• Accueil
  • > 04 Venise : vie quotidienne

AU LIDO DE VENISE, LA PLAGE, C’EST REPARTI !…

Posté par Claudio Boaretto le 10 mai 2015

Depuis quelques jours, la chaleur estivale s’est installée sur Venise, la Lagune et les plages du Lido…

Si, en ce second week-end de mai, les plages privées n’ont pas encore ouvert leurs portes, la plage publique, le « Blue Moon », a ouvert tout grand les siennes…

Un flot ininterrompu de vénitiens et vénitiennes sortent des « Vaporetti », défilent rapidement les 650 mètres de la « Via Santa Maria Elisabetta » pour aller fouler le sable chaud et se faire bronzer quelques heures au soleil devant les vagues de l’Adriatique…

01

Ou bien, ou bien, siroter un spritz (c’est mon choix) ou un petit « caffè ristretto »…

02

Sur les tables des deux bars-resto de la plage publique…

02b

Au soleil, ou à l’ombre, car le zéphyr fait déjà sentir sa puissance…

03

Pour quelques euros, il est déjà possible de louer un parasol…

04

Et un « lettino » (petit lit) pour se faire dorer la « couenne »…

05

Sinon, la serviette étendue sur le sable peut largement suffire…

06

Quelques téméraires affrontent la fraicheur de l’eau qui n’a pas eu encore le temps de se réchauffer, brrrr…

07

Allez, oublié l’hiver, sa froidure et ses turpitudes, et vive l’été !…

08

 Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 10 Commentaires »

FESTIVAL DE GLYCINES SUR LES VILLAS DU LIDO DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 20 avril 2015

Alerte !…

Attaque massive de glycines au Lido de Venise !…

01

Le printemps s’installe confortablement sur notre île…

02

Et les glycines mauves font leur apparition partout…
(
Les « foto » sont brut de décoffrage car prises avec mon « telefonino », donc, mis à part le cadrage, impossibilité de faire le moindre réglage, d’ailleurs le format n’est pas le même que d’habitude)…

03

Plus spécialement sur les entrées, portails et escaliers des villas Liberty…

05

Si vous apercevez parfois un drapeau italien, ce n’est pas la preuve d’un nationalisme forcené mais en général un symbole d’unité contre la Ligue du Nord qui voudrait séparer l’Italie du Nord et l’Italie du Sud…

04

Je ne peux résister à shooter ce « Soriano » (chat typique vénitien) venant à notre rencontre pendant cette promenade printanière…

06

Si je peux vous faire voir les glycines qui s’installent sur les façades des villas…

07

En revanche, je ne peux vous faire partager leur parfum…

08

Car les rues sont carrément embaumées quand nous passons à proximité de ces villas fleuries…

09

De quoi vous mettre d’excellente humeur…

10

Et vive le printemps !…

11

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 14 Commentaires »

À VENISE, LES HABITANTS INSOLITES DE L’ÎLE DE LA CERTOSA

Posté par Claudio Boaretto le 9 avril 2015

À la « Pasquetta » (le lundi de Pâques) les vénitiens sortent en famille, soit au restaurant, soit piqueniquer sur les îles lagunaires…  

Profitant de cette journée ensoleillée, notre famille a choisi d’aller déjeuner sur l’unique bar-restaurant de l’île de la Certosa, restaurant un peu dépassé par l’affluence de cette journée, ce qui ne semblait pas du gout de ma petite fille Charlotte, malgré le grand sourire de Flo, sa Màma…

01

L’île de la Certosa est une petite île, à quelques encablures de Sant’ Elena, faisant face au Lido, et voisine des îles des Vignole et de Sant’ Andrea…

02

Depuis la Certosa, nous apercevons l’église de San Nicolò du Lido…
Le charme des marées basses révélant les hautfonds lagunaires, mais ne vous y fiez pas, entre le Lido et la Certosa nous avons, derrière les « Bricole », des fonds de 20 mètres…

03

Sur notre tribord, le campanile de Sant’ Elena…

04

Sur notre bâbord, les bâtiments désaffectés de Sant’ Andrea…

05

Face à nous un de ces premiers habitants insolites de la Certosa, une aigrette en plein chasse…

06

Attaque !…

07

Prise !…

08

Avalé… (Je ne peux l’avoir plus net, l’animal est très loin et je suis au maximum du téléobjectif…)

09

Un coup d’œil sur les grands roseaux de l’île (+ un personnage pour l’évaluation de la hauteur)…

09b

Je vous présente un des plus anciens habitants de l’île…
Un extraordinaire arbre séculaire, le murier de la Certosa !…
Un spectacle à lui seul…

10

Parmi les habitants insolites, nous avons une compagnie quasi sauvage de chats noirs & blancs…
Pour ces chats, ma cousine Stefi et une de ses amies se relaient chaque jour et traversent le chenal entre San Pietro de Castello et la Certosa pour les nourrir…
Ces chats, souvent cachés, ne sortent que quand Stefi arrive…
Le premier chat à venir, « Dordoris », une femelle pleine…
Alors que la plupart de nos animaux domestiques arborent un fier port de tête, nous remarquons immédiatement la démarche de l’animal sauvage, comme les félins ou les loups, la tête toujours plus basse ou parallèle à la ligne de dos…

11

De l’autre côté arrive le gros matou, « Rogers » (les italiens prononcent ce nom à l’anglaise), c’est le Big Boss !… le chef qui règne incontestablement sur la compagnie…

12

Plus loin derrière apparaît « Negrita »… Toujours cette démarche naturellement sauvage…

13

Stop !…
Elle m’a vu, un intrus près de Stefi…

14

Méfiante, « Negrita » fait demi-tour sans me lâcher du regard…

15

Plus loin, dans les buissons, « Mimi » m’observe…

16

Plus loin encore, « Cleo » ne s’approche pas non plus et s’est mis en position d’attente…

17

Pendant ce temps-là, « Dordoris » casse la croute… Elle a des babies à nourrir dans son ventre…

18

Pendant que le Big Boss, « Rogers », déjà repu, s’est installé à l’intérieur d’une des petites cabanes construites par ma cousine…

20

« Mimi » se décide à approcher, avec méfiance…

21

« Oliver », caché derrière les orties, reste à l’écart…

22

Manquent à l’appel : « Puffo », « Fru-fru », « Silvestro » « Oscar » et « Merlino »… Ainsi que 3 chatons non encore baptisés ne sachant pas encore s’ils sont mâles ou femelles…
Ils nous observent vraisemblablement, en cachette attendant mon départ…

Ce n’est pas demain qu’un quidam pourra caresser un de ces chats…

23

À bénéficier de la protection de ma cousine, il n’y a pas que les chats…

Les chèvres dont certains exploitants de l’île (île en plein travaux actuellement) auraient bien voulu se débarrasser… Mais Stefi s’est battue pour qu’elles soient conservées, reconnues, répertoriées, numérotées, vaccinées, etc…

Un vrai caractère que ma cousine germaine, Stefi…

23a

Pas faciles non plus à « fotografier » ces chèvres semi-sauvages…
Mais bon, dans ma vie de chasseur à l’arc, j’ai approché des animaux bien plus farouches…

24

Mon téléobjectif me permet de les tutoyer…

25

Je sais ce que vous allez dire, elles ont la même robe que les chats ?…
Pas d’inquiétude, Stefi me l’a formellement assuré ; il n’y a aucune consanguinité entre les chats et les chèvres de la Certosa !…

26

La troupe…

27

De l’individu le plus ancien…

28

Au plus jeune…

29

Grâce à mon œil d’archer toujours affuté, cet autre habitant de l’île, malgré son camouflage naturel, ne m’a pas échappé…

30

Zoom sur ce garenne…

31

J’espère que la connaissance de ces insolites vénitiens vous aura diverti…

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 25 Commentaires »

SOLEIL DESCENDANT SUR LAGUNE TROP BASSE À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 21 février 2015

Aujourd’hui 20 février, nous avons encore une marée exceptionnellement basse sur la lagune vénitienne, moins 50 cm à 17h30…

Souvenez-vous de l’épave que nous avions vue dans notre reportage
BROUILLARD ET MAREES BASSES DANS LA LAGUNE DE VENISE du 19 janvier :

01

Cette épave est de nouveau découverte, mais elle a subit l’ire de la tempête lagunaire du 6 février dernier…
Voyez ce qu’il en reste…

02

Il est 17 heures et quelques minutes, le soleil commence sa descente et je me dépêche de le flasher avant qu’il ne soit caché par les nuages grisonnants du bout de l’horizon…

03

Près de la rive, un gros morceau de soleil vient de tomber dans la lagune presque à sec, devant l’œil étonné d’une mouette mélanocéphale…

04

Morceau de soleil que cette mouette prend un malin plaisir à déchirer en deux…
Aucun sens poétique cet oiseau !…

05

Fort heureusement, je m’empresse de le récupérer en bon état dans les mailles du filet du pêcheur de Malamocco…

06

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 21 Commentaires »

L’APPLICATION SMARTPHONE SUR LES MARÉES DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 20 décembre 2014

« Hi!tide Venice », en français ça donnerait « Salut ! Marée Venise » 

C’est une des premières applications que je regarde sur mon smartphone quand je me réveille le matin, juste après la météo et avant mon agenda Outlook et mes mails… Il est important de savoir si, ce jour, nous risquons de nous mouiller les pieds et si nous devons enfiler des bottes pour se rendre à certains endroits…

01

« Hi!tide Venice » c’est l’application officielle pour surveiller le niveau de la marée à Venise, développé en collaboration avec ICPSM (Instituzione Centro Previsioni e Segnalazioni Maree) et l’équipe A-pole du Département d’Ingénierie de l’information de l’Université de Padoue…

Cette application permet de surveiller en temps réel le niveau de la marée montante ou descendante et fournit des prévisions détaillées pour les deux jours à venir. Pour nous, vénitiens, c’est essentiel quand on sait que nous avons eu 185 épisodes de « aqua alta » au-dessus de 80 cm en 2014…

Cette application peut être téléchargée gratuitement d’après Apple Store pour les iPhone, iPad et Cie, ou d’après Play Store pour les utilisateurs de smartphones sous Android, ce qui est le cas avec mon HTC…

02

Voici un avant-gout des « screen », des écrans de l’appli sur Android pour ceux qui n’ont pas encore téléchargé…

Quand vous ouvrez l’appli vous avez immédiatement la hauteur de la marée en temps réel en haut à droite, soit 71 cm sur cet exemple…
Comme la signalisation de l’importance des marées à Venise fonctionnent avec des codes de couleur, sur l’exemple vous voyez immédiatement le code vert pour le lundi, et jaunes pour les mardi et mercredi où la marée monte respectivement à 105, 95 et 90 cm…
(
Je vous ai ajouté une petite flèche rouge pour comprendre l’écran suivant)

03

Si vous appuyez pour le mardi sur l’icône que j’ai désigné avec la flèche rouge vous obtenez le graphique de la marée pour la journée en question…

04

Ensuite, sur l’écran suivant, vous avez les principaux endroits de Venise avec leur hauteur… Et selon l’état de marée en temps réel, il vous indique le nombre de centimètre restant avec d’être « mouillé »… Sur cet exemple nous sommes sur une marée de 88cm et nous constatons qu’à l’Accademia il reste encore 33 cm hors de l’eau…

05

Vous avez le choix entre 56 endroits importants de Venise, autant dire que toute la Sérénissime est quadrillée…
Mais vous pouvez supprimer les endroits où vous ne passez que rarement… Pour les éliminer Il suffit d’appuyer sur le nom de l’endroit en question…

 06                 

Perso, je n’ai mis que les 4 endroits que je fréquente le plus, à savoir les Giardini, la via Garibaldi, San Pietro, et la Fondamenta de Cannaregio, en rajoutant toutefois la place San Marco qui est l’endroit le plus bas de la Cité, 80cm…
On peut toujours consulter les autres endroits si on déplace ailleurs…

Sans être vénitien, si vous désirez toujours savoir où en sont les marées vénitiennes, n’hésitez pas à télécharger cette géniale application, qui plus est, gratuite…

Claudio Boaretto

Publié dans 04 Venise : vie quotidienne | 9 Commentaires »

1...34567...13
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance