PALMARÈS DE LA MOSTRA DEL CINEMA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 9 septembre 2018

La Mostra est maintenant terminée et voici le palmarès du Festival…

J’ai pu capter les images sur écran et voici les prix dans l’ordre de leur attribution…

Le prix Marcello-Mastroianni du meilleur espoir à Baykali Ganambarr dans « Nightingale » …

1-DSC_5716-PS

2-DSC_5715-PS

Le prix spécial du jury à « The Nightingale » de l’australienne Jennifer Kent…

3-DSC_5724-PS

4-DSC_5723-PS

Le prix du meilleur scénario aux américains Joel et Ethan Coen pour « The Ballad of Buster Scruggs » …

5-DSC_5727-PS

6-DSC_5726-PS

Coupe Volpi du meilleur interprète masculin à Willem Dafoe dans « At Eternity Gate » …

7-DSC_5732-PS

8-DSC_5735-PS

Coupe Volpi de la meilleure interprète féminine à Olivia Coleman dans « The Favourite » …

9-DSC_5741-PS

10-DSC_5742-PS

Lion d’argent de la meilleure mise en scène à Jacques Audiard pour « Sisters Brothers » …

11-DSC_5746-PS

12-DSC_5748-PS

Lion d’argent Grand Prix du Jury à « The Favourite » du grec Yorgos Lanthimos…

13-DSC_5755-PS

14-DSC_5756-PS

Lion d’or du meilleur film à « Roma » du mexicain Alfonso Cuaron…

15-DSC_5767-PS

16-DSC_5770-PS

Et voilà, le lion d’or 2018 est désormais attribué…

17-DSC_5782-PS

La Mostra, avec ses cadences presque infernales pour les pauvres « fotograf », referme ses portes…

18-DSC_5784-PS

À l’année prochaine et profitons d’un repos bien mérité…
Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 2 Commentaires »

« UN PEUPLE ET SON ROI » À LA MOSTRA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 9 septembre 2018

Notre dernier film à la Mostra visionné ce vendredi 7 septembre 2018, veille de la clôture du festival, s’intitule « Un peuple et son roi » du réalisateur français, Pierre Schoeller…

00-image film _

Je vous livre mon dernier défilé de people sur le tapis rouge…

Mila Suarez et Alex Belli…

1-DSC_5097-PS

Membres d’une célèbre émission de téléréalité italienne : Temptation Island 

2-DSC_5098-PS

Mariana Rodriguez et Simone Susinna…

3-DSC_5112-PS

Également membres de Temptation Island…

4-DSC_5118-PS

Italo Petrelli…

5-DSC_5129-PS

Champion italien de Bobsleigh…
il a un look…

6-DSC_5133-PS

Andrea Montovoli…

7-DSC_5143-PS

Acteur italien de cinéma et de télévision…

8-DSC_5148-PS

Paola di Benedetto…

9-DSC_5168-PS

Célébrité de l’émission de téléréalité italienne : L’Isola dei Famosi…

10-DSC_5174-PS

Ronn Moss et Devin DeVasquez…

11-DSC_5185-PS

Acteur et actrice américains mariés depuis 2009, lui est aussi musicien, chanteur et compositeur…

12-DSC_5188-PS

Hicham Benmarek et Jessica Urbano…

13-DSC_5192-PS

Hicham est un designer célèbre anglo-marocain…

14-DSC_5190-PS

Andrea del Corso…

15-DSC_5195-PS

Membre également de Temptation Island…
Leur coach les a tous poussés sur le tapis rouge aujourd’hui…

16-DSC_5201-PS

Patricia Pellegrino…

17-DSC_5205-PS

Actrice italienne de cinéma et de théâtre, et présentatrice de télévision…

18-DSC_5213-PS

Giorgio Manetti, modèle, acteur et chroniqueur…

19-DSC_5225-PS

Paolo Concini et Giada Parra…

20-DSC_5237-PS

Acteur à succès de séries télévisées italiennes et son épouse, ancien mannequin…

21-DSC_5245-PS

Nous avons eu notre compte de people et voici enfin les acteurs du film…

Noémie Lvovsky

22-DSC_5255-PS

Nous l’avons vu il y a deux jours dans « Les Estivants » …

23-DSC_5263-PS

Louis Garrel…

24-DSC_5279-PS

Acteur français, titulaire d’un césar…
Issu d’une famille d’acteurs, il est le fils du réalisateur Philippe Garrel et de l’actrice et réalisatrice Brigitte Sy, ainsi que le petit-fils de l’acteur Maurice Garrel. Il a une sœur cadette, l’actrice Esther Garrel et une demi-sœur également actrice Lena Garrel.

25-DSC_5287-PS

Céline Sallette…

26-DSC_5290-PS

Actrice française apparaissant dans de nombreux films…

27-DSC_5320-PS

Laurent Lafitte…

28-DSC_5357-PS

Humoriste et acteur français très populaire, pensionnaire de la Comédie-Française…

29-DSC_5347-PS

Pierre Schoeller…

30-DSC_5391-PS

Scénariste et réalisateur français, Bayard d’Or et César du meilleur scénario en 2012…

31-DSC_5376-PS

L’équipe du film sur le Red Carpet…

32-DSC_5405-PS

Et dans le hall de la Sala Grande avec le directeur de la Mostra…

33-DSC_5442-PS

La présentation habituelle au public dans la salle…

Noémie Lvovsky…

34bis-image film _

Céline Sallette…

35-DSC_5463-PS

Louis Garrel…

36-DSC_5475-PS

Laurent Lafitte…

37-DSC_5486-PS

Et le réalisateur, Pierre Schoeller, très applaudi…

38a-DSC_5490-PS

Les lumières s’éteignent, la projection commence…
Synopsis :

« En 1789, un peuple est entré en révolution. Écoutons-le. Il a des choses à nous dire. UN PEUPLE ET SON ROI croise les destins d’hommes et de femmes du peuple, et de figures historiques. Leur lieu de rencontre est la toute jeune Assemblée nationale. Au cœur de l’histoire, il y a le sort du Roi et le surgissement de la République… »

38b-image film _

Difficile de donner un avis de but en blanc sur cette saga révolutionnaire d’une durée de deux heures…

En parcourant les critiques je me suis arrêté sur celle de Fabien Lemercier dont je partage majoritairement le point de vue…

Je vous la livre ci-après car elle vous donnera un excellent éclairage sur ce film :

« Un peuple et son roi est l’aboutissement d’une très grande ambition cinématographique et d’un véritable défi de production à l’échelle européenne. Car vouloir traiter dans toute son amplitude et ses détails historiques un événement aussi fracassant et dense que la Révolution Française, tout en lui offrant un parfum épique et romanesque, exige des moyens colossaux de reconstitution pour lesquels le budget finalement réuni de 16,9 M€, copieux à l’échelle du Vieux Continent, n’est pourtant qu’un nain comparé à ce qui devrait être engagé aujourd’hui pour véritablement ressusciter la réalité de la frénésie de liberté qui s’était emparée de la France à fin du XVIIIe siècle.

38c-image film _

Confronté à cette gageure qui a poussé de nombreux cinéastes du passé à aborder le sujet en réduisant l’angle d’attaque, le réalisateur français n’a pas reculé d’un pouce, hormis en raccourcissant la période traitée qui démarre en avril 1789, trois mois avant la prise de la Bastille, pour se terminer par la spectaculaire mort de Louis XVI, guillotiné en place publique le 21 janvier 1793.

38d-image film _

Et c’est dans un véritable tourbillon d’épisodes décisifs et une profusion de personnages hauts en couleurs qu’il propulse le spectateur, de la naissance de l’Assemblée Nationale et de la marche des femmes du peuple affamé à Versailles que le roi (Laurent Lafitte) est contraint de quitter pour Paris après avoir signé l’abolition des privilèges et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, jusqu’à la fuite du souverain interrompue à Varennes, la naissance d’une monarchie constitutionnelle et tous les débats houleux qui conduiront au vote de la mise à mort de Louis XVI. De fantastiques pages d’Histoire qu’Un peuple et son roi effeuille avec un dévorant appétit, brossant un tableau très riche et passionnant, scandé par de multiples séquences remarquables, en particulier (mais pas que) dans les travées incendiaires des parlementaires où s’illustrent entre autres Robespierre (Louis Garrel), Marat (Denis Lavant), Saint-Just (Niels Schneider) et Barnave (Pierre-François Garel).

38e-image film _

Là où le bât blesse, c’est au niveau de l’insertion dans le récit historique des personnages du petit peuple inventés par le réalisateur-scénariste afin de jouer le rôle de témoins et d’acteurs de la Révolution. Maître-verrier et sa femme (Olivier Gourmet et Noémie Lvovsky), lavandières (Adèle Haenel et Izïa Higelin), vendeuse de hareng (Céline Sallette), vagabond (Gaspard Ulliel), etc., s’incarnent de façon très inégale (et sont aussi un peu trop propres sur eux, soit dit en passant).

38f-image film _

De nombreux choix audacieux du cinéaste (chansons interprétées a capella par les personnages, musique omniprésente surtout au début du film) se révèlent aussi assez contre-productifs, ajoutant une couche lyrique plus encombrante qu’autre chose à un bouillonnement déjà débordant. Des partis pris très forts qui sont d’ailleurs l’une des caractéristiques du film dans son ensemble, de ses très beaux éclairages naturels en clair-obscur à ses ellipses temporelles magistrales, le tout composant un style auquel on met du temps à s’habituer et que certains pourront trouver emphatique, mais en un sens, c’est également cela une révolution. »

En conclusion, dans ce film il y a du très bon, du bon et du un peu moins bon, mais il est à voir surtout pour qui aime les films historiques…

Fin du film, les projecteurs se braquent sur les artistes…

39-DSC_5507-PS

Le réalisateur embrasse les acteurs un à un…

40-DSC_5516-PS

41-DSC_5519-PS

42-DSC_5525-PS

43-DSC_5529-PS

Dans la salle, le public s’est levé et retourné face aux artistes…

44-DSC_5553

J’en profite pour tenter mes petits portraits sur le vif de l’émotion…

Le réalisateur…

45-DSC_5559-PS

La Céline, qui ne sourit pas souvent…

46-DSC_5607-PS

Ce qui n’est pas le cas de Noémie…

47-DSC_5565-PS

Même le Louis sourit…

48-DSC_5603-PS

Je terminerai ce reportage illustré sur le jovial visage de Laurent Lafitte…

49-DSC_5594-PS

Sortie en salle le 26 septembre 2018…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 8 Commentaires »

« LES ESTIVANTS » À LA MOSTRA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 8 septembre 2018

Mercredi 5 septembre 2018, nous allons voir le film de Valérie Bruni-Tedeschi « Les estivants » …

Préalable habituel, le défilé sur le tapis rouge…

Helena Antonio…

1-DSC_4590-PS

Actrice italienne née à Côme…

2-DSC_4577-PS

Marco Oliva…

3-DSC_4598-PS

Journaliste et rédacteur en chef de Telelombardia…

4-DSC_4600-PS

Anna Ferraioli Ravel…

5-DSC_4624-PS

Actrice italienne née à Salerne…

6-DSC_4631-PS

Les Ladyvette…

7-DSC_4657-PS

Groupe de chanteuses italiennes, musique swing…

8-DSC_4661-PS

Elles ont d’ailleurs poussé la chansonnette sur le Red Carpet…

9-DSC_4664-PS

Alice Campello…

10-DSC_4706-PS

Mannequin italien et fashion blogger…

11-DSC_4695-PS

Je ne montre pas tout le défilé pour ne pas lasser…
Un petit instant de répit avant l’arrivée des protagonistes du film…

Il est 22h10 et je shoote l’entrée du « Palazzo del Cinema » …

12bis-DSC_4711-PS

Mais arrivent les acteurs…

En blanc, Jenny Bellay, actrice française aux 44 ans de carrière et, en rouge, Marisa Borini, pianiste et actrice italienne, mère de Valérie Bruni-Tedeschi et de Carla Bruni…

Je ne sais pas quel âge vénérable a atteint Jenny Bellay mais Marisa Borini porte allégrement ses 88 ans…

13-DSC_4725-PS

Yolande Moreau, Bruno Raffaelli et Noémie Lvovsky…

14-DSC_4741-PS

Focus sur Yolande que j’adore…

15-DSC_4749-PS

Voici la réalisatrice, Valérie Bruni-Tedeschi et sa fille, Oumy Bruni-Tedeschi Garrel…

16-DSC_4768-PS

Avec Riccardo Scamarcio et Valeria Golino…

17-DSC_4777-PS

Le trio…

18-DSC_4786-PS

Le duo…

19-DSC_4826-PS

Valeria Golino en solo…

20-DSC_4790-PS

Actrice, réalisatrice et productrice italienne, née à Naples…

21-DSC_4837-PS

En solo également, la seconde Valeria…

22-DSC_4849-PS

Actrice franco-italienne bien connue en France comme en Italie, scénariste et réalisatrice…

Elle a décroché un césar en 1994…

23-DSC_4852-PS

Les deux Valeria saluent le public…

24-DSC_4855-PS

Okay pour les selfies et les autographes…

25-DSC_4860-PS

Dans le hall du Palazzo del Cinema, la « foto » traditionnelle devant l’effigie du Lion d’Or…

26-DSC_4878-PS

Avant qu’elle ne rejoigne la salle, j’aborde Yolande Moreau…Avec un grand sourire, elle pose pour moi…
Adorable Yolande…

27-DSC_4882-PS

Le premier rang du balcon étant annexé par l’équipe du film, la présentation va commencer…

28-DSC_4890-PS

Pour une fois, l’équipe du film étant presque complète, sauf que Pierre Arditi brille par son absence, nous avons même des acteurs au second rang du balcon…

Stefano Cassetti…

29-DSC_4895-PS

Jenny Bellay…

30-DSC_4903-PS

Marisa Borini…

31-DSC_4907-PS

Yolande Moreau…

32-DSC_4918-PS

Bruno Rafaelli…

33-DSC_4939-PS

Noémie Lvovsky…

33-DSC_4938-PS

Valeria Golino…

34-DSC_4951-PS

Et la réalisatrice, Valeria Bruni-Tedeschi…

35a-DSC_4977-PS

Début de la projection…

Synopsis :

« Une grande et belle propriété sur la Côte d’Azur. Un endroit qui semble hors du temps et protégé du monde. Anna (Valérie Bruni Tedeschi) arrive avec sa fille pour quelques jours de vacances. Au milieu de sa famille, de leurs amis, et des employés, Anna doit gérer sa rupture toute fraîche et l’écriture de son prochain film.

35b-les-estivants

Derrière les rires, les colères, les secrets, naissent des rapports de dominations, des peurs et des désirs. Chacun se bouche les oreilles aux bruits du monde et doit se débrouiller avec le mystère de sa propre existence. »

Mon humble avis ? …
Je préfère laisser la parole aux cinéphiles que je rejoins dans leur analyse et qui en parlent mieux de moi :

« Valérie Bruni Tedeschi revient dire quelque chose d’elle-même et du monde qu’elle connait ou qu’elle a connu avec un film qui s’ouvre avec un rythme et une efficacité notable…

 Peu de réalisateurs ont pu dire avec cette immédiateté et cette vraisemblance le moment dans lequel la relation est rompue au sein d’un couple. C’est le prologue du film car alors l’histoire, divisée en actes et en épilogue, se déplace dans la Villa en bord de mer où l’actrice principale (la réalisatrice elle-même) tente de faire le point avec ce qui lui est arrivé.

35c-LES-ESTIVANTS-Photo-1-1920x817

Ici, les histoires se multiplient et nous sentons l’intention sincère de raconter une multiplicité de solitudes qui tentent de s’agripper à des bouées d’espérance ou qui continuent de nager pour ne pas se noyer ».

La morale du film pourrait se résumer ainsi :

« Tout le monde est fondamentalement seul sur le théâtre de la vie dans sa vision de ce microcosme dans lequel, soit en haut (les «riches»), soit en  bas (les employés,) on se confronte à des problèmes analogues, même si on cherche à réagir avec des stratégies différentes. »…

La lumière revient dans la salle, les artistes se lèvent…

36-DSC_4995-PS

Ils applaudissent le public qui les applaudit…

37-DSC_5013-PS

Ainsi que leurs partenaires…

38-DSC_5018-PS

J’en profite pour tirer quelques portraits sur le vif…
Valeria…

39-DSC_5023-PS

L’autre Valeria…

40-DSC_5028-PS

Yolande…

41-DSC_5030-PS

Yolande et Bruno…

42-DSC_5036-PS

La maman de Valeria B-T…

43-DSC_5053-PS

Yolande encore avec Noémie…

44-DSC_5060-PS

Et sur ces embrassades se termine ce reportage illustré sur « Les estivants » …

45-DSC_5041-PS

Sortie en salle le 26 décembre 2018…

Claudio Boaretto

 

Publié dans Venise : évenements | 11 Commentaires »

DRAGGED ACROSS CONCRETE À LA MOSTRA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 6 septembre 2018

Notre 4ème film à la Mostra est encore un film en langue anglaise, un polar intitulé « Dragged across concrete » … 

Ce choix, car simplement je voulais shooter ces deux grands acteurs américains que sont Mel Gibson et Vince Vaughn…
Malheureusement, Mel Gibson n’est pas venu à Venise…

0-Dragged-Across-Concrete-banner

Séance tardive à 22 heures, sur le tapis rouge l’habituel défilé des mannequins et starlettes commence…

1-DSC_4116-PS

Une belle inconnue, que je n’ai pas su identifier…

2-DSC_4142-PS

Giulia de Lellis…

3-DSC_4158-PS

Sa profession : « Influencer » (terme anglais que l’on pourrait traduire par prescriptrice) parmi les plus populaires d’Italie, son domaine, la mode et la cuisine…

4-DSC_4161-PS

Francesco Montarini…

5-DSC_4167-PS

Acteur italien de cinéma et de télévision…

6-DSC_4170-PS

Antonia Liskova…

7-DSC_4174-PS

Actrice slovaque, naturalisée italienne…

8-DSC_4177-PS

Roy Paci et giovanna Schittino…

9-DSC_4190-PS

Roy, trompettiste, chanteur, compositeur et producteur de disques italien…

Giovanna, son épouse, psychologue et psychothérapeute…

10-DSC_4188-PS

Une dernière beauté…

11-DSC_4217-PS

Que je n’ai pas identifié non plus…

12-DSC_4224-PS

Arrivent maintenant sur le Red Carpet les protagonistes du film « Dragged across concrete » …

Michael Jai White et son épouse Gillian Iliana Waters…

13-DSC_4272-PS

Michael, acteur américain né à Brooklyn et karatéka célèbre, il est ceinture noire dans 7 arts martiaux différents, il a travaillé avec Steven Seagal et Jean-Claude Vandamme…

Gillian, actrice afro-américaine d’origine amérindienne et irlandaise…

14-DSC_4275-PS

Tory Kittles…

15-DSC_4306-PS

Il a déjà joué dans 23 films et 7 séries dont « True Detective » que j’ai bien aimé sur C+…

16-DSC_4312-PS

Et voici le grand Vince Vaughn, au sens propre comme au sens figuré, accompagné de son épouse Kyla…

17-DSC_4329-PS

Acteur, producteur et scénariste américain ; Vince a plus de 50 films à son actif et une dizaine de série, dont « True Detective » aussi…

18-DSC_4334-PS

Une tête célèbre du cinéma américain…

19-DSC_4335-PS

Le réalisateur du film, S. Craig Zahler et sa compagne Pam Christenson…

20-DSC_4377-PS

Steven Craig Zahler, réalisateur, scénariste, romancier et musicien américain…

21-DSC_4399-PS

La pose devant l’entrée du « Palazzo del Cinema »…

22-DSC_4423-PS

Dans la « Sala Grande » les artistes ont rejoint leur place en première ligne du balcon…

23-DSC_4445-PS

L’habituelle présentation au public…

Michael Jai White…

24-DSC_4449-PS

Tory Kittles

25-DSC_4460-PS

Vince Vaughn…

26-DSC_4475-PS

Et pour finir, S. Craig Zahler, filmé également par la RAI, la télévision nationale italienne…

27a-DSC_4492-PS

Débute la projection du long métrage…

Synopsis…

« Trois hommes sont dans une situation difficile, le premier sortant de prison, Henry (Tory Kittles), rentre chez lui pour retrouver sa mère à l’héroïne et au jeu, négligeant son frère infirme. Les deux autres sont des partenaires de police, Brett Ridgeman (Gibson) et Anthony Lurasetti (Vaughn), qui font la une des journaux lorsque l’arrestation brutale d’un trafiquant de drogue est prise à leur insu en vidéo… 

27b-dragged_across_concrete_still_1

Les deux policiers se retrouvent suspendus. Sans argent et sans autre solution, ils rejoignent le monde des gangsters, mais réalisent que ce qui les y attendait dépasse largement ce qu’ils pensaient y trouver.

Les trois histoires mettent un certain temps à se rejoindre. »

27c-81135_ppl

Mon humble avis : un polar bien américain, avec des destins croisés qui expliquent la longueur du film, 2h38mn…
Mais le jeu de ces deux formidables acteurs que sont Mel Gibson et Vince Vaughn nous emportent sans problème jusqu’au bout de ce très long métrage…
Amateur de polars, ne pas s’abstenir…

Projection terminée et projecteurs braqués sur les protagonistes du film…

Tandis que Tory Kittles salue le public, les trois autres ont le même reflexe de boutonner leur veste…

28

On se congratule…

29-DSC_4514-PS

Embrassades de rigueur…

30-DSC_4530-PS

31-DSC_4535-PS

Et, surprise, très rapidement les acteurs font un signe d’adieu et quittent la salle…

32-DSC_4521-PS

J’arrive juste à shooter le Vince sur le départ…

33-DSC_4525-PS

Et le combat cessa faute de combattants, tout comme les applaudissements…

La date de sortie en France n’est pas encore connue…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 8 Commentaires »

« SISTERS BROTHERS » À LA MOSTRA DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 5 septembre 2018

Notre 3ème film à la Mostra, « Sisters Brothers » …

Exception à la règle, ce n’est pas un film francophone mais le réalisateur est bien français, Jacques Audiard…

0-

Auparavent, défilé des « créatures » sur le Red Carpet…

Je ne vais pas toutes vous les montrer car ça dure ¾ d’heure…
Mais quelques unes quand -même…

1-DSC_3565-15-PS

Deux beautés canons et un dandy…

2-DSC_3570-20-PS

Roberta Ruiu…
je n’en connais pas la raison mais elle arrive sur le tapis rouge, morte de rire…

3-DSC_3588-38-PS

Ex-chanteuse du girl-group Lollipop, célèbre en Italie au début des années 2000…

4-DSC_3593-43-PS

Francesca Rocco…

5-DSC_3611-61-PS

De dos pour le coup d’œil sur la robe transparente, très à la mode actuellement, accompagnée de son mari…

6-DSC_3607-57-PS

Vedette de la téléréalité italienne…

7-DSC_3622-72-PS

Alessia Fabiani…

8-DSC_3633-83-PS

Actrice, showgirl et ex topmodel italienne…

9-DSC_3635-85-PS

Dans le genre beauté fatale, Bianca Balti…

10-DSC_3672-122-PS

Nous la retrouvons tous les ans sur le tapis rouge…

Mannequin, égérie de Dolce&Gabbana et l’Oréal…

11-DSC_3675-125-PS

En compagnie de Elio, chanteur, compositeur, acteur de théâtre et flutiste italien, connu pour ses excentricités…    

12-DSC_3663-113-PS

Il a réussi l’exploit de dérider la Balti…

13-DSC_3650-100-PS

Ana Moya Calzado…

14-DSC_3691-141-PS

Mannequin espagnol…

15-DSC_3701-151-PS

Une dernière beauté…

16-DSC_3746-196-PS

Toujours avec ces robes transparentes…

17a-DSC_3739-189

Je n’ai pas trouvé son pedigree…

17b-DSC_3754-204-PS

Passons au sujet qui nous intéresse ce soir…

Jacques Audiard vient de sortir de voiture…

18-DSC_3775-225-PS

Mais le premier à fouler le tapis rouge est le français Alexandre Desplat, accompagné de son épouse…

19-DSC_3779-229-PS

Il a composé la musique du film…
Nous l’avions vu l’année dernière avec Clooney pour qui il avait écrit la musique de Bienvenue à Suburbicon…

20-DSC_3786-236-PS

Jacques Audiard fait son entrée sur le tapis rouge comme il ferait une entrée sur scène…

21-DSC_3803-253-PS

Difficile à shooter, il remue sans arrêt et ne tient pas en place…

22-DSC_3817-267-PS

Fils du réalisateur français Michel Audiard

23-DSC_3820-270-PS

il a été plusieurs fois récompensé aux César, notamment par deux César du meilleur réalisateur — en 2006 pour De battre mon cœur s’est arrêté et en 2010 pour Un Prophète — et par de nombreux prix dont la Palme d’or lors du Festival de Cannes 2015

24-DSC_3833-283-PS

Un seul des quatre principaux acteurs est présent à Venise…

Le très connu acteur, producteur et scénariste américain d’origine irlandaise, John Christopher Reilly…

25-DSC_3854-304-PS

Il a tourné avec les plus grands réalisateurs américains…

26-DSC_3827-277-PS

Une armoire à glace et une vraie « gueule » de cinéma…

27-DSC_3872-322-PS

Tapis rouge terminée, « foto »  dans le hall de la « Sala Grande », entouré à gauche par Alberto Barbera, le directeur et l’âme de la Mostra, à droite par Paolo Baratta, le président de la Biennale de Venise…

28-DSC_3884-334-PS

Dans la salle, les protagonistes ont rejoint leur place…

29-DSC_3916-366-PS

Et, comme à l’accoutumée, se lève à l’appel de leur nom pour la présentation au public…

Le compositeur Alexandre Desplat…

30-DSC_3917-367-PS

L’acteur John Christopher Reilly…

31-DSC_3924-374-PS

Le réalisateur Jacques Audiard…

32-0-DSC_3942-392-PS

La projection de « Brothers Sisters » commence…

Synopsis :

« Charlie et Elie Sisters évoluent dans un monde sauvage et hostile, ils ont du sang sur les mains : celui de criminels, celui d’innocents…

32-1-91-films SB

Ils n’éprouvent aucun état d’âme à tuer. C’est leur métier. Charlie, le cadet, est né pour ça. Elie, lui, ne rêve que d’une vie normale. Ils sont engagés par le Commodore pour rechercher et tuer un homme.

32-2-

De l’Oregon à la Californie, une traque implacable commence, un parcours initiatique qui va éprouver ce lien fou qui les unit. Un chemin vers leur humanité ? » …

32-3-94-films SB

Mon humble avis : je ne peux pas être objectif, depuis que Sergio Leone a révolutionné le style, j’adore les westerns…
Celui-là n’échappe pas à la règle, il a tout pour lui, les décors, les paysages, les costumes, des acteurs formidables avec Joaquin Phoenix,
Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed et un scénario qui tient bien la route…
J’ai adoré…

Les lumières s’allument, les artistes se lèvent…

33-DSC_3954-404-PS

Et saluent sous les applaudissements…

34-DSC_3961-411-PS

Les visages satisfaits de John et de Alison Dickey, une des productrices du film…

36-DSC_3985-435-PS

Commencerait-on à voir l’esquisse d’un sourire sur le faciès d’Audiard ? …

37-DSC_3990-440-PS

En tous les cas Reilly, lui, n’en est pas avare…

38-DSC_3996-446-PS

Desplat non plus…

39-DSC_3999-449-PS

Quant à Audiard, heu, ce n’est pas encore pour maintenant…
Je me demande si cela doit être bien drôle de travailler sous sa direction…

41-DSC_4022-472-PS

Mais le succès est là, les applaudissements fusent et le public est debout…

42-DSC_4030-480

Audiard salue toujours, le masque impassible…

43-DSC_4055-505-PS

C’est alors que Reilly de sa puissante poigne lui arrache le bras pour le lever devant les acclamations des spectateurs…

44-DSC_4068-518-PS

Et l’engouffre dans ses énormes bras…

45-DSC_4072-522-PS

Du coup, ça le fait presque marrer, il était temps…

46-DSC_4080-530-PS

Sortie en salle le 19 septembre 2018…

À ne pas rater si vous aimez les westerns…

Claudio Boaretto

Publié dans Venise : évenements | 10 Commentaires »

12345...100
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance