LA BARBICHUE par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 8 août 2011

barbichue.jpg 

Le dernier tableau d’Hugo sur notre Venise avec ses quais laborieux, ses barques et ses chantiers….. Comme d’habitude, cliquez sur le tableau pour le voir en grand format….

Ce qu’en dit l’artiste :« une barque en réfection qui pointe le bout de son nez. Un nez tout sale d’avoir trainé trop longtemps dans l’eau, si bien qu’une barbiche d’algues y a poussé.
Une vue à la lumière forte, blanche, latérale. Un contrejour dont l’ombre joue la diagonale et accentue la perspective. Une ombre portée très présente dans laquelle on voit autant de détails que dans les parties éclairées. »

J’ajouterais, en référence à son tableau précédent : on y retrouve ces algues qui nous accompagnent quotidiennement le long des quais et des canaux de la sérénissime et marquent la « frontière » entre le monde aquatique lagunaire et le monde aérien…. On remarque aussi au dessus de la barque, comme dans tous les petits chantiers navals vénitiens, la petite grue peinte en jaune avec ses deux lanières servant à sortir les bateaux hors de l’eau….

Je craque toujours quand je vois sur un tableau un bout de lagune et un bateau….

Publié dans Peinture & Dessins | Pas de Commentaire »

LA FRONTIERE par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 26 juillet 2011


frontire.bmp

Un tableau de Hugo sur Venise intitulé « LA FRONTIERE » ; une peinture à l’huile de 100×150…. Cliquez sur la photo pour obtenir un format plus grand….Si le motif ne vous parait pas évident, écoutez l’artiste qui parle de son œuvre :

« Voici la frontière entre la ville de Venise et sa lagune, entre notre monde aérien et le monde aquatique ô combien plus mystérieux. Le long de cette frontière entre le dessus et le dessous, mouvante au gré des vagues et des marées, une vie spécifique s’installe, bien rangée en diverses strates correspondant à une humidité plus ou moins prononcée : des algues vertes qui finissent par sécher, plus bas d’autres algues plus bleutées et sombres comme si elles voulaient insister sur leur appartenance au monde marin, des moules aux reflets bruns, verts ou violacés selon leur position, et enfin les algues de grande dimensions, ocres et rouges, qui trempent dans l’eau en permanence, toujours secouées par les vagues. Ce sujet, encore une fois très frontal et traité à taille réelle, était un bon banc d’essai pour tester une expressivité dans le geste. Le grand format permet également d’imprimer des mouvements plus amples et dynamiques. Ensuite, l’omniprésence du noir qu’induit cette lumière rasante m’a permis de m’amuser à chercher un graphisme correspondant à chaque élément. Quand je peins avec du noir, j’ai tout à coup l’impression de dessiner. C’est une drogue (à consommer avec modération, donc).

De haut en bas de la toile, on passe du sec au mouillé.
Tout en haut, on est dans la strate minérale : des pierres de couronnement dont la tranche est juste rasée par la lumière, et un vieux béton fatigué mais très massif, dans le grain duquel le noir et le blanc se côtoient pour donner ne vibration rugueuse.Tout en bas en revanche, la fine couche d’eau qui recouvre les algues brunes, très sombres, est complètement limpide. L’unique propriété qui la révèle est sa brillance. Ici, l’éclat lumineux est concentré en petits points brillants : le blanc et le noir se séparent totalement. »

Publié dans Peinture & Dessins | 10 Commentaires »

ON THE ROAD AGAIN

Posté par Claudio Boaretto le 16 juin 2011

Un petit week-end en moto, nous voilà partis pour 3 jours….
Vendredi 11 juin, 720 bornes,  de Venise à Plainfaing dans les Vosges….
Samedi 12 juin, 200 bornes dans les virages et lacets des ballons vosgiens….
Dimanche 13 juin, 720 bornes, retour Plainfaing Venise….
Les italiens de Venise et Padoue (Padova) et leur drapeau
p1160005.jpg

Nous voilà arrivés à l’hôtel « La Mongade »
p1160020.jpg

Tout le monde est là
p1160024.jpg
p1160013.jpgCoucou c’est nous….
p1160035recadr.jpg

Allez on fait le cercle
p1160132.jpg
Mais attention de ne pas se garer n’importe où
p1160143.jpg

p1160144.jpg

Et Ludo qui fait la belle près du « Lac Noir »
dsc08235.jpg

Francis, le « Director » du Chapter Lorraine…. Nous nous connaissons depuis près de 30 ans lorsque nous chassions avec nos teckels…
p1160040.jpg

Et Françoise sa petite femme
p1160078.jpg

On cause un peu avant de redémarrer
dsc08224.jpg

OK Evelyne, on passe par là :
p1160054.jpg

C’est parti et petite escale à Riquewihr
p1160172.jpg

Le temps de se rafraichir….
p1160208.jpg

Et d’admirer ce magnifique village typiquement alsacien
dsc08261.jpg

Et de chercher un truc dans le sac….
p1160210.jpg

Ah, trouvé !….
p1160213.jpg

Le soir retour à l’Hôtel, plutôt au bar de l’hôtel…. Au milieu, le « Grand Jack », mon parrain, Ca fait déjà dix ans que je suis au HOG (Harley Owners Group), lui bientôt 20ans…. Respect !….
p1160247.jpg

Ou sur la terrasse pour ceux qui fument
pimg8144.jpg

Gino opte pour la piscine de l’hôtel avec la serviette du Chapter Padova
p1160224.jpg

Gino, c’est « un’iltaliano véro »
p1160228.jpg

Les bras en croix dans l’eau
p1160236.jpg

Un petit jeu question réponse pour gagner l’apéro, animé par Ludo
p1160242.jpg

Tout le monde participe
dsc08270.jpg

Le repas du soir, magret entre autres
p1160281.jpg

La concession Lorraine est représentée
p1160323.jpg
Danse, Rock & Roll, évidemment
p1160273.jpg

Et karaoké géant
p1160295.jpg

Comme dans tous rassemblements de bikers un striptease, cette fois-ci striptease pour femme
dsc08312.jpg

p1160403.jpg

Les italiens qui font fait la route sont mis à l’honneur
dsc08286recadre.jpg

Échange de cadeaux
dsc08293.jpg

 Et avant le départ la photo

D’abord les Ladies of Harley
p1160307.jpg

Et les Bikers tous sexes confondus….
dsc08296.jpg

Allez, plus que 720 bornes pour retourner à la maison…..
dsc08222.jpg

Publié dans Promenades, à pied, en bateau, moto, auto, ou autres... | 5 Commentaires »

LE GRAND AMOUR

Posté par Claudio Boaretto le 11 mai 2011

Encore une « chanson d’amour » un de mes thèmes préférés, évidemment….
Toujours quelques petites entorses à la versification classique,
ainsi que l’élision non conventionnelle de certains E muets parce que même pas chantés….
Et un petit décalage entre les textes écrit et chanté ….
Question de période….
Bof, même pas grave…. Mais toujours présentes, mes petites rimes parfaites dans lesquelles je me complais….

Pour l’écoute de la chanson, cliquez sur le lien ci-après :

 (Je conseille toujours d’écouter la chanson avant, et de lire les paroles après, ou alors de lire simultanément à l’écoute…..
Parfois vous trouverez quelques différences entre la version écrite et la version chantée…. C’est normal, une chanson c’est vivant et il arrive que l’auteur, votre serviteur, change un mot, une rime, ou deux, au gré de son humeur….)

LE GRAND AMOUR

Refrain
Ne le croyez pas éphémère
L’amour n’est pas une chimère
Le grand amour est sans pardon
Il prend les cœurs à l’abandon.

C’est pas amours à la légère
Petites amours passagères
Pas amours d’une nuit un jour
Rimant jamais avec toujours
C’est pas amours de bagatelle
Juste pour froisser vos dentelles
C’est pas amours de gigolo
Qui vous laissent le cœur dans l’eau

Ne le croyez pas éphémère
L’amour n’est pas une chimère
Le grand amour est sans pardon
Il prend les cœurs à l’abandon

C’est pas amours de circonstance
Juste pour tenir la distance
Pas amours de porte-monnai’
Pour s’enrichir ou se ruiner
C’est pas amours de ménagère
Sentant la soupe potagère
Pas amours de petit bourgeois
Comptant ses peines et ses joi’s.

Ne le croyez pas éphémère
L’amour n’est pas une chimère
Le grand amour est sans pardon
Il prend les cœurs à l’abandon

S’il ne frappe pas à ta porte
Patiente un peu le temps qu’importe
Persiste donc à naviguer
Mais garde le cœur aux aguets
Le grand amour quand il arrive
Coupe les ponts quitte la rive
Hisse la voile et suit le vent
Plus rien ne sera comme avant.

Ne le croyez pas éphémère
L’amour n’est pas une chimère
Le grand amour est sans pardon
Il prend les cœurs à l’abandon

Paroles &Musique Claudio Boaretto

Publié dans Chansons du coyote | 5 Commentaires »

ALIZé par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 28 avril 2011

aliz11.jpg

Eh oui, encore un arbre de Hugo…   L’artiste nous raconte :

« Mais cette fois-ci, malgré la simplicité de la composition, le sujet principal n’est pas la plante mais le vent qui l’anime ! C’est super, le vent dans les palmiers. Ces grandes feuilles découpées, facilement animées par la moindre brise offrent un spectacle étincelant au soleil et produisent un bruit caractéristique. Chaque coup de pinceau s’est inscrit dans ce mouvement qui anime les frondaisons, depuis le début, depuis le croquis presque noir jusqu’aux couleurs plus éclatantes apposées dessus. Le nez en l’air, on prend la lumière en pleine poire. Et les quelques petits nuages sur la gauche sont là pour nous rappeler que nous regardons vers le ciel, ce qui explique l’arrière plan neutre et grand ouvert…

Finalement, c’est encore un portrait d’arbre, oui… aussi »
cliquez sur le tableau pour le voir en grand

Publié dans Peinture & Dessins | 3 Commentaires »

1...8485868788...96
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance