• Accueil
  • > 06 Venise : avifaune lagunaire

I PICCOLI FRATICELLI CRESCONO SULLA SPIAGGIA DI VENEZIA

Posté par Claudio Boaretto le 8 juillet 2019

LES PETITS « FRATICELLI » GRANDISSENT SUR LA PLAGE DE VENISE

I PICCOLI FRATICELLI CRESCONO SULLA SPIAGGIA DI VENEZIA    

Une semaine après mon premier reportage, me voilà de retour sur la plage de San Nicolò…
Nous sommes en pleine période de nourrissage…
Une « foto » emblématique d’un adulte rapportant un poisson pour nourrir les oisillons…

Una settimana dopo il mio primo reportage, sono tornato sulla spiaggia di San Nicolò…
Siamo nel bel mezzo del periodo di nutrizione…
Un’emblematica « foto » di un adulto che porta un pesce per nutrire gli uccellini…

0 2019-07-05 648

Ces derniers restent cachés sous les abris de paille et de grillage de la Ligue de Protection des Oiseaux…
Mais ils ont doublé de volume depuis la semaine dernière…
Premier abri, deux oisillons couchés, un à gauche que l’on distingue bien, l’autre à droite que l’on devine…

Questi ultimi rimangono nascosti sotto la paglia e la rete della Lega per la protezione degli uccelli…
Ma sono raddoppiati in volume dalla scorsa settimana…
Primo rifugio, due uccellini sdraiati, uno a sinistra che possiamo vedere bene, l’altro a destra che vediamo appena…

1 2019-07-05 11

Second abri, que je repère grâce à la pierre devant l’entrée, un oisillon debout…

Secondo rifugio, che localizzo grazie alla pietra davanti all’ingresso, un uccellino in piedi…

2 2019-07-05 109

Troisième abri, deux oisillons debout…

Terzo rifugio, due uccellini in piedi…

3 2019-07-05 144

Il regarde vers le ciel…

Guarda verso il cielo…

4 2019-07-05 172

« J’ai faim ! » crie-t-il…

« Ho fame! », Grida.

5 2019-07-05 177

Format panoramique pour voir maman, ou papa…
Pas de mamelles ou de biberon, un bon poisson tout frais sorti à l’instant de la mer…

Formato panoramico per vedere mamma, o papà…
Niente mammelle o biberon, un buon pesce fresco fuori dal mare …

6 2019-07-05 181

Mon autofocus a perdu la mise-au-point quelques secondes que déjà l’oisillon a avalé le petit poisson, tête, nageoires et arêtes comprises…
Mais le second oisillon piaille à son tour : « Moi je n’ai rien eu ! »…

Il mio autofocus ha perso la messa a fuoco da pochi secondi che il pulcino ha già inghiottito il pesciolino, la testa, le pinne e le spine incluse …
Ma il secondo pulcino pigola a sua volta: « Ma no go niente, mi, cio ! »  (
el xe venexian)…

7 2019-07-05 188

Demi-tour, il faut repartir à la pêche…

Si torna indietro, bisogna pescare di nuovo…

8 2019-07-05 189

Décollage…

Decollo…

9 2019-07-05 305

Une petit « foto artistique », mise au point en plein vol sur l’œil, vitesse réduite pour obtenir le flou de mouvement sur le battement d’ailes et un bokeh moelleux en arrière-plan…

Una piccola « foto artistica”, focalizzata in pieno volo sull’occhio, ridotta velocità per ottenere la sfocatura del movimento sul battito delle ali e un bokeh soffice sullo sfondo…

10 2019-07-05 309

Parent cherche enfant…

Genitore cerca il figlio…

11 2019-07-05 363

Ils devraient être cachés dans ce petit buisson de plantes grasses…

Dovrebbero essere nascosti in questo piccolo cespuglio di piante oleose…

12 2019-07-05 387

L’adulte fait le tour du buisson…

L’adulto sta girando per il cespuglio…

13 2019-07-05 393

Et livre son poisson aux oisillons cachés que je n’aurais pas la chance de voir…

E consegna il suo pesce a pulcini nascosti che non avrò possibilità di vedere …

14 2019-07-05 406

Mission accomplie…

Missione compiuta…

15 2019-07-05 415

Revenons au deuxième abri repéré grâce à la pierre…
Nous y voyons maintenant deux oisillons…

Torniamo al secondo rifugio avvistato grazie alla pietra…
Ora vediamo due uccellini…

16 2019-07-05 446

Le premier des deux, le plus hardi, bât des ailes qui manquent encore singulièrement de plumes…

Il primo dei due, il più audace, batte le ali in cui ancora mancano singolarmente piume …

17 2019-07-05 463

Papa, ou maman, arrive avec un beau poisson !…

Papà, o mamma, arriva con un bel pesce !…

18 2019-07-05 493

L’oisillon bât frénétiquement des ailes le temps que le repas atterrisse…

Il pulcino svolazza freneticamente le ali mentre il pasto atterra…

19 2019-07-05 494

 

20 2019-07-05 495

 

21 2019-07-05 496

À peine atterri que la becquée est donnée…

Appena atterrato che la “beccata” è data …

22 2019-07-05 497

Et le poisson en passe d’être avalé…

E il pesce sta per essere inghiottito…

23 2019-07-05 498

Sous la surveillance étroite du parent…

Sotto la stretta supervisione del genitore…

24 2019-07-05 499

Ces bébés oiseaux doivent avoir un estomac de fer…

Questi uccellini devono avere uno stomaco di ferro…

Encore un joli moment de vie sur la plage de Venise…

Un altro bel momento di vita sulla spiaggia di Venezia…

Claudio Boaretto

Publié dans 06 Venise : avifaune lagunaire | 20 Commentaires »

LE « CAVALIERE D’ITALIA », RÉSIDENT DE LA LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 18 mai 2019

Comme signalé dans ma publication précédente voici un reportage illustré exclusivement sur le « Cavaliere d’Italia » Échasse blanche (Himantopus himantopus), oiseau spécialement protégé en Italie et en France depuis 1976, mais aussi dans toute l’Europe…

C’est mon petit échassier préféré, blanc et noir juché sur deux pattes roses extrêmement longues et fines donnant à cet oiseau une démarche élégante…

1 2019-05-02 1011

En cette période de nidification tous les « Cavaliere d’Italia » sont en plumage nuptial…

Les ailes sont entièrement noires, ainsi que le haut du dos et l’arrière du cou…
La face est blanche et le sommet de la calotte est noir nous dit la description officielle, mais je peux vous assurer que j’en ai vu plus d’un dont la calotte est aussi blanche que la face qu’ils soient mâles ou femelles… Les yeux sont rouges, le bec long, fin, noir et droit, les très longues pattes et les doigts sont rougeâtre-rose…

2 2019-05-02 991

La femelle en plumage nuptial est presque similaire, mais elle est plus brunâtre et on peut parfois voir une teinte grisâtre sur la nuque et l’arrière du cou comme en témoigne cette « foto »…
Mais avec les variations de lumière jouant sur les nuances des plumes, la différence n’est pas si évidente…

3 2019-05-10 50

Souvent, il plonge carrément la tête sous l’eau pour trouver sa nourriture, ce qui nous donne une image amusante…

4 2019-05-02 1562

Son vol est tout aussi élégant que sa démarche, le dessous de ses ailes triangulaires semble tout noir, tandis que ses pattes dépassent longuement de la queue…

5 2019-05-02 1041

Nous sommes dans un coin perdu des « Barene » vénitiennes où je sais trouver une petite colonie d’une vingtaine de ces oiseaux… 
Pour mes amis « fotografs », étant toujours au maximum d’une forte focale (900 mm), la mise au point est sur l’oiseau central ce qui fait que les autres apparaissent moins nets…

Comme je le disais précédemment nous voyons bien deux individus sans calotte noire sur la tête…

6 2019-05-10 125

Nous sommes en pleine période de nidification et je vais donc tenter de dénicher les nids, j’entends par « dénicher » « fotografiquement » parlant, évidemment…

En voici un premier…

7 2019-05-02 1069-PS-PS

Nous nous rapprochant et nous constatons que les oiseaux qui ne couvent pas montent la garde autour des nids…

8 2019-05-02 1055

Un deuxième nid…

9 2019-05-02 1096-PS-PS

Troisième nid…

10 2019-05-02 1570

Quatrième nid…

11 2019-05-10 22

Cinquième nid…

12 2019-05-02 1905

Sixième nid…

13 2019-05-10 1803-PS

Septième nid…

14 2019-05-10 107

Comme je suis un peu mieux situé pour shooter ce dernier nid, je vais tenter de me rapprocher sans toutefois déranger l’animal…

15 2019-05-10 103

Elle m’a repéré, je stoppe mon approche…

16 2019-05-10 111

Après quelques instants, rassurée, elle s’assoupit…
Nous pouvons voir les détails du nid et la façon particulière de plier en deux leurs longues pattes…

17 2019-05-02 1039-PS

Autour, les gardiens déambulent tout en cherchant leur nourriture…

18 2019-05-10 74

Mais un des gardiens s’approche de moi, il est à une quinzaine de mètres…
C’est un mâle à n’en pas douter…

19 2019-05-02 1372

Comme je suis légèrement en surplomb, il me regarde et me lance son cri d’alarme haut perché « kik-kik kik-kik kik-kik » pendant une bonne dizaine de minutes sans relâche…
C’est un super spectacle qu’il m’offre…

Je finis par déguerpir pour qu’il n’attrape pas une extinction de voix…
Il a donc bien fait son job…

20 2019-05-02 1205

Mais apparaît dans le ciel un prédateur fatal pour les œufs et les futurs oisillons, le « Gabbiano reale » Goéland (Larus michahellis)…

21 2019-05-02 1945-PS-2

Aussitôt les « Cavaliere d’Italia » décollent…

22 2019-05-02 1522-PS

Et malgré qu’ils soient plus petits ils s’envolent en criant dans le ciel à la rencontre de l’intrus…

23 2019-05-10 227

 

24 2019-05-10 232

Ils se déplacent si vite qu’avec mon gros téléobjectif je n’ai pas réussi à cadrer l’attaque…

J’ai déjà eu du mal à prendre les « Cavaliere » en vol…

25 2019-05-10 250-PS

Le goéland immédiatement rebrousse chemin et les gardiens reviennent au sol…

26 2019-05-10 52

Pour continuer leur surveillance autour des nids…

28 2019-05-10 433

Apparemment nonchalante mais néanmoins attentive…

29 2019-05-10 16

Un nid et un gardien…

30 2019-05-10 169

Mais cet oiseau à tête blanche semble fort excité…

31 2019-05-10 149

Et voilà le pourquoi !!!…

32 2019-05-10 1821-PS

Après le « fratino » j’assiste à l’accouplement du « « Cavaliere d’Italia » ! …
Génial !!!…

33 2019-05-10 1825-PS

Avec les pattes pliées en deux, il trouve le bon « ajustement » à sa partenaire…

34 2019-05-10 1829-PS

Les longs becs noirs se croisent en une sorte de baiser…

35 2019-05-10 1830-PS

L’accouplement est très rapide, déjà le mâle met un pied à terre…

36 2019-05-10 1831-PS

Puis la seconde patte…

37 2019-05-10 1837-PS

Et le couple se sépare, encore une chance inouïe d’assister à ce spectacle…

38 2019-05-10 1846-PS

Terminons ce reportage avec cette femelle couvant au nid et qui nous regarde de son œil rond et rouge…

39 2019-05-10 1868-PS

Claudio Boaretto

Publié dans 06 Venise : avifaune lagunaire | 26 Commentaires »

SAFARI « FOTO » SUR L’AVIFAUNE LAGUNAIRE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 14 mai 2019

En ce début mai 2019, deux jours de safari « foto », avec ma compagne, au milieu des « Barene » (lais) en période de nidification…

Les « Barene » vénitiennes, ce biotope idéal pour l’avifaune lagunaire…

1 Panorama sans titre2-PS

Un écart d’une semaine entre ces deux journées, donc différence de lumière sur les clichés ; un jour de grand soleil, le bleu du ciel se reflétant sur les eaux…

2 2019-05-02 1203

Et un jour nuageux, donc un tout autre reflet…

3 2019-05-10 292

Commençons ce billet illustré par l’oiseau marin de tous les rivages d’Italie, de France et d’Europe, le « Gabbiano comune », la Mouette rieuse (Larus ridibundus)…
(Pour tous les oiseaux je donnerai d’abord le nom italien, puis français, et enfin le nom latin, appellation internationale utilisée par tous les ornithologues mondiaux)…

Elle a revêtu sa livrée nuptiale qui se caractérise par le capuchon noir sur la tête… À ne pas confondre avec la mouette mélanocéphale, plus grande dont la calotte noire descend jusqu’au milieu du cou…

3 2019-05-10 1500

Sur les petits îlots des « Barene » elles nidifient…

4 2019-05-02 975

Sur cette foto la mise au point est faite sur les oiseaux les plus loin, ceux du premier plan apparaissent alors moins nets…
(Avertissement : comme mon objectif est à fond de focale, (900 mm en APS-C) il n’est pas possible de faire mise au point sur tous les oiseaux s’ils ne sont pas sur le même plan)…

On remarquera à droite, en bon ménage avec les mouettes, une « Sterna comune » Sterne Pierre-Garin (Sterna hirundo)…

5 2019-05-02 972

Une mouette rieuse couvant, seule sur son îlot…

6 2019-05-10 1273

Bien que je sois très loin, elle m’a repéré…

7 2019-05-10 1346

Celle-ci semble se mirer dans l’eau…

8 2019-05-10 1664-PS

Un « Marangone dal ciuffo » Cormoran Huppé, (Phalacrocorax aristotelis) a entamé sa course pour prendre son envol…

9 2019-05-02 981

Plus petit (65-80 cm) que le grand cormoran, on ne voit pas sa huppe quand il court et il vole, elle n’est visible qu’à l’arrêt…

9 2019-05-02 985-PS

Parmi les oiseaux emblématiques de la lagune, nous avons la belle « Garzetta » Aigrette Garzette (Egretta garzetta)…

Elle porte sur la nuque deux longues plumes fines de 20 cm environ appelés les aigrettes, d’où son nom…

10 2019-05-10 1

L’aigrette garzette mesure entre 55 et 65 cm et pèse 500 g en moyenne…
Entièrement blanche avec un bec noir légèrement gris, bleuté à la base …

11 2019-05-10 5

Rigolote quand elle s’ébouriffe…

12 2019-05-10 34

Une envergure de 85 à 95 cm, les pattes sont noires avec des doigts jaunes…

13 2019-05-10 310-PS

Gracieuse quand elle vole dans le ciel…

14 2019-05-10 316-PS

La voici qui redescend en un superbe vol plané…

15 2019-05-10 327-PS

Pour retrouver son territoire de pêche dans les « Barene »…

16 2019-05-10 516-PS

Autre représentant de l’avifaune vénitienne, la « Volpoca » Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), oiseau à mi-chemin entre les canards et les oies sauvages…

Celui-ci est un mâle reconnaissable à sa caroncule rouge au-dessus du bec…

17 2019-05-10 468-PS

Le couple… Nous voyons distinctement la différence de bec entre le mâle et la femelle qui ne porte pas de caroncule…

19 2019-05-10 484-PS

Leur plumage est caractéristique : ils portent une bande pectorale rousse d’où part une raie ventrale sombre, des ailes blanches avec les scapulaires et les rémiges primaires noires… Le reste du corps est blanc.

18 2019-05-10 524-PS

Le Tardone de Belon est une espèce grégaire, la possession d’un territoire est une condition importante pour le succès de la nidification…

Un autre endroit, un autre mâle…

20 2019-05-10 963-PS

Une envergure alaire de 100 – 125 cm…

21 2019-05-10 1016-PS

Les pattes du Tadorne sont roses…

Attention tour de contrôle, atterrissage imminent…

22 2019-05-10 1023-PS

Plutôt « lagunissage » imminent…

23 2019-05-10 1024-PS

Et voilà pour le Tadorne de Belon…

24 2019-05-10 1034-PS

Le « Cavaliere d’Italia » Échasse blanche (Himantopus himantopus)

Oiseau spécialement protégé en Italie où l’on compte environ 4000 à 5000 couples…
Cet oiseau fait partie de mes préférés, par sa grâce, son maintien, sa belle attitude et son caractère combatif…
je ne publie ici qu’une seule foto car demain ou après-demain, je lui consacrerai un billet illustré exclusif…

25 2019-05-02 991-PS

De la même famille, (les charadriiformes) passons à cet autre bel oiseau, la « Pettegola » Chevalier gambette (Tringa totanus), autre pensionnaire des « Barene »…

26 2019-05-02 1468-PS

La « Pettegola » est un petit limicole d’environ 25 à 30 cm de longueur, beaucoup plus petit que le « Cavaliere d’Italia » comme on peut l’observer sur ce cliché…

27 2019-05-02 1434-Panorama

Le mimétisme de son plumage à dominante brun gris en fait un animal difficile à distinguer dans les « Barene »…
Le ventre et la poitrine sont blancs tachetés de noir. À l’automne, les parties sombres s’éclaircissent pour devenir gris clair, les taches du ventre disparaissent…

28 2019-05-02 1402-PS

Le chevalier gambette est monogame, et les couples retourneront avec le même partenaire au même endroit, en l’occurrence notre lagune…

29 2019-05-02 1461-PS

Il est fréquemment appelé « pieds rouges » dans certaines régions à cause de la couleur de ses pattes…

30 2019-05-02 1393-PS

Attention, bien que lui ressemblant fort cet oiseau n’est pas une « Pettegola » mais un « Piro piro piccolo » Chevalier guignette (Actitis hypoleucos)…

Plus petit encore que son cousin il ne mesure qu’une vingtaine de centimètres…

31 2019-05-10 1723-PS

Je n’ai pu le repérer que grâce à son vol car, vu son plumage mimétique et sa petite taille, il devient invisible dans les « Barene »…

32 2019-05-10 1727-PS

Je vous présente maintenant « l’ Avocetta » Avocette élégante  (Recurvirostra avosetta), seule espèce d’avocette vivant en Europe. …

33 2019-05-02 1868-PS

Elles sont reconnaissables à leur bec caractéristique, long et incurvé vers le haut, approprié à leur façon de se nourrir …
Plumage blanc sauf un capuchon noir et des marques noires sur les ailes…

34 2019-05-02 1587-PS

L’avocette recherche sa nourriture dans l’eau, à l’aide de son bec incurvé et très sensible. Sa méthode est originale : elle entrouvre le bec et écume l’eau en surface. Pour cela, elle manœuvre le bec dans un va-et-vient latéral tout en filtrant les aliments…

35 2019-05-02 1601-PS

Les « foto » suivantes de l’avocette ne sont pas du même jour ce qui explique les différences de lumière et de couleur…

36 2019-05-10 1278-PS

Elle est juchée sur de longues pattes bleues…

37 2019-05-10 1297-PS

L’Avocette élégante bénéficie d’une protection totale, inscrite à l’annexe I de la directive des oiseaux de l’UE. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l’enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu’elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l’utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l’acheter…

38 2019-05-10 1280-PS

Alors que j’ai vu maintes fois des hérons cendrés, aussi bien en France qu’en Italie, pour la première fois j’ai pu shooté un « Airone rosso » Héron pourpré (Ardea purpurea)…

39 2019-05-10 2199-PS

Malheureusement l’oiseau étant très loin, derrière une barrière de végétation il s’est avéré extrêmement difficile de faire une mise au point correcte afin d’avoir un minimum de netteté…

40 2019-05-10 2233-PS

Avec comme une casquette bleue sur la tête, le héron pourpré a un plumage incroyable, brun violacé avec les ailes gris ardoisé, la poitrine brun-roux, l’abdomen noir et les flancs et les scapulaires roux pourpré. 
Le long bec pointu est jaune, les yeux jaune pâle. Les pattes et les doigts sont jaune orangé. Le héron pourpré a des doigts plus longs que les autres hérons, lui permettant de marcher sur la végétation flottante… 

Quand on le regarde de face, on a l’impression qu’il s’est fait tatouer la poitrine…

41 2019-05-10 2281-PS

Actuellement, la population européenne est estimée à 5.000 couples, en régression ces dernières années… Les causes en sont principalement la disparition et la modification des habitats dues à l’assèchement des zones humides, à l’utilisation des eaux, la chasse illégale, les biocides et les dérangements…
Mais il est peinard dans notre lagune sauvage…

Voici un dernier cliché où il est un peu plus à découvert…

42 2019-05-10 2227-PS

La « Beccaccia di mare » Huîtrier pie (Haematopus ostralegus)…

43 2019-05-10 1905-PS

Encore un très bel oiseau lagunaire que l’on ne rencontre pas tous les jours…
C’est un robuste échassier assez trapu de 40 à 45 centimètres de longueur…
Il n’y a pas de dimorphisme sexuel, mâles et femelles sont absolument identiques.

44 2019-05-10 1893-PS

On remarque d’abord chez lui ses yeux rouges et son bec rouge orangé de 8 à 9 centimètres… Bec puissant avec lequel il ouvre ou il casse par percussion la plupart des mollusques bivalves comme les moules, les coques ou les huîtres…
Celui-ci est un second oiseau posté à une vingtaine de mètres du premier, je ne l’avais pas vu immédiatement…

45 2019-05-10 1999-PS-PS

Quand il se sent repéré il est capable de rester sans bouger pendant de très longs moments…
C’est ce qu’il m’est arrivé, j’aurais pu prendre plusieurs centaines de « foto » dans la même position…

Revoilà le 1er oiseau…

Aussi, je suis content de le shooter pendant qu’il marche…

46 2019-05-10 2128-PS

Même quand il se ravise et qu’il fait demi-tour…

47 2019-05-10 2080-PS

L’huîtrier pie est monogame, avec une forte fidélité envers le ou la partenaire et aussi au site de reproduction…
Retour au 2nd oiseau, trop content d’avoir pu shooter ce couple…

48 2019-05-10 2264-PS

Après les avoir vainement cherchés pendant les mois de mars et d’avril, voilà que nous les trouvons pour une seconde fois en ce début mai…

Nous finirons donc ce billet illustré avec les « Fenicotteri rosa » Flamants roses, (Phoenicopterus roseus)…

49 2019-05-10 2646

Cette fois ci ils sont plus près et je vais pouvoir prendre quelques gros plans…

50 2019-05-10 2405-PS

S’ils ont une silhouette élancée et gracieuse…

51 2019-05-10 2494-PS

De plus près, on peut dire qu’ils ont de drôles de tronches…

52 2019-05-10 2495-PS

Focus sur le plumage…

53 2019-05-10 2448-PS

Laissez-moi vous présenter ces dernières belles images…

54 2019-05-10 2537-PS

Les flamants roses courant sur la lagune vénitienne, trop beau !…

55 2019-05-10 2538-PS

Comme dirait mon amie Maryse :
« On dirait un ballet, ce n’est pas Le lac des cygnes mais La lagune des flamants »…

56 2019-05-10 2544-PS

Ainsi se termine ce billet illustré sur l’avifaune lagunaire…
À très bientôt pour le reportage sur le « Cavaliere d’Italia »…

Claudio Boaretto

Publié dans 06 Venise : avifaune lagunaire | 26 Commentaires »

FLAMANTS ROSES EN VOL SUR LA LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 4 mai 2019

En ces premiers jours de mai, je suis interpellé par mon ami Alain Hamon, breton bien connu à Venise…

Il coache en ce moment une équipe de cinéma de « Connaissance du Monde »…
on ne présente plus « Connaissance du Monde », juste pour mémoire :

« Basée sur le concept « À l’écran un film, sur scène l’auteur », Connaissance du Monde fut fondée en 1945 par Camille Kiesgen.
Le tout premier des conférenciers n’était autre que Paul-Emile Victor, présenté par le commandant Charcot. Il relatait son expédition sur la traversée du Groenland en février 1943.
De très nombreux grands noms de la découverte et de l’aventure vinrent raconter leurs voyages sous l’égide de « Connaissance du Monde ». Parmi eux : le commandant CousteauMaurice HerzogLouis LachenalHaroun TazieffAlain BombardMarcel Isy-SchwartArnaud DesjardinsJean RaspailRené VernadetMaurice et Katia KrafftVitold de Golish, la famille MahuzierJacques VilleminotAntoineOlivier Föllmi, etc »…

« Connaissance du Monde » tourne un film de 75 minutes sur Venise…
C’est Alain Hamon qui guide l’équipe et leur indique les bons plans et les bonnes personnes à contacter pour leurs reportages…

En ce qui concerne les Flamants roses et les oiseaux de la lagune, le bon plan pour Alain, c’est moi…
Mais retrouver les flamants roses sur 55000 hectares de lagune, ce n’est pas gagné d’avance…

Du coup, j’ai prévu un itinéraire de recherche dans la lagune nord, entre « Lio Maggiore », « Jesolo » et « Lio Piccolo »…

Sur la route menant à « Lio Maggiore » victoire ! …
J’aperçois au loin les flamants roses posés, ils sont très loin, mais ils sont là…
Nous stoppons la voiture et installons le matériel sur le bord de la petite route asphaltée…

Au premier plan, Alain Hamon, l’instigateur de la journée…
De profil, Colin Ledoux, le metteur en scène…

1 2019-05-02 2997

Félix, le cameraman prépare le drone…

2 2019-05-02 2990

Avec Félix, Arnaud, le producteur…

Les flamants sont très loin, presque à 1 kilomètre, le long des arbres que l’on distingue en ligne d’horizon…

3 2019-05-02 2995

J’arrive à les shooter avec ma focale de 900 mm, excusez-moi du peu, lol…
La « foto » n’est pas recadrée, je les vois tels quels dans l’objectif…

4 2019-05-02 45

Malheureusement, voilà que passe à basse altitude un petit avion de tourisme effrayant toute la compagnie…

Résultat, les flamants s’en vont avant que le cameraman ne puisse tourner des prises aériennes…
Il ne nous reste plus qu’à plier bagage pour tenter de les retrouver ailleurs…
À quelques dizaines de mètres de nous, sur la rive, je shoote une maman cygne en train de couver…

5 2019-05-02 28

Nouvelle halte sur la route de « Jesolo », les flamants sont là…

5 2019-05-02 471-PS

Ils s’envolent au milieu des « Barene »…

6 2019-05-02 485-PS

Quelques-uns hésitent à prendre leur envol…

7 2019-05-02 555-PS-PS-PS

En arrière-plan, les maisons et les hangars des valliculteurs…

8 2019-05-02 630-PS

Toute la colonie s’est envolée, il n’en reste pas un seul à terre…

9 2019-05-02 829-PS

Nous avons encore changé d’endroit, nous voici à « Lio Piccolo » où nous retrouvons notre compagnie…

Format panoramique pour cette foto où les plus attentifs verrons les flamants courir sur l’eau pour reprendre leur envol…

10 2019-05-02 2482-PS

Et c’est reparti !…

11 2019-05-02 2515-PS

C’est juste magnifique !…

12 2019-05-02 2554-PS-2

Ces oiseaux qui partent en rase-mottes…

14 2019-05-02 2395-PS

Pour s’élever progressivement dans le ciel…

15 2019-05-02 2408-PS

Selon la direction qu’ils adoptent, le soleil joue avec les reflets de leurs plumes…

16 2019-05-02 2570-PS

Là, c’est le blanc qui domine et réfléchit la lumière…

17 2019-05-02 2582-PS

Une autre direction et un autre angle de vue change complètement la luminosité de la compagnie en vol…

18 2019-05-02 2626-PS

J’essaie de prendre les oiseaux de tête mais j’ai moins de soleil…

19 2019-05-02 2706

Au-dessus des « barene »…

20 2019-05-02 2835

Je me régale derrière mon Nikon…

21 2019-05-02 2858

Par-dessus les maisons et les serres de la presqu’île lagunaire, c’est super…
J’ai un peu de vignettage mais tant pis, avec cette très très longue focale c’est quasiment inévitable…

22 2019-05-02 2869

Le soleil se remet à frapper sur les ailes des flamants…

23 2019-05-02 2933-PS

J’en arrive à mes 4 dernières prises de vues qui sont mes préférées…

La tête de la colonie…

24 2019-05-02 3074

Et la fabuleuse masse des oiseaux en plein vol…

25 2019-05-02 3079-PS

Je les ai en plein travers…

Ils passent ainsi devant moi, pas de crop’s, pas de recadrage…

26 2019-05-02 3077

Ces foto sont quasiment brutes de décoffrage…

J’A-DO-RE…

27 2019-05-02 3078

Aujourd’hui nous avons eu beaucoup de chance…
L’équipe de tournage et Alain sont très contents…
Et moi de même par conséquence…

Claudio Boaretto

Publié dans 06 Venise : avifaune lagunaire | 26 Commentaires »

LE « FRATINO » SUR LES PLAGES DU LIDO DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 8 avril 2019

En bleu le français, en vert l’italien…
In blu francese, in verde italiano…

Suite à mon reportage en début de mois sur les zones de nidification, (si vous l’avez raté, voici le lien : PROTECTION DES ZONES DE NIDIFICATION AU LIDO DE VENISE)  j’avais prévu de revenir en semaine pour tenter de shooter la femelle « Fratino » moins méfiante couvant ses œufs…

Le « Fratino », en France le « Gravelot ou Pluvier à collier interrompu (Charadrius alexandrinus), est un petit oiseau migrateur de 18 centimètres, de 40 à 60 grammes vivant une dizaine d’années…

Les principales menaces pesant sur lui sont le dérangement humain et l’aménagement urbain des côtes ainsi que les prédateurs ailés (corvidés, rapaces, etc.). Il décline en Europe et mérite d’être protégé. 

Nous sommes mercredi 3 avril 2019, sur la plage la plus éloignée des habitations à « San Nicolò » le temps est maussade, donc quasiment pas de promeneurs pour déranger les oiseaux…
Nous nous rendons à la première protection contre les prédateurs, où je comptais bien retrouver la maman couveuse, hélas personne…

In seguito al mio reportage all’inizio del mese sulle aree di nidificazione, (Se non l’hai visto, ecco il link:

PROTEZIONE DELLE ZONE DI NIDIFICAZIONE A VENEZIA LIDO)  Avevo programmato di tornare durante giorni feriali per provare a scattare la femmina « fratino » meno diffidente che covava le sue uova…

il « Fratino », in Francese « Gravelot ou Pluvier à collier interrompu »  (Charadrius alexandrinus), è un piccolo uccello migratorio di 18 centimetri, da 40 a 60 grammi che vive una dozzina di anni…

Le principali minacce a cui è sottoposto sono: il disturbo umano, lo sviluppo urbanistico delle coste e i predatori alati (Corvias, Rapace, ecc.). Sta declinando in Europa e merita di essere protetto. 

È mercoledì 3 aprile, siamo sulla spiaggia più lontana delle case a San Nicolò, il tempo è imbronciato, quindi non c’è quasi nessun passeggiatore in grado di disturbare gli uccelli…
Andiamo alla prima protezione contro i predatori, dove mi aspettavo di trovare una madre chioccia, ahimè nessuno...

1 2019-04-03 101

La seconde protection, vide également…

La seconda protezione, vuota anch’essa…

2 2019-04-03 102

Pareil pour la troisième…

Lo stesso per la terza…

3 2019-04-03 103

Nous en examinons 5 ainsi, pas de « Fratini »…
Nous allons jusqu’à l’extrémité de la plage arrêtée par la digue…
Toujours rien…
Nous retournons sur nos pas pour vérifier, pas d’oiseaux…
Déçus, nous sommes prêts à abandonner quand ma compagne se retourne pour regarder une ultime fois la dernière cage et me dit :

« Je vois du blanc, je crois que c’est la femelle »…

Je me retourne et je shoote avec mon grand téléobjectif…
Elle est là !… Ma femelle couveuse moins méfiante…

Ne guardiamo 5 così, niente « Fratini »…
Andiamo fino alla fine della spiaggia, interrotta dalla diga…
Ancora niente…
Torniamo sui nostri passi per controllare, niente uccelli…
Delusi, siamo pronti a rinunciare quando la mia compagna si gira intorno a guardare l’ultima volta l’ultima gabbia e mi dice:

« Vedo del bianco, credo che sia la femmina »…

Mi giro e scatto con il mio grande teleobiettivo…
Eccola!… La mia femina chioccia meno diffidente…

4 2019-04-03 198

Je me rapproche le plus que je peux mais sans effaroucher l’animal et je prends plusieurs « foto »…

Je ne vous montre qu’un seul cliché car l’oiseau couvant ne bouge pas…

Mi avvicino il più possibile, ma senza spaventare l’animale e scatto diverse « foto »…

Vi mostro solo una foto perché l’uccello che cova non si muove…

5 2019-04-03 195

Tout à coup, elle sort rapidement de la cage de protection et se met aux aguets…

Improvvisamente esce dalla gabbia di protezione e si mette in agguato…

6 2019-04-03 112

Je n’ai pourtant pas bougé, pourquoi s’est-elle déplacée ainsi en état d’alerte ? …
Je comprends, à quelques dizaines de mètres vient d’atterrir la redoutable « Cornacchia grigia », en français « Corneille mantelée » (Corvus cornix), prédateur par excellence des œufs du « Fratino »…
La femelle s’est donc déplacée aussitôt pour ne pas révéler à la corneille le lieu de nidification où sont posés les œufs…  

Tuttavia, non mi sono mosso. Perché si è spostato in stato di allerta?
Capisco: a poche decine di metri è appena atterrata la temibile « Cornacchia grigia, in francese « Corneille mantelée » (Di Corvus cornix), predatore per eccellenza delle uova del « fratino »…
La femmina si sposta quindi immediatamente in modo da non rivelare al corvo il luogo di nidificazione dove le uova sono deposte…  

7 2019-04-03 130

Après quelques instants cruciaux, la corneille reprend son envol…

Une fois hors de vue, la maman « Fratino » repars vers ses œufs…

Dopo alcuni istanti cruciali, il corvo riprende il suo volo…

Una volta fuori dalla sua vista, la madre « fratino » torna alle sue uova…

8 2019-04-03 512

De retour au nid…

Ritorno al nido…

9 2019-04-03 452

Mon regard est attiré à quelques mètres de là par un deuxième « Fratino » qui se déplace à grande vitesse…

Il mio sguardo è attirato a pochi metri di distanza da un secondo  » Fratino” che si muove ad alta velocità…

10 2019-04-03 118

Il rejoint un troisième « Fratino » que je shoote immédiatement ! …
Nous avons de la chance aujourd’hui…
J’ai les deux sur le même cliché, mais comme j’ai une très grande focale de 900 mm sur mon zoom, je ne peux faire la mise au point que sur un des deux oiseaux…

Donc netteté sur le troisième qui fait sa toilette… ou plutôt LA troisième car plus élancée, on dirait une femelle…

Sta raggiungendo un terzo « fratino » che scatto subito! …
Oggi siamo fortunati…
Ho entrambi sullo stesso scatto, ma siccome ho una focale molto grande di 900 mm sul mio zoom, posso solo fare messa a fuoco su uno dei due uccelli…

Dunque nitidezza sul terzo che fa la sua toeletta… o piuttosto LA terza perché è più fina, sembra una femmina…

11 2019-04-03 166

Netteté sur le deuxième venu la rejoindre…

Nitidezza sul secondo venuto a raggiungerla…

12 2019-04-03 168

Car en examinant la morphologie des deux oiseaux, l’un semble un mâle et l’autre une femelle…
Voyez comme elle a l’air bien plus fine…

Perché esaminando la morfologia dei due uccelli, uno sembra un maschio e l’altro femmina…
Vedete quanto più sottile sembra…

13 2019-04-03 171

Les deux « Fratini » se rapprochent, mise au point sur le plus près…

I due « Fratini » si avvicinano, messa a fuoco sul più vicino…

14 2019-04-03 180

Ils se tournent autour…
Serait-ce une ronde nuptiale ?…

Si girano intorno…
È forse un girontondo nuziale?…

15 2019-04-03 205

Holà, il va se passer quelque chose ?…

Ehi, qualcosa sta per succedere?…

16 2019-04-03 219

MAGNIFIQUE ! c’est l’accouplement !…

MAGNIFICO! Si accoppiano!…

 17 2019-04-03 222

Quelle chance pour un « fotograf » de shooter l’accouplement de ces oiseaux si méfiants !…

Che fortunà per un fotografo scattare l’accoppiamento di questi uccelli così diffidenti!…

18 2019-04-03 225

Nous voyons maintenant distinctement la différence de morphologie entre le mâle et la femelle…

Ora vediamo distintamente la differenza di morfologia tra il maschio e la femmina…

19 2019-04-03 242

Le mâle me regarde comme s’il était offusqué de mon indiscrétion…

Il maschio mi guarda come se fosse offeso dalla mia indiscrezione…

20 2019-04-03 251

Je shoote cette scène exceptionnelle sans m’arrêter…

Scatto  questa scena eccezionale senza fermarmi…

21 2019-04-03 277

Ça bouge…

Si muovono…

22 2019-04-03 358

Je crois que nous arrivons au moment crucial…

Credo che stiamo giungendo al momento cruciale…

23 2019-04-03 364

Ce qui semblerait être le coït…

Quello che sembrerebbe essere il coito…

24 2019-04-03 365

Des instants privilégiés à « fotografier »…

Momenti privilegiati da fotografiare…

25 2019-04-03 366

Une histoire d’amour…

Una stòria d’Amore…

26 2019-04-03 367

Quelle chance d’être présent à ce moment…

Che fortuna essere presente in questo momento…

27 2019-04-03 369

Avec un bon boiter et le bon objectif pour ne rien perdre de la scène d’accouplement…

Con una buona fotocamera e l’obbietivo giusto per non perdere nulla dalla scena di accoppiamento…

28 2019-04-03 370

La femelle est « Kaputt »…

La femmina è « Kaputt »…

29 2019-04-03 371

C’est terminé…
L’accouplement a duré exactement 1 minute et 18 secondes pendant lesquelles j’ai pris plus de 150 « foto » en rafale…

Les deux partenaires sont exténués et restent ainsi sans bouger pendant de longues minutes…

È finito…
L’accoppiamento è durato esattamente 1 minuto e 18 secondi durante i quali ho scattato oltre 150 « foto » a raffica…

Entrambi i partner sono esausti e rimangono così senza muoversi per lunghi minuti…

30 2019-04-03 376

Du coup, je reporte mon attention sur la maman couveuse…

Quindi riprendo la mia attenzione alla mamma chioccia…

31 2019-04-03 475

Je m’en approche le plus près possible pour l’avoir en grand…
J’ai atteint la limite de fuite, elle sort de la cage…
Je ne bouge plus mais je la shoote en gros plan…

Mi avvicino il più vicino possibile per averla in grande…
Ho raggiunto il limite, esce dalla gabbia…
Non mi muovo piu, ma scatto in primo piano…

32 2019-04-03 508

Elle m’observe avec attention…

Mi osserva con attenzione…

33 2019-04-03 577

Je ne bouge plus du tout, mais je déclenche car je l’ai en plein cadre…

Non mi muovo piu, ma scatto perché ce l’ho in pieno obbiettivo…

34 2019-04-03 582

Elle jette un regard vers ses œufs…

Lei butta uno sguardo alle sue uova…

35 2019-04-03 600

Comme je reste immobile, ça la rassure et elle repart sur son lieu de nidification…
Ces « foto » nous permettent de voir que cette maman « Fratino » est baguée…

Siccome sono fermo, è rassicurata e torna al suo luogo di nidificazione…
Queste « foto » ci permettono di vedere che questa mamma « fratino » è inanellata…

36 2019-04-03 627

Si je crop’s la « foto » j’arrive même à lire un F et un i…

Se ritaglio la « foto » riesco anche a leggere una F e una i…

37 2019-04-03 627

De retour dans la cage de protection contre les corvidés et les rapaces…

Ritorno nella gabbia di protezione contro i corvi e i rapaci…

38 2019-04-03 633

Elle se couche sur ses œufs…

Si mette sulle sue uova…

39 2019-04-03 634

Et je termine ce reportage sur cette jolie foto de la maman couveuse avant de m’éloigner prudemment pour ne plus la déranger…

E finisco questo reportage con questa bella foto della mamma chioccia prima di allontanarmi con cautela per smettere di infastidirla…

40 2019-04-03 640

Je suis content de ce reportage et d’avoir pu capturer cette scène d’accouplement entre deux « Fratini » sur la plage du Lido de Venise…
J’espère que vous aimerez aussi…

Sono contento di questo reportage e di avere catturato questa scena di accoppiamento tra due « Fratini » sulla spiaggia del Lido di Venezia…
Spero che vi piacerà tanto quanto a me…

Sinon, mauvaise nouvelle, la grande marée exceptionnelle à 134 cm que nous avons eu dans la nuit du jeudi 5 avril, avec des vagues de 5 mètres, a détruit deux nids de Fratino emportant les œufs en mer… Les filets de protections ont été balayées par les vagues, mais les piquets on tenu bon…

Le lendemain 3 bénévoles de la LIPU ont réinstallé toutes les clôtures…
Un grand salut à ces courageux bénévoles qui mérite notre admiration…
En espérant que cette trop grande marée soit la dernière de la saison…

Però, cattive notizie, la grande marea eccezionale di 134 cm che abbiamo avuto la notte di Giovedi 5 aprile, con onde di 5 metri, ha distrutto due nidi di fratino portando le uova in mare… Le reti di protezione sono state spazzate via dalle onde, ma i paletti hanno retto bene.

Il giorno dopo 3 volontari del LIPU hanno reinstallato tutte le recinzioni…
Un grande saluto a questi coraggiosi volontari che meritano la nostra ammirazione…
Sperando che questa troppo alta marea sia l’ultima della stagione…

Claudio Boaretto

Publié dans 06 Venise : avifaune lagunaire | 38 Commentaires »

123
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance