• Accueil
  • > 04 Venise : vie quotidienne

À VENISE, PÂQUES EN FAMILLE AUX « VIGNOLE »

Posté par Claudio Boaretto le 22 avril 2019

Dimanche de Pâques, 21 avril 2019…

C’est en famille restreinte que nous allons déjeuner à Pâques dans notre resto préféré sur l’île des « Vignole »…
Quand je dis famille restreinte, j’entends petits-enfants, enfants et nous, sinon avec les cousines et cousins vénitiens directs, nous serions plus d’une bonne vingtaine…

Rendez-vous sur l’île de la « Certosa », voici la petite famille sur leur petit bateau que nous appelons la « mobylette » de la lagune…

1 2019-04-21 3-PS

Nous montons à bord et en route pour les « Vignole » (c’est l’île juste à côté)…

À l’avant, les petits-enfants…

2 2019-04-21 4

Attention, virement de casquette à bord…

3 2019-04-21 14

Au centre, notre artiste de gendre…

4 2019-04-21 11

À l’arrière, les femmes en pleine forme…

5 2019-04-21 9

À l’avant, la figure de proue surveille la route…

6 2019-04-21 22

Et nous voici devant le ponton de débarquement de notre restaurant préféré de la lagune…

Ce resto ouvre le jour Pâques et ferme fin septembre…
Il est beaucoup plus facile d’y accéder en bateau perso qu’avec les bateaux des transports publics… De chez nous, il faut changer deux fois de vaporetto et le dernier ne fait le trajet qu’une fois par heure…

7 2019-04-21 29

Une fois débarqués, la « Trattoria alle Vignole » nous ouvre les bras…
(Fermé le lundi, sauf le lundi de Pâques)…

8 2019-04-21 33

Il est midi, le resto est déjà à moitié plein sachant que la plupart des gens arrivent entre 13 et 14 heures…
Aujourd’hui pas de touristes ici, population exclusivement vénitienne…

9 2019-04-21 47-PS

Quasiment toutes les tables sont « Riservato »…

La nôtre aussi, évidemment…

10 2019-04-21 34

L’entrée du bar, resto, cuisine, enfin l’endroit où l’on commande le boire et le manger…

11 2019-04-21 43

Focus sur les glycines…

12 2019-04-21 81

13 2019-04-21 75

À l’intérieur c’est Flo qui commande les différents mets qui constitueront notre pascal repas…

14 2019-04-21 49

Tous les plats sont à la vue, on voit ce que l’on va manger et l’on choisit…
Et TOUT EST BON !!!…

15 2019-04-21 50

Les prix sont affichés, pas de mystère…

16 2019-04-21 51

Que des choses de la mer et de la lagune que nous adorons et tout est FRAIS…

Les brochettes de « Mazzancolle » (grosses crevettes)…

17 2019-04-21 53

Les différents poissons…

18 2019-04-21 56

Difficile pour le « fotograf » car tout est sous vitrine, alors bonjour les reflets…

19 2019-04-21 58

Les seiches grillées, un vrai délice…

20 2019-04-21 59

À gauche, les « Folpetti » petites poulpes qui ne grandissent pas autant que les pieuvres, elles n’ont d’ailleurs qu’une seule rangée de ventouses sur les tentacules…

À droite, les seiches cuites dans leur encre noire…

21 2019-04-21 63

Encore les « Folpetti in umido », c’est à dire cuits avec une sauce tomate piquante, un délice, j’en prends à chaque fois…

22 2019-04-21 64

Pour ceux qui sont légumes et verdure, pas de problème non plus, double rangée de plats…

 23 2019-04-21 62

Ne pas oublier crevettes à gauche, sardines à droite, marinées dans l’oignon, plat typiquement vénitien…

 24 2019-04-21 65

Hugo a piqué mon appareil foto pour shooter sa femme revenant avec son deuxième spritz…

Heu, foto prise de travers, pour être plus créatif, moi je veux bien, mais bon…

25 2019-04-21 68-2

Une première partie de mes « antipasti » (entrées) Saint Jacques, « Folpetti in umido » et polenta…

26 2019-04-21 42

Ma douce au soleil…
Toujours un plaisir que de déjeuner en extérieur…

28 2019-04-21 125

Hugo a encore piqué mon appareil…

Du coup, on me voit, mais la mise au point est faite sur Flo, donc je ne suis pas net, heu, seulement sur la « foto »…

29 2019-04-21 131

Nous avons mangé de tout, sans oublier les « spaghetti alla marina » et le « risotto scampi e castraure » (risotto aux langoustines et petits artichauts)…

Nous voilà déjà au dessert : « caffè e Sgropino »…

Ah le Sgropino !… Cocktail de glace au citron (glace, pas sorbet) mélangée avec du prosecco et de la vodka…

30 2019-04-21 83

Tous ensemble, tous ensemble…
Sauf moi bien sûr derrière l’objectif…

31 2019-04-21 89

Après ce délicieux et pantagruélique repas, nous sommes retournés sur l’île de la « Certosa », vérifier si tout allait bien sur le bateau de nos amis français, Arnaud et Gabrielle…

 32 2019-04-21 133

Il faut bien surveiller le bateau des copains…

33 2019-04-21 138

Apparemment tout va bien à bord…

34 2019-04-21 146

Je termine cette sortie pascale par l’horizon panoramique privilégié qui s’offre à nous…

À droite en jaune, le « Jack-up du MoSe » amarré devant « l’Arsenale »…
Au centre, derrière « l’Arsenale » le campanile de « San Francesco delle Vigne »…
Au gauche, la basilique et le campanile de « San Piero de Casteo »…
Encore à gauche, la grande maison à façade blanche : la maison natale de feu ma maman…

35 2019-04-21 148-Panorama

Des lieux remplis de l’histoire de nos anciens…

Claudio Boaretto

Publié dans 02 Venise : évenements, 04 Venise : vie quotidienne, 12 La famille du Coyote | 28 Commentaires »

MES « FOTO » LES MOINS MOCHES DE L’ANNÉE 2018

Posté par Claudio Boaretto le 23 décembre 2018

En ces derniers jours du mois de décembre, voici le moment venu d’une rétrospective de mes « foto » shootées en 2018…
Toujours intéressant de revisionner ses « foto » avec le recul du temps car l’œil critique change rapport à l’instant de la prise de vue… De petites anomalies ou défauts que nous n’avions pas décelés quand nous avions la tête dans le guidon, nous sautent maintenant aux yeux mais il est toujours temps de les corriger…

J’ai donc sélectionné mes « foto » préférées parmi les moins mauvaises de l’année…

Même avertissement que l’année dernière, ce n’est pas une série cohérente de « foto » ; ces images, prises tout au long de l’année, diffèrent aussi bien par le sujet, la lumière, la couleur, le cadrage, le format, l’ambiance, la technique ainsi que par les boîtiers et objectifs utilisés…

La majorité de ces « foto » sont déjà postées sur le blog au fil des articles publiés, mais pas toutes car je ne publie pas forcément un article chaque fois que je prends une « foto », bien évidemment…

Allez, c’est parti…

Janvier 2018…

Comme nous passons tous nos premiers de l’an en France, quelques clichés pris en début d’année dans le Loir & Cher…

Sous un ciel moutonneux, le village typique tourangeaux de Chissay en Touraine …

1 2017-12-31-308-PS

Une cabane en pierre sur les bords du Cher chapeauté d’un ciel bien bleu, malgré tout nuageux…

2 2017-12-31-420-2

À quelques kilomètres de Chissay, traversant la forêt par un chemin piétonnier, nous arrivons au château de Chenonceaux que je me devais de shooter malgré le temps maussade et la pluie tombante…

3 2017-12-31-510

Le lendemain, une jolie pleine lune…

4 2018-01-01-895

Retour chez nous à Venise…

J’ai dû me dissimuler pour shooter sur la lagune ce petit plongeur farouche, le « Svasso piccolo », en français le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), au regard fascinant par ses iris rouge étincelant…

5 2018-01-13-035

Le 30 janvier, lors de l’ouverture anticipée du carnaval de Venise à « Cannaregio », ce cliché minimaliste du funambule solitaire sous la lune gibbeuse embusquée dans son halo nuageux…

6 2018-01-27-452-PS-PS-PS

Février 2018…

Juste le regard d’un « Masque » du carnaval de Venise…

7 2018-02-05-134

Mars 2018…

La neige à Venise, longtemps qu’elle n’était tombée si abondamment…

« Fotografier » la neige n’est pas une sinécure, si vous ne vous impliquez pas dans les réglages spécifiques de votre boitier vous risquez d’obtenir une foto de neige toute grise…

J’ai fait un agrandissement de 50x33cm sur PVC de ce cliché pris à « Castello » …

8 2018-03-01-015

Un parapluie rouge sous la neige d’une « calle » étroite du « Sestiere di Castello » …

9 2018-03-01-170

Sur une presqu’île de la lagune nord, la pittoresque maison aux trois grandes cheminées…

10 2018-03-20-439-PS

Une « foto » sélectionnée non pas pour sa technicité ou sa netteté car elle est moyenne, mais surtout par l’émotion suscitée lors de la prise…

En effet, après 2 jours de recherche dans la lagune (550km² ), au matin du second jour nous avons enfin trouvé les « Fenicotteri rosa », (flamants roses) … Je les shootais pour la première fois, non pas enfermés dans un zoo ou dans un parc, mais libres et sauvages dans la nature…
Les conditions de shoot étaient loin d’être optimales, trop loin, téléobjectif à fond, mauvaise orientation rapport à la lumière et au soleil, mais bref, je n’avais pas le choix… L’important alors était de les capturer dans mon objectif…

11 27-2018-03-20-518-PS

Soudain dans le ciel des battements d’ailes… Je lève la tête, le temps de réagir pour shooter plus vite que mon ombre qu’ils sont déjà trop haut trop vite…

12a 2018-03-20-790

Me sont revenus immédiatement à l’esprit ces quelques vers que j’affectionne de Jean Richepin :

« Regardez les passer, eux, ce sont les sauvages
« Ils vont où leur désir le veut par-dessus monts
« Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages
« L’air qu’ils boivent ferait éclater vos poumons » …

12b 2018-03-20-818

« L’acqua alta » du 30 mars suspendant cette gondole en lévitation, amarrée près du « pontil » de « San Zaccaria » dans le « sestiere di San Marco » …

13 2018-03-30-081

« L’acqua alta » toujours sous les « Procuratie vecie » de la place Saint Marc…

14 2018-03-30-114

Avril 2018…

Sur l’île de « Pellestrina », à l’avant du chalutier, l’agressivité de cette drague de pêche aux « vongole » (palourdes) contrastant avec le calme plat et la sérénité de la lagune sud de Venise…

15_

Toujours à « Pellestrina », portrait d’un couple de « Cocal » en vénitien, « Gabbiani reale » en italien, « Goélands » en français…

16 2018-04-07-003-

« L’aqua alta » du 16 avril recouvrant en partie la « Piazza San Marco » où se reflète la basilique éponyme…

17 2018-04-16-003

Probablement ma « foto » préférée de l’année…

Il est 23 heures, le pic de marée est passé, « l’acqua alta » commence à descendre mais reste encore au raz des quais…

Deux « foto » à main levée, j’ai d’abord pris l’église de « San Giorgio » avec le réverbère de gauche, puis toujours l’église de « San Giorgio » avec le réverbère de droite… Ensuite, à la casa, j’ai fusionné les deux « foto » …

J’en ai fait un agrandissement de 80x31cm sur support alu, éclairé par un petit projo qui fait ressortir toutes les teintes claires en opposition au noir de la nuit…
C’est quand-même sympa d’imprimer ses « foto » et de les regarder ailleurs que sur un écran d’ordinateur…

18 2018-04-16-018-Panorama-PS-PS-PS-PS-2

Mai 2018…

Sur le canal de « San Secondo », partant de Venise, nous longeons en bateau la végétation qui borde la terre ferme vers « San Giuliano » … Je shootais, zoom à fond, des « Gruccione » (Merops apiaster) ou Guêpiers d’Europe, au plumage multicolore…

19_

Sur ce même parcours, à bord de l’instable petit bateau de ma fille, je réalisais le « Coup du Roi » en shootant à la verticale cet oiseau de fer et d’acier vrombissant au-dessus de ma tête…
Le train d’atterrissage déjà sorti, 5 minutes plus tard il se posait sur les pistes de « Marco Polo », l’aéroport de Venise …

20 2018-05-25-1334-PS

 « Marghera », le pôle pétrochimique et industriel de Venise…

20_

Sur les quais du port, les containers débarqués des cargos sous la haute surveillance des grues chargées de les déplacer…

21 2018-05-25-878

Le quai suivant, celui du vrac où les vraquiers déposent leurs cargaisons, un « Caterpillar », dans le fracas et la poussière, déverse son godet dans les wagonnets prêts à prendre le rail pour dispatcher la marchandise dans le nord de l’Italie…

22 2018-05-25-1126

Juin 2018…

Changement d’ambiance, le long des « barene » dans l’aire sauvage et peu fréquentée de la lagune nord de Venise…

Avec une focale de 600mm j’arrive à choper dans mon objectif une « Pettegola » (Tringa totanus) ou Chevalier gambette pour les francophones… On n’en rencontre pas tous les jours…

23 2018-06-05-2074

Plus loin, toujours à l’approche, je capture un « Cavaliere d’Italia » (Himantopus himantopus), ou l’échasse blanche pour les francophones…

La mise au point sur l’oiseau occasionne un joli flou sur les plantes devant et derrière donnant un petit air d’aquarelle à cette image…

24 2018-06-05-615

« Cavaliere d’Italia » faisant du sur-place en vol…

25 2018-06-05-689

Il surveille ses poussins, prêt à les protéger contre les prédateurs (cormorans, corbeaux, éperviers) qui rodent dans les parages prêts à l’attaque…

27 2018-06-05-695-PS

Moments rares…

26 2018-06-05-673-PS

Focus sur le poussin avec déjà ses longues gambettes…

28 2018-06-05-1720

Un cliché trop « rigolo » du « Cavaliere d’Italia » …

29 2018-06-05-1930

Juillet 2018…

Le feu d’artifice du « Redentore » sur le bassin de Saint Marc…

30 2018-07-15-243-PS

J’aime la couleur et la netteté de cette foto de Burano…
je devrais dire ces « foto » prises à main levée, car il m’en a fallu trois que j’ai fusionné sur « Lightroom » pour créer cette vue panoramique…

J’ai également fait un agrandissement 85x20cm sur support alu de cette image…

31 25-DSC_6585-2-PS-t-réelle p-bril

Une façade de Burano aux couleurs complémentaires…

32 2018-07-19-6644

Un moment plus que privilégié ; la chance shooter, sur une aire de protection gérée par la LIPU (Lega Italiana Protezione Uccelli : Ligue Italienne de Protection des Oiseauxle tout premier envol d’un oisillon « Fraticello », en français Sterne Naine (Sternula albifrons) …

L’adulte ne pèse que 50 grammes mais peut déployer une envergure de 50 centimètres… Le « Fraticello », en forte voie de diminution, bénéficie d’un statut de protection totale sur tout le territoire de l’Union Européenne…

33 2018-07-25-1080-PS

En fin de compte, je m’aperçois que, comme l’an passé, je prends de nombreuses « foto » animalières, plutôt ornithologique…
Et j’aime ça !…

Aout 2018…

Toujours au cours d’une navigation lagunaire, Hugo et moi, sommes allés au bout de la lagune sud en passant par le Casone Zappa…
Ce splendide pavillon de chasse du « Valle Zappa » se distingue par son architecture particulière. Personne ne s’attend à trouver ce joyau hollandais au milieu de la lagune sud vénitienne…

34 2018-08-10-133-2

Bien qu’il n’ait rien à voir avec les maisons de chasse traditionnelles lagunaires, il s’intègre parfaitement dans le paysage lui donnant un aspect typique des contes fantastiques des sagas nordiques…

35 2018-08-10-116-2

Fin aout, début septembre 2018…

Période tant attendue de la « 75ème Mostra Internazionale d’Arte Cinematografica di Venezia » …

Accrédité par la Mostra, j’ai pu shooter quelques acteurs célèbres…

Avant qu’elle ne rejoigne la grande salle de projection, j’aborde Yolande Moreau dans le hall du Palais du Cinéma…

Avec un charmant sourire, elle pose quelques instants juste pour moi…
Trop adorable Yolande…

36 27-DSC_4882-PS

L’étoile montante du cinéma belge, Mathieu Schoenaerts…

37 12a-DSC_3149-124-PS

L’actrice et réalisatrice, Valérie Bruni-Tedeschi…

38 23-DSC_4852-PS

On ne présente plus Guillaume Canet, sa célébrité le devance…

39 15-DSC_2572-PS

Parmi les acteurs américains présents, John Christopher Reilly…

40a_

Et Vince Vaughn…
On ne compte plus aux USA les films et les séries tournés par ces deux fameux acteurs…

40b

Je termine ce trombinoscope de stars des écrans présents cette année à Venise par la coqueluche du moment, l’acteur, producteur, musicien et compositeur canadien, Ryan Gosling…

40c 74-DSC_2076-PS

Novembre 2018…

Une autre curiosité de Venise, le « Ponte Chiodo » …
Le dernier pont sans parapet du centre historique de Venise, tels étaient la majorité des ponts vénitiens autrefois…

À vrai dire, il en existe un second mais sis dans l’île de Torcello dans la lagune Nord…

41 37-2018-11-22-167

Décembre 2018…

Je n’ai pu m’empêcher de shooter ce pin maritime situé sur la « Riva Corinto » du Lido, en bord de lagune, torturé par la « Bora », ce vent de Nordet froid, souvent glacial, qui nous vient droit des Balkans…

42 _DSC0743

Nous pouvons même voir, entre ses branches noueuses, le campanile de « San Marco » et le Palais des Doges…

42_

Pour mes amis « fotografs », un peu de technique…
En ce mois de décembre, je me suis essayé au « Focus Stacking » …

Explication : quand on doit « fotografier » un sujet de près avec une grande ouverture de diaphragme pour avoir une très petite profondeur de champ on se heurte immédiatement à un problème de netteté au moment de la mise au point…

Exemple : en « fotografiant » mon second boitier, le Nikon D500, j’ai fait la mise au point sur le « Nikon » du couvercle de l’objectif…

Résultat, le couvercle est bien net mais le boitier est flou…

43 2018-12-11-2

En revanche, si je fais la mise au point sur le « Nikon » du boitier, c’est le couvercle de l’objectif qui devient flou…

44 2018-12-11-21

Pour résoudre ce problème, une méthode, le « Focus Stacking » …

Pour ce faire, je prends 10 « foto » (on peut en prendre 20 ou 30 ou plus tout dépend du sujet) et à chaque foto je recule ma mise au point de quelques centimètres jusqu’à atteindre le bout du sujet à shooter…

Ensuite, avec un logiciel adapté, je ne fusionne que les parties nettes de chaque « foto » ; j’obtiens alors un sujet bien net d’un bout à l’autre

Cette méthode est surtout utilisée en publicité pour mettre en valeur et promouvoir certains objets, (flacons de parfum, appareils ménagers, etc.) … Elle est également utilisée en « Macro-fotografie » par les pros du genre…

45  Focus statking D500 18-300

Focus sur les deux réverbères vus depuis la « Marinaressa » de « Castello » pendant l’heure bleue…

46 1-2018-12-04-43-PS

Je termine cette rétrospective par une « foto » minimaliste d’un pêcheur à la ligne dans son bateau au milieu de la lagune Sud, shoot pris en début d’après-midi en plein mois d’aout, sous une chaleur caniculaire et une luminosité maximum…

47 2018-08-10-94

À l’année prochaine pour la rétro « foto » 2019, avec pour objectif d’améliorer ma technique…

Claudio Boaretto

Publié dans 01 Venise : curiosités, 02 Venise : évenements, 03 Venise : musées & expos & monuments & Architecture, 04 Venise : vie quotidienne | 38 Commentaires »

LE BARBECUE 2018 DES LOUSTICS DE LA LAGUNE DE VENISE…

Posté par Claudio Boaretto le 19 juin 2018

Quelques « foto » pour illustrer le barbecue annuel des « Loustics de la Lagune » …

0-logo-pour-site

« Les loustics de la lagune, association culturelle à but non lucratif basée à Venise, regroupe les familles francophones de la ville et de la région.
L’association propose des cours de français langue maternelle et des activités en langue française dédiées principalement aux enfants bilingues francophones de 3 à 16 ans.
Mais l’association organise également ces rendez-vous et moments conviviaux qui ponctuent l’année, telle la galette des rois ou le barbecue de juin!
» …

Pour plus d’informations sur les Loustics, consulter leur site: ICI

Ainsi, comme chaque année, nous avons rempli le « Carello » de grillades et de quoi de faire un spritz pour tout le monde…

Puis en route pour l’île de San Servolo située entre le Lido et Venise, face à SantElena

Quand j’étais gamin cette île était un asile d’aliénés et nous l’appelions alors « L’isola dei Màti » (l’île des fous)

001-2018-06-09-016

Le débarcadère

002-2018-06-09-021-PS

Nous mettons pied à terre…

003-2018-06-09-027

Une île très verdoyante…

004-2018-06-09-146

Avec des portes ouvertes sur la lagune sud…

005-2018-06-09-151

Et quelques arbres sympathiquement tordus…

006-2018-06-09-142

Voici l’espace alloué, loué pour ce jour, et nous nous en louons…

Un préau en dur très chouette, en bord de lagune, avec tables en marbre, chaises, lavabos, toilettes…

007-2018-06-09-045

Une immense cheminée avec tout l’équipement nécessaire pour le BBQ…

008-2018-06-09-039

Les premiers arrivés déballent les provisions…

009-2018-06-09-036

Et tandis que Valérie, la charmante trésorière, se rend aux bureaux pour récupérer les clés des toilettes et de la cheminée, je m’amuse à tirer quelques portraits en format carré…
Florence…

010-2018-06-09-047

Lorena…

011-2018-06-09-049

Alessia…

012-2018-06-09-051

Chantal…

013-2018-06-09-055

Liz, la fille de Lorena…

014-2018-06-09-058

Mathis, le fils d’Alessia…

015-2018-06-09-065

Là, c’est ma place, du liquide car il faut bien survivre par ces chaleurs…

Et ne vous méprenez pas, l’eau gazeuse en premier plan, c’est juste pour le spritz, lol…

016-2018-06-09-068

Le restant de la troupe est arrivé et l’ambiance s’anime…

017-2018-06-09-074

Charlotte a trouvé un gros chat…

018-2018-06-09-076

Et les enfants s’amusent

019-IMG-20180610-WA0021

C’est vraiment rigolo ce truc à roulettes…
Mais les parents surveillent…

021-IMG-20180610-WA0020

Je poursuis mon petit trombinoscope…
Rose

022-2018-06-09-081

Flo, la présidente actuelle de l’association…

023-2018-06-09-090

Fabienne, une artiste peintre…

024-2018-06-09-094

Sa fille…
Un smartphone, une cigarette, un spritz, tout un monde…

025-2018-06-09-096

Le barbecue chauffe et grille…

027-2018-06-09-101

Nicòla, avec accent tonique sur le o, le grand-maitre du BBQ…

028-2018-06-09-104

Système pour que la graisse ne tombe pas sur le charbon de bois et ne provoque des flammes pouvant calciner la viande…
Simple mais fallait y penser…

029-2018-06-09-132

Quelques « foto » d’ambiance…

030-2018-06-09-137

 

 

031-2018-06-09-135

Trombinoscope, suite et fin…

Caroline

032-2018-06-09-118

Avec ses deux filles, Clotilde et Elisabeth…

033-2018-06-09-109

Nous voilà en fin d’après-midi qu’il nous faut déjà rentrer à la casa…
Bises avant de partir…

034-2018-06-09-140

À bord du « Motoscafo » …

035-2018-06-09-158

Retour sur Venise ou les campaniles de San Marco et San Giorgio se sont rapprochés pour faire la causette…

036-2018-06-09-256

À lannée prochaine pour le BBQ 2019…

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 8 Commentaires »

RONDE NUPTIALE À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 7 mars 2018

Mercredi 28 février, depuis la « Riva dei Schiavoni » à Venise, je prends en « foto » les toits enneigés de l’île de « San Giorgio Maggiore » …

1-2018-02-28-105

Lorsque, à quelques mètres de moi, atterrissent deux mouettes rieuses l’air passablement excitées…

4-2018-02-28-116

Je shoote aussitôt les deux oiseaux sans prendre le temps de changer mes réglages car, connaissant leur méfiance, je crains qu’ils ne s’envolent aussi rapidement qu’ils sont venus…

Juste le temps de tourner ma focale à 200 mm pour les prendre en gros plan…

il faut dire que je suis à f8 en mode ouverture alors que je devrais me mettre en mode vitesse au 1/250ème, mais pas le temps de tripoter les boutons du reflex…

5-2018-02-28-118

J’assiste donc à une cour galante très appuyée par Monsieur Mouette sur la gauche, auprès de Madame Mouette, sur la droite…

Ils se tournent tout autour l’un de l’autre avec les ailes légèrement écartées du corps…

6-2018-02-28-119

Alors que l’œil dans le viseur je ne m’y attends pas, remue-ménage soudain d’ailes et de plumes, j’ai juste le temps d’appuyer sur le déclencheur, de les shooter et même pas entièrement…

Trop rapides, elles disparaissent de mon viseur pendant quelques secondes…

7-2018-02-28-121

Le temps que je lève les yeux de mon appareil et elles réapparaissent près de moi…

M’est avis qu’il s’est passé quelque chose, auraient-ils eu le temps de copuler ? …

Si c’est le cas, Monsieur Mouette est bien rapide !…

L’attitude des deux oiseaux a complètement changé…

Monsieur Mouette n’arrête plus de piailler, fier comme un « bar-tabac », tandis que Madame Mouette baisse la tête, l’air vexée…

Par les temps qui courent, d’ici à ce qu’elle porte plainte pour viol ou agression sexuelle je ne serais pas étonné…

8-2018-02-28-122

Apparemment Madame Mouette n’a pas l’air contente tandis que Monsieur Mouette continue de pérorer à grands renforts de piaillements…

9-2018-02-28-123

À force de faire la tronche, voilà que Monsieur Mouette s’y met aussi…

Allez, on baisse la tête et on écarte les ailes…

10-2018-02-28-125

Mais ça suffit comme ça, Monsieur Mouette un peu macho rebombe le torse…

11-2018-02-28-126

Du coup, Madame Mouette se relève également…

12-2018-02-28-128

Voilà qu’ils se remettent à tourner l’un autour de l’autre…

13-2018-02-28-132

Ils ne vont quand-même pas remettre ça ? …

15-2018-02-28-141

Quelques battements d’ailes, ils viennent de s’envoler estimant sans doute s’être suffisamment donnés en spectacle…

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 24 Commentaires »

LES PLONGEURS DE LA LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 21 février 2018

Un petit clin d’œil aux deux principaux plongeurs que nous apercevons quotidiennement sur la lagune de Venise…
Encore que, si nous les rencontrons bien souvent, nous ne pouvons les voir que d’assez loin, car, très méfiants, ils sont difficiles à approcher…

Le premier des deux :
Le Cormorano ou Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo), appelé aussi Corvo di mare ou Corbeau de mer

Quand je réussi une approche, je suis toujours fasciné par les yeux verts du Cormoran…

1-2018-01-13-044

Il a la particularité de nager, contrairement aux autres oiseaux aquatiques, le corps presque immergé ne laissant apparaître à la surface de l’eau que son long cou, tel un sous-marin sortant son périscope…

L’animal m’a repéré, son vert regard flashe sur moi…

2-2018-01-13-049

Du coup, il fait demi-tour pour s’éloigner…

Le cormoran, d’un appétit vorace, est capable de dévorer plus de 500 grammes de poissons par jour…
Quand des colonies débarquent sur les vallées de pêche de la lagune, elles provoquent des carnages et les valliculteurs enragent…

M’est avis que notre cormoran ne va pas tarder à plonger…

3-2018-01-13-052

Et voilà, je shoote au bon moment ! …

4-2018-01-13-053

Il est capable de rester en apnée une ou deux minutes sous l’eau et de réapparaître une cinquantaine de mètres plus loin…
Le grand cormoran peut plonger jusqu’à 10 mètres de profondeur pour capturer sa proie, voire atteindre 30 mètres de fond.
Heu, s’il essaye dans la lagune il va se cogner la tête…

5-2018-01-13-054

Le second de nos plongeurs vénitiens :
Le Svasso piccolo ou Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis) …

Aussi méfiant que le cormoran, j’ai dû m’embusquer pour le shooter…

Si le grand cormoran se caractérise par ses yeux verts, le grèbe n’est pas en reste avec un regard aux iris rouges tout aussi fascinant…
Ces deux plongeurs sont équipés de cristallins déformables s’adaptant à la vision sous-marine…

6-2018-01-13-031

Le grèbe, beaucoup plus petit, mesure une trentaine de centimètres et pèse en moyenne 300 g (90 cm et 3 kg pour le cormoran) …
Ses pattes sombres et verdâtres sont positionnées très en arrière du corps, ce qui lui confère une grande vélocité pour la nage sous-marine…

7-2018-01-13-064

Il se nourrit de petits poissons, de mollusques et de petits crustacés capturés en plongeant et nageant sous l’eau.
Le grèbe avale ses proies sous l’eau…
Il se déplace rapidement également en surface, se nourrissant d’insectes présents sur l’eau…
Sur ce cliché nous voyons bien les pattes palmées très à l’arrière de l’oiseau…
De ce fait, il lui est plus facile de nager que de marcher ou de décoller. Pour cette raison, il vole rarement en dehors des périodes de migration et il évite au maximum de s’aventurer sur les berges.

Ça y est, je suis débusqué…
Le plongeon ne va pas tarder…

8-2018-01-13-035

Plouf !…

9-2018-01-13-041

Le Grèbe à cou noir poursuit les petits poissons avec habileté, descendant jusqu’à trois mètres de profondeur, pour réapparaître à une distance assez grande, environ 30 secondes après son immersion…

10-2018-01-13-042

C’était un clin d’œil à nos deux plongeurs, compagnons quotidiens de notre environnement lagunaire…

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 24 Commentaires »

12345...12
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance