MES « FOTO » LES MOINS MOCHES DE L’ANNÉE 2018

Posté par Claudio Boaretto le 23 décembre 2018

En ces derniers jours du mois de décembre, voici le moment venu d’une rétrospective de mes « foto » shootées en 2018…
Toujours intéressant de revisionner ses « foto » avec le recul du temps car l’œil critique change rapport à l’instant de la prise de vue… De petites anomalies ou défauts que nous n’avions pas décelés quand nous avions la tête dans le guidon, nous sautent maintenant aux yeux mais il est toujours temps de les corriger…

J’ai donc sélectionné mes « foto » préférées parmi les moins mauvaises de l’année…

Même avertissement que l’année dernière, ce n’est pas une série cohérente de « foto » ; ces images, prises tout au long de l’année, diffèrent aussi bien par le sujet, la lumière, la couleur, le cadrage, le format, l’ambiance, la technique ainsi que par les boîtiers et objectifs utilisés…

La majorité de ces « foto » sont déjà postées sur le blog au fil des articles publiés, mais pas toutes car je ne publie pas forcément un article chaque fois que je prends une « foto », bien évidemment…

Allez, c’est parti…

Janvier 2018…

Comme nous passons tous nos premiers de l’an en France, quelques clichés pris en début d’année dans le Loir & Cher…

Sous un ciel moutonneux, le village typique tourangeaux de Chissay en Touraine …

1 2017-12-31-308-PS

Une cabane en pierre sur les bords du Cher chapeauté d’un ciel bien bleu, malgré tout nuageux…

2 2017-12-31-420-2

À quelques kilomètres de Chissay, traversant la forêt par un chemin piétonnier, nous arrivons au château de Chenonceaux que je me devais de shooter malgré le temps maussade et la pluie tombante…

3 2017-12-31-510

Le lendemain, une jolie pleine lune…

4 2018-01-01-895

Retour chez nous à Venise…

J’ai dû me dissimuler pour shooter sur la lagune ce petit plongeur farouche, le « Svasso piccolo », en français le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), au regard fascinant par ses iris rouge étincelant…

5 2018-01-13-035

Le 30 janvier, lors de l’ouverture anticipée du carnaval de Venise à « Cannaregio », ce cliché minimaliste du funambule solitaire sous la lune gibbeuse embusquée dans son halo nuageux…

6 2018-01-27-452-PS-PS-PS

Février 2018…

Juste le regard d’un « Masque » du carnaval de Venise…

7 2018-02-05-134

Mars 2018…

La neige à Venise, longtemps qu’elle n’était tombée si abondamment…

« Fotografier » la neige n’est pas une sinécure, si vous ne vous impliquez pas dans les réglages spécifiques de votre boitier vous risquez d’obtenir une foto de neige toute grise…

J’ai fait un agrandissement de 50x33cm sur PVC de ce cliché pris à « Castello » …

8 2018-03-01-015

Un parapluie rouge sous la neige d’une « calle » étroite du « Sestiere di Castello » …

9 2018-03-01-170

Sur une presqu’île de la lagune nord, la pittoresque maison aux trois grandes cheminées…

10 2018-03-20-439-PS

Une « foto » sélectionnée non pas pour sa technicité ou sa netteté car elle est moyenne, mais surtout par l’émotion suscitée lors de la prise…

En effet, après 2 jours de recherche dans la lagune (550km² ), au matin du second jour nous avons enfin trouvé les « Fenicotteri rosa », (flamants roses) … Je les shootais pour la première fois, non pas enfermés dans un zoo ou dans un parc, mais libres et sauvages dans la nature…
Les conditions de shoot étaient loin d’être optimales, trop loin, téléobjectif à fond, mauvaise orientation rapport à la lumière et au soleil, mais bref, je n’avais pas le choix… L’important alors était de les capturer dans mon objectif…

11 27-2018-03-20-518-PS

Soudain dans le ciel des battements d’ailes… Je lève la tête, le temps de réagir pour shooter plus vite que mon ombre qu’ils sont déjà trop haut trop vite…

12a 2018-03-20-790

Me sont revenus immédiatement à l’esprit ces quelques vers que j’affectionne de Jean Richepin :

« Regardez les passer, eux, ce sont les sauvages
« Ils vont où leur désir le veut par-dessus monts
« Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages
« L’air qu’ils boivent ferait éclater vos poumons » …

12b 2018-03-20-818

« L’acqua alta » du 30 mars suspendant cette gondole en lévitation, amarrée près du « pontil » de « San Zaccaria » dans le « sestiere di San Marco » …

13 2018-03-30-081

« L’acqua alta » toujours sous les « Procuratie vecie » de la place Saint Marc…

14 2018-03-30-114

Avril 2018…

Sur l’île de « Pellestrina », à l’avant du chalutier, l’agressivité de cette drague de pêche aux « vongole » (palourdes) contrastant avec le calme plat et la sérénité de la lagune sud de Venise…

15_

Toujours à « Pellestrina », portrait d’un couple de « Cocal » en vénitien, « Gabbiani reale » en italien, « Goélands » en français…

16 2018-04-07-003-

« L’aqua alta » du 16 avril recouvrant en partie la « Piazza San Marco » où se reflète la basilique éponyme…

17 2018-04-16-003

Probablement ma « foto » préférée de l’année…

Il est 23 heures, le pic de marée est passé, « l’acqua alta » commence à descendre mais reste encore au raz des quais…

Deux « foto » à main levée, j’ai d’abord pris l’église de « San Giorgio » avec le réverbère de gauche, puis toujours l’église de « San Giorgio » avec le réverbère de droite… Ensuite, à la casa, j’ai fusionné les deux « foto » …

J’en ai fait un agrandissement de 80x31cm sur support alu, éclairé par un petit projo qui fait ressortir toutes les teintes claires en opposition au noir de la nuit…
C’est quand-même sympa d’imprimer ses « foto » et de les regarder ailleurs que sur un écran d’ordinateur…

18 2018-04-16-018-Panorama-PS-PS-PS-PS-2

Mai 2018…

Sur le canal de « San Secondo », partant de Venise, nous longeons en bateau la végétation qui borde la terre ferme vers « San Giuliano » … Je shootais, zoom à fond, des « Gruccione » (Merops apiaster) ou Guêpiers d’Europe, au plumage multicolore…

19_

Sur ce même parcours, à bord de l’instable petit bateau de ma fille, je réalisais le « Coup du Roi » en shootant à la verticale cet oiseau de fer et d’acier vrombissant au-dessus de ma tête…
Le train d’atterrissage déjà sorti, 5 minutes plus tard il se posait sur les pistes de « Marco Polo », l’aéroport de Venise …

20 2018-05-25-1334-PS

 « Marghera », le pôle pétrochimique et industriel de Venise…

20_

Sur les quais du port, les containers débarqués des cargos sous la haute surveillance des grues chargées de les déplacer…

21 2018-05-25-878

Le quai suivant, celui du vrac où les vraquiers déposent leurs cargaisons, un « Caterpillar », dans le fracas et la poussière, déverse son godet dans les wagonnets prêts à prendre le rail pour dispatcher la marchandise dans le nord de l’Italie…

22 2018-05-25-1126

Juin 2018…

Changement d’ambiance, le long des « barene » dans l’aire sauvage et peu fréquentée de la lagune nord de Venise…

Avec une focale de 600mm j’arrive à choper dans mon objectif une « Pettegola » (Tringa totanus) ou Chevalier gambette pour les francophones… On n’en rencontre pas tous les jours…

23 2018-06-05-2074

Plus loin, toujours à l’approche, je capture un « Cavaliere d’Italia » (Himantopus himantopus), ou l’échasse blanche pour les francophones…

La mise au point sur l’oiseau occasionne un joli flou sur les plantes devant et derrière donnant un petit air d’aquarelle à cette image…

24 2018-06-05-615

« Cavaliere d’Italia » faisant du sur-place en vol…

25 2018-06-05-689

Il surveille ses poussins, prêt à les protéger contre les prédateurs (cormorans, corbeaux, éperviers) qui rodent dans les parages prêts à l’attaque…

27 2018-06-05-695-PS

Moments rares…

26 2018-06-05-673-PS

Focus sur le poussin avec déjà ses longues gambettes…

28 2018-06-05-1720

Un cliché trop « rigolo » du « Cavaliere d’Italia » …

29 2018-06-05-1930

Juillet 2018…

Le feu d’artifice du « Redentore » sur le bassin de Saint Marc…

30 2018-07-15-243-PS

J’aime la couleur et la netteté de cette foto de Burano…
je devrais dire ces « foto » prises à main levée, car il m’en a fallu trois que j’ai fusionné sur « Lightroom » pour créer cette vue panoramique…

J’ai également fait un agrandissement 85x20cm sur support alu de cette image…

31 25-DSC_6585-2-PS-t-réelle p-bril

Une façade de Burano aux couleurs complémentaires…

32 2018-07-19-6644

Un moment plus que privilégié ; la chance shooter, sur une aire de protection gérée par la LIPU (Lega Italiana Protezione Uccelli : Ligue Italienne de Protection des Oiseauxle tout premier envol d’un oisillon « Fraticello », en français Sterne Naine (Sternula albifrons) …

L’adulte ne pèse que 50 grammes mais peut déployer une envergure de 50 centimètres… Le « Fraticello », en forte voie de diminution, bénéficie d’un statut de protection totale sur tout le territoire de l’Union Européenne…

33 2018-07-25-1080-PS

En fin de compte, je m’aperçois que, comme l’an passé, je prends de nombreuses « foto » animalières, plutôt ornithologique…
Et j’aime ça !…

Aout 2018…

Toujours au cours d’une navigation lagunaire, Hugo et moi, sommes allés au bout de la lagune sud en passant par le Casone Zappa…
Ce splendide pavillon de chasse du « Valle Zappa » se distingue par son architecture particulière. Personne ne s’attend à trouver ce joyau hollandais au milieu de la lagune sud vénitienne…

34 2018-08-10-133-2

Bien qu’il n’ait rien à voir avec les maisons de chasse traditionnelles lagunaires, il s’intègre parfaitement dans le paysage lui donnant un aspect typique des contes fantastiques des sagas nordiques…

35 2018-08-10-116-2

Fin aout, début septembre 2018…

Période tant attendue de la « 75ème Mostra Internazionale d’Arte Cinematografica di Venezia » …

Accrédité par la Mostra, j’ai pu shooter quelques acteurs célèbres…

Avant qu’elle ne rejoigne la grande salle de projection, j’aborde Yolande Moreau dans le hall du Palais du Cinéma…

Avec un charmant sourire, elle pose quelques instants juste pour moi…
Trop adorable Yolande…

36 27-DSC_4882-PS

L’étoile montante du cinéma belge, Mathieu Schoenaerts…

37 12a-DSC_3149-124-PS

L’actrice et réalisatrice, Valérie Bruni-Tedeschi…

38 23-DSC_4852-PS

On ne présente plus Guillaume Canet, sa célébrité le devance…

39 15-DSC_2572-PS

Parmi les acteurs américains présents, John Christopher Reilly…

40a_

Et Vince Vaughn…
On ne compte plus aux USA les films et les séries tournés par ces deux fameux acteurs…

40b

Je termine ce trombinoscope de stars des écrans présents cette année à Venise par la coqueluche du moment, l’acteur, producteur, musicien et compositeur canadien, Ryan Gosling…

40c 74-DSC_2076-PS

Novembre 2018…

Une autre curiosité de Venise, le « Ponte Chiodo » …
Le dernier pont sans parapet du centre historique de Venise, tels étaient la majorité des ponts vénitiens autrefois…

À vrai dire, il en existe un second mais sis dans l’île de Torcello dans la lagune Nord…

41 37-2018-11-22-167

Décembre 2018…

Je n’ai pu m’empêcher de shooter ce pin maritime situé sur la « Riva Corinto » du Lido, en bord de lagune, torturé par la « Bora », ce vent de Nordet froid, souvent glacial, qui nous vient droit des Balkans…

42 _DSC0743

Nous pouvons même voir, entre ses branches noueuses, le campanile de « San Marco » et le Palais des Doges…

42_

Pour mes amis « fotografs », un peu de technique…
En ce mois de décembre, je me suis essayé au « Focus Stacking » …

Explication : quand on doit « fotografier » un sujet de près avec une grande ouverture de diaphragme pour avoir une très petite profondeur de champ on se heurte immédiatement à un problème de netteté au moment de la mise au point…

Exemple : en « fotografiant » mon second boitier, le Nikon D500, j’ai fait la mise au point sur le « Nikon » du couvercle de l’objectif…

Résultat, le couvercle est bien net mais le boitier est flou…

43 2018-12-11-2

En revanche, si je fais la mise au point sur le « Nikon » du boitier, c’est le couvercle de l’objectif qui devient flou…

44 2018-12-11-21

Pour résoudre ce problème, une méthode, le « Focus Stacking » …

Pour ce faire, je prends 10 « foto » (on peut en prendre 20 ou 30 ou plus tout dépend du sujet) et à chaque foto je recule ma mise au point de quelques centimètres jusqu’à atteindre le bout du sujet à shooter…

Ensuite, avec un logiciel adapté, je ne fusionne que les parties nettes de chaque « foto » ; j’obtiens alors un sujet bien net d’un bout à l’autre

Cette méthode est surtout utilisée en publicité pour mettre en valeur et promouvoir certains objets, (flacons de parfum, appareils ménagers, etc.) … Elle est également utilisée en « Macro-fotografie » par les pros du genre…

45  Focus statking D500 18-300

Focus sur les deux réverbères vus depuis la « Marinaressa » de « Castello » pendant l’heure bleue…

46 1-2018-12-04-43-PS

Je termine cette rétrospective par une « foto » minimaliste d’un pêcheur à la ligne dans son bateau au milieu de la lagune Sud, shoot pris en début d’après-midi en plein mois d’aout, sous une chaleur caniculaire et une luminosité maximum…

47 2018-08-10-94

À l’année prochaine pour la rétro « foto » 2019, avec pour objectif d’améliorer ma technique…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : curiosités, Venise : évenements, Venise : musées & expos & monuments, Venise : vie quotidienne & familiale | 36 Commentaires »

« TRAMONTO » DEPUIS LA « MARINARESSA » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 7 décembre 2018

« Tramonto », quel joli nom en italien pour dire « Coucher de soleil » … En anglais, « Sunset », ces deux termes sont plus sympas que notre expression lourdingue « Coucher de soleil » …

La « Marinaressa », endroit que j’aime beaucoup dans le « Sestiere de Castello », en front de lagune sur la « Riva dei Sette Martiri » (Rive des Sept Martyrs), est un complexe de vieilles habitations populaires que la République de Venise assignait autrefois aux anciens marins particulièrement méritants, d’où ce nom : « Marinaressa » …
Elle est particulièrement reconnaissable par ses deux grands « Sotoporteghi » (porches) que l’on aperçoit même de loin depuis la lagune…

1-2018-12-06-9

Aujourd’hui, j’ai décidé de shooter les lumières du « Tramonto » depuis l’intérieur d’un des deux porches de la « Marinaressa » …

Soit depuis le porche de droite, où mon papa avait sa cantine quand il appartenait à la marine royale italienne avant la seconde guerre mondiale…

2-2018-12-06-15

Soit depuis le porche de gauche…

3-2018-12-06-17

Pendant tout le temps où je me consacre à mes plaisirs « fotografiks », ma blonde et douce compagne s’est installée, sous la garde de ces deux réverbères, sur un des bancs en pierre d’Istrie de la « Rive des Sept Martyrs » pour admirer le paysage…

4-2018-12-06-43

Il faut dire que, même s’il nous est quotidien, nous ne nous lassons pas de ce panorama lagunaire…

5-2018-12-06-54-Panorama

L’intérieur du porche de droite est intéressant avec son puits au milieu de la ruelle…

6-2018-12-06-28

Mais je préfère nettement l’intérieur du porche de gauche où je peux voir les deux réverbères de tout à l’heure sur la rive…
C’est donc là que je vais installer mon trépied et me régler sur une focale de 50mm, focale la plus proche de la vision humaine…

16:11…
Voilà mon premier cliché…
Comme Venise est située bien à l’est rapport à la France, ma station météo perso m’a indiqué ce matin que l’heure officielle du « Tramonto » serait, aujourd’hui 4 décembre 2018, à 16:28…

Je vais attendre le coucher complet du soleil depuis les dernières lueurs du jour, passant par l’heure bleue pour terminer à la nuit noire, en shootant chaque étape…
J’adore cet exercice me permettant de saisir d’un même lieu les changements de lumières, d’ombres et de luminosités…

7-2018-12-04-11

Dans ce quartier et en cette saison nous ne verrons pas la moindre silhouette de touristes, ne déambulent que les vénitiens qui sortent ou rentrent chez eux…

8-2018-12-04-7

Mon cadrage ne me satisfait pas entièrement, je n’ai pas assez de ciel au-dessus du toit du porche…
il m’en faut un peu plus pour équilibrer mes clichés…
Comme j’utilise un objectif 24-70mm je pourrais changer la focale, mais je préfère reculer mon trépied de quelques mètres pour garder la vision humaine, soit ma focale de 50mm…

16:23…
Vous avez remarqué les changements ?…
La dame du premier étage au fond à gauche a retiré son linge et les deux réverbères de la rive se sont allumés…

9-2018-12-04-23

16:25…
C’est au tour des lampadaires internes de la « calle » de s’allumer changeant ainsi toute l’ambiance de la ruelle…

10-2018-12-04-25

16:28…
L’heure théorique du « Tramonto » …

La lumière change avec rapidité…
Comme je shoote en mode Manuel je suis obligé de modifier mes réglages en permanence…
J’ai descendu les ISO au maximum, en dessous de 100, je suis à 63 ISO, mon diaphragme est ouvert à 5.6 pour avoir une profondeur de champ nette et correcte, je joue donc sur le temps de pose pour conserver une bonne exposition…
Là, je suis à 2 secondes…

Les couleurs du « Tramonto » se sont accentuées, couplées à la lumière des lampadaires internes elles donnent une ambiance plus chaleureuse à l’ensemble du lieu…

11-2018-12-04-28

16:30…
Minute aprè minute, à vue d’œil change la lumière…
À chaque cliché je dois sans cesse modifier mes réglages…
C’est passionnant
Le plafond céleste commence à bleuir, ce sont les prémices de l’heure bleue…

12-2018-12-04-30

16:36…
L’heure bleue, nous y sommes…
L’heure bleue, vous connaissez ? …
L’heure où il ne fait plus jour mais pas encore nuit…
L’heure la meilleure pour sentir le parfum des fleurs…
L’heure où tous les oiseaux se mettent à chanter…
L’heure aussi préférée des « fotografs » pratiquant la « foto » de nuit…

13-2018-12-04-36

16:43…
L’heure bleue est à son apogée…
J’ai fermé mon diaphragme à f/11 pour obtenir sur mon cliché les rayons lumineux des réverbères…
J’arrive maintenant à 25 secondes de temps de pose…

14-2018-12-04-43

16:45…
L’heure bleue se termine, l’obscurité nous enveloppe…
Temps de pose à 30 secondes…

15-2018-12-04-45

16:51…
Désormais, la nuit noire est arrivée…
Ne subsiste que la clarté des réverbères et des lampadaires internes…

J’ai mémorisé dans mon boitier les différentes étapes du « Tramonto » depuis l’intérieur de la « Marinaressa » de Venise…
Mission accomplie !…

16-2018-12-04-51

J’ai pris du plaisir à effectuer ce reportage illustré et j’espère que vous en aurez tout autant en le découvrant…
Claudio Boaretto

Publié dans Venise : curiosités | 36 Commentaires »

LA « TORRE DEI PILOTI » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 28 août 2018

Attention aux faux amis, ici la « Torre dei Piloti » ne concerne pas les pilotis, pieux sur lesquelles fut construit Venise, il faut traduire par « Tour des Pilotes », soit un « Pilota », des « Piloti » … 

Pour pénétrer dans cette immense lagune vénitienne (55000 hectares) il existe 3 passes de port, Lido, Malamocco et Chioggia…

Nous allons nous intéresser à la passe de Malamocco, là où le trafic maritime des grands navires est le plus intense, et plus exactement à cette tour des pilotes qui régule le trafic…
L’emplacement de cette tour est situé exactement par la flèche rouge ajoutée sur la carte…

0-lagune-2

À gauche, la tour des pilotes, à droite le phare de la Rocchetta…

1-2018-08-26-587

Cette tour et ce phare ont des fonctions bien différentes…
Le phare de la Rocchetta est un phare classique bien que particulier car érigé depuis le plein milieu de la maison du gardien…
Haut de 24 mètres, sa portée est de 16 milles nautiques, soit 30 kilomètres, son signal : trois éclats blancs et vert, selon direction, de deux secondes toutes les 12 secondes…

2-2018-08-26-534-PS

J’avais d’ailleurs fait un reportage illustré et nocturne sur cette passe de Malamocco en fin d’année 2016…

3a-2016-11-26-089-PS

Mais aujourd’hui c’est la tour, surmontée de son radar, qui nous intéresse, juste derrière la maison des pilotes…

3b-2018-08-26-510

Depuis la tour est géré le trafic maritime, un peu comme une tour de contrôle d’aéroport…

Tous les cargos, qu’ils soient pétroliers, porte-containers ou vraquiers doivent lui demander l’autorisation d’entrée ou de sortir de la lagune…
Comme ce pétrolier qui pénètre devant nous à l’instant…

4-2018-08-26-004

Suivi, moins de 20 minutes plus tard par ce porte-container ce qui donne un petit aperçu de la densité du trafic…

5-2018-08-26-055

En revanche les petits bateaux de plaisance et voiliers peuvent entrer et sortir à leur guise…

6-2018-08-26-072

Mais aucun de ces grands navires ne peut entrer ou sortir sans embarquer à son bord un « Pilote » vénitien qui prend d’autorité la barre pendant toute la navigation lagunaire…

C’est sur ces bateaux amarrés devant la tour que les pilotes peuvent rejoindre ces grands navires à l’entrée de la passe…

7-2018-08-26-048

On se sent petit au pied de la tour, 40 mètres de haut…

08a-2018-08-25-042

Après une montée dans le minuscule ascenseur n’accueillant que 4 personnes maximum, nous sommes accueillis par un pilote sympathique et disponible, semblant être le responsable des lieux…

Il nous apprend, entre autres, que tous les pilotes sont des capitaines au long cours, qu’ils sont 25 pilotes à Venise et 250 dans toute l’Italie…

08b-2018-08-25-171

Nous sommes maintenant dans le sein de l’unité de surveillance de la passe de port…

Des écrans partout…

9-2018-08-25-047

10-2018-08-25-044

 

Sur un des écrans, nous reconnaissons bien la topographie des lieux avec le parcours suivi par un paquebot de passagers…

11-2018-08-25-134

Les hommes veillent et surveillent…

12-2018-08-25-049

Et travaillent…

13-2018-08-25-132

Du matériel radio pour entrer en contact avec les passerelles des navires…

14-2018-08-25-154

Une seule porte pour accéder à la très étroite terrasse qui, comme dirait Monsieur Pléonasme, fait le tour de la tour…

15-2018-08-25-131

S’offre alors à nos yeux le splendide panorama à commencer par le phare de la Rocchetta cette fois vu d’en haut…

17-2018-08-25-054

Trop chouette, je vous le refait en format portrait

18-2018-08-25-057

En regardant vers l’est, sur l’horizon à gauche, l’entrée de la passe, à droite le bout de l’île de Pellestrina avec les bâtiments de « Santa Maria del Mare » …

19-2018-08-25-060-Panorama

Plus à droite, plein sud, l’île de Pellestrina, étroite barrière naturelle de 12 kilomètres de long, rempart entre mer et lagune…

20-2018-08-25-115-Panorama

Entre les deux îles du Lido et de Pellestrina, un petit ferry fait la navette toutes les demi-heure…

21-2018-08-25-069

22-2018-08-25-077

Au pied de la tour, les bateaux des pilotes pour rejoindre les navires et monter à leur bord…

23a-2018-08-25-108

Un peu plus à droite vers l’ouest, les bateaux utilisés pour la Mytiliculture, l’élevage des moules…

23b-2018-08-25-088

En levant un peu notre regard, toujours à l’ouest, nous voyons le fameux Canal des Pétroles creusé au début des années 60 qui impacta l’écosystème lagunaire avec ses 15 kilomètres de long, 15 mètres de profondeur et 140 mètres de large…

Au centre le phare « Spignon », aujourd’hui désaffecté, entouré d’installations de Mytiliculture…

24-2018-08-25-080

Installations d’élevage de moules que l’on rencontre souvent sur la lagune comme auprès de cet ancien fort octogonal qui autrefois défendait l’entrée de cette passe de Malamocco contre les armadas ennemies…

25-2018-08-25-112

J’ai appris récemment que la plus importante production de moules en Italie provenait du golfe de Venise, aux abords de Pellestrina et Chioggia, dans et hors lagune…

26-2018-08-25-110

Maintenant si nous portons nos regards complètement au nord, c’est le côté non pas terre, mais île du Lido qui, comme vous le constatez, est fort verdoyante…

Il m’a fallu 5 « foto » pour faire cette vue panoramique mais shooter sans trépied pour ce faire, ce n’est pas évident, il s’agit de bien prendre ses repères et de garder l’horizontalité à main levée…

28-2018-08-25-091-Panorama

Il est à remarquer aussi, sur cette étroite terrasse de la tour, le phare d’alignement…

30-2018-08-25-157

Ce phare dirigé vers la mer, au centre de la passe, permet aux navires depuis le large de suivre exactement l’alignement pour pénétrer dans la passe de port lagunaire sans prendre le risque de trop s’écarter à tribord ou à bâbord…
Pour ceux qui connaisse le langage maritime, c’est un amer lumineux…

31-2018-08-25-156

Le reportage se termine ainsi sur la vue de ces deux tours remarquables…

32-2018-08-26-566

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : curiosités | 26 Commentaires »

ÎLE DE BURANO, LAGUNE NORD DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 24 juillet 2018

Il y a quelques temps, Hugo H, mon artiste-peintre de gendre, me demandait des « foto » des maisons colorées de Burano…

Pas de problème fut ma réponse, convaincu d’en avoir de nombreuses en réserve…

Après consultation de ma « fototek » il m’a fallu déchanter…

Mis à part quelques clichés pris depuis des bateaux ou un hélico, je n’avais pas grand-chose sur les maisons…

En effet, les « foto » les plus récentes datent de janvier 2017, prises avec un objectif Ultra Grand Angle que je venais d’acquérir, mon but étant plutôt de tester l’objectif que de me concentrer sur Burano…

Celles d’avant datent de novembre 2015 où je shootais encore directement en JPEG, donc ce n’est pas moi qui développait les « foto » mais  les algorithmes de mon boitier Nikon de l’époque…

Et les précédentes encore datent de mai 2013 à la qualité trop médiocre car prises avec un ancien smartphone…

En conséquence, je suis donc parti jeudi dernier, 9 juillet 2018, à Burano dans le but de me constituer une petite banque d’images… 

J’ai shooté de 09:30 à 12:00, après ce n’était plus possible, trop de touristes et il commençait à faire très très chaud…

 Résultat : 550 foto prises
J’en ai retenu environ 150, soit une sur cinq ce qui me semble un très bon ratio…

J’en ai sélectionné environ une vingtaine pour ce petit reportage illustré…

1-7-DSC_6563-2

2-14-DSC_6572-2

Le sujet des « foto » étant principalement la « Couleur » …

3-21-DSC_6459

4-20-DSC_6578-2

5-23-DSC_6462

Voilà une de mes préférées en format panoramique…

6-25-DSC_6585-2

J’ai tenté aussi de mettre le moins de touristes possibles sur les « foto » …
En revanche, quand il y avait des autochtones, des « Buranelli », je n’ai pas hésité à shooter…

7-34-DSC_6591-2

8-62-DSC_6605-2

J’ai varié du format portrait…

9-46-DSC_6522

Au format paysage…

10-68-DSC_6587-PS

11-71-DSC_6599-PS

12-81-DSC_6613-2

13-79-DSC_6625

Encore une de mes « foto » préférées avec ces deux couleurs complémentaires…

14-86-DSC_6644-PS

Les « Buranelli » ont obligation de repeindre leur maison au moins une fois tous les 2 ans…

En voici un pinceau à la main, tout en haut son échelle…

15-40-DSC_6502-PS

Je ne pouvais pas rater la dentellière sur le pas de sa porte cousant le fameux « point de Burano » …

16-93-DSC_6670

Ainsi que le pêcheur réparant ses filets…

17-99-DSC_6695

Un « Sotoportego » …

18-141-DSC_6831

S’il y a de l’eau et des canaux à Burano, il y a aussi des arbres et de la verdure…

19-114-DSC_6745

Et des « calle » étroites comme à Venise…

20-149-DSC_6855

Touristes se prenant en « foto » devant les murs colorés, mais je rappelle que le sujet principal est la « Couleur » …

21-139-DSC_6826

Autant pour la mamie partant en courses…

22-152-DSC_6863

Nous terminerons sur ce canal débouchant sur la lagune…

23-124-DSC_6638-2

Pour les plus curieux désirant absolument voir la totalité des 150 clichés de ma petite banque d’images ou pour les fans de Burano, vous pouvez soit cliquer sur le lien ci-après soit le copier/coller …
Vous y verrez parfois les mêmes lieux mais avec des cadrages différents…

https://lightroom.adobe.com/shares/afaea99f5ebf4746b959779e82a78498

J’espère que Hugo H sera satisfait…

Claudio Boaretto

 

Publié dans Venise : curiosités | 28 Commentaires »

NAISSANCES DANS LA LAGUNE NORD DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 18 juin 2018

En tout début du mois de juin, je viens de faire l’acquisition d’un nouvel objectif pour mon boitier Nikon D500, de quoi faire un peu d’animalier…

Quelques infos techniques que les « fotografs » comprendrons :

J’ai donc acquis un objectif zoom 70-200mm avec ouverture constante à f/2.8 et, simultanément, un téléconvertisseur doublant la focale à 140-400mm, mais réduisant de quelques stops l’ouverture…
Sur mon boitier APS-C la focale étant multipliée automatiquement par 1.5, résultat : une focale de 210-600mm pour une ouverture constante à f/5.6…

Joli prétexte pour sortir le 4×4, contourner la moitié de la lagune et retourner à l’endroit où j’avais shooté au mois de mars dernier les « Fenicotteri rosa » (flamants roses) …

Un endroit particulier à forte densité de « barene » (lais) de « ghebi » (canaux mineurs qui traversent les lais) et de « velme » (hauts-fonds marécageux rarement émergés sauf par marées très basses) …

 000-

Justement, nous sommes à marée très basse, coefficient bien en dessous de zéro…

Les flamants roses s’en étant allés, je pensais pouvoir capturer quelques oiseaux marins pêchant les poissons piégés par la marée descendante dans les « barene » et les « velme » …

 

Notre première rencontre le long du Sile (fleuve qui autrefois avait son embouchure directement dans la lagune) fut la famille du « Cigno selvatico » (Cygnus cygnus), ou Cygne sauvage pour les français…

00-0-2018-06-05-2181           

Début juin, nous sommes en pleine période des naissances d’où l’apparition des cygneaux…

Focus sur les 5 bébés…

La « foto » est nette, les traces que vous voyez ne sont que la végétation entre ma cachette et les oiseaux, ces derniers étant farouches…

00-1-2018-06-05-2132

D’ailleurs ils m’ont repéré et s’éloignent rapidement, maman devant et papa derrière pour protéger…

00-2-2018-06-05-3036

+++

Nous maraudons depuis un moment au hasard parmi les « barene » pour apercevoir enfin l’un de mes oiseaux lagunaires préférés…

Le « Cavaliere d’Italia » (Himantopus himantopus), ou l’échasse blanche pour les francophones…

Oiseau spécialement protégé en Italie où l’on compte environ 4000 à 5000 couples…

001-2018-06-05-615

Tandis que je fais la mise au point sur l’animal apparaissent soudain deux « pulcini », poussins, derrière…

Moment rare…

003-2018-06-05-659

Je shoote une seconde fois mais, il faut faire trop vite, j’arrive à peine à cadrer tout le monde…

004-2018-06-05-703

Soudain, branle-bas de combat, battements d’ailes, le « Cavaliere » s’envole, les poussins se cachent et disparaissent…

Que passe-t-il ?…

Fendant l’air arrive un goéland !…

Trop vite, avec ma grande focale je n’ai pas le temps de cadrer…

005-2018-06-05-746

Le goéland est un danger mortel pour les poussins, il n’en ferait qu’une bouchée…

C’est alors que le couple de « Cavaliere d’Italia » (je n’avais pas encore vu le second adulte) passe à l’attaque dans le ciel et oblige le goéland à faire demi-tour…

La « foto » est ratée, pas eu le temps de faire la mise au point, c’est juste pour montrer la scène…
Le goéland est revenu deux fois mais s’est fait chaque fois brutalement éconduire…

006-1-2018-06-05-750

Je ne vois plus les poussins, le mâle est revenu et vole presque sur place dans un gracieux ballet…

010-2018-06-05-688

En poussant des cris clairs et répétés : « kyip kyip » …

011-2018-06-05-689

La scène est trop belle…

Je mitraille…

012-2018-06-05-693

Quelle élégance…

013-2018-06-05-695-PS

L’impression qu’il est suspendu dans les airs…

014-2018-06-05-712

Je ne publie pas toutes les « foto » car j’en ai pris une tonne toutes aussi belles les unes que les autres et ne sais lesquelles publier…
C’était superbe…

015-2018-06-05-691

Il s’est posé sur la berge de l’autre côté du « ghebo », il crie toujours : « kyip kyip » …

Appelle-il les petits ?…

016-2018-06-05-763

Je n’avais pas remarqué qu’ils avaient les yeux rouges…

017-2018-06-05-764

Voici les petits !…

Je ne les ai pas vu immédiatement car le mimétisme de leur duvet est extraordinaire…
Ils sont presque invisibles sur la berge…

018-2018-06-05-830-PS

Moment privilégié que de les avoir au bout de mon objectif… La mise au point « foto » est difficile car ils se confondent avec le fond de même couleur…

019-2018-06-05-842-PS

Cette période est la plus dangereuse pour ces oisillons…

020-2018-06-05-851-PS

Depuis leur sortie du nid jusqu’au moment où ils pourront voler, les parents doivent les surveiller et les protéger en permanence des prédateurs…

Comme l’impression que les piots sont en train de se faire rouspéter par le papa…
Trop drôle…

023-2018-06-05-997

Maintenant au tour de la mère de les gronder…

Je vois à peine les poussins mais ils sont bien tous deux sur la « foto » …
Il faut se repérer aux ombres…

024-2018-06-05-1018-PS

Ils disparaissent à nos yeux au détour d’une « velma » …

 +++

Nous continuons notre billebaude…

Un quart d’heure plus tard j’aperçois deux autres oiseaux le long d’une « barena » …
J’approche silencieusement, objectif au maximum, mais ils m’ont déjà vu…

025-2018-06-05-2016

C’est une « Pettegola » (Tringa totanus) ou Chevalier gambette pour les francophones…

026-2018-06-05-2026

Je ne suis pas très proche, mais pas loin non plus, pourtant ils ne s’envolent pas…
M’est avis qu’ils montent la garde, doit surement y avoir des piots dans le coin…

027-2018-06-05-2074

Le second plus craintif vient de s’envoler pour se poser une trentaine de mètre plus loin sur la « barena » en face où je peux le contempler à loisir…
On reconnait les signes caractéristiques du Chevalier gambette :

Le bec moyennement long et droit, légèrement conique, avec la base rouge et l’extrémité noire. Les yeux sont brun foncé avec des paupières blanches. Les pattes rouge orangé…

Plumage gris brun, parties inférieures blanchâtres, intensément striées et tachetées de brun foncé sur la poitrine, les flancs et l’abdomen.

La tête est brune, striée et tachetée de brun plus foncé, excepté le menton blanc.

Tout correspond parfaitement avec la description de mon bouquin « la Grande Encyclopédie des Oiseaux », mon bréviaire ornithologique…

028-2018-06-05-2058

J’approche encore doucement et provoque les cris de l’oiseau resté sur ma berge…

029-2018-06-05-2048

Il pousse son cri d’alarme : « diib diib diib » …

030-2018-06-05-2039

Soudain, presque à mes pieds surgit le poussin !…

031-2018-06-05-2078-PS

Juste le temps de shooter, il court comme un dératé vers son géniteur…

032-2018-06-05-2084

Trop chouette…

033-2018-06-05-2085

Il a plus ou moins la même livrée que les petits du « Cavaliere d’Italia » !…

034-2018-06-05-2086

Puis il disparait dans la végétation tout près de l’oiseau que je suppose être sa maman…

035-2018-06-05-2115

Laissons les tranquilles, nous les avons suffisamment dérangés…

 +++

Nous reprenons notre billebaude…

Beaucoup plus loin et plus tard, mon attention est attiré par un étrange manège entre un « Cavaliere d’Italia » et une « Garzetta »  (egretta garzetta), Aigrette garzette pour les français…

036-2018-06-05-1165             

Je m’installe avec précaution un poste d’observation pour évaluer la situation…

À gauche de cette scène, un deuxième « Cavaliere d’Italia » semble monter la garde…

037-2018-06-05-1326

Encore plus à gauche, face à celui-ci, un troisième « Cavaliere » …

Voilà qui est intéressant…
Il se passe quelque chose par ici…

038-2018-06-05-1476

Battements d’ailes ! …

Ça se complique du côté de la « Garzetta » …

039-2018-06-05-1349

Je pense qu’il y a encore de la protection d’oisillons dans l’air…

040-2018-06-05-1350

Sûr que l’aigrette, bien plus grosse que le « Cavaliere », n’hésiterait pas à avaler un poussin ce qui expliquerait l’attitude provocatrice de l’échasse blanche…

041-2018-06-05-1460

il me semble que ce « Cavaliere » occupe la « Garzetta » pour l’empêcher d’aller où sont les deux autres…

042-2018-06-05-1463

Et bien que l’aigrette soit bien plus grosse, le « Cavaliere » n’a pas peur de s’y frotter…

043-2018-06-05-1464

Je tourne mon regard vers les sentinelles, mais où sont le ou les petits ? …

044-2018-06-05-1471

Patience…
Je scrute tous les recoins…

Bingo !…

Je le vois enfin…

045-2018-06-05-1481

Je suis béni des dieux aujourd’hui…

047-2018-06-05-1533

Lui, il est peinard, il ne sait pas ce qui se passe à côté…

048-2018-06-05-1543

Et moi, je shoote comme un malade…

049-2018-06-05-1562

Trop rigolo ce poussin à grandes pattes…

050-2018-06-05-1588

J’en vois un second plus loin, près de la « barene » là-bas…

052-2018-06-05-1654

Il est un peu plus clair…

053-2018-06-05-1659

La maman est là, en bout de « Barene » qui surveille…

054-2018-06-05-1638

Pendant ce temps, le premier « pulcino » s’est fort rapproché de moi, il ne me calcule pas…

054-2018-06-05-1681

De quoi faire quelques clichés fantastiques…

055-2018-06-05-1686

Il est trop avec ses pattes démesurées rapport au corps…

056-2018-06-05-1720

Le « fotograf » que je suis est aux anges…

057-2018-06-05-1742

Ce n’est pas souvent qu’une telle occasion se présente…

058-2018-06-05-1752

Je mitraille, j’ai pris au moins 50 « foto » de ce poussin…

059-2018-06-05-1757

Maintenant j’ai le frangin aussi…

060-2018-06-05-1795

Allez, une petite dernière…

061-2018-06-05-1800

Pendant ce temps un des trois « Cavaliere » survole maintenant la scène…

063-2018-06-05-1858-PS

Ce qui ne l’empêche pas de descendre regarder s’il y a quelque chose à déguster là-dessous…

065-2018-06-05-1930

Je terminerai sur ce si bel oiseau et ses ronds dans l’eau…

066-2018-06-05-1918

Un shooting d’une facette cachée et sauvage de la lagune vénitienne dont je garderai un excellent souvenir…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : curiosités | 46 Commentaires »

12345...12
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance