ET LES AMOURS S’ETEIGNENT

Posté par Claudio Boaretto le 10 avril 2011

Une chanson dont la musique fut écrite par Marc Vincent,
auteur-compositeur-interprète….
Nous nous connûmes lorsque nous fûmes les sages élèves du petit conservatoire de Mireille, il y a, il y a, fichtre, déjà plusieurs décennies….
Cette chanson figure sur un des CD de Marc  intitulé « Vingt ans déjà » …..

marcvincent.jpg

 

Pour l’écoute de la chanson, cliquez sur le lien ci-après :

 (Je conseille toujours d’écouter la chanson avant, et de lire les paroles après, ou alors de lire simultanément à l’écoute…..)

 

ET LES AMOURS S’ÉTEIGNENT

Et les amours s’éteignent,
Et les soleils se passent,
Et se passent les règnes,
Et les reines se lassent.

Et tous les rois se meurent,
Et les empir’s trépassent,
Et trépassent les heures,
Et les bonheurs s’effacent.

Dam, didoudam,
Didam, didoudam,
Dadi, doudam,
Dadidoudam,
Dadidoudam.

À des dieux de décadence,
Des diables d’indifférence,
Je m’en vais livrer bataille.

Paroles de Claudio BOARETTO,
musique de Marc VINCENT

Publié dans Chansons du coyote | 1 Commentaire »

CA’ FOSCARI par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 2 avril 2011


cafoscari.jpg
 

La dernière œuvre de Hugo :le rez-de-canal du Ca’ Foscari….

(Je ne pouvais pas dire décemment le rez-de-chaussée….)

Ce palais vénitien abrite l’Université de Venise sur le Grand Canal entre Rialto et San Marco….

Son nom Ca’ Foscari signifie la «Maison Foscari», le terme Ca’, qui veut dire «Maison» au sens noble du terme, vient du dialecte vénitien équivalent du mot Casa en italien….

Il avait appartenu à Francesco Foscari (1373-1457), le 65e doge de Venise…..

Publié dans Peinture & Dessins | 2 Commentaires »

SONNET DE FIN D’ANNEE

Posté par Claudio Boaretto le 31 mars 2011

Il est nécessaire de situer l’époque ou fut écrit ce texte, soit en décembre 1992….

Voici déjà l’an neuf, et ses «quatre vingt treize»,
Et l’heure des Noëls, l’heure des réveillons,
Leur train de confettis, leur part de cotillons,
Leur trop plein de grands crus qui nous mettrons à l’aise.

Le chapon ou la dinde et l’appétit s’apaise,
Saumon et caviar, et gras foie aux torchons,
Et le champagne à flots, que sautent les bouchons,
Et la musique en sus, si bémol ou do dièse.

Mais ces festivités, pourtant que j’aime tant,
Rire et boire et chanter, toujours tambour battant,
C’est bizarre aujourd’hui, d’allant ne me transportent.

Car sans vraiment courir, vers tel mont, vers tel vau,
Tout près j’entends des cris, à côté de ma porte,
On assassine mon frère à Sarajevo !…

Les spécialistes du sonnet remarqueront l’absence de césure sur le dernier vers…. C’est une licence sciemment voulue, destinée à casser le rythme tranquille  et «pépère» des alexandrins afin de provoquer un effet de déséquilibre, de rupture et de malaise à la lecture de la chute du sonnet relatant l’inacceptable…. En d’autres termes, c’est une manipulation de la forme au service du fond….


Publié dans Poèmes & Textes | Pas de Commentaire »

SONNET

Posté par Claudio Boaretto le 31 mars 2011

LE SONNET, forme fixe de la poésie française,  est habituellement composé deux quatrains suivis de deux tercets. Écrit en alexandrins, son schéma de rimes est le suivant :

ABBA
ABBA
CCD
EDE
il existe une variante pour le dernier tercet : EED

 Il faut  alterner les rimes féminines et masculines et c’est dans le dernier vers que doit se trouver « la chute » du sonnet se devant d’être caractérisée par une pensée ingénieuse, ou noble, ou délicate, ou par un trait d’esprit surprenant le lecteur ou l’auditeur.
Boileau dans son « Art Poétique » déclare :
« Un sonnet sans défaut vaut seul un long poème »

Voici un sonnet de l’artisan-parolier intitulé simplement :

« SONNET »

Tu penses qu’à présent pour toi l’heure a sonné
D’écrire quelques mots, quatrains ou ritournelles,
Ballades, triolets, rondeaux ou villanelles,
Et puis, tout compte fait, pourquoi pas un sonnet.

Le premier des quatrains maintenant est  tourné,
Il te faut pour le moins trouver la rime en elle,
Ne point faire le fat ni le polichinelle
Ni te croire un instant poète chevronné.

A bien y réfléchir, est-ce vraiment utile
De soigner la césure et faire un peu de style ?
Que pour  ton « Souffle » absent tu sois au garde-à-vous ?

Pourquoi chercher les mots, jouer les forts en thème
Lorsque l’inspiration n’est pas au rendez-vous
Et que, tout simplement, tu veux dire « Je T’aime ».


Publié dans Poèmes & Textes | 10 Commentaires »

LUCA par HUGO H

Posté par Claudio Boaretto le 16 mars 2011

LUCA par HUGO H dans Peinture & Dessins Luca

Encore un tableau de Hugo sur un chantier de Venise, au Sud de l’île de la Giudecca….

À l’aquarelle et l’encre de chine « pour détacher les éléments principaux (la barque, les poteaux et la charpente) d’un arrière plan de l’atelier bien lointain » comme l’explique l’artiste sur son blog dont vous trouverez l’adresse dans mes liens….

J’aime les tableaux de Hugo qui sont, à travers son talent et son émotion picturale, une sorte de reportage visuel témoignant de la vraie vie de la Venise populaire et autochtone, notre Venise à nous, vénitiens d’hier et d’aujourd’hui….

Publié dans Peinture & Dessins | 2 Commentaires »

1...9192939495...100
 

Neuf photographes |
passions,rêves et silence |
Atelier du photographe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de photos
| photos de Baileux
| pompierdefrance