LE BONNET DE BAIN JAUNE

Posté par Claudio Boaretto le 1 octobre 2016

Il y a longtemps que je n’avais pas mis en ligne un tableau de Hugo H. …

Non pas que l’artiste ait ralenti sa production, mais de nombreuses circonstances extérieures n’avaient pas permis de prendre le temps de « fotografier » les œuvres et de rédiger les textes appropriés…

Nous allons tenter de rattraper ce retard les jours prochains, à commencer par ce tableau :
« Le Bonnet de bain jaune »
représentant un personnage comme nous le confirme d’emblée Hugo…

 « Pour une fois un personnage… ma mère qui apprend à nager. »

BonnetJuane 650

Un souvenir ancien car, malheureusement, les parents de Hugo ont disparu il a y bien longtemps déjà…

Mais laissons l’artiste s’exprimer, qui mieux que lui pour commenter son œuvre…

« Un tableau habité, c’est un tableau qui raconte forcément une histoire…
Les loisirs, la conquête de l’élément liquide, l’appréhension, la dignité, notre société moderne en général et l’équipement des ménages en particulier, la solitude…
La vie. »

Et d’ajouter avec pudeur :

« Je pourrais dire tant de choses, mais l’intérêt réside certainement aussi dans le fait que chaque spectateur trouve sa propre histoire… »

Après le fond, que nous révèle l’artiste sur la forme ? …

« Les teintes naturelles douces de la peau et de la végétation tranchent avec les éléments fabriqués aux couleurs éclatantes sous le soleil…
Ce bleu…
et trois objets jaunes qui à eux seuls racontent la piscine (et aussi une certaine époque). »

Et de conclure :

« Je me suis bien amusé à faire ce tableau…
En inaugurant une technique qui me plaît bien :
travailler en posant directement la toile sur un support dur au lieu de la tendre sur un châssis. »

Je pensais que c’était plus pratique de poser la toile sur un châssis et le châssis sur un chevalet, mais bon, les artistes s’amusent comme ils peuvent…

Si j’ose ajouter mon petit grain de sel, c’est « bibi » qui a « fotografié » le tableau…
Croyez-moi, ce n’est pas une sinécure,
faut sortir le trépied,
bien centrer l’œuvre,
ne pas déformer la perspective,
trouver un endroit pour récupérer la bonne lumière,
éviter les reflets pour ne pas interférer sur les couleurs…
Bref, « fotografier » des tableaux, un vrai métier…

Qui plus est, la toile n’étant pas sur un châssis, il a fallu monter toute une installation de bric et de broc pour la mettre à la verticale et éviter tous faux-plis…
Si l’artiste-peintre s’amuse, le « fotografeur » galère…

Mais que ne ferais-je pas pour Hugo H. ? …

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 29 Commentaires »

ISLA ESPIRITU SANTO

Posté par Claudio Boaretto le 12 janvier 2016

Voici le dernier tableau de notre artiste-peintre-plongeur préféré, Hugo H. …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais cette fois, nous restons au-dessus de l’eau…

Une huile sur tablette de bois enduite de 18 x 39 cm, donc bien plus longue que haute, soit un format paysage par excellence…

Où nous emmène-tu aujourd’hui, Hugo ?… 

« Dans la série de mes souvenirs de vacances, voici l’île mexicaine autour de laquelle nous avons plongé à la sortie de la baie de La Paz (Basse Californie du Sud), en mer de Cortez (Golfe de Californie), le mois dernier… »

Comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, ça mérite une petite carte géographique pour situer cette île Espiritu Santo…
Apparemment, ce n’est pas bien loin de ce que l’on appelle « l’Ouest Américain »…

 isola ispiritu

Le pourquoi de cette peinture ?…

« Un paysage de “western” au bord d’une mer d’un bleu si intense !
Une île qui tend ses langues de terre vers nous, striées par les couches de roches parallèles en légère pente, comme de grosses cicatrices à travers toutes les collines.
 »

Ce qui frappe dans ce tableau, c’est le peu de couleurs et le contraste entre elles, non?…

« Ce qui m’a saisi dans ce paysage semi désertique fut la couleur.
Seulement trois couleurs.
Le bleu d’abord, omniprésent : l’air, la mer et jusque dans une partie des plantes.
Le rouge ensuite, celui de la terre ici à demi nue.
Et quand même un peu de vert dans toute cette aridité…
 »

La mer, fichtrement bleue dans ce tableau, attire le regard au premier coup d’œil…
Je suppose que c’est voulu ?…

« J’ai choisi de limiter ma palette au jaune ocre, à un rouge minéral et au bleu outremer.
Et pas de noir (pour une fois) comme le préconisent les impressionnistes.
Cette mer de Cortez était si bleue que pour elle, j’ai voulu garder le bleu outremer pur.
Le reste n’est fait que de mélanges qui se fondent dans le lointain.
 »

J’ai navigué un peu dans ces coins-là lors de ma jeunesse vagabonde et je peux témoigner de ces couleurs intenses des mers et des océans le long de la côte Pacifique… 

Bravo Hugo H. et merci pour cette nouvelle œuvre que tu nous offres en partage…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 13 Commentaires »

ATLANTIQUE NORD

Posté par Claudio Boaretto le 23 octobre 2015

La dernière production d’Hugo H. en ce mois d’octobre 2015…

AtlantiqueNord-650

Une peinture à l’huile sur panneau de bois enduit de 23×25 cm…

Le ressenti de l’artiste :

« Les Açores. Quelques petites îles au milieu de l’Atlantique Nord. A peine quittons-nous la côte que la profondeur de l’eau atteint des dizaines de mètres. Le fond est loin. Inaccessible. Inexistant. Il n’y a que de l’eau. »

Je rappelle qu’Hugo est fan de la plongée sous-marine et que son séjour aux Acores n’avait d’autres buts que de s’adonner à cette passion si submersible…

« La surface est tantôt bleue, tantôt d’un gris d’acier. Regarder dans l’eau donne le vertige. C’est si sombre. Si profond»

Justement, ça ne m’incite pas à plonger et descendre dans ces profondeurs, mais plutôt l’envie d’avoir le pied sur le pont d’un bon bateau et de sentir le roulis et le tangage de l’océan…
Chacun son ressenti…

Hugo, toi qui nous a habitué aux grands formats, pourquoi un petit 23×25 cm ?…

« C’est une esquisse d’étude, faite en une seule fois, tout dans le frais pour mélanger les teintes sur le support. Deux gris neutres et du bleu de Payne. »

Une esquisse, donc une ébauche pour une œuvre future ?…

« Le but est de réaliser un grand format par la suite, mais actuellement je manque de temps. 

 Ici, on a bien le mouvement de l’eau et la profondeur qui apparaît dans ces vaguelettes à contre-jour. »

 Personnellement, j’aime à découvrir dans ce petit tableau, comme dans une lucarne, un petit morceau d’océan dont on appréhende l’immensité et la profondeur…
Quand on est amoureux de la mer, on ne s’en lasse pas…

Nous avons hâte de voir l’œuvre définitive…

Claudio Boaretto

 

Publié dans Peinture & Dessins | 8 Commentaires »

LES SARDINES

Posté par Claudio Boaretto le 7 août 2015

Je vous avais prévenu, les œuvres d’Hugo H. sont de retour…
En 15 jours, voilà la troisième toile toute fraiche sortie de son atelier…

 Sardines650

Intitulée « Les Sardines », huile sur toile de 100x150cm…

Je trouve cette œuvre formidable tant par la couleur que le détail….

Surtout, n’y voyez aucun rapport avec la chanson débile du Patrick Sébastien, reprise au ras des pâquerettes par le Cyril Hanouna…
Ça me vexerait…

D’aucuns, que je connais bien, me diraient :
« je n’accrocherai point une toile de poissons dans mon salon »…
Mais, et je le répète encore et encore, Hugo H. n’est pas un peintre conventionnel habilité à décorer les intérieurs « Petits Bourgeois »…

Sa peinture est originale, contemporaine, personnellement, je serais très heureux d’avoir cette toile dans mon propre salon…

Hugo H., ce peintre « Submarinier », partage ses émotions :

« Retour sous l’eau… eh oui. Voilà un sujet qui me tenait à cœur depuis des mois : “mes” sardines. Celles que j’ai rencontrées aux Philippines en janvier dernier. Des sardines, eh oui, c’est banal, direz-vous. Un petit poisson brillant, qui vit en pleine eau. »

Certains habitués du blog réclamaient le « bleu » des tableaux d’Hugo…
Messeigneurs sont servis…
Précisions de l’artiste-peintre :

« En pleine eau ou “dans le bleu” comme diraient les plongeurs. Car sous l’eau, tout est bleu. Tellement bleu… »

« Ces petits poissons brillants reflètent le bleu de la mer, racontent le bleu de la mer, sont le bleu de la mer. »

Nous appréhendons bien la sensation de l’artiste-plongeur :

« Tellement serrés les uns contre les autres qu’on se demande comment ils réussissent à nous regarder presque tous en même temps (c’est dingue, hein, le nombre d’yeux qui nous observent). On est vraiment face à eux, les yeux dans les yeux. »

« On est vraiment avec eux dans le bleu de la mer. »

Et la technique pour peindre une telle multitude, comment fait-tu Hugo ?…

« Je vous avoue qu’au début, je me suis bien demandé par où commencer une telle multitude. Eh bien en fait, j’ai juste peint ces poissons l’un après l’autre ! »

 Rien de plus logique, mais plus facile à dire qu’à faire…

Quoiqu’il en soit, merci pour cette œuvre superbe, tu ne nous déçois pas Hugo H. …

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 28 Commentaires »

SANTA MARIA DELLA SALUTE AU PETIT MATIN

Posté par Claudio Boaretto le 27 juillet 2015

Je vous l’avais prédit lors de mon précédent billet, le second tableau d’Hugo H. ne s’est pas fait attendre…

Il devrait satisfaire cette fois les quelques-uns et quelques-unes qui n’étaient pas à priori emballés par « Gris »…
Pourtant, il fallait tout le talent de l’artiste pour reproduire ce camaïeu de gris livré par l’ambiance sublagunaire de Venise …

santa maria 650 salute

« Santa Maria della Salute au petit matin » – Huile sur panneau – 35 x 50 cm…

Nous retrouvons les lumières matinales de la Sérénissime, vues depuis les « Giardini », quartier traditionnel de notre famille et de nos souvenirs d’enfance…

Mais chut, c’est Hugo H. qui « cause » :

« Il fait déjà jour mais le ciel a conservé toutes ses nuances du petit matin.
Les premiers rayons du soleil qui réchauffent la ville illuminent l’Église “De la Salute”.
L’arrêt de vaporetto au premier plan, encore dans l’ombre des jardins publics, peine à émerger et sert juste au cadrage de cette église à la silhouette si caractéristique qui se dessine comme la figure de proue du quartier Dorsoduro.
 »

Nous nous retrouvons devant une œuvre que certains qualifieront de plus conventionnelle, mais il ne faut pas s’y tromper comme le prouvent les explications de l’artiste :

« Voici une vue qui paraîtra familière à ceux qui connaissent bien Venise mais en fait, elle est réinventée.
Tout a été recomposé par mes soins et selon mon idée, depuis la géométrie jusqu’à la lumière…
Un beau défi…
Pas si facile, mais le résultat qui paraît – je pense – si réel prouve que j’ai réussi mon coup : donner à voir une ambiance qu’il n’est pas permis d’observer dans la réalité.
N’essayez pas de prendre la même chose en photo… je crois que c’est impossible !
 »

Je confirme, j’ai pris plein de « foto » à cet endroit et à ces heures là, ça ressemble mais le cadrage et les lumières ne donnent pas la même impression que sur le tableau…

Et Hugo de conclure :

« Ceci est une vue rêvée de Venise… »

Juste pour vous avertir, n’essayez pas d’acquérir ce tableau, il est déjà réservé et partira bientôt pour la France dans le cadre d’une collection privée…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 19 Commentaires »

1...34567...15
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance