RETOUR DU FRATICELLO SUR LES PLAGES DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 30 juillet 2018

Le « Fraticello », en français : la Sterne Naine (Sternula albifrons) …

Petit oiseau d’environ 50 grammes mais pouvant déployer une envergure de 50 centimètres…
Malgré qu’elle bénéficie d’un statut de protection totale sur l’Union Européenne elle est en forte voie de diminution…

« inscrite à l’annexe I de la directive Oiseaux de l’Union européenne. Il est interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l’enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu’elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l’utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l’acheter. »

En cause de cette forte diminution, la disparition des habitats côtiers due au développement du tourisme, les dérangements humains, (auxquels elle est très sensible), la prédation par les chiens et les chats errants, par les rats, ainsi que par les mouettes, les goélands et les corbeaux, sont les problèmes les plus importants…

Mais c’est sans compter avec le travail de la formidable équipe de la LIPU du Lido de Venise… (Lega Italiana Protezione Uccelli : Ligue Italienne de Protection des Oiseaux) …

Ils ont préservé, à l’endroit où les plages sont les plus larges, des zones clôturées pour favoriser la nidification…
En effet les plages étant nettoyées et ratissées en permanence avec des engins motorisés, il fallait préserver des endroits où subsistent coquillages et végétation pour que les oiseaux puissent se dissimuler et nidifier, ce que l’on voit dans la « foto » panoramique ci-dessous…

1-2018-07-27-002-Panorama-PS

Sur cette deuxième « foto », nous distinguons parfaitement la différence entre les deux terrains…

2-2018-07-27-021

Prévus également des petits triangles de bois pour offrir un abri aux oisillons…

3-2018-07-27-013

Ces abris n’abritent pas seulement du soleil ardent, mais aussi des goélands, des corbeaux et des faucons crécerelles, redoutables prédateurs des poussins….

4-2018-07-25-183

Malgré tous ces efforts, 8 ans que les « Fraticelli » n’avaient pas nidifié sur les plages du Lido…

C’est alors que l’équipe a eu une idée de génie !…

Comme la Sterne naine vit et nidifie en colonie, ils ont fabriqué en 3D des moules de cet oiseau…

4bis-LRM_20180728_170517

Ci-dessous, une foto de Antonio Borgo sur le site de l’association présentant les moules…

4ter

Résultat spectaculaire…

À peine les moules déposés dans les espaces préservés, les premiers « Fraticelli » se sont posés et, quelques jours après, pondus leurs premiers œufs et commencé à couver…

10-2018-07-25-014-PS

11-2018-07-25-019-PS

12-2018-07-25-020-PS

Nous distinguons les deux œufs devant la pierre rouge…

13-2018-07-25-196

Une réussite !…

5-2018-07-25-078

Quelques temps après, vinrent les naissances et grandirent les oisillons…

7-2018-07-25-247

8-2018-07-25-371

Quelques heures de patience pour le « fotograf » pour capturer ces oisillons dans son objectif…

14-2018-07-25-418-PS

16-2018-07-25-522

17-2018-07-25-599

18-2018-07-25-686

Tout aussi difficile, shooter les adultes aux vols excessivement rapides, avec moult voltes…

19-2018-07-25-747-PS

Car avec une forte focale (600mm) si on bouge d’un centimètre, c’est une dizaine de mètres dans le ciel…

20-2018-07-25-749-PS

Alors pour suivre un vol de Sterne naine, bonjour la galère…

21-2018-07-25-751-PS

Mais revenons à nos oisillons…

Celui-ci rejoint une touffe de verdure où sont déjà dissimulés deux autres compères, un debout et l’autre couché…

22-2018-07-25-816

Ils sont trois maintenant…
Impossible de les distinguer à l’œil nu, heureusement, j’ai le téléobjectif…

24-2018-07-25-893

Patience, patience, pour profiter de leurs rares passages à découvert…

32-2018-07-25-1381-PS

25-2018-07-25-825

26-2018-07-25-855

Sous les abris on s’étire les ailes…

27-2018-07-25-906

J’ai eu la chance d’assister à un moment privilégié…

29-2018-07-25-1064

Le premier envol d’un oisillon…

30-2018-07-25-1079-PS

31-2018-07-25-1080-PS

Et les adultes surveillent…

35-2018-07-25-1508-PS

36-2018-07-25-1590-PS

37-2018-07-25-1596-PS

J’ai shooté tous ces oiseaux le mercredi 25 juillet 2018…

40-2018-07-25-1627-PS

Les oisillons étant en capacité de voler, le samedi 28 la colonie était partie…

38-2018-07-25-1272-PS

Heureux d’avoir immortaliser ces fugaces moments…

Et encore toutes nos félicitations à la Team de la LIPU pour cette formidable réussite…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 22 Commentaires »

LE FEU ARTIFICE DU « REDENTORE » À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 16 juillet 2018

Si le 14 juillet 2018 la France célèbre sa fête nationale, Venise fête le « Redentore », Rédempteur en français…

C’est en quelque sorte la fête nationale des vénitiens qui n’est d’ailleurs fêtée qu’à Venise et non dans le reste de l’Italie…

Elle commémore la fin de la terrible peste qui, au XVIe siècle, a décimé la population de la Sérénissime.

Pour tenter d’endiguer la pandémie, le doge de Venise, Alvise Mocenigo, avait fait vœu de construire une superbe basilique si la peste disparaissait…
Ce qui fut promis fut fait…
Le troisième dimanche de juillet de 1577, fut placé la première pierre de l’église du « Redentore » sur l’île de la Giudecca…

Aujourd’hui, pour la fête du Rédempteur les anciennes traditions, y compris le pont votif et les célébrations solennelles, se poursuivent chaque année depuis 1577…

Le feu d’artifice tiré depuis le bassin de San Marc est le point d’orgue des manifestations…

Je suis donc en place depuis le « Lido di Venezia », sur la Riviera San Nicolò, une bonne heure avant pour shooter le feu devant démarrer à 23h30…

Le temps de choisir mon cadrage et faire ma mise au point manuelle, car pour shooter un feu d’artifice tous les réglages sont manuels, aussi bien l’ouverture que la vitesse et les iso, sans oublier de virer l’autofocus et la stabilisation de l’objectif…

0-2018-07-14-004-PS

Je suis quand même un tantinet trop loin, deux kilomètres exactement d’où sont tirés les feux, mais j’évite ainsi la cohue dans Venise envahie par les vénitiens eux-mêmes, les touristes et les habitants de la terre ferme…

23h30 pétantes, voilà les premières fusées…

1-2018-07-14-041-PS-2

Je ne vais pas commenter les fusées, je vous livre une quinzaine de « foto » que vous visionnerez et apprécierez à votre guise…

 

2-2018-07-14-109

 

3-2018-07-14-123

 

4-2018-07-14-150

 

5-2018-07-14-140

 

6-2018-07-14-154

 

7-2018-07-14-176

 

8-2018-07-15-196-PS

 

9-2018-07-14-159

 

10-2018-07-15-205-PS

 

11-2018-07-15-244-PS

 

12-2018-07-15-231-PS

 

13-2018-07-15-236-PS

 

14-2018-07-15-243-PS

 

15-2018-07-14-171

Voilà, les 40 minutes de spectacle pyrotechnique sont terminées…

L’année prochaine, je tenterai de me rapprocher pour capturer des « foto » plus d’ambiance, mais le problème étant, avec cette surpopulation, de trouver le poste de shoot adéquat et sécurisé…
Si quelqu’un a des idées ? …
Claudio Boaretto 

Publié dans Venise : évenements | 32 Commentaires »

« L’ENERGY-OBSERVER » EN ESCALE À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 10 juillet 2018

Tous les bateaux du monde, des plus grands aux plus particuliers s’arrêtent un jour ou l’autre à Venise, escale incontournable…
L’Energy-Observer n’échappe pas à la règle…

Quelques données historique et techniques sur ce bateau très particulier quant à son mode de locomotion :

« Energy-Observer est un navire à hydrogène autonome, mis à l’eau en avril 2017. Développé en collaboration avec les ingénieurs du LITEN (Laboratoire d’innovation pour les technologies des énergies nouvelles), le navire va tester et démontrer l’efficacité d’une chaîne de production énergétique complète reposant sur le couplage de différentes énergies renouvelables.

Florence Lambert, directrice du Commissariat à l’Énergie atomique et aux Énergies alternatives et Nicolas Hulot sont les parrains du bateau…

Cette expédition est menée par Victorien Erussard, coureur au large et officier de marine marchande, et Jérôme Delafosse, scaphandrier professionnel et réalisateur de documentaires.

Autour d’eux c’est une équipe de plus de trente personnes, composée d’architectes, designers et ingénieurs répartis entre Saint-Malo, Paris, Grenoble et Chambéry, qui travaille depuis 2015 sur le reconditionnement du catamaran… »

1-Energy-Observer-Fig-CEA

« Après sa mise à l’eau, le navire est parti pour un tour du monde de six ans afin d’optimiser ses technologies et mener une expédition au service des solutions durables pour la transition énergétique…

Un navire expérimental et d’expédition qui a pour ambition de trouver des solutions concrètes, innovantes et performantes, en faveur de la transition énergétique. De par ses technologies, il est le premier navire au monde capable de produire de l’hydrogène à bord de manière décarbonée grâce à la mixité énergétique. »

Le schéma suivant nous donne une idée du fonctionnement…

2-0763d6e2

Energy-Observer est un catamaran, ancien bateau de course reconditionné, construit au Canada en 1983…
30,50 mètres de long sur 12,80 de large, vitesse 8 à 10 nœuds…

Les visites étant programmées de 09 à 18 heures, c’est avec curiosité que nous débarquons sur le ponton principal de l’île de la « Certosa » où est accosté l’Energy-Observer…
Le bateau est bien là, sur notre bâbord…

3-2018-07-08-006

Je me décale un peu sur un ponton perpendiculaire pour le shooter de face…

4-2018-07-08-002

Deux hommes s’affairent sur une annexe à son flanc, ils font le plein du zodiac…

5-2018-07-08-004

Nous empruntons le ponton principal pour nous rapprocher du navire…

6-2018-07-08-007

Nous voyons de près les panneaux photovoltaïques et l’inscription des partenariats ou sponsors…

7-2018-07-08-010

Une « foto » de la poupe…

8-2018-07-08-011

Je me décale sur le ponton perpendiculaire arrière pour prendre le flanc tribord de l’embarcation…

Heu, le linge qui sèche fait un peu bizarre…

9-2018-07-08-019-Panorama

Nous demandons alors s’il est possible de visiter le bateau mais la réponse est négative, le bateau n’est pas visitable au public !…

Pourquoi alors est-il annoncé dans les médias et sur le Net avec des visites de 9h à 18h ?…

Il nous est répondu que ce n’est que l’exposition qui est visitable, soit les deux coupoles installées au bout du ponton…
Déception…

10-2018-07-08-006

Nous mettons pied sur l’île et voyons effectivement un gros poids lourd et un petit camion qui doivent suivre sur terre le bateau pour monter l’exposition où il fait escale…

11-2018-07-08-028

Nous ne sommes pas très contents, mais nous nous dirigeons vers la première coupole…

12-2018-07-08-027

Un équipement avec des masques de réalité virtuelle attend les visiteurs…

13-2018-07-08-071

Que nous essayons et qui nous permet de visualiser, comme si nous y étions, un plongeur de l’Energy-Observer filmant des baleines et des baleineaux…

14-2018-07-08-041

À côté, une maquette du navire…

Heu, je préfère shooter l’original…

15-2018-07-08-034

Un petit couloir tapissé de « foto » de l’intérieur du bateau relie les deux coupoles…

16-2018-07-08-050

J’aurais préféré shooter moi-même l’intérieur du catamaran car ce n’est pas « marrant » de « fotografier » des « foto », c’est « cata » pour un fotograf…

Bref, tout ça pour dire que c’est un « cata pas marrant » …
(Vanne un peu limite mais trop énervé pour ne pas la faire) …                                                                           

17-2018-07-08-056

La seconde coupole propose un grand espace vidéo…

Je ne suis pas fan des vidéos dans les expos, il y a déjà le Net pour visualiser des vidéos aussi bien sur les écrans de télé, de PC ou de smartphones pour ce faire…
Alors se déplacer dans une expo pour voir des vidéos, franchement ça ne me branche pas…

18-2018-07-08-062-Panorama-2

Sinon, pour ceux que les écrans interactifs et les vidéos ne rebutent pas, il faut avouer que cette petite exposition est bien conçue…

En sortant, nous demandons à un membre bien sympa de l’équipage quand et où le bateau bougera…
Mercredi, Vendredi et Samedi vers 18h, nous irons faire un tour devant « San Marco », nous répond-t-il…

Heu, samedi surement pas, c’est la fête du « Redentore », tout est bloqué avec le feu d’artifice et m’étonnerait fort qu’ils puissent parader dans le bassin de San Marco où tous les bateaux et barques des vénitiens seront ancrés pour voir le feu…

19-2018-07-08-092

Je suis quand même arrivé à shooter la pile à combustible située à tribord, juste devant les réservoirs à hydrogène…  

20-2018-07-08-090

Je me déplace encore à tribord sur un petit ponton parallèle au ponton central pour prendre le navire sur toute sa longueur…

21-2018-07-08-074

Zoom panoramique…

22-2018-07-08-084-Panorama

C’est avec un brin de déception que nous terminons ce reportage, car annoncer à grand renfort de médias l’arrivée d’un bateau tout en interdisant la visite au public, ce n’est pas cool…

D’ailleurs tous les bateaux, quelque peu exceptionnels ou particuliers, faisant escale à Venise sont toujours ouverts au public vénitien…

Si j’avais su, j’aurais pas v’nu…

J’aime autant shooter le vieux « Marinaretto » accosté juste en face…

23-2018-07-08-085

Claudio Boaretto 

Publié dans Venise : évenements | 18 Commentaires »

SURVOL DE VENISE PAR LA PATROUILLE AÉRIENNE ITALIENNE

Posté par Claudio Boaretto le 24 juin 2018

Coïncidence, deux événements conjoints célébrés ce vendredi 12 juin 2018 à Venise…

Le 50ème anniversaire du célèbre chantier nautique italien « Ferreti », mondialement connu pour ses yachts de luxe qui défileront ce week-end entre la darse de l’Arsenal et le bassin « San Marco » …

Le 100ème anniversaire de la bataille du Solstice d’été ou offensive du « Piave » (tout à côté de Venise) qui s’est déroulée en juin 1918 au cours de la première guerre mondiale. Victoire italienne conclue par la défaite de l’armée austro-hongroise dont elle a constitué la dernière offensive majeure au cours de la guerre….

C’est au cours de cette bataille que fut tué le 19 juin 1918 le pilote de chasse, le commandant Francesco Baracca, l’as des as de l’aviation italienne…

63 combats aériens, 34 victoires…

Une « foto » d’archive trouvée sur le Web, prise quelques jours avant sa disparition, de Francesco Baracca à côté de son avion, un Spad S.XIII…     

Baracca avait décoré son avion avec un étalon noir cabré, en souvenir de son passage dans la cavalerie…
Cet emblème fut repris plus tard en son honneur par le constructeur d’automobiles italien Ferrari (C’est la mère de Francesco Barraca, la comtesse Paolina Biancoli, qui a donné l’emblème à Enzo Ferrari), ainsi que par des unités de l’armée de l’air italienne actuelle…

00-FBaracca_1

Voilà pourquoi le survol de Venise par la Patrouille Nationale Italienne…

Nous sommes partis pour tenter de shooter l’événement mais nous sommes en retard, faute à un spritz prolongé dû à la rencontre d’amis en « Via Garibaldi » …

Déjà de nombreux bateaux de vénitiens sont installés sur le bassin sous un ciel à l’ambiance dramatique…

« foto » panoramiques…

001-2018-06-22-005

Pour l’occasion, 8 yachts de la Ferreti sont alignés devant « San Marco » …

003-2018-06-22-014

Ce qui n’empêche pas ce gondolier imperturbable de continuer son parcours…

005-2018-06-22-051

Nous n’avons plus le temps de changer de vaporetto pour aller à « San Giorgio », je vais alors me placer devant le réverbère de la pointe de la douane pour shooter les avions…

006-2018-06-22-041-PS

Hélas, l’endroit est déjà bondé, impossible d’y accéder correctement, j’arrive trop tard…

007-2018-06-22-043

30 secondes seulement après avoir mis pied à terre que les avions déboulent à 19h45 pétantes dans un vrombissement d’enfer, je n’ai pas eu le temps de bien me placer…

008-2018-06-22-059

J’essaie de prendre simultanément le toit des maisons mais ça va trop vite vu ma position latérale…

009-2018-06-22-062

Je suis mal placé sur le quai, aux flancs du musée Pinault…

010-2018-06-22-067

Dans 1/10ème de seconde ils vont disparaitre de ma vue…

011-2018-06-22-072-PS

Dans 1/1000ème de seconde…

012-2018-06-22-075-PS

Ils réapparaissent 2 minutes plus tard…
On dirait des oiseaux…

013-2018-06-22-095

Ce sont des avions militaires MB-339 PAN construits par la société italienne Aermacchi, le sigle PAN signifiant « Pattuglia Aerobatica Nazionale », Patrouille Acrobatique Nationale…

014-2018-06-22-120

200 exemplaires ont été construits et sont utilisés par neuf pays différents…

Impeccable formation diamant…

016-2018-06-22-140

Ils lâchent les gaz et entament la descente…

018-2018-06-22-160

Commencent à redresser…

019-2018-06-22-173

Ils remontent maintenant, toujours en formation diamant…

022-2018-06-22-182

L’escadrille attaque le looping…

024-2018-06-22-195

Sur le dos…

026-2018-06-22-207

C’est alors qu’ils lâchent les gaz tricolores…

027-2018-06-22-208

Je zoome…

028-2018-06-22-218

Mais pas trop sinon je les perds vu la vitesse…

033-2018-06-22-231

Vais-je encore être masqué par le musée ?…

034-2018-06-22-238

Non, il passe au raz de mon petit horizon…

036-2018-06-22-262

Descente vertigineuse…

037-2018-06-22-275

Ils redressent…

038-2018-06-22-287

Direction « San Marco » pour un second passage…

039-2018-06-22-297-PS

Ils vont passer derrière le réverbère mythique de la Pointe de la Douane…

041-2018-06-22-305

Voilà qui est fait, 1/10ème de seconde entre les 2 « foto » …

042-2018-06-22-310-PS

Le quart de seconde suivant ils sont au-dessus du campanile de « San Marco » …

043-2018-06-22-319-PS

 

044-2018-06-22-333-PS

 

Puis disparaissent dans le ciel du « Veneto » …

045-2018-06-22-347

Toutes ces circonvolutions n’ont duré que 4 minutes, entre 17h45 et 17h49 mais ils furent hors de ma vue pendant au moins 2 longues minutes !…

En résumé, je suis mécontent de mes « foto » car, très mal placé, je n’ai pas pu les prendre de face et j’ai également fait une erreur dans le choix de mon objectif, pas assez lumineux vu le temps couvert en cette fin d’après-midi, résultat un manque de piqué…

J’aurais dû me placer à « San Giorgio Maggiore », comme mon ami Alain Hamon qui lui a réussi de splendides « foto » de face…
Je publie quand même pour témoigner de l’évènement qui ne s’était pas produit à Venise depuis 14 ans…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 16 Commentaires »

BOAT MOVIE DE VENISE AU FORT DE MARGHERA, 1er ÉPISODE

Posté par Claudio Boaretto le 3 juin 2018

En début de semaine, mon gendre Hugo H et moi-m’aime, sommes partis en bateau afin de découvrir quelque peu la Venise laborieuse et industrielle, facette méconnue du grand public et du tourisme de masse…

Le but étant de shooter un max de « foto » de ces endroits peu visitables et, de fait, récolter des images pouvant servir de modèles aux futures œuvres picturales d’Hugo H…

Pour visualiser notre parcours suivre les flèches rouges sur la carte ci-après…
Partis du canal de « Cannaregio », désigné par la rouge croix
(croix rouge aurait fait trop humanitaire, lol), nous avons pris dans un premier temps la direction du fort de « Marghera » désigné par la croix verte, puis du port de « Marghera » dans second temps, car, si vous ne le savez déjà, « Marghera », comme « Mestre », fait partie intégrante de la commune de « Venezia » …

4 heures de navigation sous un soleil de plomb ! …
C’est donc par fractions que je publie ce « boat-movie » …
cette 1ère publication relate le parcours de « Cannaregio » au fort de « Marghera », soit sur la carte, de la rouge croix à la croix verte…

00-map complet-PS

Voyons maintenant cela par le biais des images que nous avons capturé…

Passage obligatoire par le canal de « San Secondo », la voie lagunaire principale pour relier Venise à la terre ferme…

Ce canal est parallèle au pont de la Liberté qui raccorde Venise par la route et par le rail… Le pont fait presque 4 kilomètres de long, 3850 mètres pour être précis…

1-2018-05-25-003

Le canal est fréquenté par tous les transporteurs qui livrent marchandises et services à Venise comme ce bateau typique qui nous dépasse…

2-2018-05-25-005

Nous doublons la petite île de « San Secondo », (13 hectares), autrefois couvent des moines bénédictins puis des dominicains, aujourd’hui entièrement envahie par la végétation…

3-2018-05-25-008

Il est bientôt 11 heures du matin, soit les transporteurs de la terre ferme ont livré tôt ce matin et rentrent, soit les transporteurs vénitiens vont chercher des marchandises sur la terre ferme…
Sauf exceptions, les livraisons ne sont autorisées que le matin….

4-2018-05-25-058

Sur notre tribord, un petit chapiteau dédié à la madone, comme on en rencontre de temps en temps sur la lagune…

5-2018-05-25-018

Un courageux pas tout jeune qui s’adonne à la « Voga alla Valesana », semblable à la « Voga alla Veneta » mais à deux rames…
Respect !…

6-2018-05-25-087-2

Dans cette partie du canal nous sommes juste sous la voie aérienne qu’empruntent les avions pour atterrir à l’aéroport « Marco Polo » de Venise…
Celui-ci ne passe pas très haut au-dessus de nos têtes, le train d’atterrissage est déjà sorti…

7-2018-05-25-053

Et les bateaux de transport naviguent sans arrêt direction terre ferme…
Celui-ci à une chambre réfrigérée, tout comme le premier que je vous ai montré précédemment…

8-2018-05-25-071

On nous fait cygnes à tribord…
Ce sont des sauvages bien entendu…

9-2018-05-25-117-PS

Nous arrivons à la pointe de « San Giuliano » signalé par une flèche jaune sur la carte…
Et voici que nous accueille le premier bâtiment de la terre ferme, le « Palazzo della Ricevitoria del Dazio » construit en 1854… On pourrait traduire en français par le « Palais de la Recette des Droits » …

10-2018-05-25-121

En 1800, il n’y avait pas de pont et tous les transports de marchandises passaient obligatoirement par ce canal… Il fallait alors payer un « droit », comme une taxe douanière, pour toutes marchandises à destination de Venise…
Ce « Dazio » a été prélevé jusqu’en 1965 ! …

Un vrai racket !…

Lorsque nos grand-parents, qui se déplaçait beaucoup moins que nous, revenaient avec le bus par le pont de la Liberté, à Piazzale Roma les « guardie daziarie » (les gardes du droit) regardaient dans tous les sacs pour s’assurer que les vénitiens ne ramenaient pas des choses à manger ou à vendre sans en payer les taxes… 

Ce « Palazzo » est désormais le siège d’une association de voile et de « Voga alla Veneta » …

11-2018-05-25-124

À l’entrée de cette partie du canal pénétrant dans la terre ferme, cette épave amarrée là depuis des lustres…

12-2018-05-25-136

La rive à notre bâbord est fort verdoyante comme nous le constatons derrière ce bateau de transport que nous croisons…

13-2018-05-25-162

Tandis que la rive tribord se caractérise par une suite d’entrepôts et de petit chantiers navals, comme vus du ciel par Monsieur Gogole…

13-canal-

Entrepôts où les bateaux viennent charger les marchandises pour Venise et les îles lagunaires…

14-2018-05-25-153

Marchandises et paquets sur leurs palettes attendent sur les quais d’être embarqués…

15-2018-05-25-159

Partout où l’on aperçoit une grue, ce sont les petits chantiers navals, l’équivalent des petits garages automobiles des villes et des campagnes…

16-2018-05-25-195

Ces grues servent en priorité à sortir ou mettre les bateaux à l’eau…

17-2018-05-25-171

Nous croisons un autre bateau se dirigeant vers la Sérénissime…
Non, ce n’est pas le même bateau que tout à l’heure mais c’est la même entreprise de transport…

18-2018-05-25-180

Heu, un chantier naval où règne un sacré « foutoir » …

19-2018-05-25-191

Toujours les bateaux de marchandises, soient les camions ou camionnettes de livraison vénitiens…

20-2018-05-25-183

Un univers bien particulier…

21-2018-05-25-200

Nous passons sous la route qui rejoint le centre ville de « Mestre » …

22-2018-05-25-205

La navigation est relativement intense, je n’ai pas shooté tous les bateaux…

23-2018-05-25-219

En vue le fort de « Marghera » …

24-2018-05-25-215

Nous ne verrons que les deux bâtiments principaux du fort aux façades vers Venise, ce fort étant construit sur un vaste espace occupant une surface de 48 hectares comme montre cette autre foto aérienne de Monsieur Gogole avec notre parcours fléché, la croix désigne l’endroit d’où je shoote le fort…

24-forte marghera

Forte Marghera est une forteresse du 19ème siècle, ex-caserne de l’armée italienne située à environ cinq kilomètres du centre historique de Venise. 

Le fort faisait partie du camp retranché de Mestre et du système défensif plus large de la lagune…

25-2018-05-25-229

Il est maintenant la propriété de la ville de Venise, parc public, lieu d’événements et de productions artistiques et culturelles. 

26-2018-05-25-237

Je « téléobjective » sur le bâtiment du fond…

27-2018-05-25-245

Nous reprenons notre route en direction maintenant du port de « Marghera » tout en croisant toujours et encore des bateaux de marchandises comme celui-ci dont le pilote semble se demander ce que nous pouvons bien « fotografier » …

Ben, je « fotografie » tout, même eux…

28-2018-05-25-248

Chemin faisant nous rencontrons un couple d’oiseaux au plumage multicolore…

Nous les avons d’abord pris pour des martin pêcheurs…
Celui du haut a chopé un papillon…
Mais les martin pêcheurs ne mangent-ils pas du poisson ?…

Ce papillon m’a mis la puce à l’oreille…

31-4-2018-05-25-433-PS

Il s’avère qu’ils arborent un plumage aux couleurs inverse du martin pêcheur qui, lui, a le dos bleu et le ventre orange, d’où notre confusion surtout en plein canal…
Après recherches, ce sont des « Gruccione », en français des Guêpiers d’Europe…
Là, je pense que c’est la Madame…

32-10-2018-05-25-509

Ils sont magnifiques, mais j’ai beaucoup de difficultés à les shooter depuis la barque qui bouge sans cesse et, malgré mon zoom à fond, ils sont tout petits dans mon viseur et j’ai un mal de chien à faire la mise au point au milieu de toute cette végétation…
Ils ont la taille d’une grive mais volent comme des hirondelles …

La Madame cause…

33-11-2018-05-25-510

Tandis que le Monsieur déguste…

34-18-2018-05-25-568-PS

Puis cause à son tour…

35-21-2018-05-25-605

Nous terminons cette première partie sur cette belle rencontre avec ce couple de « Gruccione » …

36-22-2018-05-25-273-PS

À bientôt pour le 2ème épisode de ce « Boat movie » …

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 22 Commentaires »

12345...26
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance