NO LUNE ROUSSE À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 22 janvier 2019

Annoncée dans tous les médias, journaux, télés, radios et réseaux sociaux, éclipse de lune ce lundi 21 janvier 2019 devant donner une magnifique lune rousse provoquée par la réverbération de l’atmosphère terrestre sur le satellite…

Début de l’éclipse à 03:30 et apogée à 6:17… Je devrais dire plutôt périgée…

La veille au soir, je prépare mon matériel, installe mon plus gros zoom et son dédoubleur sur mon Nikon D850 et mets mon réveil à 4 heures du mat… Comme je suis un couche-tard, ça ne me fait que 3 petites heures de sommeil…

À 4 heures et demie j’ai installé mon trépied sur la « Riviera Santa Maria Elisabetta » au « Lido di Venezia » avec l’espoir de prendre la lune au-dessus du bassin de « San Marco » …

Malheureusement pas de lune…
je ne l’entraperçois que très faiblement parmi les nuages, et partiellement l’éclipse ayant commencé…
Elle n’est pas rousse du tout, toute pâle et blanche…
il fait froid, beaucoup de vent, la « Bora » venant du sud-est est glaciale et bientôt la lune masquée par les nuages disparait complètement…

Je patiente avec l’espoir que ce grand vent chasse les nuages, mais que nenni, pas de lune, donc pas de « foto », snif…

Mon matériel étant installé, à 5h36 je prends quand-même ce cliché du campanile de « San Marco » éclairé uniquement par les lumières citadines…
Focale au maximum, je suis exactement à 3 kilomètres du sujet, mon image n’est pas cropée, juste légèrement recadrée pour bien mettre le campanile sur une ligne de force…

1 2019-01-21 22-PS - Copie

je descend ma focale pour prendre plus près de moi le campanile de « Sant’ Elena », moins éclairé, et la marina…

2 2019-01-21 34-PS - Copie

Bon ben voilà, pas d’autres chose à faire…

6 heures du mat, je prends la « riviera » d’où je shoote, juste pour vous faire voir les lieux…

3 2019-01-21 35 - Copie

Un non-événement,  je remballe les gaules…

Prochaine lune rousse en 2022, je ne suis par certain d’avoir envie d’y aller…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 4 Commentaires »

MES « FOTO » LES MOINS MOCHES DE L’ANNÉE 2018

Posté par Claudio Boaretto le 23 décembre 2018

En ces derniers jours du mois de décembre, voici le moment venu d’une rétrospective de mes « foto » shootées en 2018…
Toujours intéressant de revisionner ses « foto » avec le recul du temps car l’œil critique change rapport à l’instant de la prise de vue… De petites anomalies ou défauts que nous n’avions pas décelés quand nous avions la tête dans le guidon, nous sautent maintenant aux yeux mais il est toujours temps de les corriger…

J’ai donc sélectionné mes « foto » préférées parmi les moins mauvaises de l’année…

Même avertissement que l’année dernière, ce n’est pas une série cohérente de « foto » ; ces images, prises tout au long de l’année, diffèrent aussi bien par le sujet, la lumière, la couleur, le cadrage, le format, l’ambiance, la technique ainsi que par les boîtiers et objectifs utilisés…

La majorité de ces « foto » sont déjà postées sur le blog au fil des articles publiés, mais pas toutes car je ne publie pas forcément un article chaque fois que je prends une « foto », bien évidemment…

Allez, c’est parti…

Janvier 2018…

Comme nous passons tous nos premiers de l’an en France, quelques clichés pris en début d’année dans le Loir & Cher…

Sous un ciel moutonneux, le village typique tourangeaux de Chissay en Touraine …

1 2017-12-31-308-PS

Une cabane en pierre sur les bords du Cher chapeauté d’un ciel bien bleu, malgré tout nuageux…

2 2017-12-31-420-2

À quelques kilomètres de Chissay, traversant la forêt par un chemin piétonnier, nous arrivons au château de Chenonceaux que je me devais de shooter malgré le temps maussade et la pluie tombante…

3 2017-12-31-510

Le lendemain, une jolie pleine lune…

4 2018-01-01-895

Retour chez nous à Venise…

J’ai dû me dissimuler pour shooter sur la lagune ce petit plongeur farouche, le « Svasso piccolo », en français le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis), au regard fascinant par ses iris rouge étincelant…

5 2018-01-13-035

Le 30 janvier, lors de l’ouverture anticipée du carnaval de Venise à « Cannaregio », ce cliché minimaliste du funambule solitaire sous la lune gibbeuse embusquée dans son halo nuageux…

6 2018-01-27-452-PS-PS-PS

Février 2018…

Juste le regard d’un « Masque » du carnaval de Venise…

7 2018-02-05-134

Mars 2018…

La neige à Venise, longtemps qu’elle n’était tombée si abondamment…

« Fotografier » la neige n’est pas une sinécure, si vous ne vous impliquez pas dans les réglages spécifiques de votre boitier vous risquez d’obtenir une foto de neige toute grise…

J’ai fait un agrandissement de 50x33cm sur PVC de ce cliché pris à « Castello » …

8 2018-03-01-015

Un parapluie rouge sous la neige d’une « calle » étroite du « Sestiere di Castello » …

9 2018-03-01-170

Sur une presqu’île de la lagune nord, la pittoresque maison aux trois grandes cheminées…

10 2018-03-20-439-PS

Une « foto » sélectionnée non pas pour sa technicité ou sa netteté car elle est moyenne, mais surtout par l’émotion suscitée lors de la prise…

En effet, après 2 jours de recherche dans la lagune (550km² ), au matin du second jour nous avons enfin trouvé les « Fenicotteri rosa », (flamants roses) … Je les shootais pour la première fois, non pas enfermés dans un zoo ou dans un parc, mais libres et sauvages dans la nature…
Les conditions de shoot étaient loin d’être optimales, trop loin, téléobjectif à fond, mauvaise orientation rapport à la lumière et au soleil, mais bref, je n’avais pas le choix… L’important alors était de les capturer dans mon objectif…

11 27-2018-03-20-518-PS

Soudain dans le ciel des battements d’ailes… Je lève la tête, le temps de réagir pour shooter plus vite que mon ombre qu’ils sont déjà trop haut trop vite…

12a 2018-03-20-790

Me sont revenus immédiatement à l’esprit ces quelques vers que j’affectionne de Jean Richepin :

« Regardez les passer, eux, ce sont les sauvages
« Ils vont où leur désir le veut par-dessus monts
« Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages
« L’air qu’ils boivent ferait éclater vos poumons » …

12b 2018-03-20-818

« L’acqua alta » du 30 mars suspendant cette gondole en lévitation, amarrée près du « pontil » de « San Zaccaria » dans le « sestiere di San Marco » …

13 2018-03-30-081

« L’acqua alta » toujours sous les « Procuratie vecie » de la place Saint Marc…

14 2018-03-30-114

Avril 2018…

Sur l’île de « Pellestrina », à l’avant du chalutier, l’agressivité de cette drague de pêche aux « vongole » (palourdes) contrastant avec le calme plat et la sérénité de la lagune sud de Venise…

15_

Toujours à « Pellestrina », portrait d’un couple de « Cocal » en vénitien, « Gabbiani reale » en italien, « Goélands » en français…

16 2018-04-07-003-

« L’aqua alta » du 16 avril recouvrant en partie la « Piazza San Marco » où se reflète la basilique éponyme…

17 2018-04-16-003

Probablement ma « foto » préférée de l’année…

Il est 23 heures, le pic de marée est passé, « l’acqua alta » commence à descendre mais reste encore au raz des quais…

Deux « foto » à main levée, j’ai d’abord pris l’église de « San Giorgio » avec le réverbère de gauche, puis toujours l’église de « San Giorgio » avec le réverbère de droite… Ensuite, à la casa, j’ai fusionné les deux « foto » …

J’en ai fait un agrandissement de 80x31cm sur support alu, éclairé par un petit projo qui fait ressortir toutes les teintes claires en opposition au noir de la nuit…
C’est quand-même sympa d’imprimer ses « foto » et de les regarder ailleurs que sur un écran d’ordinateur…

18 2018-04-16-018-Panorama-PS-PS-PS-PS-2

Mai 2018…

Sur le canal de « San Secondo », partant de Venise, nous longeons en bateau la végétation qui borde la terre ferme vers « San Giuliano » … Je shootais, zoom à fond, des « Gruccione » (Merops apiaster) ou Guêpiers d’Europe, au plumage multicolore…

19_

Sur ce même parcours, à bord de l’instable petit bateau de ma fille, je réalisais le « Coup du Roi » en shootant à la verticale cet oiseau de fer et d’acier vrombissant au-dessus de ma tête…
Le train d’atterrissage déjà sorti, 5 minutes plus tard il se posait sur les pistes de « Marco Polo », l’aéroport de Venise …

20 2018-05-25-1334-PS

 « Marghera », le pôle pétrochimique et industriel de Venise…

20_

Sur les quais du port, les containers débarqués des cargos sous la haute surveillance des grues chargées de les déplacer…

21 2018-05-25-878

Le quai suivant, celui du vrac où les vraquiers déposent leurs cargaisons, un « Caterpillar », dans le fracas et la poussière, déverse son godet dans les wagonnets prêts à prendre le rail pour dispatcher la marchandise dans le nord de l’Italie…

22 2018-05-25-1126

Juin 2018…

Changement d’ambiance, le long des « barene » dans l’aire sauvage et peu fréquentée de la lagune nord de Venise…

Avec une focale de 600mm j’arrive à choper dans mon objectif une « Pettegola » (Tringa totanus) ou Chevalier gambette pour les francophones… On n’en rencontre pas tous les jours…

23 2018-06-05-2074

Plus loin, toujours à l’approche, je capture un « Cavaliere d’Italia » (Himantopus himantopus), ou l’échasse blanche pour les francophones…

La mise au point sur l’oiseau occasionne un joli flou sur les plantes devant et derrière donnant un petit air d’aquarelle à cette image…

24 2018-06-05-615

« Cavaliere d’Italia » faisant du sur-place en vol…

25 2018-06-05-689

Il surveille ses poussins, prêt à les protéger contre les prédateurs (cormorans, corbeaux, éperviers) qui rodent dans les parages prêts à l’attaque…

27 2018-06-05-695-PS

Moments rares…

26 2018-06-05-673-PS

Focus sur le poussin avec déjà ses longues gambettes…

28 2018-06-05-1720

Un cliché trop « rigolo » du « Cavaliere d’Italia » …

29 2018-06-05-1930

Juillet 2018…

Le feu d’artifice du « Redentore » sur le bassin de Saint Marc…

30 2018-07-15-243-PS

J’aime la couleur et la netteté de cette foto de Burano…
je devrais dire ces « foto » prises à main levée, car il m’en a fallu trois que j’ai fusionné sur « Lightroom » pour créer cette vue panoramique…

J’ai également fait un agrandissement 85x20cm sur support alu de cette image…

31 25-DSC_6585-2-PS-t-réelle p-bril

Une façade de Burano aux couleurs complémentaires…

32 2018-07-19-6644

Un moment plus que privilégié ; la chance shooter, sur une aire de protection gérée par la LIPU (Lega Italiana Protezione Uccelli : Ligue Italienne de Protection des Oiseauxle tout premier envol d’un oisillon « Fraticello », en français Sterne Naine (Sternula albifrons) …

L’adulte ne pèse que 50 grammes mais peut déployer une envergure de 50 centimètres… Le « Fraticello », en forte voie de diminution, bénéficie d’un statut de protection totale sur tout le territoire de l’Union Européenne…

33 2018-07-25-1080-PS

En fin de compte, je m’aperçois que, comme l’an passé, je prends de nombreuses « foto » animalières, plutôt ornithologique…
Et j’aime ça !…

Aout 2018…

Toujours au cours d’une navigation lagunaire, Hugo et moi, sommes allés au bout de la lagune sud en passant par le Casone Zappa…
Ce splendide pavillon de chasse du « Valle Zappa » se distingue par son architecture particulière. Personne ne s’attend à trouver ce joyau hollandais au milieu de la lagune sud vénitienne…

34 2018-08-10-133-2

Bien qu’il n’ait rien à voir avec les maisons de chasse traditionnelles lagunaires, il s’intègre parfaitement dans le paysage lui donnant un aspect typique des contes fantastiques des sagas nordiques…

35 2018-08-10-116-2

Fin aout, début septembre 2018…

Période tant attendue de la « 75ème Mostra Internazionale d’Arte Cinematografica di Venezia » …

Accrédité par la Mostra, j’ai pu shooter quelques acteurs célèbres…

Avant qu’elle ne rejoigne la grande salle de projection, j’aborde Yolande Moreau dans le hall du Palais du Cinéma…

Avec un charmant sourire, elle pose quelques instants juste pour moi…
Trop adorable Yolande…

36 27-DSC_4882-PS

L’étoile montante du cinéma belge, Mathieu Schoenaerts…

37 12a-DSC_3149-124-PS

L’actrice et réalisatrice, Valérie Bruni-Tedeschi…

38 23-DSC_4852-PS

On ne présente plus Guillaume Canet, sa célébrité le devance…

39 15-DSC_2572-PS

Parmi les acteurs américains présents, John Christopher Reilly…

40a_

Et Vince Vaughn…
On ne compte plus aux USA les films et les séries tournés par ces deux fameux acteurs…

40b

Je termine ce trombinoscope de stars des écrans présents cette année à Venise par la coqueluche du moment, l’acteur, producteur, musicien et compositeur canadien, Ryan Gosling…

40c 74-DSC_2076-PS

Novembre 2018…

Une autre curiosité de Venise, le « Ponte Chiodo » …
Le dernier pont sans parapet du centre historique de Venise, tels étaient la majorité des ponts vénitiens autrefois…

À vrai dire, il en existe un second mais sis dans l’île de Torcello dans la lagune Nord…

41 37-2018-11-22-167

Décembre 2018…

Je n’ai pu m’empêcher de shooter ce pin maritime situé sur la « Riva Corinto » du Lido, en bord de lagune, torturé par la « Bora », ce vent de Nordet froid, souvent glacial, qui nous vient droit des Balkans…

42 _DSC0743

Nous pouvons même voir, entre ses branches noueuses, le campanile de « San Marco » et le Palais des Doges…

42_

Pour mes amis « fotografs », un peu de technique…
En ce mois de décembre, je me suis essayé au « Focus Stacking » …

Explication : quand on doit « fotografier » un sujet de près avec une grande ouverture de diaphragme pour avoir une très petite profondeur de champ on se heurte immédiatement à un problème de netteté au moment de la mise au point…

Exemple : en « fotografiant » mon second boitier, le Nikon D500, j’ai fait la mise au point sur le « Nikon » du couvercle de l’objectif…

Résultat, le couvercle est bien net mais le boitier est flou…

43 2018-12-11-2

En revanche, si je fais la mise au point sur le « Nikon » du boitier, c’est le couvercle de l’objectif qui devient flou…

44 2018-12-11-21

Pour résoudre ce problème, une méthode, le « Focus Stacking » …

Pour ce faire, je prends 10 « foto » (on peut en prendre 20 ou 30 ou plus tout dépend du sujet) et à chaque foto je recule ma mise au point de quelques centimètres jusqu’à atteindre le bout du sujet à shooter…

Ensuite, avec un logiciel adapté, je ne fusionne que les parties nettes de chaque « foto » ; j’obtiens alors un sujet bien net d’un bout à l’autre

Cette méthode est surtout utilisée en publicité pour mettre en valeur et promouvoir certains objets, (flacons de parfum, appareils ménagers, etc.) … Elle est également utilisée en « Macro-fotografie » par les pros du genre…

45  Focus statking D500 18-300

Focus sur les deux réverbères vus depuis la « Marinaressa » de « Castello » pendant l’heure bleue…

46 1-2018-12-04-43-PS

Je termine cette rétrospective par une « foto » minimaliste d’un pêcheur à la ligne dans son bateau au milieu de la lagune Sud, shoot pris en début d’après-midi en plein mois d’aout, sous une chaleur caniculaire et une luminosité maximum…

47 2018-08-10-94

À l’année prochaine pour la rétro « foto » 2019, avec pour objectif d’améliorer ma technique…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : curiosités, Venise : évenements, Venise : musées & expos & monuments & Architecture, Venise : vie quotidienne & familiale | 36 Commentaires »

PALMARÈS DE LA MOSTRA DEL CINEMA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 9 septembre 2018

La Mostra est maintenant terminée et voici le palmarès du Festival…

J’ai pu capter les images sur écran et voici les prix dans l’ordre de leur attribution…

Le prix Marcello-Mastroianni du meilleur espoir à Baykali Ganambarr dans « Nightingale » …

1-DSC_5716-PS

2-DSC_5715-PS

Le prix spécial du jury à « The Nightingale » de l’australienne Jennifer Kent…

3-DSC_5724-PS

4-DSC_5723-PS

Le prix du meilleur scénario aux américains Joel et Ethan Coen pour « The Ballad of Buster Scruggs » …

5-DSC_5727-PS

6-DSC_5726-PS

Coupe Volpi du meilleur interprète masculin à Willem Dafoe dans « At Eternity Gate » …

7-DSC_5732-PS

8-DSC_5735-PS

Coupe Volpi de la meilleure interprète féminine à Olivia Coleman dans « The Favourite » …

9-DSC_5741-PS

10-DSC_5742-PS

Lion d’argent de la meilleure mise en scène à Jacques Audiard pour « Sisters Brothers » …

11-DSC_5746-PS

12-DSC_5748-PS

Lion d’argent Grand Prix du Jury à « The Favourite » du grec Yorgos Lanthimos…

13-DSC_5755-PS

14-DSC_5756-PS

Lion d’or du meilleur film à « Roma » du mexicain Alfonso Cuaron…

15-DSC_5767-PS

16-DSC_5770-PS

Et voilà, le lion d’or 2018 est désormais attribué…

17-DSC_5782-PS

La Mostra, avec ses cadences presque infernales pour les pauvres « fotograf », referme ses portes…

18-DSC_5784-PS

À l’année prochaine et profitons d’un repos bien mérité…
Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 2 Commentaires »

« UN PEUPLE ET SON ROI » À LA MOSTRA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 9 septembre 2018

Notre dernier film à la Mostra visionné ce vendredi 7 septembre 2018, veille de la clôture du festival, s’intitule « Un peuple et son roi » du réalisateur français, Pierre Schoeller…

00-image film _

Je vous livre mon dernier défilé de people sur le tapis rouge…

Mila Suarez et Alex Belli…

1-DSC_5097-PS

Membres d’une célèbre émission de téléréalité italienne : Temptation Island 

2-DSC_5098-PS

Mariana Rodriguez et Simone Susinna…

3-DSC_5112-PS

Également membres de Temptation Island…

4-DSC_5118-PS

Italo Petrelli…

5-DSC_5129-PS

Champion italien de Bobsleigh…
il a un look…

6-DSC_5133-PS

Andrea Montovoli…

7-DSC_5143-PS

Acteur italien de cinéma et de télévision…

8-DSC_5148-PS

Paola di Benedetto…

9-DSC_5168-PS

Célébrité de l’émission de téléréalité italienne : L’Isola dei Famosi…

10-DSC_5174-PS

Ronn Moss et Devin DeVasquez…

11-DSC_5185-PS

Acteur et actrice américains mariés depuis 2009, lui est aussi musicien, chanteur et compositeur…

12-DSC_5188-PS

Hicham Benmarek et Jessica Urbano…

13-DSC_5192-PS

Hicham est un designer célèbre anglo-marocain…

14-DSC_5190-PS

Andrea del Corso…

15-DSC_5195-PS

Membre également de Temptation Island…
Leur coach les a tous poussés sur le tapis rouge aujourd’hui…

16-DSC_5201-PS

Patricia Pellegrino…

17-DSC_5205-PS

Actrice italienne de cinéma et de théâtre, et présentatrice de télévision…

18-DSC_5213-PS

Giorgio Manetti, modèle, acteur et chroniqueur…

19-DSC_5225-PS

Paolo Concini et Giada Parra…

20-DSC_5237-PS

Acteur à succès de séries télévisées italiennes et son épouse, ancien mannequin…

21-DSC_5245-PS

Nous avons eu notre compte de people et voici enfin les acteurs du film…

Noémie Lvovsky

22-DSC_5255-PS

Nous l’avons vu il y a deux jours dans « Les Estivants » …

23-DSC_5263-PS

Louis Garrel…

24-DSC_5279-PS

Acteur français, titulaire d’un césar…
Issu d’une famille d’acteurs, il est le fils du réalisateur Philippe Garrel et de l’actrice et réalisatrice Brigitte Sy, ainsi que le petit-fils de l’acteur Maurice Garrel. Il a une sœur cadette, l’actrice Esther Garrel et une demi-sœur également actrice Lena Garrel.

25-DSC_5287-PS

Céline Sallette…

26-DSC_5290-PS

Actrice française apparaissant dans de nombreux films…

27-DSC_5320-PS

Laurent Lafitte…

28-DSC_5357-PS

Humoriste et acteur français très populaire, pensionnaire de la Comédie-Française…

29-DSC_5347-PS

Pierre Schoeller…

30-DSC_5391-PS

Scénariste et réalisateur français, Bayard d’Or et César du meilleur scénario en 2012…

31-DSC_5376-PS

L’équipe du film sur le Red Carpet…

32-DSC_5405-PS

Et dans le hall de la Sala Grande avec le directeur de la Mostra…

33-DSC_5442-PS

La présentation habituelle au public dans la salle…

Noémie Lvovsky…

34bis-image film _

Céline Sallette…

35-DSC_5463-PS

Louis Garrel…

36-DSC_5475-PS

Laurent Lafitte…

37-DSC_5486-PS

Et le réalisateur, Pierre Schoeller, très applaudi…

38a-DSC_5490-PS

Les lumières s’éteignent, la projection commence…
Synopsis :

« En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. UN PEUPLE ET SON ROI croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au cœur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République… »

38b-image film _

Difficile de donner un avis de but en blanc sur cette saga révolutionnaire d’une durée de deux heures…

En parcourant les critiques je me suis arrêté sur celle de Fabien Lemercier dont je partage majoritairement le point de vue…

Je vous la livre ci-après car elle vous donnera un excellent éclairage sur ce film :

« Un peuple et son roi est l’aboutissement d’une très grande ambition cinématographique et d’un véritable défi de production à l’échelle européenne. Car vouloir traiter dans toute son amplitude et ses détails historiques un événement aussi fracassant et dense que la Révolution Française, tout en lui offrant un parfum épique et romanesque, exige des moyens colossaux de reconstitution pour lesquels le budget finalement réuni de 16,9 M€, copieux à l’échelle du Vieux Continent, n’est pourtant qu’un nain comparé à ce qui devrait être engagé aujourd’hui pour véritablement ressusciter la réalité de la frénésie de liberté qui s’était emparée de la France à fin du XVIIIe siècle.

38c-image film _

Confronté à cette gageure qui a poussé de nombreux cinéastes du passé à aborder le sujet en réduisant l’angle d’attaque, le réalisateur français n’a pas reculé d’un pouce, hormis en raccourcissant la période traitée qui démarre en avril 1789, trois mois avant la prise de la Bastille, pour se terminer par la spectaculaire mort de Louis XVI, guillotiné en place publique le 21 janvier 1793.

38d-image film _

Et c’est dans un véritable tourbillon d’épisodes décisifs et une profusion de personnages hauts en couleurs qu’il propulse le spectateur, de la naissance de l’Assemblée Nationale et de la marche des femmes du peuple affamé à Versailles que le roi (Laurent Lafitte) est contraint de quitter pour Paris après avoir signé l’abolition des privilèges et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, jusqu’à la fuite du souverain interrompue à Varennes, la naissance d’une monarchie constitutionnelle et tous les débats houleux qui conduiront au vote de la mise à mort de Louis XVI. De fantastiques pages d’Histoire qu’Un peuple et son roi effeuille avec un dévorant appétit, brossant un tableau très riche et passionnant, scandé par de multiples séquences remarquables, en particulier (mais pas que) dans les travées incendiaires des parlementaires où s’illustrent entre autres Robespierre (Louis Garrel), Marat (Denis Lavant), Saint-Just (Niels Schneider) et Barnave (Pierre-François Garel).

38e-image film _

Là où le bât blesse, c’est au niveau de l’insertion dans le récit historique des personnages du petit peuple inventés par le réalisateur-scénariste afin de jouer le rôle de témoins et d’acteurs de la Révolution. Maître-verrier et sa femme (Olivier Gourmet et Noémie Lvovsky), lavandières (Adèle Haenel et Izïa Higelin), vendeuse de hareng (Céline Sallette), vagabond (Gaspard Ulliel), etc., s’incarnent de façon très inégale (et sont aussi un peu trop propres sur eux, soit dit en passant).

38f-image film _

De nombreux choix audacieux du cinéaste (chansons interprétées a capella par les personnages, musique omniprésente surtout au début du film) se révèlent aussi assez contre-productifs, ajoutant une couche lyrique plus encombrante qu’autre chose à un bouillonnement déjà débordant. Des partis pris très forts qui sont d’ailleurs l’une des caractéristiques du film dans son ensemble, de ses très beaux éclairages naturels en clair-obscur à ses ellipses temporelles magistrales, le tout composant un style auquel on met du temps à s’habituer et que certains pourront trouver emphatique, mais en un sens, c’est également cela une révolution. »

En conclusion, dans ce film il y a du très bon, du bon et du un peu moins bon, mais il est à voir surtout pour qui aime les films historiques…

Fin du film, les projecteurs se braquent sur les artistes…

39-DSC_5507-PS

Le réalisateur embrasse les acteurs un à un…

40-DSC_5516-PS

41-DSC_5519-PS

42-DSC_5525-PS

43-DSC_5529-PS

Dans la salle, le public s’est levé et retourné face aux artistes…

44-DSC_5553

J’en profite pour tenter mes petits portraits sur le vif de l’émotion…

Le réalisateur…

45-DSC_5559-PS

La Céline, qui ne sourit pas souvent…

46-DSC_5607-PS

Ce qui n’est pas le cas de Noémie…

47-DSC_5565-PS

Même le Louis sourit…

48-DSC_5603-PS

Je terminerai ce reportage illustré sur le jovial visage de Laurent Lafitte…

49-DSC_5594-PS

Sortie en salle le 26 septembre 2018…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 8 Commentaires »

« LES ESTIVANTS » À LA MOSTRA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 8 septembre 2018

Mercredi 5 septembre 2018, nous allons voir le film de Valérie Bruni-Tedeschi « Les estivants » …

Préalable habituel, le défilé sur le tapis rouge…

Helena Antonio…

1-DSC_4590-PS

Actrice italienne née à Côme…

2-DSC_4577-PS

Marco Oliva…

3-DSC_4598-PS

Journaliste et rédacteur en chef de Telelombardia…

4-DSC_4600-PS

Anna Ferraioli Ravel…

5-DSC_4624-PS

Actrice italienne née à Salerne…

6-DSC_4631-PS

Les Ladyvette…

7-DSC_4657-PS

Groupe de chanteuses italiennes, musique swing…

8-DSC_4661-PS

Elles ont d’ailleurs poussé la chansonnette sur le Red Carpet…

9-DSC_4664-PS

Alice Campello…

10-DSC_4706-PS

Mannequin italien et fashion blogger…

11-DSC_4695-PS

Je ne montre pas tout le défilé pour ne pas lasser…
Un petit instant de répit avant l’arrivée des protagonistes du film…

Il est 22h10 et je shoote l’entrée du « Palazzo del Cinema » …

12bis-DSC_4711-PS

Mais arrivent les acteurs…

En blanc, Jenny Bellay, actrice française aux 44 ans de carrière et, en rouge, Marisa Borini, pianiste et actrice italienne, mère de Valérie Bruni-Tedeschi et de Carla Bruni…

Je ne sais pas quel âge vénérable a atteint Jenny Bellay mais Marisa Borini porte allégrement ses 88 ans…

13-DSC_4725-PS

Yolande Moreau, Bruno Raffaelli et Noémie Lvovsky…

14-DSC_4741-PS

Focus sur Yolande que j’adore…

15-DSC_4749-PS

Voici la réalisatrice, Valérie Bruni-Tedeschi et sa fille, Oumy Bruni-Tedeschi Garrel…

16-DSC_4768-PS

Avec Riccardo Scamarcio et Valeria Golino…

17-DSC_4777-PS

Le trio…

18-DSC_4786-PS

Le duo…

19-DSC_4826-PS

Valeria Golino en solo…

20-DSC_4790-PS

Actrice, réalisatrice et productrice italienne, née à Naples…

21-DSC_4837-PS

En solo également, la seconde Valeria…

22-DSC_4849-PS

Actrice franco-italienne bien connue en France comme en Italie, scénariste et réalisatrice…

Elle a décroché un césar en 1994…

23-DSC_4852-PS

Les deux Valeria saluent le public…

24-DSC_4855-PS

Okay pour les selfies et les autographes…

25-DSC_4860-PS

Dans le hall du Palazzo del Cinema, la « foto » traditionnelle devant l’effigie du Lion d’Or…

26-DSC_4878-PS

Avant qu’elle ne rejoigne la salle, j’aborde Yolande Moreau…Avec un grand sourire, elle pose pour moi…
Adorable Yolande…

27-DSC_4882-PS

Le premier rang du balcon étant annexé par l’équipe du film, la présentation va commencer…

28-DSC_4890-PS

Pour une fois, l’équipe du film étant presque complète, sauf que Pierre Arditi brille par son absence, nous avons même des acteurs au second rang du balcon…

Stefano Cassetti…

29-DSC_4895-PS

Jenny Bellay…

30-DSC_4903-PS

Marisa Borini…

31-DSC_4907-PS

Yolande Moreau…

32-DSC_4918-PS

Bruno Rafaelli…

33-DSC_4939-PS

Noémie Lvovsky…

33-DSC_4938-PS

Valeria Golino…

34-DSC_4951-PS

Et la réalisatrice, Valeria Bruni-Tedeschi…

35a-DSC_4977-PS

Début de la projection…

Synopsis :

« Une grande et belle propriété sur la Côte d’Azur. Un endroit qui semble hors du temps et protégé du monde. Anna (Valérie Bruni Tedeschi) arrive avec sa fille pour quelques jours de vacances. Au milieu de sa famille, de leurs amis, et des employés, Anna doit gérer sa rupture toute fraîche et l’écriture de son prochain film.

35b-les-estivants

Derrière les rires, les colères, les secrets, naissent des rapports de dominations, des peurs et des désirs. Chacun se bouche les oreilles aux bruits du monde et doit se débrouiller avec le mystère de sa propre existence. »

Mon humble avis ? …
Je préfère laisser la parole aux cinéphiles que je rejoins dans leur analyse et qui en parlent mieux de moi :

« Valérie Bruni Tedeschi revient dire quelque chose d’elle-même et du monde qu’elle connait ou qu’elle a connu avec un film qui s’ouvre avec un rythme et une efficacité notable…

 Peu de réalisateurs ont pu dire avec cette immédiateté et cette vraisemblance le moment dans lequel la relation est rompue au sein d’un couple. C’est le prologue du film car alors l’histoire, divisée en actes et en épilogue, se déplace dans la Villa en bord de mer où l’actrice principale (la réalisatrice elle-même) tente de faire le point avec ce qui lui est arrivé.

35c-LES-ESTIVANTS-Photo-1-1920x817

Ici, les histoires se multiplient et nous sentons l’intention sincère de raconter une multiplicité de solitudes qui tentent de s’agripper à des bouées d’espérance ou qui continuent de nager pour ne pas se noyer ».

La morale du film pourrait se résumer ainsi :

« Tout le monde est fondamentalement seul sur le théâtre de la vie dans sa vision de ce microcosme dans lequel, soit en haut (les «riches»), soit en  bas (les employés,) on se confronte à des problèmes analogues, même si on cherche à réagir avec des stratégies différentes. »…

La lumière revient dans la salle, les artistes se lèvent…

36-DSC_4995-PS

Ils applaudissent le public qui les applaudit…

37-DSC_5013-PS

Ainsi que leurs partenaires…

38-DSC_5018-PS

J’en profite pour tirer quelques portraits sur le vif…
Valeria…

39-DSC_5023-PS

L’autre Valeria…

40-DSC_5028-PS

Yolande…

41-DSC_5030-PS

Yolande et Bruno…

42-DSC_5036-PS

La maman de Valeria B-T…

43-DSC_5053-PS

Yolande encore avec Noémie…

44-DSC_5060-PS

Et sur ces embrassades se termine ce reportage illustré sur « Les estivants » …

45-DSC_5041-PS

Sortie en salle le 26 décembre 2018…

Claudio Boaretto

 

Publié dans Venise : évenements | 11 Commentaires »

12345...29
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance