26ème ANNUAL EUROPEEN HOG RALLY, 2ème étape LUGANO

Posté par Claudio Boaretto le 7 juillet 2017

Comme annoncé, voici le 2ème volet de notre séjour sur la « Terra dei Laghi » …

Après une bonne nuit réparatrice nous avons enfourché nos Harley, passé la frontière Italo-Suisse et avalé les 35 kilomètres qui séparent Como de Lugano…

La première image symbolique, les couleurs Harley-Davidson associées au lac de Lugano…

01-2017-07-01-620

Spectacle permanent et magnifique sur cette « Terre des Lacs » …

02-

Où sans complexe s’ébrouent les cygnes…

03-2017-07-01-615

En ce qui concerne l’organisation du Rallye, il faut rendre hommage appuyé à l’organisation suisse et à l’impeccable service d’ordre, en uniforme s’il vous plait…

04-2017-07-01-608

Alors que dans bien d’autres manifestations les motos sont parquées dans des terrains plus ou moins grands sur des sols plus ou moins stables, à Lugano, toutes les motos, soit plusieurs milliers, sont stationnées sur du dur…

Inutile de chercher un parking, tout le monde est dirigé par le service d’ordre, et les places sont attribuées…
Soit le long du lac…

05-2017-07-01-612

Soit le long des différentes artères et boulevards,

06-2017-07-01-630

Tout cela en plein centre-ville…
Bravo !…

07-2017-07-01-613

« Welcome Riders », c’est le slogan du jour…

08-2017-07-01-644

L’occasion d’admirer quelques motos particulières…

09-2017-07-01-631

10-2017-07-01-642

Personnellement je préfère ce style…
Pour mes vieux potes, Ludo et Francis, ce n’est pas une « Indian », mais bien une « Harley » …

11-2017-07-01-633

La foule est au rendez-vous, les bikers venus de toute l’Europe et la population locale…

12-2017-07-01-656

Le stand officiel où l’on peut acquérir les badges, pin’s et autres tee-shirts de l’évènement…

13-2017-07-01-653

Mon ami Lanfranco a trouvé un copain pour tenir son sac à commission…

14-2017-07-01-634

Dans les différents stands nous trouvons mille objets et autres colifichets, comme ces têtes de mort chères à certains bikers…

15-2017-07-01-689

Les derniers « machins » à la mode pour, parait-il, déstresser…

15bis-2017-07-01-690

Perso, autant regarder le lac dans toute sa sérénité…

16-2017-07-01-706

Ou faire un clin d’œil à ce merle que j’ai réussi à shooter dans un endroit presque tranquille malgré la cohue…

16bis-2017-07-01-713

Depuis 3 ou 4 ans, c’est la grande mode de trouver des barbiers dans les concentrations…

17-2017-07-01-699

Serait-ce un autre moyen de déstresser ?

18-2017-07-01-1318

Beaucoup de stands aussi pour casser la croute, burgers et compagnie…

19-2017-07-01-660

Ça fait du bien de temps en temps de s’arrêter de piétiner et se reposer sur un banc…

20-2017-07-01-629

Des casques originaux pour les concentrations…
Évidemment, ils ne sont pas homologués, donc ne pas rouler avec sur la voie publique sous peine d’amendes salées…

21-2017-07-01-641

Un des membres de la grande famille Harley…

22-2017-07-01-685

J’ai même vu des bikers suisses en jupe, je croyais que c’était l’apanage des écossais…

23-2017-07-01-675

Les Brietling Wingwalkers, ces voltigeuses hors-norme qui exécutent leurs acrobaties en plein vol sur l’aile supérieure des biplans Boeing Stearman, descendent maintenant en parachute…

24-2017-07-01-729

Malheureusement je n’étais pas au bon endroit pour admirer leurs performances…

25-2017-07-01-739

Je termine ce 2ème volet par deux clichés symboles…

Le « chopper » de « Easy-Rider » …

26-2017-07-01-696

Et le calme reposant du lac de Lugano…

27-2017-07-01-677-Panorama

Prochain et dernier volet, l’exhibition de la « PC-7 TEAM », la patrouille acrobatique des Forces aériennes suisses…

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 9 Commentaires »

26ème ANNUAL EUROPEEN HOG RALLY, 1ère étape COMO

Posté par Claudio Boaretto le 6 juillet 2017

Comme tous les ans, ou presque, nous participons au Rallye Européen du HOG (Harley Owners Group) avec le Padova Chapter dont nous sommes membres…

Pour les nouveaux venus sur le blog qui ne connaitraient pas grand-chose sur les bikers et la planète Harley je vous conseille, si vous êtes toutefois intéressés, de lire cette page de mon blog intitulée :

« MES MOTOS & UN PETIT BOUT DE LA PLANÈTE HARLEY DAVIDSON » sur ce link : ICI

Le Rally se déroule cette année du 29 juin au 2 juillet sur la « Terra dei Laghi » (la Terre des Lacs), à cheval entre l’Italie et la Suisse…

01-terra laghi-2

L’événement  donnera lieu pour ma part à trois reportages illustrés :

Le 1er près du lac de Côme où nous avons notre hôtel,
Le 2ème près du lac de Lugano où se tient le Rallye,
Le 3ème sur l’exhibition aérienne de la patrouille de Suisse a l’occasion du Rallye…            

Partis de Venise et Padoue, nous sommes arrivés à Côme en début d’après-midi sous un temps particulièrement chagrin…

Notre hôtel étant à quelques dizaines de kilomètres du centre-ville et pour nous épargner les violentes pluies d’orage en moto, nous décidons d’aller à Côme en train…

2017-06-30-006

Les pluies sont déjà moins violentes et nos compagnes achètent des petits parapluies aux vendeurs à la sauvette sur le quai de la gare (exemple à droite de la foto)

2017-06-30-005

Le lac nous accueille dans toute sa splendeur…

Un cliché panorama à droite…

2017-06-30-011-Panorama

Un cliché panorama à gauche…

Mais le ciel est encore bien chargé…

2017-06-30-015-Panorama

Le but de la promenade est de prendre le « Funicolare Como-Brunate », funiculaire, construit en 1894, montant à une hauteur de 715 mètres, soit presque 2 fois la hauteur de la Tour Eifel…

Après quelques minutes d’attente, apparaissent les phares au fond du tunnel…

2017-06-30-024

Voilà la « bête » …

2017-06-30-045

Nous investissons les cabines…

2017-06-30-051

L’ascension commence…
Je me suis placé à l’arrière entièrement vitré de la dernière cabine pour shooter le paysage…
Pour la première partie du trajet, nous sommes « dans » la montagne et les lumières du tunnel provoquent des effets colorés…

2017-06-30-055

La sortie du tunnel…

2017-06-30-058

Le paysage commence à s’offrir à nous depuis le rail unique et impressionnant…
(N’ayant pas emporté mon filtre polariseur, vous pardonnerez quelques reflets dus à la vitre du funiculaire) …

2017-06-30-073

Nous voici à la moitié du chemin…
Comme vous le savez, le funiculaire est mû par un câble qui actionne simultanément les cabines qui montent et les cabines qui descendent…
Donc, juste au milieu du parcours, le rail se dédouble sur quelques mètres pour que les cabines puissent se croiser…
Devant nous ce croisement et les cabines descendantes…

2017-06-30-076

Dernière « foto » prise depuis la cabine (avec toujours les reflets, grrr) …
L’extrémité sud du lac devant la ville de Côme…

2017-06-30-080

Nous sommes sortis du funiculaire et je peux shooter, sans reflets, plus ou moins le même cliché…

2017-06-30-089

Il en est qui depuis leurs demeures peuvent profiter toute l’année du superbe panorama…

2017-06-30-090

 

2017-06-30-099

Les anciennes roues qui, à ses débuts, servaient à tracter le funiculaire car en 1911 la traction à vapeur est devenue électrique…
Federica nous lance un clin d’œil de derrière ces énormes roues…

2017-06-30-100

Nous profitons du cadre pour la « foto » de famille, prise par Federica…

2017-06-30-101-fed2

Et nous voici reparti à l’hôtel par le train…
La pluie s’étant calmée, nous enfourchons nos Harley pour aller diner dans un très grand et superbe restaurant, Steakhouse et pizzeria, dans un environnement style Amèrique des années 50…
Et c’est à bord d’un car américain, en plein milieu du resto, que nous avons dîné…

2017-06-30-107bis

Coucou, les bikers et les bikeuses…

2017-06-30-108bis

Nous avons entièrement investi le car…
Un trombinoscope de la bande de bikers du Chapter Padova…
(
vous observerez un peu de « bruit » sur les foto car prises dans une ambiance sombre et sans flash, donc montée en ISO provocateur de « bruit »)

2017-06-30-109

2017-06-30-114

2017-06-30-115

2017-06-30-119

2017-06-30-122

2017-06-30-126

2017-06-30-131

2017-06-30-135

2017-06-30-136

2017-06-30-139

2017-06-30-142

2017-06-30-146

2017-06-30-150

2017-06-30-158

Super ambiance dans ce local à l’instar de ce « Truck » et cette Harley qui donnent le ton…

2017-06-30-178

Le « Truck » fait partie de la cuisine, les serveuses viennent y chercher les « pizze » …

2017-06-30-194

La caisse…

2017-06-30-180

Les autres parties de cet immense resto, toujours dans ce style USA des années 50…

2017-06-30-191

2017-06-30-201

L’inévitable pompe à essence d’époque…

2017-06-30-205

Il faut dire aussi que ce gigantesque local comprend également une piste de Go-Kart indoor ainsi qu’une piste de Ice-Kart entièrement de glace pour les experts du dérapage contrôlé…

2017-06-30-199

Mais, pour finir la soirée, c’est sur la piste de Go-Kart que 11 de nos pilotes moto se sont défiés dans une course endiablée…

2017-06-30-443

2017-06-30-540

2017-06-30-543

Demain matin, direction Lugano, de l’autre côté de la frontière…

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 11 Commentaires »

BALADE NOCTURNE DANS CASTELLO À VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 25 juin 2017

Quoi de plus agréable que de se promener la nuit et de shooter les ruelles, les ponts et les canaux des quartiers populaires de Venise…

Il faut commencer cette promenade pas avant 23h30, au moment où se ferment les postes de télévision et s’endorment les habitants et les touristes…

Ne subsiste alors qu’une Venise déserte, sombre et mystérieuse…

Cette nuit, nous nous aventurerons à l’extrémité Est de Castello, quartier de Venise que je connais le mieux car y vécurent mes parents, mes grand-parents et « tùti quanti de la famègia » …

Si vous arrivez dans ce « sestiere » par l’embarcadère « Giardini » vous ne pouvez pas manquer cette jolie maison, pour ne pas dire « Palazzo », au bout du « Rio San Isepo », maison que j’ai toujours rêvé d’habiter…

Ce sera mon premier cliché de la nuit…

2017-06-23-022

Quelques pas suffisent à nous conduire vers le « Paludo » et ses quelques petites « calle » à l’ambiance particulière…

2017-06-23-025

Le « Campo San Isepo » son puits, et la grande maison en face que l’on devine plus qu’on ne la voit…

2017-06-23-026

L’autre partie du campo, face au rio et au pont éponymes…

2017-06-23-027

Le rio vu du pont…
Pas âme qui vive, que la beauté des lieux qui suffisent amplement à notre regard…

2017-06-23-028

Après avoir traversé ces endroits familiers, nous voici au « Rio Sant’ Àna » …
Devant nous la fin de la « via Garibaldi » …

2017-06-24-029

Nous sommes maintenant sur la « Fondamenta del Rielo » …

Cliché du pont et du rio du même nom…

2017-06-24-030

Perpendiculaire, le « Campiello della Colomba » avec les vêtements qui resteront pendus jusqu’au lendemain…

2017-06-24-031

Le quai longeant la « Fondamenta » …

2017-06-24-035

Le même pont vu d’un peu plus loin et en sens inverse…

2017-06-24-036

La vue du rio depuis ce pont et, à droite, la petite « calle San Gioachin » par où nous sommes arrivés…

2017-06-24-039

Nous voilà revenus vers « Sant’ Àna » ce qui me permet de shooter, depuis le « Ponte Novo » le « Rio della Tana » avec la tour de l’arsenal en toile de fond…

2017-06-24-040

Pour rentrer à la casa, nous reprenons non pas la via mais le « Viale Garibaldi » dont la statue semble nous dire :
« Que faites-vous là à cette heure-ci ? » …

2017-06-24-042

Un peu plus loin, cachée derrière les arbres, la serre du « Viale », restaurée depuis 3 à 4 ans…

2017-06-24-043

En attendant le vaporetto de nuit, 8 minutes de traversée pour rejoindre notre chez nous, je reshoote une dernière fois, en aérant la composition, cette jolie maison qui me fait toujours fantasmer…

2017-06-24-044

Cette petite chasse aux images nocturnes nous a bien plu…

À refaire, sans hésitation…

Claudio Boaretto

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 35 Commentaires »

REMORQUEUR AU CREPUSCULE

Posté par Claudio Boaretto le 15 juin 2017

Retour vers notre artiste-peintre franco-vénitien préféré, Hugo H. …

Après sa période mexicaine notre Hugo replonge dans notre univers quotidien et lagunaire…

Remorqueur 0-1024

« Remorqueur au crépuscule »,
huile sur toile de lin, 40×60 cm…

Laissons l’artiste présenter sa dernière œuvre en ce mois de juin 2017 :

« C’est la fin d’une chaude journée, le ciel est brouillé. Les remorqueurs ont fini d’accompagner les paquebots à travers Venise et sa lagune.

Pas de coucher de soleil flamboyant ce soir : le soleil, encore relativement haut, n’arrive pas à percer la brume poussiéreuse.
Sa lumière rose se dilue dans un ciel qui se reflète sans grand éclat à la surface de l’eau.
La lumière du jour disparaît sous un voile mauve. On se demande si la nuit n’est pas déjà là… »

D’ailleurs, avec des teintes légèrement différentes, j’aurais pu intituler ce tableau “Remorqueur au clair de lune » … 

Comme nous suivons maintenant notre artiste dans l’élaboration de ses œuvres, voici sa toute première esquisse qu’il commente lui-même :

« Et puis j’ai esquissé un remorqueur au crépuscule (qui pourrait aussi bien être au clair de lune) sur format 40×60… ça me paraît immense maintenant ! » …

Hé oui, rappelons-nous que sa période mexicaine était jalonnée d’une dizaine d’œuvres de format plus petits, genre 20x20cm…

Là, on passe à un format plus de 2 fois plus grand…

remorqueur 1-1024

Mais parfois, le doute assaille l’artiste :

« En début d’après-midi, j’étais à deux doigts d’abandonner cette vue crépusculaire, tant j’étais perplexe face à cette lumière rose inhabituelle.
J’ai un peu insisté quand même, question de ne pas se laisser dominer par le sujet, et d’un coup il est presque fini. » …

remorqueur 2-1024

Mais bon, pas tout à fait fini quand-même quand on voit les différences avec le tableau terminé et signé…

Remorqueur 0-1024

Perso, je suis fan de tout ce qui nous rappelle notre ambiance maritime et lagunaire…

Il en coutera 520€ au futur acquéreur de cette œuvre…
Évidemment le prix est un peu plus cher que ses petits formats du Mexique car Hugo fait correspondre ses prix proportionnellement à la taille de ses tableaux…

Ce qu’il oublie de chiffrer, c’est l’immensité de son talent !…
Alors profitez-en car je suis persuadé qu’un jour cet incontestable talent sera reconnu…

Claudio Boaretto

Publié dans Peinture & Dessins | 16 Commentaires »

LE FORT DE SANT’ANDREA DÉFENSEUR DE LA LAGUNE DE VENISE

Posté par Claudio Boaretto le 8 juin 2017

En ce dimanche du 28 mai 2017, à l’occasion de la fête de la « Sensa » commémorant les épousailles de Venise avec la mer, le fort de « Sant’Andrea » est ouvert au public, rare événement…

Le fort de « Sant’Andrea » est une forteresse édifiée au XVIème siècle en la petite île éponyme sur les vestiges d’anciennes défenses…

Le projet, conçu par l’architecte Michele Sanmicheli (1484-1559), fut commandé par le « Conseil des Dix » de la Sérénissime pour protéger Venise des attaques maritimes et en particulier de l’expansionnisme ottoman…

En effet, comme vous le constaterez sur la carte ci-dessous, le fort se trouve juste devant la passe de port de San Nicolò du Lido, entrée principale de la lagune pour atteindre Venise…
(La position du fort est désignée par la croix blanche sur fond rouge tandis que la flèche rouge indique l’entrée maritime) …

01-2017-05-28-481

Sauf que, au XVIème siècle, la presqu’île de « Punta Sabbioni », créée par les alluvions dues aux travaux humains comme les digues, n’existait pas encore, l’entrée maritime de la lagune arrivait directement devant « Sant’Andrea » et « Sant’Erasmo » d’où la nécessité de forteresses pour prendre les éventuelles flottes ennemies sous le feu de leurs canons…

02-2017-05-28-481 ter

Pour planter le décor voici quelques « foto » du fort que j’avais prises en juillet 2014…

Sur celle-ci nous voyons la structure sur son côté sud-ouest… Nous distinguons les bouches de canons au ras des flots, aujourd’hui murées pour ne pas que les hautes marées inondent le fort…

En tout 40 bouches de feu postées au ras des eaux afin d’atteindre les éventuels navires ennemis sous la ligne de flottaison…

03-DSC_0106

Le fort vu de face…

Des deux côtés de la porte centrale les deux seules bouches de canons, plus hautes que les autres, restées en l’état, soit non murées…

04-DSC_F0020

Le côté nord-est

05-DSC_0027

Sa symétrie sud-ouest…

Pour la petite histoire, le célèbre aventurier vénitien, Giacomo Casanova, fut retenu prisonnier dans ce fort pendant 5 à 6 mois en 1743…

06-0-DSC_0006

Ce dimanche matin, fête de la « Sensa », à bord du bateau officiel, le maire de Venise, en lieu et place autrefois du doge, sacrifiera à la tradition en jetant l’anneau d’or dans les flots entre la passe de port de « San Nicolò » et le fort de « Sant’Andrea » …

06-1-2017-05-28-196

Devant tous les bateaux réunis, la « Milizia Veneta 1°Reggimento Veneto Real » va hisser les couleurs de Venise…

06-2-2017-05-28-175

Installé de l’autre côté de la passe depuis la rive du Lido, je zoome au maxi pour prendre le drapeau vénitien maintenant hissé sur le toit du fort…

06-3-2017-05-28-181

Mais passons à l’après-midi de cet agréable dimanche où nous avons eu, avec nos amis vendéens, Martine et Thierry venus nous rendre visite, le privilège de visiter le fort…

Un plan d’époque des lieux donne une précise de la géométrie de son architecture…

Une des caractéristiques du fort : son armement puissant à l’avant, en front de mer en opposition à son arrière complètement désarmé en raison d’une éventuelle prise du fort par l’ennemi…
Celui-ci ne pourrait pas utiliser sa puissance de feu vers l’arrière et menacer Venise…

07-2017-05-28-738

Sur le Web, à la page des fortifications vénitiennes, en parallèle avec le plan ci-dessus j’ai déniché une « foto » aérienne, montrant le fort tel qu’il est à l’heure actuelle, …
(Quelques flèches pour indiquer notre parcours…
Rouge : où nous avons accoster…
Jaune : la petite chapelle de l’île…
Bleu : le pont où nous avons traversé le petit canal de défense…
Rose : notre arrivée à l’arrière du fort…)

08-s.andrea

Un petit shoot sur la chapelle cachée dans la verdure, (flèche jaune) …

09-2017-05-28-478

Un cliché depuis le pont sur le fossé défensif entourant le fort, (flèche bleue) …

10-2017-05-28-487

Et nous voici rendu à son arrière, (flèche rose) …

11-2017-05-28-490

La « Milizia Veneta 1°Reggimento Veneto Real », en costume d’époque, monte la garde, guide les touristes et assure la sécurité des lieux…

Ça ne plaisante pas, emprunts d’une discipline toute militaire, ils se prennent au sérieux ces gars-là …
Mais bon, ça va dans le cadre et ils sont là pour cela…

12-2017-05-28-496

Le commandant s’éloigne…

13-2017-05-28-505

À notre tour de pénétrer dans les lieux suivant ses pas…

Mais le voilà qui s’esquive par une porte à gauche…

14-2017-05-28-514

Il a pris de la hauteur pour nous surplomber, le bougre…

15-2017-05-28-499

Personnellement, je suis scotché par l’état des lieux, je m’attendais à trouver une structure délaissée et quelque peu en ruine, mais l’ensemble est très bien conservé et doté d’une architecture intéressante…

16-2017-05-28-517

Nous pénétrons dans la salle centrale, celle dont nous avons vu la porte principale depuis l’extérieur et ses deux bouches de canons non murées…

Entrée de la salle par le sud-ouest…

17-2017-05-28-535

Entrée de la salle par le nord-est…

18-2017-05-28-562

La porte principale vue du dedans et ses deux bouches de canon……

19-2017-05-28-541

Celle de gauche…

20-2017-05-28-538-HDR

Celle de droite…

21-2017-05-28-565-HDR

Et la sortie nord-est…

22-2017-05-28-550

Je m’éclate à prendre ces « foto » …

Je reshoote les arcades de plus près, elles sont trop chouettes…

23-2017-05-28-547

Une vision sur l’enfilade des bouches de canons…

24-2017-05-28-553

Nous allons pouvoir accéder au premier étage du fort, sous surveillance de la sentinelle…

25-2017-05-28-559

Nous gravissons les marches jusqu’à une seconde sentinelle…

26-2017-05-28-580

Heu, ben ils ne rigolent vraiment pas les gars…

27-2017-05-28-583

Un coup d’œil à l’arrière, sur les anciennes chambrées…

28-2017-05-28-592

Devant nous l’arrière du fort vu de ce premier étage…

29-2017-05-28-604

En dessous, le passage par où nous avons pénétré…
Les gardes, par mesure de sécurité, demandent aux visiteurs ne pas passer sur le dessus de cet arche …

30-2017-05-28-595

Les visiteurs sont donc virés du passage…

31-2017-05-28-598

C’est alors, qu’indiscipliné par nature, j’y cours pour prendre un cliché donnant en perspective la largeur du fort…

32-2017-05-28-607

Avant d’être viré à mon tour, je shoote le bout du bas…

Tout me plait dans ce fort…

33-2017-05-28-610

Nous empruntons le côté gauche du fort, pas moins dangereux d’ailleurs que l’endroit dont je viens d’être viré…

34-2017-05-28-613

Nous accédons à la première plateforme sur l’avant du fort ou une autre sentinelle monte la garde…

35-2017-05-28-633

Sur le fronton, le lion de Venise et une inscription latine commérant la victoire vénitienne sur les ottomans pendant la bataille navale de Lepanto…

« NE QUID URBI NATURA OMNIUM MUNITISSIMI DEESSENT
HAEC PROPUGNACOLA DECEMVIRI POSUERE
ALOJSIO MOCENIGO PRINCIPE
ANNO MAGNAE NAVALIS VICTORIAE »

Ma scolarité et mes « Rosa Rosam Rosis » étant déjà bien loin, je laisse le soin aux latinistes de traduire, moi j’y renonce…

36-2017-05-28-637

Côté mer nous surplombons les défenses et les lignes de canons…

D’abord à tribord…

37-2017-05-28-628

Puis à bâbord…

38-2017-05-28-640

Thierry, avec son un œil de lynx, me signale des chèvres tout en bout de la ligne de défense…

Je zoome au maximum…
Effectivement, je ne les avais pas vu…

39-2017-05-28-643

Vision semblable des lignes de défense depuis les fenêtres intérieures…

40-2017-05-28-652

Nous grimpons maintenant au plus haut, sur le toit du fort où nous croisons encore des gardes en faction

Foto des escaliers depuis le haut…

41-2017-05-28-711

Sur le toit, la garde du drapeau

42-2017-05-28-661

Et la vue magnifique sur l’entrée de la passe de port…

Ce que l’on voit loin devant nous ce sont les travaux du MoSe et la Punta Sabbioni…
Si nous avions pris cette « foto » au XVI
ème siècle, nous n’aurions rien devant nous, que la mer et son horizon…
(Pour les deux images suivantes, j’ai pris 3 foto que j’ai fusionné pour avoir toute la longueur) …

43-2017-05-28-678-Panorama-2

Si nous tournons le regard vers la droite, s’étale l’extrémité du « Lido di Venezia » …

Un plaisir que de contempler notre lagune et ses îles…

44-2017-05-28-707-Panorama

La visite est quasiment terminée, nous redescendons, précédés par la garde…

45-2017-05-28-714

Un petit coup d’œil en arrière pour un au-revoir à ce joli fort…

46-2017-05-28-720

Arrivé à terre, nous croisons Luigi Brugnaro, le maire de Venise venu également ce jour visiter le fort de « Sant’Andrea » …

Le maire a fait voter par son conseil majoritaire, en février 2016, une délibération acceptant le passage de la propriété du fort des « Domaines de l’État » à la commune de Venise avec un projet qui prévoit un accord de valorisation des lieux entre la Commune et le « Vento di Venezia », la société qui actuellement gère l’île de la « Certosa » …

Un accord qui en théorie garantit « la plus grande jouissance publique avec des espaces pour la formation, les spectacles et la production artistique, des expositions permanentes et temporaires avec des salles de conférences et des services pour les visiteurs » …

Mais de nombreuses associations vénitiennes montent aux créneaux car cet accord prévoit également l’établissement d’un nouvel hôtel, voire deux, et d’un centre de bien-être…
Ces associations craignent que l’ensemble soit encore bradé à des investissements privés pour un tourisme de luxe…

D’autre part, la commune de Venise et ses contribuables ont-ils les moyens d’entretenir l’énorme, que dis-je, le gigantesque patrimoine immobilier et culturel dont elle a la charge ?…

C’est tout un débat…

 47-2017-05-28-726

Un dernier regard sur le fort qui je l’espère nous sera accessible à l’avenir…

48-2017-05-28-735

Claudio Boaretto

 

Publié dans Venise : musées & expos & monuments | 11 Commentaires »

123456...89
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance