insistance, j’ai seulement pu rester sur le palier la porte vitrée donnant sur cette petite allée, porte que j’ai ouverte d’autorité pour shooter fenêtres et volets sans l’obstacle de la vitre, mais je suis trop loin, trop de profil et sans recul…

11-2018-03-10-083

Je zoome, mais je ne peux prendre les volets que sur leur travers…

13-2018-03-10-081

Il me suffirait de quelques pas pour les prendre de face…
Quel dommage !…
J’ai failli insulter la guichetière mais mon savoir-vivre a pris le dessus…

14-2018-03-10-081

Je me suis éloigné de la cathédrale afin d’en shooter l’arrière et le campanile de plain-pied…

15-2018-03-10-088

Retour sur la place centrale où le musée fait face à la cathédrale devant le trône d’Attila…

18-2018-03-10-096

Ce fameux trône d’Attila où tous les touristes posent leur séant…

Mais contrairement à la légende, Attila n’a jamais posé ses fesses sur ce trône, car les huns ne sont jamais arrivés dans la lagune vénitienne, leur avancée en Italie s’arrêtant à Aquileia…
En réalité ce trône de pierre datant du Vème siècle était le siège du « magister militum », le gouverneur de l’île, pendant les réunions du conseil et quand il administrait la justice…

19-2018-03-10-068-PS

la maison près de musée, fermée depuis de nombreuses années, que je shoote à chaque fois…

21-2018-03-10-064

Sans oublier la cabane des chats, pour faire plaisir à ma cousine Stefi, installée là par l’association « Dingo », la SPA vénitienne…

22-2018-03-10-108

Reflets sur le rio…

23-2018-03-10-046

La « Locanda Cipriani », endroit de passage de nombre de célébrités à l’époque : Elisabeth II d’Angleterre, le prince Charles et Lady Diana, Maria Callas, Charlie Chaplin, et bien d’autres….

Mais surtout le passage prolongé d’Ernest Hemingway….

24-2018-03-10-052

Le côté pile, avec terrasse et jardin…
C’est là qu’Hemingway écrivit le roman «Across the River and into the Trees» (1950), publié en français sous le titre Au-delà du fleuve et sous les arbres.

25-2018-03-10-077

Les maisons attenantes au « Cipriani » et les reflets dans l’eau malgré le ciel nuageux et les pluies intermittentes…

26-2018-03-10-113-Panorama

Sur la rive opposée un petit rio perpendiculaire avec un autre restaurant…
Je l’ai shooté aussi pour le reflet…

27-2018-03-10-118

Retour sur la « Strada della Rosina » vers l’embarcadère…
À l’aller, nous n’avions pas vu cet immense étendard aux couleurs de Venise sur le flanc de cette maison…

28-2018-03-10-119

Sur le bras de lagune entre Torcello et Mazzorbo passe un bateau…

29-2018-03-10-140

Un pêcheur qui va poser ou rentrer ses piquets, ses filets et ses nasses…

30-2018-03-10-138

Pas loin, un « Svasso piccolo » et ses incroyables yeux rouges…

31-2018-03-10-128

Ça y est, nous sommes repartis, nous avons quitté « Torcello », débarqué à « Burano », et nous voici dans le second bateau, cap vers « Treporti » …

Nous doublons Burano et ses maisons colorées, spectacle dont on ne se lasse pas même sous un ciel maussade et une faible luminosité…

Il m’a fallu assembler 5 « foto » prises à main levée depuis le bateau qui bouge pour obtenir cette vue panoramique…

33-2018-03-10-153-Panorama

Toujours en panoramique, un des bouts de l’île…
Là, assemblage de trois « foto » …

34-2018-03-10-160-Panorama

Et le bout du bout avec le chenal, deux « foto » …
Les couleurs de Burano sont toujours aussi gaies…

35-2018-03-10-163-Panorama

Nous retrouvons maintenant notre paysage minimaliste lagunaire qui nous est cher même sous les cieux hivernaux :
Étendues d’eau et de ciel séparées par un simple trait de terres à peine émergées, les « Barene » vénitiennes (en français, les laisses ou les lais) …

36-2018-03-10-206

Terminons ce reportage par cette image mythique de notre lagune, un « Gabbiano reale » (goéland) posé sur une « Bricola » …
Cette « Bricola » d’ailleurs s’appelle une « Dama » car, en plus des 3 pals de chêne qui la compose habituellement, un 4ème pal central dépasse les 3 autres…
C’est l’indication d’une entrée ou d’une sortie de chenal lagunaire…

37-2018-03-10-182

Malgré le temps incertain, une jolie balade…

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 34 Commentaires »

SUR VENISE, TOMBE LA NEIGE

Posté par Claudio Boaretto le 3 mars 2018

Après l’épisode neigeux de la nuit du 27 au 28 février, (voir mon reportage précédent : LE LIDO DE VENISE SOUS LA NEIGE) la neige n’a cessé de tomber pendant toute la journée de ce jeudi 1er mars 2018…

Le sujet de ce billet illustré est donc, non pas la neige tombée, mais la neige qui tombe, moins évidente à shooter…
Mais ne comptez pas sur moi pour vous montrer les lieux touristiques comme la place Saint Marc ou les gondoles enneigées, pléthore de clichés plus ou moins heureux inondent déjà les réseaux sociaux…

Fidèle à mes habitudes, c’est dans le sestiere populaire et familial de Castello que je vous emmène…
Nous voici à « San Piero de Casteo », l’extrémité de Venise à l’est qui vit naître ma maman, plus précisément dans le « Campo dei Pomeri » …
Nous distinguons bien les flocons de neige qui ressemblent parfois à de petits traits blancs vu la vitesse du vent de nord-est qui les propulse à folle allure…

1-2018-03-01-015

Le canal de « San Piero », vu depuis le pont de « Quintavale » avec en arrière-plan le campanile et la coupole de l’ancienne basilique de Venise…
Si les flocons paraissent comme de petits traits blancs sur les façades colorées des maisons, en examinant bien le ciel gris blanc encore tout chargé de neige, ces flocons y apparaissent alors en taches plus sombres…

2-2018-03-01-018

L’autre côté du canal…
Nous ne sommes pas loin de la tempête de neige sous un vent glacial, j’ai les mains rougies par le froid, mais je ne peux pas régler mon reflex et shooter avec des gants…

3-2018-03-01-021

Nous voici maintenant sur le « Rio Sant’ Àna », près de l’ancien hôpital militaire où officiait mon marin de papa…
Quand les rafales de vent se font moins violentes, nous arrivons à distinguer les flocons…

4-2018-03-01-026

Le pont « Sant’ Àna » …

5-2018-03-01-028

Depuis le pont « Sant’ Àna » nous voyons le pont suivant, « San Gioachin » sous cette fantastique et inhabituelle ambiance neigeuse…

6-2018-03-01-034

Face à nous la « calle Crosera » où nous allons nous engager…

7-2018-03-01-035

Rare de voir les « Pozzi » couvert d’un blanc tapis…

8-2018-03-01-053

De temps à autres je m’abrite sous un « Sotoportego » car la neige mouille tout autant que la pluie, le temps d’essuyer mon Reflex trempé, bien qu’il soit théoriquement tropicalisé je crains un peu …


9-2018-03-01-057

Si je change mes réglages et ma focale, on ne voit plus les flocons de neige comme dans les trois clichés à venir…
Au bout de la « Salizzada Stretta » la porte du pont des « Pensieri », qui donne sur les jardins de « l’Arsenale », en général fermée, est ouverte…

10-2018-03-01-081

Profitons-en, nous voici seuls dans ces lieux en temps normal interdits au public…

11-2018-03-01-086

À l’intérieur des remparts crénelés que nous contemplons le plus souvent de l’extérieur…  

12-2018-03-01-090

Je reprends mes réglages précédents car ce sont les chutes inhabituelles de neige dans le paysage vénitien que je souhaite capturer…
Le « rio Rielo », nous sommes à marée basse…

13-2018-03-01-111

Face à nous, de l’autre côté du rio, le « Campiello de la Colomba » …

14-2018-03-01-114

Le pont du « Rielo », et la neige qui sans cesse tombe…

15-2018-03-01-119

Vue depuis le pont avec reflets sur le rio…

16-2018-03-01-127

Là aussi, j’aime assez les reflets sous la neige…

17-2018-03-01-143

Ma « foto » préférée d’aujourd’hui :
L’ambiance enneigée avec ce passant et son parapluie rouge dans une calle étroite typique de Venise…

18-2018-03-01-170-2

 

Il est temps de rentrer chez nous, en passant par le « Viale Garibaldi », pour se sécher un peu et essuyer soigneusement mon précieux matériel « fotografic » …

19-2018-03-01-198

Trop content d’avoir shooté mon quartier préféré de Venise sous la neige tombante…

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 50 Commentaires »

LE LIDO DE VENISE SOUS LA NEIGE

Posté par Claudio Boaretto le 1 mars 2018

Venise et le Lido sous la neige, ce n’est pas tous les ans, loin de là…

Si ma mémoire ne me fait pas défaut, les deux dernières fois c’était en décembre 2009 et décembre 2010, pour quelques flocons disparus aussitôt tombés…

Hier, mardi 27 février 2018, la veille de l’épisode neigeux, malgré un froid glacial, je suis allé du côté des « Murazzi », à la fin des plages privées…
Une belle promenade en front de mer, à droite, un mur de végétation, à gauche, la plage et les petites digues brise-lames…

1-1-2018-02-27-007-Panorama-PS

Aujourd’hui, mercredi 28 mars, une jolie couche de neige a recouvert l’ensemble…

2-1-2018-02-28-003-Panorama

Au mois de novembre, j’avais shooté cette épave sur la plage, remplie de sable dur et lourd comme du béton…

3-2-2017-11-20-008

Je pensais qu’elle serait là pour plusieurs années jusqu’à ce que le bois pourrisse car pour la déplacer il aurait fallu un engin de travaux publics…
Que nenni… Les hautes marées de cet hiver ont renversé et quasiment enterré, ou plutôt ensablé, l’épave comme en témoigne ce cliché de mardi…

4-3-2018-02-27-131

Invisible ce mercredi sous la neige…

5-10-2018-02-28-027

Les petits bateaux des pécheurs locaux…

6-1-2017-11-06-004

Les mêmes, mercredi…

7-13-2018-02-28-059

Cette partie de plage libre est aussi la plage des chiens, un grand panneau explique le pourquoi du comment :
les chiens doivent être enregistrés donc identifiés, vaccinés, sous contrôle du maitre sinon laisse et muselière obligatoires, il doit posséder le matériel nécessaire pour recueillir les déjections, et, si maitre et chien stationnent sur la plage entre 10h et 18h, il doit avoir une réserve d’eau et de nourriture pour le chien et un parasol pour le mettre à l’ombre…
Sinon, procès-verbal et amende, ça ne rigole pas…

7b-10-2017-11-20-113

Un vieux canot pourri devant la pancarte…

8-3-2017-11-20-017

Mercredi…

9-12-2018-02-28-057-PS

Une cabane faite de bric et de broc au bout d’un brise-lames…

10-4-2017-11-06-035

Aujourd’hui…

11-3-2018-02-28-008

De plus près…

12-5-2017-11-20-051

Aujourd’hui…

13-7-2018-02-28-038

Cette dame qui « fotografie » son chien dans la neige, ce n’est pas tous les jours…

14-8-2018-02-28-014

Il fait très froid, le vent glacial de nord-est rabaisse la température de plusieurs degrés, je fais demi-tour…

Tout au loin, nous voyons l’Excelsior, le palace 5 étoiles du Lido…

15-9-2018-02-28-019-Panorama

Le voici, vu de l’autre côté

16-17-2018-02-28-076

Avec sa plage privée et ses cabines, sous un blanc immaculé…

17-16-2018-02-28-073-Panorama

Interminables cabines sur plusieurs kilomètres, typiques des plages du Lido…

18-19-2018-02-28-080-Panorama

Presque en face de l’Excelsior, le « Palazzo del Cinema », le palais du cinéma…

19-15-2018-02-28-066

Déjà tout blanc, la neige ne change pas grand-chose…

20-20-2018-02-28-087

Enfin le casino, qui n’est plus qu’une dépendance du palais du cinéma, se reflétant sur la neige déjà fondue du macadam…

21-14-2018-02-28-062

Bien obligé de shooter cette neige si rare chez nous…

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 37 Commentaires »

DE CHÂTEAU EN CHÂTEAU

Posté par Claudio Boaretto le 14 janvier 2018

Voici le 4ème et dernier reportage illustré de cette fin d’année 2017 relatant notre séjour en terre de France…

Nous allons nous promener, depuis Chissay en Touraine, de château en château, car ce village tourangeau, situation privilégiée, est à :
6 km de château de Chenonceau,
19 km du château d’Amboise
21 km du château de Chaumont sur Loire…

Commençons par le premier château, celui de Chissay même, que vous avez entraperçu dans 2ème reportage précédent…

12-13-2017-12-31-350

Voyons-le maintenant depuis son entrée principale, derrière son portail en fer forgé…

Ce portail, installé par le Comte Marie-Jacques Gaigneron, venait du château de Chanteloup à Amboise, aujourd’hui détruit, ancienne propriété du Duc de Choiseul…

2-2017-12-31-334

Je passe subrepticement de l’autre côté du portail pour shooter le château sans grille et en plus gros plan…

3-2017-12-31-340

Un peu d’histoire :

« Il existait à Chissay-en-Touraine une place forte à l’époque gallo-romaine, aux environs des années 200 de notre ère. C’était en réalité une petite forteresse faite de bois surplombant la vallée. » …

Cap à tribord pour shooter de face le castel…

4-2017-12-31-345

« L’ancienne forteresse de bois, devenue obsolète, est remplacée par un château fort en pierre construit sous Charles VII pour le trésorier de France, Pierre de Bérard, époux d’Anne de Ronsard. 

Le château est érigé en seigneurie au mois de janvier 1444. Charles VII et Louis XI ont séjourné ici, de nombreux actes royaux en font foi. » …

Gros plan sur la façade…

5-2017-12-31-344

« Au cours du XVIème siècle, les différents propriétaires entreprirent la transformation de la forteresse en un château correspondant aux goûts de l’époque, un château Renaissance, style d’une majorité de châteaux présents dans le Val de Loire. »

Je me déplace encore pour shooter son flanc droit, jolie vue à travers bois…

6-2017-12-31-353

Un dernier cliché pour ce beau petit château…

7-2017-12-31-364

Partons maintenant pour Chenonceau, mais nous ne l’aborderons pas comme les visiteurs lambdas, nous prenons un chemin forestier sur la berge opposée du Cher… Vu le temps maussade et pluvieux, bien sûr, il nous faudra marcher un peu dans les flaques et la gadoue, mais le jeu en vaut la chandelle…

Nous sommes encore assez loin, m’approchant au plus près de la rive je saisi déjà le château de Chenonceau dans mes collimateurs…

11-2017-12-31-501

Un peu d’histoire, mais pas trop…

« Le château de Chenonceau, fut bâti en 1513 par  Thomas Bohier, lieutenant-général du roi et trésorier général des guerres en Italie, et son épouse Katherine Briçonnet.  Les travaux durèrent de 1513 à 1521, et sont surtout dirigés par Katherine Briçonnet, pendant les longues absences de son mari.

C’est à Catherine de Médicis que l’on doit les galeries sur la rivière. »…

Quelques minutes plus tard, bien rapproché, je cadre correctement le château dans mon objectif…

12-2017-12-31-505

Le château des Dames, ainsi qu’il est nommé…
En voici la raison :

« Chenonceau est construit, aménagé et transformé par des femmes très différentes de par leur tempérament. Il est édifié par Katherine Briçonnet en 1513, enrichi par Diane de Poitiers et agrandi sous Catherine de Médicis. Il devient un lieu de recueillement avec la reine blanche Louise de Lorraine, puis il est sauvegardé par Louise Dupin au cours de la Révolution française et enfin, métamorphosé par madame Pelouze. C’est ainsi qu’il est surnommé le château des Dames. » …

Plus rapprochés encore, nous n’évitons plus l’effet de perspective…

13-2017-12-31-510

Nous voici maintenant au pied du château…

14-2017-12-31-516

Notre chemin forestier passe sous une arche qui donne accès au pont levis…

15-2017-12-31-533

La façade opposée…

16-2017-12-31-518

Quelques pas supplémentaires pour shooter l’ensemble…

17-2017-12-31-520

Il faut encore s’éloigner pour ôter tout effet de perspective…

Ce château sur le Cher est magnifique…

18-2017-12-31-530

La pluie commence à tomber, nous rebroussons chemin le temps de nous faire tremper avant que de regagner les voitures et d’avaler les 19 kilomètres qui nous séparent du château d’Amboise…

Dans la cité d’Amboise, nous déambulons pédestrement avant que d’apercevoir, au-dessus des toits et des remparts, les flèches des donjons du château…

21-2018-01-01-791

Nous longeons les dits-remparts jusqu’à doubler la chapelle…

22-2018-01-01-796

Pour découvrir enfin le fameux château d’Amboise…

23-2018-01-01-801

Un peu d’histoire, mais encore pas trop :

« Avant d’être rattaché à la couronne en 1434, le château appartenait, depuis plus de quatre siècles, à la puissante famille d’Amboise. Pendant la Renaissance, il sert de résidence à plusieurs rois de France. » …

Je zoome pour voir les détails…

24-2018-01-01-803

« Il a été partiellement détruit après la Révolution : du projet de Charles VIII subsistent toutefois le logis royal, la chapelle Saint-Hubert où reposent les restes présumés de Léonard de Vinci, les terrasses et les tours cavalières qui donnent au monument cette silhouette si singulière. » …

Nous nous éloignons afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble, de bas en haut, malgré les habitations au premier plan…

25-2018-01-01-804

Je m’éloigne et me déplace plus encore pour tenter d’effacer tout effet de perspective…

26-2018-01-01-824

Pendant que mes petits camarades se gèlent les fesses en attendant que je termine mon shooting …

Faut dire qu’il ne fait pas chaud sous les bonnets, sous les chapeaux…

27-2018-01-01-830

Un dernier cliché plein zoom en repartant…

28-2018-01-01-832

Chemin rebroussant, cette plaque sur un mur provoque nos sourires : les amboisiens semblent connaitre un philosophe inconnu ! …

29-2018-01-01-839

De retour aux voitures, cap sur le château de Chaumont sur Loire situé à 21 kilomètres de Chissay…

Nous stoppons en bord de rivière, nous sommes loin du château…

31-2018-01-01-842

Ce château, comme quasiment tous les châteaux de Loire ainsi que les maisons en contre-bas sont en pierre blanche de tuffeau

32-2018-01-01-840

Un peu d’histoire, mais toujours pas trop :

« La forteresse de Chaumont-sur-Loire fut bâtie vers l’an 1000 pour surveiller la frontière entre les comtés de Blois et d’Anjou.

En 1465, Louis XI fait brûler et raser le château qui sera reconstruit quelques années plus tard.
Propriété de la famille d’Amboise durant 500 ans, c’est Charles II d’Amboise qui inaugure sa métamorphose en château d’agrément dans le style Renaissance. » …

Je zoome au maximum…
Nous voyons la façade du château et la similitude avec le château d’Amboise est évidente, rien d’étonnant puisqu’il fut géré, entretenu et transformé pendant 5 siècles par la famille éponyme…

33-2018-01-01-845

« À la fin de 1559, peu après le décès accidentel d’Henri IICatherine de Médicis, qui possède le château depuis 1550, l’échange à sa rivale Diane de Poitiers, maîtresse du défunt roi, contre celui de Chenonceau.

L’ancienne favorite du roi met en œuvre les travaux qui lui confèrent sa physionomie actuelle. » …

Je m’approche au plus près de la rivière, où subsistent deux piliers d’un pont inexistant, pour tenter une meilleure vue…

Mais en cette fin d’après-midi hivernale la lumière vient à manquer…

34-2018-01-01-863

« Cédé à l’État en 1938 par la Princesse d’Orléans et Bourbon, le Domaine de Chaumont-sur-Loire est la propriété de la Région Centre-Val de Loire depuis 2007 et Établissement Public de Coopération Culturelle depuis janvier 2008. » …

La pierre du château prend déjà une autre teinte au soir couchant…

35-2018-01-01-864

Rapidement, avant qu’il ne fasse nuit, nous reprenons les voitures pour nous rapprocher de quelques kilomètres, enjambons quelques bras de fleuve et de rivières comme en témoigne ce cliché pris depuis la fenêtre de l’automobile en roulant sur le pont où malgré la vitesse nous voyons défiler les piliers de la rembarde…

36-2018-01-01-868

Déjà le crépuscule s’annonce et la « foto » paysagère à main levée devient moins facile à gérer…

Nous avions auparavant la façade avant, voici maintenant la façade arrière

37-2018-01-01-886

Je zoome pour une vision plus proche en dépit de cette faible luminosité…

38-2018-01-01-888

Un dernier cliché avec un rapprochement maximum permet de bien distinguer à présent cette façade arrière du château et sa cour intérieure…

39-2018-01-01-891

La nuit tombe, il fait trop sombre, arrive l’heure bleue qui me permet, pour conclure ce reportage, de shooter cette jolie pleine lune…

41-2018-01-01-895

Se termine ainsi le 4ème et dernier reportage illustré de notre séjour en France…

Claudio Boaretto

Publié dans 05 Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 21 Commentaires »

12345...17
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance